La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 05- La cité des voleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Rahlyx
Apprenti
Apprenti


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 06/11/2014

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Ven 7 Nov 2014 - 15:13

Tout juste inscrit sur le fofo et premier avis.

"La cité des voleurs"....Quel dommage que la trame du livre ne soit pas à la hauteur de la couverture.
J'étais pas très chaud à la base. Une aventure citadine, très peu pour moi. Mais tout commence bien pourtant:
     -Bonne intro pour se plonger dans l'histoire.
     -Premiers pas dans la ville  avec un bon mélange d'exploration, danger, rencontres.
     -Ambiance bien retranscrites, en grande partie grâce aux superbes illustrations.
     -On se sent de suite étranger et il va pas falloir s'éterniser, ça donne une bonne dynamique au livre.

Mais voilà, après la rencontre avec Nicodème, le livre tourne à une récolte d'ingrédients pure et simple.
Et si il vous en manque un seul, c'est game-over. Vous allez me dire que pas mal de titres fonctionnent sur ce principe de OTP, mais là c'est trop criant. Perso, ça m'a sorti de l'intrigue.
Et plus on avance dans le livre, plus il devient dangereux (impossible?) de sortir de la ligne droite menant au boss. C'est bien simple, 80% des rencontres ne mènent qu'à une perte de points d'H.E.C.
Aussi, j'ai trouvé dommage que les chiens de la lune au bas de la tour, soient en quelque sorte le vrai défi imposé du jeu.
Il n'y a pas de combat contre le boss. Juste un choix d'ingrédients improbable, et un test de chance.
Rien d'épique là-dedans.

Au final une aventure sympa sans plus, qui n'est pas mauvaise, mais qui marquera pas ma vie de Héros.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
Vagus
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Sagittaire Cheval
Nombre de messages : 110
Age : 38
Localisation : Corrèze
Profession : Prof
Loisirs : Wargames, JdR, course à pied
Date d'inscription : 31/10/2013

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mar 11 Nov 2014 - 17:42

Ma première critique cheers , qui portera donc sur La Cité des Voleurs, de Ian Livingstone.

En guise d'introduction à l'aventure, vous arrivez dans la ville de Silverton, qui est mise en coupe réglée par l'affreux vilain Zanbar Bone et ses sbires. Comme de juste, vous seul pouvez sauver le monde la ville des exactions du méchant pas beau, les habitants du cru étant bien entendu des pleutres...

L'aventure se divise sensiblement en deux phases. Dans la première, vous explorez la ville du Port-du-Sable-Noir afin 1) de trouver le sorcier Nicodème qui doit vous expliquer comment botter le derrière du boss de fin et 2) collecter les objets qui vous permettront de botter le susdit derrière. Dans la deuxième, vous montez les étages de la tour de Zanbar Bone, et, si tout va bien, vous lui règlerez son compte. Ces deux phases sont très inégales, tant pour l'agrément que pour la durée.

L'exploration de la ville est, sans exagérer, absolument plaisante. Plusieurs chemins s'offrent à vous ; les interactions, autres que les bastons, sont assez nombreuses ; les embûches aussi sont nombreuses, ce qui est logique vu l'endroit dans lequel vous évoluez. Que serait une cité d'infâmes malandrins sans ses vagabonds agressifs, ses commerçants plus que douteux, sa taverne mal famée et tous les autres coupe-jarrets ? Bref, cette première étape de l'aventure m'a beaucoup plu, et si comme moi, vous reprenez plusieurs fois l'aventure en explorant la grande majorité des options, vous finissez avec un beau plan de la ville. Vous trouvez Nicodème, qui vit sous un pont, comme un clodo (!), et vous explique doctement ce qui vous sera utile pour accomplir votre mission. Après cette rencontre, vous aurez donc à trouver tout ce que le sorcier vous aura indiqué. Ce n'est pas à proprement parler difficile, mais il ne faut rien négliger.  A l'issue de cette partie, soit on quitte la ville en douce, soit on se fait jeter comme un malpropre hors des murs. Ceci dit, si on se la joue trop bourrin, on peut aussi finir en taule pour une durée conséquente, ce qui met fin à l'aventure. Attention, si vous sortez et n'avez pas TOUT ce qui vous a été recommandé par Nicodème, vous rentrez à Silverton la queue entre les jambes...

A partir de la sortie du Port, les ennuis commencent. Déjà, un piaf vous porte une lettre de Nicodème :
Spoiler:
 
Si vous tombez sur l'un des cinq autres, tant pis pour vous, vous risquez de connaître une triste fin en explorant l'antre du vil démon. Ensuite, après avoir tatané deux sbires de Zanbar Bone qui déambulaient innocemment par là, vous rentrez dans la tour.

Et là, déception : la tour se révèle n'être qu'une succession de niveaux
Spoiler:
 
, à la façon d'un vieux scénar PMT de Donjons et Dragons. L'ensemble manque cruellement de saveur, et de fait, un seul niveau, oui, un seul, a réellement besoin d'être exploré, c'est celui où se planque le boss. Mais attention à ne pas vous planter dans l'ordre d'ouverture des portes, sinon vous risquez de passer à côté d'un objet indispensable (eh oui, un de plus) pour ne pas connaître une fin dramatique et épouvantable.
Spoiler:
 


Tour très décevante, donc : je m'attendais à un antre terrifiant et immersif, à l'image de la ville ; au lieu de cela, vous avez l'impression d'être dans un vieux jeu vidéo bâclé et programmé avec les pieds, avec des risques de "t'es-mort-pas-de-bol paske t'as-pas-l'objet-kivabien". C'est vite bouclé et pas aguicheur pour deux ronds. On n'a qu'une envie, c'est de finir au plus vite l'exploration de l'endroit - et d'ailleurs c'est bien ce qui se passe, pour le meilleur ou pour le pire.

Qu'en conclure ? Ce n'est pas un mauvais livre, loin de là. La première partie est largement réussie, mais la deuxième laisse une impression d'inachevé, comme si l'auteur avait à un moment manqué d'inspiration et s'était tourné vers des poncifs et des méthodes déjà éprouvées, mais sans réussir à les exploiter et à les adapter. C'est au final un one-true-path qui ne dit pas son nom, parce qu'on est quand même tributaire d'objets vraiment indispensables à la réussite du bousin. Ceci se justifie pour la destruction du boss de fin (avec un gros bémol pour le coup de l'amnésie) mais se conçoit moins pour l'exploration du donjon, pardon, de la tour. Une demi-réussite, donc, mais qui s'en tire bien grâce à une première partie qui laisse de la place à l'initiative et à l'imagination du joueur.

Ma note : 13/20.
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1363
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Jeu 12 Mar 2015 - 14:30

La Cité des Voleurs est l'un des rares premiers DF à côté duquel j'étais complètement passé à côté, je le découvre aujourd'hui seulement tant d'années après sa sortie.

J'appréhendais un peu sa lecture car certains vieux DF vieillissent mal mais j'ai été agréablement surpris. On passe la plus grosse partie de l'aventure dans Port Sable Noir et Livingstone prend plaisir à donner vie à chaque petite ruelle que l'on peut emprunter. Beaucoup de maisons et de boutiques à visiter, certaines sans danger, d'autres non. On ne sait jamais sur quoi on va tomber et certaines rencontres sont très surprenantes. C'est que la population de Sable Noir est très variée! De nombreux PNJ dont Nicodémus l'un des grands mages de Titan, certains PNJ sont assez imprévisibles.

La gestion de l'or est importante, c'est même un aspect vital de ce LDVELH.

La jouabilité est très bonne, seul bémol le choix au hasard en fin d'aventure, 2 chances sur 3 de se rater sans aucun indice c'est dommage. Les combats sont très abordables et ne nécessitent pas un personnage avec 12 d'habileté pour s'en sortir et les ingrédients à trouver ne sont ni trop nombreux ni trop difficiles à trouver.

Il règne vraiment une ambiance spéciale sur ce livre (les excellentes illustrations y contribuent) et c'est un plaisir de le refaire pour explorer d'autres rues de la ville. Le repaire de Zambar Bone est un peu vite traité comparé à Sable Noir et aurait mérité un peu plus d'attention.

les + :
Sable Noir
bonne jouabilité
immersion réussie
de nombreuses rencontres dont Nicodémus.
les illustrations

les - :
le choix au hasard sur la fin
forteresse de Zambar Bone sous développée

nombre de tentatives pour le finir : 3
difficulté : 58 %

note : 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Phooey
Aventurier
Aventurier


Masculin
Vierge Cheval
Nombre de messages : 166
Age : 39
Localisation : Yvelines
Loisirs : Guitare et rock 'n roll
Date d'inscription : 28/01/2016

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mer 6 Avr 2016 - 13:50

Et voila, je viens de terminer ma première lecture de ce livre.

Il est assez bon. Se balader dans les rues d'une ville est toujours sympa, il y a toujours plein de choses à faire et à voir.
Le background est correct et j'ai trouvé agréable de pouvoir visiter la ville sans avoir à dresser un plan. De plus ce n'est pas un pur OTP (du moins au début) ce qui rend la lecture d'autant plus plaisante.
Ce que j'ai vraiment apprécié, ce qui n'a pourtant pas été tellement relevé dans les autres critiques, c'est la gestion de l'or.
Pour une fois que dans un livre avoir de l'or a une réelle utilité...
On peut dépenser son or de mille façons, en regagner aussitôt, jouer à differents jeux d'argent, tout ça est très jouissif.
Sans compter que trucider les marchands et les differends PNJ est souvent rentable !
On a d'ailleurs souvent l'opportunité de dégainer son épée et discuter après.
Spoiler:
 

Côté défauts, je suis assez d'accord avec ce qui s'est dit, à savoir que la partie en ville est bien et que la partie Zambar Bone est baclée.
Toutefois, bien que ce nigaud de Nicodeme nous envoie à un echec presque certain, l'auteur aurait pu arranger ce problème un peu mieux.
Par exemple, lors de tester sa mixture de deux ingrédients sur zambar, on pourrait tenter notre chance pour savoir si on a fait le bon choix.
Ca reste un mât possible, mais c'est toujours mieux que de choisir au pif avec une chance sur 3 !
Encore mieux, il aurait pu glisser deux ou trois indices dans la lecture sur l'utilisation des ingredients qui nous aurait permis de choisir avec logique et deduction lesquels utiliser.

Niveau repaire du méchant, c'est vrai que c'est un peu n'importe quoi, zambar n'a aucun sbire, deux chiens de garde et deux ou trois acolytes qui se trouvent la un peu par hasard.
C'est regrettable mais ça ne gache pas trop une partie importante de prospection dans la ville.
Les ingredients ne sont pas trop compliqués à trouver et ces objets obligatoires n'amoindrissent pas l'histoire, au contraire. C'est le côté chasse au trésor que Livingstone affectionne. (et moi aussi d'ailleurs).

Cela mis à part (et si on pouvait dragouiller la fille du maire à la fin) l'aventure est très correcte et on passe un bon moment. Pour moi, c'est une espece de forêt de la malediction augmenté si je puis dire.

Ma note : 15/20
Revenir en haut Aller en bas
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1622
Age : 43
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   Mer 22 Fév 2017 - 21:33

Un classique de Ian Livingstone, un peu traître mais pas trop dur. La première aventure urbaine des ldvelh !
L'introduction jouit d'une bonne ambiance mais très vite la tension retombe pour laisser place à une ballade en ville qui dans mes premiers essais m'a surtout frappé par son côté décousu. Mais finalement c'est assez logique que dans le désordre d'une cité on fasse des rencontres un peu au hasard et finalement j'ai pris du plaisir à la première partie, non linéaire, où pour ma part j'ai zigouillé et détroussé à peu près tout ce qui me tombait sous la main pour amasser un pécule bien utile par la suite. Evidemment il faut fermer les yeux sur la moralité du héros qu'on est supposé incarner...
La deuxième partie de la ballade urbaine consiste à récolter un certain nombre d'objets et on retrouve alors l'OTP classique. Puis il s'agit d'aller affronter le grand méchant dans sa tour, ici ça devient carrément linéaire avec un combat corsé contre les chiens de lune (mais on a l'occasion de doper son HABILETE auparavant) et un choix des ingrédients pour la potion où le choix le moins intuitif pour ma part est celui qui s'avère judicieux.
Plaisant sans atteindre des sommets.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 05- La cité des voleurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
05- La cité des voleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 05- La cité des voleurs
» 06- Le labyrinthe de la mort
» La Cité des Voleurs
» La cité interdite
» La Cité Disparue - Legend of The Lost - 1957

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit | Art, Culture et Loisirs | Autres littérature