La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Critiques-Test jeux vidéo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Sam 7 Jan 2012 - 14:01

Oui excellente critique!

J'avais fait les deux ou trois premiers Splinter cell et j'avais bien aimé.

Me laisserai bien tenter un de ces quatre pour en refaire un autre tiens!
Revenir en haut Aller en bas
craft
tas de fumier
tas de fumier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Sam 7 Jan 2012 - 14:44


A mon tour de vous parler d'un jeu que j'affectionne tout particulièrement: Dark Souls, jeu multi-plateforme (X360/PS3) qui fait suite au fameux Demon's Souls, action/RPG (A-RPG) propre à la PS3 et qui remporta un franc succès, provoquant une certaine jalousie chez les possesseurs de 360.... avec Dark Souls cette injustice est à présent réparée



Mamaaaaaaan !!!......

Qu'est-ce que Dark Souls ? Les avis divergent, la majorité le classe comme un A-RPG car son système de progression dans lequel on développe ses caractéristiques (Force, dextérité, sagesse etc....) y font indéniablement penser, d'autres le classifieront plutot comme un Hack'n'Slash, car il fait indéniablement penser à un certain Diablo, dans son système où l'on cherche toujours à rendre son perso plus puissant en farmant (c'est à dire occire du monstre pour gagner des levels ou droper des items importants: armes, armures etc....).... pour moi les deux acceptions sont valables


Ornstein et Smough.... préparez vous à souffrir

La monnaie d'échange dans DS ce sont les souls (âmes) des ennemis que l'on occis et qui permettent au choix de gagner en niveau, ou d'acheter des items, faire réparer son matos etc..... DS, c'est pour moi le jeu de role que j'attendais depuis mon enfance: un univers réaliste au sevice d'un univers de Dark Fantasy (fantastique noir) où l'on sera amené à arpenter des donjons ténébreux parsemés d'hommes-serpent et pièges en tout genre, les égouts remplis de Rats géants et autres vermines (style zombies etc....)


Requiem, AqME ramenez vos fraises: y a des zombies !!!

Les graphismes ? Perso j'adore, tout est calculé en temps réel, mis à part certains fonds en précalculé, on s'émerveille parfois devant certaines vues splendides (aaaaah Anor Londo) et on ressent de la tension lorsque l'on visite des endroits lugubres, où la mort peut survenir à n'importe quel tournant... La modélisation de l'équipement porté par le héros est superbe (l'armure Black Iron est la plus classe selon moi) mais attention à ne pas surcharger le protagoniste, sinon sa capacité de mouvement s'en verra réduite, ce qui rajoute au réalisme de la physique employée dans le jeu.


Gwynevere, alias Miss Gronichons, mon NPC favori

Le jeu a la réputation d'être difficile, c'est vrai du moins au début, car on est laché en plein enfer sans équipement, et l'on est parfois confronté à des ennemis retors, certains autres gigantesques (surtout les boss), mais petit à petit, à force de persévérance, on peut y arriver et alors le sentiment d'accomplissement qu'on ressent est phénoménal... Une fois que vous avez bien compris le fonctionnement du jeu et que votre protagoniste évolue, on meurt de moins en moins et ça devient un vrai plaisir de déambuler dans des endroits glauques à tailler ses ennemis en pièce



DS c'est ça: affronter des boss de plus en plus énormes et terrifiants

Qu'ajouter d'autre ? Rien sinon que je vous conseille, pour ceux qui n'auraient pas encore craqué, de vous procurer ce jeu de toute urgence, en édition collector vous aurez droit à un magnifique art-book et la bande-son du jeu... Le seul point noir est que quand on l'a bouclé on sent comme un grand vide, car on aurait voulu qu'il y en ait toujours plus tellement c'est bon (70 heures pour compléter un premier run, c'est plus que la plupart des rpg actuels) mais rien ne vous empêche de recommencer au niveau plus difficile (vous gardez votre équipement, heureusement), voila... foncez


Admirez-moi cette vue !!!!.....

Note: 18/20


Dernière édition par craft le Sam 7 Jan 2012 - 16:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Sam 7 Jan 2012 - 15:04

géniale également ta critique craft, j'avais lu que ce jeu était avant tout dédier aux pro gamers hardcores, les graphismes ont effectivement l'air de toute beauté

s'il y en a d'autres qui sont motivés pour faire des critiques n'hésitez pas !

_________________



Dernière édition par Requiem le Sam 7 Jan 2012 - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Sam 7 Jan 2012 - 15:07

Belle critique Craft, je le prendrai quand il sera moins cher!
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5702
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Sam 7 Jan 2012 - 15:12

Oui, belle critique. On voit que tu aimes vraiment ce jeu, Craft.
Avec tout le bien que tu en dis, je vais finir par craquer, lol.
Revenir en haut Aller en bas
craft
tas de fumier
tas de fumier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Sam 7 Jan 2012 - 15:19

tant mieux si ma critique vous donne envie de vous procurer ce petit bijou

si vous rencontrez des difficultés, faites m'en part, je n'hésiterai pas à vous conseiller Wink
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Lun 13 Fév 2012 - 20:12

Brütal Legend


Avis:

Qui n'a jamais rêvé de jouer un jeu vidéo où le hard rock et le vrai métal serait à l'honneur? Qui n'a jamais rêvé d'incarner un roadie faisant tomber toutes les gonzesses grâce à ses gros bras et à sa guitare hyper cool? Qui n'a jamais rêvé de rouler dans les campagnes de l'enfer à bord d'une voiture trop classe en écoutant du Judas Priest à fond? Et bien avec Brütal Legend, tout cela est possible, car l'idée est d'incarner un roadie qui meurt lors d'un accident de scène et qui se retrouve en enfer, où des humains mène une guerre sans merci contre les forces du mal et les amateurs de Glam Rock! Loufoque et déjanté, voyons un peu plus en profondeur ce petit jeu sympathique mais à la durée de vie trop courte.



Brütal Legend, c'est quoi? Il s'agit en fait d'un jeu d'aventure à espace ouvert, avec des quêtes secondaires sur une grande carte, mais avec surtout une quête principale relativement courte. On incarne Eddie, un roadie suivant un groupe de nu métal plutôt mauvais. Malheureusement, la scène s'écroule sur nous et grâce à la ceinture représentant le monstre de métal de Motorhead, nous voilà propulsé en enfer avec pour mission de tuer Doviculus, le grand méchant. Le jeu a été imaginé par Tim Schafer, qui est le papa, entre autre, des Monkey island, et il faut dire que Brütal legend possède le même humour, mais avec une bande son du tonnerre. On sera surpris par la jouabilité, car notre personnage ne saute pas, il n'y a donc aucune plateforme, et le jeu alterne phase de baston et phase de stratégie, avec l'élaboration d'une scène et la création d'unités pour combattre les forces du mal dans des combats dantesques. Le jeu oscille donc entre aventure/exploration et stratégie en temps réel.


