La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 28- Les spectres de l'angoisse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 28- Les spectres de l'angoisse   Lun 7 Mar 2011 - 21:10

DEFIS FANTASTIQUES

LES SPECTRES DE L'ANGOISSE


RESUME :


Oui, c'est bien VOUS, humble Elfe des Bois natif de la Forêt d'Yffen, que les dieux ont estimé capable de tenir tête à la horde chaotique et démoniaque d'Ishtrack. IL vous faudra vous introduire au sein de cette cohue armée avant qu'elle devienne invincible. Mais Ishtrack, comme tous les Princes Démons, est invulnérable aux armes forgées de main d'homme - et même à l'Epée Magique des Grands Elfes. Votre unique atout est sans doute la connaissance du Monde des Rêves, privilège des shamans. Elle seule vous donne une chance d'échapper aux dangers qui vous guettent...



_________________

Revenir en haut Aller en bas
craft
tas de fumier
tas de fumier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Mer 9 Mar 2011 - 17:59

Si vous souhaitez vous plonger dans une aventure forestière, c'est ce livre qu'il vous faut (et non la forêt de la malédiction), un voyage sombre et onirique que vous n'êtes pas près d'oublier...

16/20
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9933
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Sam 12 Mar 2011 - 22:13

Sans doute l'opus le plus onirique des DF, le concept est vraiment prenant et efficace, avec cette idée du monde des rêves qui est admirablement bien retranscrit dans ce bouquin, on interprète un elfe shaman ce qui est original aussi et change de l'intrépide aventurier guerrier.
L'aspect psychologique est aussi bien présent tout au long de l'aventure, le héros se posant pas mal de questions sur le sort de la forêt et la nature du péril.
Ce livre donne un mélange de songes, de rêverie et parfois de cauchemar, on peut passer très vite du monde réel au monde des rêves, avec tout autant de danger et de péripéties.
Les illustrations de Miller sont à l'instar du livre dérangeantes et sombres, avec un petit coté Lovecraft sur les traits et l'horreur de certains dessins, qui laisse penseur le joueur.
L'ambiance surnaturelle de ce livre, ses descriptions champêtres enchanteresses d'une forêt magique variant entre beauté et désolation, l'atmosphère forestière et cauchemardesque sont bien retranscrites la aussi.
Certaines descriptions de la forêt blessée sont pesantes et angoissantes, les combats assez nombreux ce qui est plaisant la aussi, le scénario plutôt solide, un très bon livre mélange de féérie et d'angoisse, une belle réussite.

Note : 15/20


Dernière édition par Warlock le Lun 21 Mar 2011 - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Sam 12 Mar 2011 - 23:22

Un livre qui m'a laissé perplexe, l'idée du monde des reves / monde reel est bonne mais cela cache un coté one true path déguisé assez frustrant. Sinon niveau ambiance c'est tres bon et on se laisse facilement submergé par le coté sinistre au fur et a mesure de la progression.
Les illustrations renforecnt le coté "malsain" et c'est tres bien.


Note : 14/20 ou 17/20 si vous accrochez au concept reve/reel
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Ven 25 Mar 2011 - 23:09

Ce coup ci c’est un shaman elfe des bois que nous incarnons. En tant que shaman nous pouvons lancé des sortilèges et surtout agir dans le monde des rêves. C’est sûrement le livre ou on dort le plus. Le problème c’est que même dans les rêves on risque de mourir ! Cette idée original jette parfois la confusion est on ne sais plus si on est dans le monde réél ou le monde des rêves. L’aventure se déroule en deux partie. La première en foret la deuxième dans le repaire du démon. Incontestablement la première partie est la lus intéressante. On a vraiment l’impression d’être en foret et dans la partie dévasté nous souffrons comme notre avatar des douleurs infligés a la foret. Derrière cette aventure écolo se cache une difficulté extrême quasiment one true path a moins d’avoir de très bonne stat en pouvoir

Points Positifs
-Les descriptions
-Le monde des reves


Points Négatifs
-La sous utilisation des sortileges
-La fausse illusion de liberté entre monde réel et monde des reves dans le repaire d’Ishtrack
-Les illustrations
12/20
Revenir en haut Aller en bas
Karam Gruul
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 622
Age : 28
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Sam 26 Mar 2011 - 21:14

Les Spectres de l'Angoisse est un livre écrit par Robin Waterfield (qui a également écrit La Planette Rebelle, Les Sceaux de la Destruction et Le Voleur de Vie) où le but est de stopper un prince démon nommé Ishtrack qui projette de concquérir le monde. Pris sous cet angle, ça ne fait pas forcément envie, mais le livre est tout de même bien plus original que la moyenne des Défis Fantastiques.

En effet, le héros n'est pas un aventurier anonyme comme dans la plupart des Défis Fantastiques, mais un elfe des bois, initié à la magie. De plus, une partie de l'aventure a lieu dans le monde des rêves que l'on peut explorer parallèlement à son aventure. Il est même possible de passer d'un monde à l'autre presque à volonté (c'est d'ailleurs obligatoire pour finir l'aventure).

Le livre est bien écrit et on ressent tout le long de l'aventure une atmosphère glauque qui est de plus en plus présente à mesure qu'on approche du but.

Concernant la difficulté, elle est assez élevée. Il y a en effet un nombre relativement important de PFA qui, s'ils ne sont pas du style "vous allez à gauche? Vous êtes mort" (ou alors il y a des indices pour prendre la bonne direction) imposent de rester sur ses gardes. De plus, il est plus que souhaitable pour finir l'aventure de réunir un certain nombre d'objets numérotés plus ou moins difficiles à trouver dont certains demandent d'être chanceux.
L'originalité réside dans le combat final que l'on peut choisir de mener dans le monde réel on dans le monde des rêves, chacune des deux options demande d'avoir un total de Pouvoir (une caractéristique propre au livre, qu'on calcule au début de l'aventure et qui varie) élevé.

Ce livre compte deux gros défauts à mon goût. Tout d'abord, la magie est complètement sous-exploitée puisqu'il est impossible d'y avoir recours dans le Monde des Rêves et dans le repaire d'Ishtrack. Autant dire qu'on s'en sert assez peu. Ensuite, la gestion des combats dans le monde des rêves est plutôt bâclée. En effet, le Pouvoir y remplace l'Endurance et il faut faire au minimum 8 avec deux dés pour remporter l'assaut (ce qui désavantage le joueur). Heureusement, dans certains cas, le combat se fait normalement avec l'Habileté.

En dehors de ces quelques défauts, le livre est tout à fait correct et se lit plutôt bien. On retiendra surtout son originalité. Un livre convenable, au-dessus de la moyenne des Défis Fantastiques, mais qui aurait pu être encore meilleur si son concept avait été poussé jusqu'au bout (usage de la magie, monde des rêves).

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://musicovore.skyrock.com
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Lun 30 Mai 2011 - 20:00

J'enchaîne avec une critique d'un autre livre que je n'avais jamais fait, et je dois dire que, même si les autres livres dans ce cas-là n'étaient pas foncièrement mauvais (je n'ai plus eu d'excellentes surprises depuis « L'Épée du Samouraï » ) , je dois dire que les « Spectres de l'Angoisse » m'a livré une très bonne surprise. Tout d'abord, j'ai été enchanté par le style écrit de Robin Waterfield. Comme quoi, celui-ci peut prouver que son style écrit n'est pas limité à celui qu'on trouve dans son livre « Les Sceaux de la Destruction ». Non, ici, sa façon d'écrire est… enchanteresse. Cela vient surtout du fait qu'il décrit bon nombre de décors harmonieux, ce qui donne une excellente ambiance forestière. En parlant d'ambiance, nous n’avons aucune difficulté à nous plonger dedans et elle retient tout notre intérêt (comme par exemple le passage dans la grotte où l'on découvre le squelette dont l'une de ses mains est écrasée par un rocher, ou alors, la rencontre avec les loups alors qu'une brume fantomatique envahit la forêt). Il y a également pas mal de combats, ce qui, nécessite à la longue, d'avoir de bonnes statistiques. Les moins de 10 en habileté rencontreront sûrement pas mal de difficultés à ce niveau-là. Et même si l'histoire en elle-même n'est pas des plus originale (tuer le méchant sorcier dans son antre), le personnage principal et le système de jeu le sont. Le héros ainsi incarné est un Elfe des Bois shaman, nous apprenons, lors du prologue, ce qu'il est arrivé à ses parents. Au moins, contrairement à beaucoup d'autres Défis Fantastiques, le personnage principal n'est pas une coquille vide. Il possède, bien que infime, une petite histoire personnelle. Concernant le système de jeu, l'idée de pouvoir et du monde des Rêves est vraiment une bonne trouvaille. En effet, non seulement vous pouvez évoluer dans le monde réel, mais également dans le monde des Rêves. La compétence Pouvoir vous servira à livrer des combats dans le monde des Rêves. À noter que ces derniers ne sont pas très équilibrés, car l'adversaire vous touche s'il fait de 2 à 7 (en lançant deux dés) et nous de 8 à 12… Et comme j'ai tendance à avoir beaucoup de malchance aux dés en ne tirant que des 1, des 2 ou des 3, je rencontrais passablement de difficultés ! Mais bon, pour une fois qu'un auteur invente un système de jeu original. À noter que nous pouvons livrer le combat final soit dans le monde Réel soit dans le monde des Rêves. Pour terminer cette première partie plutôt éloquente, la durée de vie est correcte et le livre nous offre un bon challenge, sous forme d'objets nécessaires et numérotés à trouver pour la victoire (objets qui sont souvent bien cachés ). Parmi les points faibles, on notera la médiocrité des illustrations (hideuses), l'histoire banale et le combat de fin un peu bâclé, et c'est bien dommage ! Heureusement que le paragraphe de fin possède plus de 4 lignes !
En résumé, un livre vraiment très bon et très original par son système de jeu et par son héros à incarner. L'idée du monde des Rêves est très bonne, et le livre nous offre beaucoup de combats et un certain challenge, le tout dans une ambiance très bien décrite et retranscrite. Dommage que les illustrations ne soient pas à la hauteur et que la non-découverte d'un objet peut nous mener à la non-victoire.
Note : 17,5/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Dim 11 Sep 2011 - 17:26

Les Spectres de l'Angoisse bénéficie d'entrée d'un personnage plus original que l'aventurier "type". Nous incarnons en effet un elfe mi-guerrier mi chamane, qui possède le pouvoir de contrôler (dans une certaine mesure) ses rêves. Il a en plus un petit background (une référence à sa famille), ce qui lui donne un peu de personnalité.
Sa nature d'elfe fait qu'il ressent les blessures infligées à la forêt comme une douleur personnelle, ce qui renforce encore plus l'attachement que l'on peut ressentir.
Le livre bénéficie grandement du style de son auteur, qui décrit très bien les passages en forêt, avec quelques visions cauchemardesques bien senties, qu'il s'agisse de la réalité ou du monde des rêves.

Nous avons accès à quelques sorts, malheureusement sous exploités, et dont l'utilisation va diminuer une caractéristique (le POUVOIR) dont le moindre point sera précieux par la suite.
L'ambiance est excellente pratiquement de bout en bout, mais les règles ne sont pas du même niveau.
Les combats dans le monde des rêves sont mal conçus et mal équilibrés : chaque assaut est remporté sur un 2-7 par l'adversaire, sur un 8+ par le héros.

Un livre difficile à finir, même s'il y a deux méthodes pour gagner le combat final (dans le monde des rêves, dans le monde réel), dont l'une nécessitera de récupérer plusieurs objets pas toujours évidents à trouver.

Un assez bon LDVELH, avec une excellente ambiance et de bonnes idées, mais qui aurait dû être meilleur. En l'état, il reste un bon moment de lecture.

Ma note : 13/20


Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1360
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Mer 6 Mar 2013 - 10:50

Les Spectres de l’Angoisse

Bon, troisième opus de mister Waterfeld, qui est très fort pour alterner le tiède-chaud (la Planète Rebelle) et le froid polaire du nanardisme congelé (les Sots de la Destruction)

J’ai donc ouvert le livre avec appréhension, mais j’ai été agréablement surpris. Déjà, le pitch est plus crédible et plus entraînant. Cette histoire d’Elfe qui va lutter contre un Prince Démon dans deux mondes à la fois… ça me parle. Sûrement aussi parce que l’intro est jouée, au lieu d’être uniquement résumée dans la préface… on mesure mieux les enjeux. Sympa aussi le petit clin d’œil vu que nous évoluons chez les Elfes qui étaient des PNJ dans les Sots de la Destruction

L’atmosphère sylvestre est bien rendue, les rencontres variées, le monde des rêves très bien intégré, les points de pouvoir ont une réelle utilité (comme les illustrations sont assez morbides, je n’ai pu m’empêcher de faire le parallèle avec les points de POU et de magie dans l’Appel de Cthulhu).
IL y a des scènes fortes (combat désespéré à 2 contre les Elfes noirs) et de multiples occasions de constater les effets concrets, physiques ou psychiques, de la souillure qui se répand. Parfait pour l’immersion ça

Le boss final est assez marquant , visuellement déjà, et puis par toute la souillure dont il est à l’origine et qui est bien rendue. Par contre, comme il ne parle pas vraiment, on ne peut pas parler de charisme. Et puis, même s’il remplit la même fonction qu’un énième sorcier pour le « kill the sorcerer », c’est quand même autre chose un Prince Démon… ça nous rappelle Astre d’or, le Manoir de l’Enfer, tout ça…


Enfin, le scénar, tout bateau qu’il soit, m’a plus conquis que dans la plupart des livres similaires. J’extrapole sûrement, mais cette confrontation nature/souillure est un peu la même que les Ents et les forces de la Nature contre Saroumane et ses machines (comme par hasard, le Prince Démon emploie des Orcs aussi). C’est tout à fait transposable à notre monde avec l’écologie vs la pollution…

Bon, comme dans tout bon OTP (sauf si on est un brutasse en POU) qui se respecte , j’ai évidemment foiré et le trouve trop dur, mais en regard de toutes ses autres qualités je lui pardonne aisément

Intérêt : 16/20

Difficulté : 75% avec un POU pas génial…, un peu moins sinon
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13298
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Jeu 1 Aoû 2013 - 20:02

Voilà un DF auquel, malgré plusieurs lectures espacées au fil des décennies, je n'ai jamais réussi à accrocher.
La possibilité d'incarner un Elfe, fait unique dans les DFs, est original et joue en sa faveur. Ainsi que le background assez soigné.
Avoir un peu de magie est aussi intéressant, surtout que très peu (trop peu à mon goût) de héros DFs la pratique (en dehors de la Citadelle du Chaos, il nous reste quelques miettes de magie avec Le Marais aux Scorpions, le Temple de la Terreur, et c'est à peu près tout...). Mais voilà, non seulement ici il n'y a que 6 sortilèges, ce qui est fort peu, mais en plus ils seront totalement sous-exploités ; sans compter que pour la jouabilité, mieux vaut économiser tous les points de pouvoir.
Niveau quête principale : c'est un "Kill The Boss sinon Titan meurt". Difficile de faire moins original. Mais il a un look sympa.


J'aime généralement les aventures en extérieur et en forêt, et je me suis pourtant embêté dans cette partie.
J'ai beau avoir essayé tous les chemins possibles, seulement 3 ou 4 passages ont vraiment retenu mon attention.
D'ailleurs, à ce propos, le plan de la forêt est une belle escroquerie géographique ne tenant pas compte des directions cardinales, artifice simple que je n'apprécie pas, sinon à quoi bon tracer des plans ?
Bon, au moins il reste quelques bonnes descriptions de forêt torturée ce qui donne une atmosphère assez réussie.

Ensuite pour la partie intérieure, il s'agit d'un donjon que j'ai trouvé d'un terrible ennui. Nous avons souvent le choix entre aborder telle ou telle pièce sous forme physique, ou bien dans le monde des rêves. C'est là où je n'ai pas du tout accroché, malgré l'originalité. Parce que cela double inutilement à mon avis tous les § visités : cela gaspille un nombre terrible de § pour très peu de différences au final. Et puis parce que, là aussi, j'ai trouvé le donjon franchement insipide, en étant gentil.
Aucun moment n'a eu grâce à mes yeux pour la partie intérieure. J'aime même préféré l'Oeil d'Emeraude, c'est dire...

Niveau jouabilité, c'est là aussi de manière ironique, un choix entre deux possibilités :

- soit vous avez beaucoup de points de pouvoir, et vous n'avez lancé aucun sort pour être au top : alors vous pouvez échapper au OTP. C'est la solution que je préconise. Heureusement qu'elle existe, sinon j'aurais descendu sa note de 4 points environ.

- soit vous n'avez pas beaucoup de points de pouvoirs et vous allez devoir subir un OTP fort difficile, en partant à la recherche d'à peu près 5 objets obligatoires que rien ne prédestine à être récoltés...

Encore une fois, Robin Waterfield montre qu'il ne connaît pas les probabilités ou plutôt qu'il s'en tape, vu qu'on aura autant de chance de récolter un objet indispensable que de tomber sur un PFA, lors du passage des numéros de chambres à tirer au hasard. Parlons-en : il nous demande de lancer les dés jusqu'à ce qu'on obtienne un double, puis de se rendre au 11, 22, 33, 44, 55, ou 66. Je me demande encore comment l'auteur n'a pas pensé à nous demander de lancer simplement UN dé plutôt que devoir attendre de sortir un double. Ridicule. Mais finalement j'ai ma réponse : Robin Waterfield montre qu'il ne connaît pas les probabilités ET qu'il s'en tape.

Au final, je descends donc ce bouquin de Robin Waterfield pour son grand manque d'intérêt à mes yeux, alors que beaucoup l'ont aimé, et je ne le sauve que pour son originalité. A l'inverse, je défends la partie "extérieur" des Sceaux de la Destruction qui se ramasse des sales notes. Des goûts et des couleurs...
Ces deux opus, avec Le Voleur de Vie, donnent corps à la région d'Arion sur Khul, ce qui est plutôt positif.

Note : 9/20 (J'aurais mis 5/20 si la partie OTP avait été la seule option)
Revenir en haut Aller en bas
Napalm
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 38
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Dim 6 Oct 2013 - 13:51

Sans doute l'un des DF les plus originaux qui se passe sur deux mondes: le monde réel et le monde onirique.
J'ai déjà reproché à certains livres leur manque d'ambiance, là, force est de constater que c'est LE gros point fort de ce volume 28. la forêt est prenante, enchanteresse, malsaine parfois, à l'image des rêves et des cauchemars et je dois avouer que cette lecture a fortement orienté mon propre imaginaire fantastique par la suite.
Bon, comme ça a été dit plus haut, les pouvoirs magiques sont un peu sous-exploités et finalement, la lame l'emporte. Heureusement, il y a une séquence où notre héros elfe est accompagné d'un forestier humain égaré, Eric la machette, ça fait un renfort sympa et appréciable.
Sans doute un des ldvleh les plus poétiques bien que mortel.

NOTE: 18/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Dim 27 Juil 2014 - 16:19

Un livre ambitieux qui aurait pu être excellent du fait de son originalité mais qui souffre hélas de plusieurs défauts énormes.

Pour commencer, on incarne un chaman elfe ce qui est plus appréciable qu’un aventurier inconnu dont on ne sait rien. Si on accroche l’ambiance de l’introduction, on ne ressent pas la même chose pour les deux parties du livre, notamment pour la seconde qui se révèle au final assez inintéressante et qui a le don de décourager du fait de sa structure : couloir gauche ou droite, combat, couloir gauche ou droite, combat,…Pour le première, on a le choix entre plusieurs directions mais on se perd du fait de sa structure géographique. Cela peut néanmoins inciter à jouer plusieurs fois (ce qui n’est malheureusement pas mon cas car le scénario n’est pas assez accrocheur) Pas de rebondissement dans le scénario, il faut débusquer le prince démon. L’aspect le plus intéressant vient du fait de passer d’un monde à l’autre mais le fait de le subir dans la première partie est assez frustrant. J’aurais préféré une histoire en deux mondes parallèles permettant de vivre une aventure différente avec la possibilité de changer à plusieurs reprises. De plus, on finit par se mélanger els pinceaux vers la fin étant donné qu’il s’agit d’un OPT (j’ai cru à un moment donné que j’étais dans un monde alors que c’était le contraire). Robin Waterfield aurait dû cadrer un peu plus son livre pour plus de clarté. Il y a quelques moments sympathiques mais ce n’est pas assez. Un peu déçu finalement.


Concernant la jouabilité, c’est malheureusement un OTP bien vicieux dissimulé par la possibilité de changer de monde mais pourtant bien présent. C’est encore plus sévère qu’un véritable OTP car ce dernier ne cache pas sa nature. Cependant, on peut le remarquer à certains moments où le fait de prendre une mauvaise direction aboutit directement à un fpa. Il n’y a aucun moyen de le savoir. Concernant les monstres, ils sont tous jouables voire simples avec des stats hautes. Même le prince démon dans le monde des rêves est jouable. Cependant, la différence est disproportionnée entre le combat final. Si on n’a besoin de rien pour le combattre dans le monde des rêves, il faut trouver six objets difficiles à dénicher pour le combattre dans le monde réel. Dans la deuxième partie, les points de récupération sont malheureusement très peu nombreux et malgré des stats globalement supérieures aux ennemis, on peut finir par mourir. L’utilisation des capacités est sous exploitée et aurait même pu être supprimée. La plupart n’aboutissent à rien d’ailleurs.


Si je n’ai pas décelé de vrais problèmes de cohérence, j’ai repéré quand même un hic sur le combat final. Un prince démon qui a une habileté de 10 est franchement pathétique. C’est autant que le cerf enragé que l’on rencontre (ceux qui l’ont vu comprendront à quoi je fais allusion). Qu’il ait peur également alors qu’il est dans son monde, c’est vraiment étrange).


Pour la durée de vie, elle est en revanche assez bien dosée. Les deux parties sont bien équilibrées et Robien Waterfield a au moins le mérite de ne pas faire un livre trop long suite à ces passages agaçants.


Si l’écriture est excellente (c’est d’ailleurs grâce à cela que j’ai terminé le livre) avec un aspect onirique et envoutant, on est frappé par la différence avec la brutalité et la grossièreté des illustrations. Ca ne colle pas du tout ensemble. Cela dit, j'ai vu pire dans d'autres df


Au final c’est un livre qui ne restera pas dans les annales. C’est vraiment dommage car si l’auteur avait retravaillé son livre en pondant une histoire parallèle entre deux mondes, supprimé le OTP ainsi que botté l’arrière train de son illustrateur, le livre aurait mérité un 18.
Note finale :11.5/20


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Sam 24 Jan 2015 - 11:56

Pour ce 28ème DF, on nous propose une aventure à l'apparence classique, aller tuer dans son repaire un "méchant" qui menace de conquérir et détruire le monde.

Ce Df est pourtant assez réussi, il y a une partie sylvestre pendant la première moitié de l'aventure qui est bien décrite. L'immersion est bonne, on sent bien l'ambiance de la foret sauvage de plus en plus corrompu par le mal au fur et à mesure qu'on avance.
La principale originalité de ce livre est de nous proposer un monde parallèle, le monde des rêves, surtout dans la deuxième partie de l'aventure, avec la possibilité de passer d'un monde à l'autre (avec un système de nombre à ajouter ou soustraire au paragraphe en cours). C'est une bonne idée, les descriptions sont bonnes et ce monde des rêves est assez étrange, mais on peut regretter que ce monde parallèle n'est que peu de rapport avec le monde réel, c'est dommage, c'est à dire que les directions choisis et les situations n'ont rien à voir. Si les 2 univers avait été plus proches, avec plus de liens, cela aurait été plus intéressant, là on passe un peu du coq à l'ane en changeant de monde.
Sinon le donjon final est intéressant aussi, avec toujours de bonnes descriptions et situations, mais il y a quelques incohérences parfois, avec les points cardinaux et les directions choisis. C'est dommage car sinon coté littéraire c'est du tout bon, cette partie est bien écrite, dans une pure ambiance héroic fantasy (Orque, troll gobelins elfes noirs etc) et c'est amusant de recommencer plusieurs fois pour explorer tous les chemins, surtout avec en plus ce monde des rêves qui complique l'exploration.
Un mot aussi au sujet des illustrations, elles ne sont hélas pas terribles, un  peu trop brouillonnes.

Sinon au niveau des règles du jeu par rapport aux autres Défis fantastiques , on a l'ajout d'une caractéristique "Pouvoir", servant en principe à lancer des sortilèges et à se mouvoir dans le monde des rêves. Mais ce système de magie est totalement sous utilisé dans ce livre, en plus cela coute des points de pouvoir , et on se rend très vitre compte qu'on a besoin d'un maximum de point de pouvoir pour certains combat du monde des rêves et débloquer certaines situation. Les combats dans le monde des rêves, parlons en justement, c'est un gros point noir du livre, ils se font sur des jets de dés totalement arbitraires, en fait on jette 2 dés, si on obtient 7 ou moins on perd 2 points de pouvoir et si on obtient 8 et plus c'est l'ennemi qui perd 2 points de pouvoir. Ce système est totalement frustrant et au désavantage du joueur en plus. Sachant que vers la fin il y a plusieurs combats inévitables de ce type, à la loyale on a peu de chance de pouvoir terminer le livre à cause de cela.
Sinon pour les autres caractéristiques, il faut savoir qu'il y a quelques combat inévitables et qu'il faut une habileté de 9 minimum pour avoir une chance de terminer le livre (et encore c'est vraiment le minimum).
Il y a 2 manière de terminer ce livre, malheureusement toute les 2 un peu frustrantes l'une nécessitant de haut niveau de pouvoir et d'habileté, l'autre de collecter plusieurs objets, mais cela est un peu artificiel de la manière dont c'est fait dans ce livre, et en plus pour pouvoir mettre la main sur 2 de ces objets il y a des jets de dés arbitraires indépendant des caractéristique pouvant être fatal (dont l'un avec carrément une chance sur 2 d'y rester, un passage totalement absurde d'ailleurs, choisir une direction sur un jets de dés, sans raison).

"Les Spectres de l'Angoisse" reste malgré tout un bon Df , avec son bon style littéraire et belles descriptions, cet univers sylvestre qui se dégrade de plus en plus au fur et à mesure qu'on approche du but, ce monde des rêves parallèle assez étrange. La linéarité est assez faible également, il y a plusieurs chemins ce qui est assez plaisant, même si bien sur il y a plusieurs recoupes et passages obligatoires. Il y a néanmoins plusieurs lacunes, la principale étant  l'utilisation de la caractéristique de Pouvoir, ainsi que quelques incohérences dans le récit. On peut aussi regretter que l'alternance monde réel /monde des rêves n'est pas été utilisé au mieux.

 Note : 14/20

.
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Lun 23 Fév 2015 - 18:34

Ce livre fut mon premier LDVELH. Oui, j'avais dit que c'était le Marais aux Scorpions. Le Marais a été mon premier LDVELH que j'ai acheté. Les spectres a été le premier que j'ai lu, je l'avais emprunté à mon cousin à l'époque... Ah youth!

Bref, fini de raconter ma vie, passons au livre.

Ce livre est assez original.
Tout d'abord, on y incarne un elfe, pas un être humain. En plus, ce personnage a un minimum de background. Oh, pas des masses, mais apr rapport à "l'aventurier solitaire qui rode dans la campagne à la recherche d'un contrat" c'est un changement.
Ensuite, il y a la magie, ce qui n'apparaît pas dans tous les DFs.
Enfin, et surtout, il y a le monde des rêves.

On se lance dans cette aventure écolo avant l'heure pour sauver la forêt du prince Démon Ishrak. Et là aussi, le méchant a un background, un lieutenant (Morpheus) et un certain charisme. Encore une fois, ce n'est ni Darth Vader, ni Loki ni Hans Grüber mais par rapport à certains antagonistes bidons qu'on a parfois à qffronter, il y a du mieux.

La première partie dans la foret réussi a être difrente d'autres aventures forestières comme la Foret de la Malédiction ou le Marais au Scorpions. On sent bien qu'on est dans un autre lieu, une autre foret avec ses propres problèmes. Il y âme.e dans l'introduction une allusion littéraire au poème The Road Not Taken (enfin je pense) qui m'avait échappé a l'époque (forcément j'avais dix ans) mais qui m'a sauté aux yeux à ma dernière relecture.

La deuxième partie, l'infiltration du donjon d'Ishrak est plutôt sympathique, on rencontre des personnages hauts en couleurs, comme la cuisinière ou la  Banshee. La possibilité de switcher  entre le monde réel et celui des rêves est assez intéressante et il convient de ne jamais oublier dans quel monde on est.

Le combat contre Morpheus et ses sbires est juste parfait, et la possibilité de rencontrer Ishrak dans l'un des deux mondes est une très bonne trouvaille.

Bon, le livre n'est pas parfait, en particulier la magie qui n'est pas très utile, mais l'ensemble reste quand même très sympa.

Allez, un bon 15/ 20
Revenir en haut Aller en bas
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1698
Age : 43
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Dim 2 Aoû 2015 - 22:59

Après les Sceaux de la Destruction j'enchaîne sur un deuxième Waterfield qui se passe aux alentours d'Arion, plus précisément dans la forêt d'Yffen que nous avons déjà visitée dans les Sceaux. On y incarne un elfe shaman de la tribu Galoren (probablement la même à laquelle nous avons affaire dans les Sceaux) titulaire de pouvoirs oniriques. Le sujet déjà en soi me plaît, le shamanisme, la forêt...
Le livre est très bien écrit; les descriptions de la forêt sont efficaces et on y trouve une certaine poésie. Qui plus est e trouve que le livre gagne en intérêt au fur et à mesure des lectures. Sur le plan du jeu par contre la traversée de la forêt jusqu'au repaire d'Ishtrack '(le méchant à tuer) manque relativement de piment. Comme beaucoup le font remarquer l'utilisation des pouvoirs magiques est faible et s'avère même pénalisante pour les points de pouvoir. Pour finir elle devient même complètement inutile. C'est pourtant bien dans es souterrains d'Ishtrack que l'aventure prend son envol, une espèce de Donjon bien ficelé que l'on peut parcourir soit dans le monde réel soit dans le monde des rêves.
Je n'ai personnellement pas réussi à rassembler tous les objets nécessaires pour gagner dans le monde réel, j'ai donc pris l'option d'amasser le plus de points de pouvoir possible et, malgré un système de combat déséquilibré en défaveur du shaman je confirme que c'est jouable. Le combat final est vraiment prenant en plus. Le livre est donc plutôt bien équilibré de ce point de vue. Pour les objets par contre on a besoin de chance en plus...
Au final c'est agréable et original mais le livre souffre tout de même d'une première partie un peu décousue quoique poétique.
14/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1389
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   Mar 1 Sep 2015 - 18:08

De Robin Waterfield je n'ai refait récemment que La Planète Rebelle et le résultat était très positif.

De la SF on passe cette fois au monde classique de Titan mais au lieu d'incarner l'habituel aventurier humain on est cette fois un shaman elfe des bois.
Cette originalité sert de prétexte à pouvoir se projeter dans le monde des rêves et également à utiliser de la magie dans la première partie de l'aventure.
Les descriptions sont nombreuses et on sent bien l'évolution de la forêt au fur et à mesure que l'on se rapproche d'Ishtrak, de belle et heureuse elle est de plus en plus corrompue.
Deux manières de vaincre, la première par une collecte d'objets qui confine à l'OTP, l'un des objets étant particulièrement dur à obtenir (un coup de chance au dé). La deuxième est compliquée par un problème de règle : les combats dans le monde de rêve auraient gagné à utiliser l'Habileté comme pour le combat avec Morpheus. En effet nos adversaires ont plus de chance que nous de nous porter un coup (en obtenant de 2 à 7 contre 8 à 12 pour nous). Du coup j'ai adapté la règle en faisant de 2 à 6 pour les monstres et de 7 à 12 pour moi. Ca ne m'a pas empêché de périr en combat plusieurs fois!

Il s'agit malgré ces petits problèmes de jouabilité d'un très bon DF dont l'ambiance joue un grand rôle et on prendra plaisir à explorer de nouveau ce livre pour trouver tous les objets qui servent à vaincre le prince démon dans le monde réel.

les + :
l'ambiance et les descriptions
le monde des rêves
la magie
un shaman elfe ça change

les - :
problèmes de jouabilité
très peu de PNJ

nombre de tentatives pour le réussir : 10
difficulté : 87%

note : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28- Les spectres de l'angoisse   

Revenir en haut Aller en bas
 
28- Les spectres de l'angoisse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Autres littérature