La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 08- Le marais aux scorpions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 08- Le marais aux scorpions   Lun 7 Mar 2011 - 22:01

DEFIS FANTASTIQUES

LE MARAIS AUX SCORPIONS


RESUME :


Le Marais aux Scorpions est infesté d'épouvantables créatures, de brigands affamés, et de sorciers aux pouvoirs surnaturels. Mais pire encore, ce bourbier nauséabond est sillonné de sentiers sinueux dont personne n'a jamais pu relever le tracé. Ceux qui s'y sont essayés n'ont jamais vécu assez longtemps pour raconter leur aventure. Mais grâce à l'Anneau de Cuivre qu'une sorcière vous a donné, et qui vous permet de toujours savoir où est le nord, VOUS êtes celui qui pourra - peut-être - explorer les terribles marécages, et en dresser la carte.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2903
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Mar 8 Mar 2011 - 13:01

Il s’agit du premier livre de l’américain Steve Jackson, homonyme du co-fondateur de la série. Avec cet ouvrage, il pose son style, assez différent de celui des précédents Défis Fantastiques. Le Marais aux Scorpions est en effet l’un des livres les plus originaux de la série, de part son système de jeu. Le marais se présente comme un ensemble de clairières, chacune étant numérotée. Comme dans un jeu de plateau, on peut se diriger où l’on veut quand on veut, ce qui en fait probablement le moins linéaire de tous les ldvelh.

Autre originalité de taille, l’existence de plusieurs missions. En effet, on a le choix entre trois employeurs : un gentil, un neutre, et un méchant. Chacun nous proposera une quête différente (trouver une plante, tracer la carte du marais ou voler des amulettes) mais d’inertie minimale, à cause de la limite de 400 paragraphes. Néanmoins, il s’agit du seul livre de la série à proposer cette idée.
Les règles du jeu sont, quand à elles, enrichies d’un système de pierres de magie, fort intéressant. Ces dernières sont classées en trois catégories : bonnes, neutres, ou mauvaises et correspondent à l’employeur qu’on a choisi de servir. Un bon sorcier ne pourra évidemment pas nous offrir de pierres maléfiques et vice-versa.

L’aventure se déroule exclusivement en extérieur et est globalement d’une grande facilité. Les combats sont peu nombreux et les ennemis rencontrés possèdent des totaux assez faibles. Très peu de paragraphes de morts subites et, je l’ai déjà dit, une non-linéarité presque totale. On peut toutefois noter que, selon la mission choisie, la difficulté varie légèrement. Ainsi, servir le bon sorcier s’appareille à un niveau de difficulté « facile » tandis que servir le mauvais sorcier correspond à un niveau « difficile ». On se croirait presque dans un jeu vidéo mais l’idée est sympathique. Terminer le livre ne devrait donc pas vous prendre plus de deux ou trois tentatives, selon la mission choisie.
L’aventure n’a pas de durée fixe, puisque l’on peu déambuler tant que l’on veut dans le bourbier, mais on peut dire qu’elle est de taille moyenne. C’est compréhensible, vu qu’il existe trois missions et que l’on peut recommencer beaucoup de fois l’ouvrage.

Passons maintenant au gros, que dis-je à l’énorme, point noir du livre : l’ambiance. Après avoir lu le résumé et au vu de la couverture, on s’imagine patauger dans la boue tout au long de l’aventure, combattre de féroces créatures marécageuses, et être aspiré tous les vingt mètres par des sables mouvants. Hélas, rien de tout cela. On en oublierait même que le récit se déroule dans un marais si l’auteur n’était pas là pour nous le rappeler. Les clairières traversées sont, pour la plupart, parfaitement au sec, et le bestiaire comprend beaucoup de créatures classiques d’héroïc fantasy : orques, géants, licornes, loups, ours…
Rajoutons dans les bémols, que l’anneau de cuivre ne semble servir qu’à nous puisque n’importe quel pékin rencontré est capable de nous indiquer la direction de la sortie, que les paragraphes sont courts et que les clairières manquent très souvent d’approfondissement.

Au final, le marais aux scorpions déçoit. L’aventure ne s’avère pas à la hauteur d’un concept et d’un système de jeu pourtant formidables. La non-linéarité ne suffit pas à faire oublier le manque d’ambiance flagrant et le développement réduit des clairières. Le livre reste un bon divertissement mais on reste frustré en songeant à ce qu’il aurait pu être.

Note : 13/20


Dernière édition par Aragorn le Mer 21 Mar 2012 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9516
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LE MARAIS AUX SCORPIONS   Ven 11 Mar 2011 - 11:53

Un concept profondément original et innovant, lourdement plombé par un manque d'atmosphère navrant.
Concept original sur deux points. Premièrement, on peut choisir entre trois quêtes à effectuer, trois missions différentes, chacune ayant son "patron" et ses propres objectifs, complètement différents les uns des autres.
Deuxièmement, on a la possibilité, au cours de l'aventure, de revenir en arrière, de faire demi-tour et de retraverser des endroits où l'on est déjà passé. D'où un sentiment de liberté assez ennivrant.
Les fameux maîtres avec leurs pouvoirs particuliers sont une bonne trouvaille.
Malheureusement, le manque d'atmosphère pourrit tout le livre. On s'attendait à un bourbier méphitique englué de vase et de sables mouvants, au milieu d'une végétation envahissante, d'eaux stagnantes et d'une nuée d'insectes vrombissants... Un air lourd, moîte et une atmosphère poisseuse... Au lieu de celà, on a une succession de clairières sans aucune cohérence, où l'on passe de crocodiles se chauffant au soleil à un cadre forestier avec des loups... Chaque clairière est un lieu à part, indépendant, sans cohérence avec les autres. A aucun moment, on ne s'imagine dans un marécage.
Un grand gâchis.
11/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Ven 11 Mar 2011 - 23:11

Aaah ce livre est une bonne trouvaille meme si effectivement ce marais ne ressemble a rien, c'est dommage car le fait de pouvoir bosser pour trois patrons differents (du bon au mauvais etait plutot sympa.
Pour le mauvais on peut meme
Spoiler:
 

le livre n'est vraiment pas dur car les ennemis sont assez faibles, et les paragraphes courts ne nous immerge peu dans une ambiance marecageuse mais plutot une ballade sympathique en plaine.

En bref : Fun mais gaché par une ambiance ratée, heureusement les illustrations sont pas trop nazes (sans etre au top)

Note : 12/20 si c'est votre 1er LDVELH 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Milos
seigneur de guerre
seigneur de guerre
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1947
Age : 39
Localisation : Rouen
Profession : Aventurier
Loisirs : Jeu de role, gamebooks, bodybuilding
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Sam 12 Mar 2011 - 10:11

Huitième volume des Défis Fantastiques, le Marais aux Scorpions est un ouvrage qui cultive les paradoxes. Premier livre de Steve Jackson, cette quête est un modèle de non linéarité mais aussi une source de défauts hachant un peu l'ambiance, comme nous n'allons pas tarder à nous en apercevoir.
L'aventure se déroule sur le continent de Khul et nous permet d'explorer, grâce à une sorcière, le redoutable marais aux scorpions.
Sans l'aide de la magie, toute tentative serait du suicide, aussi il est préférable des le départ de choisir soigneusement le sorcier pour lequel on va travailler. nous avons le choix entre servir le bien, le mal ou bien la neutralité. Chaque choix proposera donc une quête différente.

L'exploration du marais est rendue possible grâce à un ingénieux système de clairières numérotées qui nous offre une palette de choix infinie, il est en effet possible de se diriger comme bon nous semble dans cet antre de l'horreur.
Les clairières sont bien décrites et les lieux variés, très variés. A dire vrai tellement variés qu'on arrive à se demander si on se trouve toujours dans un marais..
Ce petit désagrément est accompagné de détails peu plausibles qui, hélas, diminuent légèrement l'intérêt mais surtout l'ambiance générale de l'aventure. L'exemple le plus frappant reste le manque de corrélation entre ces lieux : les clairières sont complètement indépendantes les unes des autres.
Les illustrations de Duncan Smith, à défaut d'être exceptionnelles, sont bien ciblées et soigneusement mis en valeur.

Les relations avec les autres personnages sont très importantes. outre le sorcier qui nous embauche, la présence des maîtres (tous illustrés), sorciers ayant le contrôle d'un animal ou de la flore, peut suivant les circonstances nous avantager ou nous pénaliser. Il en va de même pour tous les aventuriers et voleurs peuplant l'endroit.
Le bestiaire ne tient pas ses promesses. Les combats sont peu fréquents (hormis si on sert le mal) et assez peu adaptés à l'environnement, que ce soit par le nombre ou l'espèce rencontrée. Tout ceci reste cependant globalement correct.

La difficulté de la quête ne dépend donc pas des combats mais varie selon la mission choisie, suivant le camp que l'on défend, elle sera plus ou moins retord. Il est à noter que tout ceci reste une nouvelle fois très raisonnable. De plus nous sommes bien aidés par l'anneau de la sorcière et les pierres magiques fournies par l'employeur. En cas de problème (ou de nécessité suivant la quête) il y a possibilité de faire une halte au village avoisinant (Courbensaule) afin de se reposer et racheter quelques pierres.

Il est évident que l'emploi d'une carte est absolument indispensable pour finir sa quête.
En résumé, le Marais aux Scorpions nous offre un challenge inédit, au système très alléchant et à la durée de vie très élevée. Dommage simplement que l'ambiance ne soit pas au rendez vous car le livre regorgeait de bonnes idées. Il reste néanmoins un très bon divertissement.

Intérêt : 14/20
Difficulté : 65 %
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9934
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Sam 12 Mar 2011 - 21:46

Un livre original et l'un de mes premiers, le fait de pouvoir choisir entre trois quêtes est sympa et change des autres bouquins, on a aussi une grande liberté de mouvement, en ayant la possibilité de revenir en arrière.
L'ambiance des marais n'est pas extraordinaire, il est vrai que l'on a pas l'impression d'être dans une tourbière totale, mais plus dans une forêt parsemée de clairières, sans doute le gros bémol du livre.
Le concept des maîtres est la aussi bien vu, et donne une originalité de plus à cet opus, les rencontres sans être super périlleuses sont assez sympathiques.
Un bouquin qui n'est pas vraiment difficile, sans doute l'un des plus simples DF, on le termine assez aisément, mais il reste tout de même assez fun.
Les illustrations l'un des points forts du livre, donnent un ton très vintage à l'oeuvre, et un charme particulier qui sent bon les 80's, ce que j'apprécie, elles sont plutôt bien faites, ah la nostalgie...
On peut la aussi ce qui est rare dans un ldvelh choisir le coté du mal, une autre option originale, qui laisse le libre arbitre au joueur, qui a le choix d'opter pour le bien, la neutralité ou le mal, pas le meilleur livre du genre, mais un opus assez plaisant, surtout pour ses originalités.

Note : 14/20



Dernière édition par Warlock le Lun 10 Déc 2012 - 19:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1360
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Mer 16 Mar 2011 - 12:15

Le Marais aux scorpions

Premier livre du Steve Jackson US (non mais franchement, y’avait combien de chances possibles qu’il y ait deux auteurs du même nom ? 1 chance sur 8966 ?), il est vraiment particulier.

C’est le premier livre conçu pour nous donner une totale liberté, un peu le précurseur de la série des Edge Scrolls en quelques sorte., nyarf…

Il répond de manière assez ferme à une critique que l’on pouvait faire jusque lors aux DF : l’impossibilité de revenir sur ses pas, même lorsque la logique le suggérait. Ici , on peut. Autant qu’on veut. On peut même aller partout. Autant qu’on……… (veut ! faut suivre)

C’est donc génial ? Oui, mais le problème c’est que les clairières visitées sont plutôt forestières, que le marais n’est vraiment ressenti comme tel qu’en un ou deux occasions, ce qui est vraiment insuffisant.

Et, paradoxe, la rejouabilité que laisse augurer les 3 quêtes différentes (belle innovation au passage… on peut donc jouer une raclure) est complètement gâchée par le fait que comme on déjà pu aller dans plein d’endroits, on va juste les… revisiter à nouveau…

Ce livre est pour moi très utile car il prouve que la liberté totale, c’est bien joli, mais un peu plus de dirigisme bien scripté, ça fait pas de mal finalement.

C’est le premier que m’a offert mon papa à l’époque donc bon, j’en garde quand même un souvenir particulier.

Intérêt : 10/20
Difficulté : 30%

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Dim 20 Mar 2011 - 13:43

Je viens de terminer ce livre et voici donc ma petite critique à son sujet. Le marais aux scorpions est le huitième défi fantastique et après une ambiance tropicale, nous voila plongé dans un monde plus sombre et plus étouffant, celui des méandres d'un marais bourbeux et miasmatique. Enfin, c'est ce que l'on veut nous faire croire, car de marais, il n'y a que le titre et deux ou trois clairières, parce que le reste, on recherche plus vers la forêt de la malédiction et ses sentiers dégagés que vers un marais putride et infesté de monstres redoutables. Néanmoins, j'ai bien apprécié ce tome.

Dès le début, on ressent une volonté de liberté par l'auteur et pour cela, on nous propose trois quêtes. Une neutre, une pour le bien et l'autre pour le mal. Évidemment, j'ai opté pour le bien parce que (voix de petit timide)ze suis kelkun de zentil, mais je ne vois pas trop l'intérêt de refaire des quêtes pour d'autres sorciers étant donné que l'on va de toute façon visiter les mêmes clairières. Du coup, la durée de vie et de rejouabilité reste assez pauvres.

L'évolution dans le marais reste quand même assez facile et je ne suis pas mort une seule fois, et je pense que l'anneau que l'on nous donne dès le début y est pour quelque chose. En effet, dès qu'il chauffe, celui signifie que l'on est en présence d'un être maléfique, du coup, que ce soit le voleur qui propose de partager son fromage ou le maître des araignées, on sent leur méchanceté et on est prévenu, ce qui est dommage. D'ailleurs, l'idée des maîtres étaient sympathiques même si je n'ai vu que le maître des araignées et celle des oiseaux.

Le marais n'est pas très dangereux et les créatures qu'il abrite ne sont pas très coriaces si l'on excepte le voleur qui a 10 en habilité, je n'ai pas rencontré de gros monstres. Après, peut être m'en suis-je bien tiré? Mais ce qui est sûr, c'est que le livre demeure assez facile et peut être un bon début pour ceux qui démarre les LDVELH.

Les illustrations restent bien sympathiques et collent bien à l'image du marais qui reste à la fois mystérieux et parfois dangereux. Du coup, on tourne volontiers les pages pour s'attarder sur les illustrations comme pour le maître des araignées et sa transformation ou encore pour la licorne.

Au final, le marais aux scorpions est un livre que j'ai bien apprécié et avec lequel j'ai passé un bon moment.

Note: 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Dim 20 Mar 2011 - 21:16

En voilà une aventure originale ! D’abord nous avons le droit à 3 missions au choix au lieu d’une. Servirez vous le bien, le mal ou resterez vous neutre ? La mission de Gayolard consiste a récupérer une baie. Elle me semble la plus facile de tous. On est plus aidé que dans les autres et il y a moins à parcourir.


Celles de Stratagus consiste à récupérer le maximum d’amulette appartenant au Maîtres. Des magiciens vivant dans le marais et qui possède pour certains le pouvoir de commander au loup, aux araignées aux oiseaux … Grâce entre autres a leur fameuse amulette. Il y en a 5 en tout et chacune de leur rencontre et un moment intéressant quelque soit sa mission d’origine.
La dernière mission consiste tout simplement à aller à Courbeuseul …et en revenir. Et la on touche un autre point important de l’aventure. Une fois l’objectif atteint il faudra retraverser le marais pour revenir à la clairière 1 pour ressortir. Si l’idée de devoir revenir n’est pas une mauvaise idée en soi mais comme on retraverse quasiment que des clairières vides, on s’ennuie ferme au retour. Dommage de pas avoir penser à prévoir plus de changement au deuxième passage. Souvent c’est soit il y a plus rien soit exactement la même situation qu’à la première visite. Au niveau de l’ambiance on est loin du marais du titre. La plupart du temps on a plus l’impression d’être dans une foret voir une plaine. Sans être spécialement mauvais, ce ldvh reste néanmoins une petite déception. Il y a de bonnes idées comme les pierres de magies qui permettent de lancer des sorts ou l’anneau qui permet de savoir si la personne est bienveillante ou non malgré tout il reste pour moi loin des grands hits.

Points positifs :
-Une liberté de mouvement inégalé dans un DF
-Les maîtres
-Les 3 missions
-On peut échouer sans que ça change la face du monde.
-Les pierres de magie


Points négatifs :
-Une ambiance pas du tout marécageuse et loin d’être oppressante. On a l’impression d’être en promenade par moment et non dans un endroit réputé dangereux….
-Sans plan on a vite fait de tourner en rond… dans des clairières vides

14/20
Revenir en haut Aller en bas
segna
Suceur de Sang
Suceur de Sang
avatar

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 1133
Age : 40
Localisation : Une sombre traboule...
Profession : Testeur
Loisirs : chant + percus
Date d'inscription : 26/10/2004

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Lun 9 Mai 2011 - 13:34

Un livre novateur. Ecrit par Steve Jackson, qui, aussi incroyable que cela puisse paraître, est en fait un auteur américain homonyme du co-créateur de la série, ce livre se démarque de ces prédécesseurs sur plusieurs points. Tout d'abord, votre mission, c'est vous qui la choisissez !

En effet, ayant découvert un objet magique vous permettant de toujours vous orienter, vous décidez d'explorer le Marais aux Scorpions, lieu dangereux dans lequel d'innombrables aventuriers se sont perdus. Sans dévoiler le contenu de l'aventure, votre mission sera différente en fonction des choix que vous allez faire au tout début, mais une chose est (presque) sûre : il vous faudra explorer le marais.

Deuxième trouvaille, qui rejoint celle du britannique Steve Jackson dans La Citadelle du Chaos, l'aventurier peut faire usage de magie, ici sous la forme de pierres magiques qui permettent de lancer des sorts et ajoutent une dimension stratégique intéressante.

Cependant, l'innovation principale réside dans le schéma d'exploration du marais. En effet, contrairement à l'immense majorité des aventures, dans le marais, vous pouvez revenir sur vos pas aussi souvent que vous le voulez ! La liberté de déplacement est totale, tant qu'il existe un chemin permettant d'aller dans la direction que vous souhaitez. De ce fait, vous pouvez vous amusez à explorer tout le marais, sans crainte de passer à côté d'un objet ou d'un indice important. Ceci étant, il est clair que les choses peuvent être différentes lorsque vous repassez par un endroit que vous avez déjà exploré... En somme, c'est un livre à difficulté réglable !

Bon, il y a quelques points faibles à relever. Si l'auteur n'a pas ménagé ses efforts pour offrir un "gameplay" intéressant, on peut émettre quelques critiques sur la vraisemblance de certaines situations et sur un certain manque d'ambiance. N'oublions pas non plus de préciser que, quelle que soit votre quête, vous ne pourrez pas vous dispenser d'un certain nombre de combats si vous voulez prétendre à un certain succès. A ce titre, vous vous rendrez compte qu'un personnage possédant un score d'habileté de 7 aura du mal à revenir vivant et victorieux.

Dans l'ensemble, un très bon livre, que j'ai plaisir à lire et à relire. D'ailleurs, le concept a séduit une équipe d'écrivains amateurs francophones qui, avec l'accord de Steve Jackson, a imaginé une suite à cette aventure. Le résultat est une œuvre de plus de 1000 paragraphes, que l'on peut se procurer sur le site de Xhoromag.


Gameplay : bon
Part des stats et du hasard : faible
Difficulté : faible
Replay value : excellente

Note : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
http://traboule-segna.fr
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Sam 28 Mai 2011 - 11:03

Il s'agit d'un livre assez différent des autres de la série, mais un des plus amusants si vous aimez l'exploration et le traçage de carte. En effet, sans ça, n'espérez pas avoir la chance de vous en sortir vivant des nombreuses clairières qui peuplent ce gigantesque marais. Voici quelques lignes en guise d'introduction. Passons à l'histoire, Steve Jackson, l'homologue américain du premier du nom, a eu une idée forte judicieuse en incluant trois possibilités "d'histoires" dans son bouquin. En fait, vous pourrez choisir d'arpenter ce marais pour la cause d'un employeur du côté du bien, d'un deuxième qui est neutre et d'un troisième qui travaille pour le mal. Pour le sorcier gentil, vous devrez trouver une plante rare (ou autre objet de cet acabit) se trouvant dans les tréfonds dudit marais. C'est en sorte la mission facile. Le neutre, lui, vous demandera "juste" de traverser le marais pour lui en dresser une carte lisible des divers chemins (c'est la mission la plus intéressante pour ma part car elle vous oblige à patrouiller de long en large dans ce marais maudit. C'est la mission de difficulté modérée) tandis que le méchant, lui, vous sommera de lui dénicher des Talismans appartenant à des Maîtres ayant élu domicile dans le marais. Évidemment, vous devrez occire leur porteur pour vous en emparer. Néanmoins, elle reste la mission la plus difficile, car en servant le mal, vous vous mettez à dos des personnages qui auraient pu être, dans un autre cas, vos alliés au lieu de vos ennemis. Le Marais aux Scorpions est loin d'être linéaire, loin de là ! Il a tellement de chemins que vous êtes dans l'obligation de tracer une carte sur papier au fur et à mesure de vos pérégrinations. L'excursion en elle-même est intéressante car vous ne savez jamais sur quoi vous allez tomber lorsque vous entrerez dans une nouvelle clairière (qui sont toutes numérotées, soit-dit en passant. Ce qui vous sera d'une aide très précieuse). C'est bien de pouvoir visiter à sa guise et dans l'ordre qu'on veut un lieu aussi vaste que ce Marais. Toutefois, il manque quand même pas mal d'ambiance dans ce livre, nous avons pas vraiment l'impression d'évoluer dans un marais, bien au contraire, nous marchons presque tout le temps sur terre dure. En plus de ça, les créatures que nous devons combattre (et il y en a pas mal) ne sont pas des créatures qu'on pourrait trouver dans un marécage. Voici le plus grand défaut du livre.. mais c'est toujours un plaisir de fouiller les différentes clairières. Petit plus, nous pouvons utiliser, à quelques reprises, des pierres de magie données par notre employeur. Les dessins intérieurs sont beaux, mais je les trouve trop "propres" par rapport à l'ambiance qu'ils doivent illustrer.

En résumé, un livre très intéressant par son système de mission (Bon, Neutre, Mal) dont l'aventure, qui est relativement longue, vous réservera de bonnes surprises et de bons challenges. Les illustrations sont correctes (les personnages humains sont bien dessinés, un peu moins pour les créatures) mais ne correspondent pas trop à l'ambiance du livre. Et dommage que les clairières soient décrites trop succinctement.

Note : 15,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Ygore
Novice
Novice
avatar

Masculin
Lion Tigre
Nombre de messages : 12
Age : 43
Localisation : Autour d'un atome
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Jeu 14 Juil 2011 - 3:05

J'ai beaucoup aimé le marais aux scorpions. Il y a trois quêtes, c'est loin d'être linéaire. Les trois ont chacune leur niveau de difficulté et leur propres défis.

Spoiler:
 

L’absolu nécessité de dresser une carte nous donne vraiment l'impression d'explorer le marais. Ce n'est pas le manoir de l'enfer coté ambiance, mais plutôt un marais maléfique saupoudré de féerie (cf. la licorne) Rolling Eyes

J’aurais aimé, par contre, un meilleur développement du contexte de l'histoire. Ces sorciers, ils sortent d'où ? C'est un club de lecture où la pagaille a pris ? Des simples parvenus avec des amulettes magiques ? J'aimerais tellement savoir, mais peu de détails sont fournis là-dessus. J'ai aussi appris, sur le tard, que le tout se déroulait sur le "pas assez développé" continent de Khul. Où est la référence dans le livre déjà ? Elle est sûrement très brève si je l'ai pas remarqué avec des si nombreuses récentes lectures ! Dommage (à ma connaissance) qu'on ai pas développé le personnage de Pompatarte dans d'autres aventures, intrigant celui-là. Un vrai "neutre", capable du meilleur et du pire ! Du coup, ça me rappele le concept d'Alignement utiliser dans les rpg...

200 paragraphes de plus, ou plus développement et la note parfaite m'aurait tenté.

16 /20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 36
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Mer 28 Sep 2011 - 13:16

Premier livre du Steve Jackson américain, le marais aux Scorpions est un livre qui mélange le très bon et le moyen.

Le meilleur réside, une fois n'est pas coutume pour un défis fantastiques, dans son système de jeu. En effet, on bénéficie d'une liberté quasi totale, qui nous permet de nous balader comme on le souhaite dans le fameux Marais aux Scorpions.
Pour le coup, dresser une carte s'avère indispensable.
Deuxième point fort, nous avons à notre disposition un peu de magie, sous la forme de pierres contenant un sort (12 différents, réparties en trois catégories : Bien, Neutre, Mal) à usage unique.
Troisième point fort, nous avons la possibilité de choisir ce que nous voulons faire, en fonction de notre employeur (trois possibilités, là encore Bien/Neutre/Mal), le tout débouchant sur trois fins d'aventures possibles.

Deux points noirs maintenant :
- la difficulté est quand même très (trop) faible, la survie n'est pas vraiment à redouter dans cette aventure (à condition de réfléchir un minimum bien sur).
- l'ambiance ! J'ai l'impression que l'auteur a tout donné sur l'aspect règles, et qu'il a oublié la partie livre. On a pas du tout l'impression d'être dans un marais, on pourrait tout aussi bien être dans une forêt (voire même dans un souterrain !).

Il est vraiment regrettable que l'atmosphère du bouquin n'ait pas été mieux écrite, on aurait sinon pu avoir un excellent DF.

En l'état, il n'est qu'assez bon. Je le recommande quand même pour sa mécanique originale.

Ma note : 12.5/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Jeu 10 Mai 2012 - 13:48

Pour ma première critique, quoi de plus normal que de commencer par mon premier Défis Fantastique ?

Le Marais aux Scorpions est un DF assez atypique car il offre une incroyable liberté de mouvements. Il n'y a aucun chemin obligatoire (enfin, si, réussir sa mission, mais comme il est possible de revenir sur ses pas pratiquement tout le temps...) etne nécéssite aucun objet obligatoire.

De plus, le fait d'avoir accès à trois quêtes différentes dans le même DF est quelque chose d'il me semble unique (en tout cas en ce qui concerne les DF de fantasy). Et même dans ces missions, il est encore possible d'avoir des variations, comme
Spoiler:
 
.

Le bestiaire est riche et varié, et aucun combat n'est d'une difficulté insurmontable, ce qui montre une certaine qualité de travail de l'auteur (j'ai tendance à considérer que caser des monsres invincible pour des aventuriers qui ont tiré des caractéristiques faibles est plus la preuve d'un manque d'attention de l'auteur plus qu'une recherhce de difficulté).

Effectivement, LE gros point noir de ce livre est qu'on a pas vraiment l'impression d'être dans un marais. il s'agit plus d'une "Forêt de la Malédiction" bis que d'un véritable marécage.

Mais bon, celà exepté, je trouve que le sentiment de liberté donné par ce bouquin corrige plutôt bien ses défauts.

Ma note : 15/20 (en essayant de ne pas me faire gagner par la nostalgie...)
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Lun 13 Aoû 2012 - 0:25

Ce huitième défis fantastique nous propose simplement l'exploration d'un marais réputé très dangereux, mais rien de plus, ici pas de grands enjeux, pas question de sauver le monde.
On sera toutefois très vite confronté à choisir entre 3 missions, proposées chacune par un sorcier différent, l'un bon, l'un mauvais et le dernier neutre.
Le livre est conçu un peu comme un jeu vidéo, dans le sens ou l'on peut se déplacer à sa guise dans ce marais, revenir en arrière, repasser plusieurs fois au même endroit, contrairement à pratiquement tous les autres livres dont vous êtes le héros. Un livre assez original dans sa présentation et sa structure donc.

Le principal intérêt du livre (et d'ailleurs l'une des trois missions proposées) consiste à faire une carte de ce marais, le livre à été conçu pour cela, le marais est divisé en clairières numérotées, et tout est toujours clair dans les directions à prendre, ce qui rend cette cartographie très simple et j'ai trouvé très agréable. C'est assez amusant et motivant de découvrir de nouvelle clairière, de noter ce qu'on a rencontré dans chacune, d'explorer peu à peu toute la carte, tout ça avec une totale liberté de déplacement.
L'ambiance à l'intérieur de ce marais n'est pas si mal, cela manque défois un peu de description, ou d'originalité, et le coté très quadrillé de la division en clairière a quelque chose d'artificiel, mais malgré tout ce n'est pas catastrophique, le marais garde quand même sa crédibilité.
Et le mystère au sujet des maitres des marais évoqués au début donne du piment à l'aventure, on a envie d'en apprendre davantage. D'ailleurs les rencontres avec chacun de ces "maitres" sont sans doute les meilleurs passages du livre.

Au sujet du système de jeu, ce sont les règles classiques des défis fantastiques. On a ici comme particularité les pierres de magie. On en dispose de plusieurs au début de l'aventure (aux choix parmi une liste), donnés par le sorcier dont on accepte la mission. Elles nous permettent de lancer des sorts, à utiliser intelligemment et qui se révèlent très utile pour finir l'aventure. A noter qu'il existe des sorts neutres, bons ou mauvais (ce concept d'alignement bon ou mauvais est d'ailleurs un thème important de ce livre).
Le fait d'avoir le choix entre 3 missions rallonge la durée de vie, car les objectifs selon la mission choisi diffèrent totalement et la façon de jouer ne sera pas la même, ainsi que les rapports avec les pnj. Par exemple avec en choisissant de servir le bien, la plupart des pnj seront de bons conseils, alors qu'au contraire en étant du coté du mal, il faudra plutôt les combattre ou les tromper.

Bref , un bon livre, je comprend qu'il puisse déplaire à certains, mais pour ma part j'ai adhéré au concept, l'exploration de ce marais, le fait de cartografier, le choix des 3 missions.

Note: 15/20

Revenir en haut Aller en bas
aumonier
gardien
gardien


Masculin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 317
Age : 39
Localisation : Sannois (95)
Profession : Emploi adminstratif
Loisirs : Football ; Ciné/Télé
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Mar 28 Aoû 2012 - 3:07

Après 7 volumes rédigés exclusivement par Steve Jackson et Ian Livingstone, un autre auteur fait son entrée dans la galaxie "Défis Fantastiques". Cette nouveauté n'apparaît pas immédiatement car l'arrivant, par un hasard assez improbable, se nomme également Steve Jackson (mais est américain quand l'autre est britannique). L'éditeur, volontairement ou non, ne fait pas de distinction, aussi les lecteurs ne se rendront pas forcément compte de la différence tout de suite (je ne l'ai sur que bien des années après, même si j'avais noté qu'il y avait des choses curieuses). Pourtant, quand on le sait, les divergences sont flagrantes.

A la base, le livre se présente dans la droite lignée des précédents. Les caractéristiques de base sont là (Habileté, Endurance, Chance, règles de combat similaires), la mission ressemble à celles d'avant (un aventurier solitaire - le lecteur - doit partir à la conquête d'un endroit très dangereux dont personne n'est revenu, le marais du titre cette fois). L'introduction ne dénote pas, on y apprend qu'on a acquis récemment un anneau de cuivre qui, pouvant servir de boussole, nous donne un avantage certain dans ce marais dont personne n'a su dresser une carte. Ici intervient la première grande idée du livre. Tracer des cartes est devenu pour les habitués des LDVELH un incontournable afin de triompher, que ce soit pour trouver des sorties dans des dédales (dans "Le sorcier de la Montagne de Feu") ou pour étudier chaque chemin afin de trouver celui qui nous mènera à la victoire (exemple "Le labyrinthe de la mort"). Mais cette fois, loin d'être une simple aide pour les lecteurs, le traçage de carte est un point central du livre. L'auteur a conçu son aventure comme une succession de mini-aventures dans des clairières (numérotées) et rapidement on constate que le marais est une zone découpée voire littéralement quadrillée. Ca fait un peu artificiel mais pour établir la carte, c'est très bien fait. Normal, établir la carte du marais est le but même de l'aventure... ou en tout cas d'une des aventures.

Car la seconde innovation majeure de ce livre est qu'il ne contient pas une aventure mais plusieurs, trois pour être précis. On peut s'en rendre compte avant même de commencer, si on feuillette le livre : pour la première fois, le paragraphe 400 n'est pas le paragraphe signifiant la victoire. Il est un peu manichéen de réduire les trois quêtes à celle du bien, du mal ou neutres, mais c'est effectivement assez largement présenté ainsi dans le livre. Au début on a donc le choix entre trois sorciers qui ont chacun une mission à nous proposer, et chaque quête a sa propre conclusion. Une idée originale qui pimente l'aventure (on peut ainsi faire le livre plusieurs fois en variant les quêtes), et qui est une sorte de marque de fabrique de l'auteur puisqu'il fera de même dans "Les démons des profondeurs" et "La grande menace des robots". Bien sur le marais reste le même, mais selon la quête que l'on a choisi, les rencontres que l'on fera dans les clairières seront très différentes.

Le coté manichéen est renforcé par la présence des pierres magiques. L'idée est assez proche de celle de Steve Jackson (l'autre) dans "La citadelle du chaos" : dès le départ, on dispose d'une certain nombre de sort à choisir à l'avance dans une liste, la seule différence étant que ce sont des pierres qui matérialisent la magie. Cette fois, la liste des sortilèges est séparée en 3 catégories (bénéfiques, maléfiques, neutres) et on a accès à certaines et pas d'autres selon la quête que l'on accomplit. L'idée est bonne mais pas utilisée de manière trop intensive. Si un ou deux pièges sont évités grâce à celà, la plupart du temps on peut s'en sortir sans magie, et il faut aussi inclure dans les pierres que l'on choisit de quoi récupérer nos forces car celà se substitue aux repas et potions que l'on avait dans les autres volumes. Au final cette idée n'est pas aussi exploitée qu'elle le pourrait, on est loin de Sorcellerie.

Avec ou sans magie, le livre est faisable, ce n'est pas la plus difficile loin de là. Il y a des combats, mais beaucoup ne sont pas indispensables ou pas trop compliqué. Les rencontres sont variées, des humains, des animaux, des monstres (celui de la couverture, la Bête du Bassin, est très réussi, mais ce n'est pas un passage obligé du livre), pour la plupart il est cohérent de les croiser dans ce marais. Chaque quête a ses propres difficultés, que l'on ne peut dévoiler complètement sans spoiler. Je préfère personnellement la quête du marchand, qualifiée de neutre, car la mission est de cartographier le marais pour trouver la route vers une ville de l'autre coté : c'est ce qui permet de vraiment visiter le marais de fond en comble.

C'est là qu'on touche un point un peu faible du livre. A force de se balader à droite à gauche (enfin, à l'est à l'ouest), on se retrouve souvent à repasser dans des endroits déjà fréquentés. Au début c'est super, car c'est quelque chose que l'on a pas l'habitude de pouvoir faire dans les autres LDVELH. Mais au bout d'un moment, quand on repasse dans des zones déjà explorée et qu'on nous dit qu'il n'y a plus rien, circulez, on a une petite impression de déception, de perte de temps à lire des paragraphes qui nous disent juste qu'on peut partir. Et on est obligé d'en passer par là car quelque soit la quête qu'on choisit, il faut faire des choses dans le marais... et revenir chez le sorcier lui en faire part. Il serait presque plus intéressant, vu qu'on dresse le plan du marais, d'aller directement aux paragraphes non explorés, sauf qu'on ne peut pas car, dans quelques rares cas, revenir dans la clairière n'est pas anodin. Mais ce n'est qu'un défaut mineur, et encore il s'exerce surtout quand on connait le livre et qu'on le refait, lire pour la 20e fois que la clairière est désormais vide n'apporte pas grand chose.

Au final un opus très intéressant car il ouvre les perspectives en matières de narration (faire coexister trois aventures), remet la magie en jeu même si ça reste succinct et introduit un nouvel auteur qui se serait peut être fait un nom s'il n'avait pas été un homonyme du co-créateur de la série. Parfaitement adapté à ceux qui cherchent à se plonger dans les LDVELH car la difficulté n'y est pas trop grande, bien dosée. Il sert aussi de rappel que tracer des cartes peut être une activité de base des LDVELH, et pour ceux qui aiment celà, c'est un must.

Ma note : 15/20
Revenir en haut Aller en bas
Minos Seyl'Dalis
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 84
Date d'inscription : 16/12/2012

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Dim 16 Déc 2012 - 18:42

On regarde toujours un DF original avec un intérêt non dissimulé ; un concept nouveau, ça intrigue.

Et là, c'est plutôt sympa dans le genre : il nous faut explorer un marais dangereux afin d'en dresser une carte précise. Au départ on choisit une quête (qui correspond, grosso modo, à un alignement bon, neutre ou mauvais) et on fonce dans les marais.

L'aventure commence, et en plus de tenir votre feuille d'aventure à jour, il va falloir établir votre carte. A partir de là, tous vos choix auront un impact sur la suite de l'aventure, et soyez vigilant car votre liberté de mouvement sera quasi-totale.

Bon, jusque là, on pourrait croire qu'on a affaire à un sans-faute, sauf que ce n'est pas tout à fait vrai...

Déjà, la couverture compte parmi les plus laides de la série (avec la Citadelle du Chaos). Cela peut paraître anecdotique, mais, qu'on le veuille ou non, cela se ressent forcément sur l'impression globale que l'on a du livre. D'autant, qu'en plus, il s'agit de la récupération de l'une des illustrations intérieures.
Ces dernières sont, quant à elles, assez inégales (ce qui baisse un peu aussi la note finale). Elles ne sont pas belles, c'est sûr, mais si certaines sont clairement moches, d'autres (notamment tous les personnages humains) ont un charme certain qui rappelle les vieux suppléments de JDR de la même époque. Et pour le coup, ça passe bien.

Après, les marais en eux-mêmes sont plutôt bien décrits, mais on regrettera juste parfois l'apparition de monstres trop "exotiques", qui rendent leur apparition un peu "grosse" (aigle géant, crocodiles... j'allais dire "scorpions", mais, en même temps, vu le titre...).

Sinon, les différents Maîtres sont bien trouvés (même si clichés).

Sinon, niveau Gameplay, rien à dire, la difficulté est bien dosée : loin d'être trop facile, il est quand même possible de parvenir à la fin d'au moins une quête sans tricher. Ah, et les pierres de magie ! Un petit plus bien sympathique ! Et puis, il y a le fait d'établir sa carte. Ca reste trippant !

Dresser cette carte va de paire avec la liberté de mouvement : on peut revenir en arrière s'il le faut (ça peut paraître un détail, mais bon...). Et c'est parfaitement réussi : le réel sentiment de liberté que procure le livre, à la fois dans les déplacements et les réactions face aux PNJ. Je crois ne l'avoir jamais aussi bien ressenti qu'à travers celui-ci. D'autant qu'à la fin de la quête (si l'on réussit !) et que l'on retourne voir notre employeur, rien ne nous empêche de refaire un saut à l'auberge (normal, pour un aventurier) et de choisir l'une des deux autres afin de continuer l'exploration des marais. Et c'est reparti pour un tour ! Pour le coup, la durée de vie augmente sensiblement ! (d'autant qu'il y a aussi des quêtes secondaires bien sympathiques...)

Pour le coup, cette aventure m'a vraiment fait penser à une partie de Baldur's Gate premier du nom. Venant de moi, c'est un sacré compliment ! Smile

Mais, comme dit plus haut, quelques points négatifs non négligeables qui font baisser la note : la couv', les illustrations et le manque d'inspiration/ambiance quant à certaines situations.

Note : 16/20 subjectivement, 14 en étant objectif mais aurait pu donner un livre encore plus fascinant.
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 43
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Lun 5 Aoû 2013 - 20:18

3 magiciens ( un petit gros, un grand maigre et un grand gros ) cherchent un garçon de courses et vous proposent 3 quêtes différentes: il y en a un qui veut des amulettes magiques arrachées de force à leurs propriétaires, un qui aimerait avoir le fruit d’une plante magique et un qui se contentera d’un itinéraire praticable vers Courbensaule pour ses caravanes ( un bloggeur anglophone a suggéré de faire les 3 quêtes en même temps pour augmenter la difficulté )

Le gimmick des 3 quêtes et de servir le Bien, le Mal ou le Profit apporte une innovation intéressante dans la construction du LDVH, il se double d’un système de magie bien pensé qui se décline en pierres de sorts Bénéfiques, Maléfiques et Neutres ( incidemment, vous devrez vous passer de potion reconstituante mais certaines pierres en tiendront lieu, encore que de moindre puissance ). Aussi, il gère nettement mieux que Ian ne l’avait fait dans la Forêt le retour par des clairières où nous sommes déjà passé.

La difficulté est un peu légère.

Si le Marais aux Scorpions n’est pas désagréable comme jeu, la partie livre se signale par un criant manque d’ambiance; il n’y a guère que le Maïtre des Araignées qui soit un peu mémorable dans le rôle de l’affreux méchant maléfique à exterminer d’urgence, le reste est oublié aussi tôt que lu.

Comme beaucoup l’ont déjà noté, ce marais est nettement trop sec ( que diable font des scorpions, animaux vivant sur des terrains chauds, secs et arides, dans un marais ? La seule explication concevable est que l’allitération - Scorpion Swamp en VO - est passée devant le bon sens ). Plus qu’un marais, l’endroit évoque la Forêt de la Malédiction mais sans tout ce qui lui donnait une vraie ambiance.

De même il est tout ce qu’il y a de peuplé: si la présence du patrouilleur ( ranger en VO ) se défend, celle de brigands attendant une victime improbable ne tient pas la route ( on pourrait croire qu’ils sont tellement faibles qu’on les a éjectés jusque dans ce coin pourri, mais quand on voit leurs stats ça ne tient plus )
Et le voleur; sérieusement, le voleur. Ce n’est pas comme si le Marais abondait en personnes à soulager de leurs biens… quand nous le rencontrons, son seul butin est le mouchoir d’un géant dont il se sert comme d’une cape - sérieusement, vous imaginez un peu la scène, un type tout sourire qui s’enveloppe d’un gigantesque mouchoir rempli de morve ???
Ce détail fournit l’explication de sa présence: il est complètement taré.
Aussi. Qu’il y ait un Maître des Loups, un Maître des Araignées, une Maîtresse des Oiseaux et tutti frutti, cela se comprend; un Maître des Jardins, c’est un peu plus bizarre ( ça m’évoque assez Sacré Graal, l’épisode des chevaliers qui disent Ni - tant qu’à faire SJ aurait pu rajouter le Château Anthrax… )

En bref, ce LDVH se joue comme un sudoku si vous aimez le sudoku, on a un problème un peu intéressant à résoudre mais au niveau aventure à vivre c’est le néant.

Pour ce qui est des petits détails,
- SJ introduit les combats contre 3 adversaires ensemble, c’est le seul auteur de DF je crois à avoir pratiqué cette formule. Hérésie.
- J’avale mal le coup tordu de l’aimant d’or. Soit: si vous trouvez un type mort hérissé de flèches dont on a pillé les possessions en ne lui laissant qu’un aimant d’or au cou, vous jugerez sans doute plus sain de laisser le fichu truc en place; et effectivement si vous l’avez dans la clairière des 3 orcs des marais, vous êtes frappé par leurs 3 flèches, vous perdez 6 points d’Endurance, c’est normal et vous n'irez pas vous plaindre. Mais si vous ne l’avez PAS dans cette clairière, une flèche dans le bras vous coûte 1 point d’Habileté !!!
C’est à mon sens un choix contre-intuitif et entièrement arbitraire qui pèse lourdement contre SJ
- La quête du Mal pose des questions éthiques intéressantes: après tout, tuer des gens et prendre leurs biens est une activité assez habituelle dans un DF. D’ailleurs, on peut revendre des amulettes à un autre sorcier sans encourir la moindre réprobation morale. Ce qui est mal, apparemment, c’est d’écouler son butin auprès d’un individu mauvais… choisissez bien votre receleur et vous ne basculerez pas du côté obscur, telle est la morale de ce LDVH ( aussi que si vous faites le Bien vous n’y gagnerez qu’un dîner et une nuit dans un lit confortable )

6/20
Revenir en haut Aller en bas
Napalm
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 38
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Sam 5 Oct 2013 - 22:45

Le marais aux scorpion fut une agréable lecture d'été: il se démarque des opus précédents par une meilleure liberté de mouvement et un concept en effet novateur, la possibilité de servir trois maîtres différents représentant le bien, la neutralité ou le mal. Voilà qui donne de l'attrait à une quête plus que banale.
l'ambiance du marais n'a rien d'exceptionnel et ne m'a d'ailleurs pas beaucoup marqué malgré des idées sympathiques, comme la secte de sorcier appelée "les maîtres", je m’attendais à du plus lourd, du plus glauque, du plus marécageux. j'avoue ne pas avoir été trop regardant avec la cohérence d'univers: on admettra que tous les proscrits de Titan se sont donnés rendez-vous ici et on posera son cerveau sur la table de nuit en vue d'agréables rêves^^.

NOTE: 13 /20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 41
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Lun 13 Jan 2014 - 19:44

Bon c'est vrai l'atmosphère du livre n'est pas marquante. Mais qu'est ce que je me suis éclaté à terminer ma mission. Et le chemin du retour réserve même des surprises.

Le marais aux scorpions se démarque par son concept innovateur avec cette liberté totale d'explorer tant que cela est possible. Et c'est cela qui est marquant et qui fait qu'il restera à jamais graver dans la roche de la pierre tombale des ldvelh au même titre que le sorcier de la montagne de feu par exemple.

Donc à jamais le premier. Beaucoup de plaisir malgré l'absence d'ambiance mais alors pourquoi beaucoup de plaisir?

Tout simplement par le jeu , avec cette chute continuelle de points d'endurance (deux pierres magique d'endurance ont à peine suffit et parfois non) avec cette angoisse de tomber sur un adversaire redoutable à chaque découverte de clairière , avec le soucis de trouver le bon chemin et le plus mythique de tout le chemin du retour qui s'avère être un véritable concours de survie!

Excellent. Et on peut y revenir pour jouer d'autres quêtes ou de façon différente...

18/20

Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1390
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   Ven 18 Mar 2016 - 17:38

J'ai fait récemment La Grande Menace des Robots de Steve Jackson (USA) et j'avoue avoir été frappé par la ressemblance sur les grandes lignes avec le Marais aux Scorpions : 3 manières de finir le jeu, peu d'ambiance dans les paragraphes, difficulté faible...

Ce DF est un peu un OVNI au sein de la série, car dans celui-ci on nous conseille, non on nous incite vivement, à faire une carte. Et ce serait dommage de s'en passer, déjà parce qu'il a facile de se perdre dans cette succession de clairières, d'autre part parce dans cette cartographie réside une bonne part de l'intérêt de ce LDVELH.

Les quêtes sont différentes en fonction que l'on choisisse d'aider le sorcier du Bien, le neutre ou du Mal et pour une fois j'ai choisi d'ignorer la voix du bien et de prendre l'option de la neutralité. Ces 3 missions différentes donnent une grande rejouabilité à ce DF (tout comme La Grande Menace des Robots) et les accomplir ne suffit pas il faut également revenir à la case départ en retraversant tout le marais! Intéressant de passer aux mêmes endroits et de voir les changements qui se produisent après notre premier passage.

La difficulté est assez faible, peu de PFA, le plus gros défi pour moi a été de conserver mon Endurance à flot.

Au manque d'ambiance s'ajoute un manque de cohérence par moments, je n'ai pas souvent eu l'impression d'être dans des marais, rencontrer des brigands dans une zone censée être désertée de voyageurs est également incongru...

On a donc là un livre agréable à jouer et à cartographier, un bon entraînement pour faire des cartes dans les autres LDVELH d'ailleurs, mais faible au niveau de l'histoire et de l'ambiance. J'aurais quand même plaisir à le refaire dans quelques temps pour essayer d'aider les 2 autres sorciers et découvrir des clairières inexplorées.

les + :
la carte
rejouabilité forte avec 3 missions
se joue comme on boit du petit lait

les - :
ambiance
j'ai croisé des marais plus... marécageux

nombre de tentatives pour le finir : 2 (voie du neutre)
difficulté : 50%

note : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 08- Le marais aux scorpions   

Revenir en haut Aller en bas
 
08- Le marais aux scorpions
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour au Marais aux Scorpions
» Le Marais aux Scorpions
» 08- Le marais aux scorpions
» Marais Poitevin
» Ste Opportune La Mare, le Marais Vernier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com