La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 49- Le siège de Sardath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 49- Le siège de Sardath   Lun 7 Mar 2011 - 20:13

DEFIS FANTASTIQUES

LE SIEGE DE SARDATH


RESUME :

Pendant des siècles, la vie a été paisible dans la forêt des ombres. Et voici que ce fragile équilibre est menacé par une puissance inconnue. D'étranges créatures hantent les bois, et les anciens sentiers des elfes sont à présent fermés. Plus aucune nouvelle n'arrive de la lointaine cité de Sardath. Pour les habitants de Grimmond, petite ville isolée aux confins de la forêt, la situation devient intolérable. Vous seul connaissez suffisamment les bois pour tenter d'y rétablir l'harmonie. Mais il vous faut pour cela franchir des marécages, affronter des araignées géantes et vaincre les innombrables maléfices que la forêt lance contre vous pour vous engloutir.

_________________



Dernière édition par Requiem le Dim 13 Sep 2015 - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Ven 11 Mar 2011 - 11:53

Pour moi certainement un des meilleurs DF, rien de moins. L'histoire est très intéressante avec cette forteresse d'elfes noirs qu'il faut infiltrer. Le cheminement du livre est passionnant, il faut découvrir peu à peu le bon chemin, trouver les objets utiles avec une premier partie en temps limité très difficile, d'abord dans une foret, puis après dans les montagnes à la recherche du repaire ennemis, ou il faut effectuer plusieurs actions indispensables dans un délai limité. La seconde partie est encore mieux, très dure aussi, l'ambiance dans le repaire des elfes noirs est super bien rendue, on ressent bien l'esprit malsain et tordu qui règne dans cette forteresse souterraine, et vraiment plus le droit à l'erreur, au moindre écart ou objet qu'on a manqué on a droit à un PFA aussi sec la plupart du temps.
Et il y a pleins d'astuces anti triche très subtiles ou il faut ajouter ou soustraire des nombres au paragraphe auquel on se trouve selon les objets qu'on possède par exemple avec la transformation en elfe noir ou la récolte d'objet nécessaire au déclenchement d'une attaque sur la forteresse des elfes noirs qui donne du piment au livre j'ai trouvé (un peu comme dans la créature venue du chaos).

Il n'y a pas trop de combat contre des adversaires trop forts et la difficulté vient d'arriver à trouver le bon chemin, comment débloquer telle ou telle situation. Les passages que j'ai trouvé les plus mémorable sont la fouille du tombeau de Vardanès et le combat final avec le sorcier suprême. Les illustrations sont de très bonne facture, dommage qu'on les ait pas toutes par rapport à la Vo.

Pour les défauts du livre ben je vois pas trop a vrai dire, certains choix sont contre intuitifs ou uniquement basé sur la chance c'est vrai mais je ne trouve pas personnellement que ça altère la qualité du livre, il suffit d'être patient et d'accepter de recommencer plusieurs fois, ainsi le plaisir de terminer le livre n'en ait que plus grand.

note: 17/20


Dernière édition par Wor le Lun 25 Juil 2011 - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Jeu 31 Mar 2011 - 13:35

Lorsque débute cette mission , on ne sait que très peu de chose sur ce qui se passe exactement. Nous ne connaissons pas le vrai visage de l’ennemie et sa véritable puissance. La première partie de la mission se passe dans une foret/marécage labyrinthique. Une partie assez bien rendu mais difficile car si vous ne faites pas les bons choix de directions votre mission sera voué à l’échec plus tard. Une deuxième partie de mission vous mène dans une région montagneuse puis enfin vous finissez dans l’antre de l’ennemie. Les descriptions sont bonnes, l’ambiance bien rendu et le combat final surprenant. Comme dit précédemment la difficulté et énorme car le moindre mauvais choix peut vous coûter la vie et qu’en plus le temps vous est compter. D’ailleurs l’idée avec un petit calendrier des jours de la semaine est pas mal. Les illustrations sont correctes.

Les points positifs
-Le siège du royaume des nains
-l’ambiance
-un héros avec un passé

Le points négatif
-La difficulté

13,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9915
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Dim 3 Avr 2011 - 19:40

Un DF sympathique sans être l'un des meilleurs pour moi, mais il se fait avec plaisir, son scénario est plutôt bien vu et pour une fois le personnage principal a une histoire, un passé, une vie bien précise.
Le problème de cet opus c'est qu'il repose en trop grande partie sur la réussite et la chance, à trouver le bon chemin, et il est vraiment difficile, les morts injustes sont vraiment nombreuses.
Par contre son ambiance est bien rendue, j'aime spécialement la traversée de la forêt des araignées, ou le danger rode partout, c'est assez efficace à ce niveau la, tout comme la plupart des passages se déroulant la nuit.
L'atmosphère nocturne est surement le gros point fort du bouquin, j'aime vraiment, tout comme les combats contre les elfes noirs, la partie finale est pas mal la aussi.
Il y a plusieurs chemins pour parvenir à la victoire finale, ce qui est bien aussi, c'est donc au final un bon opus, même si il lui manque ce petit quelque chose pour être dans mon top of the top de mes DF, mais ça reste une belle aventure.

Note : 13/20


Dernière édition par Warlock le Lun 4 Avr 2011 - 1:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Plume.pipo
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chat
Nombre de messages : 734
Age : 30
Localisation : L'escalier des rencontres
Profession : étudiant
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Dim 3 Avr 2011 - 20:33

Un DF dont la difficulté élevée peut rebuter le joueur qui, comme moi, n'aime pas passer son temps à relire un lvh par ailleurs plutôt convenu, hormis quelques belles scènes qui suffisent à procurer à l'aventure un certain cachet. Le fait qu'il y ait peu de combats, mais beaucoup de possiblités de choix hasardeux qui reposent sur les non-dits de l'histoire (au cours d'une première lecture) suggère que l'auteur croyait fermement que le lecteur allait explorer les différentes voies possibles. De ce point de vue, la construction est bonne. Malheureusement on est très loin d'échapper à la banalité des situations et des personnages, y compris le traditionnel duel avec un grand sorcier à la fin - enrichi par une dimension verbale, certes. Personnellement je regrette que des idées telles que l'architecture folle des "méchants" ou le personnage du géant des tempêtes n'aient pas été plus développés.
Un DF prometteur, donc, mais pleinement satisfaisant sur aucun point.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Sam 9 Juil 2011 - 16:07

Les deux derniers livres lus de cette série étant plutôt décevants, mon attente pour « Le Siège de Sardath » était plutôt grande. Lire/jouer un troisième bouquin de médiocre ou de moyenne qualité m’aurait dérangé quelques peu, mais heureusement, ce n’est pas arrivé. Ce n°49 est plutôt pas mal, même bon je dirais. Tiens, l’auteur qui se cache derrière ce livre s’appelle Keith P. Phillips, inconnu au bataillon jusqu’à maintenant. Et pour cause, c’est son unique contribution aux livres dont vous êtes le héros. Au moins, il s’en est tiré avec les honneurs car son écrit possède pas mal de bons points dont je vais vous en faire part à l’instant. En premier lieu, comme beaucoup d’autres auteurs, sont récit est bien écrit et la narration est bonne. Les paragraphes sont bien structurés et on ne passe pas du coq-à-l’âne. On retrouve également de belles illustrations dont l’auteur est le même que celles de « La Tour de la Destruction ». L’aventure est longue et mouvementée, tout le contraire de la précédente. Réussir le livre est un bon challenge, car ladite aventure est, comme je l’ai dit, longue et truffée d’embûches en tout genre. Sans oublier qu’il vous faudra dénicher plusieurs objets (pas toujours évidents à trouver) si vous espérez arriver au paragraphe 400. En plus, quelques énigmes viendront augmenter la difficulté globale du livre. Par contre, au niveau des combats, ceux-ci se font plutôt rares. J’ai comme l’impression que depuis quelques livres, les combats ont moins d’importance. Ils sont même laissés de côté au profit d’un meilleur scénario. J’ai cette impression depuis l’ »Ancienne Prophétie » où les livres ont prit une tournure plus « adulte » avec des histoires plus fouillées. On sent quand même une différence entre les premiers Défis Fantastiques et les derniers depuis le tome 40 environ. Bref, ceci dit, je poursuis les points positifs avec l’ambiance générale du livre. Les scènes dans la Forêt des Ombres sont bien décrites, on sent vraiment qu’il s’y passe quelque chose de bizarre, voire même quelque chose de dangereux. La partie dans les souterrains avec les Elfes Noirs n’est pas mal non plus. Concernant les personnages rencontrés, je suis content de voir que ceux-ci contribuent grandement à l’intérêt du livre. Il y en a pas mal, du Géant Corianthus en passant par Thyra Migurn (personnage très charismatique), sans oublier Colrhyn, Morlon Prill, le chef des Nains, etc. On sent que P. Philips a misé sur les personnages pour renforcer son background, et c’est une bonne chose. En plus de ça, le Siège de Sardath peut se targuer de posséder un moment mémorable (comme j’aime les appeler, vous l’auriez compris) qui est le passage qui tourne autour de la fouille du Tombeau de Vardanès, que ce soit avant, pendant, et après. Voici ce que j’ai retenu de bon. Maintenant, passons aux points négatifs, car aucun livre n’est parfait. Comme je l’ai dit plus haut, le manque de combats peut déplaire, surtout lorsqu’on sait que nous traversons des lieux très hostiles comme la Forêt des Ombres, réputée dangereuse, ou comme les souterrains grouillants d’Elfes Noirs. Ce n’est pas très cohérent je trouve. Enfin, avis personnel sur les combats, tout dépend des lecteurs et de ce que ceux-ci ont envie d’avoir lors de leur lecture. Juste avant, j’ai écrit qu’il y avait un moment mémorable, par contre, je n’ai retenu aucun passage intéressant, si ce n’est le combat contre les Toa-Suo, ce qui est chose plutôt rare. Tiens, je reviens sur la difficulté du livre, j’ai dit que c’était une bonne chose que celle-ci soit élevée, mais je me répète, tout dépend des personnes. Il se peut qu’une difficulté trop élevée puisse nuire à la lecture. C’est comme ça que je ressens la chose. Surtout quand on arrive au trois quart du livre et qu’on remarque qu’il nous manque un objet. Même si l’histoire est bien, il y a peu de chance qu’on recommence le livre depuis le début (ben oui, la durée de vie est longue !). Pour terminer, je trouve aussi qu’il manque un certain charme général au récit. Je ne saurai dire quoi, mais il manque le petit truc qui fait la différence dans la note finale.
En résumé, un très bon livre avec pas mal de qualités, dont l’abondance de personnages et l’ambiance qui sont le meilleur exemple. En plus de ça, un moment mémorable vient pimenter le tout, et le livre vous tiendra en haleine pendant de longues heures. Malheureusement, la difficulté pourra en rebuter plus d’un et pourra également baisser l’intérêt du livre. Le manque de moments intéressants et les combats pourront aussi se faire ressentir. Mais ne blâmons pas Keith P. Phillips qui, pour un seul et unique écrit, nous offre un livre de bonne qualité.

Note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Dim 9 Oct 2011 - 13:20

49ème Défis Fantastiques et unique contribution de son auteur (Keith P.Phillips) à la série, le Siège de Sardath nous offre, la possibilité d'incarner un héros avec une vraie épaisseur, qui n'est pas juste l'aventurier de base : il a des amis, une fonction reconnue,...
L'auteur frappe fort dès le paragraphe introductif, qui nous plonge immédiatement dans le feu de l'action : si on ne connaît pas précisément la nature de l'ennemi, on voit déjà sa puissance et tout ce qu'il peut faire pour mettre à bas le royaume.
Quelques innovations sont apportées à la feuille d'aventure classique : les repas sont remplacées par des Herbes médicinales (pour récupérer de l'endurance c'est quand même plus logique), le tir à l'arc et un calendrier de la semaine qui jouera un rôle dans la première partie (si vous traînez trop, vous risquez le PFA).
La première partie, dans une forêt marécageuse, compte d'excellents passages "en nocturne", avec en point d'orgue l'exploration du Tombeau de Vardanès qui pourra vous donner du fil à retordre.
La deuxième partie nous conduira dans les montagnes des nains assiégés avant d'accéder au repaire des elfes noirs, avec la possibilité d'absorber une potion
Spoiler:
 
Durant notre périple, nous rencontrons de nombreux personnages, ce qui rend le livre plus "vivant".

J'en viens aux défauts maintenant :
- Tout d'abord il n'y a pas beaucoup de combats, ce qui peut donner le sentiment d'une (relative) monotonie, en dépit de la qualité générale de l'ambiance
- Il y a des objets indispensables pas évidents à trouver, certains reposant sur des choix contre intuitifs (la lotion du marchand par exemple).
Et comme il est possible d'aller très loin dans l'aventure sans eux, le lecteur n'en est que plus frustré de se trouver à deux doigts de finir l'aventure, pour au final échouer car il n'a pas pris le bon tournant une demi heure plus tôt (en temps de lecture).

Sans ces choix d'itinéraire trop hasardeux à mon goût, le livre aurait pu être très bon.
Mais en l'état, c'est quand même un bon bouquin.

Ma note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Sam 22 Oct 2011 - 10:14

Un DF que j'aime bien mais attention : Difficulté élevée !
Ce livre a le gout du OTP, l'odeur du OTP et c'est quasiment un OTP ! Certains objets sont tres dur a trouver.
Hormis ce "detail" ce livre propose pas mal de situations interessantes et l'ambiance est bonne. les illustrations pas mal mais pas au top.

Un DF au dessus de la moyenne

Note : 15/20 (enlevez 5 points si vous n'aimez pas les OTP Razz )
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2900
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Mar 10 Juil 2012 - 21:25

Quarante neuvième tome de la série Défis Fantastiques, le Siège de Sardath est un livre assez méconnu du grand public et l'unique contribution de Keith P Philips à la série.

La première chose que l’on remarque, c’est que la Feuille d'Aventure est un peu plus garnie que d’ordinaire, conséquence de l’introduction de quelques nouvelles règles. Rien de très original certes (compétences, tir à l’arc…) mais ces ajouts sont toujours sympathiques. De plus, le personnage incarné est un homme des bois, ce qui fait qu'il se nourrit exclusivement d'herbes et non pas de repas. Enfin, on n'a qu'une semaine pour remplir notre mission, ce qui introduit une gestion du temps qui ajoute du piment au récit. Ces ajouts permettent de compenser un scénario de départ guère entraînant même s’il a le mérite d'être mystérieux : des évènements étranges se produisent dans la région du héros et on décide d'enquêter pour savoir quelle est leur provenance.

Mais on révise rapidement son jugement à la lecture du premier paragraphe. Le livre démarre en effet pied au plancher et le rythme ne faiblira quasiment jamais jusqu’au paragraphe 400 ! Avec un savoir-faire étonnant pour un premier livre, Philips nous embarqué dans une quête aussi périlleuse que palpitante. Notre héros va voyager sans cesse, de la Forêt des Ombres à la ville de Sardath, des monts Hurlelune à une cité souterraine. Chacun des lieux visités a son identité propre et on sent qu’il existe une véritable cohésion d’ensemble ; les motivations des méchants se tiennent tout comme celles du héros, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas dans les DF.
Pour ne rien gâcher, il existe un grand nombre de PNJ, généralement bien travaillés et les péripéties sont globalement réussies, avec de vrais moments épiques. L’auteur distille en outre quelques idées originales, comme la possibilité d’avoir un compagnon ou une infiltration dans un bastion inconnu en prenant l’apparence de nos ennemis ! Bref côté livre, pas grand-chose à redire, ce n’est pas d’une originalité exceptionnelle mais c’est très solide et parfaitement cohérent.

Côté jeu en revanche, ça se gâte. Sous une apparence de forte non-linéarité, le livre est en fait un monstrueux One-true-Path. Les nombreux objets et informations indispensables couplés à une gestion du temps serrée font qu’il s’avère très périlleux de parvenir au paragraphe 400. Il existe de surcroît moult actions à accomplir et les 54 PFA, un record, foisonnent un peu partout. Bref Philips n’a rien à envier à Livingstone ou Jackson question difficulté, ce qui est franchement dommage car cela crée un sentiment de frustration chez le lecteur, le bon chemin n’étant pas franchement évident à découvrir. C’est plus par la persévérance que la réflexion que l’on finit par le dénicher et au bout d’un nombre considérable de relectures.
Pour les points négatifs, il faut aussi signaler un combat final intéressant en théorie mais qui en pratique est assez horrible, avec un flot de PFA si on ne donne pas les peu évidentes bonnes réponses. Quand on a du batailler pendant plusieurs heures pour en arriver là, c’est franchement regrettable.

Au final le Siège de Sardath demeure un bon livre à mes yeux, que je prends plaisir à relire de temps en temps. Simplement dommage que l’horripilante difficulté gâche un peu le travail méticuleux de l’auteur à créer un monde cohérent.

Note : 15/20
Revenir en haut Aller en bas
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 43
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Lun 28 Oct 2013 - 22:45

Le moins que l'on puisse dire, est que le siège de sardath est vraiment un livre difficile. Mais d'une difficulté "saine", dans le sens ou celle-ci ne réside pas dans la succession de combats surpuissants ou dans celle de MAT injustes, mais dans le fait de tout simplement trouver la bonne voie, et dans un temps limité (bonne idée que celle du calendrier), notamment dans la première partie. Et celle ci sera ô combien difficile à trouver car vraiment très élaborée !

Concernant les points positifs de cette aventure, j'ai bien aimé le fait de pouvoir fabriquer une potion (et de voir ses effets), et le fait de pouvoir invoquer un démon (trouver comment l'invoquer est vraiment original).
L'ambiance obscure de la cité des fameuses "ailes noires" est également bien rendue. Les paragraphes secrets sont  légions et rendent l'aventure plus mystérieuse. Le bestiaire est aussi original (obligaths, chernobyl glaireux (!), mégaraigne-louve) et les peuplades bien définies (nains, elfes noirs, batrakks, toa suos). Le sorcier suprême est également charismatique.

Concernant les points négatifs, les pfa sont trop nombreux, surtout vers la fin. On rencontre aussi quelques "amateurismes" de jouabilité dans certaines situations, comme avec l'épée en argent et le mot de passe du tombeau de vardanès. Le fait de se nourrir de plantes est également non réaliste (je préfère la bonne vieille potion) et l'arc et les flèches pas assez exploités. Enfin, certains choix décisifs sont vraiment contre intuitifs (ça m'a rappelé le sépulcre des ombres), et le "combat" de fin avec sa dimension psychologique est pour le moins inhabituel !

Malgré cela, le siège de sardath demeure un bon livre, avec une ambiance sombre, mais ô combien difficile.

Ma note finale : 15/20.
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Lun 13 Avr 2015 - 10:28

Le Siège de Sardath est un livre qui est, à mon sens, injustement ignoré.

L'histoire est plutôt prenante, les décors varies et le ton est parfois assez poétique et mature. On accompli une quête longue et difficile - très difficile - à travers les plaines, les montagnes, les forêts et les souterrains.

C'est un vrai, pur OTP, mais étrangement je n'ai jamais rechigné à essayer de le refaire pour retrouver les bons objets, les bonnes potions et rencontrer les bons personnages ; un peu à la manière d'une Créature venue du Chaos.

Spoiler:
 

Tout ça pour dire que LSdS mérite un bon:
16/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1362
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Mar 23 Juin 2015 - 15:38

Le Siège de Sardath est l'unique Défis Fantastiques de Keith P. Philips. On s'avance donc en terre inconnue, aucun point de comparaison possible avec d'autres DF qu'il aurait pu faire. Le fait est qu'il s'en est bien sorti et on peut regretter qu'il n'en ait pas écrit d'autres.
Le voyage est agréable même s'il est difficile, les descriptions sont nombreuses et les lieux visités plutôt variés. L'histoire se dévoile au fur et à mesure des relectures et des différents choix faits.
J'ai particulièrement apprécié de pouvoir
Spoiler:
 
La difficulté est très poussée mais n'est pas due aux combats, les plus durs étant évitables, il est plus difficile de trouver les bons objets ou indices et de nombreuses tentatives sont nécessaires pour tout collecter. Voire même de tricher en demandant de l'aide sur le forum comme ce fut mon cas pour la première fois dans un DF bloqué que j'étais devant une porte fermée.
Ceci n'enlève rien à la qualité du Siège de Sardath qui m'a fait passer un bon moment même s'il m'a bien fait enrager!

les + :
non linéaire
les combats ne sont pas insurmontables
bonne histoire et l'impression de reconstituer les pièces d'un puzzle
infiltration de la base elfe noir

les - :
difficile, certains choix peu évidents à faire


nombre de tentatives pour le réussir : 10 (mais en demandant de l'aide car bloqué)
difficulté : 93%

note : 15,5/20
Revenir en haut Aller en bas
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   Jeu 25 Fév 2016 - 19:12

Je n'ai pas trop aimé ce livre. Je ne dirais pas qu'il est mauvais mais étant donné les critiques positives, j'étais en mesure d'attendre autre chose. Au final, j'ai plutôt été déçu.

Pour commencer, je trouve qu'un homme des bois qui est aussi un membre influent de la cité me parait absurde. Pourtant ca démarrait bien avec le premier paragraphe qui nous plonge directement dans l'ambiance. mais après, on fait un voyage dont on ne croit absolument pas à ce que l'on rencontre. A noter que l'ambiance est à zero durant toute cette première partie. Les personnages que l'on rencontre nous aident trop facilement sans contrepartie. Pourtant, il ya des passages intéressants comme le contact avec l'exterieur via une soucoupe de mercure, la fabrication de potions, l'aigle, l'apparence d'un elfe noir que l'on peut prendre ou le combat final où le boss est loin d'être fou. Heureusement que ces bonnes scènes relèvent la tête du livre.

Sur les combats, il y en a très peu et le livre est simple. Pour autant, la jouabilité est difficile car il faut acquérir des objets indispensables via des choix contre-intuitifs. Le fait de calculer le nombre d'anneaux sur tous nos objets est franchement pénible. j'ai même fini par regarder la solution.

Sur les illustrations et l'écriture me paraissent banal comparées aux dernières œuvres df qui sont parues (excepté le sang des zombies).

Heureusement que la durée de vie qui est le plus gros point fort permet de classer le livre dans le peloton.

11/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 49- Le siège de Sardath   

Revenir en haut Aller en bas
 
49- Le siège de Sardath
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 49- Le siège de Sardath
» Le Siège de Sardath
» Le siège de l'Alcazar de Tolède...
» [Ebay] Tour de siège
» Tour de siège du Mordor.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit