La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 47- Les mercenaires du levant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 47- Les mercenaires du levant   Lun 7 Mar 2011 - 20:19

DEFIS FANTASTIQUES

LES MERCENAIRES DU LEVANT


RESUME :

La guerre civile ravage les îles du levant ! De sanguinaires mercenaires sément la terreur et pillent votre village. Votre père est tué en tentant de leur résister. Un tel crime ne doit pas rester impuni ! Vous en appelez au juge de Yenchu, mais celui-ci refuse de vous venir en aide. Décidé à vous venger par vos propres moyens, vous partez alors pour le monastère de Baô-Tchou où les moines enseignent les arts martiaux. Initié aux meilleures techniques de combat, vous allez affronter des créatures magiques et des samouraïs habiles à manier le sabre. Seul contre tous, vous menez une lutte sans merci pour faire triompher la justice.

_________________



Dernière édition par Requiem le Dim 13 Sep 2015 - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9933
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Mar 15 Mar 2011 - 19:43

Ce livre est un OTP ultime, l'un des pires DF pour moi, avec un manque d'ambiance criant, manque de rebondissements et de combats aussi. Sans oublier un rythme lent et monotone, enfin pour le bon chemin à prendre soit c'est du pur hasard, soit un coup de chance, c'est dire l'intérêt du bouquin.
Il n'y a pas d'événements marquants, Mason sait bien raconter des histoires mais dès qu'il s'agit de mettre en place des règles la c'est plus trop ça, avec des difficultés beaucoup trop rebutantes.
En définitif Mason aurait mieux fait d'écrire des romans que de faire des ldvelhs.
Bref je n'ai pas accroché du tout avec ce bouquin, on oublie...

Note : 4/20
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Mer 30 Mar 2011 - 21:23

Ici pour une fois nous incarnons un enfant (13 ans). Du moins dans les premiers temps de l’aventure puisse que nous grandissons au fur et a mesure de l’histoire (on gère une case age). Notre père a été tué notre mère envoyé en esclavage. Nous partons pour essayer de réparer l’injustice. L’histoire se déroule sur les mêmes lieux que l’ancienne prophétie. L’idée est original mais sous des airs de total liberté se cache l’un des pires one tru path des df. Bien qu’il n’y ai pas tant que ça de combat ceux ci sont très difficile car on commence avec des stats très basses (1D6 en habileté , 2D6 en endurance) Il y a certains passages sympa mais parfois hors du bon chemin. Sachant qu’en passant a un endroit donné à des ages différents nous n’y recentrons pas les même personnes/situations . Il existe toutefois plusieurs fins alternatives qui ne sont pas de vrai échec.  On doit gère une stat supplémentaire la férocité qui dépend de votre endurance. Une statique ambigu car tantôt positif tantôt négatif dans ses effets. Il y aussi un système de mot clé que l’on note et qui serve de référence pour savoir si on était a un endroit donné si on a pris tel ou tel décision etc. Les descriptions et les illustrations sont assez moyenne, il y a plein de paragraphe tres courts (d’aolleur le live est très mince) Globalement j’ai été déçu de ce livre. Comme souvent avec cet auteur on a le sentiment de pas avoir été complètement au bout de l’idée ou de l’avoir mal exploité.

Points positifs
-retrouver l’univers et des personnages de l’ancienne prophétie
-L’originalité de l’histoire
-L’évolution de l’age et des stats en cours d’aventure.

Points négatifs
-C’est un peu décousu par moment
-On perd trop de moments sympas si on est pas sur la bonne voie celle ci étant contre intuitive par moment
-difficulté excessive qui gache le plaisir

04/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Lun 2 Mai 2011 - 22:15

Bon, moi j'aime bien l'effet "jeune", c'est tres sympa mais c'est vrai que le cote OTP est horripilant car c'est vraiment trés dur de trouver le bon chemin menant a la veritable fin. Il y'a un truc sympa (pour ceux qui l'ont apprecié) c'est qu'on croise quelques persos de l'ancienne prophetie.

Un DF moyen (ou abominable si on aime vraiment pas les OTP.)

Note : 10/20


Dernière édition par Albatur le Dim 20 Sep 2015 - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Gagadoth
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Gémeaux Singe
Nombre de messages : 683
Age : 25
Localisation : Asturyan
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Jeu 30 Juin 2011 - 17:01

Alors, il s'agit d'un livre assez déroutant, que j'ai vraiment du mal à noter.

Paul Mason est un génie lorsqu'il s'agit de pondre des scénarios vraiment bons et il amène souvent un système de jeu très particulier...dont les mercenaires du levant est le meilleur exemple.
Pour être original ça ce livre l'est! Malheureusement, on a très vite une impression de décousu à cause des multiples voies possibles.

J'ai toujours apprécié ce livre, justement grâce aux multiples chemins, mais c'est un avis très subjectif. En outre, le tout reste très difficile car il s'agit malheureusement d'un OTP vicelard qui empêche d'explorer le chemin que l'on veut. Enfin, les illustrations sont beurk selon moi!

Ambiance générale/ qualité de l'écriture: 2,5/5

Originalité du scénario: 5/5

Rapport facilité/difficulté: 1/5 (OTP monstrueux!)

Illustrations/ Couverture: 2/5

Total: 10,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Sam 9 Juil 2011 - 16:05

Voici une nouvelle critique, et après la perle qu’était « L’Arpenteur de la Lune », nous avons le droit, ici, à un livre à l’intérêt largement au-dessous. Je le dis ouvertement: je n’ai pas accroché aux « Mercenaires du Levant ». Autant j’avais bien aimé la lecture, digne d’un vrai roman, de « L’Ancienne Prophétie » du même auteur, autant cette lecture-ci m’a beaucoup déplu. Déjà, ça se ressent par l’épaisseur du livre et par les paragraphes plutôt courts. L’ambiance et la description étaient les points forts de Paul Mason, mais là, je n’ai trouvé aucun des deux, au point même de me dire que je n’étais pas entrain de lire du Paul Mason, tant les deux livres sont différents. Néanmoins, je vais quand même vous dire ce que j’ai retenu de bien. Tout d’abord l’histoire est bonne, l’idée de la vengeance d’un préadolescent est originale, et rien que pour ça, le livre a le mérite d’être lu au moins une fois. La quête de la vengeance est un sentiment que j’aime bien avoir au travers d’un livre ou d’un film. Pour donner suite à ce que je viens de dire par rapport au préadolescent que nous incarnons dans le livre, l’idée de ses caractéristiques et ses compétences qui se développent au fil des années est aussi une bonne trouvaille. Dans la série Défis Fantastiques, c’est plutôt quelque chose d‘inédit. Les illustrations du livre sont de la même lignée que celles de l’ « Ancienne Prophétie » (normal, c’est le même dessinateur) c’est-à-dire de bonne facture, à défaut d’être exceptionnelles. Pour terminer avec les points positifs, les nombreux clins d’oeils de son précédent tome sont très bien venues, car on y rencontre plusieurs personnages vus dans l’ « Ancienne Prophétie », dont Merzai, le Gros Roi Pouh-Tha et surtout, le Roi Meyor, héros que l’on incarne dans l’ « Ancienne Prophétie ». Voilà, j’en ai fini avec les points positifs, passons à ce que j’ai le moins aimé. En premier lieu, je citerai le manque flagrant d’ambiance, c’est surtout du au style écrit minime (très peu de description entraînant des paragraphes courts) et au manque d’événements. En effet, les régions que l’on traverse sont censées être en pleine rébellion, mais en aucun moment on ne ressent ça, et c’est bien dommage. Du coup, ça perd de la crédibilité. Côté combats, c’est aussi le vide total. Certes, le (très) jeune homme que nous incarnons n’est pas trop fait pour se battre, mais tout de même. Comme je l’ai dit, toute la population est en révolte, et en ces temps troubles, les bagarres sont légions, mais là, rien.. Je déplore également le manque d’événements intéressants et encore moins marquants, ce qui est plutôt rare dans un livre dont vous êtes le héros, je crois que ce n’est même encore jamais arrivé. Mais là où le bat blesse, et Paul Mason ne s’est pas amélioré depuis l’ « Ancienne Prophétie », c’est l’immense difficulté du livre. Il faut suivre un chemin bien précis, être présent au bon moment pour récolter le mot-clé essentiel pour accéder au paragraphe de fin. En plus, le livre est loin d’être linéaire, ce qui entraîne beaucoup de possibilités de chemins. D’autre part, il n’y a aucune logique flagrante quand au bon chemin à prendre : soit c’est du pur au hasard, soit c’est de la chance. C’est bien dommage, ça casse le rythme du livre.
En résumé, un livre très moyen qui aurait pu être meilleur si Paul Mason n’avait pas fait les mêmes erreurs que par le passé. Il est très bon quant il s’agit de raconter une histoire, mais dès qu’il faut mettre des règles, c’est tout autre chose. Du coup, son excellent récit perd de son intérêt à cause de son one-path-true ultime. En plus de ça, le livre souffre d’un manque évident d’ambiance et de rebondissement en tout genre. Paul Mason devrait mettre les livres dont vous êtes le héros de côté et s’orienter plutôt vers les romans.

Note : 13,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Lameador
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 101
Date d'inscription : 13/10/2010

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Mer 21 Déc 2011 - 19:44

Ouaouh

Probablement l'un des pires DFs. L'idée de départ est pourtant excellente. Un gamin qui va grandir, et développer ses capacités d'adulte.

Mais un 0TP. Pas un OTP. Un 0TP. Un livre buggé, à la difficulté délirante et ou la seule solution "acceptable"accessible sans tricher est un PFA qui s'achève sur un demi-succès.

Bref, un bouquin totalement salopé par un aspect "jeu" dysfonctionnel. A oublier vite, très vite. Quel gâchis !!!

3/20 (pour le thème et l'encre)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.liberaux.org
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2903
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Mer 15 Fév 2012 - 16:46

Les Mercenaires du Levant, un livre souvent cité comme étant l’un des plus mauvais de la série, s’avère pour ma part bien difficile à évaluer. Comme toujours avec Paul Mason, l’originalité est de mise et le concept de départ est formidable : on incarne un enfant qui suite à l’assassinat de son père et l’enlèvement de sa mère va tout faire pour retrouver cette dernière. Mais la meilleure idée du livre c’est le fait que notre héros grandisse au fil des pages ; ainsi il possède des caractéristiques très faibles au début mais qui vont logiquement augmenter au fur et à mesure qu’il prend de l’âge, sa quête durant plusieurs années. On a également un paramètre Férocité qui est élevé au départ mais qui diminue progressivement sauf si l’on fait les mauvais choix.

Car, sans trop spoiler, ce bouquin n’est rien d’autre qu’une quête initiatique. Le héros qu’on incarne va devoir refouler sa colère et trouver la paix de l’âme. Repousser ses idées de vengeance qui sont négatives et se concentrer sur le positif, c'est-à-dire concrètement oublier la mort de son père et essayer de retrouver sa mère. C’est un concept très spécial, auquel il faut adhérer et surtout comprendre pour tenter de prendre les bonnes décisions. Ainsi les choix agressifs ne seront généralement pas les bons et ne conduiront qu’à l’échec. Cela peut se révéler frustrant par moment mais j’ai personnellement beaucoup aimé. Voilà qui change des sempiternels héros qui sauvent le monde et massacrent à tour de bras. Le livre comprend ainsi bon nombre de passages oniriques, voire freudiens, notamment toute la partie dans le monastère et la rencontre avec Meyor. Le style n’est pas très poussé et les paragraphes de taille moyenne mais Mason parvient vraiment à faire passer quelque chose au travers de ses phrases, une ambiance presque méditative qui sied parfaitement à cet ouvrage. Bref on a assurément la sensation de lire quelque chose de différent, presque un OVNI dans le monde assez formaté des LDVELH.

Cependant, cet OVNI compte malheureusement de graves défauts, dont le principal est évidemment la difficulté épouvantable. Mason utilise un système de mots de passe pour refléter les actions faites par le lecteur et les lieux parcourus, et on doit en posséder pas moins de sept et dans le bon ordre ! On est donc en présence d’un One True Path rarement égalé et en outre buggé par une traduction stupide. Mis côte à côte les sept mots (six et un chiffre plus exactement) sont sensés former une phrase qui nous conduit à un paragraphe. Mais la version française a mal traduit certains des mots et du coup la phrase est difficilement compréhensible. De même on est en présence d’un combat obligatoire strictement injouable au tout début de l’aventure en raison d’un ajout là aussi stupide de l’éditeur. Ces deux erreurs ne masquent certes pas la difficulté extrême du livre mais le rendent carrément injouable, ce qui n’est quand même pas la même chose. Il faut bien avouer de même que certains choix sont dictés purement par le hasard et que trouver le bon chemin à suivre s’avère très périlleux même en ayant conscience de la finalité du livre.

Au final je trouve bien difficile de noter cet ouvrage. C’est une sorte d’expérimentation menée par Mason et comme toute expérimentation, certaines choses sont réussies et d’autres franchement ratées. Au final je pense que c’est un livre relativement « adulte » et qui n’est pas en adéquation avec le public auquel il est censé s’adresser. Je l’ai ainsi beaucoup plus apprécié à 21 ans qu’à 15 ou 16.

Note : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
Lucifel05
Champion
Champion
avatar

Masculin
Cancer Buffle
Nombre de messages : 352
Age : 32
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Dim 18 Mar 2012 - 14:12

Les mercenaires du levant est un livre assez inhabituel. Il propose des idées géniales, comme le fait de grandir et de modifier certaines caractéristiques selon l’expérience acquise. L’idée d’un jeune garçon en quête de vengeance est aussi un bon point de départ.
Dès les premières lectures, on sent que l’on a affaire à une histoire loin d’être linéaire. Les possibilités sont nombreuses, et on a du plaisir à le redécouvrir malgré les défaites car à chaque foi on découvre un chemin totalement différent.

Cependant, ce plaisir se transformera vite en frustration, car vous n’arriverez certainement pas à la fin sans indices. Je m’explique, ce livre n’offre qu’un seul vrai chemin pour arriver à la victoire. Et ce chemin n’a aucune logique. Il faudra donc compter soit sur la triche soit sur une chance hallucinante, et encore… Je n’ai jamais trouvé la solution par moi-même. Et même en lisant tous les chapitres du livre, je ne comprenais toujours pas comment arriver à un certain paragraphe. Les années ont passée et aujourd’hui, avec l’aide du net, j’ai pu comprendre.
Il faut récolter un mot de passe dans le bon ordre. Seulement ces mots sont donnés selon certaine situation et semblent suivre aucune logique, et d’autres mots peuvent vous être donnés à écrire, mais ceux-là ne rentre pas dans le mot de passe. Donc amusez-vous à déceler ceux qui en font partis ou pas ! Et en plus de ça ils sont mal traduits. Donc en gros le livre est infaisable. Et même si vous les trouvés, il risque de vous manquer le chiffre où se rendre à la fin. Pour aider un peut les lecteurs qui vont me lire et qui eux aussi n’ont pas compris le principe de ce mot de passe, sachez que ce dernier chiffre est la vrai réponse de l’énigme du bailleur. Et jamais il vous dira si vous avez vrai ou pas car lui-même ne connait pas la réponse.
Donc au final on se retrouve face à un pur One True Path mais sans aucune logique. Car je ne vois pas du tout à quoi sert ce mot de passe dans le scénario. Il vous aide à finir le livre en tant que lecteur, mais pour le héros de l’aventure ça ne veut absolument rien dire. C’est juste histoire de créer une difficulté abusive.

Après certains me diront que l’auteur nous offre plusieurs fin alternatives. Pour ça oui, je reconnais que, heureusement d'ailleurs, l’auteur a pensé à cette option. Sinon la diversité des chemins proposés ne servirait à rien. Mais malgré ces qualités, le chemin qui mène à la vraie fin est pour moi trop hasardeux en plus d’être un des moins intéressants à suivre, et c’est vraiment dommage.

Je conseillerai donc ce livre qu’aux fans inconditionnels de la série, les autres passés votre chemin.

Note finale : 10,5/20

Revenir en haut Aller en bas
ANILIL21
Apprenti
Apprenti
avatar

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 30
Age : 21
Profession : 1ere STMG
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Ven 29 Juin 2012 - 23:25

Mon 1er DF et meme mon premier LDVELH qui malgré un bon potentiel a été gâché par de trop nombreux défauts !!

Les +

Le scénario
De nombreux chemins différents
Notre personnage évolue en grandissant
L'ambiance
Les fins alternatives (heureusement d'ailleurs)
Les illustrations
Le fait de pouvoir être entrainé a différentes techniques de combat.

Les -

Un one-true-path quasi impossible avec en prime des erreurs de traduction et de nombreuses autres erreurs.
Les morts injustes et dieu sait qu'il y en a !!
Le livre ,contrairement à l'Arpenteur de la Lune,est très mince (paragraphes courts).

Note 11/20 (quel dommage qu'il y est toute ses erreurs)


Dernière édition par ANILIL21 le Mar 22 Oct 2013 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Jeu 4 Juil 2013 - 23:52

Les mercenaires du levant…vous êtes le leader d’un groupe d’enfants du village et vous devez venger la mort de votre père assassiné par des mercenaires. Si la quête d’un vengeance peut être intéressante, la trame ne s’inscrit pas souvent dans ce sens. La plupart du temps, on se contente de se balader et d’explorer des lieux qui n’ont absolument rien avoir avec la vengeance. Et qu'est ce qu'on s'ennuie. il ne se passe vraiment rien alors que le héros peut grandit de plusieurs années. Hum passons. Il existe de nombreuses possibilités dés la départ mais un seul chemin mène à la victoire et au succès. Le pire c’est que vers la fin que vous vous rendez compte que vous avez manqué quelque chose. Par ailleurs des chemins ne vous permettront pas de revenir  vers des lieux où trouver les bon objets indispensables. Certes il y a des moments intéressants comme la quête du bol d’argile ou encore la rencontre avec l’ambassadrice Keiko. Mais c’est tout. Alors que l’on possède une habileté de maximum de 6, on se tape dés le début un monstre qui en a une de 12 en faisant l’un des deux choix autant dire que c’est la mort assurée dés le deuxième paragraphe.

Il n’existe qu’un seul chemin et très peu d’écarts sont permis. La liberté n’est que l’impression que l’on a dés le départ mais on se rend compte qu’il nous manquait un objet important à la fin. C’est rageant. Et puis l’aventure est bien trop courte. Dés que l’on a les trois objets, il suffit de se rendre au palais et c’est gagné. Franchement on a vu mieux.

Il existe également des incohérences. Je pense par exemple à un combat contre un adversaire spécial où on peut choisir de se laisser hypnotiser et de s’endormir à la place (oui oui je ne plaisante pas). Et le lendemain qu’est ce qui se passe ? Ben vous êtes toujours vivants et en chair et en os. En revanche une mauvaise surprise vous attend. Mais il faut vraiment être dingo pour se faire avoir. Autre chose aussi, si vous maitrisez la magie, vous ne vous déplacerez pas dans le palais vivant. Allez savoir pourquoi alors que le roi Meyor est le premier à la pratiquer. Ensuite Marzai qui se met à attaquer notre personnage juste parce qu’on n’a pas de robe de moine. Sympa leur façon d’accueillir les invités. Pas étonnant que Keiko se soit éloigné quelques temps. Mais le mieux ca reste l’épée sacrée. On peut très bien se présenter au palais sans l’avoir prise et comme par magie, on la donne au roi. Là franchement on frise le ridicule.

Heureusement que les illustrations sont correctes car tout le reste est à revoir.

Note : 5/20


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 22:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Jeu 18 Juil 2013 - 14:20

Le concept de commencer l'aventure enfant et de la poursuivre adulte était intéressant... Et c'est bien tout ce qu'il y a à sauver dans ce livre.

Une difficulté indigeste, un OTP ultime, avec des dizaines de code à noter, une ambiance qui ne m'attire vraiment pas (je n'ai jamais aimé les DFs à ambiance "asiatique").

Bref, à mes yeux le pire DF de la série.

02/20
Revenir en haut Aller en bas
Ezio Auditore
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 145
Age : 18
Localisation : Florence, Italie
Profession : Maître Assassin
Loisirs : PS4, LDVELH, Lecture, Guitare, dégoûter mes potes du football en bloquant tous leurs tirs
Date d'inscription : 09/02/2015

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Ven 13 Fév 2015 - 23:56

Que peut on dire sur ce livre? D'abord, que son histoire est géniale. Il est en effet trop rare dans les DF d'incarner un personnage grandissant au fil de l'ouvrage. Je trouve également sympathique les différentes techniques de combat enseignés, ou bien encore la diversité des lieux. Le dernier point positif est le grand nombre de fins "alternatives", ou on ne vengera pas notre père et on mènera une vie peinarde. C'était les points positifs, passons aux négatifs. Ce livre est BEAUCOUP, BEAUCOUP trop dur. J'ai refait la Crypte du Sorcier juste après et il m'a semblé tellement simple à côté des Mercenaires du Levant. Un OTP n'a jamais été aussi chi*** de tous les DF que j'ai fait (31). Et puis que dire des erreurs de traductions et de l'énigme finale absolument impossible? Que c'est nul. Tout simplement. Les seuls points qui sauvent ce DF de la ruine absolue sont son histoire et les illustrations qui m'ont bien plu. Mais à part ça, Les Mercenaires du Levant propose beaucoup trop peu pour qu'on s'intéresse à lui.
7/20
Revenir en haut Aller en bas
Karam Gruul
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 622
Age : 28
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Dim 20 Sep 2015 - 0:26

S'il y a bien un Défis Fantastique qui suscite la controverse, il s'agit bien de ces Mercenaires du Levant (en fait, on pourrait aussi tous les autres livres de Paul Mason). Le pitch: on incarne un adolescent paysan dont le village a été attaqué par une troupe de mercenaires sanguinaires, qui ont tué son père, et réduit sa mère en esclavage. Le héros cherchera donc à se venger, et l'aventure, qui s'étale sur plusieurs années, prend donc la forme d'un voyage initiatique. Point original: le héros grandit au cours de l'aventure, et voit ses statistiques augmenter (sauf la férocité, nouvelle statistique, qui a elle tendance à diminuer) suivant les péripéties qu'il rencontre.
Le livre propose une grande liberté d'actions, avec de nombreux lieux à visiter, qui permettent notamment d'expérimenter l'indifférence, voire le sadisme, de l'administration, qui n'a visiblement rien à faire du massacre de villageois. On peut visiter des villes, des rizières, devenir gladiateur, participer à des activités de rébellion... Le problème étant que les descriptions sont souvent succinctes, que les différentes péripéties sont peu développées, et que l'aventure est au final assez courte, la faute à la limite des 400 paragraphes.
Par contre, la difficulté est très élevée. Ce n'est pas vraiment un problème de dés: il y a très peu de combats, et au final, il n'y a qu'un ou deux tests à réussir pour obtenir les bons objets ou indices. La difficulté réside dans le fait que ce livre est un OTP parmi les plus retors: il y a un objet et plusieurs mots de passe à trouver, et si certains peuvent être obtenus facilement, d'autres sont beaucoup plus difficiles. Et si ce n'était pas assez difficiles comme cela, il faut avoir l'idée d'utiliser ces indices à la fin quand on est bloqué, puisqu'à aucun moment la possibilité de le faire ne sera indiquée quand on glane lesdits indices. Pire encore, certaines parties du mot de passe nécessite de résoudre des énigmes redoutables de difficulté, sans même que l'auteur daigne indiquer clairement que la réponse pourra servir plus tard (et ce passage est accessoirement un deus ex machina, donc sans aucune logique avec la suite). On peut comprendre que l'auteur a pu vouloir se prémunir contre la triche, mais le résultat en devient vraiment sadique (même si on peut quand même deviner le mot de passe sans avoir noté tous les mots qui le constituent). Rajoutez à cela une erreur de traduction qui rend les choses encore plus compliquées, et vous obtiendrez un livre qui suscitera l'admiration des amateurs d'OTP, et la frustration des autres, d'autant plus que si on ne suit pas le bon chemin, l'aventure est beaucoup moins intéressante (contrairement à La Créature venue du chaos, autre OTP célèbre).
On pourra quand même retenir de nombreuses fins alternatives (devenir marchand, moine, marin...), ce qui est assez original, là où dans la plupart des ldvelh, c'est soit la victoire totale, soit la mort. Autre fait marquant, la fin est très différente des autres ldvelh, elle est plus mâture, avec une vraie morale et l'introduction de considérations politiques.
Au final, Les Mercenaires du Levant est un OTP redoutable qui doit être vu plus comme un roman-puzzle que comme un livre dont vous êtes le héros, qui vaut en premier lieu pour le challenge, et en deuxième lieu pour la grande variété d'actions possibles et de fins alternatives, sans parler de l'originalité, qui rend ce livre unique.

Note: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
http://musicovore.skyrock.com
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1389
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   Mar 8 Aoû 2017 - 17:04

Voilà un DF bien difficile à juger. D'un côté on a un système original où le personnage commence enfant et parcourt son pays en prenant de l'âge et améliorant par là même ses caractéristiques. De l'autre côté on a un OTP vicieux et très difficile à décrypter ce qui peut nous faire tourner en rond un certain temps avant de commencer à comprendre la méthode pour arriver à la meilleure fin.
Dans un premier temps, il vaut mieux commencer avec les stats maximales pour un enfant (HAB 6 END 12) car très vite on se retrouve confronté à un combat qui risque d'être très dur sans ces stats. Ensuite il faut parcourir le pays dans un ordre bien précis et comprendre
Spoiler:
 
Un manque de moments marquants assez criant vient également ternir ce DF.
Au final sa lecture est frustrante et j'ai l'impression que Paul Mason est passé à côté d'un grand DF en se prenant les pieds dans son concept original et en mettant de côté l'histoire elle-même au profit de l'exploration du pays par moments.

les + :
on commence enfant et on évolue
dépaysant

les - :
l'OTP est très dur à résoudre
manque de moments forts
problèmes de continuité entre certaines sections

nombre de tentatives pour le réussir : j'ai triché Sad
difficulté : 95%

note : 8/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 47- Les mercenaires du levant   

Revenir en haut Aller en bas
 
47- Les mercenaires du levant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 47- Les mercenaires du levant
» Levant ...
» Soleil Levant
» Vend divers figurines v6 (chaos, mercenaires, elfes noir)
» [V6]mercenaires ? dogs of war

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit