La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 48- Les mondes de l'Aleph

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 48- Les mondes de l'Aleph   Lun 7 Mar 2011 - 20:17

DEFIS FANTASTIQUES

LES MONDES DE L'ALEPH


RESUME : L'Aleph, ce globe mystérieux provenant d'une autre dimension, possède le fabuleux pouvoir de commander à toutes les forces de l'univers. Et c'est à vous que l'on a confié l'impossible mission d'en assurer la protection et d'empêcher des êtres maléfiques de s'en emparer ! Grâce à vos pouvoirs magiques, vous voyagez librement à travers le temps et l'espace.
Mais vous devenez un homme traqué lorsque les spectres chasseurs se lancent à votre poursuite.Parviendrez-vous à semer ces créatures de cauchemar qui détectent dans l'espace la moindre trace de votre énergie psychique ?

_________________



Dernière édition par Requiem le Dim 13 Sep 2015 - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Jeu 17 Mar 2011 - 22:43

Un livre qui m'a laissé un gout amer dans la bouche...Il a un bon scenar et c'est plaisant de se ballader tel les heros de la serie "sliders" et les creatures qui nous poursuivent mettent une pression supplementaire a la tache du heros.

Cependant le manque d'ambiance des mondes traversés et le total hasard de nos destinations peuvent etre soit frustrante ou rejouissante si on aime finir un ldvelh en quelques §...Et inutile de compter sur des combats epiques, il y en a pas beaucoup dans ce tome.

Un DF assez moyen

Note : 10/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Mer 30 Mar 2011 - 21:36

Fan de la série slider bienvenue. Ici nous passons de monde ne monde grâce au fameux alpeh que nous devons protéger des convoitises des forces du mal. Nous devons voyager en évitant de nous faire repérer par les spectres lancé a nos trousses. En pratique cela n’influe que tres peu l’histoire. Le livre n’est pas un one true path et est assez facile. Certains monde sont sympa le problème c’est que le déplacement entre les mondes se faisant de manière aléatoire vous ne pouvez que très rarement choisir votre destinations. Le combat final est aussi un peu décevant . Les illustrations sont réussis. Un livre distrayant avec un bon scénario de départ mais pas exceptionnel non plus.


Points positifs
-Certains monde sont bien pensés
-Pas un one true path

Points négatifs
-Déplacement aléatoire
-Peu d’objets intéressant à récupérer donc ca ne donne pas envie d’explorer chaque monde a fond

10,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Xatham
Apprenti
Apprenti


Masculin
Sagittaire Buffle
Nombre de messages : 28
Age : 31
Localisation : Canada
Profession : Physicien
Loisirs : Tout ce qui est geek
Date d'inscription : 12/05/2011

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Ven 13 Mai 2011 - 1:17

C'est un livre en somme toute assez médiocre.

Le concept est fabuleux. L'exécution? Pas trop.

On doit changer de monde en monde, acheminant des objets ayant la même forme que l'Aleph. Le problème, c'est que ces objets sont presqu'entièrement inutiles. Il est possible de vaincre le livre sans aucun objet, en se déplaçant directement au boss final.

Il y a aussi un labyrinthe avec une carte manquante (dans la 2ème édition que je possèdes), ce qui n'aides pas les choses. Si on a trouvé 7(!) objets, on a droit à quelques indices qui ne sont même pas uniques. Pourquoi se donner la peine?

Presque tous les objets ont un usage unique dans un monde qu'on ne vraisemblablement visitera même pas, puisque la plupart des mondes sont choisi de façon aléatoire.

Les règles apportent une nouvelle charactéristique : la détection. En effet, les spectres chasseurs nous cherchent, et si on se bat trop souvent, ou on tarde, notre détection monte. Le problème, c'est qu'il faut vraiment être décidé pour monter notre total de détection où il est possible de se faire capturer : c'est une règle qui n'a pas assez été mise en application.

J'y donne un 08/20, car le scénario en tant que tel est vraiment sympa en dépit de tous les problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Sam 9 Juil 2011 - 16:06

Peter Darvill-Evans, que nous n’avions plus vu depuis « La Nuit des Mutants », est de retour pour ce 48ème livre de la série Défis Fantastiques intitulé « Les Mondes de l’Aleph ». Disons le tout de suite, ce livre ne casse pas des briques, il doit même être l’un des moins bons de la série. Certes, je le conçois, l’histoire (du moins sa structure) est originale, de même que le fait de pouvoir visiter plusieurs mondes différents. Néanmoins, les trois quarts de ces mondes ne recèlent rien d’intéressant, autant du côté des rebondissements que des rencontres. Ah, si, il y a quand même un moment bien trouvé c’est quand on se retrouve parachuté dans le Royaume de Khul 400 ans après. L’auberge que nous visitons nous réservera bien des surprises et ce passage peut presque paraître un peu glauque (vous comprendrez lorsque vous lirez ledit passage). Le style écrit est plutôt correct, même si je trouve que, parfois, ça manque quand même de descriptions par rapport aux lieux que nous visitons. Bon, d’accord, chaque endroit visité possède ses peuplades et ses dangers, mais ça reste tout de même bien limité. Tiens, un fait intéressant qui me revient à l’esprit : tout au long de l’histoire, le héros est poursuivi par des genres de spectres qui veulent récupérer l’Aleph. Bonne idée mais mal exploitée. Pour terminer les points positifs, j’ajouterai que les illustrations sont de bonne qualité. Passons aux points faibles qui sont légions. Pour commencer, mais ça je l’ai déjà dit en début de critique, l’histoire en elle-même, bien qu’originale, est monotone, venant du fait qu’il n’y a aucun vrai rebondissement et aucun moment digne d‘intérêt (excepté celui mentionné plus haut). Ensuite, pour les accros de combats, sachez que ceux-ci se comptent sur les doigts d’une main. On aime ou on aime pas. Moi je l’avoue, j’apprécie bien quand il y a plusieurs combats à mener. Je continue avec l’ambiance du livre qui compte vraiment beaucoup pour moi dans l’appréciation d’un livre. Mais là, je n’ai ressenti aucune ambiance qui émanait du livre au point que je n’ai pas réussi à me plonger dans le récit. Je ne sais pas, l’auteur n’a pas réussi à retranscrire l’atmosphère des différents lieux à visiter. C’est dommage, côté ambiance, Peter Darvill-Evans l’avait plutôt bien maîtrisée (du moins en début du livre) dans « La Forteresse du Cauchemar ». Pour ce qui est des personnages rencontrés, c’est comme pour l’ambiance: rien du tout ! Aucun ne sort du lot ou n’est charismatique. Pourtant, on en rencontre pas mal, même si c’est le temps d’un paragraphe. Je suis d’accord, n’est pas Stepehn Hand qui veut avec ses personnages secondaires charismatiques de « L’Arpenteur de la Lune », mais quand même! Ce brave Peter Darvill-Evans aurait pu se donner un peu plus de peine de ce côté-là. J’en viens maintenant à la durée de vie du livre. Il y a deux extrêmes : soit vous n’avez pas de « chance » aux dés (la plupart du temps, lorsque vous changez de monde, c’est sur un lancé de dés) et vous devez traverser la majorité des mondes avant d’arriver à la fin, soit vous avez de la « chance » et vous finissez le bouquin en seulement quelques paragraphes. Est-ce que le système est mal exploité ? Je pense que oui. De ce fait, je ne vous cache pas que ce livre ne renferme aucune difficulté. Il y a peut-être 2-3 objets à trouver mais comme on peut finir le livre en une dizaine de paragraphes, vos fouilles auront été vaines. Il peut y avoir comme un léger goût de frustration en fin de lecture.
En résumé, un livre vraiment moyen, à défaut d’être médiocre. Pas grand-chose d’intéressant tout au long du livre, si ce n’est un synopsis plutôt original par rapport à ce qu’il y a dans la série Défis Fantastiques. Sinon le reste des points positifs est plutôt futile. Trop de défauts à mon goût pour un seul livre. Je n’aime pas dire du mal, mais je crois que Peter Darvill-Evans ne devrait pas trop se faire d’illusions quand à sa réussite dans l’univers des livres dont vous êtes le héros.

Note : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Mar 18 Oct 2011 - 0:21

Les Mondes de l'Aleph, porté par une couverture disons...particulière et qui plaira sans doute aux nostalgiques du rock psychédélique est un livre assez problématique.

Le point de départ est plutôt original, et l'idée des Spectres qui nous pourchassent au travers des mondes est une bonne trouvaille qui apporte de la tension au récit.
Prenez garde : en fonction de vos actions, votre total de Détection pourra augmenter, ce qui peut occasionner quelques petits problèmes... Twisted Evil

Deux problèmes majeurs néanmoins viennent gâcher un livre qui aurait pu être bien meilleur :
- il y a je pense trop d'univers qu'on ne fait que survoler, ce qui fait que l'on n'est pas vraiment dans l'ambiance. Et on est pas aidé par des rencontres qui manquent singulièrement de relief.
- le gameplay est complètement loupé, avec son système de déplacement aléatoire entre les mondes. Si on a de la chance (ou plutôt si on en a pas), on peut terminer le livre sans avoir eu l'impression de le jouer.

Un livre décevant. Les bonnes idées l'empêchent d'être un ratage complet, mais il reste très moyen quand même.

Ma note : 7.5/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Sam 5 Nov 2011 - 16:18

Ce livre-jeu parait intéressant et original mais il n'est en fait pas terrible.

D'abord le scénario est un peu bancal, on tombe par hasard sur un globe qu'on doit protéger et qui nous permet de voyager entre divers mondes parallèles, l'intro est très peu développé et l'évolution de l'histoire au cours de l'aventure ne vaut guère mieux. Bref déjà pas de quoi se motiver à se lancer à l'aventure.
Bon donc on est amené à visiter plusieurs monde, certains sont pas trop mal décrits et intéressants, mais souvent c'est trop rapide, aucun monde n'a de vrai personnalité, il n'y a rien de marquant. Puis le fait de changer rapidement d'un univers à un autre crée un sentiment d'incohérence pour le lecteur, on passe sans arrêt de situation en situation sans rapport les unes avec les autres, au final c'est assez ennuyeux.

Ce qui est dommage aussi c'est que le choix des mondes que l'on est emmené à visiter est déterminé par les dés, c'est assez frustrant, ça empêche quand on recommence de l'aventure de visiter à son grès un endroit que l'on avait trouvé intéressant lors de la partie précédente par exemple. Puis la structure du livre n'est pas toujours très logique, on peut d'entrer visiter le dernier monde si l'on veut et terminer ainsi rapidement le livre.

Sinon coté jeu, on a les règles habituelle des défis fantastiques avec en plus une caractéristique de Détection, qui commence à 0 au départ et augmente si on se fait trop remarquer, permettant ainsi aux sbires du boss ennemi de nous repérer si on rate un test de détection. Cette caractéristique ne sert toutefois pas beaucoup, ces tests étant difficiles à échouer.
Il s'agit aussi d'un livre avec très peu de combats, et la difficulté est assez basse, il n' y a pas d'objets indispensables à récupérer même si certains facilitent grandement la victoire.

En définitive un livre plutôt médiocre, son originalité n'étant pas suffisante pour compenser ses défauts.

Note : 8/20

.
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2900
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Dim 24 Juin 2012 - 20:18

Voilà sans doute un des livres les plus originaux de la série, voire le plus original. L’aventurier lambda que l’on incarne va en effet se retrouver en possession de l’Aleph, un globe mystérieux qui permet de voyager entre les mondes. Le concept est formidable car il va permettre de mêler tous les styles dans un même livre : héroïc fantasy, science-fiction, fantastique, voire horreur. Bref, c’est un mix de Stargate et Sliders assez excitant sur le papier. D’autant plus qu’outre le postulat de départ, Peter Darvill Evans introduit plusieurs bonnes idées. La meilleure d’entre elles étant qu’on est constamment poursuivi par les Spectres Chasseurs, des créatures étranges qui veulent nous reprendre l’Aleph. Plus on traîne dans un monde, et plus grande sont les chances d’être rattrapé (matérialisées par un total de Détection). Cela explique du reste pourquoi on ne peut pas rester indéfiniment dans chacune des dimensions.

Avoir des idées c’est bien, mais les matérialiser c’est mieux. Et c’est malheureusement là que le livre pêche dans les grandes largeurs. Sans doute bridé par la limite des 400 paragraphes, Peter Darvill Evans nous propose des mondes certes nombreux mais globalement bâclés et sous-approfondis. On n’y passe que très peu de temps (une journée maximum) et il est donc bien difficile de s’imprégner de leurs ambiances. Il faut aussi dire qu’ils ne sont pas d’une originalité folle et qu’à de rares exceptions près (le Khul du futur) ils ne vous laisseront pas un souvenir impérissable. Les fameux Spectres Chasseurs évoqués plus haut ne font quant à eux que de la figuration, car il faut vraiment traîner un maximum pour espérer les voir apparaître. Bref le contenu du livre est assez maigre et vu que le fil conducteur est quand même mince, on ne se sent pas vraiment concerné par cette quête pourtant vitale. Rajoutons en outre que le monde final est un des plus mauvais et que le combat contre le boss est assez raté, bien que partant d’une idée originale. Le paragraphe final est en revanche bon même s’il est bref, on ressent une vraie mélancolie en le parcourant.

Pour finir, un mot sur la difficulté qui est variable puisque les mondes se visitent aléatoirement mais globalement peu élevée. Les combats sont rares tout comme les PFA (sauf sur la fin). Il n’y a pas d’objet indispensable et on peut donc tout à fait arriver au paragraphe 400 à la première tentative. Le livre nous donne d’ailleurs la possibilité à plusieurs reprises d’accéder directement au monde final, ce que je n’ai jamais vu dans d’autres LDVELH !

Les Mondes de l’Aleph se rapproche de la Galaxie Tragique à mes yeux. Deux concepts vraiment intéressants mais des exécutions sommaires qui donnent des livres poussifs et manquants de piment. Comme pour l’œuvre de Jackson, je lui donne la moyenne pour le postulat de base et les quelques bons passages.


Note : 10/20
Revenir en haut Aller en bas
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Ven 5 Juil 2013 - 22:38

Les mondes de l’aleph…Encore un livre où il faut battre un grand méchant. En revanche, l’histoire n’est pas vraiment attendue car au départ, on ignore qu’il existe et on doit le découvrir au cours de nos explorations. Et l’exploration, ce n’est pas ce qui manque car vous aurez le loisir de pouvoir voyager entre les mondes grâce à un objet nommé l’aleph (d’où le nom du titre). Tout démarre avec la mort d’une créature qui nous demande de fuir avec l’aide d’un objet et de le remettre à quelqu’un. Or on n’hésite pas à fuir. Je trouve l’accroche très sympathique. Malheureusement le reste ne l’est pas tout autant. Le scénario est très bref. Dés le premier changement de monde, vous devez trouver quelqu’un qui vous renseignera sur votre quête et vous parlera du grand méchant. A partir de là, vous devez choisir votre destination. Vous pouvez néanmoins pénétrer dans le dernier monde auquel vous êtes sensé aller en dernier et terminer le jeu en une demi-heure mais ca gâche le jeu. Vous devez parcourir le monde à la recherche d’objets similaires aux formes de l’aleph. Le seul problème c’est qu’il faut lancer un dé pour savoir où on atterrit et on a 25% de chances de rater un objet à chaque lancer (car si on rate la première fois, on a le droit à une deuxième chance). Certes c’est peu mais comme il y a beaucoup d’objets à chercher, il faut finalement de la chance. Tout ca pour récupérer un objet qui vous protégera contre une piège mortel à la fin du livre. Et encore, vous devez faire un test qui doit se réaliser avec succès. En gros on se fatigue à faire une  quête pour ne pas être certain de survivre au final. Par ailleurs, il est possible de survivre face à ce piège même sans les acquérir tous.

Les mondes quand à eux sont peu attirants et cela ne nous encourage pas vraiment à rechercher les objets. On n’a aucune description et c’est cet aspect qui ne les rend pas intéressants. Il  y a quelques passages intéressants mais ils ne durent pas. Le dernier monde plus décrit et mieux exploité est pas mal par contre. Par ailleurs, il est frustrant de devoir lancer un dé pour déterminer la destination. J’aurais préféré qu’on nous décrivent les mondes et que l’on puisse choisir nous même. Au passage, j’aurais voulu un petit passage sur Terre (mais peut être est ce le cas avec l’extincteur caché dans le placard ?). les combats quand à eux ne sont pas difficiles et seule une créature nécessite une arme spécifique mais ca s’arrête là. Mais il n’y a rien de glorieux sur aucun combat.

Par ailleurs, les illustrations ne sont pas supers mais ne font que refléter les mondes inintéressants que l’on trouve. A ce propos, il est dommage que l’on n’aie pas une illustrations des spectres chasseurs ni des ombres. A la fin j’aurais aimé voir les elfes, les vaskings et les mantirs converger tous ensemble vers les héros. A ce propos, la libération des trois prisonniers dans la tour noire annonce une ère de paie et ce passage est intéressant. L’écriture relèvera le niveau des illustrations médiocres.

Au final ,un livre dont le concept est assez intéressant au départ mais qui se révèle plutôt décevant au final. Heureusement,il y a quelques bons passages mais il  y avait de quoi faire bien mieux.

Note :    12/20


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Minos Seyl'Dalis
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Sam 19 Déc 2015 - 22:29

Eh bien, pour ma part, ces Mondes de l'Aleph furent une excellente surprise !

Certes, la couverture est atroce et les illustrations intérieures ne comptent franchement pas parmi les meilleures de la série... Il n'empêche que le texte m'a littéralement fait voyager à travers une multitude de paysages et d'univers... C'est ce qui me plaît le plus dans les LDVELH et ce fut particulièrement réussi avec ce DF. Sincèrement, en parcourant ces mondes oniriques, j'ai à plusieurs reprises pensé à Démons et Merveilles, de Lovecraft, et à Corum, de Moorcock.

De nombreuses visions ne me quitteront pas de sitôt
Spoiler:
 
 drunken

Il m'a fallu quatre tentatives pour parvenir à la fin et je regrette juste que les dés m'aient souvent porté vers les mêmes mondes... Mais, en même temps, cela indique qu'il y a encore beaucoup à découvrir ! En feuilletant juste le livre et en s'arrêtant à quelques paragraphes au hasard, on découvre des mondes, des situations, des personnages et des objets dont on ne soupçonnait même pas la présence !

Pour en revenir à ma dernière tentative, c'est la première fois, dans un LDVELH que je parviens à la fin sans livrer un seul combat. Cases de rencontres avec les monstres vides ! Et, en ce qui me concerne, ce n'est pas pour me déplaire : ça change. D'autant que le suspense est quand même bien présent tout le long de l'aventure.

Bref, Les mondes de l'Aleph est l'un de ces DF qui sortent de l'ordinaire, qui font un peu figure d'ovnis et qui trouvent, ou non, leur public. Moi, il ne m'a pas seulement trouvé, il m'a conquis ! sunny

Cependant, un point négatif à noter (et qui n'est pas du fait de l'auteur) : l'oubli, de la part de Gallimard d'inclure l'illustration reprenant le labyrinthe ; pour info, on peut la trouver en anglais à l'adresse suivante : http://www.gamebooks.org/scans/FightingFantasy/figfan45map.jpg.

Au final, je lui attribue un bon 17/20 car, honnêtement, j'ai passé d'excellents moments... et c'est le principal ! study
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1363
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   Ven 25 Aoû 2017 - 13:45

Grosse surprise que ce DF! Je ne l'avais jamais fait et sa couverture participe au mystère qui l'entoure. On commence sur Khul et puis on se retrouve très rapidement à voguer de mondes en mondes, l'auteur reprend l'idée du Daziarn des Loups Solitaires mais en multipliant les univers au lieu de n'en gérer qu'un seul. Peter Darvill-Evans semble d'ailleurs apprécier ce thème puisqu'il avait déjà effleuré les changements de monde dans la Nuit des Mutants.
Il en résulte des mondes seulement survolés en quelques paragraphes un peu à la manière des planètes de la Galaxie Tragique. On se laisse porter car chaque voyage est déterminé par un lancer de dé. On récolte des objets sur les mondes visités et heureusement ce n'est pas un OTP sinon ce serait impossible à gérer avec ces lancers de dés.
Quelques bonnes idées comme les Spectres Chasseurs et les points de Détection qui vont avec mais finalement il paraît assez compliqué de les faire apparaître, ça ne m'est jamais arrivé en tout cas.
Les combats sont peu nombreux, il doit même être possible de le finir sans faire couler le sang, chose rare pour un DF. Malgré tout il ressort une impression d'inachevé, d'un manque de liant qui aurait maintenu l'attention du lecteur à son maximum.

les + :
scénario très original
points de détection
variété des situations rencontrées
illustrations qui collent bien au livre

les - :
mondes peu développés
spectres sous utilisés
trop facile pour maintenir le suspense

nombre de tentatives pour le finir : 5
difficulté : 40%

note : 12.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 48- Les mondes de l'Aleph   

Revenir en haut Aller en bas
 
48- Les mondes de l'Aleph
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 48- Les mondes de l'Aleph
» Les Mondes de l'Aleph
» La cotes des LDVEH...
» Les Portes du Daleth
» Les nombreux mondes de Jane Austen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit