La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amis de la poésie, Bonsoir !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Tabasko le Noir
Roi Lézard
Roi Lézard


Nombre de messages : 2501
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Amis de la poésie, Bonsoir !   Ven 10 Fév 2017 - 8:52

Le port

J'aimerais être ton port d'attache, ta bitte d'amarrage
Que vienne mouiller à mon escale, ton coquillage
Ma belle épave, mon bateau ivre
Quand tu prends eaux de toutes parts
C'est moi qui tangue et qui chavire
Et désespère de ton départ

Saint Sébastien

Les jours qui passent percent de flèches mon flanc
Pareils au martyre de Saint Sébastien
Les nuits s'écoulent comme d'une blessure mon sang
Ravivent la douleur de ne plus être tien

Le mystère

Spécialité glacée. Parfum vanillé.
A l'enrobage rugueux, au coeur meringué.
Une larme de caramel...

Le grumeau

Entre nous, toujours des mots
Qui nous rapprochent et nous éloignent
De part et d'autre, cette membrane
Bouillie verbale, comme un grumeau
Pour t'oublier, la valériane
Ou bien la fleur du pavot ?

Le puits

Noyés dans la masse
Coulés dans un puits
Hurlés à voix basse
Écrasés sans bruit
Dans un sourire de glace
Sur les joues d'une nuit
Nos souvenirs s'effacent
Par un beau jour de pluie


Dernière édition par Tabasko le Noir le Sam 11 Fév 2017 - 4:59, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tabasko le Noir
Roi Lézard
Roi Lézard
avatar

Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 2501
Age : 47
Localisation : Au bord d'un fleuve boueux
Profession : Dilletante
Loisirs : La vie est un loisir
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Amis de la poésie, Bonsoir !   Ven 10 Fév 2017 - 9:10

Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ce sont les fils et les filles du désir de Vie.
Ils arrivent à travers vous mais non de vous.
Et quoiqu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
Vous pouvez leur donner votre amour mais non vos pensées,
car ils ont leurs pensées propres.
Vous pouvez abriter leurs corps mais non leurs âmes,
car leurs âmes habitent la demeure de demain
que vous ne pouvez visiter même dans vos rêves.
Vous pouvez tenter d’être comme eux,
mais n’essayez pas de les rendre comme vous.
Car la vie ne s’en retourne pas en arrière
ni ne s’attarde avec hier.
Vous êtes les arcs qui projettent vos enfants
comme des flèches vivantes.
L’Archer voit le but sur le sentier de l’infini
et Il vous tend de toute son énergie
pour que ses flèches puissent aller vite et loin.
Que cette force bandée par la main de l’Archer soit joyeuse;
Car, s’il aime la flèche qui vole, Il aime aussi l’arc qui est stable.

(Khalil Gibran, Le prophète)
Revenir en haut Aller en bas
Tabasko le Noir
Roi Lézard
Roi Lézard
avatar

Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 2501
Age : 47
Localisation : Au bord d'un fleuve boueux
Profession : Dilletante
Loisirs : La vie est un loisir
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Amis de la poésie, Bonsoir !   Sam 15 Avr 2017 - 22:39

Soleil noir et Pierrot lunaire

Je suis le soleil noir de l'éclipse
Le cinquième cavalier de l'apocalypse
Je suis la face cachée de la lune
La vigie perchée sur sa hune

Je suis la dernière roue du carrosse
Votre fée Carabosse

Je suis le trou noir avaleur de lumière
Des étoiles l'aspirateur à poussières
Je suis le trou du cul déféqueur de matières
Le chieur universel de tous vos pères et mères

De la chair le mystère et de l'âme l'effroi
Je suis le glas qui sonne à tous vos beffrois

Je suis la soif qui réclame toujours à boire
Je suis la faim qui n'a pas de début
Je suis les yeux qui ne demandent qu'à croire
Je ne suis pas de votre tribu

Je suis le cauchemar de vos monstres enfouis
Vos illusions perdues, vos rêves évanouis

Je suis celui que vous ne voulez pas voir
L'ami dont on ne peut s’enorgueillir
Je suis l’absence dans tous vos miroirs
Le négatif de vos clichés souvenirs

Je suis l'aiguille cachée dans vos bottes de foin
Le caillou déplaisant sis dans vos escarpins
De la femme mariée, l'impossible conjoint
Celui qui reste assis et va toujours trop loin

Je suis la trotteuse ersatz
Sur toutes vos montres à quartz

Je suis celui qui arrive à l'heure
Et repart toujours trop tard
La somme de toutes vos peurs
Quand vous changez de trottoir

Je suis parti pour ne pas décevoir
Je suis tombé pour ne pas déchoir

Je suis tel un dos d'âne sur une autoroute
Je suis la ligne droite dans tous vos virages
Le platane qui va croiser vos routes
Je suis la foudre de tous vos orages

Des égouts le parfum, de vos plaies la croûte
De toutes vos victoires, je serai la déroute

Je suis l'amant qui fait rougir
L'homme que vous voulez voiler
Je suis celui qu'on voudrait fuir
Je suis les rames du voilier

Je suis les drames de naguère
Je suis une armée déployée
Je suis né pour vous faire la guerre
Pas pour les rameaux d'olivier

Je suis la pilule abhorrée
Celui qui ne peut concevoir
Je suis dur à avaler
Je suis amer à boire

Je suis la terre désolée
Ma facture est salée

Je suis le creux et la bosse
Le divin et l'atroce
Je suis le vide et le plein
Canidé et félin

Je suis la présence de scrupules
La dernière des crapules
Je suis le "no" du futur
Le vieillard immature

De la vie suppléant
Qui frappe à votre porte
L'être dans le néant
La lettre restée morte


[Car mon art est celui de la Destruction régénératrice et de la lacération des vanités contemporaines dont je me suis fait la vocation d'être le contempteur. Pendant obscur, méconnu ou méprisé - ô combien ingrat – de la Création qui accapare les honneurs et les louanges, elle est de l'ordre de ce que le jour doit à la nuit, la lumière à l'ombre, la vie à la mort : son indissociable revers de médaille.
Dans mon sang soufflent les vents furibonds descendus des steppes d'Asie centrale pour tout renverser, y galopent les descendants des hordes barbares, les fils d'Attila et de Gengis Khan. Un goût immodéré et irrépressible – primitif - pour la férocité, le carnage et la mise à sac. Immune à l'idée même de pitié, seule la vision de ruines muettes, de cendres refroidies m'apaise.
C'est que la minéralité de mon esprit, renégat à la nature organique de sa dégoulinante enveloppe charnelle et de ses exigences contingentes, exprime son dégoût pour cette lèpre répugnante gangrenant la face impavide à la stupéfiante beauté d'un univers glacé, ultra-violent et sans morale. Le bouton de fièvre purulent à la commissure des lèvres closes des statues de pierre.]


Dernière édition par Tabasko le Noir le Mar 18 Avr 2017 - 23:33, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1951
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Amis de la poésie, Bonsoir !   Lun 17 Avr 2017 - 18:08

Le 16 avril 1798, le Morning Post publiait France : une ode, poème de Samuel Taylor Coleridge en réaction à l'invasion de la Suisse par les troupes de Napoléon. La rédaction du journal l'accompagnait de ce commentaire :

« L'excellente Ode qui va suivre ne peut qu'être en Harmonie avec les sentiments de tous les amis de la Liberté qui sont aussi les ennemis de l'Oppression, de tous les admirateurs de la Révolution française qui détestent et déplorent la conduite de la France envers la Suisse. Il est hautement satisfaisant de voir un avocat aussi zélé et constant que M. Coleridge nous rejoindre dans sa condamnation de la France et sa conduite envers les Cantons suisses »

Samuel Taylor Coleridge, La Ballade du vieux marin et autres textes, NRF/Gallimard (2007)

https://en.wikisource.org/wiki/France:_An_Ode
Revenir en haut Aller en bas
Tabasko le Noir
Roi Lézard
Roi Lézard
avatar

Masculin
Poissons Chien
Nombre de messages : 2501
Age : 47
Localisation : Au bord d'un fleuve boueux
Profession : Dilletante
Loisirs : La vie est un loisir
Date d'inscription : 23/03/2011

MessageSujet: Re: Amis de la poésie, Bonsoir !   Mer 19 Avr 2017 - 0:36

Coleridge ? C'est pas l'auteur du fameux Rime of the Ancient Mariner qui a inspiré à Iron Maiden son morceaux du même nom (sur Powerslave - 1984) ?
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1951
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Amis de la poésie, Bonsoir !   Ven 21 Avr 2017 - 15:26

Tabasko le Noir a écrit:
Coleridge ? C'est pas l'auteur du fameux Rime of the Ancient Mariner qui a inspiré à Iron Maiden son morceaux du même nom (sur Powerslave - 1984) ?
Yep, La Ballade du vieux marin justement. C'est aussi celui à qui l'on doit la notion de suspension consentie de l'incrédulité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amis de la poésie, Bonsoir !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amis de la poésie, Bonsoir !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Amis de la poésie, Bonsoir !
» Amis de la poésie, bonsoir...
» Amis du jour bonjour amis du soir bonsoir !
» amis du soir, bonsoir
» Bonjour/bonsoir amies et amis comment allez vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Livres divers et variés...-
Sauter vers:  
© phpBB | Signaler un abus