Malheureusement, les phases de stratégie sont assez brouillonnes et il est parfois très difficile de gérer toutes ces unités. En effet, entre leur création, puis les ordres à donner (suivre, défendre, attaquer, attendre) et combattre dans le même temps, on s’emmêle de temps à autre les pinceaux et c'est assez frustrants. Mais le jeu fourmille d'idées vraiment intéressantes, comme les fans qui sont des âmes damnés qu'il faut canaliser dans des stands de goodies, l'invocation de la voiture qui customisable, les solos de guitare pour faire des attaques magiques violentes (comme faire fondre les visages), la présence de Lemmy Kilmister de Motorhead, d'Ozzy Osborne, et de bien d'autres références comme Kiss et Poison. Mais malgré toutes ces bonnes idées, le jeu possède une très faible durée de vie. En effet, l'exploration de la carte reste optionnel, car les quêtes secondaires sont souvent les mêmes (tendre une embuscade à des ennemis ou faire une course de voiture) et n'apporte rien d'autres que des flammes pour acheter ensuite des objets au garage d'Ozzy. Mais sans ces objets, il est tout à fait possible de finir le jeu, du coup, en 5 ou 6h le jeu est torché et seuls les hardcores gamers prendront du plaisir à chercher tous les bonus pour débloquer des croquis qui ne servent à rien.


Graphiquement, le jeu n'est pas super beau. Les textures sont assez grossières, et de nombreux bugs graphiques ponctuent le jeu. néanmoins, le style voulu est assez accrocheur. Eddie a de la gueule et du bagou, le sang gicle à tout va et les environnements sont riches et variés. On a une falaise d'enceintes, un nid d'araignées qui tissent des cordes de basses, des sculptures représentant des dieux du métal. Bref, les décors sont jolis et vont vraiment très bien avec la bande son qui est très riche. D'ailleurs, quand on invoque sa voiture, on peut choisir des chansons parmi une multitude de titres comme Judas Priest, Saxon, Black Sabbath, Manowar, 3 inches of blood, j'en passe et des meilleurs. D'ailleurs le boss de fin se combat sur un petit Painkiller et je dois dire que rien que pour cela, le jeu vaut la peine d'être jouer.


Au final, Brütal Legend est un jeu intéressant, mais qui aurait mérité une durée de vie plus longue. Les amoureux de métal, le vrai, seront comblés par l'histoire loufoque et gothique et par la bande son énergique du jeu. Les joueurs s'attendant à un jeu d'aventure ouvert seront forcément déçus, mais le design des personnages, la présence de Jack Black dans l'introduction et l'humour potache au langage grossier en font un petit fort sympathique qui donne envie d'y revenir. Maintenant, le jeu est à petits prix et si vous aimez le métal, Jack Black et défourailler du monstre à coup de hache et de guitare électrique, ce jeu est pour vous!

Note: 14/20
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3724
Age : 44
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: CRITIQUE D'UN BLOCKBUSTER JOUE DANS LA VO car LA VF CRAINT.   Jeu 16 Fév 2012 - 16:40


    “It wasn’t impossible to build Rapture at the bottom of the sea

    it was impossible to build it anywhere alse” (1)
    Andrew Ryan


Imaginez l’univers créatif du grand romancier d’anticipation Jules Vernes servant de toile de fond pour un RPG à la sauce horreur en vue à la première personne: vous obtenez, Bioshock, (on prononce Baillo choque)un des blockbusters de l’année 2007.
Sachez, pour la petite histoire que c'est d'abord un jeux XBOX360 avant de connaitre un portage PC, puis, plus tard (beaucoup plus tard) un portage PS3 (avec de nouvelles features comme le mini game de hack modifié) Enfin, pour ceux qui se sont procurée un XBOX 360 controller pad for pc (en clair, un pad 360 port USB), on peut avoir la configuration d'origine console pour un meilleur confort de jeu mais... ce jeu se prette mieux au tandem clavier souris car cela reste un First Person Shoot. un FPS demande une bonne réactivité, ce qu'une manette ne donne pas.

“They told me : ’son , you’re special :you’re born to do great things’.You know what? they were right” (2)

1960.Au milieu de l’Atlantique.
Ces paroles, c’est vous, Jack qui les prononcez avant de sombrer (littéralement) suite à une chute d’avion. Panique à bord.On ne sait rien de l’origine du crash. On se croirait dans LOST à l’exception que vous êtes le seul survivant. L’ile est troquée ici par une base sous-marine au design nous menant 20 années en arrière.

Votre but? Survivre avec l’aide d’Atlas, un réfugié manifestement sur place depuis un bon bout de temps (encore le syndrome LOST). Très vite, la quête du héros virera vers un aspect inattendu : découvrir sa véritable identité.

Irrational Games (qui a changé de nom en cours de production) avait posé les bases de ce FPS ‘futuriste’ dans un contexte horrifique /fantastique avec un aspect RPG avec le célèbre System Shock 2 (*) . Un jeu qui a inspiré Ion Storm pour la conception Deus Ex ,et non l’inverse! Les différences notables sont - outre un graphisme qui en met plein la vue (3) - une I.A. nettement améliorée et une plus grande accessibilité.


Bienvenu à Rapture, mes amis! Ce projet fou issu de l’esprit mégalomaniaque du Walt Disney de l’époque, j’ai nommé Andrew Ryan est agréablement rendu par un moteur physique qui en met plein la vue . La fonction Direct X10 est disponible pour les (heureux?) possesseurs de Windows Vista.

Les murs reflètent la lumière , les ombres dynamiques et surtout le flou artistique apportent un cachet bien particulier. bref, ça a de la gueule, c’est bel et un bien de la courante génération!
Bien plus, le jeu est fluide pour les PC moyens moyennant quelques sacrifices d’options graphiques ou sonores. A ce sujet, la mise à jour via internet après l’activation du jeu (4) se révèle plus que salutaire dans la majeur partie des cas.

J’ai personnellement remarqué des pop-up de texture (5) qui doivent être consécutifs à mon système d’exploitation (lenteur du disque dur) donc je ne me formulerai pas. Je ne sais pas par contre si la version XBOX360 en est lui aussi victime (6).

Par contre, ne cherchez pas l‘anti-aliasing : il n’y en pas.Augmenter la résolution (quitte à se mettre en mode fenêtre ) s’avère être la seule solution pour pallier aux rares et léger effets d’escalier ; qui ne sont visibles que si on les cherche il faut le reconnaitre.

La mise en scène est magistrale .Appuyée par une physique convaincante des éléments (chute d’eau, de corps,conductivité électrique ..). Seul l’aspect grossier des giclées de sang ne fait pas l’unanimité.

Outre Atlas,d’autres êtres vivants cohabitent Rapture: Jamais - à une exception près - en contact direct avec le héros (7)par une astuce scénaristique , les pacifiques vous proposeront leur aide contre en retour des quêtes ; nullement annexes car nécessaires pour la progression de l’aventure.

D’autre présences ,cette fois ci hostiles, hantent les lieux. En effet, Andrew Ryan n’a pas seulement créé un monde futuriste mais a également apporté un fléau : l’ADAM. Le programme scientifique, dont les labos pullulent cet EDEN déchu , a déconné à plein tube au sujet de cette substance organique.
Censé accroitre le bien être des nouveaux citoyens , elle a dévoilé sa vrai nature:

  • elle est une drogue dans tous les sens du terme .
  • elle accroit les performances physiques quitte à métamorphoser l’aspect de certains sujets (plus ’sensible’)
  • cause aussi comme autre effet secondaire, l’obséquiosité .


Les fans de comics Marvel y verront la genèse du Goblin (8) , d’autres une n-ième ressucé de HALF LIFE.

Qu’importe , le mal est fait : il se manifeste sous la forme de jeunes hommes et femmes vêtus selon la mode de la ‘belle époque’ complètement déjanté et ne voulant pas que notre bien.

L’originalité du titre réside sur l’habitacle de l’ADAM: des êtres vivants! Et des petites filles de surcroits ! Il s’agit des ‘Little Sisters‘ (les petites sœurs).Non contentes d’être elles même des réserves naturelles, elles ponctionnent des résidus d’Adam sur les cadavres les ‘angel’ , comme elles disent. Bien que possédées , elles restent naïves et douces.

Devenue la proie des monstres par l’absurdité de la chose, rien d’étonnant que les Little sisters aient besoin de Protecteurs : les Big Daddies (9) ou encore Rosies ou Bouncers. Ils peuvent être de classe élite ou non.

Joliment nommé ‘Mr Bubble‘ par les poupées, ces derniers sont cool et n’ont aucun instinct belliqueux sauf si vous leur cherchez des poux dans la tête (avec leur tête de scaphandre ,ça risque d’être duraille). Ne vous fiez pas à leur aspect lourdaud : ces gaillards sont les plus rapides de tous! Résistants , les affrontements -quasi obligatoire- sont les véritables challenges de l’aventure.

Et l’Intelligence Artificiel, mon ami?

    Je ne vais pas te louper, mon pote


L’I.A. n’est pas décevante mais perfectible : les citoyens se promènent nonchalant , sifflotent, perçoivent des bruits suspects ou sentent un truc louche et réagissent au quart de tour s’ils nous surprennent. Malheureusement, il n’y aucun subtilité dans leur réaction , ils ne cherchent pas à nous encercler ou nous poser des pièges (sauf en ce qui concerne les boss)…


le syndrome PREY

    vita chamber


A l’instar de Prey, on ne meurt pas dans ce monde brute. Que nenni! On repasse direct dans le plus proche caisson dernier cri, j’ai nommé les VITA CHAMBER(10) ! Bien plus, les big daddies nous fichent la paix dès qu’on passe provisoirement de vie à trépas. Celà nous évite les quick save à répétition et c’est tant mieux car elle sont assez longues (2 à 3s selon la bécane)
Ce n’est pas le seul aspect qui le rend accessible: c’est truffé d’aides en pagaille [size=85](11)[/size]!
On a une flèche guide à la Need For Speed à l’H.U.D (=affichage),dans le plan (à l’échelle), le parcours tracé avec ses embranchements avec la cible bien signalée, et un message spoiler que l’on peut cacher à sa guise!!
Impossible d’être perdu.
Enfin, trois niveaux de difficulté sont proposés et on peut les switcher à tout moment du jeu!

    # le mode facile : clairement destiné aux bleus
    # le mode normale: pour le chasseur du dimanche qui n’a plus à ses premiers émois
    # le mode difficile : pour le hardcore gamer, le guerrier sans peur ni reproche , qui bouffe du lion au petit déjeuner et cautérise ses plaies à vif.


Le 1er mode se révèle trop simple (quasiment jamais mort!); le second est normale mais le combat finale trop mal calibré nous fait vite regretter ce choix (et on peut y mourir pour de bon là).



le syndrome Half Life
C’est la mode depuis Half Life: toutes les cuts scenes (sauf les fins) est vue vis à vis du héros : on ne verra jamais sa face ou indirectement ,par le biais support photographique, flashback fugace …


Jeu de rôle

    [size=75]distributeur, Gene Bank , Gatherer’s Garden.. : faites vos courses![/size]


Vis à vis de SYSTEM SHOCK cet aspect RPG est beaucoup plus simple et accessible.Là où ce premier interdisait l’emploi des armes à feu ou le pirate informatique tant qu’un certain niveau n’était acquis, là tout est permis mais graduellement.
Jack se voit très tôt aussi dépendant de l’ADAM que ses ennemis: il en résulte des pouvoirs magiques dignes d’un Final Fantasy, les plasmides.

Elle sont de plusieurs natures :
    # élémentaires (électricité, feu ou glace) , ou essaim d’abeilles…
    # télékinésie
    # ‘perturbantes’ (enrager la cible, le piéger par un leurre…)

etc..

Dans le concret , on peut switcher à sa guise entre les plasmides et les armes à feu ET tout est customisable.
Les plasmides accroissent en force (ex: feu à feu +) , les armes en caractéristiques (force, portée, chargeur..)
La panoplie des armes est bien étoffé : on passe du classique clé à molette , au fusil à canons sciés, aux arbalètes, à des lances grenades à tête chercheuse voire les appareils photos (aspect RPG)! Et en général, chaque arme tolère plusieurs types de munitions différents!

[*]Pour les armes, ils existent plusieurs bornes où faire ses courses (avec l’argent ramassé par ci par là)
-les distributeurs (clowns ou mexicains) pour grignoter afin de gagner des H.P., pardon de la vie,acheter des munitions, medikit ..
-U-Invent où l’on fabrique des nouveaux à partir de matière premières hétéroclites collectés et le produit finale est payant.
-Poste d’amélioration : à usage unique, on upgrade seulement UNE seule caractéristique d’un seul Arme . Seul poste gratuit.



    la customisation du gunshot
    source: Breaking The Mold


[*]les plasmides se rechargent en s’inoculant de l’EVE
les bornes permettant de personnaliser ses propres stats sont les gene bank (génothèque). le nombre de pouvoirs est limité, s’active au fur et à mesure et le choix nous est laissé sur la stratégie de gestion et de combat .
on peut aussi collecter les munitions tout comme la nourriture ou les EVE hypos(seringues contenant l’EVE)

Par contre , l’unique moyen d’acquérir de nouveaux pouvoirs (les bornes ne servent qu’à la gestion) est le Gatherer’s Garden (Jardin des glaneuses) , la borne qui n’accepte comme monnaie d’échange que l’ADAM .


On peut aussi ramasser de rares fioles de (nouveaux) plasmides.
En clair, on a l’affichage de notre barre de vie (en rouge) avec le nombre de medikits et celle (en blue) de Eve et les nombres de seringues

Enfin, quitte à vous la manière d’employer vos attaques et les diverses combinaisons possibles: user d’un sort de feu pour bruler un élément pour ensuite l’envoyer à la face de son adversaire via la télékinésie ; profiter des plans d’eau pour électrocuter tout ce joli monde afin d’économiser habilement ses ressources..
En définitive, ce choix cornélien déterminera les deux fins possibles.


    En clair, l’aspect RPG n’est nullement moyen déguisé d’upgrade à la DEVIL MAY CRY mais bel et bien le coeur du titre : le côté FPS n’en est que l’aboutissement .Le débat sur la quête de l’ADAM pointe du doigt que jack ne vaut pas cher que ses congénères.
    Le jeu relativement linéaire mais qui nous laisse le choix sur l’ordre ou le lieu , la gestion de son inventaire et du choix de notre technique d’approche.


    Gameplay : 18/20
    Contrôle du perso fluide et intuitif. Assez riche
    technique (réalisation, graphisme ): 17/20
    IA prévisible. l’interaction avec le décor est poussé mais reste perfectible
    Physique convaincante et bien mis en valeur.
    Des quick save et des loading (seulement entre niveaux) relativement long ..

    Bande son : 20/20 pour la VO,
    Si Jeremy Soule est surnommé à juste titre le John Williams du jeux video, Garry Shyman quant à lui peut bien être le Frederic Chopin des jeux d’aventure en signant ici une partition magnifique. Il est La musique ne souligne que les moment clés du scénario. Sinon, font place les excellents bruitages. La réverbation disponible (entre autre) est un atout indéniable à l’immersion sonore du titre. En prime, un titre de P.I Tchaikovsky et aussi des bonnes vieilles chansons d’antan (Billie Holliday, Bing Crosby, Andrew Sisters..)

    Scénario : 15/20
    Un synopsis ambitieux : une intrigue simple avec des rebondissement classiques mais jamais ennuyeux.

    Durée de vie : 15/20
    Le scénario est relativement longue. Par contre, pas de quêtes annexes a proprement parlé, pas de multi, ni de bonus à débloquer. Le crédit de fin n’existe même pas! Reste la rejouabilité pour voir les deux fins.


Note final : 18/20

j’ai longuement hésité entre 18 et 19. L’IA honnête,perfectible, l’interaction avec le décor non reellement poussé et les modes de jeux alternatives inexistant ont penché la balance.
Squall Lion.



    (*)d’où le titre
    (1) ‘il n’était pas impossible de construire RAPTURE au fond de la mers, il était impossible de le construire ailleurs’
    (2) “ils m’ont dit :’fils, tu es spécial .Tu es né afin d’accomplir de grandes choses’ Vous savez quoi? Ils avaient raison”
    (3) SS2 date de 1999 .Aussi, relativisons ..
    (4) sécurité SECUROM/DRM: une clé d’installation (5 installations au grand max). vérifier où se trouve l’ exécutif BioShock lors de la mise à jour sur le web(2 emplacement possibles).
    (5) retard d’affichage de textures
    (6) les consoles XBOX360 n’ont pas tous un disque dur donc , seul le lecteur DVD est sollicité. Or, des jeux comme MASS EFFECT sur ce support souffre de pop up vue la ‘lenteur’ relative du disque (par rapport au HDD).
    (7)méfiance des pnj? astuce des développeurs pour que l’on ne puisse pas les tuer histoire de rigoler un peu? Le seul moment où on le pourra, le choix determinera un des deux cadeaux disponibles…
    (8) Le bouffon vert (série des SPIDERMAN)
    (9) ‘Grand Papa’, littéralement (dans le sens gentillet)
    (10) ‘chambre vitale’ , littéralement
    (11)options d’aide que l’on peut désactiver pour la plupart



    Version testée : PC (DVD)- anglais
    Développeur : 2K boston ,2K Australia (Irrational Games)
    Editeur : Take 2 Interactive (2K Games)
    Date de sortie : 2007 (Xbox360 1 PC)-2008 (PS3)
    Multijoueur : non
    Supports existants : PS3,XBOX360.
    Site officiel :BioShock

    Config minimum:
    Pentium IV 2.4 GHz mono-core, 1024 Mo de Ram, carte vidéo 128 Mo, Windows 2000/XP

    Config conseillée :
    Intel Cored 2Duo, 2 Go de Ram, carte vidéo 512 Mo, Windows 2000/XP
    Classification PEGI : 18+





    *********************************

GALERIE:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Jeu 16 Fév 2012 - 21:50

Belle critique que voilà Squall! J'ai adoré ce jeu aussi et le deuxième opus est tout aussi bien! Vivement le troisième!

Par contre, ton message ne serait-il pas mieux à sa place dans le topic "critique-test de jeux vidéo"?
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3724
Age : 44
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: en transit   Jeu 16 Fév 2012 - 22:20

AqME a écrit:
Belle critique que voilà Squall! J'ai adoré ce jeu aussi et le deuxième opus est tout aussi bien! Vivement le troisième!
merci! je l'ai écrite il y a au moins 2 ans. Infinite n'est pas un vrai BioShock. par contre, c'est bien Irrational Games qui s'en occupe

la critique en vidéo (preview et test)













Dernière édition par SquallLion le Jeu 16 Fév 2012 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3724
Age : 44
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Jeu 16 Fév 2012 - 23:31

Testé sur : PC
voix en anglais.
Développeur :
· PC : Human Head Studio
· xbox 360 : Venom Games

Éditeur : 2K Games (http://www.2kgames.com/) (filiale de Take 2 Interactive)
Produit par 3D Realms
Date de sortie : été 2006
Genre : FPS
Multijoueur : OUI
Supports existants : Xbox360
Site officiel : PREY (http://www.prey.com)
Config minimum :
Pentium IV 2 GHz, 512 Mo de Ram, carte vidéo 64 Mo, Windows 2000/XP
Config conseillée :
Pentium V 2.5 GHz, 1 Go de Ram, carte vidéo 256 Mo, Windows 2000/XP
Classification :
Déconseillé aux - de 18 ans



Le Cherokee voit rouge
Le projet prend sa forme embryonnaire en 1995 , la bonne vieille époque où on parlait de Duke Nukem Forever.
3D Realms le producteur, tient à son bébé : en 1997, on a les premiers prémices : le personnage centrale a une tête à faire peur et a un nom trop classique pour que ça fasse pas sérieux , Talon Brave (*) .il a fallu patienter encore 9 ans pour que PREY sorte enfin dans les bacs.

Le commencement de la fin

Domasi Tawodi ('Tommy' pour les intimes) est un mécanicien garagiste coulant des jours heureux . Natif des tribus réfugiés des Cherokee de la région de l'Oklahoma , il est préoccupé par une question existentielle : est-il assez bien pour Jen,la belle squaw serveuse du bar du coin ? Son grand père Enesi , quant à lui est toujours disposé à lui prodiguer les bons conseils qui soient pour être un homme accompli.
Enfin , pour planter le décor, nous avons,messieurs, dames :
-Un vieux poste TV noir et blanc pourri diffusant des spots TV bidon ou un téléfilm zarb .
-Un bon jukebox comme on le fait plus qui passe du bon rock ,ce qui nous change agréablement du traditionnel country. Au menu : Judas Priest, Clutch, j'en passe et des meilleurs..
Enfin, des bornes d'arcades de casino : le classique blackjack, le poker, triple bar (slots) et enfin le PAC MAN certifié Cherokee qui est un clin d'œil a Rune, un des oeuvres de Human Head studios .
Sur le comptoir, une clé à molette: Tommy a sa première arme en pogne.

Mais pourquoi vouloir tout casser alors que tout est merveilleux dans les meilleurs des mondes ?

Tout simplement car des envahisseurs se sont mis en tête de se la jouer Independance Day - avec une fin différente cette fois ci-. PREY est un terme anglais signifiant en effet 'proie' dont les chasseurs sont ici les aliens.
Pour les premières prises en main, Tommy se retrouve très vite seul.

Bref, le scénario se veut archi classique : ce n'est pas là qu'il faudra chercher son trip.
Précisions que si le récit est découpé en plusieurs chapitres bien structurés , les cinématiques ne sont vue que par les yeux du hèros ce qui ne déboussolera pas les habitués de la série des Half life



Mais de quoi est capable le brave guerrier ?
Presque rien au départ. On n'est pas dans un Call of Duty où une cinquantaines de mouvements sont possibles. Tout juste peut'il se pencher sur les côtés (idéal pour lorgner la chambre de la voisine mais pas utile ici) s'agenouiller et sauter.
Comme notre homme s'adapte très vite, il maîtrise aisément les armes extra-terrestres qui seront assez tôt le prolongement de son membre inférieur pour nos plus grand bonheur.
Notons que le design est en plus original : ils sont presque tout vivants!
Des armes à 'glue' (du slim vert ), des arachnides faisant office d'explosifs au contact, des recharges de glace ou d'énergie électrique (qui se pompent à distance), la liste n'est pas exhaustive.

Pour se ressourcer en énergie, des petites cellules sont postées au sol (vert).Des bestiaux sur les murs sont également disposé à expirer leur dernière souffle pour épargner la notre : saluons ce sacrifice exemplaire.

Le tour du propriétaire..
Aussi géant le vaisseau soit-il (nommé la 'Sphere'), les lieux ne prêtent pas trop une grande liberté d'exploration. Cependant, à partir de la moitié de l'histoire, la progression linéaire se fait moins sentir.
La force du titre vient des phases d'énigmes se basant sur le moteur physique de Doom3 très bien optimisé pour l'occasion.
Des pièces seront mobiles : plusieurs pourront être pivoté à notre convenance pour sortir de ce labyrinthe de tuyau et de caisses .Une sorte de Rubik's Cube géant.
Une autre particularité est les rails d'anti-gravité qui nous permettront d'avancer la tête en bas. Si vous voulez dégoupillez, c'est par là... Vous ne rigolez plus si un méchant s'amuse à désactiver le dispositif de gravitation..
Le seul véhicule disponible est un petit appareil volant dont l'usage brisera la monotonie.

Esprit : ouvre toi
Comme tout Cherokee qui se respecte, le pouvoir mystique sera notre credo.
Assez tôt dans l'aventure, le game over n'existera plus : notre guerrier sera invincible . Enfin presque.
Il aura en effet la possibilité de séparer son esprit de son corps , une arc à la main (si notre nouvelle jauge de 'mana' n'est pas a sec) en vue par exemple de débloquer des mécanismes
Repérer les icônes représentant cette force (une sorte de soleil) nous indiquera que c'est le moment de se la jouer Walker Texas Ranger. Enfin, mourir ne fera plus peur car dans le cas où on devrait rejoindre le pays des chasses éternelles , notre esprit se trouve projeté dans une arène où ,histoire de ressourcer notre jauge spirituelle et de tuer le temps (si j'ose ainsi m'exprimer), on décochera des flêches sur des âmes emprisonné dans des corps d'oiseaux.
Ajouter un aigle qui nous accompagnera au cours de l'aventure et vous comprendrez que l'on sera rarement perdu.
Pour assurer l'action, des ennemis emprunteront lâchement des vortex pour nous souhaiter la bienvenue à coup de gunfight. On traversera sans vergogne ces portails dimensionnels sans retour possible. Le puzzle game -FPS actuel Portal semble s'en être inspiré.
Plusieurs surprises amusants jalonnent le parcours de notre brave Tommy. Je citerai parmi elles les appareils captant les émissions radiophoniques émanant de notre bonne vieille Terre. Au micro, Art Bell (doublé par le vrai) commentera en direct les témoins oculaires de cette occupation extra-terrestre.

Autre similitude avec Portal, une voix robotique se manifestera à plusieurs reprises informant pour le coups que l'on suit avec intérêt nos exploits. La référence ultime avec le film de Stanley Kubrick,'2001 , l'Odyssée de l'Espace' n'y est pas étranger.
On demandera plus tard l'aide de notre hèros. Complètement paumé dans ce mic mac , Tommy ne songe qu'à un bonne bière bien fraiche et de sauver l'élu de son coeur.


FPS à l'ambiance atypique, une bande son de qualité signée Jeremy & Julian Soule (très esprit indien), des graphismes superbes, un multi classique mais efficace: PREY n'est pas prêt de sortir de nos mémoires.
Comment, vous êtes encore là?




Note final : 18 /20

Squall Lion.



(*) prononcer à l'americaine





Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Jeu 23 Fév 2012 - 20:23

Halo 3


Avis:

Ayant déjà fait les deux premiers Halo, il était assez logique que je me plonge dans la troisième mouture du jeu de Bungie. Malgré cela, j'avais quelques réticences à lancer le jeu sur ma console de salon pour la bonne et simple raison que je n'ai pas le live et que beaucoup (trop?) de sites de jeu annonçait comme une perte de temps et d'argent la campagne solo. Bon, ce n'est pas cela qui m'a gêné, mais j'avais tout de même une petite crainte de déception si le jeu s'avérait trop court ou pas assez dynamique. Alors qu'en est-il vraiment de ce jeu? La connexion au live est-elle si impérative? Halo 3 est-il le vilain petit canard noir de la série?


Au niveau du scénario, il n'y a rien de bien nouveau. En gros, les vilains aliens sont toujours présents et il va falloir les buter. La nouveauté, c'est que certains sont avec nous dans cette guerre. On commence par un prêtre qui veut balancer un virus chez nous pour éteindre notre espèce, puis on finit avec ce virus à abattre sur la planète terre avec l'aide de notre petit processeur féminin pour nous aider. Bien entendu, les traitres sont de mise, mais avec les deux opus précédents, on s'y attendait un peu. Néanmoins, tout cela se suit sans déplaisir et on avance allégrement dans ce monde de brutes où les aliens, les monstres plantes et autres saloperies nous colle aux basques.


Pour ce qui est de la jouabilité, on reste dans le classique de chez classique. Notre avatar a droit à deux armes différentes, quand il ne transporte pas une arme lourde comme une mitrailleuse arrachée à son socle. Les armes sont les mêmes que dans les deux derniers opus et on ne sera pas dépaysé non plus par les armes extraterrestres. Néanmoins, le tout est très fluide, et surtout très instinctif et c'est tout ce que l'on demande. Petit bémol tout de même lorsqu'il s'agit de recharger ou de changer d'armes car je me suis tout le temps planter de boutons durant tout le jeu. La maniabilité des véhicules reste assez surprenante au début, car on avance avec le joystick gauche et on fait tourner les roues avec le joystick droit. Il faut un petit temps d'adaptation, mais le pilotage devient réellement un vrai plaisir. D'ailleurs, c'est un des points forts du jeu car tous les véhicules sont contrôlables, même ceux des aliens et parfois ils sont vraiment dévastateurs.


Les graphismes sont de bon acabit. Aujourd'hui, la machine a connu beaucoup mieux, mais Halo possède un charme particulier et les différents décors sont très réussis. Je pense notamment au passage dans la neige ou encore le passage sur terre, avec la présence de la mer. Ce qui reste assez surprenant, ce sont les cafards géants mécaniques, arme de destruction massive employée par les méchants et dont il faut rapidement éliminer par le point faible. Les différentes apparitions sont réussies car la monstre est titanesque et la façon de les abattre est assez épique.


Il est vrai que la durée de vie est assez faible, mais je m'attendais à largement pire. En effet, pensant le terminer en quatre cinq heures, je pense que le jeu m'a tenu en haleine durant au moins huit heures. Il est vrai que la rejouabilité, une fois terminé et sans connexion au live, reste assez faible, mais j'ai franchement passé un bon moment et je ne me suis pas ennuyé un seul instant pour le faire.

Au final, je dirai que Halo 3 est une réussite, même s'il demeure assez court, il est dans la moyenne des FPS de notre époque. Certains lui reprocheront son coté trop facile, car il suffit d'attendre que son bouclier se recharge pour ne pas mourir, mais le jeu demeure très dynamique, relativement beau et la palette de véhicules proposés rend le jeu très attractif. Piloter un hornet est un vrai bonheur, tout comme le scorpion. Bref, un jeu que je conseille à tous les fans de FPS et de Halo, car il tient la route et se fait avec plaisir.

Note: 15/20
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3724
Age : 44
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Jeu 23 Fév 2012 - 22:03

AqME: il n'est pas possible de configurer ses propres touches pour cette version '360'?

une chose à noter au sujet du bébé de MICROSOFT:
à l'origine, BUNGIE a développé HALO premier du nom sur PC (système Windows certain et peut-être pensait-il à Mac, je ne sais pas) donc pensé sur ordinateur.
Or, MICROSOFT qui cherchait une exclusivité pour la Xbox première du nom a vu le filon: ils ont distribué le jeu sous condition qu'il ne soit que XBOX. le jeu qui devait être finalisé aurait peut etre du tout repartir de zero pour le convertir au format bobox pour qu'il tienne sur DVD. Donc, BUNGIE a crée un émulateur interne xbox dans le format du jeu. le codage a resté comme tel: un jeu PC. pour pallier à la petite vitesse du mouvement de déplacement du curseur via paddle (par rapport au pointeur de la souris), ils ont diminué la réactivité des ennemis et grossis le curseur à l'écran.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Dim 18 Mar 2012 - 13:45

Prince of Persia


Avis:

Jeu mondialement connu depuis belle lurette, la saga des Prince of Persia n'arrête pas de faire de nouveaux rejetons. Je me souviens encore des sables du temps, sur Playstation 2 et Xbox, si je ne m'abuse, et j'avais vraiment apprécié. Le fait de pouvoir revenir en arrière grâce au sablier était une idée géniale et très addictive. Le deuxième opus était légèrement moins bon et je n'ai pas essayé le troisième, les deux royaumes, qui pourtant semblait très bon. Malgré tout, cela ne m'a pas empêché d'essayer le premier sorti sur 360 et sobrement appelé Prince of Persia. Alors qu'y-a-t-il de nouveau? Ce jeu là est-il mieux ou moins bons que ses prédécesseurs? Le choix du cell shading est-il une bonne chose pour cette série qui tente bien souvent de se renouveler?

Parlons tout d'abord des graphismes. Évoluant sans cesse, le jeu s'est petit à petit fait à la 3D. Alors il est évident que sur une console next gen, on n'a pas droit à des décors 2D et à un jeu de plateformes avec 3 vies et des monstres imbattables. On reste tout de même sur de la plateforme pure et dure, mais la grande nouveauté de cet opus, c'est la venue du cell shading. Ce processus, consistant à entourer les silhouettes d'un trait noir épais donne une impression de bande dessinée qui n'est pas des plus dégueulasses. D'ailleurs, avec ce monde féérique où l'on va se battre contre des monstres lugubres et corrompus, le cell shading renforce l'aspect sombre tout en sublimant les couleurs des différents décors quand on les purifie. Les décors, puisque je parle d'eux, sont vraiment très beaux. La sensation de vertige quand on se retrouve tout en haut d'une tour est bien rendue et le panorama laisse rêveur. De ce coté, c'est franchement charmant et invite au voyage. Bien évidemment, on retrouvera des bugs de collision, mais ils ne sont pas grossiers et n'enlèvent rien au charme du jeu.


Oh ben non, pas un monstre quand je viens de finir de l'attacher et que j'allais la violer...

Le point fort du jeu est sa jouabilité, mais d'un autre coté, c'est aussi son point faible. Comment est-ce possible? Et bien, le jeu est très instinctif, on voit rapidement le chemin à suivre, et les différentes étapes à suivre. De ce coté là, c'est assez réussi, et il y a une grande variété de possibilités, car entre marcher sur les mur, s'accrocher aux plantes, marcher sur les plafonds, faire de longs sauts, etc... il y a de quoi faire. De plus, les touches réagissent en un éclair et parfois on est plus spectateur du jeu que réel acteur. Et c'est en ce sens que c'est un point faible. Deux touches seront principalement utilisées et c'est tout. On utilise A pour sauter, courir sur les murs, et B pour s'agripper aux différents anneaux pour aller pus loin. Même si cela reste facile et accessible, parfois on se surprend à appuyer par réflexe et juste regarder notre personnage faire des trucs de fou. Les combats sont souvent rébarbatifs et on fait la même chose lorsque ça marche.


Comment ça je copie Assassin's Creed, pas du tout!

Par contre, il y a une chose qui peut facilement gonfler les joueurs expérimentés, c'est le coté redondant du jeu ainsi que sa durée de vie assez courte. Le jeu est assez libre, on peut choisir les lieux à explorer sans ordre précis et c'est bien agréable. Mais il faut toujours faire la même chose. Il y a quatre lieux importants composés de plusieurs petites pièces. A chaque fois, on affronte le boss du lieu, qui reviendra 5 fois et à chaque fois, après l'avoir vaincu, il faudra purifier le lieu pour faire apparaître des boules et un décor bucolique. Ces boules servent pour apprendre des pouvoirs nécessaires pour combattre certains boss. Du coup, hormis le chemin à suivre qui change à chaque fois et qui demande de la dextérité, on n'aura pas grand chose à faire. Surtout que les boss se ressemble sur les techniques à employer pour les vaincre. La durée de vie du soft est assez courte, entre 6 et 8h suffisent pour en voir le bout, mais le pire c'est que l'on ne peut pas mourir dans ce jeu. A chaque que l'on loupe un saut, ou qu'un boss nous tatane la tronche, notre copine utilise sa magie pour nous sauver. Alors le boss regagne un peu de vie ou lorsque l'on tombe, elle nous remet sur une plateforme éloignée, mais il n'empêche que le jeu devient tout de même beaucoup trop facile. Enfin, dernier point, le scénario reste basique, on tombe par hasard sur Elika, une princesse poursuivie, et on va la sauver de ses poursuivants pour ensuite la suivre dans la destruction d'un Dieu pas gentil. Ça ne casse pas des briques mais ça reste sympathique.


Tel Don Quichotte, je pars à la chasse aux moulins!

Au final, Prince of Persia se révèle être un jeu sympathique, beau et agréable. Il est vrai que le passage au cell shading est une bonne chose, donnant plus d'envergure et de beauté aux paysages, sublimant ainsi le travail technique des développeurs. Néanmoins, la durée de vie plutôt courte, la redondance des actions à faire et la sensation d'être plus spectateur de joueur peuvent nuire à la sensation générale du jeu. Bref, il n'en reste pas moins un petit jeu auquel j'ai pris pas mal de plaisir et qui change de mon univers de prédilection rempli de brumes et d'obscurité. Je conseille à tous les fans de plateformes et des contes des Mille et une nuits.

Note: 14/20
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3724
Age : 44
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Dim 18 Mar 2012 - 21:21

moi, j'ai pris deux ans pour finir Sands of Time (sur PS2 même s'il a existé sur pc après) ^^
failli péter un cable avec l’énigme des prismes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13481
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Dim 18 Mar 2012 - 21:43

SquallLion a écrit:
moi, j'ai pris deux ans pour finir Sands of Time (sur PS2 même s'il a existé sur pc après) ^^
failli péter un cable avec l’énigme des prismes

Au bout de trois jours je le remettais en vente tellement je trouvais ce jeu gonflant.
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Rapha
Dragueur Invétéré
Dragueur Invétéré
avatar

Masculin
Balance Chat
Nombre de messages : 3353
Age : 29
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Dim 18 Mar 2012 - 22:01

Excellente critique AqME, ça me donne envie d'en faire une pour L.A. Noire...!
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Dim 18 Mar 2012 - 22:02

j'ai toujours eu envie de savoir ce qu'il valait exactement aussi cet "LA Noire", plutot basé sur les énigmes et enquêtes ou l'action ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Dim 18 Mar 2012 - 22:25

Oui moi aussi je suis curieux d'avoir ton avis LA Noire, car je souhaite l'acheter mais parait qu'il y a beaucoup de dialogues et pas beaucoup d'enquête et d'action...

J'aimerai bien que tu fasses des critiques de Jeux vidéos sur mon futur site Rapha! Et pas que de jeux vidéo j'espère!

Requiem, cela va de soi que toi, tu es obligé de faire des critiques sur mon futur site! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Rapha
Dragueur Invétéré
Dragueur Invétéré
avatar

Masculin
Balance Chat
Nombre de messages : 3353
Age : 29
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Lun 19 Mar 2012 - 19:28



Bon. Devant la terrrrible insistance d'AqME et Requiem pour que je fasse une critique de L.A. Noire, j'acceptai... non mieux. J'abdiquai et me consacrai donc à cette tâche.

Pour ceux qui ne le savent pas, L.A. Noire est un jeu édité par Rockstar et développé par la jeune Team Bondi.

Autant vous le dire tout de suite, si c'est du GTA que vous attendez, vous allez être très déçu. Ce jeu n'a comme point commun que le logo R* sur la jaquette et l'open-world. L.A. Noire est un jeu d'enquête, et j'insiste vraiment là-dessus, c'est essentiellement de l'enquête, et l'action est assez rare. Il y a bien de nombreuses scène de gunfight, mais on se rend vite compte que l'intérêt du jeu ne réside pas là.

Spoiler:
 

Donc comme je le dis plus haut, le jeu est vraiment axé enquête, et de la vraie enquête, comme dans les films (paradoxe ?). On commence donc à chercher des indices sur les scènes de crime. Rien de palpitant, puisqu'il suffit de se promener et attendre que la manette vibre pour appuyer sur A. Inutile de dire que cela devient vite ennuyeux. Après avoir récolté tous les indices, l'un d'eux nous permet forcément de trouver un nouveau lieu où aller. Trop facile ? C'est vrai. En même temps, c'est un jeu-vidéo, il ne fallait pas s'attendre à autre chose.
Non, le vrai plus de L.A. Noire, la vraie nouveauté, ce sont bien les interrogatoire où l'on devra savoir si notre interlocuteur ment ou dit la vérité, souvent à l'aide d'indices que l'on a trouvé et des expressions des personnages. A ce sujet, les animations faciales sont vraiment excellentes !

Spoiler:
 

Si il y a bien une chose qui m'a déçu dans L.A. Noire, c'est sans aucun doute sa simplicité. Enquêtes extrêmement dirigiste, toujours un lieu où aller, course-poursuite d'une facilité déconcertante puisqu'il suffit d'appuyer sur A pour suivre le suspect... Bref, rien de vraiment difficile, il faut bien l'avouer... Pour ce qui est de la durée de vie, l'histoire se termine en une quinzaine d'heure, c'est moins qu'un GTA, mais avez tous les objects à récolter, le jeu se révèle assez long. Trop peut-être même, tellement les enquêtes se ressemble et les rebondissements se font rare.

En parallèle à ces enquêtes, une histoire nous est racontée. Celle du personnage que l'on dirige, Cole Phelps pendant la guerre. Personnellement, je me suis assez vite attaché au personnage, et en apprendre plus sur lui à travers quelques cinématiques franchement bien foutues, c'est toujours sympa.

Tiens, je me rend compte que j'ai oublié de parler d'un point positif important du jeu : son ambiance. Ambiance années 40, jazz et tout le bordel... Excellente bande-son, comme toujours dans les jeux Rockstar en fait.

Spoiler:
 

Bon, bon, bon... Arrive enfin le moment tant attendu, la conclusion. Je viens de me relire et je me rend compte que j'ai été assez dur avec L.A. Noire, c'est pourtant un jeu que j'ai bien aimé et qui plaira sans aucun doute aux amateurs d'enquête (une fois qu'ils auront fini les deux livres de Nils Jacket bien sûr). Seulement, j'attendais beaucoup de ce jeu, peut-être un peu trop. Son côté dirigiste en rebutera certains et son manque d'actions ne plaira pas à d'autres, mais il n'empêche que L.A. Noire est un bon jeu.

J'ai entendu parler d'une suite. Si cette rumeur s'avère vrai et que le jeu sorte, je suis sûr que la Team Bondi aura corrigé tous ces petits défauts et que cette série deviendra alors culte.

16/20

----> Un lien vers la critique de Milk, elle est un brin plus détaillée que la mienne, je trouve.


Dernière édition par Rapha le Mar 20 Mar 2012 - 12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Milk
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 2687
Age : 38
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Lun 19 Mar 2012 - 23:54

Bonne critique qui rejoint beaucoup la mienne (sauf sur Cole Phelps que je n'aime pas ou du moins a qui je ne me suis pas attacher...du moins pas encore...je n'ai pas fini le jeu mais j'y ai rejouer il y a quelques jours, j'entends bien le finir eventuellement)

Par contre, Team Bondi n'aura pas la chance de corriger ses erreurs, puisqu'ils ont fait faillite et ont ete fermes peu apres la sortie du jeu (d'ailleurs plusieurs ex-employes demeurent impayes et parlent d'emmener leurs ex-employeurs en court). Mais on a bien affirmer chez Rockstar (qui detiennent les droits) qu'on tenait a continuer la franchise donc ca sera mit entre les mains d'un autre developpeur.
Revenir en haut Aller en bas
Rapha
Dragueur Invétéré
Dragueur Invétéré
avatar

Masculin
Balance Chat
Nombre de messages : 3353
Age : 29
Date d'inscription : 23/06/2010

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Mar 20 Mar 2012 - 12:51

Oui, j'ai effectivement remarqué qu'on était assez d'accord en relisant ta critique. Smile
Pour la Team Bondi, je ne savais pas, et c'est bien dommage, ce jeu était vraiment prometteur.

Alors AqME, Requiem, on va tenter l'aventure ?
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Mar 20 Mar 2012 - 12:59

Carrément!
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3724
Age : 44
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Mar 20 Mar 2012 - 13:38

Autant vous le dire, il ne reviendra pas. Laughing

oui, je le confirme pour la team Bondi. que ce studio ferme est incompréhensible. je connais pleins de société de développement qui sortent du jeu de brin mais qui se vendent car très casual gamers (qui a parlé de jeux de fifilles?). bref, ce n'est pas juste.
par contre, je n'avais pas entendu dire que certains ex-employés n'étaient pas tous rémunérés...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Mar 20 Mar 2012 - 16:25

j'aimerai tenter ce jeu si j'en ai l'occaz bien sur !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Milk
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 2687
Age : 38
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   Mar 27 Mar 2012 - 19:32

SquallLion a écrit:
Autant vous le dire, il ne reviendra pas. Laughing

oui, je le confirme pour la team Bondi. que ce studio ferme est incompréhensible. je connais pleins de société de développement qui sortent du jeu de brin mais qui se vendent car très casual gamers (qui a parlé de jeux de fifilles?). bref, ce n'est pas juste.
par contre, je n'avais pas entendu dire que certains ex-employés n'étaient pas tous rémunérés...


Bah il se sont eux memes mit en faillite en fait, ca leur a pris trop de temps et d'argent a developper L.A . Noire. Le studio etait apparement hyper mal gerer. Tellement que plusieurs employes pendant les 7 annees de developpement du jeu ont demissioner (et admettons le, ce jeu n'est pas assez bien pour justifier 7 annees de developpment, une bonne equipe bien geree l'aurait fait en deux ou trois) pour etre remplacer par des nouveaux qui demissionerent a leur tour. Au debut le jeu etait completement financer par Sony qui a fini par laisser tomber et Rockstar a ramasser le projet. Selon certains ex employes de Team Bondi, le jeu n'aurait jamais ete terminer si Rockstar n'avait pas continuer a injecter de l'argent dans le projet malgre le manque de resultats. C'est finalement parce que Rockstar s'est impliquer personellement et assez disons agressivement que le jeu a pu etre terminer mais le mal etait deja fait et Rockstar en ayant plus qu'assez des deboires du studio avait deja decider avant leur faillite de ne plus publier de jeu de Team bondi une fois celui-ci terminer. Bref ca ne prend pas que du talent, faut aussi savoir geree sa compagnie.

je dois dire que le domaine des jeux videos est feroce. Je n'y ai travailler que comme testeur (bref presqu'un moin sque rien :-p) pendant un certain moment mais je peux dire pour avoir ete ami avec des textureurs et programmeurs que les heures de travail pendant les periodes dites de "crush" sont ridicules. Ou du moins elles l'etaient il y a encore quelques annees. Depuis il y a eu par exemple un cas au US ou des employes de Electonic Arts les ont poursuivit pour abus. Dans le domaine les employes sont d'habitude payes par contrats et non pas heures mais quand on force les employes a travailler 12 heurs par jour pendant des mois, a un certain moment ca devient de l'abus parce qu'il sont sous payes pour le nombre d'heures fournies. Je sais que depuis EA s'est un peu ameliorer mais il y a encore des compagnies qui fonctionnent de cette maniere. C'est le reproche qui avait etait fait a Team Bondi, des employes en surcharge de travail mais sous-payes. Et puis il paraitriat que au moins 100 personnes qui ont travailler sur le projet d'une maniere ou d'une autre. n'ont pas ete incluses dans le generique du jeu. Bref, on recolte ce que l'on seme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Critiques-Test jeux vidéo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Critiques-Test jeux vidéo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Critiques-Test jeux vidéo
» Présentation et Critiques de Jeux Vidéos
» Quels sites de jeux vidéo consultez-vous?
» [ News ] Jeux vidéos - nouveautés
» L'addiction : Les jeux-vidéos.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Informatiques / consoles de jeux / Jeux video ...-
Sauter vers:  
© phpBB | Signaler un abus