La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 18- La planète rebelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 18- La planète rebelle   Lun 7 Mar 2011 - 21:38

DEFIS FANTASTIQUES

LA PLANETE REBELLE


RESUME :


Depuis de nombreux siècles, les Arcadiens dominent les planètes que les Terriens avaient colonisées les une après les autres. Et ils sont aussi les maîtres de la terre... Dans une tentative désespérée, le mouvement de résistance terrien a décidé d'essayer de détruire ce qui fait la puissance d'Arcadion : l'Ordinateur Central. Et c'est VOUS qui avez été choisi pour cette mission impossible. Saurez-vous, à travers tous les dangers qui vous guettent, reconstituer le code donnant accès à l'ordinateur ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
craft
tas de fumier
tas de fumier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2981
Date d'inscription : 25/07/2008

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Jeu 10 Mar 2011 - 14:00

pô bien Shit

05/20
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2903
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Jeu 10 Mar 2011 - 20:39

Un nouveau venu dans l’univers des DF, Robin Waterfield, qui pour son premier livre choisit d’aborder l’univers de la Science-fiction. Thème au combien périlleux où avaient déjà échoués Steve Jackson et Andrew Chapman. Waterfield allait-il faire mieux ? La lecture des premières pages nous donne déjà une partie de la réponse : une histoire riche, bien construite et suffisamment détaillée pour nous captiver. Tout ce que n’avaient pas su faire le Mercenaire de l’espace ou la Galaxie Tragique en somme. Dans ce futur alternatif, les terriens sont devenus les esclaves d’extra-terrestres très intelligents, mis à part quelques résistants, dont fait évidemment parti le héros qu’on va incarner. Sa mission sera d’infiltrer la planète des méchants et de détruire l’ordinateur donnant leur puissance aux ET. Mais ce dernier est protégé par un code chiffré que l’on devra trouver sur trois planètes différentes, une personne nous donnant chaque fois un tiers du précieux sésame.

L’aventure se déroule donc essentiellement sur ces trois planètes qui ont chacune une identité propre et des habitants radicalement différents. Un monde à l’ancienne, un autre très avancé et enfin un désert glacé permettent de varier agréablement la lecture. On sent que Waterfield a pris du temps pour peaufiner ses mondes, et ça se sent. Chacun à son histoire, ses coutumes et son mode de vie bien particulier. Le style bien, qu’un peu froid, va à l’essentiel et nous immerge parfaitement dans ces mondes de l’hyper-espace. Une autre bonne idée est le fait qu’il existe trois « races » d’extra-terrestres, une par planète. Cela permet d’affronter des méchants aux réactions imprévisibles et à l’apparence variable. Les humains ont aussi chacun leur style de vie et il faudra bien le comprendre pour pouvoir dénicher les parties du fameux code. La difficulté globale est à ce propos plutôt bien dosée : vous ne trouverez probablement pas la totalité du code au premier coup mais il ne vous faudra pas non plus 20 tentatives pour cela. Les combats sont du reste équilibrés et il y a peu de morts subites injustes.

Pour ce qui est des points négatifs, la quatrième planète, celle des méchants, est aussi bâclée que les trois autres sont approfondies : quelques paragraphes assez laconiques et puis c’est tout. Moi qui imaginai une infiltration palpitante, j’en ai été pour mes frais. De plus, un ultime choix laissant une grande part au hasard gâche un peu l’équilibre du tout. (vous verrez de quoi je parle). Enfin le laconisme du paragraphe 400 est vraiment regrettable pour un scénario de cette qualité.

Mais globalement la planète rebelle reste un très bon ouvrage. Enfin un vrai DF de science-fiction avec un solide scénario, une aventure bien ficelée et des mondes dépaysants. Je vous le conseille fortement.

Note : 16/20


Dernière édition par Aragorn le Mer 28 Sep 2011 - 9:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Ven 11 Mar 2011 - 22:41

Voila le livre jeu qui m'a le plus fait rêver à l'époque, mon préféré jusqu'à ce que je fasse la créature venue du chaos. Que du bon !
D'abord l'introduction est très bonne, le décors est bien posé avec la description des trois races d'arcadiens , ainsi que des 4 planètes que l'on va visiter, puis cette exposé de la mission qui nous met bien dans l'ambiance avec ce code de l'ordinateur que l'on doit trouver.

L'aventure est d'un très bon niveau, déjà ce n'est pas trop linéaire, notamment sur la première planète Tropos il y a de multiple façons d'entrer en contact avec le chef de la résistance.
Chaque planète que l'on visite a son ambiance, ses propres caractéristiques, à chaque fois c'est bien décrit, il y a un univers vraiment crédible, pas comme dans la galaxie tragique ou le justicier de l'univers (autres Df de science fiction) par exemple.

J'adore comme la tension, la difficulté augmente progressivement, sur Tropos la première planète pas beaucoup de problèmes, sur Radix c'est déjà plus dur il faut pas louper certaines actions et puis sur Halmuris tout parait hostile, les morts subites sont très nombreuses et trouver le chef de la résistance est difficile.
Ce système de code dont il faut découvrir les différentes parties au long de l'aventure est une autre très bonne idée, c'est un réel plaisir quand à la fin on arrive à le trouver. Il y a pas mal de bons passages comme l'entrée en contact avec la résistance de Tropos, le coup de cafard du héros sur Radix, le voyage d'Halmuris vers Arcadion, et la fin avec la restitution du code et la destruction de l'ordinateur.

Concernant les points négatifs, le paragraphe de victoire trop laconique, un combat très difficile et obligatoire sur Halmuris ou on ne doit pas perdre aucun assaut, donc presque obligé d'avoir une très bonne habileté pour gagner à la loyale.

Ah oui et un mot sur les illustrations, ce sont mes préférées de tous les livres jeux, à l'époque elles me fascinaient je les connait toutes par coeur encore je crois.

En conclusion un magistral DF de science fiction et un des meilleurs DF tout court.

note: 18/20


Dernière édition par Wor le Lun 25 Juil 2011 - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9933
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Sam 12 Mar 2011 - 1:08

Contrairement à beaucoup je n'ai jamais accroché avec cet opus de science fiction, non pas que le je trouve mauvais, il est bien écrit, l'histoire tient la route, mais rien à faire je n'adhère pas.
Son ambiance son coté trop civilisé, ce manque criant de découvertes, d'exploration, peut être à cause de l'enquête, la mission ne ma jamais passionné, rien à faire je ne le trouve pas immersif, bref ça ne colle pas.
Je trouve les énigmes lourdes et rebutantes, le livre bien trop romancé, peu d'endroits ou de lieux à visiter, des planètes trop détaillées, par moment j'avais l'impression de lire un roman et non de faire un ldvelh, et ça c'est rédhibitoire avec moi.
Il manque pour moi dans ce bouquin ce grand saut dans l'inconnu, cette découverte de créatures en tout genre, cette liberté de mouvement, que je ne retrouve pas dedans, il est bien trop romancé pour moi.

Note : 8/20

Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Mer 23 Mar 2011 - 21:22

La planète rebelle est l’un des rare df de science fiction réussie. D’une part l’auteur bien pend le temps de planter le décor avec une longue introduction expliquant la conquête de l’espace par les terriens. Ensuite les différents monde visité sont bien décrit, on sens bien une différence entre les 3 (la quatrième planète étant très courte…). On ressent bien l’impression d’occupation sur chacun d’entre eux. Le héros n’est pas creux, on peut ressentir ses sentiments et ses réflexions sur ce qui l’entoure. Retrouvé les différents chef de résistance n’est pas si aisé que ça sans être insurmontable. La difficulté est donc plutôt bien dosé. Il y a plusieurs chemins possibles menant à la victoire.

Points Positifs
-L’histoire
-Visiter des lieux variés
-Jouable avec des stats moyennes

Point Négatif
-Le paragraphe de fin

18/20
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9516
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LA PLANETE REBELLE   Sam 23 Avr 2011 - 14:05

Seul LDVH de SF à sortir du lot et pour plusieurs raisons :
Le background est solide, détaillé, immersif, avec une histoire qui tient la route. Sentiment renforcé par l'introduction, trés bonne. Le scénario est original (explorer 3 planètes pour y trouver trois chefs de la Résistance et obtenir 3 parties d'un code obligatoire pour réussir la mission). Les trois planètes sont différentes, bien décrites, et il y a une certaine tension que l'on sent monter (c'est assez facile sur la première planète, plus difficile sur la seconde, beaucoup plus sur la troisième). Le héros a des états d'âme par moments, petits détails qui le rendent plus attachant, plus proche. Le monde décrit est sympa, avec hôtels, boîtes de nuit, bibliothèques et universités... On est loin de la SF avec vaisseaux intersidéraux et batailles de planètes. Enfin, les illustrations sont sympa.
Il est vraiment dommage que la quatrième planète soit bâclée, expédiée en quelques lignes, alors qu'on avait prit l'habitude de cette tension croissante. Effet douche glacée garantie. Même chose pour le paragraphe final, frustrant dans sa brièveté.
Au final, pas un chef-d'oeuvre, mais un bon bouquin, solide et homogène, trés agréable.
15/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Dim 24 Avr 2011 - 21:57

Un DF de SF,un de plus mais cette fois ce n'est pas une bouse; rever pas c'est pas non plus un DF culte mais cette fois le scenar tient la route et le background est plutot bon.
On a une relative sensation de liberté a voyager sur ces planetes, et quel dommage que la derniere ne soit pas mieux exploitée.
Les illustrations sont bonnes.

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Lun 30 Mai 2011 - 19:22

Autre livre de science-fiction, et selon les critiques que j'avais entendu, j'avais devant moi LE livre de science-fiction par excellence. J'avais hâte de le faire. Verdict…. Je ne suis vraiment pas déçu ! Tous les commentaires positifs qui avaient été dits s'avèrent vrais. Déjà, l'auteur nous donne un petit aperçu de l'histoire en nous racontant ce qu'il s'était passé par le passé. Ensuite, il nous décrit les trois espèces d'Arcadiens en activité. Ce genre d'avant-goût est trop rare pour qu'on ne le souligne pas. Et pour une fois qu'une mission sort des sentiers battus. Pas de sorcier à dénicher et à occire, non. Ici, il vous faudra trouver trois chefs rebelles, les résistants Terriens faisant face à la menace arcadienne, qui vous donneront des informations utiles à la destruction de l'ordinateur central contrôlant à distance ses sujets Arcadiens. Mais pour se faire, il faudra utiliser votre logique et votre instinct quant à savoir quel chemin il faudra suivre. Ce que j'ai aussi bien apprécié dans ce livre, c'est son univers superbement bien décrit, sa narration fluide et la façon dont est écrit lui-même le texte. L'histoire en elle-même est également passionnante. Les illustrations collent très bien avec l'ambiance générale, et pour une fois qu'un livre-jeu de science-fiction nous offre autant de combat à l'épée laser ! Excellent ! Je n'ai pas de meilleurs moments en tête, car tout le livre nous offre son lot d'éléments intéressant. Mais je dirais que l'instant que j'ai le plus apprécié, est lors du débarquement sur la première planète et que nous faisons connaissance avec ses pauvres humains sous le joug des Arcadiens. On ressent vraiment que la menace pèse lorsqu'on se fait contrôler de A à Z à chaque douane. Ah oui, les combats dans l'arène et le duel contre le chef de la police sont mes passages préférés. Non, rien à dire, ce livre possède une bonne durée de vie. Dommage que la fin du livre s'essouffle un peu (mais est vite rattrapée par le retour sur Arcadion) et que le paragraphe de fin ne soit pas plus étoffé. Après tout ce que le héros à traversé… par contre, chose étonnante, je n'ai pas eu besoin d'utiliser les mots de passe donnés par les chefs de la rébellion, je me suis juste contenté de tout faire exploser pour gagner. Néanmoins, ce livre n'est pas facile pour autant, car, vous devrez disposer d'objets essentiels pour espérer trouver – et emprunter – le bon chemin. Sans lesdits objets, vous êtes voués à l'échec. Dernière chose, attention à votre chance qui sera souvent mis à rude épreuve, elle va fondre comme neige au soleil, et les occasions d'en gagner se font fort rares !
En conclusion, le meilleur livre de science-fiction sans aucun doute, doté d'une bonne histoire et d'un scénario plutôt fouillé. Nombreux sont les combats que vous rencontrerez et les pièges qui se dresseront contre vous. Et ne vous attendez pas à ce que la logique reste de côté, celle-ci possède bien sa part du marché dans l'histoire. Je dois avouer que si je pouvais changer quelques Défis Fantastiques de Fantasy contre des livres de Science-Fiction du même acabit que « La Planète Rebelle », je le ferai !

Note : 18/20
Revenir en haut Aller en bas
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1360
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Mar 7 Juin 2011 - 15:13

La planète rebelle



Bon, la SF sérieuse n’est pas spécialement ma tasse de thé dans les LDVELH, et les tentatives précédentes m’avaient congelé comme un mammouth nain, tellement le niveau était bas (la Galaxie tragique, le Mercenaire de l’espace, les Trafiquants de Kelter, excusez du peu, c’est un peu comme si on mélangeait du guano, de l’huile de foie de morue et de la bouse de lama)

J’ai donc refait un peu fébrilement la Planète rebelle récemment, le support pdf m’aidant à ne pas laisser tomber le bouquin à cause de mes tremblements intempestifs



Et bien, sans doute parce que je m’attendais à bouffer du sous-Leader price, j’ai été agréablement surpris.

Le contexte et le scénario sont plutôt prenants, l’immersion dans le concept du résistant plutôt réussie (notamment avec la pression permanente qu’on nous met avec les arcadiens et leur contre-espionnage), les situations variées, les dialogues et interactions tellement plus crédibles que du côté de Kelter, que bon, j’ai accroché. Y’a un peu ce côté tyrannie et drames de la résistance un peu édulcorés pour les gamins mais à peine, un peu comme dans Albator 84

La difficulté est présente, avec des choix délicats à faire et un maudit code à compléter, mais ça participe de l’ambiance. Les Arcadiens et leurs têtes à cla… crêtes sont un peu caricaturaux, mais ça donne lieu à quelques scènes cocasses avec ceux du Sud qui m’ont plu.

Et puis le héros est pour une fois confronté à des doutes, des choix moraux qui lui donnent une épaisseur très rarement atteinte dans d’autres DF…





Bon, dans les points négatifs, la rejouabilité qui n’est pas immense, car malgré les choix importants à faire, les points de passage obligés sont quand même nombreux. Il y a les noms aussi, c’est vrai qu’avec Tropos, Radix, Halmuris, on a l’impression d’entretenir un potager géant, mais bon, c’est vraiment pour chipoter. La fin m’a paru un peu bâclée aussi, mais c’est un théorème qui se vérifie souvent : plus l’œuvre dans son ensemble nous plait, plus on est exigeants (et souvent déçus) avec la fin…



Note : 15/20

Difficulté : 60%






PS: désolé pour la taille de la police, le comment du pourquoi ça m'arrive uniquement dans cette section m'échappe totalement...
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Jeu 6 Oct 2011 - 22:46

Enfin un DF de SF réussi !

Nous incarnons un agent secret chargé d'une mission de la plus haute importance : détruire l'Ordinateur des aliens.
Pour ce, il nous faudra rencontrer les trois chefs de la résistance, afin de récolter les indices permettant de trouver le code qui nous permettra de détruire ladite bécane.

Les trois premières planètes sont très différentes, évitant ainsi les redites. Mon moment préféré est la partie qui se déroule dans la première planète, avec son atmosphère de paranoîa qui donne l'impression que tout le monde peut trahir tout le monde.

La quatrième partie n'est hélas pas à la hauteur de ce qui précède : vite expédiée, elle m'a laissé sur une impression plus mitigée, dommage. Neutral

Pas mal quand même, d'autant que la difficulté générale est plutôt bien équilibrée.

Ma note : 14/20

Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Kierkan Rufo
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Taureau Coq
Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : L'édifiante Bibliothèque
Date d'inscription : 15/07/2011

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Lun 26 Nov 2012 - 16:36

Un vieux pote m'avait conseillé ce volume des Défis Fantastiques, celui-ci étant son préféré, je me suis donc lancé dans l'aventure.
Étant fan des univers de SF, j'avoue ne pas avoir été déçu par celui qui est dépeint dans ce volume. L'introduction est plutôt bien structurée, on comprend parfaitement à quoi on a affaire et l'ampleur de la mission qui nous attend. En gros, on nous fait comprendre qu'on est seul contre tout l'univers.
Et c'est loin d'être exagéré ! En effet, la race à laquelle nous sommes confrontés tout du long n'a rien de pacifique, qui plus est, la plupart du temps, même les humains rencontrés ne sont que des agents doubles, des malfrats et des voleurs !

Le livre est découpé en quatre parties. Dès le départ, nous quittons notre bonne vieille Terre pour partir vers une planète plutôt hostile à ambiance urbaine. L'ambiance et les descriptions sont accrocheuses, les illustrations viennent renforcer l'immersion, on se sent constamment observé, on flirt avec des bars sordides undergrounds, on se fait piéger à tout-va, bref, pour les fans de SF et d'univers persistants, cette première partie de l'épopée est vraiment bien soignée.
On part ensuite sur une seconde planète, cette fois-ci on se retrouve dans une configuration à peu près équivalente à la première excursion à peu de choses près que l'on a droit à des courses-poursuites et des investigations dignes des meilleurs agents secrets.
Ces deux premières parties, vous l'aurez compris donnent une teinte au bouquin qui ne donne qu'une seule envie : continuer !

Mais c'est là où le bas blesse, les 3èmes et 4èmes planètes visitées sont vite passées à la trappe. Beaucoup moins d'événements majeurs, moins de descriptions, la 3ème planète ressemblant plus à un vaste terrain désert hostile qu'à une planète pleine de vie comme on a pu le voir au début de l'aventure.
Je ne parle même pas de la 4ème où on nous dit dès notre arrivée que l'on a que très peu de temps pour aller droit au but avant d'être découvert, du coup, on trace en ligne droite, et justement, la moindre erreur peut s'avérer fatale.
Il suffit d'avoir oublié le moindre objet nécessaire à la clôture de l'aventure pour se retrouver devant un PFA.
L'énigme finale nécessite elle aussi un peu plus de réflexion que ce que les Défis Fantastiques peuvent nous proposer habituellement. Sans tricher, il est quand même assez ardu sur un premier jet de terminer l'aventure sans mourir au moins une fois suite à un mauvais choix.

Au final, l'aventure prend fin sur un paragraphe 400 abrupt, peu enthousiaste, on est presque déconcerté de lire si peu d'informations quand on voit la qualité globale de l'aventure et ce qu'elle a pu nous faire endurer.

La difficulté du livre tient plus sur la prises de bonne ou mauvaise décision qui se termine très souvent sur des morts subites. Les combats ne sont pas légions et la plupart des ennemis ne dépassent pas 8 en habileté. Personnellement, sans tricher, j'ai eu 12 en HAB, je n'ai presque jamais été touché durant un combat.

Un point obscur des règles du jeu, le combat à mains nues semble plus avantageux que le combat à l'épée laser (arme de prédilection de notre héros). En effet, les règles de combat sont identiques dans les deux, à peu de choses près qu'à mains nues, à chaque assaut remporté, on tire un dé de 6. Si l'on fait 5 ou 6, on tue automatiquement l'ennemi en lui touchant un point vital. Du coup, je n'ai pas trop compris l'intérêt de jouer avec une arme.

Un très bon DF basé sur un univers futuriste. De la bonne science-fiction où l'on sent un univers coordonné et structuré avec un bon potentiel.

Note finale : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13298
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Mar 23 Juil 2013 - 11:53

L'exception qui confirme la règle : il est enfin possible d'avoir un bon DF de SF. C'est même le seul d'après moi. Bref ce n'est pas une série Z... mais plutôt la série V : une lutte dans la résistance contre des aliens homme-lézards.

Le point fort du livre est pour moi le background : histoire passée, planètes E.T., et surtout les aliens (mention spéciale à ceux du sud d'ailleurs). L'idée d'avoir 3 types d'aliens est d'ailleurs excellent.
L'autre point fort, c'est l'ambiance d'espionnage/résistance, bien servie par une dimension psychologique. L'auteur aurait toutefois aller aller plus loin... notamment quand on refuse de s'impliquer pour aider des humains, on a parfois droit à une petite remontrance : bof, quand l'avenir de l'humanité est en jeu, je ne vois pas pourquoi on grillerait sa couverture pour un inconnu.

Avec 4 planètes à visiter, on pouvait s'attendre à une centaine de § pour chacune. Hélas, la 4è apparaît vite comme assez bâclée et laisse sur sa faim. Le livre se faisant vite, on se demande parfois où sont passés tant de paragraphes ?
La réponse apparaît lors des relectures : il y a des passages, parfois facultatifs, qui peuvent être très longs et gourmands en §. Je pense ainsi au passage au Museum. C'est dommage d'avoir gâché autant de § comme cela au détriment de la 4è planète. D'ailleurs la dimension de relecture me semble très faible pour cet opus.

Le code binaire à assembler est assez sympa, surtout les petites énigmes qui vont avec.
Le côté OTP est quand même là et la difficulté va aussi crescendo, notamment avec des PFA vers la fin. Ce DF aurait pu être encore meilleur, mais l'essentiel est là.

Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
AllezAu14
Champion
Champion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 363
Localisation : Village de la Pierre qui Mue
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Lun 16 Fév 2015 - 22:49

Ce livre est excellent. Il s'agit d'accomplir acte de sabotage dans un petit empire interplanétaire. Le décor est très bien planté. Les différentes sortes d'extra-terrestres sont bien décrites. L'atmosphère est oppressante à souhait : en tant qu'humain servile, il faut éviter les brimades des Arcadiens du Nord, le mépris des Arcadiens du sud avec leur langage imagé, et les soupçons des redoutables Arcadiens du centre.

Le contact avec les organisations de résistance sur chaque planète est notre occupation primordiale. Heureusement, à chaque fois, il existe plusieurs passage pour les joindre et obtenir le code. Seule la dernière comporte un passage obligé difficile à trouver.

Note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1390
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Lun 30 Mar 2015 - 11:09

On incarne un résistant chargé d'une mission suicide pour sauver l'humanité de l'asservissement par les arcadiens. L'histoire est bien amenée par l'auteur car il prend la peine d'expliquer comment les hommes en sont arrivés là et il donne aussi une description détaillée des trois races d'arcadiens que l'on peut rencontrer.
On part donc en solitaire à bord de notre petit vaisseau et on va devoir explorer 3 planètes à la recherche de la résistance locale pour trouver un code en 3 parties qui va nous servir à saboter l'ordinateur central des arcadiens sur leur planète (la 4ème que l'on explore)

Les 3 premières planètes sont très bien détaillées et c'est un régal de les parcourir en enquêtant pour retrouver les chefs de résistance. Il faut se méfier de tout et de tout le monde car même les humains peuvent nous poser des problèmes (collabos!). Il est intéressant aussi de noter les différences de comportement des 3 races d'arcadien et il faut en tenir compte dans nos réactions vis à vis d'eux.

Malheureusement la 4ème planète est un peu bâclée, on accède trop rapidement à l'ordinateur, une cinquantaine de paragraphes en plus pour la développer aurait été sympathique.

Les illustrations sont bien dans le ton du livre et contribuent à l'immersion. La difficulté est modérée pour ce qui est des combats (sauf ce satané uburu qui nous fait perdre pour chaque coup qu'il réussit, il a du me tuer au moins 3 ou 4 fois  Va te faire voir ). Par contre pas mal de pfas, certains un peu arbitraires.

Le résultat est un bon DF de science-fiction, assez rare pour être signalé, assez difficile mais qui mérite qu'on s'accroche.

les + :
les 3 premières planètes
les arcadiens
descriptions
en danger permanent, côté infiltration

les - :
quelques pfas un peu injustes
la quatrième planète sous-exploitée

nombre de tentatives pour le réussir : 16
difficulté : 86 %

note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Phooey
Aventurier
Aventurier


Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 166
Age : 39
Localisation : Yvelines
Loisirs : Guitare et rock 'n roll
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Mar 31 Mai 2016 - 15:22

Un bon livre de SF, plutôt réussi bien que la fin est à mon avis un peu baclée (phénomène recurrent dans les DF) et un peu tirée par les cheveux.

Tout d'abord, l'histoire est bonne, même si certains aspects du background pechent par naiveté ou fainéantise. Le fait de ne pas avoir d'armes plus balèzes qu'une épée laser dans un univers ou le moindre propulseur de vaisseau doit être capable de bousiller une planète à lui tout seul si il venait à exploser est un peu gros.
La façon dont les arcadiens prennent le contrôle de la galaxie au nez et à la barbe des terriens est également un peu faiblard.
Le combat à mains nues plus mortel qu'avec une arme, la, c'est carrément du Steven Seagal dans l'espace !

Voila pour les trois points vraiment impardonnables du scenario.

Le reste, ça passe, la mission est interessante, on est en infiltration en milieu semi hostile (enfin pas mal hostile tout de même), l'histoire est riche en rebondissements et l'exploration agréable.
On regorge de credits, on ne comprend pas trop pourquoi jusqu'à
Spoiler:
 
Ca aurait pu être interessant d'ajouter une dimension de gestion des credits plus poussée.

Donc tout va plutôt bien jusqu'à la troisième planète ou l'aventure se transforme en OTP ultime avec des choix "gauche/droite" fatals car on peut facilement manquer un objet ou une info indispensable.

Certains choix scénaristiques me laissent pantois :
Spoiler:
 

A partir de ce moment les PFA deviennent innombrables, j'ai fini le livre au bout de 21 tentatives mais je me suis vite créé un checkpoint au spatioport de la 3eme planète.

il faut aussi faire un choix au pif pour finir le livre
Spoiler:
 

En conclusion, ça reste un bon livre, immersif et plutôt riche et malgré les quelques éléments rebutants que j'ai cité plus haut (surtout l'OTP final), j'ai pris pas mal de plaisir à le jouer.

Ma note : 14.5/20
Revenir en haut Aller en bas
Milos
seigneur de guerre
seigneur de guerre
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1947
Age : 39
Localisation : Rouen
Profession : Aventurier
Loisirs : Jeu de role, gamebooks, bodybuilding
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   Sam 6 Aoû 2016 - 15:08

Considéré comme l'un des meilleurs opus en matière de science fiction de la série Fighting Fantasy, c'est avec un sentiment mêlé d'impatience et de curiosité que j'attaquais Rebel Planet.
Après quelques volumes assez décevants (La Galaxie Tragique, le Mercenaire de l'Espace, les Trafiquants de Kether), Robin Waterfield s'attaquait donc à un challenge de taille. Un pari gagnant comme nous allons le constater.
Nettement plus à l'aise dans ce domaine que dans celui de la fantasy (les Sceaux de la Destruction, les Spectres de l'Angoisse et le Voleur de Vie vont s’avérer plutôt médiocres), l'auteur nous propose d'incarner un résistant terrien surentraîné chargé de sauver la galaxie colonisée par une race alien, les Arcadians. Pour parvenir à mettre fin à ce joug, il est impératif de découvrir un code secret visant à détruire l'ordinateur central des opposants.
Et ce n'est pas chose facile, car les indices sont détenus par les leaders de la résistance des trois planètes occupées (Tropos, Radix, Halmuris) : aussi, nous faut-il nous infiltrer avec le maximum de discrétion et entrer en liaison avec ces précieux contacts pour leurs informations.
Chaque planète dispose de ses propres caractéristiques, de qualité et de longueur inégales. L'ambiance est oppressante mais jamais pesante, le tout soigneusement mis en relief par les illustrations de Gary Mayes, un spécialiste du genre futuriste.
Les visites nous proposent une certaine liberté d'action mais nous regretterons un dirigisme croissant au fur et à mesure des pérégrinations, nous obligeant ainsi à des choix contre-intuitifs ou des parcours bien ciblés. Les descriptions perdent également en intensité. Dommage car l'aventure démarrait de la meilleure des façons.
Les PNJ mettent un peu de relief à nos recherches et nous rappellent sans cesse que la menace arcadienne est bien présente.
D'une difficulté abordable, les combats n’étant pas insurmontables, la Planète Rebelle se démarque par son originalité (avec toutefois les standards habituels armes et véhicules) mais surtout par son culot.
Au rayon des déceptions : quelques courses-poursuites assez pénibles, un certain relâchement provoquant une désagréable impression de tourner en rond à certains stades de l'aventure.
Ces défauts mis à part, Rebel Planet se révèle comme un excellent divertissement et n'usurpe en rien sa réputation.
A conseiller pour tout amateur du genre ou pour les curieux désirant s’évader de Titan.

NOTE : 14
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 18- La planète rebelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
18- La planète rebelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» erreur qui n'en est pas une (la planète rebelle)
» La Planète Rebelle
» 18- La planète rebelle
» Quelle énigme a été pour vous un vrai casse tête?
» Planète Terre, système solaire et mappemonde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit