La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 09- La sorcière des neiges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 09- La sorcière des neiges   Lun 7 Mar 2011 - 21:59

DEFIS FANTASTIQUES

LA SORCIERE DES NEIGES


RESUME :


Les Pics de Glace abritent dans leurs profondeurs les terrifiantes Cavernes de Crystal, royaume de la cruelle Sorcière des Neiges qui a juré de plonger la planète dans une nouvelle ère glacière. Les six hommes qui gardaient l'avant-postes des Pics de Glace ont été massacrés par une effroyable créature. En échange de cinquante pièces d'or, Big Jim le marchand vous confie la mission de débarrasser du monstre les régions alentour. C'est en vous lançant sur les traces de la terrible créature, que vous serez amené à affronter la Sorcière maléfique. Le sort du monde est entre vos mains.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2903
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Mar 8 Mar 2011 - 13:05

Dans cet opus, Ian Livingstone nous emmène dans les contrées enneigées de Titan et plus particulièrement dans les Pics de Glace, repaire de l’infâme sorcière des neiges, qui a pour but de plonger le monde dans une ère glaciaire.
Notre mission de départ n’a, à priori, aucun rapport avec la Sorcière puisqu’on est chargé de pourchasser un Yéti qui a éliminé les six hommes gardant la frontière des pics de Glace. Rapidement, toutefois, on va être mis sur la piste de la Sorcière et, appâté par les trésors de cette dernière, on va décider de l’éliminer.
Le scénario est donc, au départ du moins, basique mais vous réservera toutefois quelques bonnes surprises. Notamment le fait, assez unique dans les Défis Fantastiques, que le livre se poursuive après la mort du grand méchant. L’histoire en général se révèle assez palpitante et le livre vous tiendra sans problème en haleine jusqu’au paragraphe 400.

Le déroulement tient quasiment toutes ses promesses et se révèle assez surprenant : seule la moitié du livre se déroule dans les Cavernes de Crystal, c'est-à-dire jusqu’au moment où l’on élimine la sorcière. (En deux combats, séparés de vint paragraphes : autre originalité de taille). Cette partie prend place dans des décors enneigés plutôt bien rendus. La seconde moitié permet de retrouver des lieux et personnages bien connus du lecteur de Défis Fantastiques ; on passe ainsi par Pont-de-Pierre, où l’on entend parler d’un certain Grosmollet, et par la Montagne de Feu, où se déroule le final. Dans cette liste de points positifs, rajoutons la présence de deux alliés pendant une bonne partie du livre (un elfe et un nain) et certains passages très sympathiques, notamment le guérisseur, et le background qui l’entoure, le deuxième combat contre la sorcière (assez original et inhabituel, vous verrez en lisant) ou encore la malédiction dont on est victime.

Hélas, ce livre a un gros, un énorme défaut. Toujours le même : la difficulté. Si le livre n’est pas véritablement un one-true-path (bien qu’il faille quelques objets indispensables pour arriver au bout), il est néanmoins très périlleux de le terminer et, ce, à cause des combats. Des très nombreux combats, même. Et la plupart contre des ennemis à Habileté 10 ou plus. Quand on sait que les occasions de récupérer des points d’Endurance sont rares, on comprend qu’il faudra de nombreuses tentatives pour terminer le livre. La relecture peut, de plus, lasser, l’aventure étant plutôt orientée vers la linéarité. Les paragraphes de morts subites sont peu nombreux mais le risque existe tout de même.

Cependant, la sorcière des neiges, reste un bon Défis Fantastique. Le scénario est solide, l’aventure est longue, sort légèrement des sentiers battus, et est surtout captivante jusqu’au bout. Seul bémol, la difficulté des combats fait que le livre n’est terminable qu’avec des totaux de départ très élevés. Enfin, les illustrations sont très originales et susciteront, à coup sûr, le débat.

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9516
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LA SORCIERE DES NEIGES   Sam 12 Mar 2011 - 1:00

Un DF assez original, se situant dans des terres gelées et enneigées. Autre originalité, on se retrouve à traquer une redoutable sorcière alors qu'on était parti pour autre chose. L'aventure est clairement divisée en deux parties. La première se situe à l'intérieur de la forteresse de la sorcière et n'est pas spécialement palpitante. La seconde se situe en extérieur, à la recherche d'un guérisseur, car, et c'est trés original, l'aventure continue après la mort du "méchant" (méchante en l'occurence). Cette seconde partie est trés réussie, à travers de superbes paysages. Une grande aventure en plein air, avec des rencontres sympathiques, ne serait-ce que les deux compagnons qui vont se joindre à nous et nous aider. La fin, avec les épreuves du guérisseur est trés réussie également.
Seul défaut : une difficulté élevée avec des adversaires plutôt redoutables. On pourra trouver l'ensemble assez linéaire également.
Mais ça reste un bon DF qui ne démérite pas.
14/20
Revenir en haut Aller en bas
Milos
seigneur de guerre
seigneur de guerre
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1947
Age : 39
Localisation : Rouen
Profession : Aventurier
Loisirs : Jeu de role, gamebooks, bodybuilding
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Sam 12 Mar 2011 - 10:15

Neuvième volume des défis fantastiques, la sorcière des neiges est une nouvelle oeuvre de Ian Livingstone. ambiance et frissons garantis dans cette aventure qui va nous emmener dans les lointains pics de glace à la recherche de la sorcière. Engagé par un riche marchand pour protéger ses caravanes, nous apprenons rapidement que cette dernière compte replonger le monde dans une nouvelle ère glaciaire, le destin de milliers d'hommes est entre nos mains.

L'aventure nous fera beaucoup voyager : des montagnes du nord aux plaines de l'Allansie, en passant par le repaire inévitable de Shareela, la sorcière des neiges, nous finirons l'escapade au sommet de la montagne de feu. Les décors dans l'ensemble sont très bien décrits et, coté illustrations, le tandem Gary Ward / Edward Crosby fonctionne à merveille puisque nous sommes très rapidement plongés dans l'ambiance polaire.
L'aventure est originale puisqu'elle nous donne la possibilité de vaincre le boss au milieu de l'ouvrage. Hélas la sorcière est un adversaire particulièrement coriace puisque même une fois vaincue, son esprit viendra nous hanter jusqu'à la découverte du guérisseur (Pen Ty Kora), seul capable de nous délivrer.

Heureusement beaucoup d'alliés sont là pour nous aider : outre ce fameux guérisseur, nous serons accompagnés un moment par Meynaf et Stubb, un elfe et un nain captifs de la propriétaire des lieux et utiles dans notre fuite. N'oublions pas ensuite Raym, le frère de l'elfe. A Pont de pierre, nous rencontrerons Grosmollets.. Autant d'allusions aux autres ouvrages qui ne sont pas pour me déplaire.
Dieu sait que ces personnages secondaires ne seront pas de trop car question combats, l'auteur a mis la barre très haute. Le bestiaire est incroyablement riche et varié (troll, orques et gobelins, plus la garde personnelle de Shareela et les créatures de la banquise). De très bonnes statistiques sont indispensables pour arriver au terme de l'aventure. Le duel contre la sorcière des neiges tient toutes ses promesses car elle a un sombre secret.

Hormis quelques objets indispensables, auquel l'auteur nous a habitué, la quête n'est pas très linéaire, de plus sa durée de vie est très grande et les combats se révèlent pleins de risques. La difficulté est donc de mise dans cet ouvrage, même s'il est possible d'éviter quelques combats grâce à certains objets bien précis.
En résumé, nous avons là une aventure à la forte ambiance et aux combats multiples qui devraient ravir les amateurs du genre. L'originalité est au rendez vous, une belle récompense aussi.. Dommage qu'il faille être un virtuose de l'épée.

Intérêt : 16/20
Difficulté : 77 %
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Sam 12 Mar 2011 - 10:25

Encore un livre qui commençait bien et qui part en couilles sur la fin...Une première parti sympas ou on traque un yéti pour le compte d'un marchand. Là on apprend ou se trouve l'entrée des carvenes de Crystal de la bouche d'un trappeur moribond. Là, faut tuer la Sorcière en trouvant les objets( donc cela implique un OPT). Puis on s'enfuit avec 2 esclave libéré, meynaf et stubb. On retrouve l'âme de la sorcière qui, elle, veut nous empêcher de nous enfuir et on joue notre vie. Si on gagne, on s'enfuit. Mais entretemps on a chopé le sortilège de la Mort, ce qui implique de chercher un guérisseur et c'est là que ça part vraiment en couilles...Le tout sapoudré de combats quasi-impossibleset d'un opt, ça fait pas un super bouquin...Dommage.
13/20
85%
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9933
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Lun 14 Mar 2011 - 23:00

Une belle aventure se déroulant dans un univers polaire et glacial, comme d'habitude avec Livingstone l'histoire est prenante, l'ambiance "froide" est aussi bien présente, les combats assez nombreux.
Le bouquin se découpe en deux parties la première à la recherche du Yéti, à la découverte des cavernes de crystal, puis le combat mental contre la sorcière, la seconde on doit sortir vivant des cavernes, trouver le guérisseur pour vaincre de la malédiction.
On peut dire que l'on vit plusieurs aventures dans un même livre, ce qui est original et sympathique, l'ambiance glaciale de la première partie est très bien rendue et certains moments sont attrayants on ne s'ennuie pas.
Par contre j'accroche moins avec la seconde partie, pas mal mais un peu longue, on voyage beaucoup dans cet opus, retrouvant des lieux que l'on avait déjà vu dans les précédents DF, un autre bon point, c'est sympa à voir.
On retrouve aussi pas mal de rebondissements, une sorte de compte à rebours contre la malédictions, les pnjs sont bien présents, on se retrouve dans l'aventure avec des amis, on ne voyage plus seul, une belle originalité.
Les illustrations sont marquantes aussi, on aime ou pas, pour ma part j'aime bien, elles sont uniques en leur genre, donnant une vraie personnalité au bouquin, un livre très difficile ou les difficultés sont nombreuses, mais ça reste un bon DF plaisant à faire.

Note : 14/20

Revenir en haut Aller en bas
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1360
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Mer 16 Mar 2011 - 12:26

La Sorcière des Neiges

Ahh, celui-là… un de mes préférés, alors qu’il est pourtant rempli de défauts typiquement livingstoniens

Déjà, on change de mission deux fois dans le bouquin, on bute la grande méchante avant la fin du livre, donc c’est assez original
Ensuite, on a une ambiance nordique et gelée bien retranscrite (au début), et comme c’est l’une des ambiances que je préfère…
On a aussi deux compagnons qui pour une fois vont durer un peu plus longtemps qu’un paragraphe (n’est-ce pas Mungo ?) et une course contre la montre haletante avec des passages tristes, vraiment tristes même pour l’âge où on a découvert ces livres. A noter le petit clin d’œil très habituel chez Ian : on revient à la Montagne de Feu et à Pont de Pierre

Bref, une belle saga, qui n’aurait pas vraiment fait tache dans un cycle autre, comme Loup Solitaire, c’est dire…

Les illustrations, on aime ou on déteste. Moi j’aime

Alors évidemment, certaines descriptions sont insuffisantes, les combats sont très nombreux et très durs, et c’est un mini-OTP (à moins que l’objet qu’il faut pour se farcir la Sorcière ne soit obligatoirement sur notre chemin)

Mais c’est clairement le med-fan plus abouti des 10 premiers tomes selon moi.


Intérêt : 17/20
Difficulté : 80% (uniquement une question de stats)


Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Dim 20 Mar 2011 - 21:18

Votre mission si vous l’accepter, tuer un Yéti pour 50 pièce d’or. Au vu du titre on se doute que l’aventure ne se résumera pas à la traque de cette bête. Et en effet, rapidement, nous voilà sur les traces de l’abominable sorcière des neiges. L’originalité vient du faites que la sorcière est affronté au milieu du livre et que le reste de l’aventure a pour but de vaincre une malédiction lancé sur nous.


Un point plaisant de l’aventure et le présence de compagnons pendant une bonne partie de l’aventure. Ca change des aventures en solitaire. L’aventure reste néanmoins d’un intérêt moyen et difficile (surtout la partie pour briser la malédiction).Il y a peu de passage mémorable. Une aventure donc assez moyenne. A noter dommage que nous n’avons pas eu le droit à la deuxième couverture anglaise qui est magnifique.

Points positifs :
-La présence de nos 2 compagnons
-L’affrontement avec la sorcière
-Les références aux précédents défi fantastique.

Points négatifs :
-Le passage ou on perd quasiment 2 points d’endurance par paragraphe.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Jeu 21 Avr 2011 - 23:26

Je viens de terminer ce livre et je suis un peu le cul entre deux chaises. En effet, d'un coté j'ai bien apprécié, et de l'autre le livre n'est pas passé loin de la correctionnelle (ce qui signifie chez moi qu'il a failli rencontrer un mur à une vitesse proche du 80km/h).

La sorcière des neiges est le neuvième opus des défis fantastiques et suit une lignée d'aventures plutôt articulée autour d'un univers médiéval fantastique. Ici, on ne déroge pas à la règle et on reste sur des acquis solide et sérieux. Bien entendu qui dit rester sur ses acquis, dit aussi rester sur ses défauts, et c'est bien dommage.
Pour le scénario, on est une sorte de mercenaire qui doit protéger un marchand, Big Jim, lors d'un voyage. Mais un yéti sème la pagaille et on doit aller le buter. Jusque là c'est assez classique, mais pourquoi ce titre? On le découvre très vite après un passage éclair où on tue le yéti et où un homme mourant nous explique que la sorcière des neiges est une vieille cougar qui s'approprie tous les jeunes elfes et nains des environs pour faire le mal. On peut aussi devenir riche puisque cette vieille peau possède un grand trésor.
Un scénario classique mais avec un début qui change, mais aussi une fin qui change.
En effet, j'ai été très surpris de voir la fin du labyrinthe et la mort de la sorcière arrivés si vite. Mais c'est parce qu'il y a une surprise après! Et on est pas au bout de nos peines. La coquinette nous a balancé un sort de mort et il faut trouver un guérisseur pour guérir (en même un guérisseur, c'est rarement pour faire une belote). Et là, c'est le drame. On tombe dans un pur OTP où la mort nous tombe dessus si l'on a pas fait les bons choix. Et les choix ne sont pas évidents (personnellement, je n'aurai jamais dormi pour attendre l'elfe noir). On perd beaucoup de points d'endurance et en plus, les monstres sont nombreux et très forts. Sans compter sur la planque du guérisseur et son rite pour guérir.
Je parlerai aussi des innombrables tentez votre chance qui sont pénibles et cassent le rythme de l'aventure.
En bref, beaucoup de chance, des choix qui ne sont les plus judicieux à choisir et des monstres très violents, tout ça rend l'aventure pas super glop.
Par contre, la présence de nos deux amis est sympathique et on ressent leur présence à chaque paragraphe. D'ailleurs la mort de l'elfe ne nous laisse pas de marbre.

Les illustrations sont plutôt bien faites et servent agréablement l'histoire. La goule est surement le dessin le plus réussi, avec le charlatan et le barbare. Elles sont sombres, avec des traits bien gras et représentent de façon assez étonnante le danger de cette aventure.

Au final, la sorcière des neiges restent sympathique sans péter trois pattes à un canard, il peut énerver de part son coté mort subite alors que tu es à la fin du tome et le paragraphe de fin est un peu balancé à la va-vite ce qui est dommage.

Note: 13/20
Revenir en haut Aller en bas
segna
Suceur de Sang
Suceur de Sang
avatar

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 1133
Age : 40
Localisation : Une sombre traboule...
Profession : Testeur
Loisirs : chant + percus
Date d'inscription : 26/10/2004

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Lun 9 Mai 2011 - 13:37

Ian Livingstone revient sur le devant de la scène avec La Sorcière des Neiges. Il s'agit d'une aventure dont le début se situe dans des terres gelées, sur lesquelles la sorcière des neiges fait planer une menace imprécise.

D'un point de vue cohérence, l'auteur a fait un véritable effort pour cadrer son aventure avec les autres écrits déjà publiés, multipliant les références à ses œuvres précédentes. Le première partie est très classique, il s'agit d'aller débusquer la sorcière dans sa tanière. Sachez cependant que la deuxième partie est beaucoup plus originale, même si les avis divergent à ce sujet. Certains pensent que cela donne une dimension épique à l'aventure, d'autres jugent que c'est du remplissage... Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse le soin de trancher ! A noter que Ian Livingstone développe ici ce qu'il a déjà esquissé dans d'autres livres : la présence de compagnons aux côtés de l'aventurier incarné par le lecteur. Cela donne lieu à quelques sympathiques dialogues et multiplie les possibilités lors des rencontres avec des monstres.

La dimension stratégique est franchement faible dans ce livre, le tout étant d'avancer et de survivre aux multiples événements néfastes qui ne manqueront pas de nous tomber sur la tête. Les objets ont une fâcheuse tendance à se révéler indispensables ou inutiles, ce qui limite le libre-arbitre du lecteur. Le parcours réserve quelques pièges, mais cela reste très raisonnable, comparés à ceux du Labyrinthe de la Mort. De plus, s'il y a beaucoup de points de passage obligatoires, il reste une certaine liberté de mouvement, en particulier dans la deuxième partie.
Là où, à mon sens, l'auteur se fiche un peu de la tête du lecteur, c'est au niveau des caractéristiques du personnage. Soyons clair : en dessous de 12 en habileté, vous n'avez quasiment pas une chance d'en sortir vivant. De la même façon, en dessous de 9 en chance, autant se faire hara-kiri, ça serait plus rapide. Ajoutons à cela quelques jets de dés gratuits pouvant vous pénaliser fortement et vous saurez que Ian possède quelques lacunes en calcul des probabilités... C'est dommage, car cela gâche à mon sens une aventure par ailleurs correcte.

Au final, on obtient un livre que je considère comme à peine moyen, en grande partie à cause de la frustration engendrée par l'usage d'une mécanique de jeu mal réglée.


Gameplay : très faible
Part des stats et du hasard : injouable
Difficulté : moyenne
Replay value : moyenne

Note : 10/20
Revenir en haut Aller en bas
http://traboule-segna.fr
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13300
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Ven 20 Mai 2011 - 20:03

1ère partie de la critique SANS SPOILER :

Soyons clairs, pour avoir une petite chance de réussir ce DF à la loyale, il faut commencer directement avec 12 en Habilité, 12 en Chance, et une Endurance potable. Car celle-ci va fondre comme neige au soleil, justement, et les provisions vont vite manquer. La faute à énormément de combats contre des adversaires à Hab élevée, ou contre deux adversaires costauds.
Autre chose indispensable pour jouer avec les règles, connaître chaque objet bonus, et chaque occasion de regagner des PE du livre. Franchement, où est l'intérêt ?
La chance va aussi atrocement diminuer, et il y a très peu d'occasions d'en regagner. J'ai donc opté pour la potion de chance.
Ce DF a une difficulté extrêmement mal dosée.
Faisons donc comme Ian et oublions les règles, et parlons du récit lui-même.

L'histoire est plaisante avec son atmosphère glacée, et plusieurs références à d'autres DFs. L'incorporation de PNJ est un vrai plus.
Seulement, même si ce n'est pas vraiment un OTP pur et dur (sauf si vous jouez avec les règles), pas mal de défauts Livingstoniens sont encore là. Comme tous les objets bénis ou maudits à essayer au pifomètre.
Le style est assez déconcertant. J'ai parfois l'impression que ce ldvelh a été écrit par deux auteurs différents. En effet, l'on y retrouve parfois de longs paragraphes, comme ceux faisant allusion aux autres DFs. A côté de cela, certains paragraphes sont d'une grande pauvreté descriptive.

Au final, ce DF laisse pas mal de regrets, car il aurait pu être bien meilleur, surtout avec une difficulté mieux dosée.
Cela pèsera donc lourd sur la note.


2ème partie AVEC SPOILER : A RESERVER A CEUX QUI ONT DEJA LU LE LIVRE !

Spoiler:
 

NOTE : 12/20


Dernière édition par VIK le Lun 21 Mar 2016 - 15:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Sam 28 Mai 2011 - 11:04

Encore une nouvelle aventure de Ian Livingstone. Il faut croire qu'il était très motivé à écrire et que beaucoup d'idées se bousculaient dans sa tête. Son ami Steve Jackson en a peut-être moins écrit, mais il faut admettre que ses œuvres sortent plus des sentiers battus que les livres plus conventionnelles de Ian Livingstone. Mais au moins, ils possèdent chacun leur propre façon d'écrire. Le livre qui est le sujet de cette critique est le dixième de la série Défis Fantastiques, c'est-à-dire la « Sorcière des Neiges ». C'est un bon bouquin mais qui ne casse pas la baraque. Le début est très bon, mais une fois la Sorcière des Neiges morte, on a la très nette impression que Livingstone a tiré en longueur son livre. J'ai vraiment aimé le début du livre qui reste sans conteste le meilleur moment de l'histoire. Nous incarnons un guerrier, toujours anonyme, qui escorte plusieurs caravanes ayant à leur bord différentes marchandises. Un peu plus tard, le chef du convoi nous demande de retrouver un Yéti, responsable de la mort atroce de six hommes postés en avant-poste, ayant à la clé cinquante pièces d'or de récompense. Cette partie ne prend guère qu'une quinzaine de paragraphes un peu près, et nous partons très rapidement à la poursuite de la Sorcière se cachant dans ses grottes de cristal. Cette deuxième partie est un peu plus longue que la première avec une trentaine de paragraphes environ. Lors de sa première lecture, le joueur/lecteur sera vraiment surpris. Et un de ces lecteurs n'était autre que moi (et je pense que beaucoup ont été dans le même cas). La troisième partie est en fait la recherche d'un guérisseur qui est le seul à pouvoir guérir le mal qui est entrain de s'emparer du héros (bien sûr, je ne dirai pas quel est ce mal). Cette dernière partie n'est qu'une succession d'ennemis difficiles à combattre (même avec de très bonnes statistiques) et même si plusieurs bonnes allusions à d'autres tomes (« La Montagne de Feu », « Le Labyrinthe de la Mort », la Forêt des Ténèbres, Pont-de-Pierre. D'ailleurs, nous faisons même connaissance du Nain Grosmollet !) viennent pimenter cette partie, celle-ci souffre tout de même d'une légère monotonie, en tout cas pour ma part. D'ailleurs, dans cette ultime étape de l'histoire, je ne retiendrai que les allusions à d'autres tomes et la marche à suivre de la guérison qui est, ma foi, plutôt pas mal. Mais si je devrais citer les moments les plus intéressants du livre, je dirais qu'il n'y a vraiment que le début et la deuxième partie du combat contre la Sorcière qui est plutôt bien amenée. Par contre, je dois dire que l'ambiance est bonne, et que l'atmosphère enneigée est bien retransmise. Au niveau des illustrations, je suis assez mitigé. C'est comme pour John Blanche et la série Sorcellerie! ce n'est pas très beau, mais c'est bien adapté au récit qui nous est conté. Il y a pas mal de combats, et en bonne partie contre de gros adversaires, ce qui fait la principale difficulté du livre (sinon, pas d'énigme à résoudre). Bien évidemment avec Ian Livingstone, il y a également qu'un chemin permettant de récolter les objets nécessaires à la réussite de la mission (enfin, plutôt pour réussir à tuer la Sorcière des Neiges).

En résumé, un livre dont vous êtes le héros plutôt correct mais qui ne restera pas gravé dans les annales. L'ambiance est bonne et les images, bien que pas très belles, y contribuent bien. Par contre, si ce n'est le début, l'histoire n'est guère très palpitante, et plusieurs ennemis redoutables, même pour un héros blindé au niveau des compétences, viendront se dresser sur notre chemin. Par contre, le livre est un peu rattrapé par les quelques allusions aux tomes précédents et par le deuxième combat contre la Sorcière des Neiges (qui est une bonne idée de l'auteur). Il était temps que Ian Livingstone passe la main à un autre auteur.

Note : 14,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Karam Gruul
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 622
Age : 28
Date d'inscription : 01/11/2004

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Sam 9 Juil 2011 - 15:44

La Sorcière des Neiges est le 9ème Défis Fantastique, et est écrit par Ian Livingstone. Un livre de Ian Livingstone, ça signifie en général:
-une difficulté très mal dosée au niveau des lancers de dés
-une tendance plus ou moins prononcée pour le OTP
-une somme plus ou moins astronomique d'objets insolites qui tombent comme un cheveu dans la soupe
Et ce livre ne déroge pas à cette règle (contrairement à son prédecesseur, L'Ile du Roi Lézard). Cela dit, il ne tombe pas dans la caricature, contrairement à certains livres de l'auteur, ce qui fait qu'on peut encore considérer les éléments que je viens de citer comme faisant partie de l'identité du livre, sans en tenir rigueur à Ian Livingstone.

Commencons par les défauts. Tout d'abord la difficultés des lancers de dés. Il y a en effet de nombreux combats contre des adversaire dont l'habileté est au-dessus de 10, et seul un petit nombre d'entre eux peuvent être évités grâce à des objets appropriés. Il y a de plus de nombreux test de chance et parfois d'habileté qui requièrent de bonnes statistiques. Disons qu'une habileté minimale de 11 (à la rigueur 10) s'impose.
Concernant le coté OTP, il est bien présent pour pouvoir amasser tous les objets. Cela dit, il reste une certaine liberté qui empêche de classer ce livre dans les véritables OTP. Par contre, il y a certains choix très frustrants, comme un paragraphe où on nous demande de choisir entre plusieurs objets au motif qu'on n'aurait plus assez de place dans le sac à dos (en plein milieu d'aventure, c'est assez peu crédible, et on devrait de toutes façons pouvoir se débarrasser d'un objet). Concernant les objets, ils ne sont pas trop insolites mais s'avèrent souvent nécessaires ou en tous cas utiles, ce qui est un peu tiré par les cheveux. Cela dit, il y a finalement relativement peu d'objets strictement nécessaires (3 ou 4 il me semble).

Mais le livre ne manque pas de qualités. Tout d'abord, il propose de nombreux rebondissements, ce qui permet de diviser le livre en trois parties distinctes: la traque du Yéti et la recherche de l'antre de la sorcière, l'exploration de l'antre de la sorcière, la fuite avec une course contre la montre (qui n'apparaît que plus tard). Ces trois parties étant reliées entre elles par le scénario.
Et qui dit livre en trois parties dit également grande variété de décors. On passe de l'ambiance nordique/montagneuse du début à l'exploration d'un labyrinthe (suffisament court pour ne pas lasser) puis à la traversée de plaines...
Deuxièmement, l'originalité. Le "boss final" est en fait combattu au milieu du livre, ce qui rend la suite vraiment dépaysante.
Troisièmement, toute une partie de l'aventure se fait avec deux compagnons, qui restent relativement longtemps (comprendre, plus que quelques paragraphes), ce qui est toujours appréciable.
Pour finir, l'auteur fait de nombreuses références à d'autres ldvelh, puisqu'on passe par la Montagne de Feu, par Pont de Pierre, et qu'il est également question de Fang et son labyrinthe.

En résumé, La Sorcière des Neiges est un bon ldvelh, assez difficile, que ce soit au niveau du chemin à parcourir ou des lancers de dés, mais sans tomber dans la caricature. Il y a de nombreux lieux différents, ce qui rend la lecture plaisante, et le livre est vraiment original. Je le recommande.

16/20
Revenir en haut Aller en bas
http://musicovore.skyrock.com
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Dim 2 Oct 2011 - 11:08

Nouvel opus signé Ian Livingstone, la Sorcière des Neiges nous propose un "3 en 1" :
Tuer le Yéti/Tuer la Sorcière/Survivre.

On traverse durant l'aventure des lieux variés, passant des monts enneigés aux cavernes et aux plaines. Ce qui est agréable est de pouvoir faire une partie du périple avec deux compagnons : un nain et un elfe.
L'ambiance est inégale : j'ai trouvé la plupart des descriptions un peu trop sommaires à mon goût. Par contre, les références aux autres livres sont bien vues, et permettent d'ancrer la Sorcière des Neiges dans le background de Titan.
Il y a un basculement de l'objectif en cours de livre : après l'affrontement contre la Sorcière, on pense que l'aventure va prendre fin.
Et bien non ! Il faut trouver un
Spoiler:
 
J'ai bien aimé car cela ajoute un sentiment d'urgence à l'aventure.

Maintenant, le livre a quand même un gros problème : la difficulté est atrocement mal dosée. On affronte un nombre impressionnant d'adversaires avec un habileté très élevée, et les provisions fondent comme neige au soleil.
Et comme s'il n'y en avait pas assez, on a un passage où
Spoiler:
 
Même avec les scores maximum en habileté et en chance, et avec une endurance élevée et avec une chance aux dés "normale", cela peut ne pas suffire.

Dommage que cela vienne gâcher le plaisir de l'aventure.

Ma note : 12.5/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Ven 14 Oct 2011 - 17:18

Je viens de le refaire et je trouve que ce DF a pas mal de defaut majeur : son coté one true path (enervant) et des combats avec des stats de 12 en habileté ! Shocked

Donc a moins d'avoir soit meme 12 en habilete c'est tres tres dur. Autre point ou il faut avoir 12 c'est la chance car elle fondra a vue d'oeil dans ce livre.

Dommage car le reste est plutot sympa.


Note : 11/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
aumonier
gardien
gardien


Masculin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 317
Age : 39
Localisation : Sannois (95)
Profession : Emploi adminstratif
Loisirs : Football ; Ciné/Télé
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Jeu 30 Aoû 2012 - 22:30

Après une apparition furtive dans les Défis Fantastiques d'un troisième larron lors de l'opus précédent (le Steve Jackson qui n'est pas le Steve Jackson de d'habitude), retour à l'auteur le plus prolifique de la saga, Ian Livingstone. Désormais connu de ses lecteurs, il doit à chaque fois tenter de trouver une nouvelle idée qui permette à ses oeuvres de se démarquer les unes des autres. Pour "La sorcière des neiges", c'est chose faite. Tout en semant des indications qui permettent de situer son aventure à proximité immédiate de plusieurs autres (des références au "Sorcier de la Montagne de Feu", à "La Foret de la Malédiction" et au "Labyrinthe de la mort" sont faites par exemple - il semblerait même que l'intrigue se passe avant), Livingstone a trouvé un cadre nouveau, suggéré dès le titre : le monde que l'on va traverser cette fois est le monde du froid, la neige et les cavernes gelées seront notre cadre. Et dès l'entame, l'auteur réussit à se démarquer de ses intrigues précédentes : contrairement aux autres aventuriers de LDVELH, nous ne sommes pas parti à la chasse au tyran (Zagor, Balthus, Zanbar et les autres) au début de l'aventure. Simple mercenaire, notre aventure débute comme une chasse au Yeti qui menace le marchand qui nous emploie et sa caravane. Ce n'est qu'à l'issue (rapide) de cette tâche que l'on s'en découvre une autre bien plus ardue : empêcher un tyran, qui sera cette fois la sorcière des neiges, de conquérir le monde en y installant une ère glaciaire. Nous ne sommes donc pas le meilleure de notre race, de notre clan ou autre, juste un gars courageux qui relève un défi de taille presque par hasard.

Sans doute faut-il y voir une explication à la difficulté de cet opus. Car, s'il ne prend pas trop la forme d'un one-true-path (il faut quelques objets indispensables - potion d'elfe, disque de métal - mais pas beaucoup), il est particulièrement difficile d'y survivre. Plus jeune, je me rappelle l'avoir recommencé de nombreuses fois après être mort (total d'Endurance à 0), ce qui montrait une très grande difficulté. Une relecture aujourd'hui permet de facilement mettre le doigt sur les problèmes. Il y a énormément de combats difficiles, beaucoup diront mal dosés (mais bon si un livre est trop facile il n'y a pas de challenge) : sur mon parcours (pas forcément optimal mais 4 sont inévitables) j'ai croisé 7 adversaires ayant une Habileté de 10 ou plus, l'un d'eux atteignant 12. Ces combats sont certes des points d'achoppement importants, mais ils sont loin d'être le seul moment ou notre endurance plonge. La fin de l'histoire est en effet basée sur la quête d'un guérisseur qui seul peut nous sortir d'un sortilège de mort qui nous mine progressivement. Si on ajoute que l'auteur (comme dans l'opus précédent) joue avec nos provisions (on part avec 10 repas mais on peut n'en manger que 6), on comprend que surveiller son endurance devient vite la préoccupation principal du joueur. La Chance est également malmenée, à tel point que la potion de bonne fortune peut s'avérer le meilleur choix malgré les points précités concernant l'Endurance.

Il serait toutefois dommage de se décourager car l'aventure s'avère palpitante, notamment par son découpage très original. En effet, la quête mineure du début se transforme vite en quête majeure. Nous pénétrons donc dans l'antre de la sorcière, triomphons de quelques ennemis (gobelins, ogre, neanderthalien, du classique dans la droite lignée des précédentes histoires en espace clos de l'auteur), puis de la sorcière... déjà ? Oui, il semblerait bien, on trouve même dans la foulée le trésor. Quête terminée, donc ? Que nenni. D'ailleurs, selon moi, le trésor est une leurre, plus un piège qu'autre chose. En effet, il nous faut abandonner des objets pour récupérer du butin, alors que la suite demandera un ou deux objets cruciaux mais ne fera quasiment pas de cas de l'or. Pour la deuxième fois d'ailleurs après "L'Ile du Roi Lezard", l'or importe peu ici, il n'y a pas de marchand. A part par appât du gain, le trésor que l'on convoitait s'avère vite très secondaire à coté de la suite.

En effet, si on gagne un trésor, il est plus du coté amical que pécunier. Pour la première fois, notre victoire s'accompagne de vrais remerciements d'esclaves que l'on a délivré. C'est une vraie gratitude que l'on reçoit, qui se transforme même en amitié. Pour la suite on a en effet avec nous deux compagnons (appelés ici Personnages Non Joueurs). Un nain et un elfe, un vrai melting pot, l'idée même du brassage qui me plait assez (en tant que joueur je ne me considérais ni comme un nain ni comme un elfe). Et la dernière partie de la quête sera longue. Tout d'abord il faut sortir des cavernes (la sorcière n'a pas dit son dernier mot), puis raccompagner le nain chez lui. Cette partie est assez déroutante au début. En effet, la sorcière achevée, à quoi bon se préoccuper du bon retour de ses compagnons, si sympathiques soient-ils ? La réponse intervient plus tard : nous sommes frappés d'une affliction qui nous menace à court terme. Une vraie bonne idée, et (en tout cas la première fois) un rebondissement inattendu et donnant lieu à une fin de livre épique et pleine de suspense, survivra t'on ? Le débat pourrait même tourner au philosophique : mourir alors, l'objectif de neutraliser la sorcière atteint, serait-ce vraiment un échec ?

Si les dessins de Russ Nicholson pour le "Sorcier de la Montagne de Feu" m'avaient plu, assez fins et précis, par la suite je n'avais pas un souvenir très précis des illustrations des LDVELH. Seule celui-ci me générait spontanément des souvenirs. Sa relecture m'a fait comprendre pourquoi : je n'aime pas les dessins de Gary Ward et Edward Crosby (dont c'est si j'en crois la Bibliothèque des Aventuriers la seule collaborations aux LDVELH). Ils sont assez fidèles à l'ambiance et à l'histoire, mais leur trait ne me séduit pas. Les trolls aux cheveux filasses, le spectre de la nuit tout en dents qui me rappelait Fernandel ou encore le yeti pleurnichard me semblaient amusants à l'époque mais assez peu seyant aujourd'hui.

Au final une nouvelle grande réussite de l'auteur, qui n'est pas exempt de défaut mais qui reste un must pour les amateurs de LDVELH. Mais il est réservé à ceux qui ont déjà une petite expérience, sa difficulté rebutera les novices. Par contre, gagner est très gratifiant quand on voit les périls que l'on a du surmonter, c'est la marque des bons livres, de la race de ceux qui se méritent.

Ma note : 16/20.
Revenir en haut Aller en bas
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Mar 2 Juil 2013 - 15:19

La sorcière des neiges...qu'en penser? Selon l'histoire, nous jouons un mercenaire chargé d'escorter des convois marchands. Très vite, on se rend compte qu'un yéti a provoqué des ravages. Big Jim notre employeur nous demande d'aller le vaincre et de ramener sa tête de manière à sécuriser les convois. Mais rapidement, on sera amené à réaliser une autre quête plus palpitante et...périlleuse.

Avant tout, le scénario est original dans une ambiance que j'adore: un univers polaire. Si au départ, il peut sembler banal, on se trompe très vite. Il devient palpitant à partir du moment où on rentre dans l'antre de la sorcière des neiges et ceci jusqu'à la fin. Les rencontres ont nombreuses et variées. L'originalité dans le scénario réside dans le fait que le boss final est vaincu dans après avoir fait les 2/3 du livre. ne croyez pas que l'histoire s'arrête là. L'aventure continue après et durant une bonne partie du livre, on dispose de deux compagnons de voyage, chose très rare dans la série des défis fantastiques. Après avoir vaincu la sorcière, une nouvelle quête intervient.

la durée de vie est excellente. L'aventure est assez longue mais comme on ne s'ennuie pas, on prend plaisir à jouer.

le jeu n'est pas pour autant exempt de défauts:

-Tout d'abord la difficulté est démesurée. La plupart des monstres ont au moins 10 points d'habileté et il faut souvent consommer des repas. De plus dans le dernier tiers du livre, nos points de chance et d’endurance régressent très vite et il peut être frustrant pour le joueur d'arriver jusqu'ici pour mourir suite à un combat qui aurait été faisable au début de l'aventure ou un coup de malchance.

-Les illustrations ne sont pas top et je les ai trouvé très mal faites. cela dit, ce n'est que mon avis.

Un bon livre que je conseille

Note: 15/20


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Napalm
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 38
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Sam 5 Oct 2013 - 23:35

Un bon défi fantastique qui se rapproche plus d'un vrai scénario de jeu de rôle "moyen métrage" ou même "long métrage" car plus ouvert et divisé en trois séquences.
On part pour une banal chasse aux monstres et on découvre un vrai némésis avec une vraie raison de poursuivre la quête.C'est violent et glacial, les monstres sont balaises, les occasions de perdre la vie nombreuses. J'ai bien apprécié l'adjonction de deux compagnons de route Pnj, le nain et l'elfe et le sauvetage de Pont de Pierre contre une bande trolls des collines.
Rien que pour sa qualité de construction, ce volume mérite une bonne note malgré sa difficulté un peu exagérée.

NOTE: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 41
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Mer 15 Jan 2014 - 19:29

Histoire prenante , scénario à rebondissements tout pour vivre une grande aventure mais...

Mais je pourrai écrire un bouquin sur le nombre de fois que mon perso est mort. Je déteste la facilité mais là on bascule dans l'excès , pour moi limite injouable si quelqu'un l'a fini à la loyale bravo pas moi en tout cas.

Spoiler:
 

Mort cruelle sur mort cruelle surtout par les combats , à un moment chaque affrontement était pour moi l'affrontement final au vu des stats de l'adversaire. Les repas s'envolent comme des nuées de moineaux et aucun ravitaillement digne de ce nom même si la logique le voudrait.

Si la facilité gâche un ldvelh il en va de même pour une telle difficulté.  Il m'a pas manqué grand chose pour le finir loyalement mais ma dernière mort( Quinzième? Plus? Trop.) m'a définitivement lassé. Car à chaque recommencement aucune certitude d'arriver au même point. Quasiment la certitude de mourir avant...

Oui un gâchis car le scénario est de haute volée .

10/20
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 43
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Jeu 8 Mai 2014 - 21:12

La Sorcière des Neiges ( le titre en VF est nettement supérieur à celui de la VO Caverns of the Snow Witch, si vous voulez mon avis ) a une grande importance historique ( dans l’histoire des ldvh ). Avant, les productions de Ian solo ( enterrons promptement sa contribution au Sorcier… ) allaient du correct ( la Forêt ) au fantabuleux ( le Labyrinthe ); après, ou peut-être après le Combattant de l’Autoroute que je connais mal, il n’a plus commis que d’indicibles bouses. On est donc à un tournant.

Pour moi, il est clair que Ian a été frappé par la Révélation: “rien à cirer, s’il y a mon nom dessus ça se vendra toujours” à laquelle nous devons ( pour ne parler que des plus infâmes ) les choix mortels dès le départ du Temple de la Terreur et des Sombres Cohortes, la difficulté risible de la Crypte du Sorcier et le labyrinthe subforestier de l’Œil d’Émeraude, ainsi que, cerise avariée sur ce gâteau pourri, le kill-them-all de Blood of the Zombies
Imaginez un univers alternatif où Ian aurait continué de travailler consciencieusement.

Ian n’en était qu’à ses premiers pas dans le Côté Obscur et la Sorcière des Neiges contient des éléments intéressants. Elle se compose, à vrai dire, de beaucoup d’éléments assez mal articulés entre eux et Ian, sous le coup de la Révélation, en a pris certains là où il les trouvait. Que je m’explique: la Sorcière est sortie en 1984 ( la version de 190§ dans Warlock en août puis le livre en octobre ), or le Endless Quest La Montagne des Miroirs était sorti en juin 1982, et on y trouvait un géant des glaces, un dragon blanc et de malheureux esclaves elfes brutalisés par des ogres et autres orques; avec un passage sur une rivière aussi. Non, mais c’est juste pour dire.
( Si mes souvenirs sont exacts, il n’y avait d’ailleurs pas plus de Miroirs dans cette montagne que de Cristal dans les cavernes de la sorcière  - Ian aurait donc pompé même cela )

L’idée de départ n’était pas sans grandeur: vaincre une sorcière déterminée à provoquer un nouvel âge glaciaire qui contrôle le gros de ses troupes par des colliers étrangleurs, ça en jette, et loin d’en avoir fini on se retrouve ensuite, twist, à s’efforcer désespérément de survivre à sa malédiction…
Au chapitre des innovations, on note aussi que pendant une partie du livre on aura 2 sidekicks, ex-esclaves de la sorcière, à savoir l’elfe Redwing ( la VF l’appelle Meynaf, ce qui m’a toujours évoqué Astérix et les Normands ) et le nain Stubb. Personnellement je m’en serais bien passé, mais tout le monde n’est pas de mon avis.
Pour le cadre: neige furieuse d’abord, cavernes de glace ensuite. C’est surtout une fois que nous sommes seul face à la malédiction que le livre prend sa vraie grandeur, avec un beau dernier § qui après tant d’épreuves évoque une renaissance spirituelle…
Dans la version de 190§ parue dans Warlock, après avoir tué la sorcière on revenait les poches pleines et bien décidé à se faire payer quand même les 50 po par Big Jim Sun, vu qu’un marché est un marché. On peut préférer cette fin. ( Étant donné à quel point les illustrations de cette version-là sont infâmes, je comprends très bien qu’une récompense ait paru nécessaire pour celui qui en venait à bout )

Hélas ! Tout ce matériel prometteur est largement gâché.

Commençons par l’argument de base: il faut sauver l’Allansia d’un âge nouvel glaciaire déclenché par la sorcière. Nous l’apprenons de la bouche d’un trappeur mourant sur qui nous tombons et qui a marqué l’entrée du repaire de la méchante avec un bout de fourrure ( sans qu’aucun de ses sbires n’ait rien remarqué ). On se demande bien comment il peut connaître ce plan maléfique vu que c’est l’unique fois qu’on en entendra parler, au plus peut-on trouver dans les cavernes une idole animée de glace en forme de démon. C’est un peu light.
On pourrait concevoir des soupçons sur ce trappeur sur qui nous tombons si opportunément - que c’est un sorcier maléfique déguisé qui nous utilise pour éliminer une concurrente par exemple - mais il n’y a réellement rien d’autre à incriminer que le jem’enfoutisme de Ian.

Ce jem’enfoutisme se manifeste avec un éclat insoutenable dans le “coup de la masse” ( “coup du warhammer” pour ceux qui ont la VO ). Nous devons OBLIGATOIREMENT vaincre un illusioniste, et quand nous l’avons vaincu le Génie qu’il tenait en esclavage nous offre OBLIGATOIREMENT la capacité devenir une fois invisible. Par la suite, on nous demande si nous avons une masse: si oui on a un combat contre un ennemi HAB 11 END 14, si non ON NOUS DEMANDE SI NOUS AVONS LIBÉRÉ CE F*CKING GÉNIE, et si oui ( bien obligé ), LÀ le Génie nous rend invisible. C’est tellement foutraque qu’il a fallu du Génie à Ian pour inventer ça.
Naturellement, c’est le seul et unique endroit où on a l’opportunité de devenir invisible.
Et qu’on ne me dise pas que c’est une erreur. Quand on fait une erreur, on la corrige. Ce gag était déjà présent dans la version courte du n°2 de Warlock, la Sorcière a été rééditée encore et encore, et Ian n’en a jamais changé une virgule. C’est un “Va te faire” à la face du lecteur, et pas autre chose.

Il y a aussi cette pièce tout près du repaire de la sorcière où elle fait garder par un monstre minable
Spoiler:
 
( on découvre quel ingrédient exotique utiliser sur l’inspiration du moment, tout comme pour la dent de Ver des Sables dans le Temple de la Terreur )
Spoiler:
 
- quoi de plus logique ? Ça doit être la cousine de Balthus Dire, ça n’est pas possible autrement…
( Je veux bien croire par contre que
Spoiler:
 
)
Tant qu’à faire je rajoute un passage d’une critique en anglais qui m’a bien fait rire
Spoiler:
 

Quant au coup de l’Homme-Oiseau, c’est le plus affligeant de ce LDVH - le plus symptômatique de la maladie qui avait commencé à ronger le cerveau de Ian. Se retrouvant avec un paragraphe à remplir pour atteindre le total fatidique de 400 ( et cela malgré tous ceux qu’il avait dépensés pour le coffre aux bottes d’elfe ), son réflexe ne fut pas celui d’un médiocre quelconque: “je vais ajouter un combat arbitraire contre un adversaire d’Habileté 6”; il fut, car il était Ian, “Je vais ajouter un combat arbitraire contre un adversaire d’Habileté 12 que rien ne peut éviter et je vais demander à Gary&Edward d’y mettre l’illustration la plus ignoble possible ( entre les ailes de chauve-souris et le sourire de pédophile dégénéré, il est gâté l’homme-oiseau ). Et pour bien montrer que je n’ai pas réfléchi une minute, les deux boulets que traîne compagnons du héros ne lui prêteront pas la moindre assistance.”
Cela, alors que le § aurait pu être consacré à effectuer des achats à Pont-de-Pierre, genre provisions ou peut-être carrément de la magie si Yaztro’ est en visite. Pour utiliser cet or que nous avons fauché à la sorcière. Mais non, on ne peut pas. Ian a décrété qu’on ne peut pas.

Ian essaye de nous faire croire qu’après avoir tué la sorcière nous manquons nous faire lyncher par des hordes de monstres avides de vengeance, je trouve que notre perso accepte cela un peu bien facilement. Effectivement puisqu’elle n’est pas vraiment morte les colliers fonctionnent encore, mais nous ne nous en doutons pas. La sorcière étant morte, ses esclaves libérés ne devraient-ils pas piller et s’enfuir ou quelque chose dans ce genre ? Notre homme ne se pose pas la question. Il est vrai qu’à ce stade on ne s’étonne plus de rien.
C’est là un talent bien utile pour ne pas périr d’ennui devant les scènes de la soi-disant issue secrète, un entassement chaotique de portes, de monstres, de pièges et de trésors ( Sainte Quadrinité Gygaxienne ) sans le moindre effort de cohérence. L’inutilité de nos compagnons échoue à nous arracher un sourire.
Vous croyiez en avoir fini avec la Sorcière ? Ha ha, pas du tout mon gaillard ! Vous la retrouvez sur votre chemin et elle vous impose une partie de papier-cailloux-ciseaux !
Si, si.
Cessons ce jeu. De toute évidence, il aurait fallu que la Sorcière nous maudisse comme nous la tuons et éliminer tout ce passage ridicule, en outre cela aurait épargné à notre sidekick elfe d’attendre plusieurs jours pour nous avouer que nous allions mourir.
( et ça aurait donné de la profondeur au nain de service, qui aurait voulu utiliser ses derniers jours pour sauver Pont-de-Pierre )


Quelques réflexions en vrac qui n’épuisent pas le sujet:

Le plan des “Cavernes de Cristal” ( mis à part le golem de quartz, je n’ai vu aucun cristal nulle part, mais n’ergotons pas ) n’a pas dû coûter énorméments d’efforts à Ian: c’est une enfilade de pièces avec quelques pièces supplémentaires qui ne mènent nulle part. C’est à les complexifier et les étendre qu’il aurait fallu consacrer une partie de ces nouveaux paragraphes.

Il y a une pléthore de tests de Chance avec, si je ne faulx, un eul endroit où en récupérer; dans l’antre de la Sorcière où on se fait souvent meuler en HAB et en END quand on les rate, et surtout vers la fin où ils sont ridicules ( je me souviens avec une rancune particulière de celui où si on est malchanceux on doit livrer 2 assauts contre un minable Faucon de la Mort H4E5 - c’est le 3° livre où Ian nous ressort ces volailles et encore heureux que ce sera le dernier ); or il y a un risque aux passages de la dernière rivière et si on A les bottes d'elfe il y a un dernier test mortel en sus.

Le coup de l’herboriste est excellent à ceci près que je m’explique mal notre surprise qu’on nous demande de payer, nous venons de tuer un yéti pour 50 pièces d’or et pas par charité chrétienne il me semble, avec ça qu’on s’est largement servi dans le trésor de la Sorcière; personnellement je demanderais bien plus…

En massacrant l’homme-orc on trouve… de quoi faire du feu ? ah bon, on était parti chasser le yéti en haute montagne ( où il fait froid ) en plein hiver ( où les nuits sont longues ), et on s’était aventuré dans un labyrinthe de cavernes souterraines ( où il fait noir ) sans ça.
En un sens ça témoigne des efforts de Ian pour établir une continuité: on est bien le même type qui part dans le désert du Temple de la Terreur sans eau.

Il y a aussi cet épisode dont Ian ( au contraire de ses lecteurs ) ne se lasse jamais, un objet +1 en HAB et un objet -1, offerts au premier venu. KOLOSSALE différence, ce sont cette fois une lance et une épée ! C’est bien Ian, tu te renouvelles.

En revanche, le coup de la malédiction elle-même est certes amené avec de gros sabots mais acceptable, de même que le choix tordu qui permet de survivre assez longtemps pour espérer la lever: cela reflète le fait que nous sommes frappé d’une malédiction VRAIMENT puissante. Le coup est dur, mais juste.


Au niveau des illustrations elles sont extrêmement inégales, certaines sont étranges et fascinantes ( le Spectre de la Nuit, la Sentinelle d’Or, l’antre du Guérisseur avec ses masques… ), beaucoup sont plus que correctes et les autres… j’ai déjà mentionné l’homme-oiseau, mais il y a aussi le yéti qui a les grands yeux pitoyables d’un bébé phoque, la sorcière coiffée d’un bonnet de bébé et le Brain Slayer ( me rappelle pas le nom en VF ) où Gary&Edward s’efforcent de prouver que Ian n’a TOTALEMENT PAS copié le Mind Flayer d’AD&D: en effet c’est le seul humanoïde à tête de pieuvre de l’Histoire connue et inconnue à avoir des oreilles, longues et pointues et ornées de grosses boucles de joyaux pour qu’on les remarque bien.

“ Prince, c’est là ce qu’on appelle un fail.”

6/20
Revenir en haut Aller en bas
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1702
Age : 43
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Sam 2 Jan 2016 - 12:04

Ca faisait au moins 20 ans que je n'avais pas fait de ian Livingstone et c'est avec un peu d'appréhension que j'ai entamé la Sorcière des neiges au vu des nombreuses critiques faites à l'auteur sur le forum. Je ne me souviens pas non plus où j'avais délaissé cet opus dans ma jeunesse qui ne m'avait pas laissé un grand souvenir même si certaines scènes me sont revenues au cours de la lecture.
L'aventure est une sorte de préquelle à la Forêt de la malédiction et je pense que c'était bien de (re)commencer par celle là. On entre d'abord dans un Donjon de glace assez classique et très (trop) linéaire. Le combat contre la sorcière est cependant original, je trouve que l'atmosphère est assez bien rendue, même si le style est minimaliste, et les deux compagnons sont un réel plus.
Mais le véritable intérêt de ce livre réside pour moi dans la deuxième partie, une traversée bucolique à la recherche d'un Guérisseur censé soigner notre malédiction. La rencontre finale avec le Guérisseur est même remarquable je trouve, totalement atypique dans l'univers des DF, et l'utilisation des objets récoltés ne semble pas arbitraire. Bref la fin est pour moi une véritable réussite qui relève l'oeuvre.
Comme beaucoup l'ont noté les caractéristiques de départ doivent être bien calibrées pour réussir. Personnellement je l'ai joué à la loyale avec 11 en HAB, 11 en CHANCE et une potion de chance. Avec 10 en habileté et un peu de chance ça doit se faire aussi. Hormis ça la difficulté du livre est assez modérée, je l'ai finie en sept tentatives à peu près, ce qui pour moi est plutôt faible.

14/20
Revenir en haut Aller en bas
Phooey
Aventurier
Aventurier


Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 166
Age : 39
Localisation : Yvelines
Loisirs : Guitare et rock 'n roll
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Lun 21 Mar 2016 - 11:55

Livre fini en 10 tentatives.
7 morts dans des combats.
Deux morts PFA :
Spoiler:
 
Livre plaisant à lire, avec, pour une fois, relativement peu d'objets indispensables.

Je releve les memes défauts que beaucoup d'autres lecteurs, à savoir :

-La difficulté des combats : j'ai commence mes 4 premières tentatives avec H10, C12 et END aléatoire.
J'ai fait les 5 suivantes en H12, C12 et END24.

-Le coup du pierre/feuille/ciseaux, un peu naze quand même.

-Les incohérences classiques du scenario. La clef dans la miche de pain non gelée d'un orque bien gelé quant à lui; le pieu trouvé dans la cuisine; les gousses d'ail que la reine des neiges - vampire de son état - a omis de bannir de ses cavernes; la poudre de sabot de minotaure dont on a aucune idée de ce à quoi elle sert sur le coup (meme si on la prend quand meme, un truc pareil, on se doute que ça va servir plus loin) mais dont on se rappelle 3 paragraphes plus tard ce qu'on peut faire avec...

Aussi, on suit le nain et l'elfe en sortant des cavernes mais on ne sait pas trop pourquoi. Peut être un besoin de sociabiliser, mercenaire, ça créé des manques affectifs !

C'est enervant car ce sont de petits défauts que Ian aurait pu facilement corriger sans trop se creuser la cervelle : La clef aurait pu simplement être sur l'orque, le pieu et l'ail auraient pu se trouver ailleurs (chez le trappeur par exemple, ou sur le cadavre d'un aventurier égaré ).
On aurait pu apprendre plus tôt pour le sortilege.


Côté positif, l'aventure en deux parties est agréable et variée, la deuxième partie avec PNJ m'a bien plue, on découvre du pays, on peut, il est vrai, regretter l'ingratitude de ces enfoirés de nains, mais la balade reste plaisante une fois qu'on a occis tous ces adversaires aussi coriaces les uns que les autres.

J'ai beaucoup apprécié les illustrations un peu cartoonesques avec leur trait bien noir et bien franc meme si le yeti à des airs de bibifoc dépressif et le spectre de la nuit ressemble à un mix entre un orque et un troll.


Ca reste au final une bonne histoire (surtout que je sortais du SDLMDF), une fin un peu expédiée c'est vrai mais l'ensemble est agréable.

Note : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1390
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Jeu 3 Aoû 2017 - 18:27

Une bonne surprise que ce DF, un des rares vieux opus que je n'avais jamais eu entre les mains. Je m'attendais à un banal kill the sorcerer et bien pas du tout!
Un voyage dépaysant et loin d'être monotone, des PNJ sympathiques et des péripéties nombreuses, voilà une belle aventure.
Les illustrations sont vraiment old school et donnent un cachet à l'ensemble.
La difficulté au niveau des combats est assez corsée cependant et vaut mieux l'affronter avec des stats blindées y compris en Chance mais en se servant de Dfix on y fait moins attention. Quelques PFA injustes et objets indispensables bien sûr mais sans cela ce ne serait pas un Livingstone! Pas assez d'occasions de recharger son Endurance aussi.
J'ai bien aimé le déroulement particulier de ce livre :
Spoiler:
 
Du tout bon Livingstone, pas au point d'égaler le Labyrinthe de la Mort ou l'Ile du Roi Lézard mais dans le haut du panier quand même.

les + :
le déroulement surprenant de l'aventure
les PNJ et nombreuses références au background
agréable à jouer

les - :
difficulté corsée en combats

nombre de tentatives pour le réussir : 5
difficulté : 70% (si on accepte le principe de s'octroyer de hautes stats dès le début)

note : 16,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Vicabouc
Apprenti
Apprenti


Nombre de messages : 25
Localisation : quelque part en Bretagne
Loisirs : jeux vidéos, lecture de romans fantastiques
Date d'inscription : 26/07/2017

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Sam 5 Aoû 2017 - 16:42

La sorcière des neiges est le dernier bon livre de Ian Livingstone. Les livres suivants auront tous des défauts qui gâcheront plus ou moins le plaisir de la lecture.

Attention, le challenge est corsé. Vous affronterez un grand nombre d'ennemis d'une habileté supérieure ou égale à 10. Heureusement, Ian est plus généreux que d'habitude et nous laisse une tripotée d'objets magiques augmentant l'habileté sur le chemin.

Ce livre est un one true path un peu plus linéaire que d'habitude. Il y a moins de chemins alternatifs. En contrepartie, nous avons une aventure très longue et quelle aventure.

Si le début est classique, un garde de caravane marchande partit à la chasse au monstre découvre l'antre d'une sorcière maléfique (un kill the sorceress donc), le reste de l'histoire est riche en rebondissements.

SPOILER :

Spoiler:
 

Monsieur Livingstone nous livre là une grande histoire, loin de ses kill the sorcerer habituels. Il a osé l’originalité dans la structure de l'histoire et ça paie. La difficulté peut cependant rebuter.

POINTS FORTS :
- De nombreux rebondissements
- Les compagnons
- La recherche du guérisseur

POINTS FAIBLES
- La difficulté
- les illustrations

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
alnaro
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 687
Age : 44
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   Mer 13 Sep 2017 - 13:42

La Sorcière des Neiges

Avec un titre comme ca, on pouvait penser à un KTS traditionnel mais justement, l'originalité du livre tient aux changements d'objectifs au cours de la lecture.
Initialement embauché comme homme d'armes par un riche négociant nommé "Big Jim" (Oui, je sais, ca fait pas trop heroic fantasy), il nous faudra :
- trouver un Yéti et lui faire la peau (on est payé pour - merci Big Jim),
- aller trucider une sorcière pour récupérer son magot (décidément, on fait dans le vénal sur ce livre),
- ramener nos compagnons de route à Pont de Pierre,
- et, au final, dénicher le guérisseur qui nous délivrera du sortilège de mort qui pèse sur nous.

Donc forcément des changements de paysage relativement plaisants. Mine de rien, on visite une petite partie de l'Allansia, des monts enneigés des Pics de glace, en passant par les plaines païennes, les montagnes de Pierre de Lune avec un final à la Montagne de feu

Au chapitre des reproches :

La visite des grottes de crystal est pour moi, la partie la plus faible du livre. C'est en partie dû au charisme très faible de la sorcière et à son improbable partie de chifoumi.

Coté difficulté c'est... difficile. Voire infaisable à la loyale. Des passages obligatoires avec des ennemis à 11 ou 12 d'HAB.

Coté illustrations, je suis partagé car je suis pas fan des traits épais. Ceci étant, certaines me plaisent quand même bien notamment celles du gardien du trésor et celle de l'idole démoniaque.

Quelques points négatifs mais j'ai pris plaisir à le (re)faire car il y a quand même la variété des paysages, quelques rebondissements sympas, des PNJ, le coup de la malédiction...

Pour moi, ce sera :
14/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 09- La sorcière des neiges   

Revenir en haut Aller en bas
 
09- La sorcière des neiges
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solution : DF 09/07 - La Sorcière des Neiges
» 09- La sorcière des neiges
» La Sorcière des Neiges
» tuto sorcière
» La sorcière sportive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit