La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 30- Les gouffres de la cruauté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King


Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages: 11234
Age: 30
Localisation: dans son lugubre manoir
Date d'inscription: 28/09/2008

MessageSujet: 30- Les gouffres de la cruauté   Lun 7 Mar - 21:06

DEFIS FANTASTIQUES

LES GOUFFRES DE LA CRUAUTE



RESUME :


De sinistres créatures noires infestent le petit royaume de Gorak ; aux quatre coins du pays, les habitants se font attaquer sans motif apparent. Ce que craignait le régent Ridemark a fini par se produire : au plus profond du donjon de Gorak, les Grands Sceaux ont été brisés - le Vrai Bouclier a disparu ! Si Orghuz, rival autrefois malheureux de son frère Tancrède, mettait avant vous la main sur le Bouclier, il deviendrait invincible... VOUS seul, héritier de Tancrède, êtes capable de vaincre l'un après l'autre les Sept Khuddams, puis Orghuz lui-même, avec l'aide de la douce Tabasha, la déesse chatte.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
craft
tas de fumier
tas de fumier


Masculin
Nombre de messages: 2853
Date d'inscription: 25/07/2008

MessageSujet: Re: 30- Les gouffres de la cruauté   Jeu 10 Mar - 14:09

caca Mad

02/20
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes


Nombre de messages: 604
Date d'inscription: 25/10/2007

MessageSujet: Re: 30- Les gouffres de la cruauté   Ven 25 Mar - 23:39

Bien avant ratatouille, les gouffres de la cruauté permettais a un marmiton de devenir un héros. Et tout ceux arrivé au bout de ce livre mérite ce terme. A la fois mauvais livre et mauvais jeu. Les paragraphes sont assez court, très peu de description le record avec des paragraphes proposant juste un nouveau choix de direction ! Des pfa injuste (mort sur choix droite gauche) et le summun les combat en un coup ! La c’est simple un lancé de dé pour vous un pour l’adversaire si l’adversaire a un total plus élevé vous etes mort quelques soit vos stats et sans possibilité d’avoir recours a la chance ! Sachant que certains paragraphe vous imposse 3-4 combats de ce genre d’affilé ! Nous sommes sensé entre aidé par une deesse chatte mais elle est si peu utile que l’on oublie souvent sa précense ! Pas beaucoup de passage marquant a par la chasse des orcs . A noter aussi lque pour une personne n'ayant jamais touché une épe de sa vie nous combattons sans crainte et avec taletn Wink Bref a éviter.

Points Positifs
-Les khudhams
-L’introduction
-La cuisson des aliments
-Le code des sensitifs


Points Négatifs
-Les combats a un coup
-Les illustrations
-Tabasha
-Pas d'ambiance

02/20
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo


Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages: 8865
Age: 36
Date d'inscription: 07/03/2009

MessageSujet: Re: 30- Les gouffres de la cruauté   Mer 30 Mar - 19:09

Une aventure souterraine bien souvent critiquée que je trouve pas si mal que ça, malgré son extrême difficulté et ses morts injustes, je le classe dans le ventre mou des DF.
On a certes pas l'impression d'êtres dans des profondeurs infernales, mais il recèle de quelques moments sympa, et beaucoup de combats ce que j'apprécie vraiment, les rencontres sont souvent périlleuses.
Les illustrations de Nicholson ne sont pas mauvaises sans être magnifiques, l'ambiance n'est pas franchement grandement rendue, mais bon le sentiment de danger est quand même bien présent.
J'aime particulièrement le fait de devoir vaincre les septs Khuddams, adversaires retords, une belle trouvaille, la présence de Tabasha la chatte déesse même si elle est sympathique n'est pas suffisamment exploitée, c'est dommage.
Enfin la rencontre avec le peuple souterrain Gaddon nos alliés donne un ton moins solitaire à l'aventure, par contre on ne ressent pas le sentiment d'être sous terre, c'est mal rendu.
Il y a donc de tout dans cet opus, du bon et du mauvais, l'idée de départ était pourtant attrayante, ça reste pour moi un DF moyen.

Note : 11/20
Revenir en haut Aller en bas
Milk
Maître d'armes
Maître d'armes


Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages: 2686
Age: 35
Localisation: Montreal, Canada
Date d'inscription: 22/09/2009

MessageSujet: Re: 30- Les gouffres de la cruauté   Sam 28 Mai - 11:01

Un livre qui porte bien son titre, en effet son auteur Alkis "Luke Sharp" Alkiviades se montre carrement cruel, voire impitoyable. Tellement que ca en devient ridicule et presque humoristique et pour ma part je crois qu'il s'est bien marrer en ecrivant ce livre (enfin regardez le , il a l'air de quelqu'un qui n'aurais pas idee de se foutre de votre gueule? Bin non, justement). En effet on passe rarement plus d'un ou deux paragraphes sans risquer notre vie. Premiere chose a savoir si vous voulez faire ce livre donc, pour plus de plaisir ludique, je le deconseille a la loyale, je crois que l'auteur lui-meme vous dirais la meme chose (vous referer encore une fois a sa photo). Les paragraphes de mort instantanees se suivent et ne se ress...enfin oui ils se ressemblent, vous etes mort d'une maniere completement gratuite et c'est tant pis pour vous, espece de gros nul (tellement chiant que j'ai d'ailleurs fini par les ignorer). Sans compter les epreuves qui tuent si on les ratent. Encore si c'etait seulement des epreuves d'habilete ou de chance (dans ces cas apres tout suffit de tirer les stats maximum au debut). Mais non, MONSIEUR Sharp s'amuse a inventer ses propres epreuves ou notre survie dependra entierement d'un coup de des chanceux placant la plupart du temps nos chances de survie a 50%. c'est simple, j'ai compter...24 fois j'ai du tenter une epreuve, 14 d'entre elles menant a une mort instantanee si ratees et seulement 6 epreuves dans les 24 etaient des epreuves de chances. Une de ces nouvelles regles sont les "fameux" combats a un assaut, on lance les des pour nous et pour l'adversaire, celui qui a le resultat le plus elever gagne, l'autre peri, l'habilete n'entrant aucunement en compte. Ridicule. Moi j'ai changer les regles pour ces occasions, le premier qui reussi a avoir un resultat plus elever deux fois de suites (si on tire par exemple plus bas le premier coup mais plus haut le deuxieme, ca reccomence a zero, comme au tennis quand le score est egal). Et encore ca reste tres difficile et en fait statistiquement je ne crois pas que ca fasse vraiment de difference mais bon, je suis nul en statistiques.

Pour les autres epreuves, quand elle ne tuent pas, elles blessent et pas seulement notre orgeuil (d'ailleurs il y a aussi un bon nombre de paragraphes ou l'ont sera blesser sans rien pouvoir y faire, oui, Alkis Alkvili...Alkaval...Alkolo....enfin le grec quoi vous veux mort). Par contre, c'est deja ca, on aura beaucoup d'occasions de regagner des points de chance (dans le chemin qui m'a mener a la victoire, qui n'etait soit dit en passant vraiment pas le meilleur, j'ai repris dix points. C'est plus que j'en avait perdu.) et notre compagne de route dans cette aventure, un chat au pouvoirs legerement magiques, pourra nous redonner nos point d'habilete ou de chance en entier une fois chacun. C'est original certes cette compagne mais pas super bien presenter ou implementer, je soupconne surtout que l'auteur a cette epoque avait une chatte qui s'apellait probablement aussi Tabasha et qu'il a voulu l'inclure dans un livre. Etant un amateur de chat moi-meme, c'est le genre de truc que je ferait. :-p

Outre sa difficulte exageree la plus grande faiblesse de ce livre est dans l'enchainement tres aleatoire des evenements. En effet tout se tient assez mal. On passe d'une situation a l'autre sans vraiment comprendre comment on en est arriver la. On comprend mal ou on se situe ou ce qui se passe. Par exemple si il n'etait pas dit au tout debut que nous sommes supposes etre sous-terre je ne m'en serais probablement jamais douter, les descriptions plus precises de l'environnement sont presques inexistantes, on arrive pas a faire un lien entre un lieu et un autre, c'est comme si dans la tete de l'auteur c'etait evident mais qu'il a oublier de partager sa vision avec nous. Je me suis senti un peu perdu du debut a la fin. Resultat on est jamais emotionellement investi dans cete aventure. C'est dommage parce que les illustrations de l'excellent Nicholson mettent, sinon, bien dans l'ambiance (mieux que le texte ne le fera) et puis tout ces orques et ces Khuddums (voir un peu plus bas) donnent une ambiance dark fantasy que j'apprecie d'habitude beaucoup. L'autre faiblesse encore plus grave qui est intrinsequement lier a ce manque de coherence entre les lieux est que la plupart des choix (aisemement 90%) que l'on aura a faire a la fin des paragraphes sont du type gauche et droite, et tout ca sans aucun indice du meilleur chemin a prendre (et comme mentionner plus haut plusieurs de ces choix peuvent causer notre perte instantanement).

On nous dira en debut de jeu que pour venir a bout du vilain de service, il faudra d'abord trouver et tuer tout ses Kuddhums (sorte de Generaux aux allures vampiresques, on pensera quand meme un peu sinon aux Spectres de l'Anneau) au nombre de 7 alors immediatement on pensera avoir affaire a un OTP. Mais finalement c'est faux (heureusement d'ailleurs, si en plus du reste c'etait une OTP alors la..) On aura aucunement besoin d'en rencontrer meme un seul pour finir le livre. Enfin, il sera peut-etre PREFERABLE quand meme d'en avoir tuer le plus possible avant d'arriver a la fin mais ca n'est pas necessaire, sauf qu'il faudra PEUT-ETRE sinon enchainer plusieurs combat difficiles (ce que perso j'ai eu a faire, n'ayant rencontrer et occis qu'un seul Khuddum durant la quete). Parlant de la difficulte des combats...ils sont frequent et assez serieux d'habitude mais dans le chemin que j'ai suivi j'ai trouver a moitie chemin un objet qui, a moins que j'ai mal lu, permet de gagner TOUT les combats sans perdre aucun point d'endurance.... J'ai trouver ca tres bizarre. Tellement que je ne m'en suis pas servi. J'aurais du pourtant ca aurait ete juste surtout vu la difficulte du reste, mais j'ai trouver ca trop avantageux. C'est a croire que l'auteur ne sais plus ce qu'il veut, nous voir mort ou nous rendre la vie trop facile? C'est pour s'excuser?

En fait le livre m'a donner l'mpression d'etre meme tres loin d'un OTP, et ca c'est un point positif, enfin. Il semble qu'il y a une bonne liberte possible et plusieurs chemins differents a prendre et malgre le nombre de choix differents et le fait que le livre s'en tient aux 400 paragraphes habituels, le livre reste quand meme d'une tres bonne duree (ce qui est suspect...peut-etre tout les chemins que je n'est pas pris menaient-ils tout a la mort?...) Mais tout ca sera un peu gaspillee parce que comme j'ai dit on ne s'interresse jamais vraiment a ce qui arrive puisqu'on est toujours un peu desoriente. Meme qu'a la fin j'avais un peu hate que ca finisse.

Il reste que malgre tout je n'ai pas trouver ce LDVELH entierement execrable. Je ne pourrais vraiment mettre le doigt dessus et expliquer pourquoi, disons que c'etait un livre qui est parti sur une bonne base mais qui aurait du etre retravailler avant d'etre publier, la difficulte je peux passer outre, suffit de ne pas suivre les regles a la lettre, c'est plutot tout le reste que j'ai mentionner qui aurait du etre paufiner. Ca laisse l'impression d'un potentiel gache.

Note: 11/20
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres


Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages: 5665
Age: 29
Localisation: Dans son sombre Palais
Profession: Seigneur déchu et exilé
Date d'inscription: 20/03/2005

MessageSujet: Re: 30- Les gouffres de la cruauté   Lun 30 Mai - 20:04

Voici à nouveau un autre livre que je n'ai jamais lu, et jamais joué, auparavant. Et avec un titre comme celui-ci, je ne pouvais que m'en réjouir ! Au final, même s'il ne me réserve pas autant de surprises que « l'Épée du Samouraï » et les « Spectres de l'Angoisse », je dois dire que « Les Gouffres de la Cruauté » n'est pas si mal. J'en ressorts autant de points positifs que de points négatifs. Tout d'abord, voyons ce que j'ai retiré de bien. Déjà, il y a beaucoup d'actions. Ensuite, bien que relativement banale, l'histoire est assez particulière puisqu'elle se déroule en intégralité sous terre. Pourquoi pas, c'est une bonne idée, surtout si l'ambiance est bien décrite, comme c'est le cas ici (En dépit des illustrations plus que moyennes, celles-ci contribuent grandement à la trop bonne atmosphère des lieux du livre. C'est-à-dire sombre et un peu glauque). Évidemment, chose importante, l'aventure est très bien menée, grâce à un bon style écrit et une bonne narration. En plus, ladite aventure est agréable à suivre, car il y a beaucoup de chemins à dispositions et peu d'objets nécessaires à la réussite de la mission. Ce qui veut dire que Les Gouffres de la Cruauté fait partie de ces livres où nous pouvons le rejouer plusieurs fois, sans être voué à l'échec au final. Une autre idée que j'ai bien aimée, même si c'est du déjà vu, c'est le fait de devoir d'abord tuer le maximum de Lieutenants, qui sont les gardes du corps du boss final et au nombre de sept, qui sont disséminés à un peu partout dans les souterrains. À nous de les débusquer ! Toutefois, il me semble que c'est impossible de les trouver - et de les vaincre – tout les sept sur l'itinéraire, justement, à cause des nombreux chemins proposés. Au niveau des passages intéressants, on retiendra le moment se déroulant dans l'auberge, en compagnie des Trolls et des Orques, qui est également l'origine de la première apparition du premier Lieutenant, appelé Khudam. J'ai aussi bien apprécié le "jeu" des orques, qui consiste à poursuivre le héros que nous incarnons, tout en lâchant des griffons. Sympathique, mais très dangereux pour le héros ! La mort est à chaque tournant ! Mais mon moment préféré reste tout de même celui où nous sommes en compagnie de chevaliers survivants et où nous devons contenir les assauts de l'ennemi. J'adore ce genre de scène de batailles. Il y a également plusieurs personnages non joueurs que nous rencontrons en cours de route. Dernier point, nous sommes accompagnés tout au long de l'aventure par une chatte qui peut nous aider à plusieurs reprises, comme nous apporter des provisions (que nous pouvons cuire à l'aide de combustible trouvé préalablement, et qui nous font regagner 6 points d'endurance au lieu de 4) ou en distrayant les ennemis. (Cependant, je dois dire que, par rapport à la place que prend ce chat sur la feuille d'aventure, cette petite bête est souvent très peu sollicitée, comme si l'auteur l'avait oubliée en cours de route). Bon, passons aux points négatifs. Je rectifie, il y en a peut-être moins, mais ce ne sont pas n'importe lesquels. Déjà, la durée de vie est assez courte, normal, vu que le bouquin est loin d'être linéaire. Ensuite, les combats sont difficiles, et nombreux qui plus est. Donc, pour celui qui possède une habileté en dessous de 10 et une endurance dans la moyenne, il n'a aucune chance de s'en sortir. Et si la difficulté ne tenait qu'à ça, ça irait encore. Mais non ! En plus, il y a énormément de morts subites, soit sous forme de paragraphes de morts directes (normales) soit sur un lancer de dés… Pas cool, ça. Ensuite, dans ce livre apparaît un nouveau genre de combat. Le combat dit "en un Coup". On lance un dé pour nous et pour l'adversaire, et celui qui tire le plus petit nombre, perd le combat… et meurt. Alors, quand on a trois combats de ce genre d'affilés, nos chances de survie sont bien minces… Pour terminer les points négatifs, et là, j'ai de la peine à le digérer, c'est quand on termine une mission pas facile au point d'avoir hâte de lire le paragraphe de fin, et qu'on constate qu'il ne fait que trois lignes, il y a de quoi se tirer les cheveux !!!
En résumé, un livre possédant beaucoup de qualités, mais qui possède également les pires défauts qu'on puisse trouver dans un livre-jeu. Bref, les deux extrêmes. Néanmoins, l'aventure est plaisante et relativement palpitante, on ne se lasse pas de la lire. Il y a pas mal d'idées originales et autant de bons passages. De plus, l'ambiance est vraiment très très bonne.

Note : 16,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT


Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages: 11067
Age: 40
Localisation: Inconnu
Profession: Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs: ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription: 27/12/2009

MessageSujet: Re: 30- Les gouffres de la cruauté   Dim 16 Oct - 18:35

Un DF qui m'a laissé juste un souvenir : trop dur et trop sadique !
Les paf sont nombreux et les morts par lancé de dés se compte a la pelle.
Quelques passages interessants mais immersion plutot faible.

Bref un DF qui avait un potentiel mais gaché par la difficulté liée au combat en 1 coup.

Note : 06/20 (09/20 pour les sadiques)
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes


Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages: 991
Age: 40
Localisation: Aubervilliers
Profession: devantunordinateurucien...
Loisirs: foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription: 23/02/2011

MessageSujet: Re: 30- Les gouffres de la cruauté   Ven 19 Avr - 11:13


Bon ben j’ai fini les Gouffres de la Cruauté… et je suis sur les rotules
Ce livre est une allégorie de la déception. Une belle couv, un début prometteur, un concept sympa (la déesse chat), bref, un enrobage type Kinder Surprise, sauf qu’au final on se tape de la soupe aux betteraves…



Entre les 7 Gouda qu’il faut buter, le fait qu’on puisse rater entre un quart et un tiers du livre juste en prenant une décision anodine au début, Tabatha Cash la bazouk qui bouffe son sheba sans jamais nous aider, le labyrinthe morne et mortel de la fin, Orghuz qui malgré son nom d’enseigne kébab, n’a pas plus de charisme qu’un bolet forestier, ça fait beaucoup dans la colonne passif.

Ah oui j’oublie aussi les 124187 orcs que nous devons croiser (Saroumane et ses Uruk Hai c’est de la pisse de Tabazouk à côté…), les multiples combats mortels en un coup, genre une chance sur deux (à un moment y’en a 4 d’affilée !! faut arrêter la fumette là) et cette règle qui me sort par les trous de cul tellement je ne peux plus l’encadrer : celle des jets qui représentent le saut, puis 2 d pour la distance, aaaaah….

Bon j’aime bien Russ Nicholson donc ça sauve un peu l’ambiance, puis les Troglodytes karateka c’est rigolo aussi, mais bon sang, c’est pas beaucoup

Intérêt : 08/20
Difficulté : 68%


Revenir en haut Aller en bas
Napalm
Fantassin
Fantassin


Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages: 71
Age: 34
Localisation: Tours
Profession: Colporteur
Loisirs: Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription: 28/09/2013

MessageSujet: Re: 30- Les gouffres de la cruauté   Dim 6 Oct - 20:22

Un Df souvent critiqué et détesté, mais j'ai plutôt bien aimé ce vilain petit canard.
C'est essentiellement le background et l'ambiance que j'ai appréciés, sans spécialement porter attention au gameplay:Il faut dire qu'il y a des concepts très intéressants comme le clan orque "d'élite", les sensitifs, les sept khudams et la déesse chat. Franchement, j'ai adoré ce monde souterrain angoissant et reflet en "négatif" de celui de la surface (les hautes terres).
Bon, au chapitre des grincements de dents: des paragraphes à mort subite, pas mal de combat pas très utiles qui usent le personnage et une fin tout aussi mort subite si on ne reconnaît pas le traître de l’illustration, un peu légère donc. Pour le coup, les gouffres de la Cruauté n'ont pas usurpé leur nom car il est aussi facile d'y perdre la vie que sa motivation à le lire^^.

NOTE: 12/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
 

30- Les gouffres de la cruauté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cruauté
» 30- Les gouffres de la cruauté
» Les Gouffres de la Cruauté
» La cruauté envers les animaux
» La cour supreme autorise les videos d'acte de cruauté envers des animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers ::  ::  :: -
Forum gratuit | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Créer un forum