La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 33- Le justicier de l'univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 33- Le justicier de l'univers   Lun 7 Mar 2011 - 20:58

DEFIS FANTASTIQUES

LE JUSTICIER DE L'UNIVERS


RESUME :

Le Météore décolle dans le vrombissement des tuyères... Aux commandes : VOUS, soldat solaire d'élite et agent spécial du seizième plan temporel. Vous quittez Insulina, votre planète mère, avec pour mission de forcer - seul à bord de votre vaisseau spatial - les défenses de la planète Aarok. C'est là, à l'abri du Dôme aux Merveilles, que l'abominable Cré'Bastin se livre à ses diaboliques expériences. Il a entrepris de se fabriquer une armée à sa dévotion afin de conquérir l'univers. Une armée entière de créatures hybrides, dotées d'une vitesse sidérale dans leurs mouvements : les Préfectas...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LE JUSTICIER DE L'UNIVERS   Sam 12 Mar 2011 - 16:09

Vous aimez la Science Fiction ?
Vous aimez l'aventure ?
Vous aimez les histoires haletantes pleines de rebondissements ?
Vous aimez arriver à la fin d'un livre et regretter qu'il soit déjà terminé ?
Vous n'aimerez pas "Le justicier de l'univers".
04/20


Dernière édition par Voyageur Solitaire le Ven 20 Mai 2011 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13267
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Mer 23 Mar 2011 - 14:41

Ecrit par Martin Allen, ce DF de SF a la réputation d'être l'un des plus mauvais des 60 titres de la série avec le Chasseur des Etoiles, mais j'ai bien souvent entendu cette phrase :
"Ah, mais le Justicier de l'Univers, c'est différent, c'est parodique"... Bien, je note et je la ressortirai tout à l'heure, cette phrase.

Commençons par l'intro : 6 pages ! Mais c'est presque un record, derrière la Créature du Chaos !
On y apprend comment le majordome du palais , l'infâme Cré'Bastin, pris de passion pour la cybernétique et le clonage, s'est endetté pour construire son laboratoire. Il demande alors une augmentation au Roi, qui refuse de le financer, sous prétexte que personne n'a jamais été augmenté depuis 200 ans, et que cela crérait un "précédent susceptible d'ébranler l'économie toute entière".

Après divers larcins, Cré'Bastin propose à la Reine une opération chirurgicale gratuite d'"embellissement", qu'elle accepte. Erreur, elle est tombée dans un piège : Cré'Bastin voulait se venger du Roi, et, avant de fuir, l'enlaidit considérablement, notamment en lui greffant "un énorme ananas au sommet du crâne". L'ananas, c'est la cerise sur le gâteau...

Pas de doute, c'est bien parodique :

Si j'avais une femme de ménage et qu'elle me demandait une augmentation pour financer son laboratoire pharmaceutique cybergénétique privé, je lui dirais certainement non. Si j'étais marié, et que ma femme de ménage propose gentiment de lui faire opération chirurgicale esthétique gratuite, je lui dirais aussi non :
- Déjà , je ne pourrais être marié qu'à une femme parfaite, donc il serait impossible de la rendre plus belle. Mr. Green
- Ensuite parce que si j'étais marié à une femme parfaite, je n'aurais pas besoin de femme de ménage, logiquement Mr.Red
Je plaisante les filles, hein ? C'était de l'humour, je faisais "semblant" d'être macho. Après on s'étonne que je ne sois pas marié...

Bref, Cré'Bastin s'enfuit, créé une armée de clones, Martin Allen oublie de déposer le copyright et se fera piquer l'idée par George Lucas. Passons.

Nous devons donc traquer l'ignoble Scientifique. Tiens, j'ai oublié de dire qu'on incarnait un E.T. avec 4 bras. C'est original ça. Et pratique si on veut lire un ldvleh en explorant plusieurs § à la fois. Enfin, pour accomplir notre mission, nous avons un vaisseau spatial, le Météore.
Pour le piloter, une page de règles obscures qui parle de valeur absolue : concrètement, il faudrait plutôt rebaptiser le "Météore" en "Boulet".
Je n'ai jamais rien compris à son pilotage, que ce soit adolescent ou plus tard, à l'époque où j'étais au sommet de ma forme mathématique. Si quelqu'un a compris, qu'il m'explique cette histoire de Tangage -30 / Roulis +20 / Lacet -18 .
D'ailleurs, dans le livre, il y a aussi 2 mini-jeux qui sont également lamentables.

Venons-en à l'aventure elle-même. Non je ne spoilerai pas. Notez bien que je n'aurais aucun scrupule à le faire, je vous rendrais même plutôt service en le faisant.
Le Bestiaire du ldvelh est toujours à peu près pareil : on prend un animal, ou un légume, ou un objet. On multiplie son nombre de pattes, ou on change sa couleur. Et on lui donne un nom d'une syllabe qui ressemble à une formule de Sorcellerie, genre : Glip, Krill, Dèk, ou Gloup, Buzz, Fuck, The, Crou, Pion pour vous donner une idée.

Il y a quelques PNJs tous aussi nuls, comme les gardes "Pisselit" et "Crocus", le mémorable Grosbulle, Long-Nez et Grandes-Oreilles, le petit gnome bleu qui conduit une mini-pelleteuse, le majordome-truite, l'homme-cheval sans bras, etc ...
Notez qu'un PNJ nous prend nos armes sans qu'on nous propose même de l'attaquer, et qu'il refait pareil après en nous piquant tout notre fric, mais l'auteur ne nous propose toujours pas de l'attaquer. Je tiens à dire à l'auteur que n'est pas crédible. Même le Dalaï-Lama ne se laisserait pas faire, il pêterait un câble et donnerait dans le coup de boule. C'est d'ailleurs ce que j'ai envie de faire en lisant ce livre.

"Ah, mais le Justicier de l'Univers, c'est différent, c'est parodique"...
D'accord, mais tout le monde n'a pas le talent de Brennan dans Quête du Graal. M'étonnerait que Martin soit le frangin de Woody Allen, vu l'humour.
Parce que le Justicier de l'Univers, ce n'est pas drôle. Il vous vient même des idées de suicide en le lisant.
Ou n'importe quelle autre idée, si vous survivez à la frustration de cette lecture :

Un végétarien s'engloutirait des steacks tartares.
Enrico Macias casserait sa guitare après avoir joué un morceau de death metal.
Un bon baba-cool comme Antoine se raserait les cheveux, mettrait un blouson de skin et irait défoncer son voilier avec une batte de baseball en criant "A Mort" au lieu d'Atoll.
Moi-même, grand collectionneur de ldvelhs qui en prend grand soin, j'ai une envie folle de prendre ce livre et de plonger des aiguilles vaudous dans sa couverture. De le brûler, de le déchirer, de le trainer dans la boue en lui donnant des coups de fouet :
- mais tu vas crever , enfin ? Saaaalllopppeeerie de livre !

Restons zen. Je signale une erreur de renvoi dans le livre, à la fin du paragraphe 1 : on a oublié de nous proposer le choix suivant :
"ou si vous voulez vous épargner une heure de lecture nullissime, rendez-vous directement au 400" : ça ira plus vite, vous n'aurez rien raté, et vous ne songerez pas à cette heure bêtement perdue sur votre lit de mort.


Note : 0 / 20 , ou la valeur absolue de zéro, si vous préférez. Saaaalllopppeeerie !








Revenir en haut Aller en bas
AllezAu14
Champion
Champion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 363
Localisation : Village de la Pierre qui Mue
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Mer 23 Mar 2011 - 22:28

Voici un autre DF de science-fiction, et sous une autre approche que les livres précédents. Ici, c'est le genre décalé, peut-être le style du Hitchhiker's Guide to the Galaxy. Une seule chose à dire là-dessus : on aime ou pas.

L'histoire se déroule et n'est pas très difficile. On est surtout attiré dans des situations absurdes. Dans une station spatiale, poursuivi par des boules oranges, on s'arrête pour jouer au billard.
Plus tard, on rencontre une espèce de gnome monté sur une machine bizarre, qui nous oblige à aller dans un bouge passer trois épreuves loufoques. La seconde, surtout, nous met aux commandes d'un engin digne de celui de South Park (les connaisseurs apprécieront...). On croisera également un robot à deux canons et deux têtes qui se chamaillent entre elles. La fin est appréciable : elle ne se termine pas avec un boss de fin de niveau comme on aurait pu s'y attendre.

La seule chose que je reproche à ce livre est quelques idées mal exploitées. Les règles sont les classiques du DF. À quoi nous servent nos quatre bras, mis à part en perdre un (et stupidement en plus) ? Les règles de conduite du vaisseau spatial sont faussement complexe, et ne servent qu'une fois, dans une rencontre qui ne rapporte rien et est tout-à-fait évitable.
Le livre aurait certainement gagné à éviter les passages sérieux, et à épargner des PFA au héros. Pourquoi ne pas envisager des clones à la Paranoïa, pour reprendre l'aventure sans tricher ?

En conclusion : un bon moment de lecture, tout de même, mais peut mieux faire.

Note : 10/20
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Sam 26 Mar 2011 - 21:35

Des l’introduction on se dit que ce livre est un intrus dans la série. Le problème c’est que tout le long on se demande ce qu’a fumé l’auteur quand il l’a écrit. Il y a un alternance de passage semi-sérieux et de n’importe quoi. Dommage car il y avait quelques bonnes idées comme le vaisseau spatial, les mini jeux.
Notre objectif arrêter un savant qui a mis au point une race de guerrier parfait (des hommes a tete de chien !). Au cours de notre périple , il y a de nombreux evenemnt marquant mais dans le mauvais sens. Des passages gonflants comme le grobulle, le cyclindre enfoncé dans l’estomac , le duel dans le bar, et surtout le maudit matou qui n’aurait pas eu le temps de faire la moitié de ce qu’il a fait au héros qu’il se serait déjà pris une tarte dans la g… Notre heros a 4 bras mais pour ce qui est du cerveau… Personnellement j’ai bien aimé le rebondissement final l’une des rares choses positifs de l’aventure.

Points positifs
-La fin
-Les mini jeux
-Quelques moment d’humour

Points négatifs
-Des personnages enervants
-Un héros digne de walt disney (Pas de Bol c’est Simplet)
-Des situations aberrantes
-Un ton mi figue mi raisin.

04/20
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Ven 15 Avr 2011 - 23:31

Ce DF est incroyablement mauvais, il n'y a vraiment rien à sauver.
On est transporté de situation en situation plus absurdes les unes que les autres, ça n'a ni queue ni tete, aucune cohérence dans les evenements, les descriptions sont completement loufoques et tout a fait stupides, le scenario est ininteressant au possible. L'univers que présente l'auteur n'est qu'un chaos de folies, on adhère pas une seule seconde à toutes ces inepties.

Le Justicier de l'univers doit etre un des livres-jeux les plus durs a terminer à la loyale, car il y a beaucoup de morts injustes et je ne vois pas comment on peut etre assez patient pour accepter de recommencer le nombre de fois nécessaire pour terminer un livre aussi mauvais.

Ce livre est en fait une mauvaise blague, l'auteur a sans doute voulu faire une sorte de parodie de la SF, mais ne vous y trompez pas. C'est d'un ennui mortel, une lecture totalement déprimante.

Note: 1/20

Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9915
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Mer 20 Avr 2011 - 19:06

C'est un peu du grand n'importe quoi ce livre, avec des situations plus loufoques les unes des autres, sans grande cohérence, on passe d'une péripétie à une autre sans transition.
Il est un peu trop décalé et l'humour spécial, pour moi le seul point vraiment positif du livre c'est qu'il y a beaucoup de combats, et pas mal de rebondissements même si les situations sont pour la plupart grotesques.
Les pnjs nombreux sont comment dire, spéciaux, avec des grandes oreilles, des longs nez,une femme elfe, un morse humanoide, un bestiaire certes varié, mais vraiment un peu trop too much.
Sans oublier un gnome idiot et sa machine diabolique, et de nombreux autres personnages incongrus, les pfa sont aussi fréquents et bien souvent injustes, bref ce n'est pas la meilleure aventure du genre, une parodie plus que ratée.
Pourtant l'idée de base pouvait être intéressante, mais ce ton décalé est mal venu, le must étant surement le Grobulle, bestiole orange flasque voulant nous engloutir...
On a donc un livre qui se voulait parodique et qui en devient indigeste, pourtant je ne l'ai pas trouvé si nul que ça, surtout à cause des combats (en vaisseau ou bien à l'épée), mais bon le résultat est vraiment trop décalé, et l'humour trop lourd, on repassera pas donc...

Note : 6/20
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Mer 29 Juin 2011 - 17:17

Voici enfin la chronique d'un livre que j'attendais de faire depuis un bon moment, surtout que je n'arrêtais pas d'entendre du mal à son propos. Ce livre est « Le Justicier de l'Univers », et je me réjouissais vraiment d'en faire une critique négative. Mais, il y a un problème à ce niveau-là, je risque d'en surprendre plus d'un, mais si je ne peux pas faire une critique dégradante, c'est tout simplement… parce que j'ai bien aimé le livre ! Et oui ! D'ailleurs, j'ai réussi à trouver, et non sans forcer, plusieurs points positifs. Tout d'abord, il y a un historique au début du livre, ce qui est toujours appréciable. D'accord, ce qui est écrit n'est pas toujours très intéressant et très intelligent, mais au moins, lorsqu'on se lance dans l'aventure, on ne fonce pas dans l'inconnu, on sait un peu près de quoi il en retourne. Ensuite, les illustrations sont de bonnes factures, même si elles ne sont pas exceptionnelles. Ne sont pas Martin McKenna et Alan Langford qui veut. Ensuite, et là je crois que c'est un record dans les Défis Fantastiques que j'ai lus jusqu'à maintenant, il y a énormément de combats, du jamais vu ! Est-ce que c'est vraiment un point positif ? Pour moi en tout cas, oui. Un conseil : gardez vos dés toujours tout près de vous ! Bien sûr, qui dit histoire se déroulant dans l'espace, dit combats spatiaux. Ceux-ci possèdent des règles simples, mais efficaces, en tout cas, elles ne sont pas difficiles à mettre en pratique, et c'est une bonne chose. Bon, il y a bien cette règle incompréhensible avec les roulements du vaisseau, sa trajectoire et autres pour approcher d'un vaisseau ennemi, mais bon, avec un peu de logique, vous trouverez la solution après quelques essais. Évidemment, vous n'êtes pas seul dans l'univers, vous allez côtoyer plusieurs personnages non joueur, et même si ce n'est que le temps d'un paragraphe, je n'ai pas souvent vu un livre qui en proposait autant. Certains vous aideront, d'autres qui, au contraire, vous mettront des bâtons dans les roues. Au niveau de l'intrigue, celle-ci est simple, mais on reste quand même assez surpris de la tournure de la fin… En tout cas, moi je l'ai été. Venons-en aux passages intéressants du livre, j'en ai relevé quelques-uns, notamment la station abandonnée du début. Ok, l'ennemi qui nous pourchasse ne fait pas très sérieux (ce sont de grosses boules de poils oranges) mais l'idée est bonne. J'adore être dans un lieu inconnu qui, à l'époque, était peuplé et dont cette population a été décimée par quelque créature, ça fait assez film. D'ailleurs, on rencontre plusieurs cadavres et même des survivants qui, soit vous aideront ou, comme je l'ai déjà dit, vous attaqueront. Ce qui a dérangé chez certaines personnes lors de ce passage, c'est que le personnage est poursuivi mais prend quand même le temps de faire un billard. Mais il faut dire que c'est optionnel, ce n'est pas d'office !! Certes, c'est un choix idiot, mais libre à vous de le faire ou non. Autre chose – toujours dans la station abandonnée – à chaque endroit passé, nous pouvons prendre, dans une liste établie dans le paragraphe, deux à trois objets. On s'en doute, ceux-ci seront utilisés pour combattre le chef des boules de poils orange. Certains ont trouvé l'idée absurde car rien n'est indiqué quel objet sera plus efficace qu'un autre. Mais d'un côté, c'est logique ! Par exemple, une tronçonneuse fera plus de dégâts qu'un simple bout de ficelle, non ? Bon, je poursuis sur ma lancée des événements intéressants. L'idée des trois épreuves est bonne (même si la troisième est assez nulle). Mais ce que je préfère reste quand même la fin. Une immense bataille se déclenche et l'on doit occire le dernier survivant. Bien vu. Je vais terminer sur les points positifs en disant que la durée de vie est longue, et que le héros sort un peu de l'ordinaire puisqu'il s'agit d'un humanoïde ayant quatre bras. Du côté négatif, je trouve que, malgré tout ce que j'ai dit d'élogieux, il manque quand même de l'ambiance, et c'est même assez flagrant. De plus, la narration est assez bonne mais le style écrit n'est pas top. J'entends par-là que les descriptions des lieux ne sont pas toujours faciles à comprendre. Autre chose : si vous avez tiré des statistiques moyennes ou minimales, relancez les dés, vous n'avez aucune chance de finir le livre (du moins, au niveau des combats, car sinon, il n'y a presque pas de difficulté). Pour terminer, je l'avoue ouvertement et je le clame haut et fort: mais pourquoi l'auteur a choisi des noms si ridicules pour les noms des lieux et des personnages ??? Et pourquoi a-t-il des choix aussi saugrenus que de faire du billard alors que nous sommes en danger de mort ? Je ne parle pas des méfaits du méchant du servir (je ne me souviens plus trop ce que c'était exactement, mais il a transformé la tête d'une patiente en un ananas ou un truc de ce genre). Ah oui, une anecdote qui me revient en tête et qui m'a fait sourire: tout au long du livre, on nous informe que le méchant a crée une race des soldat parfaits – les Perfectas –qui sont censés être véloces, rapides, sanguinaires, j'en passe des pires et des meilleurs. Au final, lorsque nous avons l'un de ces combattants en face de nous, on s'aperçoit que ses caractéristiques sont : Habileté: 8 Endurance: 8. À peine plus fort qu'un Orc…Cherchez l'erreur…
En résumé, un livre qui m'a surpris en bien car celui-ci renferme plusieurs bonnes idées, mais, par moment, un peu gâché par des noms et des situations plus que grotesques. Néanmoins, si on enlève le 2ème degré flagrant, les noms ridicules des lieux et des personnages, on a là un livre plus que correct. Et même si le manque d'ambiance se fait ressentir, le livre a d'autres qualités (celles citées ci-dessus) pour qu'on y fasse abstraction.

Note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Dim 16 Oct 2011 - 19:05

Enfin un chef d'oeuvre.
Mais oui, je suis très sérieux, il est largement mieux que mon dernier LDVELH, promis !

J'ai oublié de vous préciser qu'il s'agissait des trafiquants de Kelter. Autant dire que je n'étais pas très exigeant.
Je me suis douté du guêpier dans lequel je m'étais fourré dès l'intro, avec le coup de l'ananas greffé sur la tête de la reine (!!!)
Les péripéties sont absurdes, l'ambiance est absente et l'ensemble pourrait bien vous dégouter à jamais de lire de la science fiction.
Allez, un petit point positif tout de même : le héros extraterrestre avec ses 4 bras s'éloigne du prototype habituel.

Ma note : 3/20. A fuir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Dim 16 Oct 2011 - 20:18

Un DF de science fiction et encore une fois un ratage, un bide intersidéral.
Pour uen fois qu'on incarne un extraterrestre c'est pour avoir un vaisseau auxquel j'avoue avoir zappé les regles car complexes.
Pas grave vu que l'auteur semble avoir zappé la coherence et de nombreuses rencontres sont plus loufoques que spaciale.

Dommage car je suis sur qu'il avait moyen de faire qq chose de mieux, même avec ce scenar bancal.

Note : 05/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Mer 3 Juil 2013 - 22:33

Le justicier de l’univers. Vous êtes un mercenaire chargé de ramener un Crét…heu pardon un cré’bastin à la justice. Le problème est qu’il a crée une armées de prefectas pour nous barrer la route. On notera que la plupart des préfectas ont une habilité de 8 et une endurance aussi faible alors son armée est franchement ridicule. Et pour finir, vous serez empereur…rien que ca. Bien sur le destin peut être motivant, le seul problème c’est qu’il est pratiquement impossible d’y parvenir. Premièrement les combats en vaisseau auraient constiuté une idée intéressante. Le seul problème est que tous nos ennemis ont des stats supérieures à nous. On démarre avec un handicap par rapport à eux et à peine est on au troisième paragraphe que l’on perd dans un duel de vaisseaux. Et c’est pareil pour tous les autres. D’ailleurs pour récupérer un objet indispensable à la fin de la quête, il faut combattre un vaisseau où ca se termine à quitte ou double. Et encore, il faut avoir eu le miracle d’avoir survécu jusque là. Mais après les pièges sont nombreux et souvent mortels. Il faut avoir fait un sans faute dans la recherche d’objets si on ne veut pas perdre trop de points de vie. Heureusement que les combats classiques ne sont pas trop compliqués mais étant donné que l’on perd également des points d »habileté au fur et à mesure. De plus à un moment donné, il faut savoir juguler avec tangage,roulis,lacet. Même après avoir lu les indication s, je croyais avoir compris et en fait pas du tout. C’est du pur hasard. Je ne vois pas trop l’utilité de ces manœuvres alors qu’on ne le voit qu’une fois dans le jeu. D’autre incohérences subsistent. On attrape une certaine malédiction qui peut nous tuer et on se balade tranquille. On est poursuivi par des monstres boules et on  joue au billard et au ballon. On perd un combat à mains nues, on regagne tous nos point s d’endurence. A la toute fin si on a pas l’objet que demandent des créatures, on arrive quand même à nos fins.

Ensuite le scénario est intéressant de temps à autres :

Spoiler:
 
Malheureusement ce n’est pas souvent.

L’écriture est très bâclée et quand on lit l’épilogue, on se demande si l’auteur a vraiment réfléchi avant de créer son roman. Le début est très bâclé aussi. D’ailleurs on n’accroche pas du tout.

Le seul point fort : la durée de vie

Conclusion : à fuir au plus vite
Note :  4/20    


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ocinrep
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Balance Chèvre
Nombre de messages : 640
Age : 37
Localisation : Sur le départ
Profession : S'occupe de sa fille
Loisirs : Survivre.
Date d'inscription : 12/04/2009

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Jeu 17 Sep 2015 - 15:09

Voici ma critique tres rapide:
Je n'aimes pas la science Fiction en defis fantastique a part le mercenaire de l'espace, donc plus j'ai avance dans cet etron moins j'ai eu envie de le finir, l'aventure est nul, les dessins sont nuls, les noms sont ridicules, la fin est merdique aucun boss de fin sauf une pincee de sel (logique). Les creatures sont ridicules de formes, de propos et de noms. Les detours imposes sont inutiles, les stations spatiales sont vides, on dirait un bureau de poste apres 16h.
Ce livre sent le sapin aux KK, lubrifiez le bien et carrez le bien deep dans l'auteur.
Ma note finale:
0/20

Et ma vraie note:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gagadoth
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Gémeaux Singe
Nombre de messages : 669
Age : 25
Localisation : Asturyan
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   Dim 6 Déc 2015 - 16:50

Yahiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir!

(très constructif, je sais. J'ai bien rigolé en lisant l'intro mais après, bon....)

1/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 33- Le justicier de l'univers   

Revenir en haut Aller en bas
 
33- Le justicier de l'univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 33- Le justicier de l'univers
» Le Justicier de l'Univers
» Un justicier dans la ville, le remake
» Des dessins uniquement sur l'univers Castlevania
» Personnage de l'univers d'albator : libre inspiration

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit