La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 02- La citadelle du chaos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes


Nombre de messages : 654
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   Jeu 9 Jan 2014 - 22:35

Et encore un donjon. J'ai joué de nombreuses fois à la Citadelle du chaos pendant ma jeunesse et malgré cela j'ai du le refaire plusieurs fois avant de le terminer.

J'aime moins que le Sorcier de la montagne de feu. Un donjon de moins bonne facture à mon goût. Des passages un peu bâclés il n'y a pas une progression par rapport à l'opus précédent. Au contraire , pas une grande réussite à mon sens , je le trouve assez difficile ce qui nous rappelle que c'est un jeu avant tout.

Le système de magie ajoute un peu de piment d"un plat bien fade dans l'ensemble , il m'était déjà arrivé en grande surface de saisir un livre "ou est Charlie?" et de m'amuser à le chercher. Je dis ça car j'arrive de temps à autre à le trouver alors que l'armée de Balthus est introuvable au sein de la citadelle.

Moyen plus , car il regorge de salles amusantes même si l'ensemble sonne creux ,d'un système de magie qui offre plusieurs possibilités et un boss digne de ce nom .

12/20


Revenir en haut Aller en bas
macbeth
Fantassin
Fantassin
avatar

Masculin
Vierge Singe
Nombre de messages : 61
Age : 37
Localisation : Grenoble
Profession : Prof
Loisirs : Wargames divers, surtout Warhammer et Warhammer 40.000
Date d'inscription : 08/05/2012

MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   Sam 11 Jan 2014 - 10:51

Voilà un DF que j'ai beaucoup aimé.

La Citadelle est un peu vide certes, mais j'aime bien le parcours à l'intérieur, à commencer par comment rentrer et comment traverser la cour. Certains monstres sont assez marquants (je me souviendrai longtemps des Ganjees, mais Balthus est lui aussi un sacré boss, avec beaucoup plus de charisme que bien d'autres qui viendront plus tard).

Le système de magie est bien pensé et original. On sent bien, comme beaucoup l'ont dit, que cette Citadelle était une sorte de "brouillon" pour la série sorcellerie. D'ailleur, je trouve que l'entrée dans la Citadelle du Chaos et l'entrée dans la Forteresse de Mampang re ressemblent beaucoup (comment rentrer, comment traverser la cour, etc...).

C'est un OTP qu'on ne rechigne pas à refaire pour découvrir le bon chemin. Il n'a rien d'extraordinaire, mais je trouve qu'il mérite quand même la note de :

14/20
Revenir en haut Aller en bas
Bruenor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1390
Age : 39
Localisation : Seine Maritime
Loisirs : LDVELH, Magic, Xbox One, Warhammer 40k...
Date d'inscription : 28/07/2013

MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   Lun 17 Mar 2014 - 18:53

La Citadelle du Chaos, hum quelle belle couverture  pukel 
Je ne suis pas du genre à m'arrêter à l'aspect extérieur et c'est donc armé d'un crayon, d'une gomme et d'une paire de dés que je m'attaque à ce 2ème Défi Fantastique.

Surprise dans les règles avec la présence de magie, l'idée est bonne mais pourquoi déterminer le nombre de sorts au dé? Déjà que tirer son habileté au dé est parfois très handicapant mais là le nombre de sorts c'est vraiment bizarre! Soit on n'a pas de chance et on a intérêt à être sacrément performant sur le choix des sorts, soit on a de la chance et tout l'intérêt de choisir ses sorts disparaît complètement.

Venons en à la Citadelle en elle même, la cour extérieure m'a laissé une très mauvaise impression, j'ai eu un peu la sensation d'être dans un vaste n'importe quoi (la femme tourbillon quand même!!) et de pouvoir me promener et faire ce que je veux sans que cela ne dérange personne.

L'intérieur de la Citadelle est un peu mieux fait mais çà manque sérieusement de descriptions, certaines salles ou couloirs sont totalement vides et comble de malheur c'est un OTP très vicieux
Spoiler:
 

Les illustrations de Russ Nicholson sont assez inégales, certaines sont très travaillées et d'autres beaucoup moins (aah les murs de brique en fond magnifique! Confused )

La crédibilité de l'histoire est vraiment mise à mal entre la promenade tranquille dans les couloirs dans une citadelle en mode conquête du monde et le pire étant pour moi
Spoiler:
 
.

Bizarrement c'est arrivé à la fin que le livre se sauve du zéro pointé à mes yeux avec le combat final contre Balthus, seul moment où la magie prend vraiment de l'importance et où on n'est pas confronté à un banal combat aux dés sans rien autour. Certaines salles méritent le détour aussi mais çà reste vraiment très faible (en précisant que je suis plutôt bon public)

les + :
Balthus
quelques pièces ou rencontres intéressantes

les - :
la couverture
OTP vicieux (et en plus très court!)
on n'y croit pas une seconde


nombre de tentatives pour le réussir : 13
difficulté : 88%

note : 4/20
Revenir en haut Aller en bas
Blizzard
Fantassin
Fantassin
avatar

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 11/10/2015

MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   Lun 12 Oct 2015 - 19:14


Critique de la Citadelle du Chaos :

Introduction

Alors contrairement à ma critique sur SDLMDF que j'ai rédigé presque immédiatement après ma lecture, le tome dont je fais la critique aujourd'hui, je l'ai terminé il y a plus d'un an. Mon impression, ressentit, souvenirs pouvant être légèrement biaisés... Mais ceci dit, le livre étant simple et sommaire, la critique ne différera sans doute pas des masses de mon idée de l'époque.

Combats

Pas grand chose à dire. Dans mon souvenir, les combats sont plutôt faciles pour peu qu'effectivement, on ait choisi les bons sorts à lancer.
Beaucoup de monde en a déjà fait la remarque, et je les rejoins: Très peu d'ennemis à combattre pour cette "forteresse" qui a l'ambition de se déverser sur la vallée. Soit Balthus a un grand sens de l'humour, soit il a une confiance surdimensionnée en lui (un peu façon Kim Jon-Un en somme)

Ambiance

Malgré le côté basique du SDLMDF, j'avais trouvé que l'ambiance était vraiment très prenante... les donjons, catacombes et autres cryptes reflétaient bien la décrépitude des lieux et l'isolation du héros.
Dans ce second tome, en revanche, l'exploration de la citadelle, si ce n'était les sous-terrains, ferait presque penser à la visite d'un palais... où on croise de temps à autres quelque servante ou quelque garde qui s'ennuie tellement qu'il a dû atteindre l'orgasme en voyant débarquer le héros.
Bref, je ne garde pas un grand souvenir de cette citadelle.

Plaisir de jeu

Mitigé! D'un côté, je crois entre-apercevoir le tout début d'une liberté (toute relative) dans les ldvelh... (je crois me rappeler qu'on nous laisse pas mal le choix de pièces à visiter, mais ne menant peut-être pas toutes aux chemins permettant de récupérer les objets indispensables)
D'un autre côté, le récit est pas passionnant pour un sou, les lieux à visiter sont inintéressants, le système de magie (encore à un niveau embryonnaire) fait plus gadget qu'autre chose...
Mention spéciale au combat final... j'ai adoré le fait de mener le combat via un choix d'actions à réaliser plutôt que par un lancer de dés aléatoires... une initiative qui aurait dû se renouveler plus souvent.

Nombre d’essais / Difficulté

Je ne me souviens plus très bien... j'ai dû le recommencer 2 ou 3 fois. Et pour tout avouer, contrairement au DF1, je pense que j'avais dû finir par tricher arrivé au combat final car je commençais à m'en désintéresser totalement

Notes

8/20
Revenir en haut Aller en bas
Xylo
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 131
Age : 40
Localisation : LONGVIC
Loisirs : Sport (tennis)
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   Mer 2 Déc 2015 - 21:29

La Citadelle du Chaos est le second livre de la série Défis Fantastiques et il a une place particulière dans mon cœur d'aventurier. C’est tout simplement le 1er DF que j'ai fait quand j'étais ado et le second ldvelh toutes séries confondues. Donc après avoir attaqué son compère le Sorcier de la montagne de Feu la semaine dernière, j'ai eu un brin de nostalgie quand j'ai posé les yeux sur cette couverture particulièrement... médiocre (il faut le dire). Pour le reste, je me revoyais bien ado en train de me préparer à entrer dans la citadelle le soir, à la lumière d'une lanterne... nsotalgie...
Au final, j'ai fini le livre à ma seconde tentative, j'ai raté le code la 1ère fois, j'étais parti du mauvais coté. Au final j'ai affronté 8 adversaires avec des moyennes de 6.8 d'Hab et 6.6 d'End soit un niveau un peu plus costaud que le 1er tome des DF.
Bon au final, j'ai quand même passé un bon moment dans cette citadelle, même si cette infiltration semble un tantinet facile vu le nombre de créatures sensées se trouver en ces lieux. Peut-être que l'auteur aurait pu imaginer un facteur "discrétion" avec des points à ne pas récolter pour ne pas finir attaqué par un grand nombre de monstre. l'aspect magie est par contre bien sympa et redescendre avec la Lévitation après avoir battu le vilain Balthus me plait assez, le combat final étant d'ailleurs assez agréable vu sa longueur

14/20
Revenir en haut Aller en bas
Damohl
Bouche du Néant - Fils du Vide
Bouche du Néant - Fils du Vide
avatar

Masculin
Verseau Tigre
Nombre de messages : 993
Age : 42
Localisation : Mont de l'Etoile
Profession : Enseignant
Loisirs : Lecture, écriture, théâtre, jogging
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   Sam 30 Avr 2016 - 16:27

J’avais mentionné que, dans le CDI de mon actuel lycée turc, se trouvait La Citadelle du Chaos, en édition collector sans médaillon (avec la fameuse omission à la fin du paragraphe 368). Disposant en cette fin avril de quelques jours de congé, ayant terminé un lourd classique, je me suis lancé dans l’aventure, tâchant comme à mon habitude de vider jusqu’à la substantifique moelle cet opus 2 des DF, et me semble-t-il, première expérience en solo du virtuose Steve Jackson.

J’avais déjà effectué ce livre durant mon adolescence, mais j’avoue qu’il ne m’avait guère marqué, beaucoup moins en tout cas que Le Sorcier de la Montagne de Feu. Qu’en a-t-il été cette fois, à mes yeux actuels de ludolecteur quadragénaire ?

Pour l’avoir lu peu après son prédécesseur, je l’ai ressenti comme une « Montagne de Feu améliorée ». Jackson a globalement repris, mélangé et redistribué les cartes caractérisant les couloirs de Zagor : nous nous trouvons dans un « porte – monstre – trésor » somme toute assez classique, mais plaisant à jouer. Dépourvu sans doute de la profondeur et de la complexité caractérisant des volumes ultérieurs, mais également de nombreux défauts plombant nombre de ces mêmes successeurs.

Certes, au vu de toutes ces salles hébergeant des monstres plus ou moins loufoques ou plus ou moins inquiétants, recelant des artefacts improbables et s’alignant sans grande logique, on se sent davantage dans une version sous acide de Alice au pays des merveilles que dans la citadelle d’un Seigneur de Guerre, mais il suffit d’en prendre son parti et de se laisser surprendre par les événements, leur succession presque surréaliste.

Le « plus » indéniable dans les règles consiste dans le système de magie, bien pensé, bien éprouvé (et plus complet que dans nombre de DF ultérieurs), enrichissant chaque rencontre, chaque obstacle, d’un éventail d’options supplémentaires. (Au détriment peut-être de leur fréquence, cette aventure m’ayant paru nettement plus courte que la précédente.) Il m’a semblé d’ailleurs que la fonction principale de bon nombre de créatures consistait à nous faire gaspiller inutilement nos sorts.

Une autre qualité, bien assez rare pour être mentionnée, réside dans le fait que le challenge est parfaitement réalisable avec des caractéristiques minimales (et même avec seulement huit sorts de magie), alors que dans Le Sorcier de la Montagne de Feu, Livingstone nous obligeait à terrasser un monstre doté d’une habileté de 10. Rien de tel dans cette expédition, où les combats à l’épée ne posent guère de problème, pour peu d’affaiblir préalablement tel ou tel protagoniste par la formule magique appropriée.

Spoiler:
 

D’ailleurs, j’ai pris au pied de la lettre la remarque d’Aumonier, qui dans son enfance avait « connecté » scénaristiquement, La Citadelle du Chaos au Sorcier de la Montagne de Feu, en identifiant le héros qui avait vaincu Zagor à celui qui s’élançait contre Balthus, en postulant que ses nouveaux pouvoirs magiques lui venaient du grimoire trouvé dans le trésor du Sorcier. Raison pour laquelle j’ai joué avec le même personnage, celui qui avait triomphé de la Montagne avec les caractéristiques minimales. (Cependant, comme il avait obtenu, après avoir combattu les Zombies, une épée magique augmentant de deux points son total initial d’Habileté, ses caractéristiques, que j’ai conservées à chaque tentative, sauf celle où j’ai décidé de vaincre Balthus à l’arme blanche, étaient les suivantes : Hab : 9 – End : 14 – Cha : 7.)

Cependant, la difficulté (à défaut de la complexité) se hausse d’un cran par rapport au Sorcier de la Montagne de Feu: les PFA se multiplient, particulièrement en fin d’aventure, qui se termine linéairement par une série de monstres contre lesquels vous ne survivrez qu’en vous trouvant en possession d’un objet particulier… un peu comme un certain coffre nécessitant précisément trois clefs.^^ Là encore, et cette tendance « jacksonienne » s’accentuera, nous évoluons dans un OTP. Cet OTP du reste, comme dans les mauvais Livingstone, a trop tendance à placer les items essentiels sur le même axe, ce qui facilite le repérage du chemin optimal, en dépit il est vrai de quelques fausses pistes.

Spoiler:
 

OTP pas encore si ultime cependant, car pour autant qu’on s’en remette peu ou prou au hasard, il existe des alternatives (que j’ai réussies) contre les boss de fin.

Ainsi, vis-à-vis des Miks :

Spoiler:
 

Envers les Ganjees :

Spoiler:
 

Contre l’Hydre :

Spoiler:
 

Enfin, dans la confrontation finale, qui tient toutes ses promesses et s’avère aussi palpitante qu’un duel de haut vol avec un boss de La Voie du Tigre :

Spoiler:
 

Comme bien des forumeurs l’ont remarqué, cet opus contient en germe des séquences structurelles, des « sets », par lesquels notre ami Jackson s’ingéniera, dans ses réalisations plus abouties, à dérouter ses aventuriers. Je cite, non exhaustivement :

- La gamme de péripéties en apparences fructueuses, mais qui se révèlent vaines puisque elles signifient que vous avez loupé un indice essentiel pour parvenir à vos fins. (On s’est cru chanceux, bernique.)

Spoiler:
 

- Les paragraphes à choix multiples vous amenant automatiquement à un PFA. (On se croit maître de son destin, nenni, vous êtes aussi libre qu’Althéos dans son Odyssée.)

Spoiler:
 

- Le combat vicelard qui vous conduit à un PFA. (On a cru s’en tirer, hé bien non.)

Spoiler:
 

Tous ces schémas se retrouveront sans mesure dans Le Manoir de l’Enfer, La Créature venue du Chaos et dans La Couronne des Rois. J’ai d’ailleurs tiré plus particulièrement un parallèle entre Mampang et la Tour Noire, la seconde pouvant en effet être perçue comme une ébauche de la première.

Spoiler:
 

La dimension littéraire demeure restreinte, mais j’ai été sensible à la touche mythologique. Dans Le Sorcier de la Montagne de Feu, on trouve un Minotaure dans le labyrinthe. Ici, côtoyant les créatures purement issues de l’imagination de l’auteur, une Hydre et une Gorgone.

Spoiler:
 

Je dois également avouer que j’ai été touché par ces inoffensives petites créatures, sans doute des enfants gobelins, jouant à des poupées en forme de monstres dans une chambre aux couleurs vives, et que l’on peut massacrer sans état d’âme (ni aucun profit) d’un seul coup d’épée. Pour me dédouaner, j’ai tenu à leur faire cadeau de la Myriade pour qu’elles fassent joujou avec.

Spoiler:
 

Au final, un LDVELH divertissant, ne laissant pas la part belle au hasard, au système de magie convaincant, bourgeonnant de la quintessence « jacksonienne », mais à la durée de vie un peu moindre que son illustre prédécesseur, raison pour laquelle je lui attribue la note juste en-dessous.
14 / 20

Je pense qu’a l’occasion, je m’attaquerai au DF 3, à savoir La Forêt de la Malédiction avec le même personnage, nanti de son épée magique trouvée dans la Montagne de Feu, ainsi que de sa cuirasse enchantée gagnée dans la Tour Noire.
Revenir en haut Aller en bas
PileouFace
Champion
Champion
avatar

Nombre de messages : 360
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   Jeu 30 Juin 2016 - 17:58

CRITIQUE  
La Citadelle du Chaos


Ne vous fiez pas à la couverture originale, qui entre directement dans le Top 3 des dessins les plus hideux (les dernières éditions - 2007 et 2013 - s’en sortent bien mieux à ce niveau). Heureusement, les illustrations intérieures signées Russ Nicholson sont davantage dans le ton, avec des géants, des hydres et des bossus couverts de verrues. Mention spéciale pour l’illustration des Roulards, de la Femme-Tourbillon et du Calacorm, qui respectent soigneusement les idées loufoques de Steve Jackson alors qu'il n'était pas du tout évident de leur donner corps.  

L’aventure de ce LDVELH souffre d’un peu de classicisme et de manque de rythme - mais en même temps, comment le lui reprocher ? Il s’agit du premier livre en solo de Steve Jackson et du deuxième tome de la série Défis fantastiques (1983). On est d’autant plus clément que l’auteur nous fait passer un bon moment dans la Citadelle grâce à son humour. Un exemple parmi d’autre : manger du pain sec provoque une soif d'enfer, comme c’est ballot ! Ce type d'humour a un autre avantage : rendre l'aventure plus authentique.

De plus, le bestiaire que vous croisez n’est pas constitué uniquement de gros Orcs qui vous sautent dessus dès qu’ils vous voient : la plupart des personnages cherchent à entamer un dialogue, si bien qu'esquiver les combats n’est pas très compliqué pour les plus pacifiques d'entre nous. Autre point fort : l’introduction de la magie, avec là encore des situations assez cocasses... Enfin, le combat contre le boss Balthus est long et passionnant, avec des choix scénaristiques différents.    

Bref, même s’il ne s’agit pas du meilleur LDVELH, Steve Jackson signe là un grand cru.  
16/20
Revenir en haut Aller en bas
Eroica
Champion
Champion
avatar

Masculin
Sagittaire Cheval
Nombre de messages : 431
Age : 26
Localisation : Charenton
Loisirs : Musique, cinéma, écriture, séries TV,
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   Ven 3 Fév 2017 - 23:28

Jackson, auteur que j'adore, n'a à mon sens pas toujours été inspiré dans la rédaction de son livre, il commet en effet plusieurs erreurs qui rendent l'aventure peu crédible et pénalisent son immersion :

- Le rythme est extrêmement faible durant les 4/5e du livre car passée la cour, on se retrouve devant des galeries obscures interchangeables, des salles souvent vides. L'armée de Balthus, paresseuse et faiblarde, n'inspire que peu l'effroi.
- Les habitants et monstres sont souvent peu charismatiques (le bossu maître d'hôtel, l'elfe noir du cellier, même Lady Lucrece à part rougir ses yeux, résume son emploi du temps à 1. Dormir, 2. Se faire belle...). Je fais exception pour le farfadet irlandais, à la fois irritant et attachant.
- Corollaire : à aucun moment, on sent la menace d'être découvert, pour le coup, on est loin des invasions de Loup Solitaire (Ah, Helgedad dans le tome 12). Cette mission d'infiltration finit par ressembler à une balade morne.
- Le style inhabituellement sec de Jackson laisse penser qu'il ne voulait pas se fouler pour son coup d'essai en solo sur l'ambiance. Quand on voit ce qu'il imaginera dans Le Manoir de l'Enfer, il n'y a pas photo.
- Je n'aime pas dans les ldvelh les choix contre-intuitifs, qui "rompent" la crédibilité du scénario rien que pour gagner en difficulté. Or, Jackson y tombe parfois : ainsi le seul objet (il y en a 2 en fait, mais vu que le second est sur un "mauvais chemin", je ne le compte pas) permettant de passer les Ganjees est certainement le moins probable de notre attirail ! Cette contre-intuition m'a gêné.
- Le bestiaire manque cruellement de cohérence, des créatures d'Heroic Fantasy cohabitant avec celles de la Mythologie grecque, cohabitant avec d'autres assez inclassables (les roulards...).
- La difficulté très élevée ne serait pas un problème si ce n'est que c'est toujours aux mêmes endroits qu'on se fait tuer par un PFA : en gros, toute la garde rapprochée de Balthus aux étages supérieurs. Dans La Créature venue du chaos, on crèvera partout tout le temps, mais au moins, ce sera varié. Là, demeure l'impression qu'on est arrêté par les mêmes barrières à péage. Et c'est ce défaut, plus que tout autre, qui a fait que je me suis rapidement lassé du livre.

Et pourtant, tout n'est pas à jeter : le système de magie, bien que rudimentaire comparé à Sorcellerie! se révèle ludique et prenant, et font partie intégrante de la réussite du livre. Il est très roublard de la part de Jackson que la plupart du temps, on gaspille nos sortilèges
Spoiler:
 
et que c'est au moment où on s'y attend le moins que tout d'un coup, un sortilège peut faire toute la différence.
Se servir aussi bien de l'épée que de la magie, avec la même efficacité, alors que nous ne sommes qu'aux balbutiements des ldvelh, montre une maîtrise déjà excellente de Jackson dans le gameplay à défaut du scénario.

Le duel à couper le souffle contre Balthus se montre lui palpitant et semé de rebondissements massifs, conclu justement par un paragraphe final pas dénué d'humour ironique. Balthus n'est que le 2e Big Bad des DF, mais sur plus de soixante aventures de la collection, il demeure bien l'un des plus redoutables adversaires. Le plaisir à l'assassiner, par l'épée ou... autre chose, est d'une jouissance exaltante. Sans doute un des plus grands combats finals des DF.

Malgré un fort réussi et original gameplay (ET pour l'époque ET comparé à l'immuabilité générale du gameplay DF), Jackson parvient à trouer encore plus un scénario ultra mince et non immersif à force de PNJ ternes et d'une difficulté OTP mal gérée. Sur une trame similaire, le SDLMDF se montrait plus prenant par ses monstres permanents, son atmosphère et son OTP autrement plus travaillés. Balthus le Terrible restera toutefois longtemps en mémoire, et sera rarement dépassé.

Nombre de tentatives : 26
Body count : 9
Note : 07/20
Revenir en haut Aller en bas
http://marlasmovies.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 02- La citadelle du chaos   

Revenir en haut Aller en bas
 
02- La citadelle du chaos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit