La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 34- Le voleur d'âmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 34- Le voleur d'âmes   Lun 7 Mar 2011 - 20:56

DEFIS FANTASTIQUES

LE VOLEUR D'AMES


RESUME :


La seule mention du nom de Mordranez suscite la terreur parmi les habitants de Titan. Et voici qu'il a inventé le moyen de se constituer une armée qui écume le pays. Il a aussi capturé le mage Alsander... C'est VOUS qui devrez arracher le mage des griffes du Voleur d'Ames. Pour cela, il vous faudra vous aventurer au coeur de l'Empire des Illusions pour, au terme d'un face-à-face décisif avec Mordranez, avoir une chance de sauver Titan...



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Ven 11 Mar 2011 - 15:50

Un Df moyen à tous point de vue.
L'histoire n'a rien d'originale, il s'agit d'aller tuer un sorcier au fond de son domaine. le début sur l'ile est vraiment pas terrible j'ai trouvé, ensuite l'exploration de l'antre de mordranez est un peu mieux, mais il n'y a pas beaucoup de liberté les différentes possibilités se recoupent assez vite. La fin est un peu plus originale mais rien de transcendant non plus. La difficulté vient surtout du grand nombre de combats, ce que je n'apprécie pas particulièrement.
Les illustations sont assez bofs aussi. Mais le livre se laisse quand meme jouer c'est pas trop mal écrit, mais c'est vite oublié.

note: 10/20
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Sam 26 Mar 2011 - 22:31

Une aventure classique. Un méchant sorcier veut conquérir le monde et nous sommes envoyé pour le combattre enfin presque. Nous sommes en fait envoyer pour libérer un autre sorcier. Mais évidemment nous devrons nous débarrasser nous même du triste Mordranez. Il y pas grand chose de bien marquant dans l’aventure. La première partie en dehors du repaire du voleur d’ame est plutôt intéressante. La deuxième partie dans le repaire lui même est très banal jusqu'à ce que l’on trouve le fameux sorcier à libérer. La l’aventure prend une autre tournure. Nous rentrons dans un monde d’illusion et de cauchemar. Nous apprenons aussi quelques sortilèges ce qui est toujours agréable et pimente l’aventure. A noter aussi un très grand nombre de combat.


Points positifs
-La couverture
-Les sortilèges


Point négatif
-Manque d’originalité

11/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Jeu 14 Avr 2011 - 18:48

Un DF moyen, tellement moyen qu'a peine un an et demi aprés je ne me rapelle pas grand chose de celui-ci. Keith Martin heureusement va se rattraper de belle maniere en qualité dans ces prochains livres.

Note : 10/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Mer 29 Juin 2011 - 17:19

Keith Martin fait son apparition au sein des auteurs de Défis Fantastiques, pour moi, c’est l'un des plus grands de la série, et ça, je ne le cache pas. C'est un excellent écrivain, bien meilleur que certains. Toutefois, je dois avouer que pour un premier écrit, ce n'est pas le top (contrairement à Steve Jackson US qui, avec son « Marais aux Scorpions », avait fait une belle entrée dans le monde des Défis Fantastiques, même si cet opus n'est pas excellent). « Le Voleur d'Ames » est un petit Défis Fantastiques, tout ce qu'il y a de plus banal, comme le démontre son synopsis : tuer le méchant sorcier qui veut répandre le Chaos sur tout le territoire des gentils. Bon, au moins, ce genre d'histoire permet à l'auteur d'établir ses bases et de prendre ses marques. Ne le blâmons pas. Histoire de ne pas finir sur une note négative, je vais commencer par ce que j'aime le moins. Bon, comme je l'ai dit, l'histoire est des plus bancales. Si la première partie sur l'île est encore pas mal, la dernière partie dans les souterrains est vraiment monotone. Il n'y a pas grand-chose qui se passe (au niveau interactivité avec l'environnement). Heureusement, beaucoup de créatures se dresseront sur notre chemin, rendant un peu plus vivantes nos pérégrinations. Porte-monstre-trésor, en somme. Cela devient assez vite répétitif et peu distrayant. En plus de ça, toujours dans cette partie, on ne ressent aucune ambiance et nous avons de la peine à nous immerger dans l'histoire. D'autant plus que les illustrations n'aident vraiment pas. Je ne les trouve pas spécialement jolies. Franchement, à part ceux des « Sceaux de la Destruction », je n'aime pas trop les dessins de Russ Nicholson. Pour finir, la difficulté n'est pas très relevée. Pour ceux en quêtes de Challenge, vous allez être déçu. Passons aux points forts du livre. Le début sur l'île n'est pas si mauvais, nous pouvons rencontrer plusieurs personnages intéressants (le Chef des Autochtones, le Géant) et on peut dire qu'il y a une bonne ambiance générale en cette début d'histoire. Ce que j'aime bien chez cet auteur, c'est sa façon d'écrire et de décrire, et je trouve qu'il y a toujours une très bonne continuité dans son récit. (Est-ce dû à la traduction ?). Car il arrive, des fois, que la narration soit désastreuse, comme dans les « Sceaux de la Destruction ». J'entends par-là que les paragraphes s'enchaînent mal et que, des fois, j'ai l'impression qu'on est transporté d'un lieu à un autre sans explication. Je dirai que c'est son point fort, tout comme la durée de vie. Cela ne veut pas dire que le livre soit linéaire pour autant. Il y a plusieurs chemins possibles. Bon, dans ce livre là, la possibilité des chemins à emprunter aboutissement toujours au même endroit. Pour terminer, au niveau des moments intéressants, je citerai l'homme attaché dans la cabane, le passage avec les lutins et les autochtones, et la rencontre avec le crâne sanguinaire (du Keith Martin tout craché). Le combat final contre Mordranez est encore pas mal. Tout comme Balthus, c'est un sorcier en plus d'être un bon escrimeur.
En résumé, un petit livre pour un auteur au grand potentiel. Il prend gentiment ses marques et nous pond un livre correct, mais nous pouvons néanmoins profiter de sa façon d'écrire et de narrer les différentes péripéties. On sent que Keith Martin a du potentiel et que le Voleur d'Ames n'est qu'un essai pour lui dans le domaine des livres dont vous êtes le héros. Il n'y a qu'à voir son prochain écrit, le « Vampire du Château Noir », que c'est un écrivain bourré d'idées pouvant écrire une histoire très attrayante.

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Dim 20 Nov 2011 - 21:24

C'est avec ce livre que Keith Martin signait son entrée dans la série des Défis Fantastiques.
Une entrée pas vraiment en grande pompe, mais qui reste quand même un LDVELH honorable.

Le scénario est archi éculé, mais Keith Martin réussit à installer dans la première partie du livre (celle qui se passe en extérieurs) une ambiance assez prenante et qui compte quelques rencontres sympathiques.

La deuxième partie, dans les catacombes, est toutefois plus quelconque.

Un livre qui n'a donc rien d'exceptionnel, mais qui se laisse tout de même agréablement faire.

Ma note : 10.5/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9915
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Mer 14 Déc 2011 - 22:46

Premier DF écrit par Keith Martin ce bouquin nous donne un scénario des plus basique, un kill the sorcerer bien classique, il ne restera pas dans les annales des meilleurs ldvelhs.
Néanmoins il a quelques moments intéressants notamment dans sa première partie en extérieur, des rencontres avec des autochtones locaux, un géant des mers ou encore un lézard qui parle
Par contre la seconde partie dans les souterrains est plus basique et guère attrayante, le gros bémol c'est la narration (ce qui est rare avec Martin, mais c'était son premier DF) qui est je trouve assez enfantine.
Au contraire chose que j'apprécie c'est qu'il y a beaucoup de combats, on ne s'ennuie pas à ce niveau la, et la durée de vie est vraiment longue. Le combat final contre Mordranez n'est pas trop difficile, d'ailleurs le livre en lui même reste l'un des plus faciles des DF, il n'y a quasiment pas de PFA et les morts ne surviennent donc que lors des combats.
Au bout du compte on a donc un livre moyen, mais qui est intéressant notamment pour certaines rencontres, ça reste une aventure sympathique, que je classe dans le ventre mou des DF.

Note : 11/20


Dernière édition par Warlock le Ven 18 Mai 2012 - 2:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karam Gruul
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 619
Age : 27
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Dim 8 Avr 2012 - 20:23

Le Voleur d'âme est le premier ldvelh de Keith Martin, et on peut dire que pour son coup d'essai, l'auteur n'a pas pris de risques. On a affaire grosso modo à une classique traque d'un sorcier qui projette de conquérir le monde, et ledit sorcier se cache dans un labyrinthe. Je dis grosso modo car en fait, le but de l'aventure n'est pas au départ de tuer le sorcier, mais de libérer un magicien. En ce sens, le procédé est quelque peu similaire à la Sorcière des neiges où l'on part de la traque d'un monstre au sauvetage du monde...
Mais les comparaisons avec le livre de Ian Livingstone s'arrêtent ici. On n'est pas en effet en présence d'un One True Path ou de quelque chose d'approchant. De plus, les ennemis sont assez faibles (je n'ai pas rencontré d'adversaire avec plus de 10 en habileté) ce qui fait qu'on peut espérer terminer l'aventure avec des statistiques moyennes, d'autant plus qu'il y a des armes magiques. Au niveau des pnj, quelques uns parsèment la route mais ils sont assez peu développés (quelques paragraphes maximum).
L'aventure se divise en trois parties: l'exploration de l'île, l'exploration des souterrains, l'exploration du repaire du boss.
La première, l'exploration de l'île, est la plus réussie. Les paysages sont bien décrits, et on peut faire pas mal de rencontres intéressantes. Le livre aurait vraiment gagné à ce qu'elle soit plus développée.
Ensuite, on doit explorer un souterrain. Cette partie est la plus longue du livre, et est assez répétitive, se résumant souvent à un bête porte monstre trésor. Cela dit, certains passages restent en mémoire après la lecture, ce qui assure quand même un minimum d'intérêt au livre. Le bestiaire est assez basique avec une grande majorité d'orques et de gobelins, même si certains monstres sortent du lot.
La dernière partie se situe dans un monde de l'illusion. Comme souvent dans des lieux similaires, cette partie est la moins intéressante du livre, mais elle est l'occasion d'utiliser les pouvoirs magiques fraîchement acquis (voilà un bon point du livre, la magie).
Le boss final, du nom de Mordranez, est assez peu marquant. Si son modus operandi est décrit au préalable, ce qui place ce boss au-dessus des simples méchants-sorciers-qui-veulent-conquérir-le-monde (dont il fait quand même partie), on n'est pas enthousiasmé plus que cela. Il y a bien un duel magique, mais il est ridiculement court et est loin d'être aussi épique que d'autres, on l'on sait qu'une seule erreur peut être fatale. Le seul point positif avec ce boss, c'est qu'il est loin d'être imbattable.
Pour conclure, on a affaire à un livre honnête mais loin d'être transcendant, un bon coup d'essai qui souffre de la comparaison avec les livres suivants de l'auteur.

12/20
Revenir en haut Aller en bas
http://musicovore.skyrock.com
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 42
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Jeu 10 Jan 2013 - 17:09

Bon, on est un aventurier standard, un pur, un vrai, qui doit aller liquider le méchant sorcier sinon c’est la fin du monde. Excusez-moi si je bâille légèrement…
D’accord, officiellement on est censé délivrer un gentil mage que le méchant à kidnappé, mais nous ne sommes pas né de la dernière pluie n’est-ce pas ?
L’aventure est compliquée par l’absence de toute potion d’Endurance, d’Habileté ou de Chance de notre équipement. Pourtant c’est un magicien qui nous emploie… je le vois assez bien se tordre de rire sadiquement en pensant au pauvre pigeon qu’il a envoyé au massacre.
Peut-être cependant en sommes-nous responsable, car notre équipement se réduit en tout et pour tout à une armure de cuir ( ne me dites pas que c'est par discrétion, on peut refaucher la cotte de maille d'un ennemi abattu ), une épée, un bouclier, des provisions, un sac et une lanterne. pas de corde ni aucun autre équipement, alors que l'intro implique que nous collectionnons les scalps de nos victimes… peut-être qu'entre collectionner des scalps et s'équiper il faut choisir ?

On doit explorer une île en collectant des objets qui pourraient éventuellement être utiles ( y compris chez la version locale du marchand ) jusqu’à trouver l’entrée du repaire du sorcier, un donj’ basique et bête.
Ce n’est pas qu ce LDVH soit vraiment mauvais malgré quelques imbécilités occasionnelles ( oh l'embuscade du sorcier… )mais on s’ennuie. On attend qu’il se passe quelque chose qui éveille notre intérêt mais rien ne vient. Notre ennemi est un maître de l’illusion mais c’est franchement sous-exploité.
Au positif, nous avons l'opportunité apprendre de la magie ( malgré ce que nous avait raconté notre employeur, qu’aucune magie ne fonctionnait dans le repaire du méchant sinon la sienne… je ne sais pas pour vous mais je me méfie de ce type de plus en plus ), aussi de trouver une épée magique intéressante, et des orcs qui mangent un jarret de nain braisé ( a roast dwarf joint ); aussi la confront' finale est un peu développée; mais c’est terriblement maigre pour rtenir notre intérêt défaillant…
Si les objets biscornus qu'on trouve sont utiles, on peut s'en passer, c'est déjà quelque chose.

Au niveau des curiosités de règle, on nous demande souvent de manger un repas ou de perdre 2 End: plus économique ne pas en manger alors et d'en prendre un plus tard pour en regagner 4…

Ce LDVH est pratiquement dépourvu de toute originalité et il n'a visiblement été écrit que pour être vendu, joué et oublié. Autant donc ne pas perdre de temps à le faire et l'oublier tout de suite.

5/20, et je suis indulgent et bon.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13267
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Sam 2 Fév 2013 - 17:33

Keith Martin est l'un des meilleurs auteurs de DFs quand on regarde ses moyennes, peut-être le meilleur. Il n'a pas écrit de mauvais livres ... enfin, si, on pourrait dire celui-là. Ce n'est pas qu'il soit mauvais, il est juste inintéressant au possible. Donc il est mauvais finalement, CQFD !

Mais bon, c'était son premier DF et il en a fait des très bons derrière...

Le livre commence très mal : c'est un KTS, un Kill The Sorcerer, avec une variante : sauver une princesse un mage kidnappé par l'infâme sorcier. Déjà fait. Plusieurs fois même. Cela a commencé avec le Sorcier de la Montagne de Feu, sauf que c'était jamais feu le sorcier puisqu'il a fallut s'y prendre 3 fois pour le cramer. Puis ça a continué, y eu Balthus, Malbordus, Cuniling euh , non, désolé, je m'embrouille. C'est la faute à ce DF et à Mordranez. C'est le méchant, comme son nom l'indique. Et non, il ne pratique pas le cannibalisme nasal, comme son nom l'aurait pu laisser croire. Mordranez est un sorcier maître de l'illusion. Moi j'aurais plutôt dit, maître de l'amnésie tant on va oublier rapidement ce livre une fois refermé.

Mais continuons. Le début du livre confirme, et fait naître les pires craintes. On y croise très vite un Crabe Géant qui s'appelle Edwidge.
Soupirs... Une Brenânerie, c'est sympa dans quête du Graal, mais là ... L'idée n'est pas mauvaise en soi, on aurait pu rendre ce DF plus intéressant : on remplace le mage à sauver par une princesse nommée Edwige pour qui l'on en pince, et voilà. Sauf que non.

La partie en extérieur est très courte et pas trop mal. Reste l'inévitable marchand à la liste d'objets sans mode d'emploi à acheter au pifomètre. L'influence de Livingstone sur ce Keith Martin est flagrante. On va récolter un certain nombre d'objets en se demandant bien à quoi il servent.

Rentrons dans le vif du sujet avec la partie donjon. Au début, c'est un long couloir... Le bestiaire est assez nul. L'un des rares trucs intéressant c'est cette histoire de fumée ... OK j'abrège.
Ce DF est inférieur en tout point au sorcier de la Montagne de Feu dont il s'inspire, sauf sur le style et la jouabilité, les points forts de l'auteur.

Pour le reste... euh, Mordranez a du me jeter un sort d'amnésie...

Résumons :un KTS déjà vu et sans innovation, au bestiaire mauvais. Je ne vois pas comment lui donner la moyenne dans ces conditions. Pas mauvais, juste sans intérêt. Donc mauvais.

Note : 8/20

Revenir en haut Aller en bas
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1357
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Jeu 25 Juil 2013 - 16:26

Le Voleur d’âmes.

Bon déjà l’intro style “mission impossible” fait sourire. Votre mission, si vous l’acceptez consiste à contrer les plans diaboliques d’un sorcier. Oui, oui, encore une fois.
Et comme je vois que vous avez l’air d’un gars à qui on la fait pas, inutile de vous préciser que oui, on a plein de mages hyper puissants qui pourraient s’en charger, mais ils vont tous au festival druidique de la crêpe flambée, c’est quand même pas de bol
Mais revenons à Mordratruc si vous voulez bien. Excédé de n’être arrivé que 5è dans le concours International des sorciers au patronyme ridicule, il prévoit de se venger en enlevant un magicien et en faisant plein de choses bizarres avec les morts ou les rêves. On va faire semblant de le poursuivre mais en fait vous allez libérer le captif. Sauf que Mordraneth a peut-être prévu d’aller le magicien à l’endroit où il n’était pas hier au cas om il reviendrait demain. Si vous avez compris quelque chose, allez vite à Barbès jouer au bonneteau vous allez vous faire un paquet de thunes !

Bon, faudra aller sur une île, mais je vous promets, y’aura pas de lézard… Le garde chiourme est sympa, il fait juste 4 mètres de haut, et il se promène avec Edwige pour nettoyer la plage. Pardon ? Non, je ne vous dirai pas qui est Edwige, je respecte son intimité. Je peux juste vous révéler son signe astrologique : cancer.
Dans les Iron caves, ce sera horrible : des monstres, des couleurs absurdes, des kilomètres de vide, des illusions traîtresses, et …. Une chambre à coucher avec un lit douillet que vous utiliserez avec délice ! Oui, vous vous croirez dans un séjour Campanile un peu trashy, et vous dormirez plus de huit heures au milieu des golems de pierres, prêtres maléfiques et autres éboulements sans vous inquiéter plus que ça. Peut-être même vous plaindrez-vous à la direction du bruit environnant pour justifier votre radinerie en pourboire

N’oubliez pas que la comédie devra faire partie de vos talents. Si un recruteur abscons vous interroge alors que vous errez comme un con au hasard, gardez votre aplomb et prétendez venir remplacer le tortionnaire demi-ogre qui pue la charogne. Vous avez certainement la tête de l’emploi…

Quand vous trouverez enfin la victime ouvrez grand vos oreilles : le plan alambiqué de Mordraneth vous apparaitra dans toute son horreur. Il veut répandre je cite, « la folie et la mort ». Dans quel ordre, on ne sait pas, mais pfiouuuu c’est trop tordu ça. Quel insaisissable génie ce Mordraneth ! Bon, au moins il ne répandra pas les betteraves avariées et les films de Dolph Ludgren sur Allansia mais on n’en est pas loin !

Difficulté: 30%
Intérêt: 08/20

Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1363
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   Ven 7 Aoû 2015 - 14:08

Voici donc le premier DF de Keith Martin. J'ai lu précédemment La Tour de la Destruction et Les Mages de Solani et j'ai eu du mal à croire que ce Voleur d'Ames soit du même auteur.

On se retrouve en effet devant une sorte de Sorcier de la Montagne de Feu revisité tant l'exploration d'un donjon souterrain prend une place importante dans cette aventure. La partie extérieure sur l'île dure tellement peu de temps qu'on finit bien vite par la regretter car c'était pourtant la meilleure du livre.

On retrouve un semblant d'originalité vers la fin avec les tunnels remplis d'illusions de Mordranez qui exploite les peurs des humains mais ça ne suffit pas pour qu'il se démarque de la moyenne des Défis Fantastiques.

Point agréable tout de même il est plutôt sympa à jouer et la difficulté est assez faible. Point d'OTP ici et les combats sont abordables. Quelques objets nous rendent bien service également.

Le Voleur d'Ame est pour moi le prototype du DF moyen, celui dont on risque d'oublier bien vite le contenu et beaucoup de ses congénères de collection ont placé la barre plus haut que lui.

les + :
la jouabilité
l'exploration de l'île
les illusions

les - :
partie souterraine trop longue et dénuée d'originalité
scénario assez faiblard
Keith Martin a fait beaucoup mieux depuis!

difficulté : 40%

nombre de tentatives pour le réussir : 2

note : 10/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 34- Le voleur d'âmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
34- Le voleur d'âmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Percy Jackson, le voleur de foudre
» [Riordan, Rick] Percy Jackson - Tome 1: Le voleur de foudre
» Percy Jackson - Le Voleur de Foudre
» Au voleur! Au voleur!
» Le voleur d'ombres de Marc Levy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit