La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 critiques d'albums

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King


Nombre de messages : 11434
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 19 Sep 2010 - 22:42

Little Steven je connaissais pas, j'aime beaucoup le morceau live "under the gun"
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 19 Sep 2010 - 23:31

Oui une prestation scénique d'Under the gun superbe, porté par une rythmique entrainante qui donne envie de taper du pied Mr.Red , génial comme morceau en live, un artiste que j'aime beaucoup, reconnaissable à son look, je présenterai un autre de ses albums demain Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Lun 20 Sep 2010 - 13:58

on sent vraiment l'influence de Bruce Springsteen sur les morceaux
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Lun 20 Sep 2010 - 18:13

Ah ça c'est sur, il est pas son guitariste pour rien 8) , d'ailleurs Springsteen à participé à certains de ses morceaux, notamment pour les coeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Lun 20 Sep 2010 - 21:18

Little Steven - Voice of America



Deuxième album de Little Steven sans Springsteen Voice of America sort en 1984, cet opus musicalement diffère du précèdent avec un apport plus massif du synthé, donnant une atmosphère plus Rock mélodique et Arena Rock à l'ensemble, avec des morceaux entrainants comme Out of the Darkness, Voice of America, Undefeated ou encore Los Desaparecidos, une bien belle réussite musicale.
Mais l'autre force de l'album c'est ses textes, en effet Little Steven artiste engagé, dénonce la politique extérieure du gouvernement Reagan de l'époque, critiquant son arrogance et son ignorance des cultures étrangères.
Ses prestations scéniques sont toujours aussi superbes, démontrant encore une fois son talent en live, il est la aussi entouré sur cet album du génial Jean Beauvoir (qui connaitra une carrière solo et en groupe assez riche par la suite).
Au final un album efficace et engagé, une pièce essentielle de l'année 84 en matière de Rock mélodique que j'écoute toujours avec plaisir en particulier le somptueux Out of the Darkness.

Note : 16,5/20

1. "Voice of America"
2. "Justice"
3. "Checkpoint Charlie"
4. "Solidarity"
5. "Out of the Darkness"
6. "Los Desaparecidos"
7. "Fear"
8. "I Am a Patriot"
9. "Among the Believers"
10. "Undefeated"

Bonus tracks
1. "Vote!"
2. "Caravan"








Grand live la aussi.


Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 19:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 22 Sep 2010 - 13:39



THE BLACK CROWES : THE SOUTHERN HARMONY AND MUSICAL COMPANION (1992) :

2è album d'un groupe axé sur les 2 frères Rich Robinson (Guitare Rythmique) et Chris (Chant) respectivement le 1er et le 3è sur la pochette en partant de la gauche (avec au milieu d'eux leur batteur). Ce groupe Américain a souvent été comparé aux Rolling Stones dont ils partagent le gôut pour le blues, et les accordages en open tuning de Rich, permettant l'usage de bottleneck pour jouer de la guitar slide. Le groupe fait du rock, mais ses influences sont nombreuses : blues, soul (la reprise de Hard to Handle d'Otis Redding sur leur 1er album les fit connaître), voir même country et autre : ainsi et album se termine par une version de Time Will Tell de Bob Marley...

Mais ici, en dehors du dernier titre, ce disque est un pur moment de Rock. C'est ma référence en matière de guitare. Des riffs, des guitares saturées, du slide, des solos inspirés, et un pur son. Si on y rajoute de très bonnes compositions, des backing vocals de chanteuses soul/gospell, un harmonica endiablé sur quelques titres, on obtient le chef d'oeuvre inégalé du groupe. Même si je n'ai jamais compris pourquoi ils avaient placé leurs 2 ballades de plus de 6mn côte à côte (3e et 4e titre).

Après quelques erreurs et leur 6è album, le groupe se sépara. Il s'est reformé il y a 3/4 ans avec bonheur, dans un style très différent : plus lent , beaucoup moins rock, plus roots, assez proche de the BAND (ils enregistrent au Levon Helm Studio). Après une production intensive et plusieurs albums de qualité, le groupe va se remettre en pause à l'issue de la tournée actuelle.

1 STING ME
2 REMEDY
3 THORN IN MY PRIDE
4 BAD LUCK AND BLUE EYES
5 HOTEL ILLNESS
6 SOMETIMES SALVATION
7 BLACK MOON CREEPING
8 NO SPEAK NO SLAVE
9 MY MORNING SONG
10 TIME WILL TELL

Bonus U.S. :
11 STING ME (slow)
12 12'99
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 14 Oct 2010 - 0:10

AC/DC - The Razor's Edge



Alors que leur période 80's fut difficile musicalement, avec des albums plutôt pauvres aux sons et à la productions bâclés, le groupe australien remonte la pente avec l'album précédent "Blow Up Your Video", The Razor's Edge qui sort en 1990 va confirmer le regain de forme du groupe.
Il y a un nouveau venu dans le groupe, il s'agit de Chris Slade qui remplace Simon Wright à la batterie, Slade n'est pas un inconnu dans le monde du Rock car il a joué entre autre avec Jimmy Page dans The Firm et aussi dans Uriah heep. C'est le seul album studio qu'il enregistrera avec AC/DC.
Tous les titres proposés sur cet album ne deviendront pas des classique mais les quatre morceaux qui débute l'opus "Thunderstruck", "Fire Your Guns", "Moneytalks", et "The Razor's Edge"sont d'une efficacité incroyable et imparable.
Thunderstruck est un modèle du genre et l'un des titres les plus connus et jouer par le groupe et qui est devenu un classique du Hard Rock, Fire your guns diablement rythmé est une pépite, et puis Moneytalks tout simplement sublime, ma chanson préférée de cet opus et du groupe, The Razor's Edge le morceau est tout aussi génial et entrainant avec son intro mélodique et ses coeurs magiques.
Ensuite on baisse d'un cran avec des titres moins racés, "Rock Your Heart Out" est néanmoins pas mal dans la veine des titres habituels du groupe, puis arrive "Are you ready" avec son intro en arpèges, chose peu commune chez les frères Young, avant que les guitares déboulent pour laisser ensuite place à un refrain simple mais efficace. Un autre titre sympathique c'est "Shot of Love" qui est assez proche de "Fire Your Guns".
Le son de cet album est plus brut que d'habitude, parfois proche du heavy mélodique que du hard blues habituel de la bande à Angus, et c'est ce que j'aime vraiment dans cet opus.
L'album est très bien accueilli à travers le monde, et le groupe tourne en tête d'affiche du festival "Monsters of rock" qui passera par Vincennes, un concert parait t-il mémorable, en bref cet album est du grand cru made in AC/DC.

Note : 15,5/20

1. Thunderstruck
2. Fire Your Guns
3. Moneytalks
4. The Razor's Edge
5. Mistress for Christmas
6. Rock Your Heart Out
7. Are You Ready
8. Got You by the Balls
9. Shot of Love
10. Let's Make It
11. Goodbye & Good Riddance to Bad Luck
12. If You Dare










Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 15 Oct 2010 - 17:51

Pour "the razors edge" il fait parti des 2 albums de la période Brian Johnson que je préfère avec l'inévitable "Back in Black"
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 15 Oct 2010 - 18:18

En ce qui me concerne c'est mon album préféré du groupe, le plus brut le plus heavy de la disco d'Angus and co, d'où mon affection particulière à cet opus.
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 15 Oct 2010 - 18:21

je préfère la période Bon Scott qui reste pour moi la meilleure, je garde une affection particulière pour les albums "Powerage" et "High voltage"
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 15 Oct 2010 - 22:23

Pour les Bon Scott, Highway to Hell est mon préféré devant High Voltage et Powerage.

Pour l'après Scott, Back in Black est mon préféré devant Flick of the Switch plus inégal.
Je n'ai rien trouvé d'extraordinaire à For those about to Rock en dehors de 2 ou 3 titres.
Fly on the Wall, ou pire, Who Made Who, touchent le fond niveau son en pleine dérive des années 80.
Razor Edge a renouvelé mon intérêt pour le groupe et c'est à ce moment que j'ai vu leurs concerts poujr la 1ère fois.
Enfin depuis le retour de leur batteur d'origine, ça roule tout seul, efficace mais sans génie ... sauf Angus.
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 15 Oct 2010 - 22:28

Pour "Highway to hell" beaucoup de monde trouve que c'est l'album référence du groupe mais je trouve seulement quelques chansons intéressantes dessus : highway to hell, touch too much, shot down in flames et night prowler, le reste me laisse de marbre
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 15 Oct 2010 - 22:41

En ce qui me concerne je ne suis pas fan du groupe à la base, mais j'aime justement the razor's edge parce qu'il dénotait aux niveaux des sonorités habituelles d'AC/DC, avec son coté plus agressif plus heavy.
De toute façon ma période préférée du groupe reste le début des 90's.
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Lun 18 Oct 2010 - 0:43

Thin Lizzy - Black Rose: A Rock Legend



Sorti en avril 1979 et enregistré à Paris "Black Rose: A Rock Legend" est un disque fondamental dans la carrière de Thin Lizzy, en effet c'est à partir de celui ci que les textes du génial et regretté Phil Lynott vont se faire beaucoup plus personnels, intimistes. C'est aussi l'heure de la maturité dans le domaine de l'écriture et particulièrement dans la profondeur du message délivré tout au long de l'opus.
Gary Moore pour qui ce sera sa seule et unique participation dans un album du groupe y fait des merveilles, magnifiquement secondé par Gorham qui dira bien plus tard le bien fou que lui avait fait la présence du guitariste de Belfast au sein du groupe, l'obligeant à travailler davantage son instrument.
Cet album est surement l'apogée de Thin Lizzy avec des titres mémorables et attrayants, personnellement Thin Lizzy reste l'un de mes groupes préférés tous styles et époques confondus, et Phil Lynott un génie, l'une des plus belle voix de l'histoire du Rock, injustement méconnu du grand public.
Les morceaux en eux même sont diablement géniaux et efficaces, on y on retrouve le son caractéristique de Lizzy, mélodie du chant, double lead et accords accrocheurs, comme par exemple avec "Toughest street in town" rythmique et mélodique bien dans l'esprit de ce que peut donner de meilleur le groupe, on retrouve le même principe sur "Do anything you want to".
Un autre morceau qui sort du lot "S & M" avec son beat imposé par le batteur Brian Downey qui domine l'ensemble de ce titre, les voix féminines agrémentent le tout, Gary Moore est particulièrement à l'aise dans ce registre très fusion.
Tout au long de cet album la basse swingante de Lynott est bien mise en avant et fusionne parfaitement avec les guitares plus agressives, la ballade Sarah est plus intimiste et dénote un réel talent de composition.
Enfin "Black Rose" est sans doute Le titre le plus ambitieux de Lizzy, et une réussite totale qui montre combien il est intéressant de mélanger les couleurs musicales. Guitares saturées et mélodies irlandaises font plus que bon ménage sur cette plage majeure co signée Lynott/Moore.
L'Irlande y est donc revisitée sur le thème de l'attachement aux racines (plusieurs évocations de personnages légendaires tels Shenandoah, Cu Chulainn ou des lieux comme par exemple les monts Mourne...) et sur le mode des fiertés nationales (le footballeur George Best, Oscar Wilde, Van Morrison, le rappel de Whiskey in the jar ...) et l'idée de transmission des traditions est en place dès le premier couplet (So I can teach my children), un monument du groupe.
Au final on a un album imparable et indispensable pour tous les fans de Rock et de Hard Rock fin 70's, qui reste pour moi une référence absolue à tous les niveaux.


Note : 18/20



1. Do Anything You Want To
2. Toughest Street in Town
3. S & M
4. Waiting for an Alibi
5. My Sarah
6. Got to Give It Up
7. Get Out of Here
8. With Love
9. Roisin Dubh (Black Rose) A Rock Legend








Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Sam 4 Déc 2010 - 0:04

Zeno -Zeno



En 1986 Zeno, avec un Hard-rock ancré entre du Hard mélodique et du Heavy-rock néo-classique, délivre une musique riche, travaillée, somptueuse, mature et élaborée, et un album éponyme marquant de cette belle année 86.

Zeno, c'est avant tout, Zeno Roth, le petit frère d' Uli Jon Roth (celui qui insuffla un parfum Hendrixien au Scorpion de 74 à 78). D'ailleurs, non seulement la ressemblance physique est assez forte, mais Zeno aborde un peu le même genre de look bariolé, un peu « hippie-amérindien-Hendrix ».. A l'instar de son frère, il est emprunt de l'aura du gaucher légendaire.

Si ce n'est qu'il l'a quelque peu gonflé, la tornade Van-Halen étant passée par là, avec notamment quelques plans de tapping mélodiques, et dérapages contrôlés au vibrato. A cela s'ajoute également des traits venant un Heavy-rock néo-classique Blackmorien. Naturellement, on retrouve quelques réminiscences de l'aîné, Uli Jon. Et, tout comme les guitaristes sus-cités, Zeno joue sur Fender Stratocaster. Multi-instrumentiste, il joue également de la basse, des claviers, de la batterie, (il prit aussi des cours de violons dans les 70's). Malgré la mode des shredders de l'époque, et son évidente technique, Zeno se montre toujours tempéré dans ses superbes soli.

Mais Zeno, c'est aussi, le chanteur, Michael Flexig, qui a la particularité de passer d'un registre relativement medium à des notes plus aigüe avec aisance. Une voix puissante qui pourrait être un croisement entre Klaus Meine (des 70's), Lenny Wolf, Robert Belmonte (Ocean) et Ian Anderson. Une voix au registre étendue, et qui parvient à prendre de l'ampleur là où celle des autres, généralement, se brise. Flexig avait chanté auparavant sur Beyond The Astral Skies d'Uli Jon Roth. (Parallèlement, Flexig a sa propre carrière solo, avec chants en allemand, dans un registre bien différent).

L'album en lui même est magnifique, car il y a ici un lyrisme particulier, une subtilité, il y a même un lyrisme oriental récurrent (japonais), plus ou moins présent suivant les compositions, des compositions bien travaillées, mélodiques et efficaces, on sent la mise en avant de la mélodie, notamment sur des morceaux comme A Little More Love, Far Away ou encore le sublime Circles of Dawn.
Pas de baisse de régime tout au long de cet opus, les instruments rivalisant de maestria entre eux, sans fausse note, Emergency est lui aussi un morceau énergique et efficace, à noter que le célèbre claviériste Don Airey a participé à cet album, et ça s'entend aussi, vu le talent et la réussite de l'opus.
La ballade Love Will Live est à l'image du reste de l'album, superbe et prenante, le tout dans une optique d'amour, de compassion et de tolérance, emprunt d'un certain mysticisme, une référence en la matière, pour tous les amoureux du hard mélodique des 80's.

Note : 18/20

1. Eastern Sun
2. A Little More Love
3. Love Will Live
4. Signs on the Sky
5. Far Away
6. Emergency
7. Don't Tell the Wind
8. Heart on the Wing
9. Circles of Dawn
10. Sent by Heaven
11. Sunset
12. Don't Count Me Out
13. Signs on the Sky [Earlier Version]
14. How Can I Know
15. Don't Tell the Wind [Earlier Version]
16. Love Will Live [Extended 12" Version]











Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Déc 2010 - 0:14

Quiet Riot - Metal health



"Metal health" sorti en 1983 est l'album qui a permis à Quiet Riot d'exploser et de toucher à la consécration. Et c'est grâce à une reprise de Slade, "Cum on feel the noize" en l'occurrence, que le quartette américain a pu percer.

Cependant, il serait injuste de résumer ce "Metal health" à ce morceau merveilleusement interprété au demeurant. En effet, les compositions personnelles de Quiet Riot sont de très bonne facture; certaines d'entre elles sont des hymnes en puissance qui ont influencés certains groupes Hard US apparus ensuite et ont marqué les esprits. A commencer par "Metal health" et son refrain extraordinaire; "Slick black Cadillac", puissant, carré aux entournures.

Parmi les autres titres de choix, citons l'exubérant "Let's get crazy", "Love's a bitch" qui alterne couplets mélodiques et calmes et refrain plus heavy, plus musclé; le très énergique "Run for cover" sur lequel la batterie assure un tempo d'enfer, "Breathless" autre morceau mélodique et efficace, et le rythmé et entrainant "Danger zone" l'un des meilleurs morceaux de l'album, présent en bonus tracks.
Et, bien sûr, la ballade "Thunderbird" qui est un hommage à la fois vibrant et émouvant à Rhandy Rhoads l'ancien guitariste du groupe décédé quelques années plus tôt, assurément un grand moment d'écoute.

La voix du chanteur DuBrow est forte et puissante, digne des plus grandes voix du hard/heavy, la section rythmique Banali/Sarzo redoutable d'efficacité, enfin le guitariste Cavazo nous régale de soli magistraux, et démontre la tout son talent de guitariste, le tout donne un super groupe avec des musiciens talentueux.

"Metal health" est en tout cas la plus grande réussite, tant artistique que commerciale, de Quiet Riot. La preuve: il s'est écoulé à ce jour à 6 millions d'exemplaires aux USA et la set-list de la bande à Kevin Dubrow fait surtout la part belle à cet album. Pour info, "Metal health" s'est classé n°1 du Billboard americain, détrônant le fameux "Thriller" de Michael Jackson.
Quiet Riot a permis à la scène hard/heavy de se hisser aux premières places des charts mondiaux, sorte de pionniers du genre, avec cet album que j'apprécie particulièrement, l'un des meilleurs du style de l'année 83.

Note : 17,5/20

1. Metal Health
2. Cum on Feel the Noize
3. Don't Wanna Let You Go
4. Slick Black Cadillac
5. Love's a Bitch
6. Breathless
7. Run for Cover
8. Battle Axe
9. Let's Get Crazy
10. Thunderbird

Bonus tracks
11. Danger Zone
12. Slick Black Cadillac (live)










Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 20:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Déc 2010 - 17:47

je connaissais QUIET RIOT de nom sans jamais vraiment avoir entendu une de leur chanson et je dois dire que sur celles que tu as présenté j'aime beaucoup "cum on feel the noize", c'est du vraiment du pur heavy des années 80 avec la production sonore qui va avec.

Je vais essayer de bientot vous faire la critique du dernier Mötorhead "the world is yours"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 16 Déc 2010 - 16:02

MOTORHEAD "The wörld is yours"



La question que je me suis posé avant la première écoute de "the world is yours" c'est : est ce que ce groupe peut encore nous balancer du bon son avec son 21 ème album studio ? réponse immédiate : bien sur que oui ! et comment aurais je pu en doutais !

en effet dès les premières notes du morceau d'ouverture "Born to lose" on sent la bande à Lemmy dans une forme olympique malgré le poid des années (Lemmy va quand même féter ses 65 ans ce mois ci !)

ca me fait vraiment plaisir de voir un groupe qui garde un son bien à lui et qui se moque des modes, "The world is yours" balance toujours du pur heavy speed rock n roll depuis plus de 35 ans.

Si vous aimez Motorhead vous ne pouvez pas être décu par cet album qui compte d'excellents morceaux comme "born to lose", "devils in my hand", "brotherhood of man" ou "bye bye bitch bye bye" pour ne cité qu'eux.

je recommande donc fortement cette galette qui peut se ranger à coté des classiques comme "ace of spades" et "overkill"

note : 17/20

The world is yours :

  1. Born To Lose - 4:01
  2. I Know How To Die - 3:19
  3. Get Back In Line - 3:35
  4. Devils In My Head - 4:21
  5. Rock'n'Roll Music - 4:25
  6. Waiting For The Snake - 3:41
  7. Brotherhood Of Man - 5:15
  8. Outlaw - 3:30
  9. I Know What You Need - 2:58
  10. Bye Bye Bitch Bye Bye - 4:04




_________________

Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1161
Age : 38
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mar 21 Déc 2010 - 7:14

Très vaste sujet que celui-là !
Mais bon si je ne dos retenir que quelques albums, là tout de suite, à froid je dirais :

Deep purple In japan (1972)



# Highway star
# Child in time
# Smoke on the water
# The mule
# Strange kind of woman
# Lazy
# Space truckin

Et sur la version anniversaire que je possède, il y a les rappels dont : Black night, Lucille et Speed King.
Le solo de Ian paice sur The Mule m'a ouvert les yeux sur la zique des 70's : les musicos offraient un concert de 7 morceaux, mais un concert de fou : the mule dure presque 10 min et space truckin en compte 19... Ils aimaient la musique et aimer la faire vivre aux autres...
Ian Paice a en grande partie influencé mon jeu de batterie, durant mes années d'apprentissage, je cherche à atteindre cet esprit aujourd'hui : frappe sèche, précise et rapide. Où quand le rock percute le jazz...

autre bombe qui m'a foutu une vrai claque, c'est le deuxième album du groupe d'Epic metal Rhapsody (désormais Rhapsody of fire), "Symphony of enchanted Lands



# Epicus Furor (1:14)
# Emerald Sword (4:21)
# Wisdom Of The Kings (4:29)
# Heroes Of The Lost Valley (2:04)
# Eternal Glory (7:29)
# Beyond The Gates Of Infinity (7:24)
# Wings Of Destiny (4:28)
# The Dark Tower Of Abyss (6:47)
# Riding The Winds Of Eternity (4:13)
# Symphony Of Enchanted Lands (13:17)

Un pure merveille dans l'esprit heroic-fantasy. Du lourd, du très lourd : des musicos talentueux, des textes que Tolkien aimerait sûrement et un souffle épique inégalé, pour moi, à ce jour. L'album ENTIER est énorme. Je le conseille vivement aux fans de metal épique, c'est vraiment exceptionnel. dna sla même veine, j'ai beaucoup apprécié les deux premiers volets d'Avantasia, l'opéra metal de Tobias "EDGUY" Sammet.

Ensuite un truc que j'ai écouté en boucle : du rock, des riffs qui envoient, un groove énorme et un groupe au charisme exceptionnel : les deux albums "use your illusion" de Guns and (fuckin') Roses :




use I :

1. Right Next Door to Hell
2. Dust N' Bones
3. Live and Let Die (reprise des Wings)
4. Don't Cry (version originale)
5. Perfect Crime
6. You Ain't the First
7. Bad Obsession
8. Back OFF bitch
9. Double Talkin' Jive
10. November Rain
11. The Garden (avec Alice Cooper) A
12. Garden of Eden
13. Don't Damn Me
14. Bad Apples
15. Dead Horse
16. Coma

Use II :

1. Civil War
2. 14 Years
3. Yesterdays
4. Knockin' on Heaven's Door
5. Get in the Ring
6. Shotgun Blues
7. Breakdown
8. Pretty Tied Up (The Perils of Rock N' Roll Decadence)
9. Locomotive
10. So Fine
11. Estranged
12. You Could Be Mine
13. Don't Cry (Alternate Lyrics)
14. My World

Le seul morceau qui me déplaît quelque peu est "So fine", sinon sur les 30 titres, je trouve l'ensemble très bon.

Enfin et pour finir une liste que je n'arrêterais pas tellement j'aime d'albums, le dernier album qui m'a vraiment impressionné c'est Dark passion Play de Nightwish. J'avais déjà été subjugué par leur précédent opus "Once" (ne me parlez pas du superbe "Creek's mary Blood", entre le texte et les arrangement musicaux, j'en pleure encore !) mais avec ce nouvel opus, cette nouvelle chanteuse - hautement plus sympathique à défaut d'arriver au niveau lyrique de Tarja Turunen -, le groupe finlandais livre ici un album monumental : il suffit d'écouter le premier morceau pour s'en convaincre.




The Poet and the Pendulum 13:54
2. Bye Bye Beautiful 4:14
3. Amaranth 3:51
4. Cadence of Her Last Breath 4:34
5. Master Passion Greed 6:02
6. Eva 4:25
7. Sahara 5:47
8. Whoever Brings the Night 4:17
9. For the Heart I Once Had 3:55
10. The Islander 5:05
11. Last of the Wilds (instrumental) 5:40
12. 7 Days to the Wolves 7:03
13. Meadows of Heaven 7:10

Voilà j'en ai fini avec ce "court" listing des albums qui me tiennent des heures en écoute, mais il en existe beaucoup d'autres pour beaucoup d'autres raisons...
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mar 21 Déc 2010 - 23:20

Très bonne playlist Sunkmanitu! thumleft

Avenged Sevenfold - Nightmare



Avenged Sevenfold est un groupe de métal californien formé par M. Darkness au chant. Le groupe s'est fait connaître par des musiques accrocheuses et plutôt dans la moyenne. Leur premier album est une réussite et au fur et à mesure des années, tous leurs albums possédaient au moins un hit. Dans Nightmare, leur nouveau skeud, ils frappent pour ainsi très très fort! D'ailleurs, l'album signe en quelque sorte leur résurrection après la mort de leur batteur. Sur cet album, il est remplacé par Mike Portnoy, le batteur de Dream Theater. La première chanson est un vrai tube, des riffs ravageurs, une rythmique énorme qui donne envie de secouer la tête et un chant franchement génial alternant les moments clairs et doux avec les moments plus féroces. Leur dernière chanson est aussi une vraie réussite avec 11 minutes de son purement exceptionnel. Les critiques ne se sont pas trompées en nommant cette galette album métal de l'année 2010! Je conseille à tout le monde!

01- Nightmare
02- Welcome To The Family
03- Danger Line
04- Buried Alive
05- Natural Born Killer
06- So Far Away
07- God Hates Us
08- Victim
09- Tonight The World Dies
10- Fiction
11- Save Me



Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 22 Déc 2010 - 12:13

"Nightmare" est un excellent album, je trouve que c'est aujourd'hui le meilleur de la discographie du groupe

_________________

Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1161
Age : 38
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 23 Déc 2010 - 22:48

question con : comment faites-vous pour inclure une vidéo "you tube" directement dans vos posts ?

Nightmare c'est effectivement bien sympa, "headbang" au programme !
Revenir en haut Aller en bas
Antares
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Féminin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 2571
Age : 21
Localisation : Titan City
Profession : Etudiante au Monastère Kaï
Loisirs : Ecouter du métal et coiffer des poneys
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 23 Déc 2010 - 22:51

Quand tu rédiges un message, il y a plusieurs icônes au-dessus de la "box": l'une d'elles représente une bande vidéo. Sélectionne-la et colles-y le lien du morceau que tu veux poster.
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 23 Déc 2010 - 22:56

Le plus facile:

1: tu vas sur youtube, tu copies l'adresse de la vidéo.

2: Tu colles ce lien sur ton message

3: devant ton adresse tu écrit ceci: [youtube] et à la fin de ton adresse tu écris: [/youtube]
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mar 11 Jan 2011 - 19:28

Billy Idol - Rebel Yell




Curieux parcours que celui de William Broad, le futur Billy Idol, qui prit ce pseudo par dérision, son professeur de physique ayant porté l’infamante appréciation « William is idle » (c’est-à-dire paresseux) sur son bulletin trimestriel. Après avoir traîné avec les Sex Pistols, il devint le chanteur de Génération X, combo prometteur mais qui ne parvint pas à s’imposer. Après la séparation du groupe, Billy s’exila aux Etats-Unis, plus précisément à New York. Là, il décida de repartir de zéro. La partie était loin d’être gagnée mais une série de rencontres déterminantes lui permirent de rebondir. Primo, celle de l’ancien manager de Kiss, Bill Aucoin (en fait, il s’était occupé de Generation X vers la fin et c’est lui qui aurait conseillé à Billy l’exil américain). Secundo, celle du fantastique et génial guitariste Steve Stevens. Tertio, le producteur Keith Forsey. Forsey est l’ancien batteur de Giorgio Moroder, l’homme qui découvrit Donna Summer et lança le disco. C’est aussi un proche de Pete Bellote, surnommé le « pape de la disco allemande ». Forsey a aussi travaillé pour le cinéma, il a notamment participé à la B.O. de Flashdance et co-écrit l’immense tube d’Irene Cara Flashdance (What A Feelin’). C’est aussi à lui que l’on doit le célèbre Don’t You (Forget About Me) de Simple Minds, il aura marqué les 80's de son empreinte.
Rebel Yell est le deuxième album de Billy Idol, qui sort en novembre 83. La pochette nous montre le péroxydé Billy, torse nu, nimbé de rouge. Au verso, une photo de Steve Stevens tout de noir vêtu, aux côtés d’un Billy plongé dans l’ombre. En fait, tous deux formaient alors une sorte de yin et de yang de la créativité, le chanteur (faux) blond et le guitariste brun ayant co-écrit tous les titres à l’exception de Catch My Fall du seul Idol. L’alliance du punk et du hard en quelque sorte. Car l’immense succès de l’album tient indéniablement au cocktail détonant constitué par les racines punk de Billy, la virtuosité « hard » de Steve et les éléments dance et New Wave apportés par Forsey.
L’album démarre au quart de tour, boosté par la véritable bombe qu’est l’hymne Rebel Yell, très hard mélodique (avec la belle Judi Dozier aux synthés). Le solo mortel, les gueulantes de Billy achèvent de faire du morceau-titre un classique des années 80. L’autre grand moment du début de l'album c'est le magnifique Eyes Without A Face, ballade inquiétante avec ses chœurs féminins envoûtants.
C’est d’ailleurs Perri Lister (ex Kid Creole And The Coconuts), la girlfriend de Billy que l’on entend. Peu de gens savent que les fameux « Les yeux sans visage » du refrain sont un hommage au génial film d’horreur Les Yeux Sans Visage de Georges Franju).
Deux autres titres non dépourvus d’intérêt sont sympathiques aussi, le synthétique Daytime Drama et Blue Highway qui témoigne du goût du chanteur pour la vitesse (qui manquera lui coûter la vie plus tard).
La seconde partie de l'album abrite deux autres tubes mémorables, avec le grandiose Flesh For Fantasy avec sa basse dansante, ses synthés froids, la voix grave aux intonations sinistres de Billy et l'efficace et chantant Catch My Fall (N°50), embelli par le saxophone de Mars Williams.
Il y a aussi deux morceaux plus hard, Crank Call et surtout le fantastique (Do Not) Stand In The Shadows, remarquable d’efficacité. Steve Stevens est décidément un grand guitariste débordant de hargne et d’énergie. La ballade synthétique glauque The Dead Next Door conclut sur une note maladive ce petit bijou.
Un album marquant des 80's qui place Idol au sommet de la scène musicale, un grand moment de sonorités flamboyantes, du grand art.

Note : 18/20

1. Rebel Yell
2. Daytime Drama
3. Eyes Without A Face
4. Blue Highway
5. Flesh For Fantasy
6. Catch My Fall
7. Crank Call
8. (Do Not) Stand In The Shadow
9. The Dead Next Door











Dernière édition par Warlock le Jeu 1 Mar 2012 - 23:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 12 Jan 2011 - 17:57

Allez hop, encore une critique d'anthologie qui me donne envie d'essayer un album, tout en surmontant mon aversion des 80's.

Le guitariste a l'air bon, en effet...

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: critiques d'albums   

Revenir en haut Aller en bas
 
critiques d'albums
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2 adorables petits albums
» Atonement (Expiation): les critiques presse et internet
» Collections d'albums d'images Panini et autres éditeurs
» Iron man 2 critiques/ (pro/ spectateurs) débat
» Jane Austen au cinéma : livres critiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Les musiques du monde-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit