La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 05- La cité des voleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 05- La cité des voleurs   Lun 7 Mar 2011 - 22:08

DEFIS FANTASTIQUES

LA CITE DES VOLEURS


RESUME :


La terreur s’est abattue sur la ville de Silverton depuis que Zambar Bone et ses Chiens de Lune, assoiffés de sang, y exercent leurs méfaits. Les paisibles marchands de la cité ont besoin d’aide et c’est VOUS, l’aventurier intrépides, qu’ils vont appeler à la rescousse.
Votre mission vous conduira au long des rues sombres et sinueuses du Port-du-Sable-Noir où les créatures de la nuit guettent dans l’ombre le voyageur imprudent. Et si vous parvenez à traverser la ville, vous devrez alors affronter l’infâme Zambar Bone lui-même, retranché dans sa place forte…



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2900
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mar 8 Mar 2011 - 11:54

Cinquième opus de la série, la cité des voleurs permet de découvrir le Port-de-Sable-Noir, une ville très importante dans la géographie titanienne. Refuge de tous les malandrins et vides-goussets de Titan, la ville est gouvernée par le seigneur Azzur, dont les mercenaires font régner la terreur dans les rues.
C’est pourtant dans cet abominable endroit que notre héros va devoir se rendre. En effet, la fille du maire de Silverton, une ville voisine, a été enlevée par le maléfique Zambar Bone. Un seul homme est capable d’abattre le Prince de la Nuit : Nicodème. Problème : il habite la cité des voleurs. Voilà notre mission, qui est encore une fois bien simpliste. Mais je tiens à signaler que l’introduction est vraiment bien écrite, et installe parfaitement une ambiance de peur et de crainte.
L’histoire se déroule en deux parties bien distinctes, de tailles inégales. La première se déroule dans le fameux Port et occupe facilement les 4/5 du livre tandis que la seconde nous permet de visiter le repaire de Zambar Bone.
Après quelques péripéties, on rencontre vite Nicomède qui nous apprend, une fois n’est pas coutume, qu’il faut dénicher plusieurs ingrédients pour pouvoir éliminer le Prince de la Nuit. Bref, vous l’aurez compris, fini l’exploration sans soucis : nous voilà reparti sur un one-true-path. Cependant, à l’image de la forêt de la malédiction, les combats ne poseront pas de problème majeur et les risques de morts subites sont assez rares.
L’ambiance de la cité est, il faut bien le dire, peu prenante et passe surtout à côté de la plaque : on n’a pas vraiment la sensation de se trouver dans la ville la plus crapuleuse qui soit. Malgré un grand nombre de personnages rencontrés, le livre est assez plat dans l’ensemble et manque une fois de plus de moments véritablement forts. La recherche des ingrédients est heureusement assez prenante et sauve le livre de l’ennui le plus total.
Cependant, malgré toutes mes critiques, cette première partie est tout de même la plus intéressante. Vous allez comprendre pourquoi.
Une fois que l’on a traversé la ville, on se dirige vers la Tour Noire, le repaire de Zambar. Si l’on n’a pas réuni tous les ingrédients, on tombe sur un paragraphe de fin d'aventure, ce qui est ridicule au vu de la suite du livre. En effet, Nicomède nous envoie soudain une lettre pour nous en annoncer une bien bonne : sur les trois ingrédients récoltés (cheveux de sorcière, perle noire et fleur de lotus), deux seulement sont utiles. Et, bien entendu, Nicomède ne nous dit pas lesquels. Ce qui nous fait 2 chances sur 3 de perdre le combat final ! Rien que pour ça, le livre ne mérite pas une bonne note.
La deuxième partie se révèle quand à elle très rapide : on monte un à un les étages de la Tour, à la recherche de Zambar Bone. Le personnage de ce dernier est très peu développé et manque beaucoup de charisme à mon goût. De plus, on ne le combat pas, puisque seuls nos ingrédients peuvent l’achever.
Le paragraphe final est, à l’image de l’introduction, bien écrit et conclue bien une aventure pourtant moyenne.

Bref, à l’image du sorcier de la montagne de feu, la cité des voleurs me paraît de moins en moins prenant au fil des lectures. Le livre est simpliste, difficile, et ne parvient pas à mettre en place une ambiance mal famée. Restent une recherche des ingrédients intéressante et quelques bons passages. Se situe juste au dessus de la moyenne des Défis Fantastiques.

Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
Donald S
Canard Teigneux
Canard Teigneux
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2526
Age : 39
Localisation : Normandie.
Date d'inscription : 03/12/2010

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mer 9 Mar 2011 - 11:56

Bof, sans plus...
Ian Livingstone n'est décidément pas l'un de mes auteurs préférés pour l'instant.Les longues description détaillées sont vraiment pas son truc,et faut vraiment se contenter du minimum syndical pour s'immerger dans l'histoire.
Avoir mis le repaire de Zanbar bones en dehors de la ville n'est franchement pas une bonne idée,cela coupe le rythme de l'aventure du récit.
Dommage,car cette cité portuaire mal-famée a vraiment des attraits.

Note:11/20
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9440
Age : 45
Localisation : Loin, très loin...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, seigneur des déserts et maître des intersections
Loisirs : Enjoy the silence
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LA CITE DES VOLEURS   Mer 9 Mar 2011 - 22:24

Un DF interessant, car se situant à 80% en milieu urbain. Après une introduction trés bien écrite, en route donc pour Port-Sable Noir, la cité des voleurs. Une ville entière comme terrain de jeu et quelle ville ! On s'y perd facilement et la grande force du livre, c'est que même au bout de la dixième lecture, on a l'impression qu'il y a encore des endroits où l'on n'est pas passé.
Par contre, pour l'ambiance "mal famée" ou inquiétante, c'est pas terrible... Et les voleurs, on en voit pas beaucoup. Mais l'ensemble reste trés agréable à explorer.
Malheureusement, les choses se gâtent vite... Le coup du tatouage sur le front, figurant une licorne sur fond de soleil levant... Mais bon, passe encore. Le ratage complet revient à la dernière partie, incroyablement bâclée et expédiée. La réussite finale est uniquement décidée par la chance : soit on tombe sur la bonne formule et c'est bon, soit on se plante et c'est la mort assurée. Après une aventure en milieu urbain réussie et attractive, l'auteur foire complètement son livre en quelques paragraphes et vous dégoûte de recommencer si vous vous êtes planté. Vraiment dommage.
13/20
Revenir en haut Aller en bas
Milos
seigneur de guerre
seigneur de guerre
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1936
Age : 39
Localisation : Rouen
Profession : Aventurier
Loisirs : Jeu de role, gamebooks, bodybuilding
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Sam 12 Mar 2011 - 9:57

Cinquième volume des Défis Fantastiques, La Cité des Voleurs est une véritable perle née de l'imagination de Ian Livingstone, remarquable en de nombreux points.
Nous y retrouvons un aventurier solitaire rodant près de Silverton. A son arrivée, il y apprend que la fille du maire est convoitée par Zambar Bone, l'incarnation de la mort. Seul un homme est capable d'abattre cet être, Nicodemus, mais il vit au sinistre port du sable noir. Après l'avoir retrouvé, ce sera à nous de détruire le prince de la nuit.
L'aventure se déroule donc dans le port et aux alentours (Silverton pour l'introduction et la tour de Zambar Bone pour la dernière partie) et elle n'est pas aisée puisqu'il faut mettre la main sur divers objets nécessaires à l'élimination de ce dernier.

La description du port est très précise et les lieux variés, les illustrations de Ian McCaig sont magnifiques et nous plongent dans l'ambiance néfaste de la cité ; le background est absolument impressionnant.
Impressionnant comme le nombre de personnages secondaires présents dans le port, sans doute le record de la série. Outre Nicodemus et Owen Carralif, le maire, nous ferons connaissance avec pratiquement tous les marchands et artisans importants, l'interaction avec eux est très grande et renforce l'ambiance (les gardes grincheux et Grosnez en sont le parfait exemple).

Les combats sont très équilibrés, ils dépendent principalement de notre volonté plutôt que de la linéarité du scénario. Le bestiaire est très varié et nous mettra en prise avec des humains, des semi hommes et des bêtes ; n'oublions pas les forces du mal de Zambar Bone.
L'opus est toutefois assez difficile et l'exploration de la cité est longue, d'autant que le prince de la nuit est quasi invulnérable mais tout cela reste jouable.
En résumé nous avons là une excellente aventure en milieu urbain qui nous donne la possibilité de visiter le port du sable noir mais qui nous oblige à être très minutieux pour récolter les objets indispensables à la victoire.

Intérêt : 16/20
Difficulté : 74%
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Sam 12 Mar 2011 - 12:57

La cité des voleurs m'avait marqué à l'époque grâce à une couverture très très aguicheuse et effrayante. En effet, voir ce squelette avec cette faux relève de la bonne grosse jaquette de film d'horreur et cela n'était pas pour me déplaire. C'est donc avec une certaine avidité que je me suis lancé dans l'aventure au sein de Sable-noir ville bien craignos.

L'aventure est assez accrocheuse, on change des balades dans la forêt ou des labyrinthe souterrain tortueux et on s'attaque à une ville bien remplie avec des personnages plus ou moins sympathiques. Le premier but de la mission est de trouver un mage du nom de Nicodème pour qu'il nous file ce qu'il faut pour tuer le méchant Zambar Bone. Le trouver sera déjà un peu pénible, mais finalement on peut y arriver sans trop de problème une fois les indices réunis. Par contre, la difficulté va aller crescendo pour réunir les ingrédients qu'il nous faut et cela relève parfois d'une chance assez pénible. De plus, le fait de se trouver avec un tatouage sur le front n'est pas des plus agréables et on se sent un peu ridicule. La ville est bien décrite, on ressent une atmosphère glauque et malsaine au sein du port et cela change des opus précédents. Certains passages sont assez sympathiques comme les petites créatures qui joue au Bayse-ball, et d'autres le sont moins avec la sorcière dans les égouts si je ne me trompe pas.

Le seul problème avec ce livre, c'est que la fin semble bâclée. En effet, si la ville est bien décrite et l'interaction assez grande avec certains personnages, la deuxième partie dans la tour de Zambar Bone est très vite expédiée et c'est vraiment dommage. On se retrouve dans une simple tour, assez vide et pas très dangereuse recelant par contre des chiens de lune vraiment coriaces. De plus, la fin reste de la pure chance et cela n'est pas l'idéal pour ce genre de livre, car recommencer un livre jeu et recommencer les paragraphes n'est pas super amusant.

Les illustrations, quant à elles, sont vraiment biens et rajoutent une atmosphère assez sombre à l'ambiance urbaine du port de Sable-noir.

Au final, je dirai que la cité des voleurs est le meilleur opus de ce début de série et qu'il permet d'apercevoir la progression que vont prendre les défis fantastiques par la suite, notamment avec le labyrinthe de la mort et l'île du roi lézard. Je conseille donc vivement.

Note: 15/20
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9915
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Dim 13 Mar 2011 - 1:20

Peut être le meilleur DF urbain, l'ambiance urbaine est vraiment bien rendue dans cet opus, le gros point positif c'est que l'on peut explorer le Port-de-Sable-Noir dans tous les sens, ce qui est plutôt agréable.
En refaisant l'aventure on découvre de nouveaux endroits, de nouvelles embûches et on fait des nouvelles rencontres, bonnes ou mauvaises, les rues et ruelles de cette cité sont vraiment mal famées et on le ressent bien, les périls sont nombreux.
En effet le danger nous guète derrière chaque porte, au coin de chaque rues, comme d'habitude Livingstone sait très bien changer d'univers et d'atmosphère dans chacun de ses livres, et c'est toujours à ce niveau là une franche réussite.
L'exploration de la cité est donc le point fort du livre, à nous de bien trouver les ingrédients et objets adéquats pour finir sa mission, sans oublier ce fichu tatouage...
Le gros bémol à mes yeux c'est la combat final contre Zambar Bone avec les trois ingrédients, dommage qu'il n'y ait pas de face à face à l'épée, je trouve ça assez frustrant. Les illustrations de McCaig sont comme d'habitude superbes et nous plongent bien dans l'univers de la cité et de ses dangers.
La partie finale hors de la ville n'est pas top non plus, dommage de devoir sortir de la cité pour affronter le boss final, en grimpant en haut de sa tour, ça gâche un peu le plaisir, voir même beaucoup, sinon on aurait la un livre ultime, quel dommage, reste quand même une belle réussite urbaine.

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13645
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Dim 13 Mar 2011 - 21:01

Ce tome est un des DF que je conseille aux debutants car pas trop difficile. Vous serez obligé de bien farfouiller pour trouver les ingredients necessaire pour abbattre Zanbar et c'est la que reside le point fort du livre : l'exploration de la ville et des bas fonds.
L'ambiance de la ville est bien retranscrite et a chaque rue on tombe sur des PNJ ou des malfrats, les illustrations sont plutot réussies. Le seul bemol de la 1ere partie je trouve que c'est le tatouage que l'on est obligé de se faire en plein front qui est largement ridicule...

Le gros moins de ce livre vient de la seconde partie qui parait tres fade et tres courte (400§ max oblige ?), dommage car cela gache un peu le gros potentiel du livre.

Note : 15/20 (aurait pu avoir 18 si la 2e partie avait été plus fournie)
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
le Zakhan noir
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1357
Age : 43
Localisation : Aubervilliers
Profession : devantunordinateurucien...
Loisirs : foot, jeux sous toutes leurs formes, ciné, beuveries, chaleur humaine
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mar 15 Mar 2011 - 10:03

La Cité des voleurs
Ian Livingstone is back !

Nous allons visiter une cité hostile et tortueuse, repaire des tous les coupe-jarrets du coin : Port Sable Noir !

Bien sûr, nous allons devoir faire des choix de rue, et devinez quelle est la direction qu’il faut prendre pour réussir ? Allez allez… un petit indice, c’est pareil que dans chacun de ses bouquins…

En tout cas, nous sommes très curieux et aimons visiter ces maisons délabrées où l’on fait souvent de mauvaises rencontres. Certaines d’entre elles sont toutefois vraiment réussies, et cela sauve quand même le bouquin de ce qui va suivre…

Car, autant pout satisfaire ses pulsions d’ « Otépéiste » pathologique, Livingstone trouvera le cadre parfait dans le volume suivant, autant ici, il déforme à tel point l’aventure que ça en devient risible

Déjà, bon, on va aller trouver Nicodème sous son pont… ok. Ce très puissant magicien ne nous offre pas son concours actif le salaud ! C’est un peu comme Yatzromo :capable de vous transformer en crapaud sans lever le petit doigt, mais pas foutu de lever son cul de son rocking chair pour nous aider à localiser le marteau, dans une forêt où pourtant il ne craint rien)

Donc super Nico nous envoie dans une quête d’objets indispensables ET un tatouage…

Alors bon, déjà, le coup du tatouage, purée, mais pas besoin de paragraphes… on doit forcément en trouver une boutique dans une ville de marins bordel ! Suffit de demander !

Ensuite, le coup du « avez-vous les 3 ingrédients ? non ? votre aventure est terminée ! alors qu’on apprend trois mètres plus loin qu’il n’en faut que 2, et que finalement, on avait peut-être la bonne combinaison, et qu’ai lieu de rentrer chez nous l’épée entre les jambes, on aurait pu sauver nos chers paysans fortunés, c’est à s’enfouir la tête dans du sable noir…

Et la conclusion, écrite en dix minutes par Livingstone sans doute dans un métro londonien bondé, ne restera pas dans les annales, à part pour la confrontation sonore avec ce nom qui pourrait arriver à faire rire même Margaret Thatcher (qui à la réflexion, s’amusait aussi beaucoup quand Pinochet torturait ses opposants) : Zambar Bone !

Zambar Bone est d’ailleurs en ce moment en tournée avec le cirque Pinder, aux côtés de Malbordus, l’homme-latrine, et Aka Ranth, le champion du monde des énigmes mathématiques…

Intérêt : 12/20 (pour la narration urbaine, la seconde partie étant heureusement assez chiche en paragraphes)

Difficulté : à arriver au bout : 50%
Avec tous les ingrédients : 75%
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Dim 20 Mar 2011 - 21:09

Apres une belle introduction , nous voici plongée dans les ruelles sordides du port du sable noir à la recherche de Nicodème. L’ambiance y est fabuleuse.


On y fait beaucoup de rencontres intéressantes. Outre Nicodème, les gardes de la ville, les commerçants… On en oublierait presque notre mission et on se prendrait presque pour un touriste, si le danger ne nous guetter pas à chaque coin de rue.
Si on a tendance à oublier la mission c’est que celle ci reste assez classique. Empêcher de nuire le grand méchant qui terrorise une pauvre ville sans défense. La confrontation avec Zanbar Bone est loin d’être inoubliable après tout le mal que l’on s’est donnée pour réunir les éléments nécessaires à le vaincre… Mais de toutes façon ZB n’est qu’un prétexte à la visite de la cité des voleurs et de ce coté la on est pas déçu !

Points positifs :
-La foule de personnage secondaire
-L’ambiance du port du sable noire
-La recherche des ingrédients anti ZB
-Un livre qui semble jouable même avec des caractéristiques assez faible

Points négatifs :
-Un adversaire final peu charismatique
-La partie après la sortie de la cité est bien fade comparé à la partie dedans
-Le choix au pif dont dépend le succès de la mission

14/20
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Lun 21 Mar 2011 - 23:11

un DF coup de coeur puisqu'il s'agit du premier que j'ai fini, du coup l'effet nostalgie risque de beaucoup jouer sur la note finale Mr. Green

la première partie dans le port de Sable Noir (lieu devenu culte dans le monde des DF) est très réussie, je me suis vraiment senti absorbé dans ce milieu urbain qui fourmille de rues, de gens, de recoins différents et du coup de bien des dangers également !

La ballade dans le port est tellement bonne que lorsqu'on fini par en sortir pour finalement aller défier Zambar Bone on sent que la mayonnaise ne prend plus aussi bien et qu'on se retrouve dans un porte/donjon/trésor classique ou il n'y a pas de moments aussi marquant que dans le port

alors ce qu'on retiendra de "La cité des voleurs" c'est sa couverture magnifique et la partie Sable Noir; la traque de Zambar Bone restant plus anecdotique mais en fait quand même l'un des premiers DF marquant de la série.

NOTE : 15/20

_________________

Revenir en haut Aller en bas
segna
Suceur de Sang
Suceur de Sang
avatar

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 1133
Age : 40
Localisation : Une sombre traboule...
Profession : Testeur
Loisirs : chant + percus
Date d'inscription : 26/10/2004

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Lun 9 Mai 2011 - 13:24

Deuxième opus signé Ian Livingstone, cette aventure nous propose d'évoluer dans un milieu urbain, le Port du Sable Noir. L'aventurier que nous incarnons a en effet accepté d'aller occire le Prince de la Nuit dans son antre, moyennant espèce sonnantes et trébuchantes.

Mais pour envoyer ad patres l'affreux personnage qui commandite des raids nocturnes dans la campagne environnante, il va falloir quérir l'aide d'un puissant mage, car lui seul possède les informations nécessaires pour avoir une chance de triompher. Et où habite-t-il, ce précieux allié ? Bingo, dans la Cité des Voleurs.

Une fois ce contexte posé, passons au contenu. L'aventure n'est pas spécialement difficile. Fidèle à ses habitudes, Ian Livingstone propose une aventure facile à cartographier, et les conditions nécessaires à la réussite de la mission ne sont pas difficiles à réunir, du moins, pas du fait de design de l'aventure. Je dirais que, en deux ou trois tentatives, le lecteur aura identifié la localisation des objets nécessaires. La partie finale, dans la tour de Zambar Bone, est en revanche plus délicate, la moindre erreur se payant par une défaite.

L'ambiance dans la cité est bien rendue, on sent vite qu'on risque de se faire dépouiller ou arnaquer à tous les coins de rue, même s'il reste encore beaucoup d'habitants bienveillants, crédules voire honnêtes. Quelques objets disséminés ici ou là peuvent compenser une faiblesse de votre personnage, ce qui est appréciable. Prenez garde cependant à gérer judicieusement votre pécule... Plusieurs trajets à travers la ville sont possibles, avec chacun ses avantages et ses inconvénients, ce qui apporte un plus lors des relectures.

Néanmoins, le principal défaut de cette aventure réside à mon avis dans le fait que de faibles personnages, autant à cause de leur total d'habileté qu'à cause de leur total de chance, ont fort peu de chances de terminer l'aventure vivants, ce qui est regrettable. A titre indicatif, je vous conseille d'employer les aventuriers possédant moins de 9 en Habileté et moins de 8 en Chance à repérer les lieux en leur faisant faire toutes les bêtises qui vous passent par la tête, car il est fort peu probable qu'ils survivent à cette aventure.

En résumé, un livre où l'exploration est gratifiante, une aventure offrant plusieurs parcours possibles, avec toutefois peu d'aspects stratégiques et dont le succès dépend un peu trop des caractéristiques du personnage.

Gameplay : faible
Part des stats et du hasard : élevée
Difficulté : très faible
Replay value : bonne

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://traboule-segna.fr
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Sam 28 Mai 2011 - 10:59

Ahh !!, « La Cité des Voleurs », un classique de Ian Livingstone… du moins, pour moi. Il fut l'un des premiers livres qui a été lu par mes yeux de jeune lecteur, et je trouve qu'au fil des années, il n'a pas perdu son charme. C'est toujours le même bonheur d'arpenter ces rues mal famées et ces ruelles inquiétantes, où le danger rôde à chaque tournant. On peut dire que le Port du Sable-Noir porte très bien son nom. L'ambiance est vraiment bien décrite et c'est avec un réel plaisir que nous nous lançons dans cette périlleuse aventure. Périlleuse aventure car non seulement il faudra traverser sain et sauf la Cité des Voleurs, mais il faudra également vaincre les périls de la Tour Noir de Zanbar Bone, Prince de la Nuit. Bien que je préfère largement la première partie, le livre reste bon du début à la fin et ne s'essouffle jamais. De plus, quelques personnages secondaires renforcent le background, comme les gardes Trolls du Seigneur Azzur et le Magicien Nicodème entre autres. Mais comme d'habitude avec Ian Livingstone, un seul chemin permet de trouver les bons articles, en l'occurrence une fleur de lotus, des perles noires et une mèche de sorcière. Ceci est également un prétexte pour nous faire fouiller cette ville dans les moindres recoins. Le passage dans la Cité des Voleurs prend environ les ¾ du livre mais on ne s'ennuie jamais. Déjà car il y a beaucoup d'action (certains ennemis seront assez féroces, mais de ce côté-là, le livre reste encore assez équilibré) mais aussi parce que la ville est truffée de traquenards. Et attention, si vous espérez entrer dans une échoppe quelconque, ce n'est pas toujours qu'on vous accueillera à bras ouverts ! Et je dois dire que l'introduction est l'une des meilleures de Ian Livingstone, elle est vraiment prenante et fichtrement bien écrite. Par contre, le point négatif est lors du combat final, pour tuer Zanbar Bone, nous devons faire un mélange entre deux des trois ingrédients, sans qu'un seul indice ne soit donné. En fait, on y va au feeling ou au petit bonheur la chance. Rien que là, nous avons 2 chance sur 3 de mourir. Pour les passages qui ont retenu mon intérêt, je citerai le prologue, la traque de la sorcière, la visite des différents magasins et les diverses rencontres au sein de la Cité des Voleurs. Pour terminer, les illustrations sont vraiment sublimes et collent parfaitement avec cette atmosphère un peu glauque.
En résumé, l'un des meilleurs ouvrages de Livingstone à lire au moins une fois, car ce tome possède un bon background et une bonne ambiance, des personnages secondaires intéressants, de nombreux combats et une bonne intrigue. De plus, visiter la Cité des Voleurs est un pur régal. Toutefois, un léger goût de frustration peut survenir à la fin si vous avez fait le faux mélange. Toutes ces péripéties pour rien…

Note : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mer 6 Juil 2011 - 22:07

Une déception que cette Cité des Voleurs.
C'est l'un des premiers livres de la série, et j'ai envie de dire que cela se voit !

Pourtant le récit ne commence pas trop mal, et puis une aventure urbaine était un cadre propice à me plaire.
Mais l'ambiance crapuleuse n'est absolument pas palpable (il y a quelques rencontres ça et là, mais pas vraiment de sentiment de menace réelle (Kharé-Cityport of Traps de S. Jackson fera incomparablement mieux dans le registre).

Ensuite Nicodemus nous envoie dans une recherche d'ingrédients, avec une absurdité complète : le coup du tatouage.
La licorne au milieu d'un soleil, et sur le front en plus, c'est très seyant il est vrai !

Et puis le sorcier sénile qui ne se souvient plus de la bonne formule, sans aucun indice pour trouver la bonne combinaison, c'est très moyen. (Le gag aurait été qu'il dise : "ah, et puis le tatouage, ce n'était pas une licorne qu'il fallait mettre en fait...")

La confrontation finale est très plate :
Spoiler:
 
Un livre qui n'accroche la moyenne selon moi que pour les bonnes idées de la première partie.

Ma note : 11/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Lucifel05
Champion
Champion
avatar

Masculin
Cancer Buffle
Nombre de messages : 352
Age : 32
Date d'inscription : 18/03/2012

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Dim 25 Mar 2012 - 12:19

Mon verdict est assez moyen pour ce DF apparemment assez populaire.

L'exploration de la ville reste proche du labyrinthe de la mort au final. Même si il s'agit d'une ville, on prend une rue et on a des portes sur le chemin.
Quand on a fini la partie ville et que l'on regarde son plan, on se dit que c'est quand même assez petit. J'en ai fait le tour en moins de deux heures et j'ai réuni tous les ingrédients du premier coup. Coup de chance peut être? Ou alors Ian se répète et j'ai involontairement suivi le chemin qu'il a l'habitude de proposer.

La second partie est vraiment bâclée. Le coup de l'amnésie de Nicodeme est carrément déplacée, et l'exploration de la tour se contente d'un strict minimum vraiment décevant. Et pour couronner le tout le combat final est ultra expéditif, mais la cerise sur le gâteau restant la phrase de victoire " Félicitation vous avez tué Zambar Bone"! Cette ultime réplique m'a rappelé que du haut de mes 27 ans je lisais un bookin à la base destiné à des ados de 12. C'est un peut blasant.

Note finale : 12,5

Revenir en haut Aller en bas
Ascalan
Novice
Novice
avatar

Masculin
Capricorne Buffle
Nombre de messages : 2
Age : 31
Date d'inscription : 04/05/2012

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mar 8 Mai 2012 - 16:05

Après La forêt de la malédiction, Ian Livingstone change radicalement de décor et nous emmène visiter La cité des voleurs. Entre le titre, la couverture et la description du prologue, tout laisse penser que ce DF prend place dans un sombre coupe-gorge ; en fait le fameux Port-du-Sable-Noir s'avère être une cité marchande plutôt classique. Les combats et les pièges sont évidemment présents mais une bonne partie des lieux à visiter sont des boutiques ou des stands ce qui donne un coté "ballade touristique" à l'aventure. Les illustrations, claires, humoristiques et rappelant l'univers du disque-monde de Pratchett, contribuent aussi à une ambiance générale légère et sympathique.

La difficulté est au diapason et la récupération des objets nécessaires ne pose guère de problèmes, notamment parce que ce one-truth-path est étonnamment linéaire au vu du contexte urbain. Une fois les objets empochés l'histoire se poursuit hors du Port-du-Sable-Noir ; malheureusement ces derniers chapitres menant au combat final (environ 1/5 du livre) s'avèrent plats et vides au possible, sans compter qu'un événement ridicule ne laisse plus qu'une chance sur trois de réussir l'aventure. En oubliant cette dernière partie, la cité des voleurs laisse une bonne impression mais on en fait quand même vite le tour.

Note : 12/20
Revenir en haut Aller en bas
aumonier
gardien
gardien


Masculin
Poissons Cheval
Nombre de messages : 317
Age : 39
Localisation : Sannois (95)
Profession : Emploi adminstratif
Loisirs : Football ; Ciné/Télé
Date d'inscription : 20/02/2012

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Dim 15 Juil 2012 - 19:53

La cité des voleurs

En laissant provisoirement de coté les histoires spatiales, je continue à avancer dans les Défis Fantastiques. En refaisant ces livres pour la première fois depuis mon inscription sur ce forum, qui s'est accompagnée d'un brassage important d'idée et d'infos, j'ai l'impression de voir d'un oeil nouveau toutes ces aventures. Les refaire dans l'ordre est également très instructif selon moi. Dans "Le Sorcier de la Montagne de Feu", les bases ont été posées. Dans "La Citadelle du Chaos", Jackson a tenté d'introduire une variante, la magie, mais celle-ci n'a pas été exploitée par la suite dans les DF. Avec "La Foret de la Malédiction", c'est le coté exploration, chemin alternatifs qui est exploité, en laissant en plus la possibilité de recommencer ad vitam la quête si elle n'est pas achevée du premier coup. Dans "La Cité des Voleurs", les initiateurs de DF passent à l'étape suivante encore une fois. Ian Livingstone, qui deviendra un spécialiste de la question, propose une introduction en beauté à un concept majeur des LDVELH : les one-true-path.

Comme son nom l'indique, "one true path" veut dire "un bon chemin", c'est à dire qu'il n'y a qu'un parcours qui permet de réussir, et si on ne l'emprunte pas, pas de deuxième chance, la quête est perdue. Ici, bien plus que dans les premiers livres où le nombre d'objets indispensables était restreint (3 clés, 2 ou 3 objets au maximum), il y a pas mal de choses à collecter et de points de passage obligés. En tout, il y 5 objets et 2 rencontres obligatoires pour triompher. Avec un tel chiffre, bien supérieur aux précédentes aventures, ça pourrait être plus qu'une introduction au concept. Mais une visite exhaustive de Port du Sable Noir, cadre de cette aventure, permet de se rendre compte que ce livre n'est pas le plus difficile, il est plus une entée en matière qu'un vrai one true path.

En effet, si on prend soin de dresser une carte, on se rend compte que la route que l'on emprunte est très balisée. Malgré 3 choix d'entrée qui proposent trois chemins différents mais similaires (dans chaque on trouve un objet très utile mais pas indispensable, on croise un groupe de bandits qui peuvent nous causer bien du tort, on peut visiter une maison atypique...), on va vite se retrouver sur un chemin incontournable et inévitable. Celà commence par le marché et se poursuit avec le passage chez Nicodème, mais celà va durer jusqu'au bout. Habile, l'auteur nous donne l'impression de faire des choix, mais en fait il n'en est rien. Si on prend une mauvaise rue, on bute sur un cul de sac, on collecte éventuellement un objet ou une info exploitable peu après, mais on est ramené sur le seul chemin. Le seul choix que l'on a en fait est d'aller visiter ou pas les lieux que l'on croise. Les habitués savent bien que c'est seulement en visitant (même s'il y a des traquenards, mais aucun mortel, dans la ville) qu'on trouve des choses, et ils iront forcément explorer partout.

Le cadre urbain est bien retranscrit, on ressent une vraie vie dans cette ville, avec des habitants dont il faut se méfier, des lieux qui se retrouvent un peu partout (taverne, marché, pont,...) mais qui sont tous à redouter (on se fait voler à peine arrivé au marché, on peut vite se retrouver dasn une bagarre ou un jeu dangereux avec un couteau dans le pub...). On a même l'impression que celà nous imprègne. Au lieu de combattre uniquement des démons et des créatures maléfiques, on se retrouve à combattre aussi des gardes, des fous, à entrer chez des gens pour les piller, bref on est loin d'avoir un comportement intègre et héroïque. On dit "A Rome, fait comme les romains", et bien ici, dans la cité des voleurs, on se comporte comme un voleur. Une belle réussite de l'auteur que de ne pas verser dans le manichéisme, aller combattre pour la bonne cause ne fait pas de nous un aventurier pur et bien intentionné. D'ailleurs dans l'introduction, une longue mise en situation parfaitement écrite, on est déjà fasciné par une arme et par l'argent, ce qui ne se démentira pas par la suite.

La deuxième partie de l'aventure est plus courte que la première, mais elle est intéressante aussi car bien différente. Il s'agit de l'affrontement final avec Zanbar Bone dans son repaire, une tour emplie de périls redoutables. Après un passage difficile pour sortir de la ville et un combat ardu contre des Chiens de Lune, on va visiter étage par étage la tour, en prenant garde aux pièges assez imprévisibles (alors que peu de PFA sont placés en ville, on en croise plusieurs en peu de paragraphes dans ce final). Au final, la difficulté est importante mais pas très équilibrée. Si la ville peut nous couter beaucoup, on y survit généralement, tandis que le final très complexe oblige à s'y reprendre à plusieurs fois, d'autant qu'un twist un peu gratuit augmente fortement nos chances d'échec. L'auteur a rééquilibré en permettant là encore de revenir au bon endroit si on ne prend pas le bon chemin dans la tour.

Au final, on comprend avec ce livre que l'auteur prend ses marques et met en place son style. Un chemin unique, des objets à collecter, des combats qui se corsent (on est loin des farfadets inoffensifs du Sorcier de la montagene de feu), un final piégeux, tout y est. Mais, afin de ne pas décourager les lecteurs, pour ce volume, et pour la dernière fois, la difficulté a été atténuée. Le prochain livre sera le bon. Les mises en bouche passées, avec "Le labyrinthe de la Mort", on va vraiment commencer les choses sérieuses. Avec cette fois toutes les clés en main pour savoir à quoi s'attendre.

Ma note : 15/20.
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Sam 29 Sep 2012 - 10:45

Un Défis fantastique se déroulant cette fois dans un décors urbain.

Il s'agit donc de l'exploration de cette cité des voleurs. Le but est de trouver divers objets indispensables servant à détruire le "méchant" du livre. C'est assez quadrillé et linéaire, on entre par la porte sud de la ville et on avance jusqu'à la porte nord, les différents chemins se recoupent très vite et les objets indispensables, bien que facile à trouver, obligent à suivre un seul chemin. L'avantage de cela est qu'il est très aisé de dresser une carte de cette ville. Mais cette recherche d'objets est assez artificielle, on y croit pas trop.

Sinon l'exploration se déroule sur un rythme un peu monotone, il n'y a pas de passage marquant, beaucoup de combats un peu lassant à la longue, et la narration de Livingstone est très sèche et laconique. Mais cette cité des voleurs est quand même intéressante, on y rencontre toute sorte d'individus ou de créatures souvent peu recommandables, l'ambiance "repaire de voleur" est assez bien réussi j'ai trouvé. Et les illustrations sont très bonnes.

Au niveau du système de jeu, c'est le système des Défis fantastique classique, sans plus. Il y a énormément de combats contre des adversaires très faibles, mais un combat vers la fin oblige à ne pas avoir une habileté de départ trop faible. Heureusement plusieurs objets nous permettent d'augmenter notre habileté.

Au final un DF on ne peut plus classique, bien dans le style des premiers de la série.

Note: 12/20

Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 42
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Dim 3 Mar 2013 - 14:57

Question: pourquoi le Prince de la Nuit cherche-t-il à racketter les habitats du bourg prospère de Silverton ? Et s’il tient tant que ça à la fille du bourgmestre, que n’envoie-t-il un de ses Chasseurs d’Esprit qui au contraire des Chiens de Lune ne seront sans doute pas arrêtés par des barreaux de métal ?

Outre son amour de l’or, nous apprenons quelques détails suplémentaires sur notre aventurier errant: il aime les belles armes et a quelques principes moraux ( quand il cède son épée au guérisseur, par exemple, ou quand il perd des points de Chance pour avoir tué un des rares honnêtes habitants de la ville )

Ce qu’il faut dire, c’est que ce LDVH est extrêmement plaisant à jouer dans son concept de base: la balade dans une cité anarchique à la formidable vitalité chaotique et grouillante. C’est un endroit où il se passe quelque chose dans chaque rue, et ceux qui font ce LDVH pour la première ou la seconde fois ont un peu la tête qui tourne… Les illustrations de McCaig contribuent en général à l’ambiance ( le pont, le garde au heaume en forme de crâne cornu, le type au pilori… ) même si quelques-unes sont assez honteuses ( les trois pirates endormis en sont le pire exemple ).
Le concept a quelque chose de fascinant: Sable-Noir est quelque chose comme le poumon économique de l’Allansia, le lieu où la plupart des biens mal acquis convergent et donc où un acheteur peu scrupuleux peut tout trouver. Il y a matière à des aventures fascinantes là-dedans, et le livre sait en évoquer l’ombre…
Outre les voleurs humains et moins humains, et le reste de la population itou, à quoi on est en droit de s’attendre, on rencontre aussi une faune plus exotique ici et là, entre autres en direct de la Forêt de la Malédiction les Faucons de la Mort qui unissent à leur nom très cool des stats de combat ridicules. Pour moi la seule explication est que Ian s’était fait racketter par une bande de ce nom quand il était petit…
Il y a aussi d’innombrables histoires dont nous n’apercevons que le petit bout. Et cela est bien ( les deux vieilles dans la maison, le seigneur Azzur et sa relation avec la femme-serpent… )

Il est inutile par contre de s’étaler sur Mr Nico, le soi-disant héros qui devait faire l’aventure à notre place et se contente de nous filer quelques instructions douteuses. ( tous en chœur, l’Internationale: Il n’est, pas de sauveur suprême… )

Si la cité donne une grande impression de liberté, il y a en fait une limite de temps bien précise puisque on arrivera forcément ( si on survit ) au § avec les 2 trolls de la “Garde Impériale d’Élite”, pas moins, et c’est direct la sortie.

C’est là que nous en arrivons au ‘fameux’ tour de Ian qui divise nos chances de succès par trois.
Il est inutile s’étaler sur les détails, il est suffisamment connu; il convient plutôt de se demander ce que Ian entendait au juste réussir ainsi: visiblement l’idée était que le joueur qui a tout réussi jusque-là et échouerait à cause des composantes de ce bête onguent referait tout le LDVH en passant exactement par les mêmes points et reviendrait tenter sa chance avec un onguent différent.
Je demande si vraiment beaucoup de joueurs ont eu la complaisance de le faire ? Moi pas…

La tour de Zanbar a visiblement été faite en un quart d’heure au petit matin ( moi aussi je connais ça Mr. Green ); il y a un combat de monstre errant qui peut ne pas servir qu’à affaiblir le perso avant LE combat qui sert de barrage pour qui n’a pas à ce moment ( i.e. d’après ses stats de départ ou après les avoir boostées grâce à l’équipement qu’il est assez facile de trouver à Sable-Noir, donc le livre est à peu près faisable même avec une HAB initiale qui bat de l’aile ) une FA sérieuse, quant au reste Ian a fait du Ian: choix entre 2 objets identiques l’un +1FA l’autre -1FA et l’objet indispensable pour survivre à la confront’ finale est planqué dans une des pièces, il faut croire que Mr Bone n’est pas soigneux… L’un dans l’autre cette fameuse tour est néanmoins cohérente avec le concept général “mort-vivant”, on soupire avec lassitude mais on ne hurle pas de fausseté.

Il y a une incohérence que j’ai repéré: pas pu trouver la moindre utilisation pour l’anneau d’invisibilité
Spoiler:
 
On vous vend 10po un anneau inutile… Sable-Noir est vraiment une cité de voleurs Mr. Green
Je me demande bien où Ian entendait l’utiliser avant de changer d’avis.


Note: 15,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Milk
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 2687
Age : 39
Localisation : Montreal, Canada
Date d'inscription : 22/09/2009

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mar 18 Juin 2013 - 22:36

Troisieme fois que je fait ce livre en 5 ans et donc je me rappellais de pas mal de details ce qui a grandement facilite le travail.

A chaque fois j'en garde a peu pres la meme impression, bon mais pas genial. Deja moins chiant qu'a l'habitude pour Livingstone, bien qu'il y ai des objets obligatoires, ils ne sont pas trop difficiles a trouver et ce n'est pas un one true path complet. Surtout une succession de "situations" isolees et qui manque donc beaucoup de cohesion MAIS au moins il es possible de reussir le livre deux ou trois fois sans prendre EXACTEMENT le meme chemin (quoique apres Nicodeme on est presque forcer sur une voie precise je crois mis a part deux ou trois details) .. On deambule surtout au hasard en prenant des decisions un peu gratuites et douteuses (tiens je vais aller voir les egouts pour rigoler, tiens je vais entrer dans cette maison la sans invitation, juste parce que ca semble une bonne idee), et pour une ville, on y trouve probablement plus de danger que dans la foret de la malediction (c'est pour dire) et un bestiaire presque aussi varie. Decidemment pour une ville bien gardee, comme on en fait l'experience au debut, on y laisse entrer les creatures de toutes especes un peu trop facilement. C'est quand meme un livre sympa pour peu qu'on ne s'attende pas a ce que Livingstone se force tellement a nous decrire une ambiance et un environnement urbain prenant ce qui d'ailleurs sera mieux rendu dans les Rodeurs de la Nuit (qui se deroule evidemment dans la meme ville d'ou la comparaison). La partie finale dans la tour est vite expediee mais il y regne quand meme la une bonne ambiance et bien qu'on affontera jamais Zanbar Bone au corps a corps, il reste un vilain memorable au moins dans son look. Quand meme tout ca fait changement des labyrinthes et autres donjons QUOIQUE si on analyse bien le livre on un peu l'impression que c'est justement un donjon dans un format ville que Livingstone nous a offert (puisque nous progressons dans la ville comme sur un "rail" avec quelques choix du style a gauche ou a droite a faire a quelques moments, alors qu'une approche ouverte comme au debut des rodeurs de la nuit aurait ete grandement preferable). Agreable tout de meme mais sans plus.

14/20
Revenir en haut Aller en bas
Napalm
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 38
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Sam 5 Oct 2013 - 22:13

Un livre qui, pour le coup, est très "ambiance" mais là encore frustrant et trop difficile.
J'ai adoré les descriptions de Sable noir, de ses dangers, de ses habitants si particuliers, de ses commerçants plus que prompts à pratiquer la légitime défense...^^ Il y a un vrai talent derrière toutes ces descriptions mais la quête des ingrédients pour détruire le Prince de la Nuit est peu évidente (il m'a fallu pas de tentatives pour enfin trouver ce bon sang de sachet de perles noires) et , là je me range à l'avis général, la tour de Zambar ne vaut pas la première partie: trop vite expédiée, trop vite, pas crédible. Bien sûr, si vous n'avez pas le bon mélange, tout ce qui aura été accompli précédemment est inutile et bon à recommencer. Impression mitigée pour ce livre pourtant prometteur et bien sympathique pour ses nombreuses descriptions, ses nombreux trésors et idées sympas. Mais bon, je suis fâché avec ldvleh a solution unique (basée sur des indices).

Note: 13/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 41
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Ven 10 Jan 2014 - 22:38

Enfin fini! J'ai gardé le souvenir d'une aventure difficile avec le temps elle l'est beaucoup moins.

Après m'être fait criblé de flèches mortellement au bout de quelques pas dans la cité je me suis dit que j'étais parti pour une soirée galère. Mais finalement non , juste une autre mort subite dans la tour de Zanbar Bone pour un mauvais choix , et en parlant de choix celui des ingrédients est assez facile pour peu que l'on accorde de l'importance à un détail...

Le début de l'aventure est très bien écrit ensuite ça s'étiole un peu mais l'atmosphère générale est assez prenante et les illustrations du livre sont pour l'instant les meilleures que j'ai vu.

Une aventure qui a marquée ma jeunesse , par exemple je ne me souvenais plus du tout du nom du sorcier de la montagne de feu alors que lorsque j'ai regardé la couverture de la cité des voleurs je me suis mis à murmurer "Zanbar Bone"

Question combat quelques frissons avec les trolls et encore , mais il faut dire qu'avec un score d'habileté maximal et en plus la cotte de mailles...

Une bonne aventure au final.

15/20
Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Lun 21 Juil 2014 - 10:50

La Cité des Voleurs a introduit le concept d'aventure en milieu urbain dans les DFs, et a permis de décrire une ville qui deviendra iconique de Titan : le Port Sable Noir.

Tout d'abord, soyons clair: le surnom de Cité des Voleurs est entièrement mérité ! Au moindre coin de rue vous trouverez quelqu'un pour vous détrousser, vous faire les poches, vous arnaquer, bref, vous prendre vos précieuses pièces d'or. Du gamin (qui vous annonce que vous êtes braqué par une demi-douzaine d'archers) à la vieille bique, tout le monde semble ligué pour alléger votre bourse !

Et c'est bien là que va se trouver le problème, car vous aurez besoin de votre or pour faire les courses de Nicodème, et pour acheter les divers objets dont vous aurez besoin. il faudra donc être particulièrement attentif, et parfois ne pas hésiter à voler vous même.

Comme beaucoup l'ont dit, la deuxième partie de l'aventure, hors de la ville, est assez bâclée, et je persiste à dire qu'un deuxième volume type Dungeon Crawl aurait été nécessaire pour envahir le domaine de Zanbar Bone...

Ca reste un bon bouquin, auquel je mettrai 14/20
Revenir en haut Aller en bas
Antares
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Féminin
Scorpion Rat
Nombre de messages : 2567
Age : 20
Localisation : Titan City
Profession : Etudiante au Monastère Kaï
Loisirs : Ecouter du métal et coiffer des poneys
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Sam 27 Sep 2014 - 18:56

Après la Forêt de la Malédiction, Livingstone passe du labyrinthe sylvain au labyrinthe urbain et donne ses lettres de noblesse à Sable-Noir.
Il dépeint une cité pleine de vitalité, vibrante, avec ses ruelles sombres où rôde le crime et ses entourloupes au détour d'un étal de marchand. On apprend vite à ses dépens que la ville mérite bien son surnom et que vaut mieux ne pas trop faire confiance à l'aveugle sous peine de se faire détrousser!

Les illustrations de McCaig sont parmi les plus réussies qu'il m’ait été donné d'admirer: ses arrières-plans fouillés sont un régal (la sorcière ou encore le Nicodème gandalfien sur fond d'objets à trouver).

Le mécanisme de jeu est typiquement livingstonien : OTP avec recherche d'objets indispensables à la difficulté abordable (et permettant un peu d'exploration), l'aventure s'avère impitoyable une fois la Tour de Zanbar atteinte. Sans oublier la sénilité de Nicodème, qui fera sourire jaune tellement le rebondissement est inapproprié et complètement injuste, et la partie finale expédiée en quelques paragraphes.

En dépit de ces livingstoneries agaçantes, le récit immersif à souhait est une lecture hautement recommandable et constitue le chef d’œuvre de l'auteur à mes yeux.

Note: 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Rahlyx
Apprenti
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Ven 7 Nov 2014 - 15:13

Tout juste inscrit sur le fofo et premier avis.

"La cité des voleurs"....Quel dommage que la trame du livre ne soit pas à la hauteur de la couverture.
J'étais pas très chaud à la base. Une aventure citadine, très peu pour moi. Mais tout commence bien pourtant:
     -Bonne intro pour se plonger dans l'histoire.
     -Premiers pas dans la ville  avec un bon mélange d'exploration, danger, rencontres.
     -Ambiance bien retranscrites, en grande partie grâce aux superbes illustrations.
     -On se sent de suite étranger et il va pas falloir s'éterniser, ça donne une bonne dynamique au livre.

Mais voilà, après la rencontre avec Nicodème, le livre tourne à une récolte d'ingrédients pure et simple.
Et si il vous en manque un seul, c'est game-over. Vous allez me dire que pas mal de titres fonctionnent sur ce principe de OTP, mais là c'est trop criant. Perso, ça m'a sorti de l'intrigue.
Et plus on avance dans le livre, plus il devient dangereux (impossible?) de sortir de la ligne droite menant au boss. C'est bien simple, 80% des rencontres ne mènent qu'à une perte de points d'H.E.C.
Aussi, j'ai trouvé dommage que les chiens de la lune au bas de la tour, soient en quelque sorte le vrai défi imposé du jeu.
Il n'y a pas de combat contre le boss. Juste un choix d'ingrédients improbable, et un test de chance.
Rien d'épique là-dedans.

Au final une aventure sympa sans plus, qui n'est pas mauvaise, mais qui marquera pas ma vie de Héros.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
05- La cité des voleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 05- La cité des voleurs
» 06- Le labyrinthe de la mort
» La Cité des Voleurs
» La cité interdite
» La Cité Disparue - Legend of The Lost - 1957

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit