La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 10- Le manoir de l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 10- Le manoir de l'enfer   Lun 7 Mar 2011 - 21:57

DEFIS FANTASTIQUES

LE MANOIR DE L'ENFER


RESUME :


Vous avez fait la plus grande erreur de votre vie en vous réfugiant dans le Manoir de l'Enfer. La terrible tempête qui fait rage au-dehors ne représente qu'un bien faible danger, comparée aux terrifiantes aventures qui vous attendent à l'intérieur de cette demeure maléfique. Qui peut dire combien de voyageurs malchanceux, cherchant comme vous un abri, ont péri dans les murs du Manoir du Comte de Brume. Sachez que la nuit qui commence s'inscrira pour toujours parmi les plus effroyables souvenirs de votre existence... si toutefois vous vivez assez longtemps pour en garder mémoire.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Donald S
Canard Teigneux
Canard Teigneux
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2526
Age : 39
Localisation : Normandie.
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Mar 8 Mar 2011 - 0:42


J'ai un avis mitigé sur ce livre. Au début,j'ai pris plaisir à redécouvrir ce fameux manoir qui m'avait tant effrayé étant enfant,mais par la suite les trop nombreuses morts et les nombreuses tentatives on refroidi petit à petit mon enthousiasme,si bien qu'a la fin j'avais l'impression d'entrer dans une maison hantée de fête foraine pour la énieme fois.(utile de préciser que l'envie de le balancer au travers de la piéce m'a titillé plus d'une fois...)

Le Manoir de l'Enfer m'a fait l'effet d'une grosse attraction,distrayante certes...mais sans grande saveur,avec peu de profondeur:Par exemple l'histoire de la secte et de ses adeptes aurait mérité d'être approfondi d'avantage,histoire de donner un peu plus d'épaisseur au PNJ
La conclusion du bouquin m'a également laissé sur ma faim.
Avec le recul,je me demande si l'horreur et le macabre n'est pas mieux rendue dans la série"les Portes Interdites".

Note:13/20
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2900
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Mar 8 Mar 2011 - 13:08

Ah mon premier LDVELH ! Il s’agit du troisième opus en solo de Steve Jackson, et d'une aventure complètement différente des deux précédentes : après l’héroïc fantasy classique et la science-fiction, voilà le seul Défi Fantastique d’horreur. Ce livre nous propulse en effet dans l’Angleterre du vingtième siècle et dans une ambiance digne des meilleurs films d’épouvante. En panne sous une pluie diluvienne, notre héros, bien malgré lui va devoir demander de l’aide à la seule habitation des environs, un manoir délabré... La nuit sera longue ! Bref, scénario classique au départ mais vraiment novateur pour un DF.

L’aventure se déroule exclusivement dans le fameux manoir, que l’on devra explorer en long, en large et en travers si on veut espérer s’en échapper. A ce propos, on découvre assez vite que le seul moyen d’y parvenir est d’éliminer le Maître des lieux, le sinistre Comte de Brume. Manque de pot, le méchant n’est vulnérable qu’à une certaine arme... c’est donc parti pour une fouille en règle des lieux, accompagnée des rencontres macabres que l’on imagine. Le « bestiaire » du livre est à ce propos très varié : outre les habituels vampires, goules et autres zombis, on rencontrera un bourreau, une secte diabolique qui sévit dans les sous-sols du manoir ou encore des démons. Du côté des PNJ, on retiendra le bossu Shekou, le comte lui-même, son majordome ainsi que bien d’autres... bref, un livre parfaitement pourvu à ce niveau, chaque rencontre marquera l'esprit du lecteur.

L’ambiance est, quand à elle totalement immersive et lire le livre seul chez soi pendant une nuit d’orage produit un effet assez savoureux. Ceci grâce au style de Jackson, parfaitement neutre, et aux multiples passages effrayants. Pour rendre la lecture plus réaliste, une nouvelle règle entre en jeu : la très présente peur. On dispose au départ d’un total maximum de peur. Le total de départ est égal à 0 et augmentera à chaque rencontre ou moment qui peuvent affecter le héros. Si l’on atteint notre total maximum, on meurt tout simplement de peur. Une idée très sympathique et qui rajoute du piment au récit. Il est simplement dommage que cette règle nous empêche de visiter toutes les pièces que l’on souhaite, sous peine de mourir de peur.

Pour en finir avec toutes ces bonnes idées, certains passages sont réellement marquants ; je pense notamment à la rencontre avec les trois prisonniers, le pendu que l’on peut apercevoir de la fenêtre, ou le spectre sans tête. Sans parler du combat final, qui réservera quelques surprises...

Hélas, Jackson retombe dans ses travers en ce qui concerne la difficulté : oubliez La Citadelle du Chaos et la Galaxie Tragique, le Manoir de l’Enfer hausse encore le niveau d’un ton. Non content d’être un one-true-path redoutable, le livre est carrément infaisable avec un total maximal de peur de 7 ou 8 (compris au départ entre 7 et 12). Et, sachant que les morts subites sont très nombreuses, vous comprendrez que finir l’aventure est un petit exploit. Heureusement, les combats sont peu nombreux et ne devraient pas poser de problèmes majeurs.

Malgré cette difficulté trop élevée, le manoir de l’enfer reste un sommet des Défis Fantastiques à mes yeux. Son ambiance exceptionnelle et son originalité le placent au rang des chefs d’œuvre de la série. A découvrir au plus vite.

Note : 18/20


Dernière édition par Aragorn le Ven 19 Oct 2012 - 9:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Ven 11 Mar 2011 - 21:17

Alors là j'avoue que je vais avoir du mal a etre objectif tant j'aime ce DF !

Déjà le scenario : Horrifique a souhait, digne des films d'horreurs, d'ailleurs on se demande pourquoi le heros a vraiment tenu a entrer dans cette sinistre bicoque Laughing

Alors parlons un peu de la difficulté : extreme ! Non seulement c'est un one true path mais en plus un parametre vient pimenter encore un peu le challenge qui etait déja élévé, la peur. Cette statistique qui ne cesse de croire (sauf en de tres tres rare cas ou elle baisse) peut vous amener a mourir si vous parvenez a votre maximum.

Les illustration sont tres bonnes et ne donnent vraiment pas envie de se prelasser dans les pieces ! Les PNJ croisés n'ont la plupart qu'une envie : Vous tuer ! Seul une ou deux rencontres seront plus "calme".

En bref : une ambiance incroyable + des illustrations tres bonne + un scenar excellent = DF culte !

Note 19/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LE MANOIR DE L'ENFER   Ven 11 Mar 2011 - 21:31

Chef-d'oeuvre. Culte. Unique en son genre.
Un début des plus banals qui débouche sur un scénario des plus tordus qui mettra vos méninges à rude épreuve ! Le héros, perdu en pleine campagne sous une pluie battante, se réfugie dans un antique manoir pour y trouver de l'aide. C'est une nuit en enfer qui l'attend...
Impossible de résumer le bouquin. Une aventure incroyablement ficelée, un seul chemin pour s'en sortir et il est aussi difficile à trouver que le saint-graal. Certains ont fait ce bouquin 10 ou 15 fois avant de réussir à le terminer. Certains (comme moi) ont cru qu'il y avait une erreur de traduction, que c'était pas possible autrement. Un scénario aussi tordu et génial, c'est plus du vice, c'est du génie.
Vous n'en sortirez pas indemne.
18/20
Revenir en haut Aller en bas
guyome
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 596
Date d'inscription : 19/09/2010

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Ven 11 Mar 2011 - 21:39

Une ambiance hors du commun pour un DF, un one true path génial, des illustrations qui conviennent bien et une couverture culte... Que du bon. De plus c'est l'un des très rares one true path dont la difficulté ne me rebute pas tellement ses qualités sont grandes.

19/20
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9920
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Ven 11 Mar 2011 - 21:46

Le livre gothique par excellence, une oeuvre à part sorte d'ovni qui traverse la galaxie des DF, une ambiance à nulle autre pareille, l'un des plus difficiles aussi, c'est un otp ultime, mais il est si prenant si captivant.
Le genre de bouquin qu'on a envie de refaire une multitude de fois tellement il sort de l'ordinaire, l'un des rares aussi à être de notre époque contemporaine sur terre.
Il me fait penser à certains films d'épouvante, son atmosphère lugubre et horrifique est admirablement bien retranscrite, un livre qui porte bien son nom, ses superbes illustrations renforce ce coté horrifiant et sombre, donnant un coté très réaliste à l'oeuvre.
On se dit qu'on pourrait très bien tomber sur une bâtisse pareille, un soir de pluie...
Les pnjs et adversaires ont eux aussi une place importante dans l'histoire, que ce soit le Comte de Brume, son majordome ou encore les visages des portraits, et bien d'autres, enfin les points de peur un très bon concept, qui renforce la difficulté et le coté sinistre de l'histoire.
On tient donc la un bouquin à part, une grosse ambiance horrifique, une difficulté extrême, un scénario en béton, pour l'un des meilleurs DF, un livre de haute volée.

Note : 18/20
Revenir en haut Aller en bas
Milos
seigneur de guerre
seigneur de guerre
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1939
Age : 39
Localisation : Rouen
Profession : Aventurier
Loisirs : Jeu de role, gamebooks, bodybuilding
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Sam 12 Mar 2011 - 10:40

Dixième volume des défis fantastiques, le manoir de l'enfer est la troisième oeuvre personnelle de Steve Jackson.
Cette fois nous sortons complètement des sentiers battus, dans un univers plus ou moins contemporain, un jeune commercial perdu dans la campagne anglaise cherche du secours après un accident de voiture, la seule demeure à proximité est un étrange manoir sans doute âgé de quelques centaines d'années... Comment se douter que cette résidence est une véritable antre où règne le mal ?
L'aventure se déroule exclusivement dans le manoir. étant donné que ce dernier fourmille de mort vivants et de phénomènes paranormaux, il se révèle impossible de visiter tout ce joli petit monde sans éviter la crise cardiaque. Il s'agit donc de choisir soigneusement ses pièces et d'établir un itinéraire à travers ce véritable labyrinthe.

L'ensemble est fort bien décrit, pour plus de commodités, chaque pièce a un nom (démoniaque..). Les lieux sont tous variés et les illustrations de Tim sell dégagent ce petit quelque chose qui est incontestablement le point fort de ce livre : l'ambiance !
Jamais livre en effet n'a atteint un tel degré dans l'horreur, de quoi frissonner pendant de longues et lugubres soirées d'hiver... L'ouvrage est également riche de par son background, on sent bien que l'on est un simple visiteur dans ce manoir, le monde bouge autour.
Outre nos "hôtes" le comte Kelnor de brume et son majordome Franklin, il faudra se familiariser avec tout le personnel hantant la demeure : Shekou le bossu, Mordanna, l'homme en gris... chacun peut nous aider à sa manière.

Les combats ne sont pas très nombreux et ne représentent vraisemblablement pas la priorité de l'auteur, le bestiaire est avant tout composé de mort vivants, esprits malins et des serviteurs sataniques, le tout accompagné de quelques molosses. Le duel final nous opposant au maître du manoir, un puissant démon des enfers est particulièrement alléchant.
Autant le prévenir tout de suite, le manoir de l'enfer est un challenge très difficile, le démon ne peut être vaincu que par une arme magique : le kriss. de plus certains renseignements et autres mots de passe sont absolument indispensables pour remporter la victoire, le tout étant bien évidemment caché soigneusement dans un dédale de portes dérobées.
En résumé, nous avons là une aventure sur le thème de l'horreur originale et bien rendue, l'ambiance est excellente et on ne s'ennuie pas une seule minute. Dommage que la difficulté due à ce chemin quasi unique puisse rebuter les lecteurs les moins expérimentés.

Intérêt : 16/20
Difficulté : 81 %
Revenir en haut Aller en bas
Rendez-vous au 400
Maître du Temps
Maître du Temps
avatar

Masculin
Poissons Dragon
Nombre de messages : 1618
Age : 41
Localisation : Perdu dans le vide sans fond de la connerie humaine
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Sam 12 Mar 2011 - 14:07

Un livre unique, tout a été dit.

thumright 19/20 thumleft
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Sam 12 Mar 2011 - 14:13

Tout à été dis en effet.Seul défaut de ce livre:le fait q'avec 8 ou moins en peur, c'est foutu.
du coup:19,5/20.
Difficulté 97%.
Encore merci à jackson, bien que je l'ai flingué dans ma critique de la cittadelle du choas.
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Dim 13 Mar 2011 - 11:35

Voila un autre très grand Défis fantastique.

Original déjà car il est un des seul défis fantastique à se passer à notre époque (disons vers les années 80), et puis on ne doit pas accomplir de mission héroïque ou autre chose du genre, on est pris au piège d'une secte sataniste et on veut simplement s'en sortir et sauver sa peau.
L'intro est une des meilleures qu'il m'est été donné de voir dans un livre jeu, l'idée de départ est vraiment bonne et le ton est donné. On tombe en panne de voiture par nuit d'orage et on croit pouvoir obtenir de l'aide dans un manoir non loin de la, l'auteur nous laisse bien sentir qu'on va le regretter.
Autre nouveauté par rapport aux autres Df on va devoir gérer en plus de l'habileté chance endurance, un total de peur, on est confronté tout au long du livre à de terrifiantes rencontres qui font augmenter notre peur et si cette peur atteint le total de départ défini avant de commencer on meurt de peur.
L'ambiance du livre est géniale, on se sent vraiment prisonnier de ce manoir, tout est hostile de nombreuses scènes nous font bien ressentir le coté sataniste et diabolique de ses habitants. Les illustrations sont très bien et correspondent bien avec ce qu'il est écrit.

L'exploration du manoir est passionnante, les descriptions sont bonnes, de nombreuses rencontres sont mémorables et on se rend compte qu'il y a un cheminement exact à respecter si on ne veut pas mourir de peur et trouver les bons objets. L'objet clé est d'ailleurs très dur à trouver, particulièrement bien protégé par un système de mot de passe avec de fausses pistes pour le trouver, pouvant nous laisser croire qu'il y a une erreur dans le livre alors qu'en fait non. A noter que l'auteur nous envoie parfois dans des endroits ou quoi qu'on fasse on finit par mourir.
Un des grands intérêt du livre est la, arriver à déjouer tous les pièges, endroits inutiles à visiter, trouver les bons indices, les bons objets, en bref le bon chemin. C'est cela que j'apprécie le plus dans ce livre et dans d'autres du même esprit. La difficulté n'est pas artificielle par des combats trop durs ou autre, elle vient de la façon dont est conçu le livre.

Il faut aussi dire un mot sur le final absolument mémorable avec la rencontre finale avec le comte de Brume et son majordome, je n'en dit pas plus pour ne pas spoiler, mais c'est un des meilleurs passages que j'ai pu lire dans un livre jeux.

En conclusion il s'agit donc d'un livre hors du commun par son ambiance exceptionnelle et sa difficulté redoutable.

note: 18/20


Dernière édition par Wor le Lun 25 Juil 2011 - 22:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1357
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Jeu 17 Mar 2011 - 11:38

Le Manoir de l’Enfer
Aha, première incursion dans le monde contemporain, et première œuvre vraiment phare de Steve Jackson

Dans un contexte où l’on peut vraiment aisément s’identifier (je suppose que vous aussi vous vous sentez plus proches d’un mec en galère avec sa bagnole sous une pluie de merde que d’un héros musclé qui manie le fléau d’armes comme le bilboquet ou qui lance des éclairs en hurlant), l’immersion va être totale . Sur le thème classique du manoir hanté, Jackson va nous faire vivre, bien avant l’heure, des sensations proches des jeux vidéo type Résident Evil ou des bouquins de Clive Barker

Si on y joue la nuit, avec une musique adaptée, bonjour les frissons (moins à notre âge évidemment, mais à l’époque, ça comptait)

Le scénario est bien ficelé même si on peut en deviner le dénouement.
En revanche, l’OTP est redoutable, et trouver le bon chemin est vraiment dur. Surtout que Jackson invente ici un principe qu’il reprendra plus tard : le long chemin avec ses ramifications qui mènent tous à une mort violente. Un bon moyen d’entrer dans les mémoires et d’emmerder les tricheurs dans mon genre…

Les scènes marquantes sont nombreuses, entre le fantôme qui tient sa tête dans la main, la pièce de la grand-mère, glauque à souhait, la secte et surtout, la geôle avec ses deux cages horribles (l’une trop petite, l’autre trop étroite) qui donne lieu aux deux morts les plus abominables dont je me souviens dans les DF…
Quand il m’arrive de discuter tortures immondes avec mes potes (rassurez-vous, on ne tue que des mouches), cette scène me revient souvent en tête, même plus de vingt ans après…

Le système de jeu est classique, avec l’addition astucieuse des points de peur, qui collent parfaitement au thème, et notamment parce que ça peut pousser à ne pas tout ouvrir ou regarder, comme on le fait souvent dans les DF (et qu’on ne ferait jamais « en vrai », surtout dans un manoir qui fout les chochotes)
Malheureusement, c’est une difficulté supplémentaire… et tout mis bout à bout, ça donne un bouquin presque injouable à la loyale…

Mais il mérite sans conteste une place à part dans l’univers des gamebooks


Intérêt : 19/20 (20/20 par une nuit de pleine lune avec la musique de l’Exorciste en fond…)

Difficulté : 93%

Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Dim 20 Mar 2011 - 21:19

Le jour où j’ai acheté ce livre, j’ai commencé à le lire en revenant des courses dans la voiture. Et il pleuvait des cordes. Arrivait au gîte de vacances, il y a eu un orage de touts les diables qui résonnait a travers la montagne ; autant dire que j’était bien dans l’ambiance ! J’était emballé par le scénario et les découvertes faites dans ce fameux manoir. Rapidement mort de peur, je recommence le livre pour explorer d’autres pistes.


Et il m’en aura fallu des tentatives pour trouver enfin la solution permettant de vaincre le maître de ses lieux ! Ce livre est très difficile. Il y a de nombreuses fausses pistes qui semblent pourtant crédibles, la peur est un paramètre qui devient vite problématique dans les premières explorations. Cette difficulté un peu excessive m’avait un peu rebuté pendant un temps mais ensuite on se dit que l’auteur est un vrai génie et on retourne volontiers explorer le moindre recoin du manoir de l’enfer.

Points Positifs :

-Une aventure dans un univers contemporain (enfin année 80)
-Les frayeurs causait par chaque découvertes macabres
-La peur de se promener sans arme dans un tel lieu
-Les fausses pistes
-Une histoire prenante
-L’idée de pouvoir mourir de peur

Point négatif

-La difficulté lié à la peur surtout vu que le livre n’est pas réalisable avec le total minimal… mettre un total mini à 9 aurait été pas mal

16/20
Revenir en haut Aller en bas
segna
Suceur de Sang
Suceur de Sang
avatar

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 1133
Age : 40
Localisation : Une sombre traboule...
Profession : Testeur
Loisirs : chant + percus
Date d'inscription : 26/10/2004

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Lun 9 Mai 2011 - 13:40

Steve Jackson revient aux affaires avec ce titre. Comme d'habitude avec cet auteur, il innove. Cette fois, il place l'aventure au vingtième siècle, dans un décor lugubre et s'essaie à un genre différent : l'horreur !

Place donc aux spectres, fantômes, zombies et toute la clique. Le contexte est simple et efficace : perdu au milieu de nulle part pendant un orage, vous vous réfugiez dans une baraque toute proche. Mauvais choix ! Car si pénétrer dans le manoir n'est pas trop difficile, en ressortir vivant est une autre paire de manches.

De plus, pour corser l'aventure, Steve Jackson introduit une caractéristique supplémentaire, la peur, dont le total vaut 0 au début et augmentera à chaque fois que vous tomberez sur un phénomène effrayant. Le hic, bien sûr, c'est que si vous dépassez votre total mximum, compris entre 7 et 12, vous mourrez de peur... L'exploration du manoir en est rendue d'autant plus délicate, car les occasions de se faire de grosses frayeurs ne manquent pas dans cet bâtisse. Ne nous voilons pas la face : cette aventure est bien plus difficile que les précédentes. Si vous disposez d'une certaine liberté de mouvement et d'actions, les nombreuses fausses pistes vous enverront ad patres dans les circonstances effroyables les plus diverses. L'ambiance est remarquablement bien rendue, et il est clair que notre survie ne tient qu'à un fil. On se prend d'ailleurs à se demander si les habitants du manoir sont plus sadiques que l'auteur du livre... L'exploration est rendue malaisée par le problème de la peur et par les multiples pièges mortels qui garnissent les pièces de la maison. Quelques objets vous seront cependant fort utiles, et sachez également qu'il vous faudra faire fonctionner un minimum vos méninges et lire attentivement les paragraphes afin d'y dénicher les indices permettant de sortir de cet enfer.

Une petite remarque au passage : si Jackson se montre en général clément avec les personnages faibles, notez quand même qu'un score minimal en habileté, en chance ou en peur ne vous laissera que peu de chances de succès, voire aucune.

Un livre original, prenant, mais à réserver aux lecteurs ayant le temps et la patience de se lancer dans un challenge relevé.


Gameplay : faible
Part des stats et du hasard : importante
Difficulté : très élevée
Replay value : faible

Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
http://traboule-segna.fr
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Sam 28 Mai 2011 - 11:05

Ah, voici enfin un livre écrit par Steve Jackson ! Depuis La galaxie tragique, il n'avait plus rien écrit... Peut-être parce qu'il se préservait pour ce livre qui est, avec La créature venue du chaos, l'un des meilleurs livres de la série. Du moins, du coté du background et de l'ambiance générale qui s'en dégage. Ce livre est particulier, il est le seul de la série à se passer "de nos jours" (enfin, plutôt dans les années 80, date où le livre a été écrit) et dans notre monde. Après un prologue qui pourrait servir de synopsis d'un digne film d'horreur, nous découvrons le Manoir de l'Enfer. Son aspect intérieur ne dit rien qui vaille, mais une fois à l'intérieur, nous sommes assez surpris des décors et du calme qui y règne. De plus, le Compte de Brume qui nous accueil est très sympathique. Le début est plutôt tranquille, mais nous ressentons sans problème que cette demeure renferme quelque danger. Du côté des règles, vu que nous incarnons un civil lambda, nous possédons aucune arme, et notre habileté est amoindrie de 3 points (mais n'ayez aucun soucis, vous trouverez plusieurs armes au cours de votre périple). Néanmoins, les combats ne sont pas légions, vous devrez affronter, si vous trouvez le bon chemin ce qui n'est vraiment pas facile (voire impossible lors de la première lecture) une demi-douzaine d'ennemis à tout casser, et pas très fort avec ça. Vous l'aurez compris, la principale difficulté ne réside pas dans les combats, mais dans la complexité du chemin à emprunter, car beaucoup d'entre eux vous mèneront à votre perte, où vous feront mourir de peur... car oui, vous pouvez être mort de peur ! Cette "compétence" est une excellente idée de la part de l'auteur et qui sied très bien à l'aspect du livre. Si vous atteignez votre maximum de points de peur, obtenu préalablement, votre cœur vous lâche et vous mourrez ! D'un côté, c'est très bien, mais de l'autre, ça vous empêche de visiter toutes les pièces dont est composé le Manoir, ce qui est regrettable car elles renferment de très bons moments, aussi intéressants que surprenantes. Même si je ne désire pas les citer (ce serait gâcher le plaisir de la surprise) les moments à retenir sont assez nombreuses. En plus de ça, les salles sont superbement bien décrites, et la façon d'écrire est vraiment très bonne, on s'y croirait. Par contre, les illustrations ne sont vraiment pas belles, mais je dois dire que, bizarrement, elles collent parfaitement avec ce genre d'histoire ! À noter que ce livre est un des plus durs de la série. Trouver le bon chemin relève de l'ingéniosité du lecteur, mais même le plus émérite d'entre eux devra s'y prendre à plusieurs fois pour trouver l'endroit où est caché la seule arme capable de tuer le Maître. Car non seulement vous devrez trouver le mot de passe mais aussi l'endroit où elle se situe. Et pour connaître l'endroit exact, vous devrez également parler à la bonne personne et avoir trouver son prénom au cours de vos fouilles. Bref, vous l'aurez compris, la mission s'annonce plutôt difficile, et elle l'est ! Le dernier paragraphe est bon, et il vous rappelle ce que vous cherchez depuis le début de votre aventure ! Ce petit passage m'a fait sourire, car après toutes les difficultés que le héros a eues durant ses pérégrinations, il n'est toujours pas près de retourner chez lui !

En résumé, un livre presque parfait au niveau de l'ambiance aussi prenante que captivante, digne d'un vrai film d'horreur, dont l'aventure complexe vous posera énormément de problèmes (le livre est loin d'être linéaire, plusieurs chemins s'offriront à vous, et plusieurs vous mèneront à votre perte). Les combats sont plutôt rares, mais ce n'est pas ça qui fait la force du livre, mais plutôt son récit bien mené. Le prologue est de toute beauté, ainsi que l'ambiance rudement bien retranscrite. Dommage que les illustrations ne soient pas à la hauteur du livre, ce qui empêche de mettre la note maximale. Bref, un livre à lire plusieurs fois et à garder précieusement dans la place d'honneur des livres dont vous êtes le héros.

Note : 18/20
Revenir en haut Aller en bas
billyjoe
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Bélier Coq
Nombre de messages : 104
Age : 36
Localisation : Lille
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Mar 7 Juin 2011 - 13:34

Dans "Le Manoir de l'Enfer", vous incarnez un monsieur tout le monde qui a eu le malheur de se perdre en pleine cambrousse
lorsqu'éclate une terrible tempête. Victime d'un accident après avoir voulu éviter un individu qui traversait la chaussée, notre pauvre gars n'a d'autre choix que d'aller demander de l'aide à la seule demeure des parages. Malgré l'accueil poli du majordome et de Lord Kelnor, on se rend bien vite compte que l'on vient de mettre les pieds au mauvais endroit et qu'il ne faut pas attendre beaucoup d'aide de la part des locataires, bien au contraire!

Le grand point fort du "Manoir de l'Enfer", c'est son ambiance, horrifique à souhait. L'introduction, parfois négligée dans certains LDVELH, est ici parfaite! On se met dans la peau de notre héros malheureux et on espère ne jamais se retrouver dans sa situation. De plus, Steve Jackson a pris soin de garder l'histoire cohérente (il n'y a pas de marchand dans la cave si ça peut en rassurer certains!). Certes, le paranormal est au rendez-vous mais les événements se déroulant dans le manoir ont une raison d'être. D'ailleurs, on en apprend plus ou moins sur le pourquoi du comment selon les choix que l'on fait. En ce qui me concerne, je suis passé à côté de pas mal de chapitres vraiment intéressants que j'ai lu séparément une
fois le livre terminé, ce qui est un peu frustrant d'ailleurs. D'une manière générale, il existe beaucoup de possibilités différentes que ce soit dans les différents recoins du manoir à visiter, tout comme dans les personnages secondaires à rencontrer, même si au final, il y aura 2 objets essentiels à trouver si vous voulez espérer voir le bout de l'aventure.
L'aventure parlons-en: elle est difficile et on meurt très souvent! En effet, l'une des particularités du bouquin et que
lorsque vous arrivez dans certains lieux, la mort devient inéluctable quelque soit votre choix et ce même si on vous propose de tester votre chance ou de mener un combat au préalable. Un point pour le moins discutable...Ceci dit, la qualité du livre vous donne immédiatement envie de vous y remettre, même si vous mourrez pour la 30e fois!
Ajoutons à cela quelques bonnes idées incluses ici et là, comme l'épreuve où il faut prouver au bourreau que l'on est un ami du comte. On notera aussi que l'ouvrage est très bien écrit, sobre et efficace mais jamais un chapitre n'est bâclé. Quelques pointes d'humour viennent également agrémenter le récit sans pour autant être impromptues. Enfin, il est appréciable que notre personnage ne devienne pas un héros sans peur et sans reproche dès qu'il franchit le seuil du manoir: en effet, il reste un être humain et pendant toute l'aventure, il a peur (il y a d'ailleurs un indice qu'il faut surveiller), a faim, a soif, a des choix à faire, et surtout, il veut vraiment se tirer de ce guêpier dès que possible! Il n'y a qu'à la fin qu'il prend son courage à deux mains pour mettre un terme à toute cette horreur. Bref, on sent que l'on est dans la peau d'un mortel et on garde un contact perpétuel avec le monde réel, malgré les situations troublantes auxquelles on est confronté.

"Le Manoir de l'Enfer" est un grand classique, un passage obligé pour tout fan des LDVELH, et il a en plus le mérite de proposer un background assez inédit, loin des épopées héroic-fantasy.
Certes difficile, il n'en est pas moins unique et propose une ambiance géniale à laquelle vous ne pourrez surement pas rester de marbre!

Ma Note: 18/20
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Jeu 21 Juil 2011 - 23:59

Petit interlude dans le domaine des défis fantastiques, le manoir de l'enfer montre une rupture et une volonté de casser une continuité un peu trop routinière dans la plus célèbre saga des livres-jeux. En effet, il ne s'agit pas ici d'une aventure d'héroic-fantasy, ou encore de Science-fiction, mais bel et bien d'une aventure contemporaine horrifique, ce qui n'est pas pour me déplaire si certains regardent la section divers de ce forum. Bien entendu, la question que l'on se pose tous, c'est ce livre assez atypique est-il un bon livre-jeu ou s'agit-il d'un essai raté qui ne rencontrera qu'un public averti?

Étant un grand fan et un dévoreur boulimique de films d'horreur, il est de toute logique que j'ai apprécié ce livre et pour ceux dont lire une suite gratifiante saoulent un peu, ils peuvent directement aller voir la note. Pour ceux qui on du temps à perdre, ils peuvent lire ce qui suit.

Je commence par l'aspect littéraire, car malgré le fait que ce soit un livre-jeu destiné à un public "enfantin" (des années 80 j'entends, car aujourd'hui famille de France et Ségolène aurait interdit ce genre d'ouvrage!) la fluidité de la lecture et le style sont des choses importantes. Ici, pas de soucis, on est dans un registre sérieux et le langage employé est fort judicieux. On ressent une volonté d'instaurer une ambiance malsaine et glauque et pour cela l'époque choisie s'y prête à merveille. Les chapitres sont plus ou moins longs, mais jamais dans la romance, et le style permet aussi une véritable identification au personnage. En effet, on ressent ses faiblesses, comme ses peurs et on se sent relativement vulnérable dans cette demeure lugubre.

D'ailleurs, ce qui fait la force de ce livre, c'est l'ambiance brumeuse qui se dégage de cette œuvre. Les descriptions sont nombreuses et permettent une grande visualisation du manoir. Les personnages rencontrés sont inquiétants, et possède aussi un background intéressant. On ressent les influences cinématographiques et littéraires de l'auteur, et je pense notamment à Psychose, Lovecraft ou encore Poe avec la chute de la maison Usher. Au fil de la lecture, on se sent oppressé et on a vite envie de sortir de cette demeure maléfique. C'est bon et ça marche.

L'aspect ludique est lui aussi très intéressant et relativement bien foutu. On ne se sent pas dirigé et bien que cela soit agréable de temps en temps, le coup des différentes portes au premier étage peut sembler alambiqué. Néanmoins, certains choix sont influencés par une logique qu'une fois adulte semblent plus que logique et on prend un plaisir à évoluer dans cette baraque démoniaque. Les combats ne sont pas nombreux et c'est surtout sa jauge de peur qu'il faut surveiller. Malheureusement, et c'est ce qui ne me fait pas mettre un 20, c'est l'extrême difficulté du livre. D'ailleurs, au bout du dixième essai, je l'ai fait avec la solution sinon le livre faisait une rencontre avec un mur blanc. Car effectivement, il s'agit OTP avec des objets obligatoires à trouver, dont un dans une cachette bien cachée. C'est dur et cela peut rebuter plus d'une personne.

Par contre, les illustrations sont magnifiques et renforcent cette ambiance malsaine. Le démon de fin est vraiment effrayant, sans compter sur les différents fantômes, monstres et autres apparitions qui parsèment les pages de ce bouquin. Le noir et blanc sied à merveille à ce genre d'ouvrage qui reste tout de même un ovni dans le domaine des défis fantastiques.

Au final, le manoir de l'enfer est un véritable petit bijou des défis, il représente un challenge relevé et effrayant, dans une demeure et une ambiance angoissante à souhaits et dont on ne rêve que d'une chose, sortir. La fin réserve aussi son lot de surprises car, pour ma part, elle reste ouverte et n'a pas instauré de tranquillité chez moi. Un livre-jeu adulte, qui frôle la perfection mais dont la difficulté aura eu raison de moi. Je conseille tout de même.

Note: 18/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Jeu 6 Oct 2011 - 21:59

Beaucoup a déjà été dit sur cet excellent opus, je vais donc me contenter de souligner la qualité de l'ambiance créée par Steve Jackson.
Le niveau atteint par le livre peut faire regretter que la collection Défis Fantastiques ne se soit pas davantage orientée dans cette voie de l'horreur contemporaine.
D'un autre côté, c'est peut être aussi bien : cela renforce la singularité de cet ouvrage unique.

Grâce à un héros qui est un peu un Monsieur-tout-le-monde, le lecteur sera vite plongé dans la peau d'un type banal engagé dans une lutte impitoyable pour la survie, dans une demeure qui recèle bien des pièges et quelques squelettes dans les placards par ci par là (attention, expression à prendre au sens propre ! Mr. Green )
La possibilité de mourir (littéralement) de peur n'est d'ailleurs pas négligeable; sachez que l'adage selon lequel la curiosité est un vilain défaut risque de s'illustrer à vos dépens !

A noter quand même que le livre est très difficile, et en venir à bout nécessitera de multiples essais, d'autant plus que certains indices ne sont pas évidents à trouver. Mais quelle jubilation quand, après des morts plus ou moins horribles, on réussit enfin à sortir de ce maudit Manoir !

Le seul défaut d'un livre autrement excellent.

Ma note : 18/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
mazzizi
Apprenti
Apprenti
avatar

Masculin
Nombre de messages : 26
Localisation : Calvados
Profession : Vendeur
Loisirs : Dans l'imaginaire...
Date d'inscription : 06/09/2011

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Dim 20 Nov 2011 - 11:27

"Le Manoir De L'Enfer" est le premier livre que j'ai découvert en me "remettant" au LDVELH sur les conseils de beaucoup d'entre vous ici.

Je ne vais faire que confirmer ce qui a déjà été dit. L'ambiance y est vraiment oppressante, malsaine et la qualité d'écriture de S. Jackson ne fait que renforcer cette dernière.

Le côté OTP du jeu ne m'a jamais vraiment rebuté, contrairement à d'autres livres, puisque l'on prend un réel plaisir à tenter des chemins différents. J'ai toujours été content de m'y replonger (même au bout de la 15ème tentative, qui fut la première victorieuse), c'est pour dire le tour de force qu'à réussi l'auteur à me faire aimer ce bouquin.

En bref : En tant qu'amateurs de LDVELH, on doit ABSOLUMENT rentrer dans ce manoir et vivre cette aventure qui vous laissera de grands moments cultes.

Ma note : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.hellyseum.com
aumonier
gardien
gardien


Masculin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 317
Age : 39
Localisation : Sannois (95)
Profession : Emploi adminstratif
Loisirs : Football ; Ciné/Télé
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Mer 29 Fév 2012 - 1:13

C'est par le biais de livres comme "Le Sorcier de la Montagne de Feu", "La Cité des Voleurs" ou bien sur la série "Sorcellerie!" que j'ai pris gout aux LDVELH. Souvent les oeuvres sortant de cet univers axé Donjons&Dragons pour aller dans une direction différente ("Le Justicier de l'Univers", "Les Démons des Profondeurs", "L'Ancienne Prophétie") avaient tendance à moins me plaire. Pourquoi dans ce cas commencer ma série de critiques par celle du "Manoir de l'Enfer" ? Parce que ce livre est un des meilleurs Défis Fantastiques, et qu'il a réussi à susciter mon intérêt en transcendant mes doutes à la lecture du résumé. Comment imaginer en effet, pour moi amateur de Magie et de combats à l'épée, qu'une histoire contemporaine aux relents de maison hantée (ce qui a donné depuis des décennies le meilleur comme le pire en livre et en films) puisse à ce point me captiver ?

Car l'histoire, cas unique ou presque dans le monde des Défis Fantastiques, se passe à l'époque contemporaine (en tout cas celle de la rédaction dans les années 1980) et sur notre bonne vieille terre. Le héros que nous sommes vient de tomber en panne de voiture, et il va chercher de l'aide dans un manoir tout proche. Mais ce n'est pas de l'aide qu'il va y trouver. Certes, la date et le lieu ne sont pas spécifiquement indiqués, mais il est transparent pour le lecteur que ça se passe à son époque et sans doute pas loin de chez lui (l'Angleterre vient en tête aisément). Du coup, le joueur peut se dire que les mésaventures qu'il traverse pourraient lui arriver en vrai (ou presque), ce qui n'est pas facile avec des histoires d'Heroic Fantasy ou de Batailles Spatiales. L'identification joue à plein et suscite déjà une part de peur, d'inquiétude chez le lecteur, et ce sentiment est de circonstance.

La composante principale de ce livre est en effet la peur. L'auteur a choisi de prendre pour protagoniste principal un citoyen lambda (un homme malgré tout, je reviendrais dans d'autres critiques sur ce coté très masculin des LDVELH) pour renforcer l'identification, et non pas un guerrier volontaire et sélectionné comme souvent. Du coup, nous ne sommes pas préparés à ce qui nous attend, et nous risquons à tout moment de devoir céder mentalement face aux épreuves du manoir. Outre les habituelles caractéristiques Habileté, Endurance et Chance, nous voici donc avec un total de Peur qui fonctionne à l'envers (on ne part pas du total pour descendre progressivement en évitant d'arriver à 0, on part de 0 en espérant ne pas attendre son seuil limite). Et cette donnée est vraiment mise à l'épreuve à chaque coin du manoir.

Car la grande réussite du livre est de présenter une histoire horrifique assez cohérente. Sans entrer dans trop de détails pour éviter de spoiler, le manoir semble accueillir des membres d'une secte pour la soirée, mais aussi, à résidence, un grand nombre d'hôtes redoutables (vampire, démon) et de scènes éprouvantes. Chaque pièce, chaque rencontre est en effet une occasion d'augmenter son total de peur. Et il ne faudra pas longtemps avant de comprendre que, si l'on veut gagner, on n'a pas forcément intérêt à explorer chaque recoin en détail. De toute façon, gagner du premier coup n'est pas possible. Ce livre est probablement l'un des plus difficiles de la série des Défis Fatatiques. La peur est le premier facteur de décès, mais c'est loin d'être le seul. N'étant pas un guerrier au départ, nos capacités au combat sont réduites et il faut vite trouver une arme pour éviter que les combats ne deviennent impossibles. Après, il faudra trouver le bon chemin.

Comme dans beaucoup de LDVEH, il n'y a qu'un seul "bon chemin", une série de pièces à visiter, de personnes à rencontrer et d'objets à trouver obligatoirement pour gagner. Si l'on s'en écarte, c'est la mort assurée à plus ou moins longue échéance (et ça peut être long car des pans entiers de l'histoire peuvent s'avérer être des impasses où la mort vous attend quels que soient les choix que l'on fait). Etant un fan de ce genre d'histoire où il faut, tentative après tentative, trouver un indice ici ou là et reconstituer au fur et à mesure le bon chemin, je me suis régalé à explorer, encore et encore, cet infernal manoir, de haut en bas (au final on va visiter une vingtaine de pièces sur trois niveaux). A une époque où les aides en lignes sur Internet n'existaient pas, il m'a fallu plusieurs dizaine de tentatives pour trouver enfin la solution. Quelle satisfaction alors d'avoir triomphé !

En terme d'histoire Steve Jackson a fait très fort. Même si certaines découvertes de cadavres flirtent avec le grand guignol, il a évité les écueils du genre. Les illustrations sont pour moi très réussies car à la fois elle font peur en illustrant bien ce que l'on croise dans notre périple et à la fois elles gardent un coté adouci (la créature à tête de bouc par exemple donne l'impression de sourire et tirer la langue, bref ne fait pas aussi peur que ça, et c'est tant mieux pour le public parfois jeune visé par ces livres à cette base).

Dans un registre unique car contemporain et partiellement réaliste, "Le Manoir de l'Enfer" réussit à être totalement passionnant pour les amateurs de LDVELH. Il respecte les codes d'autres oeuvres (de Steve Jackson notamment) comme le fait qu'il faut suivre le bon chemin à tout prix, au risque d'effrayer ceux qui ne sont pas fan du procédé. Grace à des pièges bien dosés et une grande richesse narrative qui permet de renouveler chaque lecture sans lasser, ce livre tient en haleine longtemps. Pour pouvoir rédiger cette critique (mais aussi pour mon plaisir), je l'ai refait cette semaine, et le plaisir est toujours intact. Si les grandes lignes restent en mémoire, les détails pourtant cruciaux et les morts aussi surprenantes qu'inévitables font toujours leur petit effet. Et le nombre de morts avant de gagner reste important. Mais au final, quand tout est remis en place, l'histoire reste très réussie.

Le niveau de difficulté oblige à le conseiller uniquement aux spécialistes (un débutant serait sans doute lassé des morts à répétition), mais pour tous les amateurs de LDVELH, cet ouvrage est un must.

Ma note : 18/20.
Difficulté : 91 %


Dernière édition par aumonier le Dim 20 Mai 2012 - 22:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucifel05
Champion
Champion
avatar

Masculin
Cancer Buffle
Nombre de messages : 352
Age : 32
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Jeu 29 Mar 2012 - 18:36

Un défi fantastique hors norme. Il me semble d'ailleurs que c'est le premier à vraiment changer d'univers. En effet, l'action se déroule plus ou moins dans un contexte contemporain et le thème choisi est l'épouvante. On est donc à des lieux de ce que propose d'habitude la série.

L'ambiance horrifique est très bien retranscrite, et notre héros se verra attribuer des points de peur capable de le tuer. Le challenge ici sera donc rude. Car les possibilité de progressions sont nombreuses et la plupart ne serve à rien. Si ce n'est de vous faire collectionner des points de peur. Et le but ici sera justement d'en récolter le moins possible. Votre meilleur ami sera donc un plan. Notez bien chaque pièce inutile car vous allez devoir faire pas mal de tentatives pour trouver le seul et unique chemin qui vous mènera à la victoire. Il est également bon à savoir à l'avance qu'un minimum de 9 de peur est requis si vous voulez réussir. Car avouons le, trouver le bon chemin et mourir à la fin à cause d'un quotas de peur insuffisant est quand même vraiment abusé. Le jeux aurait du être faisable avec le total de peur minimal, c'est à dire 7.
Pour ce qui est des combats, il peuvent être très très peut nombreux à partir du moment où on sais comment en éviter un maximum. On pourrait donc croire que le challenge est réalisable avec un total d'habileté minimum, et bien non... Le Boss final est carrément surpuissant. Il vous faudra donc un bonne habileté.
Pour conclure, je dirai que ce livre est un chef d'oeuvre d'ambiance et d'originalité. Cependant, le petit problème concernant la peur lui fait perdre des points à mes yeux, et idem pour le combat final, qui, selon votre total d'habileté, sera bien trop difficile, même armé du poignard Malais. Les illustrations sont également très moyennes, je les trouvé déjà pas jolies étant ados, mais aujourd'hui c'est encore pire.

Note finale: 16
Revenir en haut Aller en bas
Shekou
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 44
Localisation : Abysses
Date d'inscription : 04/04/2012

MessageSujet: critique du manoir   Mer 4 Avr 2012 - 6:57

Le manoir de l'enfer
Presque tout a été dit sur ce livre mais je vais quand meme y aller de mon grain de sel.... Shocked

pour commencer l'intro : tres tres bonne, probablement que d'autre comme moi habitué au monde de fantasy ont eu des doutes mais quand ont s'y met pour la peine... c'est tres captivant.
L'ambiance : je pense honnetement qu'aucun autre LDVELH n'est proche...pas meme un peu.
Difficulté: Certes un des plus dur a finir a la loyale...il y en a des pire mais quand meme Jackson nous fais suer avec celui la (d'ailleur je le déconseille fortement au débutants....)
Écriture: comme tout le monde je suis d'accord pour dire que la traduction n'est pas la plus géniale spécialement pour le mot de passe mais a part 1 ou 2 accrocs Jackson se surpasse avec ce livre la (comme il le feras plus tard avec la créature...)
Jouabilité: Si comme moi on le fais aux 5 ans elle est tres bonne... C'est quand meme un OTP et si on s'en rappelle clairement il perd beaucoup de sa valeur...
Illustrations: Certes pas tout a fait les meilleures mais rappellez vous bien quand vous aviez 8 ans , la goule au #126.. elle vous faisais pas peur !!?? et le vieil homme pendu au #27 !!!????
Je pourrais en rajouter pendant plusieurs paragraphes mais il ne sert a rien de répéter ce qui a déja été dit ! blackeye

Pour la note.....:

19.5/20

Il perd 0.5 pour sa rejouabilité mais c'est tout de meme mon DF préféré !!! thumright
Revenir en haut Aller en bas
Spike87
Chevalier
Chevalier
avatar

Masculin
Vierge Dragon
Nombre de messages : 233
Age : 41
Localisation : Limoges
Profession : Infographiste
Loisirs : JDR, jeux vidéos
Date d'inscription : 27/01/2012

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Mer 4 Avr 2012 - 11:48

Pas grand chose à dire sur ce bouquin..............en négatif !

Par contre, pour les plus.............YOUHOU !!!!!!

- La couv est géniale.
- Les illustrations sont superbes.
- L'ambiance est excellente.
- Une bonne variété de monstres, zombies, etc....
- Le facteur "peur".
- Le scénario est franchement bien servi.
- Le contexte "contemporain"

et j'en passe.

Allez, le seul petit bémol reste sa difficulté, mais il est tellement bien qu'on le refais avec plaisir.

19/20
Revenir en haut Aller en bas
Ascalan
Novice
Novice
avatar

Masculin
Capricorne Buffle
Nombre de messages : 2
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2012

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Ven 4 Mai 2012 - 17:01

Souvent cité comme l'un meilleurs DF, Le manoir de l'enfer présente une popularité qui doit sans doute davantage à d'agréables souvenirs d'enfance qu'à des lectures récentes. Car soyons honnête, Steve Jackson s'est contenté de reprendre les codes de l'épouvante gothique (dont les films de la Hammer sont les meilleurs représentants) avec le minimum d'originalité. Voiture en panne sous l'orage, manoir isolé, vampire, goule, serviteur bossu, esprit frappeur... ces situations et ce bestiaire classiques font que l'ambiance ténébreuse est bien restituée, d'autant plus que l'auteur propose quelques scènes audacieuses pour un ouvrage jeunesse, mais cette atmosphère réussie reste au service d'une histoire tenant sur un timbre-poste si bien qu'on entre dans ce manoir un peu comme dans une maison hantée de parc d'attraction. Dommage car la partie sur la secte est intéressante et aurait mérité d'être développée.

Les illustrations sont quant à elles assez moyennes, souvent proches du grand-guignol à force d'exagération, et nombre de personnages dépeints sont plus grotesques qu'effrayants. Mais le principal défaut reste une difficulté excessive : malgré des combats peu nombreux, le seul chemin permettant de réussir l'aventure est dissimulé parmi de multiples impasses/morts subites et si l'ajout de points de peur était au départ une bonne idée, les frayeurs s'avèrent trop nombreuses. Ce challenge mal équilibré complique l'exploration d'un manoir pourtant plaisant à découvrir, bien qu'au final assez petit. Bref un DF honorable si l'on est patient à défaut d'un sommet du genre.

Gameplay 2/5
Histoire 2/5
Illustrations 2/5

Note : 11/20
Revenir en haut Aller en bas
syphil
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 790
Age : 37
Localisation : Centre
Profession : I'm a knight duh !
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   Dim 20 Mai 2012 - 21:33

Le temps dit-on est le juge le plus impartial de tous, séparant le bon grain de l'ivraie malgré les modes passagères et les enthousiasmes dûs à nos humeurs du moment, au final seule la qualité semble épargnée par son passage. Comme la majorité d'entre nous, j'ai lu et dévoré la plupart des DF lorsque j'étais encore un jeune freluquet, et comme beaucoup ici, je suis parfois tombé des nues en relisant certains LDVH qui ont à mes yeux franchement mal vieillis.

Mais ce n'est pas le cas du Manoir de l'enfer. Malgré toutes ces années, le plaisir que j'ai eu à le lire est resté intact et plus grand encore à m'y replonger. Je m'aperçois d'ailleurs avec mes yeux adultes à quel point le style et le ton employé par Jackson sont excessivement efficaces, et ce sans besoin de lyrisme ou fioritures inutiles ou comme disent les english "less is more".
On se sent vraiment paumé et vulnérable dans les entrailles de ce satané manoir maudit, avec en prime la notion PEUR à surveiller qui ajoute au sentiment d'oppression. Le héros qu'on incarne est pour le coup vraiment un mec lambda qui poussé par des évennements qu'il aurait bien aimé s'éviter se transforme héros de circonstance, ça pourrait être n'importe qui et surtout moi, et comme lui plus on explore le manoir, plus on prend conscience du danger qui nous guette, et plus on a envie de relever ce rude challenge et d'envoyer le comte et tous ses sbires retourner frire dans l'enfer dont ils n'auraient jamais dû émaner.
C'est aussi le seul DF réellement fantastique et horrifique dans la mesure où c'est le seul dont les phénomènes surnaturels et monstres existent dans un monde rationnel et contemporain. Le partie pris de ne pas trop dévoiler les motivations réelles des nombreux méchants (on sait juste qu'ils sont très très méchants) est aussi à mon sens une bonne idée, trop en dire, c'est-à-dire rationaliser leur comportement, aurait été prendre le risque de trop déflorer le sentiment inquiétant d'hostilité et de profonde inhumanité qu'ils représentent.

Si une difficulté un peu moindre aurait été bienvenue, en revanche une difficulté un peu trop basse aurait de beaucoup dégradé la qualité de l'oeuvre tant elle fait partie intégrante de l'ambiance venimeuse qui suinte du livre, donc elle ne m'a pas rebuté, au contraire.

Bref un MUST à posséder.

Note: 19/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 10- Le manoir de l'enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
10- Le manoir de l'enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 10- Le manoir de l'enfer
» Le Manoir de L'Enfer
» Le Manoir de L'Enfer sur Android
» Solution : DF 8/10 - Le Manoir de l'Enfer
» Les livres puzzles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Autres littérature