La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 26- La crypte du sorcier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 26- La crypte du sorcier   Lun 7 Mar 2011 - 21:14

DEFIS FANTASTIQUES

LA CRYPTE DU SORCIER


RESUME :


Dans les entrailles de la terre, le redoutable sorcier Razaak a été ramené à la vie. Son but : réaliser ses rêves de mort et de tyrannie ; asservir votre pays. Seule l'épée qu'il a depuis longtemps perdue est capable de mettre définitivement un terme à son existence. Une mission des plus redoutables vous attend donc : trouver l'épée, triompher des forces démoniaques qui ne manqueront pas de se mettre sur votre chemin et, enfin, affronter Razaak lui-même. Pour parvenir à vos fins, n'oubliez pas qu'il vous faudra découvrir des talismans sans lesquels l'échec serait inéluctable.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 43
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Mer 9 Mar 2011 - 0:49

Dans La Crypte du Sorcier, nous sommes censés sauver l'Allansia du puissant magicien mort-vivant Razaak.
Nous bénéficierons pour cela d'un peu d'aide: celle de Yaztromo et de quelques épisodiques qu'il emploie, du chasseur Symm et du nain Borri.
L'affaire est un peu plus complexe que de pénétrer sous une banale Montagne de Feu ou dans une quelconque Citadelle du Chaos. Razaak est bardé de protections magiques qui font que le tuer est fort difficile, et quand il attaque il peut nous écraser sur place en bougeant un cil à moins que nous n'ayions les défenses appropriées.

Il s'agit d'un OTP Livingstonien extrêmement difficile à faire même en usant de la formule sacramentelle 12/24/12. Ceci dit, qui voudrait le faire ?
Un point intéressant au niveau du réalisme est que nous ne nous baladons plus avec 10 repas à avaler gloutonnement. À la place, nous avons cinq(5) doses de potion de guérison qui fonctionnent exactement de la même manière, et pas la moindre potion d'Adresse, de Vigueur ou de Bonne Fortune. Nos chances n'en sont pas améliorées.
Ce louable effort est complètement anéanti par les conditions nécessaires pour vaincre. Pour nous résumer, il nous faut
- collecter un certain nombre d'objets magiques et équivalents qui se trouvent JUSTE PAR HASARD être dans le coin. C'est mieux que sur Internet, marchez de ci-delà dans les collines de la Pierre de Lune et vous trouverez des reliques surpuissantes, des objets, un monstre antédiluvien dont seule la corne peut liquider Razaak…
Non arrêtez, c'est tellement croyable que j'ai mal, là
- prendre scrupuleusement note d'une masse d'informations d'une inanité stupéfiante ( genre l'âge de la belle-mère de Razaak ou le record du concours de pets chez les trolls des collines, pour vous donner une idée ). Cerise avariée sur ce gâteau pourri, il il faut pour les obtenir écouter bavasser Borri qui doit être le sidekick le plus énervant jamais vu dans un ldvh.
Question, le sidekick nain est-il l'équivalent heroic fantasy du sidekick noir dans les mauvais films d'action ?

L'ambiance est aux abonnés absents, c'est tout juste si une(1) scène reste un peu dans la mémoire, celle du malheureux envoyé de Yaztromo* attaqué par trois femmes-elfes punk déchaînées. Il faut dire que c'est la seule illustration qui ne soit pas hideuse.

Cette chose est un exemple de ce qu'il ne faut pas faire en fait de LDVH. En aucune circonstance, jamais. Même si on met le couteau sous la gorge à la mère de vos enfants.

Note: 0,5/20 et c'est encore bien payé



* entre le nain du temple de la Terreur et celui-là, on est forcé de conclure que servir de coursier à Yaztromo ça n'est pas un choix de carrière très prometteur sur le long terme

Revenir en haut Aller en bas
craft
tas de fumier
tas de fumier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Mer 9 Mar 2011 - 12:58

Moi je l'avais trouvé sympa ce bouquin à l'époque, du Livingstone de base quoi, bon il faut parfois savoir un peu aider la chance si l'on veut en sortir vivant au premier essai..... l'ambiance est au rendez-vous, bien que l'atmosphère un peu loufoque par moments puisse ne pas plaire à certains.... allez soyons généreux car cet ouvrage le mérite....


15/20
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9515
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LA CRYPTE DU SORCIER   Jeu 10 Mar 2011 - 17:49

Difficile de rédiger une critique de ce livre, tant il est excellent par certains côtés et épouvantable par d'autres.
On a un univers bien décrit et familier, avec une grande variété de paysages. Les amateurs d'aventures en plein air apprécieront. On retrouve le magicien Yaztromo, ce qui donne l'impression d'une continuité, d'une familiarité sympathique. On est accompagné à un moment par deux personnages trés agréables, opposés et complémentaires, avec qui le courant passe bien. Le bestiaire est riche, varié et on ne s'ennuie pas vraiment. On a des moments originaux, comme un voyage en ballon trés crédible et trés sympathique.
Malheureusement, l'aventure est complètement plombée, pourrie, par deux défauts majeurs. Le premier, c'est que cette aventure est un One True Path de toute beauté : dés le tout début, si l'on prend le mauvais chemin, on est foutu. Le deuxième, c'est le nombre hallucinant d'indices et d'objets à récolter pour espérer s'en sortir... Un véritable bazar ambulant à se trimballer et des indices carrément débiles, posés là sans qu'on sache ni pourquoi, ni comment.
"La crypte du sorcier" ou comment pourrir définitivement un bouquin pourtant plein de promesses et de bonnes idées.
10/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Jeu 10 Mar 2011 - 19:41

J'ai bien aimé ce livre mais comme les autres, que ce fut penible de trouver la multitudes d'objets sans lesquels c'est la mort assurée.

Dommage car j'avais bien aimé l'ambiance générale et la partie ou on se coltine deux alliés est sympa. Ce livres est un OTP vraiment sadique car non seulement il faut pas mal d'objets mais en plus des indices (assez debiles en effet) mais cerise sur le gateau : le combat final est tres tres dur car si Raazac gagne deux assauts de suite (ce qui arrive) c'est le pfa...

Les illustrations sont bonnes sans pour autant etre exceptionnelles. En bref un DF qui aurait pu etre culte si la difficulté n'etait pas aussi elevée.

Note : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9933
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Jeu 10 Mar 2011 - 20:29

Un opus que j'apprécie, comme souvent avec Livingstone le bestiaire est varié, les PNJ intéressants, les paysage nombreux et bien décrits, et j'aime bien le background avec l'histoire de Razaak, ainsi que le retour de Yaztromo, qui participe plus que de coutume à l'aventure.
J'adore la narration de Yaztromo sur l'histoire de Razaak, c'est vraiment bien écrit et prenant, le grand intérêt du livre réside dans son ambiance assez efficace, de son histoire plutôt pas mal, qui donne envie de se plonger dans la quête.
Ainsi que de ses quelques passages intéressants et le fait qu'on soit accompagné au cours de l'aventure, une assez belle épopée en plein air.
Razaak reste un adversaire redoutable et plutôt charismatique, la légende de l'épée et du squelette est la aussi sympathique et captivante.
Dommage qu'il soit quasiment infaisable à la loyale, sans compter un nombres incalculables d'objets à trouver pour conclure le bouquin, les énigmes peuvent être rebutantes la aussi, c'est vraiment dommage sinon ce livre serait excellent à tout point de vue.

Note : 13/20



Dernière édition par Warlock le Jeu 24 Mar 2011 - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Jeu 24 Mar 2011 - 23:29

Tout le symbole de Livingston , un one true path infernal. Des ennemies surpuissants qui s’enchaine, des morts injustes et une cascade d’objet (er d’information) a récolter sous peine d’échouer. Voici pour le coté jeu. Et l’histoire dans tout ca ? Le méchant sorcier du coin s’est réveillé et il faut aller le retuer…. Et il ressemble a quoi ce sorcier ? C’est celui de la couverture ? et ben… la ca motive a pas le laisser devenir maitre du monde. Dans le style méchant pas du tout charismatique. Aller peut etre un truc a sauver ? Le chemin pour aller au sorcier il est intéressant peut etre ? et bien non… Seul la présence de lieux et personnages connues met un peu de piment a l’aventure. Il y aussi le fait que nous faisons une partie du voyage avec deux compagnons d’arme. Pour le reste rien de marquant.

Points Positifs
-Les compagnons
-Retrouver un univers familier

Points négatifs
-Absolument impossible a finir sans tricher
-Le test de connaissance stupide
-Un boss aussi coriace qu’il est moche.

03/20
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13298
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Ven 25 Mar 2011 - 0:14

Voici un nouveau Livingstone, auteur capable du meilleur, comme du pire.

Dans livre-jeu il y a livre, et il y a jeu.

Pour le jeu, c'est complètement raté avec ce côté OTP avec une tonne d'indice ou d'objets à récolter.
Ajoutons à ça des PFA et jets de dés mortels (1 chance sur 3) deux fois, (1 chance sur 6) quatre fois, etc ... Beurk.
Et pour finir, deux adversaires aux statistiques bien trop fortes.
Le combat final est injouable niveau probabilité : pour le passer il faudrait au moins 14 en HAB de départ, 15 étant même recommandé.
Vous trouverez sur le forum dans la rubrique DFix les stats de départ requises pour rendre ce DF jouable.  


Pour le côté livre :
Il y a quelques passages sympathiques, avec des PNJs, un point intéressant.
J'apprécie particulièrement les ldvelhs en plein air, et celui-ci varie intelligemment les moyens de locomotion.
Toutefois, contrairement aux autres Livingstone, ça manque de moments mémorables, et je n'ai rien trouvé de vraiment transcendant.

Ce qui m'a le plus gêné pour le côté "livre", ce sont ces indices à récolter sont totalement aberrants et n'ont rien à voir avec l'histoire. C'est véritablement du foutage de gueule, un torpillage qui tue l'ambiance du livre.
Du coup, l'immersion en est complètement gâchée.

D'ordinaire, pour s'intéresser à une histoire, il faut arriver à comprendre ses règles et sa logique.
L'intérêt dans un livre dont vous êtes le héros est de pouvoir FAIRE des CHOIX COHERENTS.
Or là, nos choix n'ont aucune conséquence, vu que rien ne nous indique les bons chemins et indices à récolter.
L'intelligence ou la psychologie sont donc inutiles.


En effet, et JE NE SPOILE PAS, comment le héros peut-il deviner qu'il va avoir besoin à la fin de l'histoire :

- d'un ukulélé électrique,
- de la recette des saucisses de Strasbourg,
- d'un livre dédicacé par Paul-Loup Solitaire, avec des nains dedans,
- d'une boule de cristal avec de la neige qui tombe, avec des nains dedans,
- d'un dvd porno, avec des nains dedans,
- d'un caniche empaillé, sans nain dedans,
- d'une épée en plastique parlante Made in China,
- d'un CD-ROM de Mireille Mathieu vierge, je parle du CD-ROM et pas de Mireille Mathieu.

Hein ? Comment peut-il deviner ça, le pauvre lecteur ? Il ne peut pas. Dommage.
Un ldvelh gâché, torpillé, saboté.
Aucun aventurier ne pouvant réussir loyalement ce DF du premier coup, Allansia est bien condamnée, et il n'y a plus qu'à rejoindre le camp de Razaak pour l'éternité.

Note : 12/20 pour l'histoire seule plutôt agréable. Zéro pour la jouabilité et Zéro les indices débiles à récolter. Au total :
Note : 4 / 20


Dernière édition par VIC le Sam 13 Juil 2013 - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Lun 30 Mai 2011 - 19:56

Ah !! « La Crypte du Sorcier », que de bons souvenirs !!!(Eh oui ! ça pourra en étonner plus d'un). Déjà, il y a beaucoup de combats, de ce côté là, on n'est pas déçu, toutefois, c'est vrai que lesdits combats sont corsés. Par contre j'aime beaucoup le background et les lieux que traverse le personnage incarné... Entres autres, le fait d'avoir des compagnons de route durant une bonne moitié du livre rehausse l'intérêt, même si l'interaction avec eux reste tout de même très limitée.
Comme avec le Temple de la Terreur, on retrouve ce bougon de Yaztromo (toujours fidèle à sa réputation), les Nains de Pont-de-Pierre et la Forêt des Ténèbres. L'histoire est traditionnelle mais comme je l'ai dit plus haut, le scénario est riche en événements (qui n'a pas été "charmé" par l'arrivé du Squelette de Krull ?)
Mais bon, ce livre est un Ian Livingstone tout craché : un seul chemin et plusieurs objets à trouver pour parvenir à tuer le méchant... on dirait qu'il n'a que ça en tête ce cher Ian. Comme par exemple le passage où le sbire de Razaak, c'est-à-dire Zérodieu, nous pose des questions. Je trouve l'idée un peu déplacée, comme si Razaak lui-même connaissait par coeur le prix du massage d'armes aux Port du Sable Noir ! Absurde...
La difficulté n'est pas en reste, car les combats sont relativement nombreux et à chaque fois (enfin presque souvent) difficiles... Sans de bonnes statistiques, vous êtes fini d'avance ! Mais au moins, contrairement au Temple de la Terreur, il y a beaucoup plus de descriptions et il y a également plus de choses qui se passent. Ce que je trouve dommage, c'est qu'il faille autant d'objets pour vaincre le boss final, peut-être que Ian Livingstone voulait mettre en avant la puissance de Razaak ? Ça, on ne le saura jamais. Je trouve aussi que ce livre est trop truffé de morts subites lors de lancers de dés. Je veux quand même terminer sur des points positifs, notamment les très belles illustrations qui donnent une très bonne ambiance au bouquin, ainsi que sa (très) longue durée de vie et sa quête que je trouve, quand même, assez palpitante.
En résumé, un livre presque injouable mais rattrapé par la richesse des lieux et par l'aventure en elle-même. Beaucoup de rudes combats seront présents et beaucoup de jets de dés mortels se dresseront sur votre passage, néanmoins, le fait d'être accompagné donne plus de crédibilité au Background.
Malgré tout ce que j'ai dit de négatif, je mets une très bonne note car ce livre possède un petit truc - un charme - que j'apprécie énormément, mais je ne saurai dire quoi.

Note : 16,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2903
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Jeu 17 Nov 2011 - 12:31

Ian Livingstone revient avec un nouveau livre et le moins que l’on puisse dire à la lecture du résumé c’est qu’il ne s’est pas foulé. Un nouveau nécromancien a décidé de conquérir le monde et on va évidemment devoir l’en empêcher. Comme c’est original. Rien de bien nouveau non plus du côté des règles, à part le fait que les potions de guérison remplacent les repas, ce qui est ma foi logique.

L’introduction est tout de même intéressante, notamment la partie sur Kull qui est relativement originale. Le style est entraînant et Livingstone a quand même ce talent pour raconter des histoires. Attaquons maintenant l’aventure et là je vais scinder ma critique en deux : d’une part le livre et d’autre part le jeu.

Le côté livre est de loin le plus intéressant. On se balade en terrain familier et on prend toujours plaisir à visiter des lieux comme Pont-de-Pierre ou la tour de Yaztromo. Il y a également pas mal de PNJ dont deux qui nous accompagneront une bonne partie du récit. Ils ne sont guère originaux mais ça rajoute incontestablement de la vie à la lecture. Les péripéties rencontrées ne cassent pas les vitres mais ne sont pas nulles non plus, dans la moyenne des DF je dirai. Par contre le méchant est assez falot et manque un peu de charisme à mon goût et le scénario manque de rebondissements. Mais, comme je l’ai dit plus haut, le style de Livingstone étant agréable, le tout se laisse tout de même lire assez facilement.

Passons maintenant au jeu. Et là ça se gâte forcément. Equilibrer ses aventures n’a jamais été le point fort de Livingstone mais là il bat des records. Premièrement, le livre se révèle être un One-True-Path abominable où l’on doit suivre rigoureusement le chemin suivi par l’auteur sous peine de connaître une mort aussi rapide qu’absurde. En témoigne le passage du feu de camp, parfaitement ridicule. (si on ne rencontre pas LE personnage que veut nous imposer Livingstone, on a un PFA automatique totalement injustifié). Deuxièmement, les tests mortels et les combats qui sont hallucinants de difficulté. Outre le combat final strictement impossible, on doit subir toute une flopée de jets de dés pouvant entraîner des pertes d’Habileté, ce qui est synonyme de mort à long terme. Troisièmement enfin, et c’est peut-être le pire, la somme d’objets improbables et de renseignements débiles à découvrir est proprement risible. Le summum étant atteint lors du fameux questionnaire de Zérodieu qui m’a carrément fait exploser de rire tellement il était stupide. Bref n’espérez pas atteindre le paragraphe 400 à la loyale, même avec des stats maximums, et choisissez plutôt la bonne vieille triche, ce sera plus efficace.

En conclusion, ce livre mériterait presque deux notes, une pour le livre (qui pourrait avoisiner les 13) et l’autre pour le jeu (qui cotoie le 5). Toutefois la jouabilité est tellement mauvaise qu’elle ne parvient finalement pas à rattraper un scénario sympa mais largement éculé. L’écœurement est le sentiment qui prévaut quand on repose le livre et il n’atteint donc logiquement pas la moyenne.

Note : 9/20


Dernière édition par Aragorn le Dim 14 Oct 2012 - 10:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Ven 11 Mai 2012 - 9:03

Un des livres les plus polémiques...

Je suis assez embété avec ce livre. En effet, comme ceux qui ont vu ma liste se souviennent, je le classe dans mon top 10 de DF préférés.

Oui mais voilà, il comporte quand même des défauts assez majeurs. Il faut être honnête, cette aventure est injouable. Les ennemis sont extrêmmement forts, et il faut accumuler une quantitié incroyable d'objets et de renseignements. L'interrogatoire en règle, à la manière d'un mauvais oral de rattrapage de bac, que l'on subit de Zérodieux (et dans Zérodieux, il y a...) m'avait déjà rendu perplexe à l'époque, et me saute aux yeux comme étant un prétexte artificiel pour justifier la nature totalement OTP de ce livre.

Cependant, ce livre a d'excellents côtés. Son ancrage fort dans la mythologie précédente (n'oublions pas que c'est quand même le 26e, on est peu ou proue en milieu de série). Il faut reconnaître à Livingston un souci dans tous ses livres de coller à son background, ce qui n'est pas le cas de tout le monde.
Ensuite, l'ambiance dans ce livre est fabuleuse. On voyage beaucoup, on rencontre de nombreux PNJ (j'adore les PNJ), et la plupart des scènes m'ont laissé un très bon souvenir.

Et c'est bien ce dernier point qui me fait aimer ce livre. Au final, avant que je ne le relise 20 ans plus tard, il faisait partie de ces DF dont j'avais un souvenir précis, et c'est ce qui est, à mon humble avis, la preuve d'un DF réussi.

Ma Note : 14.5/20 (9/20 pour le jeu, mais 19/20 pour le livre)
Revenir en haut Aller en bas
aumonier
gardien
gardien


Masculin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 317
Age : 39
Localisation : Sannois (95)
Profession : Emploi adminstratif
Loisirs : Football ; Ciné/Télé
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Sam 27 Oct 2012 - 23:07

Après avoir signé de très bons opus qui restent parmi mes préférés de la série "Défis fantastiques" (notamment "Le labyrinthe de la mort" et sa suite), Ian Livingstone a continué à en être l'un des auteurs les plus prolifiques (il est notamment l'auteur du dernier en date, pas encore parvenu en France). Mais au bout d'un moment, les nouvelles aventures issues de sa plume ont commencé à décliner en qualité. Celà a débuté avec "Le temple de la terreur", mais s'est surtout vu avec le 26e livre de la série, "La crypte du sorcier".

De prime abord l'ouvrage se situe dans la continuité de certains des précédents. On y croise Yaztromo et on évolue dans la périphérie de Pont de Pierre, soit une possible suite inavouée au "Temple de la terreur". Mais bien vite, au lieu de simples références, on tourne à la reprise. Le début de l'aventure a des faux air de "la Foret de la Malédiction" (on se promène dans une zone dont la végétation et les rencontres faites s'y apparentent, on y croise notamment un loup-garou une fois la nuit tombée, un géant dans une caverne...), la seule variante étant qu'au lieu de chercher deux bouts de marteau, on cherche... ben on sait pas trop quoi, une épée mais aussi plein de trucs qui nous serviront à dézinguer le big boss final (Razaak qu'il s'appelle celui-là - ça me fait toujours marrer car y'a un joueur dans mon équipe de foot qui s'appelle Razak... eh oui je sais il en faut peu pour que je me marre). La deuxième partie, où on cotoie un long moment un nain et un elfe n'est qu'un reboot d'un passage similaire dans "La sorcière des neiges". Bref, on doit aller tuer un méchant qui est très méchant et très fort, et même si on aura un peu d'aide, globalement, c'est à nous et nous seuls d'aller l'occire. Ce n'est donc pas du coté de l'originalité qu'il faudra aller chercher le point positif de ce livre. L'histoire est plaisante, on vit une aventure dans la lignée des autres, et (quand on trouve le bon chemin), elle est assez longue, mais moins marquante que d'autres car elle arrive après.

Il y a un bon chemin. Quand c'est bien amené, notamment dans les aventures des labyrinthes de Sukumvit, il est très plaisant, voire gratifiant, de partir à la recherche du bon chemin, à la collecte d'objets (pierres précieuses, anneaux d'or, clés numérotées...) et d'arriver enfin au bout de l'aventure après plusieurs tentatives infructueuses. Mais ici, cette collecte d'objets est agaçante. Le nombre d'objets indispensable est très important (une bonne dizaine, incluant, sans trop spoiler, une épée, un bouclier, deux bagues...), sans qu'ils soient à des endroits logiques ni qu'on sache ce qu'on cherche. Pour certains, il faudra même combattre sans justification des personnes qui ne nous attaquent pas, alors même que le nombre de combats de ce livre est très important.

La difficulté est au rendez-vous comme souvent chez Livingstone. Les combats sont rudes et pour beaucoup inévitables (démon ligneux, doragars, Razaak...). Mais celà est habituel. Ce qui l'est moins est la part de hasard qui est ajoutée à plusieurs endroits. Il ne s'agit pas seulement de tests de chance ou d'habileté, ni de combats difficiles, mais de lancers de dés pouvant être mortels (face aux mouches, au golem...). Sans doute prévenu que certains ne jouaient ses livres qu'avec les caractéristiques max, Livingstone a donc lancé cette nouvelle mode, qui complique l'aventure de manière trop extrême à mon gout. C'est sans doute aussi cette volonté d'éviter que les "tricheurs" puissent gagner qui a poussé Livingstone a la partie la plus ratée de cette aventure : le quizz.

Car le morceau qui dérange dans ce livre est un questionnaire que nous pose un des serviteurs de Razaak. Il s'agit d'énigmes dont la réponse est un nombre qui correspond au paragraphe où on doit se rendre, ce qui évite toute tricherie (car si on peut toujours prétendre posséder un objet que l'on a pas, impossible de deviner les nombres en question). En soi l'idée est bonne, mais la nature des questions laisse pour le moins perplexe. C'est une sorte de Questions pour un champion, avec questions de "culture générale", les infos ayant été obtenues au hasard pendant l'aventure. Outre le fait que certaines de ces infos sont inutiles, il paraît assez improbable de tomber dessus pile quelques heures avant qu'on ne nous les demande. Bref cette partie gâche fortement le livre. La fin, où on doit là encore posséder tous les objets glanés plus tôt (je me demande si on aurait l'air fin en photo avec tous ces trucs sur nous) est un peu absurde aussi, on passe son temps à dire "oui, j'ai cet objet" (si c'est non, c'est la mort).

Au final ce livre est une petite déception. Livingstone ne parvient pas à se réinventer vraiment, de nombreux passages ne sont que des reprises de ses réussites passées. La difficulté est énorme et, surtout, la crédibilité n'est pas au rendez-vous. Ça reste un LDVELH correct, mais on a l'impression qu'il y avait de la place pour faire beaucoup mieux.

Ma note : 11/20


Dernière édition par aumonier le Lun 3 Juin 2013 - 1:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1360
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Mar 19 Fév 2013 - 10:17

Bon, je suis un peu emmerdé avant d’écrire cette critique. Ce livre rentre clairement dans la catégorie « n’importe nawak » qui nourrit en général des retours légèrement, voire massivement ironiques.
Un nécromancien tout ratatiné, un pitch des plus convenus, des objets importants lâchés au hasard, sans logique aucune, des combats impossibles, des morts en cascade, et cette détestable habitude de perdre dès le premier choix de direction (ainsi que d’autres par la suite), tout ça est la marque d’un OTP caricatural et consternant de banalité chez cet auteur.

(le plus beau : le sage aveugle traducteur de parchemin qui passe juste par là au bon moment dans un endroit où il a rien à foutre, Yaztromo qui nous envoie au casse pipe à poil alors que contre Malbordus au moins, il filait des sorts !)

Mais, mais, mais… je suis quand même pris d’une (légère) tendresse envers ce livre. Je n’arrive pas à lui trancher la tête comme je le devrais. Pourquoi mon bras tremble-t-il ?

Est-ce la couverture qui m’avait beaucoup plu dans mon enfance ?

Est-ce le fait qu’il raconte quand même une histoire pleine de souffle épique ?(malgré son côté convenu). Un peu comme la Sorcière des neiges, ou, à un degré infiniment moins abouti bien sûr, la Traversée Infernale, on a ce sentiment d’un voyage périlleux et glorieux, d’une vraie quête désespérée, avec des PNJ qui à défaut d’être marquants ne sont pas ratés (faudra juste expliquer le fétichisme de Livingstone pour les nains de Pont de Pierre)

Est-ce le fait que, prises individuellement, certaines scènes sont vraiment bien trouvées ? (le squelette du lac, le démon de mousse, les 5 semaines en ballon, les fantômes entre les statues…)
Et certaines morts amusantes ou bien décrites ? (le coup de la porte qu’on franchit éternellement…)

Ou bien est-ce le fait que certains indices à collecter sont tellement aberrants, (le prix du marteau, les oreilles de hobbit) que je suspecte fort le sieur Livingstone de s’être foutu de sa propre gueule, en une sorte d’auto-parodie qui ne me laisse jamais insensible ? On ne le saura sans doute jamais, mais ça sent l’auto-dérision quand même.

Du coup, bon, je vais l’épargner pour cette fois, mais j’espère qu’on ne m’y reprendra plus !

Intérêt : 10/20
Difficulté : 90%

Revenir en haut Aller en bas
Razaak
Novice
Novice


Masculin
Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 13/05/2015

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Dim 24 Mai 2015 - 21:02

Pour moi,le meilleur LDVELH!
Tout d'abord,à cause de Razaak qui est ,pour moi, le meilleur méchant des LDVELH.
Ensuite,par les lieux visités(les collines,la foret,la crypte...)qui sont magnifiquement retranscries !
Ensuite,par les monstres(les servants sataniques,le gargantis,Razaak,le felidiable..)
De plus,j'ai bien aimé le concept d'equipe et les objets a trouver(pas si debile que ça)
Je n'ai pas trouvé ce livre specialement difficile
Donc,la note que je lui attribuerait est 20/20 !
Loué sois Razaak !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1389
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   Mar 28 Fév 2017 - 18:55

Tiens Razaak lui même est venu se mettre un 20/20, il n'y a pas conflit d'intérêt là? Je suis dingue

Voici un Livingstone à la bien mauvaise réputation et qui, je dois l'avouer, l'ai reposé plusieurs fois dans ma bibliothèque avant d'en choisir un autre, peu désireux de m'y attaquer.
Premier aspect, sa couverture, un Razaak bien représenté et qu'on retrouve également sous la plume de John Sibbick en illustration intérieure. Voilà un méchant avec une vraie gueule de méchant!
Niveau jouabilité, Livingstone fait dans ce qu'il maîtrise le mieux, pas de règle en plus par rapport aux DF classiques. L'aventure est assez difficile s'agissant d'un OTP et certains combats sont difficiles en fin de livre. Cependant l'auteur a déjà fait pire dans ce domaine avec notamment L'Epreuve des Champions. C'est même un des Livingstone que j'ai fini avec le moins de problèmes, peut-être un peu chanceux sur le coup...
Rien qui ne le fasse vraiment sortir du lot côté jeu donc.
Par contre il s'agit clairement à mes yeux en tout cas d'un des meilleurs DF pour son côté background. Livingstone se nous tisse ici une aventure en plein air très intéressante grâce à ses PNJ (dont le célèbre Yaztromo soumis ici à rude épreuve), ses péripéties et ses lieux visités. On survole même Titan en aérostat! Bref si on s'intéresse un tant soit peu à l'univers de Titan mais qu'on n'aime pas trop le style de jeu de l'auteur cela reste quand même un DF très intéressant à lire.
Un bémol quand même sur la quête des indices, certes agréable mais dont on se demande ce qu'ils viennent faire dans l'histoire pour certains (comme le prix d'une arme à Port Sable-Noir par exemple)

les + :
le background
les PNJ
aventure intéressante
Razaak et l'histoire de l'épée maudite

les - :
OTP
test de connaissance pas vraiment raccord avec l'histoire

nombre de tentatives pour le réussir : 3
difficulté : 80%

note : 16/20

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 26- La crypte du sorcier   

Revenir en haut Aller en bas
 
26- La crypte du sorcier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit