La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 06- Le labyrinthe de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 06- Le labyrinthe de la mort   Lun 7 Mar 2011 - 22:06

DEFIS FANTASTIQUES
LE LABYRINTHE DE LA MORT


RESUME :


Conçu par l'esprit diabolique du baron Sukumvit, le Labyrinthe de la Mort est truffé de pièges mortels et peuplé de monstres assoiffés de sang. D'innombrables aventuriers ont tenté avant vous de relever le défi de l'Épreuve des Champions. Ils ont franchi l'entrée du Labyrinthe et n'ont plus jamais reparu. Et VOUS, oserez-vous y entrer ? Vous serez l'un des six combattants sélectionnés cette année pour affronter les périls du Labyrinthe. Un seul d'entre vous gagnera peut-être, et les autres succomberont. Qui sera cet éventuel vainqueur ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Lun 7 Mar 2011 - 22:28

Je tente une premiere critique, si c'est nul qu'un modo / admin efface mon message.

Ce livre est diabolique, tout d'abord car le theme choisi ( labyrinthe piegé) est tres bien choisi et se prete bien a une aventure qu'on s'attend a etre longue et perilleuse. Tout d'abord c'est vrai que l'aventure est redoutablement difficile car ce livre est un one true path (chemin unique)mais pour une fois c'est plutot logique pour un labyrinthe, non ?
De plus les combats sont tous plus durs les uns que les autres (petites stats passez votre chemin).
Plusieurs objets sont indispensables pour avoir l'espoir de sortir vivant et je defie quiquonque de vaincre en une fois.

L'ambiance générale est tres bonne, l'eau qui ruisselle des murs, les couloirs sombres et les traces de pas des concurrents, avec parfois la rencontre avec un de ceux ci.
Niveau labrynthe en lui meme : a chaque recoin de couloir on se demande quel piege ou quel rencontre va etre fatale a notre héros car parfois c'est assez vicieux...
Les illustrations, tres bonnes, renforcent l'ambiance malsaine de ce livre.

Allez un petit bemol : Je trouve qu'on ne croise pas assez les autres concurrents
Spoiler:
 
car c'est quand même un point positif car il nous sera donné le choix de parler, de les combattres ou de faire un bout de route avec eux ou pas.

En bref : Des bonnes illustrations, des § bien détaillés et une bonne ambiance générale font de ce livre un DF au dessus de la moyenne.

Pour moi un DF culte (peut etre est ce le coté nostalgie ? ce fut mon 1er DF), il aurait pu etre un chef d'oeuvre s'il etait plus accessible aux stats moyennes car là ca donne surtout envie de se mettre 12H -24E -12C

Note generale : 16/20


Dernière édition par Albatur le Mar 8 Mar 2011 - 17:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9916
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Mar 8 Mar 2011 - 1:20

Mon ldvelh préféré, une oeuvre culte de Livingstone, le coté sombre, souterrain aux milles dangers, est superbement rendu, son background bien détaillé, des difficultés nombreuses et multiples dans ce labyrinthe inquiétant.
Le bestiaire est fouillé, varié et une référence en la matière, et les combats nombreux, avec notamment le T-rex (monstre des abîmes), et le redoutable Démon du miroir, sans oublier la manticore, la bête effrayante du bassin et bien sur le ninja noir comme la mort.
Quand aux illustrations de McCaig elles sont tout simplement superbes et rendent bien la menace toujours présente du labyrinthe, du grand art, avec une belle représentation des personnages et créatures, elles sont sublimes.
Un bouquin très difficile, et qui se mérite, les pnjs sont très marquants que ce soit les maîtres de l'épreuve ou bien sur le barbare Throm, la partie de l'arène surement la plus marquante du livre avec sa dramaturgie.
L'ambiance froide des souterrains est sans cesse avec nous ne nous lâchant pas, elle est remarquablement bien retranscrite, ce qui rend vraiment angoissante la traversée de l'aventure.
La quête est longue et éreintante, plus on avance plus le danger est présent et le péril nous guète à chaque pas, on ne s'ennuie pas une minute, les rencontres et les épreuves sont toujours marquantes.
Je prends toujours autant de plaisir à le refaire, un chef d'oeuvre pour moi, avec ses grandes descriptions, son ambiance géniale angoissante , ses nombreux rebondissements, ses rencontres, ses combats, ses énigmes, ses péripéties, son âme, un must pour moi.

Note: 19/20


Dernière édition par Warlock le Ven 18 Mai 2012 - 3:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2900
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Mar 8 Mar 2011 - 11:56

S’il ne fallait en citer qu’un, ce serait celui-là. Le Labyrinthe de la Mort est en effet le livre culte de Ian Livingstone, et on retrouve dans sa conception tout ce qui fait le style de l’auteur. Que ce soit ses points forts, ici mis en exergue, mais aussi ses points faibles, qui transparaissent déjà sous le vernis.

La trame du livre est assez simple mais incontestablement efficace : un baron a construit un labyrinthe souterrain, peuplé de monstres et de chausse-trappes. Chaque année, des candidats se portent volontaires pour le traverser lors de la fameuse Epreuve des Champions. Une bourse de 10 000 pièces d’or ou une mort atroce sont le prix de cet exploit. Nous incarnons bien évidemment dans cette aventure un des candidats venus tenter sa chance à La Marche, émission de téléréalité avant l'heure.

Vous l'aurez compris, le récit se déroule exclusivement à l’intérieur du labyrinthe ce qui peut sembler à priori un peu rébarbatif. Heureusement, l'ambiance du dédale est très bien rendue : froide, oppressante, et inquiétante à la fois. Les rencontres avec les différents occupants des souterrains se chargent en outre d'éviter que la monotonie ne s'installe. Hormis les traditionnels monstres, on retrouve à plusieurs endroits des Maîtres de l’Epreuve, des serviteurs du baron chargés de nous faire passer des tests souvent très périlleux. C’est l’une des meilleures idées du livre, l’autre étant les rencontres avec les autres candidats. En effet, on pourra à de nombreuses reprises croiser nos concurrents, discuter avec eux, les attaquer, voire s’allier pendant quelques paragraphes. Cette interaction est vraiment agréable, bien qu’elle ait pu être encore plus poussée à mon goût. (on ne peut pas choisir notre attitude envers un candidat)

Le bestiaire comporte quant à lui quelques originalités, comme les monstres de l’abysse, des sortes de tyrannosaures, ou les bêtes du bassin, ignobles créatures bouffies. Pas de moments vraiment forts comme dans certains autres DF mais beaucoup d’idées sympathiques, qui font qu’on ne s’ennuie pas une seconde à la lecture du livre. L’ensemble est globalement très cohérent, on ne se demande jamais ce que font tel piège ou telle créature à tel endroit. Ce ne sera pas toujours le cas, loin de là chez Livingstone, mais ici le dosage est vraiment bon.

Un mot sur la difficulté : Ian Livingstone oblige, il s'agit évidemment d'un One-True-Path. On doit en effet découvrir dans les souterrains trois pierres précieuses afin de déverrouiller la dernière porte du labyrinthe. Six en tout sont dissimulées dans les diverses salles mais trois s'avèrent être des leurres. La recherche des trois joyaux sera loin d’être évidente et demandera certainement de nombreuses tentatives avant d'être menée à bien. De plus, et contrairement aux ouvrages précédents, quelques combats peuvent ici poser problème, notamment le monstre des abysses ou la manticore. Bref, le livre est globalement assez ardu, tant par sa structure que par ses combats. On sent déjà pointer la propension de Livingstone aux affrontements mal dosés et aux innombrables objets à dénicher. Mais il réussit ici le tour de force de ne jamais nous lasser de nos échecs, et le côté puzzle à résoudre est véritablement additif.

Au final, le labyrinthe de la mort est clairement le meilleur ouvrage de Ian Livingstone. Si mon opinion a légèrement baissé au fil des années et que je ne le considère plus comme un chef d’œuvre absolu, il demeure incontestablement un grand Défi Fantastique, inspirateur de nombre de ses successeurs. A découvrir au plus vite.
Note : 17/20


Dernière édition par Aragorn le Jeu 17 Oct 2013 - 9:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 10878
Age : 38
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Mar 8 Mar 2011 - 13:19

Un DF d'exception, le labyrinthe est truffé de pièges livingstoniens en tout genre dont certains sont vraiment vicieux et très durs pour nombre d'entre eux -ex. le grand Bouddha aux yeux d'émeraude, la pièce aux insectes gardiens d'un bijou etc-. Le parcours avec Throm l'un des concurrents avec son final dramatique dans l'arène du Maître nain du jeu n'est qu'un des très bons moments émaillant cette aventure (trop) relevée, l'interrogation se posant au sujet de la fin quand le héros doit se battre avec pas moins de quatre méchants aux stats supers hautes alors qu'on est normalement HS en endurance et en chance, à croire que la Baron concepteur de ce labyrinthe de la mort veut la mort de tout challenger qui le tente parce que c'est impossible d'y survivre logiquement, la pilule est encore plus dure à avaler pour le second labyrinthe de la mort -DF 21- frisant le mauvais remake avec sa difficulté titanesque, des chemins de ouf qu'il faut prendre pour faire une moisson d'objets vitaux, que ça en devient exagéré, too much. Le charme des souterrains en moins dans le second labyrinthe ce n'est pas le cas du premier qui oppresse beaucoup mieux le héros, on se sent non pas perdu mais sur nos gardes, à tout moment le danger guette dans un décor à rendre claustro.
La fin avec le lutin réserve une surprise, on compatit pour des créatures rencontrées obligées d'être des servants du labyrinthe pour quelle récompense ? On aurait aimé plus de présence à la fin du Baron Sukumvit, le paragraphe final est de fait bien court pour clore cette aventure haute en couleurs et dramatique -c'est si l'on fait certaines rencontres que je dis ça en sus de l'alliance d'un temps avec Throm.
Sinon, plus de maîtres du jeu aurait été le bienvenu, car à part le nain, le lutin dans une moindre mesure, ils ne sont pas légion, bis repetita dans l'Epreuve des Champions, m'étant posé la question de savoir si la Sorcière aurait pu en être un en ayant participé à la mise en place des pièges magiques du second labyrinthe.
Incontournable malgré une fin exagérément difficile, même si le lecteur notera que plus il progresse, plus le labyrinthe devient mortel. Un DF qui se refait bien passé un certain temps parce que bon si on tient une carte, chose essentielle ici, on devine bien vite quel bon chemin reprendre.

17/ 20.
Revenir en haut Aller en bas
Milos
seigneur de guerre
seigneur de guerre
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1939
Age : 39
Localisation : Rouen
Profession : Aventurier
Loisirs : Jeu de role, gamebooks, bodybuilding
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 12 Mar 2011 - 10:02

Sixième volume des Défis Fantastiques, Le Labyrinthe de la Mort est une véritable perle écrite par Ian Livingstone qui le place d'emblée parmi les meilleurs de sa série.
Le principe est simple mais diaboliquement efficace : lâchés dans un labyrinthe ne comportant qu'une seule issue, une troupe d'aventuriers doivent affronter les horreurs et déjouer les pièges qu'ils vont rencontrer afin de toucher une forte récompense.. à la fin il ne peut en rester qu'un. Vous faites bien entendu parti des candidats à la marche.

L'intrigue est rendue d'autant plus difficile par la présence d'objets indispensables à l'ouverture de la porte finale. L'aventure se déroule donc exclusivement dans ce dédale construit dans les profondeurs d'une montagne près de Fang, l'ambiance omniprésente est angoissante, chaque faux pas peut être synonyme de mort.
Les décors sont remarquablement décrits et les situations amènent à user autant de sa force que de son astuce. L'auteur a de nouveau fait appel à Ian McCaig pour les illustrations qui sont de fort belle facture et parfaitement appropriées aux situations.

L'ambiance est également bien rendue par la présence de personnages secondaires donnant véritablement une autre dimension à cette épreuve. Outre les cinq autres compagnons d'aventure, nous ferons également connaissance avec le baron Sukumvit (créateur du labyrinthe), les maîtres de l'épreuve (chargés de réguler la marche) et les nombreux sous fifres habitant le dédale.
Une fois dans le Labyrinthe de la Mort, mieux vaut savoir se servir d'une épée : les combats y sont en effet particulièrement féroces. Le bestiaire mis en place est une véritable référence, il nous mettra aux prises avec les plus puissantes créatures existantes. Le boss final nous donne un duel particulièrement prometteur.

La difficulté de cet ouvrage ne provient pas seulement des combats retords, fidèle aux habitudes de Livingstone, un seul chemin mène au bout (quoique là c'est compréhensible) et quelques énigmes compliquent le parcours. La durée de vie de l'aventure est excellente, la quête est longue et épuisante.
En résumé nous retrouvons là le chef d'œuvre qui a fait la renommée de l'auteur et qui, malgré sa difficulté, nous procure un plaisir immense à chaque lecture. Tout simplement génial.

Intérêt : 18/20
Difficulté : 78%


Dernière édition par Milos le Sam 12 Mar 2011 - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 12 Mar 2011 - 13:25

Ah! Le labyrinthe de la mort, mon premier défis fantastiques, et on peut le dire, il est vraiment fantastique, quoique bien retors et difficile. Je me souviens encore, quand j'étais dans la cour de mon collège avec un pote, on lisait à deux les paragraphes, l'un lançait les dés tandis que l'autre tenait le livre. Grosse séquence nostalgie pour le coup! Et puis, combien de dés on a usé sur ce putain de goudron! Pour en revenir au bouquin, le labyrinthe propose une aventure exclusive qui change complètement des histoires lues auparavant.

On commence par une mise en scène incroyable avec un public, des vivats, et des concurrents très motivés. On ressent vraiment l'aspect jeu et danger dès le début et cela est vraiment très efficace pour s'insinuer dans la peau du héros. Alors, effectivement, l'aventure se passe exclusivement sous terre, mais les descriptions et les différentes interactions sont vraiment bien décrites et on se régale dans ce dédale maléfique. Certains passages sont cultes, comme le coup de la statue avec les oiseaux qui se réveille si on se trompe d'œil, ou encore la partie de l'aventure avec le barbare qui finira malheureusement de manière bien triste. Le bestiaire est très varié et comme l'a dit Milos auparavant, c'est une référence en manière de monstres et bestioles en tous genres. Les illustrations rajoutent une ambiance sombre et froide, voire humide à ce souterrain mortel. D'ailleurs, mortel est bien le mot car le labyrinthe de la mort est vraiment très difficile. Il s'agit d'un pur OTP, où il faut réunir les bonnes pierres précieuses pour espérer sortir de ce dédale. Et en plus de récolter les bonnes pierres, il faut non seulement combattre des bestioles féroces et ayant des statistiques bien hautes, mais aussi déjouer des pièges diaboliques. A chaque pas, on ne sait pas ce qui nous attend, la mort peut survenir derrière chaque porte, chaque trous et chaque virage. C'est d'ailleurs le seul bémol que j'émettrai sur ce livre, la difficulté est cauchemardesque et surtout, il faut une grosse part de chance pour trouver certaines pierres. On pourrai dresser une carte, mais, personnellement, je n'y suis jamais arrivé, je dois être u peu gogol...

Mais malgré une difficulté accrue, des monstres coriaces et un OTP dans sa plus simple expression, le labyrinthe de la mort reste un excellent défis fantastiques qui rappelle de très très grands souvenirs et qui possède une ambiance unique. Un très grand livre pour une très grande série!

Note: 18/20
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LE LABYRINTHE DE LA MORT   Dim 13 Mar 2011 - 12:19

Un livre culte, l'archétype du style "Livingstone" dans ce qu'il offre de mieux.
Une trés bonne introduction, riche et détaillée, qui pose bien le décor et l'ambiance. Et c'est parti pour "L'épreuve des champions", à savoir : surmonter les pièges et périls d'un immense labyrinthe. Impression immersive garantie dans ce dédale de couloirs et de galeries souterraines. Un monde à part, peuplé, vivant, qui a sa propre vie, son propre rythme. On ne sait quoi retenir, le bestiaire étonnant, les pièges et énigmes, l'incertitude (à droite ou à gauche, cet objet, je le prend ou pas)... On a la possibilité de rencontrer à différents stades du chemin les autres concurrents (c'est même conseillé pour l'un deux). Le passage avec Throm et les épreuves du nain est l'un des meilleurs moments du livre. Le choix des différentes combinaisons possibles pour ouvrir la porte de sortie est trés bien trouvé.
Rajoutons les illustrations époustouflantes, sombres et oppressantes comme les galeries que l'on parcourt et on arrive au chef-d'oeuvre.
18/20
Revenir en haut Aller en bas
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1357
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Mar 15 Mar 2011 - 10:46

Le Labyrinthe de la Mort

Ah ben voilà… il était temps ! Livingstone, deux ans après « le Sorcier… » consacre un livre entier à sa passion dévorante pour les dédales « one true path ». Plus besoin de distordre le contexte pour y arriver : forcément, dans un labyrinthe mortel, il n’y a qu’un bon chemin !

Pourtant, on est pas vraiment dans un labyrinthe, dans la mesure où on n’est jamais vraiment perdu… souvenez vous de Steve Jackson dans la Montagne de feu par exemple…

Mais ce scénario minimaliste « moi veux des sous. Beaucoup ! Moi entre. Moi veux survivre et sortir » est très bien adaptée pour cet ouvrage, où, à chaque instant ou presque, on sent la pression que chaque décision , pouvant être mortelle, occasionne. Pour vous dire, c’est le seul bouquin où j’ai parfois refusé d’ouvrir un coffre ou une porte…

On sent le bonheur dégoulinant de Ian à nous entraîner dans les tréfonds de cette arène géante, et c’est assez communicatif. Il est vraiment dans son élément, comme un piranha dans une piscine de sang…

La présence et le charisme parfois post mortem des concurrents compense l’être invisible et dénué de caractère que nous incarnons, les situations diverses, le bestiaire varié et le danger qui vient de partout nous tiennent en haleine. La couverture, ma préférée après la Forêt de la Malédiction, est d’ailleurs un excellent préambule.

Il est à noter que ce livre a fait énormément pour la renommée des LDVELH, il en est pour beaucoup l’un des livres emblématiques, sans doute pour son lien assez naturel avec le « dungeon crawling » made in DD….

Dernier argument et non des moindres : moi qui suis un tricheur irrécupérable (je ne lis pas les choses à l’avance attention, mais je refuse de recommencer à zéro quand je meurs…), c’est le seul où je suis prêt à mettre du vin dans mon eau…


Intérêt : 15/20
Difficulté : arriver au Maitre des gemme : 65%
Avec les bonnes gemmes : 80%
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Dim 20 Mar 2011 - 21:12

Voici un livre qui n’est pas fait pour les aventuriers du dimanche. N’espéré pas survivre avec une habileté inférieur a 10 et encore même la ça sera dur. Le principe de ce livre est simple mais efficace : Un baron fortuné voulant relancé sa renommé et celle de sa ville a construire un dédale remplie de piège et de monstre et tout les ans défie les plus courageux à tenter d’en trouver la sortie.


En cas de victoire 100 000 pièces d’or sinon c’est la mort (ou l’esclavage à vie dans les couloirs du labyrinthe). Le défi est à la mesure de la récompense. De nombreux combats contre des adversaires ayant de bonnes stades, des objets indispensables à trouver et donc un chemin unique (d’habitude je n’aime pas ce principe mais c’est cohérent avec l’histoire cette fois ci). En plus des monstres, nous devons affrontés les autres concurrents et les redoutable maître de l’épreuve. Des sortes de Père Fouras chargé de nous tester mais en beaucoup plus dangereux. Le paragraphe final n’est pas exceptionnel après tout les efforts et les multiples tentatives pour trouver la sortie mais peu importe, l’envie de replonger dans l’épreuve est plus forte ! Assurément l’un des meilleurs défis fantastique.

Points positifs :
-La présence d’autres concurrents.
-Les maîtres de l’épreuve
-Un bestiaire varié
-Un concept original

Points négatifs :
-La difficulté des combats obligatoires

18/20
Revenir en haut Aller en bas
segna
Suceur de Sang
Suceur de Sang
avatar

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 1133
Age : 40
Localisation : Une sombre traboule...
Profession : Testeur
Loisirs : chant + percus
Date d'inscription : 26/10/2004

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Lun 9 Mai 2011 - 13:27

Encore un livre de la plume de Ian Livingstone. Dans cette aventure, l'auteur innove au niveau du scénario. Ici, point n'est question d'une mission de sauvetage comme dans les quatre volumes précédents. Ici, il est question d'un genre de Fort Boyard particulièrement mortel auquel vous participez de votre plein gré.

Le concept est simple : vous pénétrez dans une caverne, et le but est d'en ressortir vivant à l'autre bout. Au menu : des pièges, des monstres, quelques énigmes et, bien sûr, le tout a été conçu pour qu'il n'y ait jamais de vainqueur. Soyons donc clairs : vos chances de succès sont faibles. Le concept est original, et malgré tout, il est possible de récupérer quelques bonus à l'intérieur du labyrinthe, ce qui confère un petit aspect stratégique. L'aventure est vraiment difficile. Si à quelques endroits, vous pouvez prendre le couloir qui vous chante sans que cela induise des conséquences définitives sur le succès de votre tentative, sachez que, dans l'ensemble, votre droit à l'erreur est assez restreint. Ceci étant, les lieux ne sont pas trop difficiles à cartographier, même si faire le tri entre les fausses pistes et les endroits indispensables risque de prendre quelques tentatives. Sachez que ce livre est perçu par beaucoup comme étant un des meilleurs livres-jeux jamais écrits. Bon, disons que si on aime les "donjons" à explorer, sans se poser d'autre questions que "j'explore la salle ou pas ?" ou encore "je vais à gauche ou à droite ?" alors, pas de doute, ce livre fera votre bonheur ! Pour les autres, attention, la lassitude peut vous gagner. Je vous laisse seuls juges !

Ne passons pas sous silence l'habitude que commence à prendre Livingstone concernant l'équilibre du personnage : en dessous de 10 en habileté et de 8 en chance, votre personnage est bien parti pour finir en chair à pâté.

Pour résumer, un concept original, avec un challenge relevé qui vous occupera un bon moment...

Gameplay : faible
Part des stats et du hasard : très élevée
Difficulté : élevée
Replay value : faible

Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
http://traboule-segna.fr
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 14 Mai 2011 - 0:01

Il s'agit d'une pure exploration de Donjon, assez proche du sorcier de la montagne de feu, en plus difficile.

Ce livre commence avec une bonne intro, l'idée d'un concours entre 6 participants d'explorer un labyrhinthe, dont seul un pourra ressortir vivant et vainqueur est séduisante. Ensuite des le premier paragraphe on est plongé dans ce labyrhinthe et ce pour la totalité du livre. Enfin malgré le titre ce n'est pas un labyrhinte, ce donjon est d'une conception assez simple, il n'y a pas beaucoup de chemins différents et il est aisé (et très agréable) d'en dresser un plan. Personnelement j'aurai préféré une structure plus compliqué, plus tordu, avec des passages secrets, plus de voies à explorer etc. Enfin malgré cela le cheminement est très bon, on sent bien que ce donjon a été conçu exprès pour nous piéger à chaque instant, il y a toutes sortes de chausse- trappe vicieux à éviter, de quoi nous rendre paranoiaque. L'aventure est longue et épique, avec pleins de créatures très fortes sur notre chemin, des épreuves à passer, toutes sortes de situations diverses etc. Puis on a l'occasion de rencontrer les autres participants... dans diverses circonstances... ce qui est vraiment un plus et ajoute du piment à l'aventure.
Il y a un système de clé assez similaire à celui du sorcier de la montagne de feu pour gagner à la fin, ce qui complique singulièrement la tache et nous oblige à suivre grosso modo un seul chemin.

Je trouve que l'auteur a quand meme un peu forcé la dose sur les caractéristiques des ennemis, l'habileté de nos adversaires est trop elevé et la plupart des combats ne sont pas évitables, ce qui fait que le livre n'est jouable qu'avec une habileté de 12 (maximum) au départ à mon avis. Et puis Livingstone a la sale manie de nous faire perdre fréquement des points d'habileté dans ce livre, de façon injustifié défois, alors qu'on ne peut pas se permettre de perdre des point d'habileté. Et vu que le livre est long et qu'on a peu de marge de manoeuvre c'est au bout d'un moment lassant de recommencer plusieurs fois, surtout que si on a pas de bonnes stats on sait qu'on a perdu avant meme de commencer.

Quand aux illustrations, elles sont très bonnes et sont propices à l'imagination.

En bref un livre avec de grandes qualités, mais une difficulté pas toujours bien dosée. Un Df largement au dessus de la moyenne cependant, qui vaut le coup.

Note: 15/20
Revenir en haut Aller en bas
mylydy
Novice
Novice
avatar

Féminin
Vierge Chien
Nombre de messages : 11
Age : 35
Localisation : salle du temps
Profession : dessinatrice story board bd anime
Date d'inscription : 17/04/2011

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 14 Mai 2011 - 11:10

Effectivement un livre culte,

pour l'avoir refait récemment, je tiens tout de même à rester plus objective, cela pourra paraître dur.

Mais en premier lieu, je ne remet pas en cause la qualité du gameplay exceptionnel du bouquin, qui est vraiment bien rodée, même 30 ans après.
Le coup de la difficulté élevée est un fait avéré, mais en même temps c'est le cas de beaucoup de défis fantastiques à mon sens. En trichant sur les caractéristiques au début, l'aventure reste faisable dans les formes par la suite.

L'histoire est tout de même un poil trop basique. C'est un peu le problème général de tout les défis fantastiques, malgré leur mode de jeu/énigme/combat bien prenant et éprouvant. Le personnage principal est trop neutre, pas assez approfondi, sans réel caractéristiques propres, les enjeux pas vraiment prenant, les alliés ou ennemis souffrant ds même lacunes.

A mon humble avis, c'est aussi la tendance de l'époque, ceci explique cela.

Le résultat c'est qu'on a du mal à s’imprégner de l'univers, qui peut bien sur faire rêver à 10 ans mais plus tellement à 30, et c'est bien dommage!


Mais ça reste un defi sympa, qu'on refait avec plaisir bien entendu, par simple amour du jeu Smile


gameplay : 18/20
histoire 8/20

note générale : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://mylydyneo.blogspot.com/
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 28 Mai 2011 - 11:00

Voici l'autre classique de Ian Livingstone. Après « La Cité des Voleurs » qui était déjà un très bon livre, notre ami Ian parvient à nous pondre un 6ème tome encore mieux ! On va dire que c'est son chef-d'œuvre que je mettrais aux côtés de « La Légende de Zagor » et « L'Épreuve des Champions » (qui est en fait la suite du « Labyrinthe de la Mort »). Presque tout me plaît dans ce livre. Le récit est très bon (le labyrinthe, bien que ce ne soit qu'un simple réseau successif de couloirs, est très bien décrit) et l'ambiance est excellente, de plus, elle est renforcée par de splendides illustrations (il n'y a qu'à voir celle de Throm le Barbare. Á noter que le dessinateur est le même que pour La Cité des Voleurs. Au niveau des passages mémorables, je crois que celle avec le Nain Maître de l'Épreuve et l'Arène doit être le meilleur moment du livre, avec la rencontre du Ninja et les boss de fins. Je parle de personnages, et c'est l'autre point fort du livre : nous rencontrons tous les autres concurrents du labyrinthe. Des fois ils seront peut-être déjà mort, des fois il faudra lutter contre eux, ou s'allier (obligatoire) ce qui consolide le déjà bon background. Le labyrinthe lui-même est aussi vicieux que dangereux. Non seulement vous devrez lutter et défaire d'abominables créatures (vers la fin, attendez-vous à rencontrer des adversaires coriaces) mais vous devrez également déjouer maints pièges qui truffent les couloirs sinueux dudit labyrinthe. Mais comme toujours avec Ian Livingstone, un seul chemin vous permettra de récolter les objets qui seront synonyme de victoire, et pour les trouver la première fois, ce n'est pas toujours facile, car certains objets pourront vous induire en erreur. Par contre, j'aurai voulu avoir plus de créatures à combattre !
En résumé, un excellent livre qui est d'ailleurs devenu culte pour certains joueurs, et qui est également considéré comme l'un des chefs-d'œuvre de Ian Livingstone, comme quoi, même avec sa façon d'imposer ses règles (ennemis dont les compétences sont élevées, un seul chemin, objets nécessaires pour la réussite de la mission) il parvient quand même à écrire un bon livre. L'ambiance est les personnages secondaires sont les points forts du « Labyrinthe de la Mort », ainsi que quelques bonnes idées (Les Maîtres de l'Épreuve par exemple).

Note : 18/20

Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 914
Age : 29
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Ven 12 Aoû 2011 - 23:09

je viens de lire ce livre cette après midi. Voilà ma critique

comme dit plus haut ce livre est un classique de Livingstone. on doit y trouvé plusieurs objets (notamment 3). beaucoup d'autres sont intéressent pour éviter des combats. D'un autre coté, pour trouver ces objets, on passe par d'autre combats. trouvez le bug...

on y retrouve les principe de bases d'un bon LDVELH, des portes, des monstres et des trésors. Ici pas de ciel, uniquement des couloirs, des salles, des escaliers. Gros point positif sur les descriptions, on se laisse facilement prendre au scénario, les descriptions sont variées et réaliste. le style est noir, mais rien de choquant par rapport aux autres DF.

le scénario est quand à lui basique au possible il faut rentrer dans un labyrinthe réputé infinissable, et en ressortir vivant. Surtout que comme une cruche, vous acceptez d'y aller de votre propre chef. pas de quoi s’exciter grandement.

Niveau règle, rien de nouveau, combats classique, 3 caractéristiques. mais c'est un des premiers DF, pas besoin de plus.

Le gros point noir de ce livre est sans nul doute la difficulté. au moins4 ou 6 combats avec des habiletés proche de 11/12, perso j'ai triché au bout de 2 tentatives(avec 10 habilité, 23 endurance, 10 chance), et j'ai du faire plus de 6 ou 7 combats de plus. je vous laisse imaginer la difficulté. De plus c'est un onetruePath, c'est à dire que l'on peut arriver au bout de l'aventure et que sans les bons objets, on perd automatiquement.

ce livre est quand même sympathique, car il apporte quelques originalités : durant une partie du livre on doit faire équipe avec un autre champion, c'est agréable et ça change. même si les possibilités sont faible en terme de jeu, faire équipe avec un personnage donne un coté moins perso à l'aventure.

Après relecture l'aventure est quand même beaucoup plus simple. on sais comment se sortir de pas mal de situations embarrassantes sans trop de problèmes. malheureusement le chemin est très linéaire. on est obligé de faire équipe avec l'autre participant, sous peine de mourir à tout les coups par exemple.

note globale 15/20 c'est un DF classique, bien écrit, mais la difficulté jette un froid, surtout quand on n'est pas adepte de la triche.



Dernière édition par lewis le Dim 25 Mar 2012 - 21:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 42
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 13 Aoû 2011 - 0:57

Un baron fait construire un labyrinthe PRESQUE impossible, et offre une fortune à qui s'en sortira.
Le contrat est rempli: ce LDVH est extrêmement difficile. OTP, naturellement.
Cependant on y revient, encore et encore.
En partie à cause du défi qu'il représente.
En partie en raison de sa superbe ambiance: il n'y a pas une seule absurdité dans les péripéties, au contraire elles sont toutes prenantes et à leur place ( le SEUL Livingstone sans une absurdité ); le style est bon; on se sent vraiment dans ce mortel labyrinthe parsemé de pièges et aussi d'aides inattendues, ce que renforcent encore les sublimes illustrations de Ian McCaig.

Je pense après mûre réflexion que c'est le meilleur de tous les LDVH, et beaucoup sera pardonné à Livingstone pour l'avoir écrit. Incidemment, c'est aussi le seul où je n'ai même jamais DÉSIRÉ tricher ( ai-je dit que je ne l'ai pas encore réussi ? de toute façon j'ai presque autant plaisir à explorer les endroits que je sais être des fausses pistes ).


Note: 19,5/20 parce que je ne donne jamais 20, c'est contre mes principes.
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Mer 5 Oct 2011 - 22:28

Classique du livre dont vous êtes le héros, le Labyrinthe de la Mort porte bien ses presque 30 ans.
Pour une fois l'extrême difficulté est pleinement justifiée, de même que les pièges tordus : normal, le labyrinthe de Sukumvit c'est comme au casino, c'est la maison qui gagne à la fin.

Du moins jusqu'à ce que VOUS arriviez...

Réussir à déjouer les plans du Baron est très jouissif pour le lecteur, et si la survie sera difficile la récompense n'en sera que plus belle !

Le côté OTP se justifie complètement : dans un labyrinthe, il n'y a qu'une issue, c'est normal.
Le passage dans lequel on rencontre le barbare apporte un peu de personnalité au héros, autrement transparent, comme dans beaucoup de DF première époque.

Évidemment le background n'est pas très développé (c'est un huis clos après tout), mais ce qui serait ailleurs un défaut renforce le côté étouffant du livre.

un très bon livre, mon Livingstone préféré après l'ile du roi Lézard (en mettant Zagor à part)

Ma note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Lucifel05
Champion
Champion
avatar

Masculin
Cancer Buffle
Nombre de messages : 352
Age : 32
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Dim 25 Mar 2012 - 21:02

Le labyrinthe de la mort. Oeuvre culte de Ian Livingston. Même si aujourd'hui son principe peut sembler ultra classique, au jour de sa sortie il n'en était rien. Ce livre à d'ailleurs influencé beaucoup de travaux par la suite.

Ce labyrinthe, c'est en gros un couloir, porte, monstre, trésor. Cependant, l'ambiance est géniale. On se prend vraiment au jeu. Ici, la présence du One True Path est totalement logique. Il va vous falloir dessiner un plan pour le découvrir. En effet, vous allez devoir trouver des pierres précieuses, et les trouver du premier coup ne sera pas chose aisée. La dernière est d'ailleurs assez difficile à localiser et c'est là que le plan vous sera d'une grande aide. Je me suis vraiment régalé à la chercher. Une rencontre très marquante vous attendra vers le milieu de ce dédale, avec son dénouement émouvant. D'ailleurs je ne peut m'empêcher de me venger du Nain après ça, même si l'endurance me fait défaut. C'est juste impensable de continuer sans lui exploser la tronche. Et d'ailleurs c'est jouissif.

Si le début de l'aventure peut sembler facile, la difficulté des certains combats vous imposera quand même une très bonne Habileté, surtout vers la fin.
Un grand classique des défis fantastiques!

Note totale : 15,5
Revenir en haut Aller en bas
aumonier
gardien
gardien


Masculin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 317
Age : 39
Localisation : Sannois (95)
Profession : Emploi adminstratif
Loisirs : Football ; Ciné/Télé
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Lun 30 Juil 2012 - 0:22

Voilà enfin un livre qui donne tout son poids à la série Défis Fantastiques. Tous ceux qui l'ont précédé ont servi à mettre les choses en place, faire quelques tentatives d'innovation, présenter au fur et à mesure les choses telles qu'elles doivent être. Avec "Le Labyrinthe de la Mort", enfin, on entre dans le vif du sujet. Nous savons désormais comment fonctionne le monde des DF, et plus précisément comment Ian Livingstone, l'auteur, conçoit ses récits. Il reste à mettre en application nos acquis.

La mise en scène, l'introduction, sont magnifiques. Livingstone a imaginé une quête épique et crédible, à savoir l'idée folle d'un homme qui crée des épreuves mortelles et les rassemble dans un labyrinthe, puis défie quiconque de ressortir de ce labyrinthe, récompense à l'appui. L'épreuve devient vite une attraction locale, qui fait vivre la ville et acquiert une grande renommée, à tel point qu'elle est mentionnée dans d'autres ouvrages de l'auteur situé dans diverses parties du monde de Titan parfois éloignées de Fang ("L'ile du roi-lezard"...) A l'instar de nombreux auteurs et scénaristes (par exemple Stephen King dans "Running man" et "Marche ou crève" publiés dans les années qui précèdent), Livingstone utilise/dénonce donc la médiatisation croissante et le voyeurisme qui entourent de manière presque malsaine de plus en plus de sports, et préfigure jeux télés et autres qui mettent les participants sous pression, en danger, comme un retour aux jeux du cirque romains. En tout cas, la mise en situation est excellente, elle permet au lecteur de vraiment avoir envie de prendre part à cette épreuve - et donc de lire ce livre.

L'intérieur du labyrinthe est à la hauteur de l'idée initiale. On nous a promis des épreuves mortelles, des pièges, des combats, on est servi. On peut noter par exemple de nombreux animaux hostiles (mouche, abeilles, boa et même un dinosaure), des gardiens qui font vraiment tout pour vous faire échouer (à coup de combats, pilules et autres fléchettes paralysantes), et des concurrents qui veulent en finir avec vous car il ne peut en rester qu'un... A ce titre il est bien trouvé de faire se croiser les divers concurrents (assez logique) mais aussi de multiples autres personnages (ogresse qui tracte une nacelle, prisonnier à la main coupée, maitres de l'épreuve...). La variété des rencontres cadre parfaitement avec l'idée de base, et l'ensemble montre que l'auteur a une imagination fertile qui en fait un bon scénariste à défaut d'un écrivain de génie.

Alors que la difficulté était restée plutôt mesurée dans les opus précédents, dans ce livre on atteint un stade supérieur. Les tentatives devront être multiples car si les objets indispensables sont peu nombreux, les trouver sera assez long et compliqué. Les paragraphes fatals sont nombreux, et souvent imprévisibles, obligeant un joueur consciencieux à reprendre du début tout en sachant quel endroit il lui faudra éviter désormais. Les combats sont légion et, surtout vers la fin, face à des adversaires coriaces. Quand au fameux bon chemin, ici ce n'est plus un mythe. Si on ne prend pas la bonne route, on ne trouve pas ce qu'il faut, et on a échoué. Et les fausses pistes sont nombreuses. Dès l'entame, on a trois chemins possibles, et un seul doit être emprunté. Un long tronc commun (chaque alternative se révèle être un cul-de-sac) donne l'illusion de ne pas pouvoir se tromper, puis de nouveau on se retrouve à faire des choix, parfois forcés en fonction de notre parcours initial, et qui là encore s'avèrent cruciaux. Chaque échec donne en tout cas envie de recommencer car chaque chemin s'avère très différent, et surtout le bon chemin s'avère le plus riche, le plus long, les fausses pistes rendent l'aventure beaucoup plus courte.

Pour moi "Le Labyrinthe de la Mort" représente la quintessence des LDVELH de ma jeunesse. Incarner un aventurier lancé dans une quête solitaire et compliquée est un rêve pour le lecteur que je suis. Même si celà nécessite de s'y reprendre à plusieurs fois, on nous donne envie de recommencer encore et encore jusqu'à avoir trouvé le bon trajet et les bons objets. Livingstone a signé là un grand livre qui a permis de donner des lettres de noblesse au genre, et qui sera souvent copié par la suite. Mais rarement égalé.

Ma note : 18/20
Revenir en haut Aller en bas
Antares
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Féminin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 2567
Age : 20
Localisation : Titan City
Profession : Etudiante au Monastère Kaï
Loisirs : Ecouter du métal et coiffer des poneys
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Lun 11 Fév 2013 - 21:35

Classique des classiques, tout ou presque a été dit sur Le Labyrinthe de la Mort.

Inutile de s'attendre à un scénario ébouriffant d'originalité et à des personnages dotés d'une grande personnalité.
Non, ici on dispute une compétition, c'est l'aspect "jeu" qui prédomine. Un jeu particulièrement dangereux, mortel même (la couleur est annoncée dès le titre) où les règles sont injustes et l'espoir de triompher infime.

Et pourtant, on est pris dès l'introduction et on relève le défi. Et on y revient, malgré les chausse-trappes innombrables. Tel Sukumvit, Livingstone a conçu son livre avec un soin machiavélique, en le truffant de PFA, de pièges retors et d'ennemis aux stats impressionnantes. Et on appréciera l'imagination dont il a fait preuve pour certaines énigmes et créatures. Le fait de pouvoir croiser tous les autres concurrents qui nous précèdent ou nous suivent donne un supplément d'âme à l'aventure, en apportant son lot de drame et d'humour.

Les illustrations sont remarquables: elle subliment les monstres et nous font apparaître l'intérieur du Labyrinthe dans toute sa sinistre beauté...

Si vous décidez de vaincre ce livre sans soudoyer vos dés, il va falloir s'armer de patience et de détermination. Et prier que la chance soit avec vous lors du tirage de vos caracs! Jamais la formule d'intro des DF: "n'importe quel joueur, même si ses points de départ sont faibles, peut trouver très facilement la voie" n'a parue aussi fausse! ^^

Mais la satisfaction sera à la hauteur du défi proposé: immense.

Malgré son extrême difficulté, c'est un must pour tout fan de la série DF.

Note: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Napalm
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 38
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 5 Oct 2013 - 22:24

Livre réputé difficile dont je suis sorti vainqueur du premier coup, comme quoi la résolution de donjons ne me fait pas trop peur et d'ailleurs, je suis vite rentré dedans.
Malgré un scénario archiclassique, de nombreuses bonnes idées font de cet opus un peu autre chose qu'un jeu vidéo transposé en ldvleh: on découvre ce labyrinthe que l'on explore avec un certain plaisir, pour ne pas dire un plaisir certain. la variété des créatures rencontrées et la beauté des illustrations ont fini de faire passer un bon moment à l'amateur de bestiaire et d'ambiances humides et sombres que je suis depuis bien longtemps.
Un petit traumatisme: la mort d'Ibgut le gnome, seul "monstre" sympathique du donjon sur la fin m'a presque autant attristé que celle du cheval Artax de l'histoire sans fin. Dommage, si ce livre n’avait pas été un one shot, je l'aurais bien vu conseiller et serviteur de mon héros^^.
Bon, ce donjon divise la communauté des lecteurs mais à mon sens , il remplit quand même globalement sa mission.

NOTE: 15/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Mer 16 Oct 2013 - 23:38

J'ai lu il y a quelques jours un livre qui parlait d'un labyrinthe avec un seul gagnant à l'arrivée (sauf que c'était pas un LDVH mais un roman avec une happy end et un scénario extra). Je me suis dit qu'il serait temps de ressortir ma plume et de commenter ce type de livre mais en version LDVH. Je commenterai ainsi ce tome ainsi que son successeur "l'épreuve des champions".

Personnellement j'avais peur d'être déçu après avoir lu le roman. En réalité, pas du tout.
Le scénario commence avec plusieurs candidats qui s'engagent dans un labyrinthe dont personne n'est jamais revenu. Serez vous le premier à y parvenir? Et la récompense est de taille: 10000 pièces d'or offertes par le créateur de ce labyrinthe. J'aurais préféré personnellement un scénario semblable à ce lui du roman que j'ai lu mais bon, l'un des deux aurait été accusé de plagiat. Donc il n'y a aucune surprise à la fin: vous recevez votre récompense. Il est vrai qu'avec ce type de livre, il est compliqué de faire un excellent scénario mais quelques améliorations auraient pu être apportées.
Parlons maintenant du labyrinthe. les lieux sont nombreux et variés. On peut tout explorer. A noter que vous ne mourrez pas si vous avez pris un mauvais chemin mais ce seront vos actions qui détermineront ce facteur. Je n'ai fait que le livre deux fois et je suis arrivé à la fin en prenant des chemins différents. Ce livre est pour moi un semi OTP. Certes il est nécessaire de trouver trois joyaux pour arriver jusqu'au bout mais que tous les chemins y mènent. Trouver les trois joyaux du premier coup est extrêmement difficile mais vous êtes prévenu qu'il vous faudra plusieurs essais pour y parvenir. Aprè,s il vous faut des objets spécifiques pour combattre les monstres. A noter aussi que notre habileté change et que l'on peut de ce fait combattre les monstres ayant une habileté de 10 sans problème. Les combats sont bien dosés et tout à fait faisables. Mon seul regret sont les deux derniers combats. Ce sont les plus difficiles mais il n'y a aucune récompense. J'aurais préféré en combattre un seul avant l'épreuve du joyau puis après avoir réussi, combattre le second dans l'arène une fois que l'on est sorti pour pouvoir toucher la récompense.  
Dans le labyrinthe, il est possible de faire équipe avec d'autres candidats. J'ai adoré ce concept, un peu comme le roman que j'ai lu où des alliances s'installent. Par contre, on a l'impression que ces derniers sont de vrais boulets car tous les choix qu'ils nous conseillent sont mauvais. J'aurais préféré un équilibre.
Concernant la jouabilité, il y a une sorte de master mind. j'ai été agréablement surpris par ce concept. En revanche, trois joyaux ce n'est pas assez. j'aurais préféré un master mind de ce type avec 4 joyaux et moins de perte de points d’endurance.
Un point pas très logique: le maître des jeux que l'on rencontre en dernier qui connait le labyrinthe comme sa poche meurt bêtement suer un piège soit disant qu'il était pressé de sortir. pas très crédible quand même.

Un bon LDVH pour ceux qui aiment les histoires de labyrinthe.
Note:  16,5/20    


Dernière édition par titipolo le Mer 24 Fév 2016 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 41
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 11 Jan 2014 - 16:31

Et voilà! Réussi d'une traite sans jamais mourir...

Mouhahaha! Mort plus d'une dizaine(vingtaine?) de fois , je n'ai fait que recommencer! Entre les morts subites et les morts au combat... Donjon très difficile!

Mais vivant , d'entrée l'épreuve donne du piment à notre exploration et l'on comprend assez vite que les pierres précieuses ont une importance capitale. Ce donjon tient en haleine et le passage avec Throm est magnifique tout comme son dénouement. Intelligence et force sont nécessaires en plus des pierres précieuses pour aller au bout. Pour l'instant le DF(sur les six premiers volumes) qui m'a procuré le plus de plaisir et un donjon supérieur et mieux abouti que le Sorcier de la montagne de feu.

18,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Kirsch
Apprenti
Apprenti
avatar

Masculin
Cancer Chèvre
Nombre de messages : 30
Age : 26
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Jeu 1 Mai 2014 - 12:56

Le Labyrinthe de la Mort...  Shocked 
On me l'avait offert à mon 15ème anniversaire, je n'avais pas franchement aimé, et je viens de retenter l'expérience, ça ne m'a pas plus bouleversé...  silent 

Le scénario est basique : le héros fait partie d'une troupe de guerriers tentant de triompher du labyrinthe construit par un baron dérangé.
Ainsi, le scénario et l'ambiance sont réduits à leur plus simple expression. L'auteur, par un goût du gore, tente de marquer les esprits, et de doter son livre d'épouvante et de vivacité. L'effet ne marchera pour pour les amateurs du genre, il n'attirera pas d'autres admirateurs. Le livre n'est pas mauvais, il est juste conventionnel, et manque de surprises dans ses situations et ses décisions pour le héros.
L'obligation de trouver trois pierres indispensables pour sortir vivant du labyrinthe n'est hélas pas récompensée par un dénouement intéressant.

Ma note : 11/20
Revenir en haut Aller en bas
Rahlyx
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   Sam 8 Nov 2014 - 15:22

Enfin, je me décidé à rentrer dans ce labyrinthe...
J'en ai beaucoup entendu parler, en bien comme en mal, et il me tardait de me faire mon propre avis.
Tout le monde connaît le scénario et le déroulement du jeu donc je vais aller à l'essentiel.

Dans sa catégorie de dungeon-crawler il est redoutable d'efficacité: superbe ambiance, rencontres variées, et bon équilibre entre pièges/monstres/trésors.
Evidemment c'est un OTP, et comme aucun indice ne nous est donné, il va falloir refaire plusieurs fois l'aventure pour trouver les éléments obligatoires à notre victoire.
Pas d'inquiétude à avoir, le labyrinthe est vraiment grand, et c'est un réel bonheur d'en explorer tous les recoins.
Mention spéciale pour les rencontres avec les Maîtres et nos concurrents, on s'y croit vraiment.

Mais.....alors qu'on s'approche de notre but final, tout par en live!
Dès l'affrontement avec le monstre des abîmes, l'équilibre qu'avait si soigneusement instauré Livingstone vole en éclat.
On a droit a 4 affrontements successifs d'habileté 11 et 12, suivi d'une sorte de code que l'on a une chance sur neuf de réussir, sous peine de voir ses PE baisser drastiquement.

Je comprends le but de l'auteur: rajouter de la difficulté pour augmenter la durée de vie du livre.
Mais le problème est que, pour avoir une chance de terminer l'aventure, on est obligés de jouer avec une FA de 12, voir 11 avec de bons tirages aux dés. Et dans ce cas, tous les affrontements précédents n'ont plus aucun intérêt.

Du coup on se retrouve, au choix, avec un livre excellent mais impossible à terminer; ou à l'inverse plat mais avec un peu de challenge sur la fin.... Sad
Je sais que c'est un problème récurent des DF, mais je m'y fait pas. Je vais sûrement modifier les stats d'habileté des derniers ennemis pour lui redonner  du sens.

15/20
18/20 (après ajustements)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 06- Le labyrinthe de la mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
06- Le labyrinthe de la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 06- Le labyrinthe de la mort
» Le Labyrinthe de la mort Rpg
» A quoi ressemblent vos Feuilles d'Aventure?
» Sukhumvit, le nom vient de là ?
» Le Labyrinthe de la Mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit