L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 "Princess Bride" de S. Morgenstein.

Aller en bas 
AuteurMessage
oriounga
Maître d'armes
Maître d'armes
oriounga

Masculin
Taureau Nombre de messages : 1981
Localisation : Akad et Sumer
Date d'inscription : 20/04/2007

"Princess Bride" de S. Morgenstein. Empty
MessageSujet: "Princess Bride" de S. Morgenstein.   "Princess Bride" de S. Morgenstein. EmptyLun 18 Jan 2010 - 12:30

Attention chef-d'oeuvre.

En novembre est sortie la version abrégée du classique de S. Morgenstein par William Goldman : "Princess Bride".

Certains d'entre vous connaissent peut-être l'histoire grâce au film qui en a été tiré. Sachez que le livre lui est nettement supérieur, sur tous les points.
J'ai acheté ce livre samedi après-midi et je l'ai dévoré avant dimanche soir.
Cet ouvrage est un classique de la littérature et sa place est tout à fait méritée.
Morgenstein a écrit un livre qui est un exemple parfait de ce que doit être tout chef-d'oeuvre, car il contient tout : de l'aventure, de l'action, des rebondissements, de l'amour, des duels, des cascades, des combats, des poursuites, des pirates, des lieux mythiques, des méchants, une vengeance, des trahisons, la mort et le plus importants, des personnages tellement charismatiques qu'ils deviennent des classiques instantanés.
Quel plaisir de vibrer aux côtés de Bouton D'Or (la plus belle et la plus pure), de Westley le garçon de ferme, D'Inigo Montoya le flamboyant espagnol, de Fezzik le plus fort et le plus doux de tous les géants.

Le livre commence à la naissance de Bouton D'Or alors qu'elle n'est pas encore numéro un au classement de la plus belle sur terre. Le premier point positif du livre est que Bouton D'Or n'est pas encore la plus belle, la plus pure, la plus gentille ni la plus parfaite. Elle n'aime pas se laver et passe ses journées à chevaucher "Cheval" son cheval : elle sent assez fort. De même, avec le garçon de ferme elle n'est pas la plus gentille: elle le considère et elle le traite comme son esclave, lui donnant en permanence des ordres.
Tout change lorsque le Compte et la Comptesse se rendent à la ferme de Bouton D'Or. Le Compte semble très intéressé par la juvénile Bouton D'Or. A la surprise générale, la Comptesse, la femme la plus parfaite de l'histoire du royaume semble intéressée par le garçon de ferme. Elle lui demande de lui montrer comment il s'occupe des vaches. Le garçon lui répond qu'elle va se sâlir. La comptesse lui rétorque qu'elle ne met ses vêtements qu'une seule fois.
Bouton D'Or, seule dans son lit la même nuit se sent étrange. La comptesse s'est intéressée au garçon de ferme, qui dort dans une niche. Pourquoi? Elle commence à le détailler : c'est vrai qu'il est plus grand que le Compte, mais pas de beaucoup. C'est vrai qu'il a les épaules plus larges et plus puissantes que le Compte, mais de peu. C'est vrai qu'il est musclé mais vous le seriez aussi si vous passiez vous journées à trimer comme un esclave. En effet il a le teint hâlé mais il passe ses journées à travailler au soleil. Ses yeux, couleurs mer avant l'orage, ressortent bien sur sa peau bronzée. Ses cheveux sont couleur de paille, si vous aimez ce genre là. Ses dents, il faut l'avouer sont sublimes et tranchent magnifiquement sur sa belle peau sublime et sans défauts.
Maintenant que Bouton D'Or réfléchit bien, toutes les filles suivent son garçon de ferme.
Après une nuit agitée, fièvreuse et jalouse, Bouton D'Or se rend à la niche du garçon de ferme, tape à sa porte et là, et lui ouvre son coeur : elle l'aime. L'Amour parle par sa bouche: c'est la plus belle déclaration d'amour de tous les temps. A la fin elle le regarde dans les yeux : il lui claque la porte au nez sans dire un mot. Bouton d'Or retourne dans sa chambre et pleure.
Le lendemain matin, le garçon de ferme vient lui dire au revoir. Il s'en va en Amérique devenir riche et quand il aura suffisamment d'argent il reviendra la chercher. Il lui fait à son tour la plus belle déclaration d'amour du monde. Ils se promettent de s'aimer jusqu'à leur dernier souffle. Il s'en va et quelques jours plus tard, la nouvelle tombe. Son navire a été capturé par le terrible "Roberts le Terrible Pirate" celui qui ne laisse jamais aucun survivant. Bouton d'Or renonce alors à l'amour.

J'ai conscience que cette introduction est un peu longue, mais ce n'est que le premier chapitre, dont j'ai déjà enlevé beaucoup d'éléments, pour ne pas gâcher votre plaisir.

Sachez qu'après vous aurez un enlèvement, une poursuite de nuit sur la mer, une escalade des Falaises de la Démence au milieu de la nuit, moment d'anthologie s'il en est, un combat titanesque à l'épée, un combat au corps à corps, un duel d'intelligence et une traque nocturne.
Vous rencontrerez enfin Inigo Montoya et par le biais d'un flashback vous découvrirez son enfance, l'origine des cicatrices qui barrent ses joues et la raison pour laquelle il poursuit à travers le monde un homme qui a six doigts à la main droite.
Juste après vous rencontrerez enfin le colosse turc "Fezzik" (physique?), le plus doux des géants aux bras infatiguables.
Vous vous delecterez avec le redoutable sicilien, à l'intelligence démoniaque.
Vous frissonerez avec le mystérieux homme en noir.
Et sachez que je ne vous ai encore rien racconté : ce sont les deux premiers chapitres, à peine. Le livre regorge de lieux mythiques : le marais du Diable, le Zoo de la Mort, le cabinet du Medecine-Man, la citadelle, le quartier des Voleurs.

Il y a encore tant à dire, sur l'humour, la dérision du livre, mais je ne veux pas vous en dire plus, sachez que c'est un authentique chef d'oeuvre.

Un mot sur l'édition.
S. Morgenstein écrivit un livre de plus de mille pages. Cette édition comporte deux introductions de William Goldman. Il nous explique ce que le livre représente pour lui et pourquoi il en a fait une version abrégée. Le texte est fréquemment interrompu par ses interventions. La plupart du temps, elles sont justifiées : il a coupé car Morgenstein fait une présentation des plats de la fête sur quatre-vingt pages, et cela ralentit l'histoire, ou Morgenstein décrit les arbres sur plus de quarante pages. Morgenstein avait aussi l'intention de faire une satire sociale, des cours royales. Il se sert du conte pour le faire. Il fait également des digressions car il detestait les medecins et se moque d'eux sur de nombreuses pages. Souvent les coupes se justifient, mais des fois il intervient pour dire : "Attention le passage qui vient est l'un de mes préférés. Quand on me l'a lu enfant, j'étais vraiment effrayé". Comme s'il tapait sur l'épaule du lecteur en lui faisant un clin d'oeil.
Croyez moi, vous pouvez sauter ses interventions sans pertes.

A la fin du livre il explique les problèmes qu'il a eu avec les héritiers de Morgenstein, notamment tous les procès.
Il y a même le premier chapitre de la suite du livre, dont le ton est légèrement différent, un peu plus noir, ce qui n'est pas pour me déplaire.

Lundi dernier je vous ai parlé du Donjon de Naheulbeuk, en vous disant que c'était un petit livre très sympa et très drôle. Là ce n'est plus la même catégorie : c'est un classique magnifique.

Achetez-le et lisez-le. Il ne vous quittera plus.














omae wa mou shindeiru


Dernière édition par oriounga le Ven 22 Jan 2010 - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
Warlock

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 10448
Age : 41
Date d'inscription : 07/03/2009

"Princess Bride" de S. Morgenstein. Empty
MessageSujet: Re: "Princess Bride" de S. Morgenstein.   "Princess Bride" de S. Morgenstein. EmptyLun 18 Jan 2010 - 17:44

Je connais surtout le film, que j'ai vu à l'époque deux fois au ciné Rolling Eyes , un film plutôt sympathique et gentillet.
Revenir en haut Aller en bas
oriounga
Maître d'armes
Maître d'armes
oriounga

Masculin
Taureau Nombre de messages : 1981
Localisation : Akad et Sumer
Date d'inscription : 20/04/2007

"Princess Bride" de S. Morgenstein. Empty
MessageSujet: Re: "Princess Bride" de S. Morgenstein.   "Princess Bride" de S. Morgenstein. EmptyMar 19 Jan 2010 - 9:51

Oui, je l'avais vu quand il était passé sur Canal+.
C'est comme tu dis un petit film sympa. C'est dommage qu'ils n'aient pas réussis à retranscrire la richesse du livre. Il y a des petits moments sympas dans le film mais rien de comparable avec le livre.
La seule bonne idée du film est la présence d'André le Géant, le catcheur, dans le rôle de Fezzik, le géant turc. Goldman racconte qu'ils avaient eu beaucoup de mal pour le rencontrer pour lui proposer le rôle. Quand la rencontre eut finalement lieu, ils se rendirent compte qu'il avait un accent à couper au couteau mais surtout qu'il était très lent, dans tous les domaines: il se déplaiçait lentement, il parlait très lentement et surtout il apprenait encore plus lentement. Un assistant du réalisateur lui avait enregistré toutes ses répliques pour qu'il les répète avec la bonne intonation et le bon ton. Lors d'une séance de répétitions, son partenaire lui demanda de parler plus vite mais rien ne fit. Il itéra sa demande, sans réactions. Il la répéta plusieurs fois et finalement lui donna une giffle: un silence de mort s'installa sur le plateau. André n'avait sans doute plus été gifflé depuis son enfance. Heureusement il prit cette giffle comme un défi et le miracle eut lieu : il se mit à parler plus vite. Goldman racconte que le tournage du film fut l'une des période les plus heureuse de la vie d'André.
Je n'ose imaginer ce qu'il se serait passé s'il avait rendu la giffle au comédien.














omae wa mou shindeiru
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
Warlock

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 10448
Age : 41
Date d'inscription : 07/03/2009

"Princess Bride" de S. Morgenstein. Empty
MessageSujet: Re: "Princess Bride" de S. Morgenstein.   "Princess Bride" de S. Morgenstein. EmptyMar 19 Jan 2010 - 19:18

Le pauvre André décédé depuis..., à noter la présence de l'acteur Chris Sarandon dans ce film, un acteur charismatique qui marque ses rôles de son empreinte.
Quand au livre oui c'est souvent comme ça, une adaptation cinématographique oublie certains passages du livre et ne retranscrit pas forcement l'ambiance du bouquin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




"Princess Bride" de S. Morgenstein. Empty
MessageSujet: Re: "Princess Bride" de S. Morgenstein.   "Princess Bride" de S. Morgenstein. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
"Princess Bride" de S. Morgenstein.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hokusai: "le fou de la peinture"
» Coperin "royal"
» dept[59]"le bourbier" a fontaine au pire
» Coll. "Arabesque" ou "Légère"
» "Le déluge"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Livres divers et variés... :: BD, Comics & Manga-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit