La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 29- Les rôdeurs de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 29- Les rôdeurs de la nuit   Lun 7 Mar 2011 - 21:08

DEFIS FANTASTIQUES

LES RODEURS DE LA NUIT


RESUME :

Après avoir passé l'essentiel de votre enfance à faire le désespoir de vos parents, vous avez quitté le petit bourg qui vous a vu naître pour la Cité des Voleurs : le Port du Sable Noir. Du succès - ou de l'échec ! - de l'Epreuve que vient de vous imposer Rannik le Rouge, maître incontesté de la prestigieuse Guilde des Voleurs, dépend votre admission au sein de cette association peu recommandable. Le soleil vient de se coucher. Vous avez jusqu'à l'aube, pas une minute de plus, pour retrouver l'Œil du Basilic, pierre précieuse unique dont le marchand La Braise vient de faire l'acquisition.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Lun 7 Mar 2011 - 23:45

je viens de finir ce DF à l'instant, c'est la première fois que je le lisais et j'attendais beaucoup de cette aventure se déroulant dans le fameux port de sable noir de la cité des voleurs.

Dans la première partie du livre et pour se lancer au mieux dans la fameuse quête de l'oeil du basilic, nous devons réaliser une partie infiltration plutot plaisante afin de récolter le maximum d'indices (et pourquoi pas de pièces d'or tant qu'on y est !), par contre je n'ai rencontré aucune créature ou ennemi dans cette partie. J'ai bien accroché à ces petits moments ou on doit se faire discret et furtif, ces passages sont par ailleur bien écrit je trouve.

La deuxième partie est plus périlleuse et on entre dans le vif de l'aventure avec son lot de combats et son petit labyrinthe assez linéaire par contre. Une fois le fameux oeil conquis une sacrée surprise vous attendera à votre retour !

Pour conclure un DF qui je placerais un petit peu en dessous de la cité des voleurs pour sa simplicité, j'ai préféré la première partie du livre de Livingstone au niveau de l'ambiance mais la deuxième partie des rodeurs de la nuit est d'un meilleur niveau que la 2ème de la cité des voleurs.
En gros les 2 se valent mais je reste marqué par ma première visite du port de sable noir tout de meme.

En tout cas un DF à tester il vaut la peine de s'y attarder

Note : 14/20

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Sam 12 Mar 2011 - 16:18

Ce livre a la bonne idée de nous donner des capacités (certaines vitales d'autres non, a vous de bien les choisir) et la premiere partie et trés bonne, on se sent l'ame d'un arsene lupin matiné de james bond pour aller fouiner.
L'ambiance est bonne (particulieremnt les moments ou il faut etre discret)
La deuxieme est plus basique et moins axé "rodeur".

Seule la fin
Spoiler:
 

Note 14/20 (j'aurais mis 16 ou 17 si la 2eme partie etait plus palpitante)
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9933
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Dim 13 Mar 2011 - 19:32

Je reste assez mitigé sur ce bouquin, l'idée de départ d'incarner un voleur est pas mal et change de l'habituel héros sans peur et sans reproche. L'ambiance urbaine du Port-sable-noir est assez bien rendue dans sa première partie, donnant une vision nocturne originale à la quête.
La première partie du livre exploite avec efficacité le coté voleur finaud et malin, mais elle reste plutôt facile, et on a pas trop de mal à trouver les indices, au final les péripéties ne sont pas incommensurables.
Par contre une fois qu'on a trouvé l'endroit ou se cache l'oeil, donc la seconde partie la c'est plus difficile, mais bon pas plus que ça si on a des stats élevées, hélas cette seconde partie ressemble plus à un porte-monstre-trésor, et reste très classique, et ardue si nos stats sont basses.
Niveau Port-sable-noir je préfère tout de même la cité des voleurs, avec sa très bonne ambiance urbaine mal famée, plus angoissante la aussi.
Cela étant c'est vrai que le scénario du rôdeur est original avec le fait d'interpréter un voleur, c'est déjà un bon point, et assez novateur dans le genre.
Mais bon cet opus très linéaire aurait pu être bien mieux exploité, et la fin est très frustrante, c'est dommage.

Note : 12/20

Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Ven 25 Mar 2011 - 23:24

Ce soir la guide des voleurs va peut etre compter un membre de plus. A condition bien que vous arriviez a retrouver l’œil du basilic. Ce qui est loin d’etre facile. Dans un panier temps (le meilleur) vous allez explorer le port du sable noir la nuit pour récupérer des informations pour localiser la fameuse pierre. La vous allez devoir employer vos talents (inavouables) pour rester discret et percé les coffres du propriétaire de l’objet convoité. Incontestablement cette partie a la dark project est très bien rendue. On se surprend presque a arrêter de respirer pour ne pas se faire repéré. La suite est une exploration de donjon assez classique avec quelques passages délicats. Sympa mais sans plus.

Points Positifs
-La Première partie
-Les talents inavouables
-L’ambiance
-Incarner un voleur

Points Négatifs
-Les souterrains auraient du etre plus court pour faire durer la partie une

14/20
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Lun 30 Mai 2011 - 20:03

« Les Rôdeurs de la Nuit »… Graeme Davis signe là son unique chef-d'œuvre, et ce mot désigne très bien la qualité du livre. Car oui, les Rôdeurs de la Nuit est un livre vraiment excellent, qui mériterait presque une suite. Il n'y a qu'à voir les nombreux points forts dont ce livre est doté. Tout d'abord, le plus flagrant : l'ambiance. Sur les 29 Défis Fantastiques que j'ai faits jusqu'à maintenant, ce livre est celui qui possède l'une des meilleures ambiances, à presque en faire pâlir la « Créature Venue du Chaos », le « Manoir de l'Enfer » et autre « Talisman de la Mort ». Déjà de un, toute l'histoire se déroule la nuit… et quelle meilleure ambiance que celle de la nuit ? (Il n'y a qu'à voir l'illustration de la Statue du Haut de Galgas). Et de deux, les illustrations sont vraiment belles et collent parfaitement avec l'atmosphère générale du livre. Je ne parle pas des souterrains de la deuxième partie, on s'y croirait ! Bien évidemment, la qualité du livre ne repose pas que sur son ambiance, il contient également beaucoup d'actions, une histoire plutôt originale (ce n'est pas souvent qu'on incarne un héros "mauvais" et qui doit faire ses preuves pour entrer dans la fameuse Guilde des Voleurs) et une bonne durée de vie. Ce qui est aussi agréable, c'est le fait que, lors de la première partie de l'histoire, nous visitions quelques ruelles du tristement connu le Port du Sable Noir. Comme je parle de l'histoire, il est à noter que celle-ci est composée de deux parties. La première est une sorte d'investigation dans divers lieux histoire de trouver l'emplacement où se trouve l'objet de notre quête. Nous avons trois lieux de fouilles à disposition et nous pouvons choisir l'ordre dans lequel nous voulons les visiter. La deuxième partie est plutôt linéaire, et est plus orientée vers l'exploration et l'action. Mais cela ne gâche en rien l'intérêt de ladite deuxième partie, bien au contraire. Car il faut dire que le style écrit est vraiment très bon (pas mal de descriptions compréhensibles, contrairement à certains auteurs comme Robin Waterfield où des fois c'est un peu brouillon pour comprendre) et la narration est fluide et agréable. Et ce n'est pas tout, incarnant un voleur, nous possédons quelques compétences complémentaires au choix, comme Pas-de-Loup, Vide-Gousset, Décrypteur, Monte-en-l'Air, etc… Bref, tout ce qu'il faut pour être un bon voleur. Au niveau des moments mémorables, j'ai beaucoup aimé le passage avec l'Esprit Pirate, l'antre de l'Araignée et l'Esprit frappeur. Que des bonnes choses en somme ! Concernant les points faibles, j'ai beau y réfléchir, je n'en vois pas beaucoup, si ce n'est peut-être cette deuxième partie très linéaire et le manque de challenge, vu qu'il n'y a pas d'objets nécessaires à trouver pour réussir la mission et encore moins de boss de fin à vaincre. Et pour les renseignements nécessaires à la localisation de l'objet de la mission, avec un minimum de logique, il n'y aura aucun problème. Peut-être que les combats seront fatales vers la fin pour le héros aux capacités martiales restreintes.
En résumé, un livre vraiment très bon qui contient énormément de bonnes choses. Il n'y a qu'à voir tous les points positifs que j'ai écris ci-dessus. Je n'ai pas spécialement de vrais reproches à faire à ce livre, si ce n'est que je trouve dommage que Graeme Davis n'en ait écrit qu'un seul. Bon, je vais m'arrêter là, car le jour va bientôt arriver, et je dois encore trouver la cachette de l'Œil du Basilic…
Note : 18,5/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Lun 19 Sep 2011 - 22:21

Un livre que je me faisais une joie de refaire, appréciant particulièrement les ambiances urbaines.
Et quand on nous propose d'incarner un voleur qui plus est, il y a de quoi être enthousiasmé !

Et la première partie est très bonne, avec une recherche d'indices qui nous est offerte qui est très sympathique, ce qui nous permet de nous balader dans des décors intéressants.

Nous avons trois talents à choisir parmi sept (à noter qu'on peut terminer l'aventure en les possédant tous). Par contre, discrétion oblige, on est limité à 6 objets maximum, ce qui n'est pas très grave car il n'y en a pas énormément non plus à avoir.

Comme dans la cité des voleurs, la deuxième partie est beaucoup moins palpitante par contre, souffrant notamment de son côté extrêmement linéaire.
La difficulté y est beaucoup plus élevée : faciles dans la première partie, les combats sont assez durs dans la seconde.

Au final les Rôdeurs de la Nuit est un DF pas mal (moins bon que dans mes souvenirs cependant). Il est dommage que la partie dans les souterrains soit très inférieure à ce qui précède.

Ma note : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9515
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Mar 20 Sep 2011 - 17:41

Comme "L'épreuve des champions", ce volume est une suite d'un livre culte, "La cité des voleurs". Et comme "L'épreuve des champions", il est loin de tenir la route face à son illustre modèle...
Certes, tout n'est pas à jeter, loin de là : une atmosphère urbaine bien rendue, le fait d'incarner un voleur et d'évoluer uniquement de nuit, une liste de talents parmi lesquel choisir, de bons moments... Alors quoi ? Et bien, on ne retrouve pas la magie, l'atmosphère inimitable de "La cité des voleurs". Le fait d'évoluer de nuit nous prive d'un élément primordial : visiter une cité cosmopolite, aux foules bigarrées et colorées, bruyante et inquiétante, pleine de rencontres. Tout le côté flamboyant, coloré et tumultueux de Port Sable-Noir disparaît pour laisser place à une cité endormie et bien calme...
Sans oublier la seconde partie, sorte de labyrinthe basique et linéaire dont on aurait pu se passer, et surtout la fin, si grotesque que l'on se demande si ce n'est pas un gag...
Bof...
09/20
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2903
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Ven 25 Nov 2011 - 20:27

Graeme Davis signe son seul DF et choisit comme lieu d’action la cité de Port-de-Sable-Noir, où se déroulait la Cité des Voleurs. Toutefois, il rajoute quelques idées originales par rapport au livre de Livingstone. Tout d’abord on va incarner un voleur, ce qui semble logique dans une ville comme celle-là, qui va devoir accomplir un rituel de passage pour être accepté parmi ses collègues malfrats. Ensuite, on va explorer la ville de nuit, au contraire du prédécesseur où on se baladait en plein jour. Enfin, Davis introduit un choix de compétences qui permettent de personnaliser un peu notre truand et qui offrent des possibilités intéressantes.

L’aventure se déroule distinctement en deux parties ; la première, et de loin la plus intéressante, est celle où on explore la ville endormie à la recherche d’indices sur la pierre précieuse que l’on doit voler. On doit donc procéder en discrétion tel le voleur que l’on est et éviter au maximum les affrontements et rencontres avec les honnêtes gens. En revanche, on va cotoyer toute la vermine de la ville qui pourra nous aider ou pas selon nos choix. J’ai beaucoup apprécié cette partie notamment en raison de sa structure. On a plusieurs lieux potentiels à fouiller et on peut le faire dans l’ordre que l’on veut, sans risque d’échouer dans sa mission. On se prend bien au jeu de l’infiltration et le style étant plutôt bon, on ne s’ennuie pas une seconde. La difficulté des recherches est en outre bien pensée : il n’est pas évident de tomber sur les informations recherchées mais pas non plus insurmontable d’y parvenir. J’ai trouvé pour ma part que le dosage était quasi-parfait de ce point de vue là.

Une fois découvert le lieu où est caché la pierre on s’y rend illico et débute la deuxième partie. Et là, grosse déception dans le sens où l’aventure se transforme en un labyrinthe truffé de pièges tout ce qu’il y a de plus classique. Il n’est pas franchement mauvais, et même plutôt réussi, mais on perd évidemment toute l’ambiance qui avait fait la force de la première partie. Le dédale est de surcroît plutôt longuet et débouche sur une fin pas terrible et que j’ai trouvé assez fantaisiste et irréaliste. La difficulté est en outre plus ardue avec des épreuves parfois difficiles et pouvant conduire à des PFA, sans parler de combats pas toujours évidents pour les Habileté faibles.

Enfin citons quelques clins d’œil originaux au livre de Livingstone, notamment la possibilité de rendre visite au sorcier Nicodémus, notre allié à la mémoire variante de la Cité des Voleurs. Il y a aussi des paragraphes anti-triches assez amusants que je vous laisse découvrir et qui m’ont semblé bien trouvé dans un livre où on incarne justement un tricheur par définition.

Au final, un livre un peu inégal, avec une première partie vraiment réussie et une deuxième un peu trop classique et malvenue. Toutefois, on passe assurément un bon moment à la lecture et l’aventure étant bien équilibrée, on la recommence volontiers plusieurs fois. L’ensemble m’a globalement paru supérieur à la Cité des voleurs.

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Ven 5 Oct 2012 - 17:10

Un DF qui nous propose d'incarner un voleur, voilà qui est plutôt original.
On retrouve ici la fameuse cité du port du sable noir ou se déroulait déjà le DF 5, La Cité des voleurs.
Le synopsis du livre est assez accrocheur, mener une enquête pour parvenir à dérober un objet précieux unique, afin de pouvoir intégrer la "prestigieuse" guilde des voleurs, avec un délais d'une nuit seulement.
Le début est de loin la meilleure partie du livre, on doit être furtif, fouiller des lieux sans se faire remarquer, afin de récolter des indices. Il y règne une excellente atmosphère urbaine nocturne, de plus l'auteur a un bon style, avec parfois un peu d'humour bien placé. Dommage que ce ne soit pas plus long, avec des retournements de situations, des fausses pistes etc.
Au lieu de ça, la recherche d'indice est très facile et assez courte et nous envoie à la visite d'un donjon des plus classique et très linéaire avec un seul chemin à explorer. Cela gâche un peu le livre, même si cette seconde partie n'est pas catastrophique non plus, il y avait de quoi faire une aventure intégralement urbaine avec tout plein de péripéties originales.

Sinon ce livre garde les caractéristiques habituelles à la série Défis fantastique. On a comme point particulier un choix avant de commencer l'aventure entre plusieurs "Talents inavouables", qui correspondent à des compétences de voleur (ex: crocheter une serrure, être silencieux, etc). Ces talents seront très souvent sollicités au cours de l'aventure, c'est un des points fort du livre.
La structure est assez linéaire finalement, on nous laisse plusieurs choix de lieux à visiter au début mais les bons endroits à explorer sont assez évidents à vrai dire, de sorte qu'à chaque relecture on effectue rapidement toujours le même parcours. Quand à la seconde partie hors de la ville, elle ne comporte qu'un seul chemin, comme dit plus haut.
Au niveau des combat il y en a très peu dans la première partie, on peut tous les éviter si on se débrouille bien, par contre dans la seconde partie qui est beaucoup plus classique il y en a beaucoup, contre des adversaires parfois assez fort, ce qui oblige à ne pas avoir une habileté de départ trop basse pour avoir une chance (disons 9 minimum).

Voilà un livre avec une très bonne idée de départ et un thème original, que l'auteur aurait du développer bien plus, au lieu de changer complètement d'orientation au milieu de l'aventure.


Note : 13/20

.
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 43
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Lun 4 Mar 2013 - 12:10

Graeme Davis a eu l’idée de départ excellente de nous faire jouer un apprenti voleur à Sable-Noir ( incidemment, pour une fois un traducteur [ Nicolas Grenier, louange à lui ] a fait du beau travail en ajoutant au background que nous avons passé notre jeunesse à faire le désespoir de nos parents ).
D’autant qu’elle s’accompagne d’une sélection de compétences ( là encore, le traducteur a beaucoup amélioré les noms secs et sans fantaisie de la VO ) qui seront plutôt bien utilisées, ceci dit a/ on peut obtenir certains objets qui nous permettent de dupliquer certaines compétences, b/ Crocheteur est INDISPENSABLE - c’est un cas de “tu ne le sais pas mais tu es déjà mort” dès le départ.

Ce qui est assez indicatif de ce qui va suivre.

Le pitch est que nous devons être admis au statut de membre de plein droit de la guilde, bon. Et pour ça il faut passer une épreuve, je l’admets. Donc on nous envoie, à nous tout seul, voler en une et unique nuit un diamant d’une valeur fantabuleuse. Nos aînés ne craignent donc pas une seconde qu’on file avec, c’est sympa la guilde, ils sont confiants - et ils nous donnent le nom du proprio tant qu’à faire, genre ils sont trop occupés pour aller s’en emparer eux-mêmes de ce diamant…
Je rougis de honte de songer que quand je l’ai fait à 13 ans j’avais avalé ce baratin sans sourciller une minute.

Bien entendu, SPOILER DE LA MORT QUI CACHE LE TWIST QUE TOUT LE MONDE CONNAÎT DÉJÀ
Spoiler:
 
TRÈS croyable.

Ajoutons à cela qu’on nous envoie dans 3 endroits pour trouver un renseignement dans chaque, et trouver les trois est absolument obligatoire: celui de la maison du marchand et celui de la guilde des marchands, tels qu’on les décrit, sont deux exemplaires du même, mais il faut quand même les avoir tous les deux. Ah et il faut obligatoirement passer par le Nœud Coulant en premier, sinon ON NE PEUT PLUS Y ALLER et on perd automatiquement.
Je soupçonne Graeme Davis d’avoir pensé que le fameux truc de Ian avec les composants de la pommade était le meilleur morceau de la Cité des Voleurs. En tout cas c’est une bonne chose qu’il n’ait pas écrit d’autres LDVH ( on peut arguer qu’il n’aurait pu que faire mieux, mais timere bonum est )

Les illustrations sont laides, et s’il faut en croire ce livre Sable-Noir by night est un endroit dépourvu d’intérêt. Il n’y a guère que la gargouille et deux-trois passages du labyrinthe mortel qui retiennent un peu notre attention et auraient éventuellement leur place dans un bon LDVH.
( mais je retiens l’idée du garde à Sable-Noir pour une éventuelle AVH Mr. Green )


0,5/20
Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 914
Age : 30
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Lun 23 Déc 2013 - 13:20

pour ma part les rodeurs de la nuit remplis bien son travail. efficace et accrocheur, je n'en demandais pas plus.

le scénario est bien meilleur que la moyenne des DF. Vous êtes un voleur, vous devez volez un objet pour faire vos preuve.... ça change du sempiternel sorcier.

le coté nuit est bien rendu, l'ambiance est au rendez-vous, rien à redire de ce coté non plus. J'aurais apprécié quelques passage dans des coins plus vivants de nuit, comme un bordel, ou une cours des miracles. enfin, je ne vais pas tirer sur l'ambulance, Steve a quand même bien fait son travail.  

je regrette juste que Graeme Davis ne soit pas allé plus loin au niveau des régles. On incarne un voleur, Or nos statistiques sont celles d'un guerrier. pourquoi ne pas avoir baissé intentionnellement nos statistiques afin de corser les combats ? un voleur ça esquive, ça ne combat pas.

règles                                            1,5/2
illustrations                                     1/1
scénario                                         3/4
difficulté                                         1/2
combats                                         0,5/1
re-jouabilité/linéarité                         2/3
écriture                                          2/2
durée de vie                                    1,5/2
Originalité/Univers/profondeur             2,5/3
ressenti global                                 4/4

point bonus 0/1


soit un 14,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Xylo
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 131
Age : 40
Localisation : LONGVIC
Loisirs : Sport (tennis)
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Lun 18 Jan 2016 - 9:25

Ayant acquis ce livre récemment, un des seuls qui me manquaient parmi les 30 premiers DF, j'en gardais un souvenir sympa de mon adolescence. Autant, j'avais très en mémoire la première partie, autant la seconde, je l'avais complètement oublié, peut-être parce que au vu des critiques précédentes, c'est la moins bonne partie des deux.
Au final, après avoir réussi ce livre à ma seconde tentative, j'en ressors bien satisfait. Le rôle de voleur n'est pas forcément commun dans les ldvelh et ça change un peu du pmt classique. En général, j'aime les DF où on peut visiter plein d'endroits, où aller dans un lieu ne condamne pas tous les autres non vus et là, j'ai été servi!!! Le livre a une belle durée de vie et les talents sont bien sympas à utiliser, certains étant mème gagnables dans le jeu (j'en ai trouvé trois), ce qui facilite bien la vie par la suite.
Les combats sont assez durs, et pourtant j'avais eu du bol de tirer un 12 en Habileté et un 20 en End et 12 en Chance, donc j'avais quand même de supers stats. Des adversaires avec en moyenne 7.3 d'Hab et 7.9 d'End, c'est assez costaud
Donc au final, Les Rôdeurs de la Nuit sont un DF que je mettrais dans mon top 5

Note: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
alnaro
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 687
Age : 44
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Mar 19 Jan 2016 - 13:30

Le scénario : On joue un voleur et notre intronisation à la guilde des voleurs locale dépend de la réussite d'une mission : voler un gros diamant à un notable de la ville, avant le lever du jour.

L'aventure est scindée en deux parties relativement distinctes

La première partie consiste à localiser l'endroit où est gardé l'objet de notre quête.
Ca se passe à Sable Noir. J'ai pris un réel plaisir à arpenter les rues la nuit pour rentrer dans telle ou telle masure afin de glaner des informations pour notre mission ou, on est voleur ou on ne l'est pas, pour glaner quelques pièces d'or par ci par là.
Le point fort de cette partie, c'est l'ambiance qui y est très bien retranscrite. A la lecture, je me suis vraiment pris pour un cambrioleur !
Le point noir est que ca se passe de nuit. C'est plus facile pour les cambriolages me direz-vous mais ca limite grandement les interactions avec les PNJ alors que ceci faisait la force de "La Cité des Voleurs"

La seconde partie consiste à aller chercher le fameux diamant.
Là, on tombe dans l'exploration classique d'un sorte de donjon. C'est classique mais on va dire qu'il y a des pièges sympa qui relevent un peu le niveau. Après j'ai trouvé cette partie un peu longue et moins prenante que la première. C'est trop plat à mon goût.
En fait, cette exploration n'est pas nécessairement plus mauvaise que celles de pleins d'autres DF, mais elle tranche mal avec l'ambiance de la première partie.

Coté combats :
- Très peu dans la première partie. Il me semble même que je n'en n'ai fait aucun.
- Quelques combats un peu tendus dans la seconde partie si on a pas de bonnes stats de départ. Mais dans l'ensemble, c'est faisable.

Le petit "plus" : le sytème de talents inavouables, même si, en tant que voleur, j'ai du mal à comprendre qu'on puisse ne pas les avoir tous de base...
Le petit "moins" : une fois qu'on a empoché le fameux "oeil du basilic", la fin fait quand même un peu peine... (à lire absolument : le §401). Ca m'en un peu gaché la fin du livre !

Première partie : 16/20
Seconde partie : 10/20. Dommage que l'auteur n'ait pas osé nous faire aller chercher l'oeil du basilic dans le palace du seigneur Azzur.

Au final 13/20
Revenir en haut Aller en bas
Phooey
Aventurier
Aventurier


Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 166
Age : 39
Localisation : Yvelines
Loisirs : Guitare et rock 'n roll
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Lun 25 Avr 2016 - 11:11

Je viens de le refaire hier. J'en gardais un grand souvenir lors de ma première lecture pendant mon adolescence.
La première partie est vraiment un petit bijou, l'ambiance admirablement bien posée, j'ai adoré me balader dans les rues du port de sable noir au clair de lune.
J'ai lu sur certaines critiques que le manque d'interaction avec des PNJ nuisait à la qualité du livre mais je pense l'inverse. On est voleur, donc furtif, tout se passe en discretion au sein d'une ville endormie. J'ai aussi bien apprécié de rencontrer peu de creatures fantastiques dans cette partie, cela permet de s'immerger encore plus dans notre role de voleur furtif.
Les monstres en general font peu de cas de notre discretion ou non, ils veulent toujours nous tuer ou nous manger. La furtivité a bien plus d'interet dans un environnement très "humain", au sein d'une société organisée et régie par des lois.

Si la première partie manque un peu de challenge, la deuxième est nettement plus relevée.
Je deplore un peu à la manière de tout le monde le PMT de cette partie, beaucoup de combats pour un simple voleur mais l'ambiance reste bien sentie et j'ai pris du plaisir à la faire tout de même.
Il est vrai que plutôt que ce donjon, un palais bien gardé dans lequel il aurait fallu s'infiltrer aurait sans doute été preferable.

Les competences spéciales sont un vrai plus et c'est trop rare dans les DF. On notera qu'elles servent tout au long du livre.
Certes, la mission n'est pas trop compliquée mais avec la deuxième partie, on arrive à un DF assez équilibré (4 morts pour ma part, dont une contre la goule, vraiment pas de chance...).

Les illustrations collent parfaitement à l'ambiance et on se prend a bien les observer pour voir tous les details.
Au final, bien que perfectible, j'ai adoré ce DF et il se classe dans mon top 10 juste pour cette première partie assez unique dans l'univers DF. Je suis sans doute influencé parce que j'ai toujours aimé l'idée de jouer un voleur et je trouve que les competences de ce type de personnage sont très bien rendues. La jouabilité et la liberté de mouvement m'ont particulièrement plues.
Dommage pour cette deuxième partie qui aurait pu être mieux et plus adaptée, ce qui en aurait fait pour moi un très sérieux concurrent au titre de meilleur DF.

A noter que
Spoiler:
 

Ma note : 17/20.
Revenir en haut Aller en bas
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 43
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Dim 4 Sep 2016 - 1:04

Je me retrouve très bien dans la critique de Phooey concernant les rôdeurs de la nuit.

Que dire de plus si ce n'est que ce livre aurait pu être meilleur si il avait été plus difficile à terminer. Jouer un voleur sort tellement de l'ordinaire et est plutôt jouissif, les compétences spéciales collent parfaitement à l'ambiance fantastique de ce livre ainsi que les illustrations. Non content de posséder une des plus belle couvertures des DF, cette aventure ayant pour quête "l’œil du basilic" afin de mériter de faire partie de la prestigieuse ligue des voleurs (du non moins fameux port de sable noir) se termine par un coup de théâtre que seul le manoir de l'enfer peut lui concurrencer.

L'unique contribution du talentueux Graeme Davis aux LDVELH. UN livre pas assez reconnu à sa juste valeur, et qui aurait mériter une suite (devenir le chef de la guilde !).

Un des meilleurs DF malgré sa difficulté moyenne.

17/20.
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1389
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   Mar 18 Oct 2016 - 18:38

Un duo inédit pour ce DF, avec Graeme Davis pour qui ce sera le seul opus de la série et John Sibbick en illustrateur qui n'avait pris part qu'aux Sceaux de la Destruction. Et c'est un duo plutôt efficace avec un DF très agréable à jouer dans une pseudo suite de la Cité des Voleurs.
Cette fois on incarne un voleur qui doit passer une épreuve pour intégrer la guilde.
Gros point positif, les talents, souvent mis à contribution dans le livre et certains objets nous permettent même d'acquérir des talents supplémentaires en cours de partie.
La première partie est un modèle du genre, avec pas mal de séquences d'infiltration, de larcins, crochetages, escalade... Difficile d'imaginer meilleure incarnation d'un voleur.
La deuxième partie est plus classique avec un donjon à explorer, pas désagréable cependant et où les talents sont toujours exploités.
Ce DF est facile, le plus gros obstacle à la réussite étant de trouver la meilleure combinaison de talents mais on parvient vite à trouver lesquels sont intéressants à choisir. Un DF à conseiller pour démarrer.
Une bonne surprise donc et dommage que l'auteur n'ait pas eu l'occasion d'écrire d'autres volumes puisqu'il s'en est sorti haut la main.

les + :
les talents
on incarne un voleur
Port Sable-Noir
très bonne jouabilité

les - :
la deuxième partie un cran en dessous
moins de tension que d'habitude car il s'agit d'un test d'entrée dans la guilde au lieu d'une quête pour sauver le monde

nombre de tentatives pour le finir : 3
difficulté : 60%

note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 29- Les rôdeurs de la nuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
29- Les rôdeurs de la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit