La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques de films de zombies/contaminés

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Jeu 3 Fév 2011 - 23:34

Pour fêter le retour de Sombrie, j'ai fait une critique de Bienvenue à Zombieland mais j'ai oublié de copier/coller mon texte...

Du coup, je le ferais demain soir. Mais putain qu'il est bon ce film!
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 33
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Ven 4 Fév 2011 - 7:58

Merci AqME, c'est gentil Surprised
J'ai également bien aimé Zombieland... enfin, le début et la fin car j'ai trouvé le milieu très longuet, en plus d'avoir trop mis les zombies en retrait.
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Ven 4 Fév 2011 - 21:32

Youplà! Voila la critique de Bienvenue à zombieland!

Le film de zombies est un genre qui a fait moult et moult métrages de plus ou moins grande qualité. On a bien sûr en tête le grand Romero, initiateur du genre avec quelques chefs d'œuvre contre zombies ou la nuit des morts-vivants. Malheureusement, il faut bien avouer que le genre a une grande tendance à tourner en rond et on se retrouve bien souvent devant un même film avec des décors qui changent ou des acteurs différents. Puis la comédie horrifique est arrivé et on a eu droit à un grand cru avec Shaun of the dead, film que j'ai adoré de par son audace et aussi de par son humour très anglais qui fonctionne à merveille avec le genre. C'est donc avec une grande envie et espérance que je regarde ce bienvenue à Zombieland, mais aussi avec une grande appréhension, de peur d'être déçu.
Mais les faits sont là. On ne peut le comparer à son ainé d'Edgar Wright, car Zombieland s'éloigne très vite de Shaun of the dead et propose quelque chose de nouveau et de vraiment hilarant. Le scénario reste classique. On a des héros un peu ratés qui veulent trouvé un endroit sans zombies, une sorte de paradis perdu pour vivants, sans être importuné par ces mangeurs de chair fraîche. S'ensuit alors des péripéties très drôles qui oscille entre humour potache, gore et action pure et dure.
Les acteurs sont vraiment investis dans leur rôle respectif. Woody Harrelson est impeccable dans son rôle de zigouilleur de zombies, complètement dingue des twinkys. Quant aux jeunes gens, ils tiennent très bien leur rôle entre le looser qui se décide de jouer les héros, la fausse dure qui essaye de se donner un genre et la petite fille qui a une grande gueule. Le casting est vraiment très sympathique, mais cela est sans compter sur le magnifique caméo de Bill Murray qui fait une apparition remarquable et qui finalement fini tout aussi remarquablement.
Les scènes d'action sont relativement bien foutus. Les différentes façons de tuer un zombie sont à la fois originales et drôles et certaines scènes valent leur pesant d'or. Je pense notamment au coup de massue sur le clown, ou encore à la femme qui a un accident de voiture et qui vole au travers de son pare-brise. Mais le top, est la scène finale, dans le parc d'attraction où Woody s'en donne à cœur joie pour défoncer du zombie à coup de fusil à pompe, de flingues et autre uzis. On se croirait dans Left 4 dead 2! Vraiment jouissif!
Les effets gores sont du plus bel effet, et on ne peut pas se lasser du générique de début avec tous ces ralentis et la musique de Metallica à fond. D'ailleurs, la musique est aussi un point fort du métrage. Il est très axé métal et parfois on reconnait facilement le morceau joué, comme Don't fear the reaper du Blue Oyster Cult. Une bande originale qui sied à merveille au style et aussi au ton du film.
Enfin, les effets énonçant les règles de Colombus sont vraiment bien foutus et ponctuent le film avec un grand sens de l'humour et un parfaite adéquation avec le métrage en lui même. D'ailleurs, on ne peut rester insensible à ce genre de "gimmicks" surtout lorsqu'ils sont bien faits. Au final, bienvenue à Zombieland est une franche réussite, drôle, gore, bien filmé et avec de bons acteurs.
Le seul défaut est qu'il est trop court. Mais dans le style du zombie, il devient un must pour moi!

Note: 20/20
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 6 Fév 2011 - 21:27

SURVIVAL OF THE DEAD


Résumé :

Alors que le nombre de morts-vivants augmente chaque jour, l'île de Plum devient le théâtre d'une guerre entre deux familles, les Muldoon et les O'Flynn

Critique :

j'ai enfin pu voir le dernier Romero ce week end lors d'une petite soirée DVD et que dire si ce n'est que Big Georges arrive toujours a renouveller un sujet qui lui tient a coeur mais dont le cinéma fantastique a beaucoup abusé ces derniers temps au risque de trop tiré sur la corde et d'epuiser les idées et le filon de nos amis les morts vivants, mais c'est sans compter sur l'expérience du genre de mister Romero !

En effet avec "Survival of the dead" il y a toujours en toile de fond une reflexion intelligente sur la société, ici les vieilles querelles entre deux familles sont la ligne conductrice du film et Romero met en scène des personnages (tous deux chefs de clan) aux idées opposés, l'un étant pour le zigouillage massif de zombies et l'autre qui tente de garder les zombies en vie pour voir s'ils sont capable d'évoluer et de ne plus se nourrir d'êtres humains.

On y retrouve également certains personnages présent dans "diary of the dead", il s'agit de la troupe de soldats qui vont venir se meller de front a ce reglèment de compte sur cette fameuse ile de la discorde.

Le film se regarde avec plaisir, il y a toujours des rebondissements et les dialogues ne servent pas à meubler, le gros reproche que je vais faire est plutot du côté des effets spéciaux numériques utilisé qui fond vraiment peine à voir (cf : le shoot dans la tête du zombie de la scène d'ouverture avec le cuir chevelu qui retombe sur le cou, ou encore les jets de sang lorsque quelqu'un recoit une balle qui sont tous foireux).

"Survival" sent aussi l'hommage au western de la part de Big Georges puisqu'on y retrouve des hommes à cheval et leur chapeau de cow boy et des gunfights digne d'un reglement de compte à OK Corral

l'évolution des zombies est toujours à l'ordre du jour puisque attention au spoiler :

Spoiler:
 

bref un bon cru que je place un peu en dessous de "Diary of the dead" mais au dessus du pas gégé "land of the dead" et comme d'hab j'attendrai la nouvelle fournée de papy Georges et ses zombies puisqu'il n'est pas prêt de lacher le morceau le bougre !

note : 14/20

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 33
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 8 Fév 2011 - 11:49

J'ai également bien aimé ce Survival of the Dead, mais pour moi, c'est clairement le moins bon de la saga de Romero.

De mon côté, je me suis enfin maté l'Enfer des Zombies, et ça a été une agréable surprise. Très bonne musique, zombie super bien fait, bons passages gore et une énucléation d'anthologie (mais dont les effets datent un peu).
J'ai vraiment aimé la scène où les zombies sortent du sol, se levant lentement sur fond de musique angoissante. Une vraie poésie macabre.
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mer 16 Fév 2011 - 18:18

INFECTES (CARRIERS)



Résumé :

Quatre jeunes gens foncent sur l’autoroute en direction de l’océan, mais ils ne sont pas en route pour des vacances : ils tentent d’échapper à la fin du monde…
L’espèce humaine est menacée par un virus mortel. Plus personne n’est à l’abri.
Pour tenter d’échapper à la pandémie, Danny, son frère Brian, sa petite amie Bobby et une amie d’école, Kate, font route vers le sud-ouest des États-Unis. S’appuyant sur un souvenir d’enfance, Danny est convaincu qu’ils trouveront un refuge sur une plage de surfeurs isolée du golfe du Mexique. Là, ils pourront vivre à l’abri en attendant de revenir au monde.
Leurs règles sont simples : prendre uniquement des chemins détournés ; éviter à tout prix les contacts avec d’autres humains. Pourtant, au fur et à mesure, leur rêve de survie va se heurter à des choix qu’aucun d’eux n’est prêt à assumer.
Ils vont vite découvrir qu’aucun virus n’est plus dangereux que la part d’ombre qui sommeille en chacun de nous...

Critique :

Encore une bonne petite surprise que cet "INFECTES" qui est passé assez inapercu en salle par chez nous mais qui meritait surement mieux.

Ici pas de zombies mais un virus extrêmement contagieux et mortel qui s'est répendu dans tout les Etats Unis sans qu'on en connaisse réellement la cause. ne vous attendez pas un spectacle gore car les 2 réalisateurs misent sutout sur les interraction entre les protagonistes et ils questionnent plusieurs fois le spectateur sur une question sensible : que sommes nous pret à faire pour survivre ?

pour tenter d'y repondre nous auront droit à des scènes au fort pouvoir émotionnel et dramatique (la petite fille et son père, le sort de Kate...)

On perd du rythme lorsqu'on entre dans la deuxième partie du film que j'ai trouvé moins intéressante et aussi parce qu'on sent venir le final qui n'est hélas pas à la hauteur lui aussi

En résumé un petit film sympathique dont il ne faut pas attendre un déluge de gore et d'action mais qui se laisse regarder agréablement pour les relations et problèmes rencontrés par les personnages, pour un premier film c'est plus que correct pour les frères Pastor

Note : 13,5/20

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Jeu 24 Fév 2011 - 11:48

Dead set


Résumé:

La nouvelle saison de l'émission de télé-réalité "Big Brother" bat son plein. Ce soir c’est le grand soir, l’un des 7 candidats restant doit sortir du loft. Les fans hystériques attendent avec impatience devant ce studio hyper protégé. La présentatrice vedette fait monter la pression.

Mais la soirée va être encore plus intense que prévue: une épidémie de zombies se déclenche juste à ce moment. Et des zombies qui courent vite, très vite et sont de redoutables carnassiers!

C’est rapidement un vrai carnage parmi la foule et l’équipe technique, et les alliances les plus improbables finissent par s'imposer...

Avis:

Au tant le dire tout de suite, il fallait oser le faire! Dead set est la première série purement horrifique qui ne se contente pas de faire du fantastique comme un Supernatural mais bien de l'horreur à base de zombies et de télé réalité. La série ne comporte que 5 épisodes, mais ils sont vraiment d'une grande intensité et on se sent obligé de suivre le tout comme un seul et unique film.

Le premier épisode est un peu plus long que le reste de la série car il est un pilier important de la série. Il apporte une dimension psychologique aux personnages et on repère très vite ceux qui vont mourir et ceux qui vont survivre, malgré quelques surprises pas piqué des vers. On voit donc la bande de branleurs qui sont dans la maison de Big Brother, qui complète un tableau surfait des amateurs de ce genre d'émissions. On retrouve donc monsieur muscle qui se tape la blondasse de service, le beur pour les minorités, l'idiote de base, la black désagréable, l'homosexuel et enfin le vieux que tout le monde déteste. Mais on voit aussi l'envers du décor avec le producteur insultant et orgueilleux, la jeune fille qui sert le café mais qui souhaite percer dans le métier. Du coup, le premier épisode, même s'il peut sembler un peu long démontre avec une justesse surprenante les montages et les idioties de ce genre de programme inutile et néfaste.

Les acteurs sont tous très bons, et semblent investis dans leur rôle. De plus, les zombies sont bien faits et les acteurs jouant aussi les mangeurs de chair fraîche sont plutôt bons. On regrettera peut être l'absence de profondeur de certains personnages comme Marquy ou sa blonde, mais on se laisse facilement emporté par les autres personnages comme Kelly.

Ce qui est aussi intéressant, c'est la présence de gore dans cette série. Le réalisateur n'est pas avare en tripaille et cela fait plaisir à voir, on en a pour notre grade. Tête qui explose, corps déchiré en deux, coup de ciseaux dans les yeux, égorgement à coups de dents, bref, un bon pot pourri de tout ce qui se fait de mieux dans le film de zombies. De plus, ce gore là n'est fait pour être joli mais il colle à un cadre apocalyptique et démontre le coté inéluctable de la situation.

J'ai bien aimé aussi la critique de notre société et de sa culture actuel. Comme ledit l'un des personnages, ces zombies sont peut être l'œuvre d'une entité qui punit les hommes pour sa culture dépravé et jetable. On ressent donc tout le mépris pour ce genre d'émissions qui pollue nos écrans et "imbécilise" nos ados. Du coup, on voit les zombies comme des êtres salvateurs et cette image du mort-vivant me plait bien.

La réalisation est plutôt sympathique, mais le réalisateur s'amuse un peu trop à faire bouger sa caméra dans tous les sens lors des phases d'action. Du coup, on a du mal à suivre certaines séquences et c'est vraiment dommage car, visiblement, il avait assez de talent pour ne pas utiliser ce système qui donne envie de vomir.

Au final, je dirai que Dead set est une série monstrueuse qui vaut son pesant de cacahuètes, qui ne lésine pas sur le gore et qui envoie un message sur la débilité de notre société actuel et sur les phénomènes de télé réalité qui ne sont qu'un prétexte au voyeurisme et qui sont vraiment malsains. Je conseille donc pour les amateurs de zombies ainsi que pour ceux qui veulent voir les émissions de télé réalité se faire enfoncées!

Note: 18/20
Revenir en haut Aller en bas
Jareth the Goblin King
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 2397
Age : 35
Localisation : Un grand labyrinthe...
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Jeu 24 Fév 2011 - 15:56

J'irais jeter un oeil putréfié du côté de cette série dès que j'en ai l'occasion, merci pour le "tip" !
Par contre, c'est dommage que l'explication des zombies proposée soit celle d'une punition "divine" plutôt qu'une symbolique suggérée de la consommation boulimique des téléspectateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 11119
Age : 39
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 2 Aoû 2011 - 10:57

Adaptation d'un comic connu il y a aussi en série zombie The Walking Dead dont pour le moment j'ai vu le premier épisode me rappelant le début de 28 semaines après 1. Les images sont très belles avec des plans saisissants montrant la désolation des lieux traversés par le perso principal un policier qui part rechercher sa femme et sa fille à Atlanta.
Revenir en haut Aller en bas
l'aventurier du dimanche
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 384
Loisirs : tuer des extraterrestres
Date d'inscription : 16/10/2009

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 2 Aoû 2011 - 20:34

il me semble qe pour bienvenu a zombiland , lz suite pourrait etre orientée vers une série TV
affaire a suivre
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mer 3 Aoû 2011 - 16:56

J'ai vu la première saison de Walking Dead mais j'ai aussi lu auparavant les 13 tomes sortis, et je préfère de loin les comics car ils vont plus loin dans l'horreur et dans le glauque, voir le pathos.

Par contre, la patte de Darabont se fait sentir et la série est tout de même très forte avec des effets spéciaux de folie, et des personnages attachants (à part la femme du héros, c'est celle qui joue dans Prison Break et que je déteste profondément!).

The walking dead est excellent mais les livres sont encore meilleurs!
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mer 10 Aoû 2011 - 18:08

le 23 aout en dvd :











j'espère qu'il sera mieux que le premier !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
horreur123
Novice
Novice


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 16/08/2011

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mer 17 Aoû 2011 - 1:17

J'approuve que Diaries 1 est nul mes nul le 2 a l'aire un peu plus meilleur ... mes moi le film
que je veux vous parler est

L'aube des morts. tres bon film avec beaucoup de réaliste a comparer des autre film de zombie j'ai bien aimé

Shauw of the dead : un film de zombie avec de la comédie si tu aime le bar et les comédie ... PREND ceci

Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 23 Aoû 2011 - 18:13

sympa également le visuel du dvd US de "ZOMBIE DIARIES 2" ( proche de left 4 dead je dirai !) faudra quand même que j'y jette un oeil et puis ca fait longtemps que j'ai pu regardé un film de zombie ! Twisted Evil


_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 23 Aoû 2011 - 18:42

Ouais, j'ai vu une vidéo sur direct to dvd d'Allociné et ça ne m'a pas convaincu...
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 23 Aoû 2011 - 18:44

AqME a écrit:
Ouais, j'ai vu une vidéo sur direct to dvd d'Allociné et ça ne m'a pas convaincu...


je suis bien conscient que ca reste du DTV et de la série B-Z bas de gamme mais qui peut divertir si certaines scènes sont bien fichus, faut voir donc

_________________



Dernière édition par Requiem le Mar 23 Aoû 2011 - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 23 Aoû 2011 - 18:48

Ah oui, ça c'est sûr, je le verrai aussi sans aucun problème!! Razz
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Dim 16 Oct 2011 - 11:59

Doghouse


Résumé:

Sept amis partent se ressourcer dans le petit village de Morley au fin fond de la campagne anglaise pour aider l'un d'entre eux à se remettre de son divorce. Mais lorsqu'ils arrivent sur place, ils découvrent que le village est désert. Pas si désert que ça en fait, puisqu'un mystérieux virus a contaminé toutes la population féminine et a transformé les braves villageoises en zombies féroces et assoiffés de sang...

Avis:

La comédie horrifique de zombies a connu de beaux jours avec des films comme Shaun of the dead. Mais il faut dire que cela faisait un bon petit moment que l'on n'avait pas vu ce genre en vidéo, et encore moins un film plutôt réussi et avec un fort capital sympathie. Encore une fois, je ne suis pas étonné de voir que ce film nous provient d'Angleterre et que l'on revoit une figure de proue du genre comédie horrifique, Danny Dyer, déjà vu dans Sévérance. Mais ce qu'il y a de drôle dans ce film, c'est que seules les femmes sont des zombies et qu'un groupe de gros machos va devoir affronter une horde de femelles affamées et aux gueules patibulaires. Alors ce film fait-il dans le machisme? Est-il aussi bien réussi qu'un Shaun of the dead qui reste une référence?

Le scénario est assez classique est ressemble à un very bad trip inversé. Je dis ça car il ne s'agit pas d'un enterrement de vie de garçon, mais plutôt d'un weekend pour remonter le moral à un pote qui se fait larguer par sa femme. Le groupe de pote décide d'aller à Moodley, petit village perdu au milieu des bois où la population est soi disant de 4 femmes pour 1 mec. Malheureusement, quand le groupe arrive sur place, les femmes sont beaucoup moins sympathiques qu'il n'y parait. Ils vont devoir alors trouver un moyen de s'enfuir pour sauver leur peau. Le scénario s'apparente vraiment au film de zombies dans la plus pure tradition. On a ici un survival mâtiné de gore et surtout d'humour plus ou moins gras. Malgré cela, le tout marche assez bien et on ne s'ennuie pas un seul instant devant les péripéties du groupe.

L'ambiance voulu reste par contre assez bizarre. En effet, l'Angleterre est un pays qui se marie très bien avec le genre de zombies, car l'aspect sombre et humide du temps et des forêts procure une ambiance lugubre et souvent désespérée. Avec Doghouse, on a bien cette impression au début du film. Malheureusement, on aura plus une succession de magasins assez loufoque dans un bled comme Moodley et on se demandera parfois comment cela se fait-il qu'un tel magasin puisse survivre dans un bled comme celui-ci. Je prends par exemple le magasin de jouets ou encore le magasin d'ésotérisme. Mais hormis ce fait un poil bizarre, le rendu glauque est bien présent et on pourra tout de même frissonner devant un village aussi humide, lugubre et vide.

Les acteurs sont assez excellents dans l'ensemble. Bien évidemment, il existe des différences entre les jeux, et certains sont en dessous des autres, mais on reste dans du sympathique. Danny Dyer qui joue le macho de base qui nique une femme différente tous les soirs grâce à sa porsche est bien drôle, le type qui se fait larguer par sa femme reste convaincant, et le geek vendeur de comics et fan de Evil Dead est assez drôle dans son rôle. Pour les autres, c'est un peu plus délicat. Le black surjoue à mort et reste assez agaçant, le militaire est ridicule et peu crédible, et l'homme aux cheveux longs qui suit une thérapie de relaxation sur son baladeur reste assez anecdotique. Mais le film ne serait pas ce qu'il est sans la présence des femmes qui ne possèdent aucun dialogues, à part des aaaaahhhh, ou encore des beeeeeuuuuhhhh. On retrouve des actrices qui jouent à fond leur rôle et qui prennent vraisemblablement plaisir à découper du monsieur. La coiffeuse avec ses ciseaux, la bouchère avec son hachoir, la mamie avec son déambulateur ou encore la grosse avec son couteau électrique sont autant de personnages récurrents que nos héros machos.

Les effets gores sont nombreux dans le film est ça fait du bien de voir des réalisateurs qui se lâchent sans s'adonner au torture-porn. On a pas mal de sang et certains passages sont vraiment sales. On a la mariée avec sa hache qui coupe une tête dans le sens de la hauteur, on a un type transpercé par une grande épée, on a un militaire qui se fait couper la colonne vertébrale avec des cisailles. Bref, un bon petit melting pot de ce qui se fait de mieux dans le cinéma gore sans jamais tomber dans l'extrême. Il faut dire aussi que ces effets gores sont relativement bien foutus. Les maquillages des zombies sont convaincants et elles font franchement flipper. Les moments de rire sont assez nombreux, mais cela est parfois un trop gras ou trop con, mais le coup du pistolet à eau qui devient un pistolet à essence avec un briquet et que le gars n'a pas calculé que le plastique prendrait feu est assez drôle. Les références y sont multiples et Shaun of the dead en fait partie, notamment avec la scène où les héros se déguisent en femme pour passer inaperçu. Je rappelle que dans Shaun, les protagonistes se faisaient passer pour des zombies.

Au final, Doghouse n'est pas le film de l'année mais il reste un divertissement drôle et attachant. Il n'en reste pas moins un film pour les hommes qui en ont marre de la complexité féminine et qui désire voir des morues aussi sauvages que des guerriers. Les femmes ne seront pas en reste si elles veulent voir des machos se faire dézinguer par une horde de furie en folie. Malgré tout cela, le film reste assez gros sur certains points et cela pourrait agacer certaines personnes qui sont assez terre à terre même au niveau de la comédie burlesque. Pour ma part, j'ai bien rigolé!

Note: 14/20


Dernière édition par AqME le Lun 26 Mar 2012 - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Sam 3 Déc 2011 - 21:37

nouvelle comédie horrifique avec des zombies qui devrait sortir au mois de janvier en dvd en France : DEADHEADS

Petite nouveauté c'est que le héros sera un zombie doté de conscience et de parole et qu'il devra fuire face aux chasseurs de zombies lancés à sa poursuite


_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 13 Déc 2011 - 19:12

En Quarantaine


Résumé:

Une reporter et son caméraman sont coincés à l'intérieur d'un immeuble placé en quarantaine, où d'étranges créatures vivent...

Avis:

Le cinéma américain est relativement bizarre. En effet, j'ai parfois l'impression qu'il se fout de la qualité de ses métrages et qu'il s'intéresse de plus prêt au pognon et au recette du box office. Avec en quarantaine, on peut avoir une sorte de confirmation de cette pensée, puisque seulement six mois après la sortie de [rec], film espagnol de Jaume Balaguero, voici que John Erick Dowdle sort son remake. Les américains sont-ils aussi fermés d'esprit qu'ils n'ont pas eu la décence de voir le film espagnol, et donc, le vilain réalisateur à penser à se faire un fric monstre sur ce film? Je pense bien que oui, car quand on regarde le film d'un bout à l'autre, on remarque bien que le film est quasiment identique plan par plan. Alors cela vaut-il le coup? Rajouter deux scènes supplémentaires est-il pertinent? Les acteurs américains sont-ils meilleurs que les espagnols?

Le scénario est vraiment en tout point identique à Rec. En gros, une journaliste veut filmer de nuit des pompiers en espérant une intervention. Les premières minutes montrent une caserne tout ce qu'il y a de plus normal avec son lot de mecs machos et de héros en herbe. Puis une intervention survint et voilà notre équipe qui s'en va vers un immeuble à la rencontre d'une vieille dame qui sera tombée dans son appartement. Bien entendu, la contagion commence, et l'horreur va commencer avec son lot de morsures et de sang. Si tout cela semble assez bon, on reste forcément déçu car on se retrouve devant un film déjà vu et qui n'essaye aucunement de se détacher de son remake pour renforcer une ambiance glauque ou pour mettre des personnages plus attachants. Donc forcément, quand on a aimé le premier, on reste peu surpris et on s'ennuie assez vite devant le métrage.

Mais finalement, le plus choquant dans tout ce fourbis, c'est qu'il en devient difficile de ne pas être méchant envers ce film, car s'il était apparu avant rec, on aurait taxé ce dernier film de daube. Bon, en même temps, c'est tout de même une copie de rec et aucun américain n'aurait eu l'idée de faire un film aussi couillu. L'ambiance qui se dégage du film reste bien sage et le réalisateur n'insiste pas, par exemple, sur la petite fille malade et préfère centré son image sur le vétérianaire et sur l'histoire du chien qui a la rage. Alors certes, l'explication est plus explicite, mais on reste dans de l'aseptisé purement américain. Il faut dire que les américains sont tellement cons, qu'il faut tout leur expliquer rapidement sinon, ils ne comprennent rien...

Les acteurs sont tout aussi aseptisés que l'ambiance elle-même. Jennifer Carpenter, qui joue l'atout charme du film, et la vedette, n'est en fait qu'un zombie de plus et son interprétation est purement et simplement mauvaise. D'ailleurs, son texte de fin se résume à trembler et crier alors qu'il faut faire le silence. Jay Hernandez, déjà vu dans le sympathique Hostel porte une interprétation sans envergure de pompier sauveur au grand cœur et cela n'aide pas le film. Pour le reste des personnages, on a une galerie vite oubliée avec un couple d'immigrés, des colocataires, une petite fille malade et un vétérinaire qui va devoir essayer de sauver des vies. L'accent qui est mis dessus dans rec est complètement ellipsé dans ce métrage et de ce fait, on ne s'attache à aucun des personnages. Même les zombies jouent mal, c'est pour dire! La grosse mémé en devient presque gentille, un comble!

Après il reste les effets gores et pour le coup, ils ne sont pas trop mal foutus. Malheureusement, Rec n'est pas Hostel et le film ne peut se reposer que sur le gore en outrance. Les amateurs apprécieront la fracture ouverte du pompier qui tente de remarcher avec cette jambe et le gros zoom dessus. Certains préfèreront le rat écrasé avec les boyaux à l'air. Bref, niveau gore, il y a de quoi faire, mais les contaminés ne sont pas vraiment effrayant, la faute à une caméra beaucoup trop vivace qui gâche tout le plaisir des scènes d'action. Il faut dire aussi que le rôle de la petite fille, qui été si effrayante dans l'original, reste vraiment amoindri dans ce remake et du coup, ça fait un effet en moins. Putain de puritanisme américain.

Au final, en quarantaine est un remake inutile qui ne fera jamais avancer le cinéma. Le divertissement n'est pas au rendez-vous pour ceux qui ont vu le film ibérique, et pour les autres, ils y verront un énième film de zombies filmé caméra à l'épaule façon documentaire comme c'est la mode actuellement. Ce métrage prouve que le cinéma américain est en perdition d'idées et que faire des copies de films européens reste, pour eux et pour les spectateurs américains si chauvins, une solution miracle et bankable. L’Europe serait-elle le berceau des meilleurs idées de films d'horreur. Le preuve en est avec Morse qui est devenu Laisse-moi entrer en très peu de temps. A quand un remake du Père Noël est une ordure?

Note: 07/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Jeu 15 Déc 2011 - 18:02

En quarantaine 2 Le Terminal


Résumé:

A l'aéroport de Los Angeles, des passagers embarquent pour un vol à destination de Nashville. Comme l'un des passagers tombe très malade suite à un mystérieux virus qui s'apparente aux syndromes de la rage, l'avion doit effectuer un atterrissage d'urgence. Jenny, une hôtesse de l'air inexpérimentée mais décidée, s'assure alors de la sécurité des autres passagers et se rend vite compte que l'appareil et ses occupants sont mis en quarantaine…

Avis:

Oh que vous êtes contents! Si si, je le vois à vos mines enjouées et rubicondes. Vous êtes heureux car vous savez que lire cette critique vous apportera joie, bonheur et bonne tranche de rigolade. Parce que moi, votre noble serviteur, je me suis tapé la suite du remake américain du film de contaminés le plus célèbre en Espagne. Vous ne comprenez pas, c'est normal! En fait, les américains sont tellement à la dêche niveau idée, que de plutôt s'essayer à réinventer de bonnes idées, ils prennent des films merdiques et en font une suite. Qui, de ce fait, devient aussitôt encore plus merdique! Merde! J'ai spoilé ma critique! Bon, je pourrai m'arrêter là, mais finalement, je vais détailler un petit peu plus mon point de vue sur ce film qui n'est finalement qu'un banal film de zombies dans un aéroport et qui ne comporte pas une seule once d'inventivité. On a même droit à des faux raccords ahurissants! Alors préparer vos yeux si vous êtes d'accord et si vous avez du temps à perdre!

Commençons par le scénario. Dans un film de zombies ou de contaminés, il faut des zombies, un décor avec un éclairage plutôt sombre, des acteurs convaincants sachant jouer la peur et surtout une idée derrière le pourquoi de la contamination. Et pour ça les américains et leur superstition, ils sont trop forts. Bon, je ne peux pas dire la raison, car sinon je gâcherai le film à un grand nombre de personnes (du moins, ceux qui prennent le temps de lire ma critique et je les en remercie!), mais il faut savoir que la raison est totalement inepte. En plus, le film prend la suite du premier, et en ce sens, elle ne va pas tellement avec la fin du premier métrage. Alors bien entendu, ici, on nous cale dans un avion, puis dans un aéroport fermé. La plupart des passagers vont essayer de trouver une sortie pour échapper aux contaminés qui ont faim. C'est simple, ça aurait pu être intéressant.

Oui mais voilà, le lieu choisi est relativement mauvais. Les mecs, surement à cause d'un budget minime, ont filmé soit un avion qui a des faux airs de décors de cinéma micro budget, soit un hangar qu'ils ont remplit de bagages et de tapis roulant. Du coup, on tourne souvent en rond et cela très lassant. L'ambiance n'est pas tellement au rendez-vous, notamment à cause d'une redondance effarante des scènes. En gros, un méchant attaque, un gentil se fait contaminé, on court dans tous les sens, on souffle pour dire des conneries, puis une autre attaque intervient et ainsi de suite. Pas de quoi filer la frousse car on s'y attend vraiment. De plus, l'ambiance n'est pas assez poisseuse et les lumières ne sont pas assez bien exploitées pour instaurer une ambiance digne d'un film de zombies.

Et puis les acteurs y sont pour beaucoup dans l'ambiance, mais là, c'est niveau zéro pointé! Déjà, on a que des inconnus, mais bon, il y a peut être des stars en devenir. Loin de moi cette idée quand on voit l'interprétation des personnages. L'hôtesse de l'air qui est l'héroïne du film reste jolie mais ne sert à rien à part gueuler (de manière insupportable en version française) et courir après un gosse qu'elle doit protéger. Le méchant de service qui est gentil au début est juste aussi charismatique que le cul de Geneviève de Fontenay et sa théorie est juste ultra foireuse. Pour le reste on est dans le bas de gamme et même le vieux tétraplégique qui se fait buter par un rat est mauvais, pourtant ce n'est pas gestuelle qui l'étouffait! De ce fait, avec une interprétation merdique et une ambiance réduite au minimum, on ne pouvait forcément avoir un bon film.

Et pour ceux qui auraient apprécié les effets gores du premier opus, comme la jambe cassée du pompier, seront eux aussi déçus! Ben oui, parce qu'à part trois morsures et quelques gouttes de sang, on reste vraiment sur notre faim. Les contaminés sont plutôt bien fichus, le maquillage est réussi et ils ont de bonnes gueules, mais c'est malheureusement le seul bon point du film. Le pire étant le passage filmé en caméra thermique, bourré de faux raccords. En effet, on peut voir les corps dans le noir car ils émettent de la chaleur, mais dans ce film, on apprend qu'un flingue intact et n'ayant jamais servi peut aussi dégager de a chaleur. C'est fou mais c'est ainsi. D'ailleurs ce passage est relativement chiant et gâche le peu de plaisir de voir un monstre final qui aurait pu être intéressant mais qui, à cause de ce trucage thermique (ou merdique), demeure blanc et on ne voit rien. Et puis la fin ouverte, qui annonce une suite, c'est relativement chiant.

Au final, En quarantaine 2 terminal ne vaut même pas le coup d'oeil. Ultra classique, scénario basique, interprétations foireuses et effets gores complètement absents, il n'y a pas de lézards, on est bien en présence d'un DTV surfant sur une vague opportuniste. Mais ce qui m'affole, c'est la possibilité infinie de faire des films avec pour titre en quarantaine, comme par exemple, en quarantaine dans une station essence, en quarantaine dans un hôtel (avec Strauss-Kahn en zombie sexuel!), en quarantaine dans une boîte de nuit, en quarantaine dans des toilettes publics. Bref, si on pense comme les américains, on n'est pas sorti de l'auberge.

Note: 06/20



Dernière édition par AqME le Lun 26 Mar 2012 - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Jeu 29 Déc 2011 - 17:38

Berlin Undead


Résumé:

Alors que Michael arrive à Berlin pour rendre visite à Gabi, son ex-petite amie adorée, un terrible virus – transformant le commun des mortels en tueur sanguinaire – se propage rapidement à travers la ville. Michael, s’inquiètant de ne pas trouver Gabi chez elle, fait la rencontre d’Harper, un jeune apprenti plombier qui effectue des travaux dans l’immeuble. Ensemble, ils parviennent à se barricader tandis que des hordes contaminées par le virus envahissent les lieux. Cernés par ces zombies assoiffés, Michael et Harper doivent combattre pour défendre leur vie et il leur faudra user de toute leur ingéniosité pour survivre et retrouver Gabi.

Avis:

Le pays de la bière n'est pas réputé pour ses films d'horreur. Le dernier en date que j'ai pu voir est Blood Trails, avec son tueur en vélo, et il faut que le métrage a eu énormément de mal à m'embarquer. Mais sortant un instant du slasher teuton et essayons de voir ce qu'ils donnent avec du zombie. Parce que Berlin Undead, comme son nom l'indique est un film sur les zombies. Enfin, un film, il s'agit plutôt d'un moyen métrage puisqu'il ne dure que 59 minutes, mais parfois, écourter la durée peut permettre de ne pas se perdre dans des divagations inutiles et le réalisateur est obligé d'instaurer un rythme pour tenir la route. D'ailleurs ce film tient-il la route? L'Allemagne sera-t-elle le prochain le pays des corps putréfiés?

Le scénario de Berlin Undead (ou Rammbock pour ceux qui préfèrent les titres originaux) reste simple mais diantrement efficace. On va suivre Michael, jeune homme dans la trentaine qui va rendre visite à son ex pour lui rendre les clefs de son appartement. A son arrivée, ils trouvent deux plombiers en train de faire les réparations et personne ne sait où se trouve Gabi. C'est à ce moment que le patron plombier décide d'attaquer son apprenti et notre héros. Ils arrivent à le faire sortir et en se penchant à la fenêtre, ils voient une petite troupe de zombies qui s'en prend aux habitants. Bien entendu, on nous ressort le sempiternel discours du virus de la rage qui a muté, et patin couffin, mais ce qui est très intéressant dans ce film, c'est que ça démarre dès la deuxième minute et que il va y avoir plusieurs relations humaines.

La première relation est bien entendu entre notre héros et le jeune apprenti qui vont devoir cohabiter ensemble. Il en ressort un lien invisible qui s'éloigne du lien copain pour aller plus vers quelque chose de paternel. Les autres liens se tissent entre les habitants. En effet, certains personnages restent bloqués chez eux et le seul moyen de communication est la cour centrale avec les fenêtres. On a ainsi une palette de gens qui essayent de s'entraider mais sans trop se mouiller. On a le vieil égoïste, la jeune fille qui vient de perdre son frère sous ses yeux, le mec qui tente de soigner sa femme désespérément, le gros costaud super bizarre, et tout ce petit monde va essayer de s'aider. C'est d'autant plus intéressant que l'on voit très peu les zombies et que le film reste assez peu gore.

Les acteurs se débrouillent pas trop mal. Bien évidemment, on voit surtout les deux protagonistes principaux et il faut dire qu'ils jouent relativement bien l'urgence et la peur. Si l'on excepte l'incrédulité crétine du héros qui veut à tout prix retrouver son ex pour lui rendre des clefs, il reste très convaincant et on s'attache assez facilement à ce bonhomme qui va tout faire pour aider le jeune à s'en sortir et aider les voisins. Le plus jeune s'en sort aussi très bien, avec une juste dose de courage, de peur et de témérité. Les zombies, même si on les voit très peu sont vraiment bien foutus et font honneur aux contaminés de la saga des 28 jours. Véloces, mordants, ils ne laissent aucune chance à la viande fraîche se déplaçant. Le tout reste sobre et bien amené.

Comme je l'ai dit auparavant, il n'y a pas énormément de gore. Certes il y a des morsures et quelques giclées de sang mais pour un film de zombies, le massacre n'est pas de mise. Le réalisateur a préféré se focaliser sur la survie dans un immeuble de Berlin plutôt que sur du dézinguage à tout va. En même temps, le budget n'a surement pas du lui permettre de faire une version allemande de l'armée des morts. Et en ce sens c'est très réussi car l'ambiance est vraiment prenante et on ressent une certaines appréhension pour nos deux héros. Le rythme est mené tambour battant et on ne s'ennuie pas un seul instant. La fin reste poétique bien qu'assez facile mais elle permet de conclure un film qui parait bien trop court aux vues de toutes ces qualités.

Au final, Berlin Undead est un excellent moyen métrage qui aurait mérité plus de temps et d'argent. Réaliste, burné, sobre et avec une fin à la poésie macabre, il en ressort un film de zombie très bon que les fans ne doivent surtout pas rater. Bien évidemment je conseille vivement car sans apporter une grosse nouveauté dans le film de zombies, il prouve qu'avec du talent, de l'amour et de l'envie on peut sortir un excellent film classique, prenant et attachant. Allez les gars, branchez les lecteurs et insérez le DVD vous ne serez pas déçus!

Note: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 3 Jan 2012 - 10:39

trailer du film "Zombie massacre" prévu pour 2012 et produit par Uwe Boll :


_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Mar 3 Jan 2012 - 12:59

Pourquoi!!! Uwe Boll!!
Revenir en haut Aller en bas
Jareth the Goblin King
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 2397
Age : 35
Localisation : Un grand labyrinthe...
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   Lun 9 Jan 2012 - 1:55

BIENVENUE A ZOMBIELAND (2009)


Réalisé par : Ruben Fleischer
Avec : Jesse Eisenberg, Woody Harrelson

L'histoire : Dans un monde envahi par les zombies, un étudiant trouillard mais organisé tente de rester en vie tant bien que mal. Sa rencontre avec d'autres survivants hauts en couleurs sera l'occasion de situations cocasses et attachantes.

Avis : Comédie avant tout, le film ne lésine pas sur les bons gags qui s'enchaînent rapidement. Et, bon point supplémentaire pour lui, il ne néglige pas non plus la qualité graphique des zombies ou des scènes violentes qui sont réussies (le générique est particulièrement travaillé). Les acteurs s'en sortent bien, on est pris dans leur histoire d'autant plus que certains personnages sont vraiment sympas (celui de Woody Harrelson est une caricature tellement évidente que c'en est un agaçant plaisir).
Hélas, un personnage en particulier (la fille de service) est absolument insipide, et n'est que prétexte à mièvrerie amoureuse hors sujet qui casse le rythme d'ensemble. C'est dommage, car le film est centré avant tout sur le quatuor que nous suivons, et ce petit ratage impacte sur la qualité globale. Saupoudrez le tout de discours mielleux sur la famille (même le chien est évoqué), et vous obtenez un peu de gâchis. On note aussi à quelques occasions que le film tente l'audace morale mais ne va jamais loin dans l'irrévérence. C'est un peu dommage à nouveau, il aurait peut-être gagné en ampleur.
Au final, un film qui vaut vraiment le coup d'être vu, mais qui, voulant à tout prix caser la structure-type des longs-métrages, est passé à côté de la finesse d'un Shawn of the Dead, lequel a su montrer de son côté que des valeurs humaines peuvent être abordées sans lourdeur.

15/20

Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 33
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: en transit   Lun 9 Jan 2012 - 14:23

SPOIL

J'ai également apprécié ce film mais je déplore l'absence presque totale de zombies durant presque toute la moitié du film; du coup, le rythme en prend vraiment un coup. De plus, je n'ai vraiment pas apprécié le passage dans la maison de Bill Murray que je trouve vraiment inutile.
Le perso de Woody Harrelson, le maquillage des zombies et la bagarre de fin sont les meilleurs atouts de film.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques de films de zombies/contaminés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques de films de zombies/contaminés
Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Critiques de films de zombies/contaminés
» Critiques de films - La Liste récapitulative
» Jane Austen au cinéma : livres critiques
» The Astro-Zombies
» Critiques cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Cinéma / Tv-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com