La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 critiques d'albums

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King


Nombre de messages : 11434
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 19:39

Warlock a écrit:
Ah on note les albums maintenant ?

j'avais toujours mis une note sur mes critiques d'albums, mais fais comme tu le sens
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 19:43

Oui remarque en éditant on peut toujours rajouter une note, ce que je vais faire.
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 19:45

oui ca donne toujours une petite indication en plus, j'aime bien le système des notes dans les critiques mais je n'oblige personne à le faire (sauf dans la section critiques de LDVELH ou elles sont obligatoires)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 20:06

c'est super dur de mettre une note sur ces albums, surtout dans des genres très variés.
Déjà, si ils sont, là, c'est qu'ils sont excellents, ou de vraies références.

Puisqu'on parle de note, Warlock avait présenté l'abum de Midnight Oil il y a quelques mois, celui avec Beds Are Burning.
Pour info, j'ai appris récemment que cet album avait été élu "meilleur album Australien de tous les temps" par les Autraliens.

Prochainement, je ferai un copié collé de la liste des 50 ou 100 meilleurs albums rocks ou Pop Rock du magazine Rolling Stones.
Cela pourrait être intéressant à commenter. A titre indicatif et provisoire.
Provisoire, car, bien sûr, lorsque les 8 albums du Super Groupe du Forum seront sortis, ils occuperont les 8 premières places. Wink
Milk était en tournée lors de la création du topic et l'avait loupé, mais je viens de lui indiquer.
Je crois qu'il s'est bien marré aussi en découvrant qu'il allait figurer dans ce super groupe et changer l'histoire... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 20:06

Voilà ajout des notes à mes critiques, en effet ça donne un petit ton en plus et ça complète bien la critique.
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 5 Juin 2011 - 20:10

VIC a écrit:
c'est super dur de mettre une note sur ces albums, surtout dans des genres très variés.
Déjà, si ils sont, là, c'est qu'ils sont excellents, ou de vraies références.

D'autant que c'est surement le seul topic où ne présentera pas une oeuvre vaseuse et nulle contrairement aux autres topics/critiques, vu que déjà il y en aura moins et que ce seront surtout des coups de coeur.
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 12 Juin 2011 - 14:16

The Holy Goats - Next Round



Je n'ai pas pour habitude de faire des critiques d'albums et je crois en avoir seulement deux à mon actif. Et comme le dit si bien Warlock, on critique ici nous coup de cœur, et il faut dire que cet album dont je n'attendais rien m'a subjugué.
Effectivement, en écoutant cet album, j'ai retrouvé un son des années 70 très rock et surtout très pêchu. La présence de la guitare est un atout indéniable sur cet album et cela lui confère une aura incroyable. En effet, on retrouve des sons qui font très country mais qui demeure tout de même super travaillés et qui font ressortir le truc comme un bon vieux rock des bonnes années.
La voix du chanteur reste dans le bon ton et s'accorde parfaitement avec le reste. On hochera bien la tête sur des morceaux comme Marriott soul ou Homesick Blues, et on prendre bien notre temps avec des morceaux comme Time to recall ou encore What you do to me.
Les solos sont parfaitement amenés et c'est un régal à chaque écoute. Certains refrains sont bien entêtants et on a même droit à du français dans la dernière chanson, et on va se surprendre à chanter next round les amis!
Un album inattendu et vraiment excellent au son rock! Rock is not dead

01. Something to tell you
02. Homesick blues
03. The deeper you look
04. What you do to me
05. Temptation
06. Every time we meet
07. Look inside
08. Time to recall
09. Mariott soul
10. Within reason
11. Next round

Note: 17/20



Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Juin 2011 - 18:12

DROPKICK MURPHYS "Going out in style"




  1. Hang'em high
  2. Going out in Style
  3. The Hardest Mile
  4. Cruel
  5. Memorial Day
  6. Climbing A Chair To Bed
  7. 1953
  8. Deeds Not Words
  9. Take 'Em Down
  10. Broken Hyms
  11. Sunday Hardcore Matinée
  12. Peg O' My Heart
  13. The Irish Rover (chanson traditionnelle irlandaise)


ah Dropkick Murphys nous revient avec son 7ème album ! et pour pas changer dès que la galette balance le son on a qu'une seule envie c'est de reprendre en choeur les titre de l'album en levant des pintes de bière jusqu'à plus soif en prenant ses potes sous les bras !

Si vous ne connaissez pas ce groupe il s'agit de punk rock celtique grandement influencé par la musique traditionnelle irlandaise (les membres utilisent flute de pan, cornemusse, accordéon, banjo et mandoline en plus du trio indispensable guitare/basse/batterie)

Et son dernier album est sorti tout récemment, le 1 mars 2011 et pour la première fois le groupe tente l'approche de l'album concept qui tout au long des 13 titres raconte la vie d'un immigrant irlandais en amérique du nom de Cornelius et des évènements majeur de sa vie qui l'on conduit aux Etats Unis.

Projet casse gueule par excellence l'album concept des Dropkick Murphys vous balance une baffe de fraicheur et de bonne humeur qu'ils n'avaient encore jamais aussi bien réussi jusque là, je pense qu'il s'agit de l'album de la maturité pour le groupe qui trouve ici le juste équilibre entre un son dur et des mélodies traditionnelles irlandaises.

Un véritable OVNI dans un paysage musicale actuel ultra formaté, "going out in style" fait ici figure de véritable bol d'air ! si vous aimez les pogues par exemple laissez vous tenter !

à découvrir d'urgence !

Note : 18/20








_________________

Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Juin 2011 - 19:24

AqME : je note, ça a l'air bien. Merci pour l'info.

Requiem :
Citation :
la musique traditionnelle irlandaise (les membres utilisent flute de pan,
euh non, pas la flûte de pan, je dirais, ou alors ils l'ont importée des Andes pour en jouer sur l'album.

Les flûtes Irlandaises sont droites ou traversières, en bois (il y a aussi des pipeaux en bois) ...
... ou en métal comme le Low whistle ou le Thin Whistle, plus petit et aigu.

Par ailleurs, ce disque a l'air très alléchant avec ce mélange de punk qui repart à l'assaut après les moments de calme traditionnels. Il faut que je le découvre... Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Juin 2011 - 19:33

erreur de ma part ! je sais pas pourquoi j'avais "flute de pan" dans la tête mais il s'agit de la "tin whistle" comme tu l'as bien cité

désolé pour cette erreur silent

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Juin 2011 - 19:53

Le groupe Dropkick Murphys utilise bien la flûte de pan, d'ailleurs l'origine la plus ancienne de cet instrument vient de l'Europe de l'est, la flûte de pan traditionnelle d'Amérique du sud c'est le Siku.
Sinon le mélange punk/celtique du groupe est plutôt sympathique et entrainant, j'ai toujours apprécié les petites touches celtiques dans le Rock.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Juin 2011 - 20:14

Et les Satyres de la mythologie utilisaient bien des flûtes de Pan, non ? Alors Grèce ? scratch
Cliché historique ? Aide-nous Warlock !

Bon Requiem avait raison alors, il y avait bien des flutes de pan dans ce groupe. Autant pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Juin 2011 - 20:15

après recherche ils utilisent bien les deux types de flûtes ! Very Happy

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Juin 2011 - 20:24

VIC a écrit:
Et les Satyres de la mythologie utilisaient bien des flûtes de Pan, non ? Alors Grèce ? scratch
Cliché historique ? Aide-nous Warlock !

.

Les plus anciennes flûtes de pan datent de 2000 ans avant JC au néolithique, on en a retrouver en Europe de l'est datant de cette époque, donc c'est bien plus ancien que la Grèce antique.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 15 Juin 2011 - 21:46

Merci tous les 2 pour ces infos. Comme les Celtes étaient de grands voyageurs et qu'ils ont incorporé de nombreux instruments étrangers à leur musique traditionnelle, la flûte de pan a du s'y glisser, même si d'autres flûtes sont plus fréquentes ou emblèmatiques.
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mar 14 Fév 2012 - 15:42

Tiens, ça fait longtemps qu'il n'y a pas eu de critiques d'albums! J'ai envie de me faire plaisir et je vais y rajouter quelques critiques des derniers albums que j'ai écouté... Oui, je sais je suis un mono maniaque de la critique! Je prépare d'ailleurs mon site pour ça! lol!

Animals as leaders - Weightless



Avis:

Voilà un groupe que je ne connaissais pas le moins du monde et que j'ai découvert au fil de mes pérégrinations sur la toile du web. Un nom de groupe assez bizarre mais qui finalement démontre en trois mots la débilité de l'être humain et la force de la nature, Animals as Leaders semblent être un ovni dans l'horizon très (trop?) formaté du métal actuel. En effet, ici point de chanteur à la voix grave éructant des borborygmes incompréhensibles, mais juste deux guitaristes et un batteur pour offrir un album totalement dénué de paroles. C'est d'ailleurs très surprenant dans le sillage contemporain de voir que des artistes prennent des risques en proposant ce genre de challenge, et il faut avouer que c'est terriblement encourageant pour la suite.
Mais tout d'abord, d'où vient ce groupe si atypique? En faisant quelques recherches sur le net et notamment sur Wikipédia, on retrouve des news sur ce groupe. Animals as leaders est donc l'invention d'un guitar hero qui répond au nom de Tosin Abasi. Guitariste de renom que je ne connaissais pas, il était dans un groupe de métal, Reflux, avant d'être reconnu pour son talent. Il prend alors quelques cours et devient un guitar hero pour le compte d'un boîte de musique (Prothestic).
C'est bien gentil de nous dire la vie du groupe, mais dans l'album, il y a quoi? Dans l'album, il y a beaucoup de choses. On a tout d'abord une surprise de taille avec l'absence totale de parole et de chant. Mais outre ce fait très risqué, on a aussi une play-list très variée, alternant des morceaux bien pêchus avec des riffs qui font très métal (je pense par exemple à la pièce Do Not Go Gently) avec des morceaux très calmes et relaxant comme la dernière piste David. Mais encore plus fort, c'est la présence d'alternances flagrantes et de mélanges dans la même chanson. En effet, si la guitare accompagnatrice reste très souvent sur des morceaux saturés très axé métal, la guitare principale entame souvent des solos plus calme, parfois rock, parfois un peu plus jazzy et ça le fait! L'introduction de la première chanson, an infinite regression est un modèle de maîtrise technique pour ensuite faire venir une batterie énergique et faire des riffs très métal, pour ensuite briser tout cela avec un rythme beaucoup plus expérimental.
Alors au final, cet album est un véritable OVNI dans l'univers du métal mais il faut dire que le tout reste très accrocheur et fonctionne à merveille. Le seul défaut, c'est l'absence de paroles qui nous empêche de chanter à tue-tête des refrains endiablés.

1)An Infinite Regression
2)Odessa
3)Somnarium
4)Earth Departure
5)Isolated Incidents
6)Do Not Go Gently
7)New Eden
8)Cylindrical Sea
9)Espera
10)To Lead You To An Overwhelming Question
11)Weightless
12)David

Note: 15/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 19 Fév 2012 - 21:37

Crysalys - The Awakening of Gaïa



Premier album d'un groupe encore inconnu, Crysalys va essayer de se faire un petit nom dans le domaine déjà très fourni du métal symphonique avec une chanteuse lyrique pour faire bien. Mais avant toute chose, qui est Crysalys? Il s'agit donc d'un groupe italien souhaitant faire du métal lyrique et symphonique, avec à la tête de la formation Ciara Crysalys, chanteuse d'opéra au cheveu rouge. Oui, je sais que le fait qu'elle est des cheveux rouges ne la fait pas mieux chanter, mais j'aime bien les petits détails. Maintenant que l'on sait à qui on a à faire, que vous l'ensemble de cet album au papillon enflammé?
Je suis assez partagé sur ce skeud, et cela pour plusieurs raisons. La première qui n'est pas la moindre, c'est la chanteuse. En effet, elle a une belle voix, mais elle est bien trop aiguë pour ce genre de musique et de ce fait, elle ne s'accorde pas toujours bien avec les chansons. Certaines pièces semblent mal accordées entre la voix et l'agressivité des riffs de guitare. Mais ce n'est pas le seul défaut. Souvent, j'ai eu l'impression que le clavier n'était pas non plus en adéquation avec les grattes et cela devient parfois un peu gênant. L'absence de chanteur à la voix forte, pour compenser comme dans le groupe suisse Eluveitie est assez préjudiciable. Bon, tout n'est pas mauvais dans cet album et il faut aussi dire que c'est le premier du groupe. Certaines chansons comme the awakening of Gaïa ou encore When sirens sing sont des morceaux relativement sympathiques.
Mais dans un rayon où des groupes mythiques comme Nightwish, Within Temptation, Epica, ou encore Lacuna Coil venant du même pays se partagent déjà une grosse part du gâteau, je ne suis pas sûr que Crysalys ait la carrure pour y parvenir.
Au final, un album sympathique mais ce serait bien de trouver un chanteur pour alterner avec la belle voix de la chanteuse lyrique. A voir.

1) The Awakening of Gaïa
2) Butterfly Effect
3) Angelica
4) Scarlet Crusade
5) By star revealed
6) My will be done
7) When sirens sing
8) Time for vultures
9) Lilium
10) ... And let the innocent dream

Note: 11/20

Revenir en haut Aller en bas
Karam Gruul
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 622
Age : 28
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 19 Fév 2012 - 23:02

Dream Theater- Live at the Marquee

Dream Theater publie en 1992 l'album Images And Words qui va donner ses lettres de noblesse au metal progressif, et qui va obtenir un grand succès.
Fort de ce succès, le groupe part pour une tournée mondiale qui passe par l'Europe. Le Live At The Marquee a donc été enregistré au Marquee Club de Londres le 23 Avril 1993, et constitue un témoignage du groupe à cette époque. La production est correcte et on sent la spontanéité; en effet, seul le chant de LaBrie a été retouché en studio, ce dernier étant malade le jour du concert. L'achat de ce live se justifie par plusieurs raisons.
Premièrement, c'est le seul live où le claviériste Kevin Moore apparaît.
Deuxièmement, il permet d'écouter des titres du premier album avec un meilleur son et le chant impeccable de James LaBrie (le chanteur sur le premier album étant Charlie Dominici)
Troisièmement, il est d'une qualité et d'une intensité rares.

Le groupe débute les hostilités avec le titre qui sera appelé à devenir culte, "Metropolis". John Myung se plante un peu dans l'interprétation mais on lui pardonne. Vient ensuite "A Fortune In Lies", issu du premier album. Il s'agissait déjà d'un bon titre, mais là, il est transcendé par les musiciens. Portnoy est génial, Labrie chante de manière très variée. "Bombay Vindaloo" est un morceau semi-improvisé que l'on ne retrouve que sur ce live, et où John Petrucci set l'un de ses meilleurs solos, très technique et pourtant plein d'émotion, avec une ambiance orientale. Seul Kevin Moore semble répondre. En résumé, rien que pour ce titre, ce disque doit être écouté. "Surrounded" est un très bon morceau mais malheureusement ne se démarque pas de la version studio (notez qu'il en existe une version de 15 minutes sur le live Chaos in Motion de 2008), ce qui en fait le titre le plus faible de ce disque.
Le titre suivant, issu du premier album, est l'épique "The Killing Hand", auquel a été greffé une introduction plutôt sombre de deux minutes, "Another Hand". La version studio était déjà très bonne, mais pêchait par une production vraiment mauvaise. L'injustice est maintenant réparée: ce morceau est magnifié et révèle une puissance ahurissante. Le chant de James LaBrie y est complètement incroyable (certainement l'une de ses meilleures performances vocales) et ce titre de 10 minutes est l'un des points forts de l'album.
Pour finir, il y a le hit de Dream Theater, à savoir l'imparable "Pull Me Under", très bon à la base, mais que l'interprétation live rend encore meilleur.

Live At The Marquee est un très bon instantané de Dream Theater à cette époque. Les musiciens sont diaboliques de technique et de précision, la section rythmique assurée par Myung-Portnoy réalise un quasi sans-faute, Petrucci prouve au monde entier qu'il est l'un des meilleurs guitaristes au monde, Kevin Moore séduit par son jeu si particulier et James LaBrie est impérial (d'ailleurs, s'il chante plus difficilement par la suite, c'est qu'ils s'est cassé les cordes vocales et qu'il a dû être opéré, ce qui a rendu ses performances live moyennes pendant plusieurs années). Le seul reproche que l'on puisse faire à ce live, c'est sa longueur, il est vraiment trop court, 50 minutes, c'est pas assez, et on n'aurait pas craché sur un petit "Learning To Live" par exemple.

Metropolis
A Fortune in Lies
Bombay Vindaloo
Surrounded
Another Hand- the Killing Hand
Pull me Under

Ce n'est pas un extrait de l'album, mais une version de la même tournée, histoire de voir qu'à cette époque, James Labrie était vraiment un excellent chanteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://musicovore.skyrock.com
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mer 22 Fév 2012 - 18:24

Black Bomb A - Enemies of the state



Avis:

Attention, mesdames et messieurs, ce groupe n'est pas pour tout le monde. Il faut dire que Black Bomb A, nom qui provient d'une charmante plante aux vertus légèrement addictive la Black Bombay, est un groupe de metalcore français qui contient une énergie vraiment puissante. Il faut dire que le groupe, ayant connu beaucoup de départ et d'arrivée est composé de deux chanteurs, le leader, Poun à la voix aïgue et Shaun (qui vient d'arriver remplaçant Djag à la voix grave) qui possède une voix légèrement plus grave. Ici, il ne faut pas chercher de solos travaillés ou une once de légèreté, car Black Bomb A, ça arrache, ça déboîte et ça envoie du pâté!
Enemies of the state est le cinquième album du groupe et il sonne comme un petit retour aux sources. En effet, avec l'album précédent, le groupe se voulait un peu moins hargneux, notamment avec une reprise de Midnight Oil Beds are burning. Avec cette nouvelle galette, le groupe annonce très rapidement la couleur. Le premier morceau, Come on down, se veut nerveux, rapide et avec un chant tout aussi rapide. Le refrain se veut simple et s'ancre rapidement dans notre tête. La suite ne laisse aucun répit et il faudra attendre la dernière pièce pour avoir un peu de douceur dans ce monde de brutes. Poun se lance dans un chant envoutant avec sa voix si particulière oscillant dans les aigus et les nasillards, mais il fait ça avec un certain brio. J'émets un petit doute sur le nouveau chanteur, dont la voix n'est pas assez grave et ne marque pas de rupture assez nette avec la voix de Poun. Autre problème de cet album, c'est certainement le manque flagrant de variations, et parfois cela peut être assez fatigant à l'écoute. Néanmoins, et même si l'on n'est pas encore au niveau de Speech of freedom, le groupe signe véritablement un gros retour au source et on les attend sur les planches de notre pays.
Au final, ce cinquième album, tout en énergie et en brutalité se laisse écouter et donne la part belle aux chants rapides et au rythmes saturés. Comme à leur habitude, Black Bomb A démontre qu'ils sont toujours vivants et qu'ils sont encore présents sur la scène métal française. A réserver tout de même aux amateurs de metalcore et de trashcore!

01. Come on down
02. We don't care
03. Fear
04. No way
05. Enemies of the state
06. Destruction
07. Telling me lies
08. Take control
09. Pedal to the metal
10. Hell on earth
11. Outro



Note: 13/20
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 24 Fév 2012 - 18:58

Doomsword - The Eternal Battle



Avis:

En voilà un nom bien épique dans le genre, mais qui se cache derrière ce groupe? En fait, Doomsword est un groupe de doom métal épique italien fondé en 1997 par un monsieur qui répond au doux nom de Deathmaster. Je passerai sur l'idiotie des parents à donner un nom aussi stupide à leur fils, quoi? C'est un pseudo? Ah désolé... Bon, pour en revenir à notre groupe qui nous préoccupe aujourd'hui, ils font du doom métal, mais c'est quoi le doom métal? Il s'agit en fait d'une branche du métal où les tempos sont lents, les riffs puissants et la voix grave. Mais en plus, avec ce groupe, c'est épique. Enfin, surtout au niveau des paroles.
Mais que donne cet album qui est tout de même le cinquième du groupe et que je ne connais que depuis peu alors qu'ils tournent depuis maintenant 15 ans? Alors effectivement, c'est assez surprenant car le rythme est très lent. Pour moi qui suis habitué à des tempos rapides et nerveux, cela fait assez bizarre. D'autant plus que les riffs de guitares sont lourds et relativement puissant. La voix du chanteur est grave, mais elle est aussi lente que la rythmique et cela donne un mélange à la fois langoureux mais aussi assez mou. Passez la première impression de surprise, on se rend compte que l'on écoute l'album sans trop l'écouter et que le coté épique, glorieux et violent n'est pas si bien rendu. Je préfère à la rigueur un bon Manowar par exemple. Les textes sont tous tournés vers de la fantasy avec des titres comme Soldier of fortune ou encore Wrath of the gods qui pour le coup démarre assez rapidement. Pour ma part, le problème vient principalement de la voix qui est couverte par les guitares et la batterie et qui n'est pas suffisamment puissante.
Au final, Doomsword est un groupe qui m'a moyennement convaincu et même si l'album se laisse écouter, il ne laisse pas de morceaux flagrants et marquants. La voix du chanteur me semble un peu faiblarde alors que les guitares sont d'un bon niveau. A réserver aux fans de ce genre de métal assez particulier.

01. Varusschlacht (Varus Battle)
02. The Eternal Battle
03. Wrath Of The Gods
04. Soldier Of Fortune
05. Battle At The End Of Time
06. The Fulminant
07. Song Of The Black Sword
08. The Time Has Come…
09. Warlife

Note: 11/20

Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 36
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 24 Fév 2012 - 20:33

C'est des fans de Loup*Ardent ce groupe ? Mr. Green lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Sam 25 Fév 2012 - 20:41

Eluveitie - Helvetios



Avis:

Dernier album en date du groupe helvète, Eluveitie est un savant mélange des genres que je trouve à la fois couillu et génial. Le groupe évolue dans les sphères métalliques depuis maintenant 10 ans et il a une excellente réputation et pour cause. L'idée de base du groupe était de mélanger métal et musique celtique. Fort du succès du premier EP, ils décident de sortir un premier album, Spirit, qui sera là aussi un succès. Nous en sommes au cinquième album, Helvetios et il faut dire que j'ai particulièrement apprécié cet opus. Il faut dire que moi qui aime le métal pur et dur et les musiques celtiques, je ne pouvais qu'être comblé avec ce groupe aux consonances fantasy. Le groupe est bien sûr composé d'une formation métal classique avec chant, guitare, basse, batterie auquel il allie de vieux instruments ou des instruments folkloriques. Nous avons donc des flûtes de toutes sortes, des violons et même une vielle à roue. Mais que vaut tout ce mélange dans cet album?
Et bien les pistes s'enchainent diablement bien et en plus, on ne se fout pas de notre gueule. A l'époque des CDs 10 titres, Eluveitie impose un travail de 17 pièces d'une qualité convaincante. Ma première crainte était de voir les vieux instruments muets, rendu inaudibles par la partie métal. Mais le groupe donne la part belle aux flûtes et autres violons pour proposer un résultat détonnant et parfois émouvant. Il suffit d'écouter un morceau comme Havoc, violent et guerrier et un morceau comme A rose for Epona assez violent aussi mais avec une rupture douce et langoureuse au milieu. Au niveau du chant, le groupe possède un chanteur à la voix très grave qui reste dans les tons des chanteurs de métal actuel. Par contre, elle est contrebalancée par une jolie voix féminine qui monte bien et des chœurs très agréables. Le fait de chanter en anglais mais aussi en celte et gaulois rajoute une sorte de primeur au groupe et donne de la crédibilité aux instruments d'époque. Je conseille vivement la quatrième piste, Luxtos, qui est une reprise du loup, du renard et de la belette (je ne sais pas le titre exact et j'ai la flemme de chercher) avec une rythmique rapide, mais un refrain vraiment entêtant. Nolwenn, tu peux te rhabiller!
Au final, le dernier album d'Eluveitie est une franche réussite. Puissant, violent, doux, folk et épique, il détient tous les ingrédients pour satisfaire un maximum de métalleux. Un groupe qui doit prendre tout son sens en live. Je conseille!

01. Prologue
02. Helvetios
03. Luxtos
04. Home
05. Santonian Shores
06. Scorched Earth
07. Meet The Enemy
08. Neverland
09. A Rose For Epona
10. Havoc
11. The Uprising
12. Hope
13. The Siege
14. Alesia
15. Tullianum
16. Uxellodunon
17. Epilogue

Note: 16/20





Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Mar 28 Fév 2012 - 20:03

Lacuna Coil - Dark Adreline



Avis:

Lacuna coil est un groupe de métal italien qui a fait le pari de mélanger du néo avec du symphonique et il faut dire que cela a plutôt bien fonctionné. Après de très gros succès comme Comalies ou encore Karmacode, beaucoup de monde a été déçu par l'avant dernier album, Shallow life, qui n'avait pas la même saveur et le même talent que les autres albums précédents. Qu'en est-il avec Dark adrenaline sorti en janvier? Le groupe continue-t-il à décevoir ou ce skeud sonne-t-il le renouveau de ce groupe?
Il faut dire que Lacuna Coil, c'est un peu les icônes métal d'Italie, car à part eux, les groupes sont assez méconnus et nos amis transalpins n'ont pas grand chose à se mettre sous l'oreille. La première pièce de l'album, Trip the darkness est le tube du skeud. Alternant voix masculine et voix féminine sur le refrain, avec un rythme solide et rapide, il fait figure de morceau commercial à souhaits et rentre bien dans la tête. Malheureusement, beaucoup d'autres titres sont formatés comme celui-ci et on ressent une certaine paresse dans des morceaux comme Upsidedown ou encore End of time. Après, certains morceaux sont assez moyens notamment Against you qui est superficiel et sert juste de bouche trou. Mais pour moi, le pire morceau est la reprise de REM Losing my religion qui est un ratage complet du tube monumental du groupe. La reprise est molle, sans saveur et ne possède nullement le pouvoir du morceau original.
Par contre, tout n'est pas à jeter dans cet album, certaines pièces sauvent le navire, comme Don't believe in tomorrow, chanson nerveuse, rythmée et dont la chanteuse, le sublime Cristina Scribbia, pose sa voix avec brio. Tout comme Intoxicated qui demeure une pièce majeure de l'album, notamment avec la chanteuse qui change merveilleusement bien sa voix pour atteindre quelque chose de plus nasillard mais aussi de plus modulé. Enfin, le dernier morceau, My spirit, dépassant les 5 minutes, est un morceau calme qui clôt assez bien l'album en hommage à un membre du type o negative qui est décédé. Là aussi le refrain entre bien en tête et on se surprend à chanter le morceau au bout de deux écoutes.
Au final, Dark Adrenaline sonne comme un album oscillant entre le très bon et le moins bon, mais cela permet au groupe de remonter dans l'estime de beaucoup de personnes et de rassurer un paquet de fans. Après, je conseille de voir le groupe juste pour la chanteuse, car en plus de chanter correctement, elle est relativement jolie...

1. Trip The Darkness (03’13)
2. Against You (03’50)
3. Kill The Light (03’34)
4. Give Me Something More (03’55)
5. Upsidedown (03’03)
6. End Of Time (03’52)
7. I Don’t Believe In Tomorrow (4’11)
8. Intoxicated (3’47)
9. The Army Inside (3’11)
10. Losing My Religion (3’42)
11. Fire (2’54)
12. My Spirit (5’49)

Note: 12/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Ven 2 Mar 2012 - 19:45

Lamb of god - Resolution



Avis:

La première fois que j'ai écouté du Lamb of god, c'est avec leur deuxième album, Ashes of the wake. Par la suite est sorti Sacrament, puis Wrath, des albums assez différents avec lequel le groupe essaye sans arrêts de se renouveler. Mais finalement, Lamb of god, c'est quoi comme musique? Il s'agit en faite de Groove métal, c'est-à-dire un métal avec beaucoup de variations de rythme et des rythmiques souvent syncopées (je ne sais même pas ce que cela veut dire, en cehrchant sur Wiki, je n'ai rien compris car je ne suis pas un musicien...). Ce groupe est originaire de Richmond en Virginie et il propose avec Resolution son septième album studio. Après un décevant sixième album, ce skeud signe-t-il le grand retour en force du groupe?
Il faut dire que Lamb of god est attendu au tournant par de nombreux fans car ils font partie de la Nouvelle vague du heavy métal américain tout comme Trivium ou encore Machine Head. L'album attaque très fort avec un morceau de moins de trois minutes, Straight for the sun, et il envoie du lourd, presque trop. La sonorité sature au max, et le chanteur Blythe Randall sort sa voix d'outre-tombe (malgré un petit physique) dans une rage qui fait presque plaisir à entendre. Mais il faut dire que Lamb of god, c'est lourd, c'est gras, mais diablement bien maîtrisé. Dans cet album, le chanteur s'autorise même quelques chants presque clairs, notamment sur l'énorme pièce The number six, alignant rythme effréné, rupture technique et clair clair crié. Les introductions de certaines pièces sont vraiment réussis notamment sur The Undertow par exemple ou encore Ghost walking.
Au milieu de l'album, on trouver un morceau d'une petite minute, Barbaraosa, qui est d'un calme étonnant et qui fait office d'entracte ou de phase de repos, mais qui entre parfaitement bien dans la composition de l'album. D'ailleurs, c'est sur ce genre de morceau que l'on peut entendre toute la maîtrise technique des musiciens. Par la suite, l'album reprend de plus belle avec des morceaux violents comme Invictus ou encore Cheated, morceau lorgnant vers le punk hardcore. Mais ce qui est fort avec Lamb of god, c'est que malgré la violence, avec les riffs agressifs et la voix gutturale, on a envie de hocher la tête et de bouger son putain corps dans tous les sens. Tout cela est très groovy et entrainant. A noter la dernière pièce, King me, un véritable bijou de variation, avec un chanteur qui prend le temps de poser sa voix puis de hurler à tout va. Surement le premier titre du groupe avec des chœurs.
Au final, Resolution est un très bon album qu'il faut réécouter pour apprécier. Certaines mauvaises langues diront que c'est toujours pareil et que ça gueule sans arrêts, mais je ne suis pas d'accord, en atteste des morceau comme King me ou Barbaraosa. Bref, un très bon album qui signe le retour en force d'un groupe de talent.

01. Straight For The Sun
02. Desolation
03. Ghost Walking
04. Guilty
05. The Undertow
06. The Number Six
07. Barbarosa
08. Invictus
09. Cheated
10. Insurrection
11. Terminally Unique
12. To The End
13. Visitation
14. King Me

Note: 15/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Jeu 8 Mar 2012 - 19:37

Lana Del Rey - Born to die



Avis:

Il est assez surprenant pour moi d'écouter et de faire une critique sur un album pop que beaucoup de gens entendait au tournant. Déjà parce que la pop, c'est pas trop mon truc, je suis plus axé sur le rock et le métal. Et ensuite parce que j'aime bien écouter des trucs que de gens ne connaissent pas forcément. Mais il y a des fois, des moments où l'on a envie de changer et de regarder ou d'écouter. Avec Lana Del Rey, il y a les deux, déjà on peut regarder parce qu'elle est pas dégueulasse, malgré ses faux airs de sainte nitouche et sa grande bouche, ensuite, on peut écouter puisqu'un album est sorti très récemment. Mais que vaut ce skeud? Déboîtée par la critique, moquée par bon nombre d'émissions "musicale" (mais monte le son est-elle une émission musicale ou le théâtre de six beaufs se vautrant allégrement dans la merde qu'ils lancent sur les artistes pour espérer se faire voir?), je me suis alors mis en devoir de voir ce que donner cet album.
La première chose qui frappe avec Lana Del Rey, c'est que l'on sait déjà à quoi s'attendre. Une espèce de pop molle, langoureuse, qui n'a qu'une vocation, celle d'être écoutée dans des lounges ou dans des salons de thés. Quand je dis cela, ce n'est pas pour être méchant, c'est juste que l'album n'a pas une vocation à faire danser ou à headbanger. J'entends ça et là que c'est mou, que c'est plat, que c'est impersonnel. Ce n'est pas faux. Mais il faut reconnaître que parfois, certaines chansons rentrent bien dans le crâne et que l'on se prend à chanter en même temps que la belle Lana (tiens, j'avais pas fais gaffe qu'à l'envers, ça faisait anal! de la à dire que c'est un album de merde il n'y a qu'un pas que je ne franchirais pas!). Si on prend le premier tube de la chanteuse qui est Vidéo Games, le rythme lancinant, le refrain facile et entêtant, on peut dire que c'est LE tube de l'album. Derrière, Born to die continue à rentrer dans la tête et malgré un rythme très similaire, ça reste assez frais et sympathique. La troisième piste, Blue Jeans est surement ma préférée, alliant un rythme qui tire vers le blues et une voix qui traine bien et rentre bien avec le tempo.
Malheureusement, tout le reste de l'album reste assez fade, essayant malgré tout de faire des mélanges, notamment avec le rap et le hip hop pour National Anthem ou encore avec de l'électro un peu plus dansant sur Lolita. Il faut dire qu'avec sa voix, tout se ressemble et il n'y a rien qui décolle vraiment ou qui donne envie de réécouter l'album.
Au final, le premier album de Lana Del Rey reste un skeud sympathique, mais pas plus. Les trois premières pistes sont très sympathiques, ainsi que National Anthem, mais le reste demeure trop simpliste et trop lisse pour que l'on s'y attarde vraiment. Par contre, de là à se faire démonter par une critique parisienne croyant détenir le monopole du bon gout, c'est juste n'importe quoi.

01. Born to die
02. Off to the races
03. Blue jeans
04. Video games
05. Die moutain dew
06. National anthem
07. Dark paradise
08. Radio
09. Carmen
10. Million dollar man
11. Summertime sadness
12. This is what makes us girls
13. Without you
13. Lolita
14. Lucky ones

Note: 12/20

Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: critiques d'albums   Dim 11 Mar 2012 - 12:54

"Superunknwon, par Soundgarden"


Groupe formé fin des 80's, Soungarden sorti en 1988 son premier disque, "Ultra Mega OK" dans l'anonymat. Pourtant, dès cet album, l'univers musical Soundgarden est déjà campé.
Leur 2è album, "Louder Than Love", contient quelques bons morceaux et une énergie farouche, et reste injustement peu connu. (Merci Nato pour la découverte de ce CD).
La réussite vient leur 3è album, "Badmotorfinger", qui bénéficie de la vague Grunge amenée par l'énorme succès du Nevermind de Nirvana.

Après Badmotorfinger, il fallait confirmer que Soundgarden était un poids lourd du grunge et de la scène de Seattle.
La bande de Chris Cornell nous sort alors le grand jeu : 16 titres, quasiment aucun faibles, une bonne dizaine de très bons, et pas mal de tubes.
Qui dit mieux ?
Un album sombre, qui alterne la rage et l'énergie contenue en douceur. Une véritable réussite tout au long de ce disque.

En bonus pour les musiciens, un petit mot de WIK (VICIMEDIA c'était mon idée mais mon cousin WIK me l'a piquée. La famille est nombreuse avec VIK de Kharé) :

Citation :
Soundgarden a souvent utilisé des accordages de guitare non orthodoxes et des tempos impairs dans ses chansons. Beaucoup de chansons de Soundgarden ont été réalisées en accordage ré, dont "Jesus-Christ Pose", "Outshined", "Spoonman", et "Black Hole Sun". La corde mi des instruments était plus faible à l'écoute, comme par exemple sur "Rusty Cage", où la chaîne en mi mineur s'écoute tout au long du si.
Quelques morceaux peu orthodoxes utilisent plus d'accordages : "My Wave" et "The Day I Tried to Live" sont composés tous les deux dans une boucle ré-ré-si-si-si-ré.

Les utilisations étranges de tempos étaient ainsi variés, des chansons comme "Jesus-Christ Pose" sont typiquement en temps 4 / 4, "Outshined" est en 7 / 4, "My Wave" utilise du 5 / 4, "Fell On Black Days " est en 6 / 4, " Never the Machine Forever " utilise du 9 / 8, "Rusty Cage" utilise du 19 / 8, et "Spoonman" alterne entre les sections 7 / 4 et 4 / 4.
Kim Thayil a déclaré qu'il ne prenait généralement pas en compte le tempo d'une chanson avant que le groupe ne l'écrive, et a stipulé que l'utilisation de mètres impairs était "purement accidentelle."







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: critiques d'albums   

Revenir en haut Aller en bas
 
critiques d'albums
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» 2 adorables petits albums
» Atonement (Expiation): les critiques presse et internet
» Collections d'albums d'images Panini et autres éditeurs
» Iron man 2 critiques/ (pro/ spectateurs) débat
» Jane Austen au cinéma : livres critiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Les musiques du monde-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit