La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 critiques d'albums

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
VIK
Maître admin
Maître admin


Nombre de messages : 13300
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 12 Jan 2011 - 17:57

Allez hop, encore une critique d'anthologie qui me donne envie d'essayer un album, tout en surmontant mon aversion des 80's.

Le guitariste a l'air bon, en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 12 Jan 2011 - 18:19

VIC a écrit:


Le guitariste a l'air bon, en effet...

Steve Stevens est fabuleux comme guitariste, Il a également travaillé sur le Bad de Michael Jackson, en particulier sur la chanson Dirty diana et sur le morceau Anthem composé pour la bande originale du film Top Gun.
Un guitariste surdoué, qui passe aussi bien, du Rock, au hard, au blues, au jazz, etc.. d'un éclectisme rare et efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 13 Jan 2011 - 10:05

Un tres bon gratteux en effet sous employé du temps de Billy Idol (guitare mise en retrait).
A ecouter aussi son projet Atomic Playboys !
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 10 Fév 2011 - 23:48

Midnight Oil - Diesel And Dust




En 1987, Midnight Oil, groupe de rock australien mené par le charismatique chanteur Peter Garrett sort Diesel And Dust. L'album est entièrement dévoué à promouvoir la cause aborigène, ainsi que la cause écologique. Les membres du groupe passeront un an dans le bush australien, pour mieux s'acclimater à la vie à la dure et radicaliser leur propos. En résulte cet album, 46 minutes de beauté Rock engagée et humanitaire. Avec un énorme succès à la clé et le sommet de la carrière du groupe australien.

L'album s'ouvre sur l'énorme et célèbre Beds Are Burning, chanson la plus connue du groupe, leur classique, le plus gros tube de l'album. Chanson qui, comme les autres, critique le modernisme et met en avant les désillusions des Aborigènes devant une Australie qui était, autrefois, leur pays, mais qui ne l'est plus réellement, un morceau efficace et entrainant, intemporel. Avec sa très belle mélodie et son efficacité redoutable, et quelle rythmique, superbe.

Put Down That Weapon le second morceau est encore plus mélodique, et reste pour moi mon morceau préféré et du groupe et de l'album, une chanson engagée et forte sur la violence, la pollution, le modernisme qui ravage tout. Les lignes de synthés sur ce morceau donne le ton et la force à l'oeuvre, tout simplement sublime. Dreamworld est efficace et enjouée, tandis que la chanson suivante, Arctic World, est un constat froid et morne du monde actuel. Warakurna, superbe achève la première face avec force.

The Dead Heart, second gros tube de l'album, absolument magnifique, ouvre la seconde face avec force et entrain, Suivi par le sympathique Whoah, puis par la fulgurance Bullroarer (et le son de l'instrument à vent du même nom en intro), une chanson incroyable. Sell My Soul est tribal, efficace, froide. Sometimes est dans la lignée de Dreamworld, faussement enjouée. Gunbarrel Highway achève parfaitement l'album.

Les musiciens du groupe sont à l'instar de l'album inspirés et efficaces, la tonalité mélodique du groupe a rarement été aussi constante et redoutable, Jim Moginie aux claviers tout comme Martin Rotsey à la guitare sont au sommet de leur art et de leurs compétences, la section rythmique tout aussi imposante, magnifiant chaque morceaux.

Au final cet album connaitra un monstrueux succès dans le monde et en France en particulier, où ses sonorités si caractéristique des aussies résonnent encore dans nos oreilles. Il reste pour moi comme l'un des albums Rock les plus aboutis des 80's, et qui a cette force de sortir de l'ordinaire et des styles habituels du genre, une grande réussite.

Note : 17/20

1.Beds are Burning
2.Put Down That Weapon
3.Dreamworld
4.Arctic World
5.Warakuna
6.The Dead Heart
7.Whoah
8.Bullroarer
9.Sell My Soul
10.Sometimes
11.Gunbarrel Highway













Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 20:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 11 Fév 2011 - 0:05

Cet album de Midnight Oil est l'un de mes albums préféré des 80's.
C'est à dire , qu'il doit être un des rares albums que j'ai conservé de cette période musicale Razz
Période qui a été terrible pour moi (des goûts et des couleurs ...)

Je crois que j'aime à peu près chacun des morceaux de cet album qui se tient du début jusqu'à la fin.
L'album suivant (celui avec la terre craquelée et la foudre sur la pochette) possède aussi quelques titres qui m'ont plu, mais j'ai trouvé l'abum beaucoup plus inégal.
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 11 Fév 2011 - 0:12

Ca reste l'un des albums majeurs des 80's, de part son intensité tout au long de l'écoule, pas de baisse de régime niveau qualité, et la force de ses morceaux, que ce soit niveau mélodie, musicalité et paroles, que du bon.
Je dirais même qu'il est pour moi l'un des meilleurs albums Rock de ces 30 dernières années, avec sa grande densité d'efficacité constante, un must Smile .
Revenir en haut Aller en bas
Donald S
Canard Teigneux
Canard Teigneux
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2526
Age : 39
Localisation : Normandie.
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 11 Fév 2011 - 17:54

ah,Diesel and Dust...une référence!
A l'instar de Vic,Midnight Oil est bien l'un des rares groupes des 80's dont je posséde encore des albums .
"Red Sails in the Sunset" est franchement pas mal lui aussi...

Le genre de musique à écouter à bord de sa bagnole sous un soleil de plomb!

Par contre concernant le bruit qu'on entends en intro de Bullroarer,il me semblerait que cela ne soit pas un boomerang,mais plutot ça:

Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 11 Fév 2011 - 18:20

Effectivement bien vu Donald ça ressemble plus à ça, de plus Bullroarer c'est le nom de cet instrument à vent, on peut le voir et l'entendre dans Crocodile Dundee II.
D'ailleurs je pensais plus à ça qu'à un boomerang en le disant, mais bon l'heure aidant (l'âge aussi sans doute) j'ai écrit le petit instrument volant et non celui à vent, je corrige donc thumright
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 11 Fév 2011 - 19:24

Instructif, ce bullroarer. Je ne connaissais pas.
Diesel & Dust a une autre vertu pour moi, c'est que je trouve que le son de batterie est assez éloigné des boîtes à rythme de l'époque.
Enfin d'après mes souvenirs, ça fait un bail que je ne l'ai plus réécouté, mais ça m'a redonné envie de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Donald S
Canard Teigneux
Canard Teigneux
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2526
Age : 39
Localisation : Normandie.
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 11 Fév 2011 - 23:46

VIC a écrit:
Instructif, ce bullroarer. Je ne connaissais pas.
Diesel & Dust a une autre vertu pour moi, c'est que je trouve que le son de batterie est assez éloigné des boîtes à rythme de l'époque.
Enfin d'après mes souvenirs, ça fait un bail que je ne l'ai plus réécouté, mais ça m'a redonné envie de le faire.

le Batteur,Rob hirst, avait en plus une gestuelle reconnaissable parmi mille.
Quand à mes Cd de Midnight oil,c'est par passades.Je peux ne peux m'en passer pendant des mois,et subitement avoir une envie irrépressible de les écouter à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Sam 26 Fév 2011 - 14:41



THE ZOMBIES : Odessey & Oracle (1967 ; sortie avril 1968)

Tout d'abord, merci à Zeed (HdV) de m'avoir fait découvrir cet album méconnu du grand public, réparant ainsi une injustice.
En 2003, le magazine Rolling Stone place Odessey and Oracle à la 80e place dans sa liste des 500 plus grands albums de tous les temps.
Franchement, 80e des 500 plus grands albums de tous les temps, c'est qu'il doit bien y avoir quelque chose d'intéressant là-dedans, non ?


The Zombies est un groupe anglais de pop-rock, formé en 1961 et composé de Rod Argent (orgue et composition), Colin Blunstone (chant), Chris White (basse et composition), Paul Atkinson (guitare) et Hugh Grundy (batterie).
En 1963, ils participent à un concours local dont ils sortent gagnants, ce qui leur permet d'enregistrer, dès 1964, pour la maison de disques Decca. Le premier single à paraître est She's Not There (écrit par Rod Argent), qui est un énorme succès mondial, arrive n° 1 des charts aux États-Unis et sera repris par le groupe Santana sur son album Moonflower.

Après plusieurs singles, le groupe passe alors pour l'un des groupes majeurs de la British Invasion (même si, paradoxalement, le Royaume-Uni est l'un des seuls endroits où le groupe ne marche pas vraiment).
Mais les disques des Zombies se vendent de moins en moins bien et, en 1967, ils décident d'enregistrer pour CBS/Columbia un dernier album avant de se séparer ; ce sera Odessey and Oracle.

L'album, que beaucoup tiennent aujourd'hui pour le « Pet Sounds anglais », est auto-produit pour un budget dérisoire. Odessey & Oracle ne paraît au Royaume-Uni qu'en avril 1968, CBS hésitant à sortir le disque d'un groupe qui n'existe plus ; ce n'est que grâce à l'insistance du directeur artistique Al Kooper qu'il sort également aux États-Unis. L'album, ainsi que les premiers singles qui en sont tirés, font d'abord un flop, avant que, fin 68-début 69, la chanson Time of the Season n'atteigne le Top 5 aux États-Unis. Les maisons de disques recommencent alors à s'intéresser au groupe et à son éventuelle reformation, mais Rod Argent et Chris White ont déjà commencé à travailler sur un nouveau projet, Argent, et Colin Blunstone entame une carrière solo.
Sur le texte à l'arrière de la pochette d'Argent, Rod Argent commet l'erreur de parler de la séparation des Zombies « par divergence de vues », alors que le public sait que c'est leur déclin progressif qui a produit la séparation. L'album, aux sonorités pourtant plus qu'honorables (The Feeling Is Inside...), finit dans les bacs des soldeurs.

=> Odessey and Oracle est un album des Zombies sorti en 1968. Il s'agit de leur seul véritable album, leur premier opus, Begin Here, étant en fait constitué des singles sortis par le groupe.
L'album aurait dû s'appeler Odyssey and Oracle, mais l'auteur de la pochette commit une faute d'orthographe, remplaçant le premier y d'Odyssey par un e.

Mon avis : Une perle rare avec de belles compositions, avec des mélodies bien servies par une voix de velour et les choeurs derrière.
Un album où tous les titres sont bons ( même si le 10 peut dérouter). Avec cet album, on a un exercice d'équilibre improbable, peut-être la plus belle galette de ballades pop de la British Invasion, avec The Village Green Preservation Society des Kinks. On sent la légèreté de l'instant, le disque éphémère, l'alchimie créative qui fonctionne mais qu'on sait déjà disparue, car le groupe va se dissoudre , et que l'époque change. All things must pass, comme disait l'album de George Harrison. Un instant magique et fragile, comme une vieille photo qui fera vibrer en vous la nostalgie d'une époque révolue, mais mythique.
A noter que cet album a été enregistré juste après le colossal Sgt Pepper des Beatles, dans le même studio d'Abbey Road : on croît rêver.
2 albums comme ça enregistrés à la suite, c'est l'endroit où il fallait être à l'époque.
Bref, pour les amoureux des Beatles ou des Beach Boys, c'est un disque absolument indispensable. Pour les amateurs de ballades pop, ceux qui aiment les mélodies et les choeurs, c'est aussi un incontournable.

................. Titres
1. Care of Cell 44 (Argent) – 3:56
2. A Rose for Emily (Argent) – 2:19
3. Maybe After He's Gone (White) – 2:33
4. Beechwood Park (White) – 2:43
5. Brief Candles (White) – 3:30
6. Hung up on a Dream (Argent) – 3:01
7. Changes (White) – 3:19
8. I Want Her She Wants Me (Argent) – 2:51
9. This Will Be Our Year (White) – 2:08
10. Butcher's Tale (Western Front 1914) (White) – 2:47
11. Friends of Mine (White) – 2:17
12. Time of the Season (Argent) – 3:33




Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 31 Mar 2011 - 0:10

Dokken - Under lock and key



Troisième album de Dokken "Under lock and key" qui sort en 1985 est une claque de plus dans le monde du heavy et du hard, une fois de plus la bande de Don Dokken décroche la timbale en terme de qualité et de musicalité.
La qualité des musiciens est excellente et magistrale, avec un guitariste George Lynch avec un feeling et un talent fou qui le classe dans les meilleurs de sa génération, alliant vélocité et maestria avec génie.
Une section rythmique Pillson/Brown géniale et efficace a faire pâlir beaucoup de groupe, et un chanteur Don Dokken qui sait chanter à merveille et montre ses talents de compositions sur cet album, sans oublier une production béton orchestrée par Michael Wagener himself.
Tous les titres sont de bonne facture, et efficaces, comme le premier morceau de l'album l'énergique "Unchain the night" et sa superbe intro, mais aussi l'excellent "it's not love", la ballade "Slippin' Away" est tout aussi sympathique.
L'album contient surtout des titres très mélodiques comme "In my dreams", "Don't lie to me" ou encore "Will the sun rise", sans oublier les mid tempo "The Hunter" et "Jaded Heart", du très bon.
Mais à mes yeux les deux pièces maîtresses de l'album sont le punchy "Lightnin' strikes again" et le puissant "Till the livin'end" avec sa grosse rythmique, qui sont deux grands classiques du heavy 80's et mes deux morceaux préférés de cet opus, du grand art musicalement, avec des musiciens au top de leurs capacités (quel solo de Lynch sur "Till the livin'end" ! ).
Cet album est considéré par beaucoup comme le meilleur du groupe, même si je lui préfère son prédécesseur Tooth and Nail que je trouve plus varié, son succès est néanmoins total de l'autre coté de l'Atlantique.
Il n'empêche cet album reste une réussite incontestable dans l'univers du hard de ces 30 dernières années, donnant ses lettres de noblesse au monde du heavy metal avec ses talentueux musiciens, un must.

Note : 17/20


1. Unchain the Night
2. The Hunter
3. In My Dreams
4. Slippin' Away
5. Lightnin' Strikes Again
6. It's Not Love
7. Jaded Heart
8. Don't Lie to Me
9. Will the Sun Rise?
10. Till the Livin' End













Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 1 Avr 2011 - 20:04

2è album de Dokken critiqué par Warlock ... hélas comme je ne télécharge pas et que les discothèques municipales n'ont aucun Dokken en stock, je ne peux pas écouter les albums en entier... enfin sauf sur 10H. Sad
Je n'ai pas trop de temps pour poster des critiques de disques, mais je compte bien m'y remettre fin Juin ou début Juillet. Patience ...
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 1 Avr 2011 - 21:48

Les albums de Dokken sont disponibles chez Gibert, c'est un classique du hard et du heavy, donc tu n'auras pas trop de mal à les trouver du coté de Gibert Smile
Revenir en haut Aller en bas
Oceliana
Novice
Novice


Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Bonjour à Tous   Dim 17 Avr 2011 - 4:22


Hello,



Je viens juste de m'inscrire...
Alors je me présente..

Je suis fan de Hard Rock depuis quasiment 40 ans.. Twisted Evil
mais aussi des jolies Cylindrées qui ont des chevaux sous le capot..I love you

J'espère discuter ici avec des Gens partageant les mêmes Passions que moi...

Alors à bientôt.. Wink


@ sunkmanitu
Non seulement Nightmare font de l'excellente Zique mais en plus, ils sont super sympas.. Smile
Je les ai rencontrés le mois dernier... Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Karam Gruul
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 622
Age : 28
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 17 Avr 2011 - 11:20

Oceliana: bonjour. Si tu veux, il y a une section du forum pour les présentations Smile

Nine Inch Nails- The Downward Spiral

The Downward Spiral est l'album phare de la discographie de Nine Inch Nails, le plus vendu et peut-être le meilleur. Il s'agit d'un album concept plutôt morbide en cela qu'il raconte l'histoire d'un type qui se bat contre tous les aspects de la vie et expérimente les extrèmes (sexe, auto-destruction...). D'ailleurs, l'album a été enregistré dans la villa où Charles Manson avait massacré Sharon Tate (la femme de Roman Polanski) et ses amis en 1969.
Trent Reznor, le leader et unique membre permanent du groupe, annonce la couleur dès le début avec des beats entrecoupés de hurlements sur "Mr Self Destruct". Entrée qui met directement l'auditeur dans le bain. Puis vient la semi ballade "Piggy", sombre, dans laquelle Reznor présente son nouveau leitmotiv, "Nothing can stop me now" qu'il répète à l'envi. Cependant, le version remixée sur Further Down the Spiral est meilleure à mon goût. Suivent deux titres bourrins, "Heresy" qui aurait très bien pu figurer sur Antichrist Superstar de Marilyn Manson ("Your god is dead/ and no one cares/ If there is a hell/ I see you there" hurlé), puis le single/hit "March of the Pigs" avec son intro incroyable à la batterie. Voilà, on tient là ce qui pourrait être un très bon album de metal indus, "the pigs have won tonight/ now they can all sleep soundly/ and everything is all right". Mais c'est sans compter sur le génie qui animait Trent Reznor à cette époque: plutôt que de continuer dans cette veine avec de bons titres accrocheurs qui font de bons albums, on change directement d'ambiance avec le single/hit absolu du groupe qu'est "Closer".
Beat electro en guise d'introduction, relayé par la basse et ce refrain lubrique ("I want to fuck you like an animal/ I want to feel you from the inside") pour un titre dansant (oui, dansant). Les réfractaires sont conquis, mais là encore, Reznor ne veut pas nous laisser nous satisfaire d'une formule bien choisie, et nous plonge dans une descente avec les "Ruiner" et son solo de guitare génial signé Adrian Belew (King Crimson) et l'inclassable "The Becoming" et ses cris en fond sonore, puis "I do not Want This" trois titres très sombres, morbides, qui emmènent l'auditeur vers la minute de folie pure qu'est "Big Man with a Gun", qui est une chanson de psychopathe à tous les points de vue (musical, paroles). Vient ensuite un moment de répit avant la descente final avec l'instrumental "A Warm Place" (bien entendu ce titre ne respire pas la joie de vivre). Un court répit avant de sombrer définitivement dans la folie destructrice que constitue le triptyque "Eraser" (longue intro instrumentale puisles paroles simples et directes et le final où Reznor hurle "Kill me" à s'en arracher la gorge), "Reptile (long morceau parfaitement construit qui aurait mérité d'être plus connu, au même titre que "Closer") et le titre éponyme, très indus, avec des paroles on ne peut plus macabres et malsaines et son final en hurlements à l'état pur, sans même se préoccuper de mettre des paroles, pour ce qui aurait pu constituer une conclusion apocalyptique à l'album, si ce n'est ce dernier titre, plutôt minimaliste, qu'est "Hurt", une ballade poignante aux paroles simples au point de résonner dans la tête de l'auditeur, et qui achève l'album sur une touche de pessimisme, sans illusion (pour changer):
If I could start again
A million miles away
I would keep myself
I would find a way.
Cette dernière chanson a d'ailleurs été reprise en 2002 par Johnny Cash sur son album American IV: The Man Comes Around

1-Mr Self Destruct
2-Piggy
3-Heresy
4-March of the Pigs
5-Closer
6-Ruiner
7-The Becoming
8-I Do Not Want This
9-Big Man With a Gun
10-A Warm Place
11-Eraser
12-Reptile
13-The Downward Spiral
14-Hurt

Pour conclure, The Downward Spiral est à mon goût le meilleur album de NIN et l'un des meilleur que j'ai écoutés. Un must have.

Revenir en haut Aller en bas
http://musicovore.skyrock.com
Donald S
Canard Teigneux
Canard Teigneux
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2526
Age : 39
Localisation : Normandie.
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 17 Avr 2011 - 23:13

Super critique de l'albulm "the downward spiral".Je voulais m'y atteler,mais je crois que je n'aurais pas fait mieux. thumright
Revenir en haut Aller en bas
Milk
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 2687
Age : 39
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 20 Avr 2011 - 23:54

J'ai ecouter cet album en boucle en 1996. j'ai eu une "phase" nin qui dura environ deux ans. Maintenant je doit dire que je reconnais les talents de Reznor cote composition musicale (il a d'ailleurs gagner un oscar cette annee pour la trame de Social Network) mais j'ai vraiment de la difficulte a tolerer les paroles Razz . De la "pouesie" adolescente...justement pourquoi j'aimais tant ca en 1996...:-p (Et puis bien que cote personalite je me soit durci depuis, cote gouts musicaux c'est l'inverse.)
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Sam 7 Mai 2011 - 19:58

Krokus - Headhunter




Après leurs trois premiers albums, Metal Rendez-vous en 80, Hardware en 81 et One vice at a Time en 82 , l'année 1983 voit débarquer Headhunter, le 4ème album du groupe de heavy/hard suisse Krokus.
Cet opus sera avant tout un immense succès commercial (disque de platine aux USA au Canada et en Suisse), proprement impensable pour un groupe d’Helvètes, ce qui est a signalé.
Voici un album qui en dehors du succès qu’il reçut à l’époque, mérite également d’être écouté pour remettre les choses à leur place. En effet, si la voix de Marc Storace le chanteur du groupe est très proche de celle de Bon Scott, ce n’est pas pour autant que les influences doivent être cherchées du côté de la bande des frères Young.
Car c’est bien vers Accept ou Judas Priest (période « British Steel ») qu’il faut regarder, et l’intro à la double caisse du morceau éponyme d’ouverture a le mérite de nous mettre directement dans le bain et l’on garde le pied sur l’accélérateur jusqu’au dernier morceau le superbe « Russian Winter ».
Ca démarre donc en fanfare à la double pédale avec le morceau-titre : un riff à couper au couteau, un refrain dévastateur suivi d’un solo d’anthologie.
Le groupe affirme sa propre identité et son style et l’album est à la fois homogène et équilibré, oscillant entre le mid-tempo « Screaming In The Night », seul morceau permettant de reprendre son souffle avec l’interlude « White Din », les hymnes hard-rock « Stayed Awake All Night » et « Stand And Be Counted » ou les très rock’n’roll « Eat The Rich » et son rythme d'enfer ou encore « Ready To Burn ».
L'un des morceaux les plus efficaces de l'album étant « Night Wolf , un titre absolument grandiose où Von Arb le guitariste du groupe se donne un plaisir fou à faire hurler sa guitare, appuyée par une rythmique superbe et un chant qui se met au diapason de l'ensemble.
Au final cet album contient tous les ingrédients d'un grand disque de hard rock et de heavy metal, il est varié, inspiré, efficace, prenant et avec une production impeccable, et des supers musiciens, un must du genre évidemment.

Note : 16,5/20

1. Headhunter
2. Eat the Rich
3. Screamming in the Night
4. Ready to Burn
5. Night Wolf
6. Stayed Awake All Night
7. Stand and Be Counted
8. White Din
9. Russian Winter














Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 11 Mai 2011 - 17:33

pour Krokus, musicalement j'aime bien mais la voix du chanteur est un peu trop aigue à mon gout

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 25 Mai 2011 - 19:35

Killing Joke - Night Time




C’est avec cet album sorti en 85 que le groupe de Jaz Coleman a vraiment gagné en popularité, mêlant ésotérisme, philosophie, noirceur, mélancolie, Night Time est le symbole de leur période gothique.
Canalisant sa rage, le groupe semble avoir voulu travailler davantage les atmosphères, développer le côté crépusculaire de sa musique en insistant davantage sur la mélodie.
Le groupe manie la guitare flamboyante avec Geordie comme guitariste, mais avec un son et une énergie beaucoup plus noirs. Jaz Coleman a travaillé sa voix, laissé de côté la colère pour ne garder que mélancolie et désespoir.
Coleman mène la danse avec sa voix d'écorché vif, mais que dire de la batterie souvent tribale et puissante de Paul Ferguson, de la basse rigide de Paul Raven et du jeu de guitare tranchant de Geordie, rempli de chorus et de reverb, du grand art.
Une discrète touche de clavier désenchantée complète l’ambiance triste et nocturne du disque, résultat, le groupe donne là quelques uns de ses plus grands hits dont le sublime, magique, ultime et intemporel ‘Love like blood’.
Un morceau qui aujourd’hui encore reste un grand classique des 80's, d'une redoutable efficacité rythmique et mélodique, porté par ce synthé nocturne, ses riffs grandioses, sa basse ronflante, et ce refrain si entraînant et émouvant, un pur bijou.
Le premier morceau "Night Time" donne vite le ton général de l'album avec cette guitare énergique, une basse implacable, la batterie en cavalcade et le chant rageur de Coleman.
"Darkness Before Dawn commence étrangement avec ces voix mystiques, mais très vite sous l'égide d'un synthé décolle enveloppant pendant que le travail de sape des autres instruments entraine l'auditeur vers un envol vénéneux.
"Kings And Queens" l'autre pièce maitresse de l'album est aussi monumental que ses prédécesseurs, avec une intro angoissante, des montées en puissance haletantes et un jeu de guitare éclairé, du très haut niveau.
"Tabazan" débute aussi de manière étrange, avant de laisser la place à la guitare radicale et l'inquiétant chant envouté de Jaz. "Multitudes" est peut être le plus faibles des titres de l'album, mais contient des envolées particulièrement réussies. "Europe" est soutenu par un synthé efficace et atteint son objectif sans mal.
Le dernier morceau de cet album aura fait couler beaucoup d'encre, car on a longtemps parlé du riff de Eighties (très bon morceau par ailleurs, et vraiment efficace) comme inspirateur de "Come As You Are". Et effectivement il suffit de l'écouter pour se rendre compte que Nirvana a tout pompé sur Killing Joke la dessus, no comment...
‘Night time’ reste une pièce maîtresse de la discographie du groupe et son meilleur témoignage musical de la seconde partie des années 80.
Un album pour moi indispensable de cette époque, unique de part ses sonorités, et de part la qualité de ses compositions, une grande réussite et l'un des meilleurs albums de l'année 85.

Note : 18,5/20

1 Night time
2 Darkness before dawn
3 Love like blood
4 Kings and queens
5 Tabazan
6 Multitudes
7 Europe
8 Eighties










Dernière édition par Warlock le Dim 5 Juin 2011 - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 17:13

AVANTASIA - The wicked symphony



1 The Wicked Symphony
2 Wastelands
3 Scales of justice
4 Dying for an angel
5 Blizzard on a broken mirror
6 Runaway train
7 Crestfallen
8 Forever is a long time
9 Black wings
10 States of matter
11 The edge

critique :

Pour ceux qui ne connaissent pas AVANTASIA sachez que c'est un groupe de power métal allemand formé par Tobias Sammet (également leader du groupe EDGUY) et qu'il nous livre de la très bonne musique !

"The wicked symphony" est l'album que je préfère dans la discographie du groupe car il regorge de véritables hymnes Power/heavy métal en passant par des moments symphonique/progressif et beaucoup de mélodies qu'on oublie pas de si tot

On sent vraiment que chaque musicien assure et Klaus Meine de "Scorpions" vient même pousser la chansonette sur un "dying for an angel" entêtant

Les arrangements des titres sont splendides et je ne peux que vous conseillez d'écouter cet album si vous êtes un peu fan de heavy métal ou de rock tout court, vous risquez d'être agréablement surpris car il s'agit d'un des meilleurs albums de ce genre sorti ces 10 dernières années !

note : 17/20








_________________



Dernière édition par Requiem le Ven 10 Juin 2011 - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 17:33

Il me semble que tu en avais déjà parlé sur le fofo. Je note, encore un truc qui pourrait bien m'intéresser. Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 19:04

VIC a écrit:
Il me semble que tu en avais déjà parlé sur le fofo. Je note, encore un truc qui pourrait bien m'intéresser. Merci !

effectivement j'avais mis la chanson "the wicked symphony" et "seven angels" dans le topic "qu'écoutez vous en ce moment" et j'avais un peu parler du groupe Smile

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 19:26

Ah on note les albums maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 19:39

Warlock a écrit:
Ah on note les albums maintenant ?

j'avais toujours mis une note sur mes critiques d'albums, mais fais comme tu le sens

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: critiques d'albums   

Revenir en haut Aller en bas
 
critiques d'albums
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2 adorables petits albums
» Atonement (Expiation): les critiques presse et internet
» Collections d'albums d'images Panini et autres éditeurs
» Iron man 2 critiques/ (pro/ spectateurs) débat
» Jane Austen au cinéma : livres critiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Les musiques du monde-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit