La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 02- Le dieu perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: 02- Le dieu perdu   Mer 9 Mar 2011 - 18:08

DRAGON D'OR

LE DIEU PERDU


RESUME :

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Milos
seigneur de guerre
seigneur de guerre
avatar

Masculin
Lion Cheval
Nombre de messages : 1947
Age : 39
Localisation : Rouen
Profession : Aventurier
Loisirs : Jeu de role, gamebooks, bodybuilding
Date d'inscription : 06/05/2006

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Sam 12 Mar 2011 - 20:15

Second volume de la série « Dragon d’or », le « Dieu perdu » nous emmène dans le monde étrange et fascinant des Aztèques.
Cette fois, l’auteur Dave Morris a eu la bonne idée de s’entourer d’Oliver Johnson afin de nous servir un savant cocktail d’intrigues et d’action, le tout sur fond de chasse à l’homme.
On y incarne un chevalier de la garde impériale, archéologue à ses heures, fou de vengeance après la trahison d’un de ses anciens partenaires qui a couté la vie à toute l’équipe. Le hasard va bien sûr nous remettre le long de sa route dont la destination n’est autre que la pyramide de Katak : jalouse de ses secrets et détentrice de l’idole de la divinité, le rêve ultime de tout pillard.

L’aventure commence dans la jungle entourant la pyramide et se termine donc dans ses entrailles. Le récit est fluide, caractéristique de la série, et les décors aussi variés que possible. Les amateurs de grands espaces regretteront peut-être cet aspect répétitif, d’autant que la partie dans la jungle aurait pu être approfondie, mais ils devraient reconnaître en revanche le soin apporté aux illustrations de Léo Hartas , bien plus inspiré dans cet ouvrage.
Autre petite faiblesse de la quête : l’absence de PNJ. Remarque, dans une pyramide oubliée depuis des siècles, il ne fallait pas s’attendre à voir foule, mais dans le cas présent l’auteur s’est quelque peu rattrapé en intégrant Domontor le sorcier fou, notre rival, et ses sous-fifres ainsi qu’un partenaire inattendu : un petit singe (Ouisti) qui apporte une petite touche de fraicheur.

Les combats sont bien dosés mais souffrent toujours de ce système de jeu qui n’a vraiment pas mon adhésion. De plus la plupart ne servent à rien et mis à part certains, obligatoires, on trouvera plutôt notre salut dans la fuite, pas terrible pour un chevalier. Attention aux duels, tout à fait inutiles en passant, qui nous opposent à des ennemis bien trop forts.
Le bestiaire n’a rien de folklorique, on retrouve notre lot de mort-vivants (gardiens des cauchemars) et de gardiens exotiques (serpents de pierre, dragons, golems..) comme toute catacombe qui se respecte. Le duel final contre Domontor est assez délicat à négocier surtout si la chance n’aide pas.

La série Dragon d’or nous a habituée à de nombreux itinéraires, la durée de vie n’en ai que plus grande, et le Dieu perdu ne déroge pas à la règle, en revanche certains objets (la conque et la perle noire pour ne pas les citer..) sont quasi-obligatoires pour poursuivre et pas toujours facile à obtenir. Nous l’aurons compris, la difficulté est de mise et autrement plus relevée que dans le précédent opus. Cet aspect est parfaitement illustré sur des tests de psy ou habileté quasi impossibles à réussir.

La traque par contre est une grosse réussite : on prend vraiment plaisir à suivre notre proie qui nous permet en plus d’éviter bon nombre de monstres et de pièges mortels.
En résumé, nous retrouvons une pyramide bourrée de secrets, un dangereux sorcier à éliminer, une exploration haletante bien mise en œuvre par une description précise et une foule de défis à relever… dommage que l’ensemble pèche par sa difficulté mal dosée et ses jets de dés hasardeux, l’ouvrage n’en serait sorti que meilleur.

Note : 14/20
Difficulté : 73%
Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 9933
Age : 39
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Jeu 24 Mar 2011 - 20:08

Un nouveau très bon livre de cette magnifique série, celle fois nous sommes dans un univers tropical, une histoire de revanche de vengeance, dans une quête face à son ennemi mortel, à la recherche aussi de l'idole d"or.
Le background comme d'habitude avec cette série est solide, et rondement bien mener, l'introduction met tout de suite dans le bain, et on s'imprègne très vite dans cette histoire, le scénario étant vraiment solide.
L'ambiance est elle aussi au rendez vous, et prenante, une atmosphère pesante règne constamment dans ce bouquin, les références sont nombreuses, d'Indiana Jones en passant par les conquistadores.
En passant bien sur au clin d'oeil aux civilisations précolombiennes, avec l'architecture du temple et sa situation perdue dans une jungle inexpugnable et dangereuse, et la référence au Jade, une pierre très symbolique pour ces peuples.
L'aventure en elle même est plus difficile que de coutume dans cette série, les périls sont nombreux et les adversaires redoutables que ce soit les maléfiques gardiens du cauchemar ou encore le terrible Attila Fatum.
La couverture est superbe, avec son temple perdu, cette jungle et ses crânes volants, c'est vraiment très évocateur et laisse songeur, encore une fois les illustrations d'Hartas représentent bien l'univers et l'ambiance du livre.
C'est très bien écrit et la narration est très agréable, tout est bien retranscrit, enfin un petit coté attendrissant et sympa avec la présence de Ouisti le petit singe qui nous suit pendant un petit moment.
Note ennemi tenace Domontor est l'un des adversaires les plus marquants, charismatiques, et fourbe à souhait, un ennemi de taille, dont on aura du mal à se défaire, on tient donc la un très bon opus à l'ambiance tropicale bien rendue, avec ses moments forts et épiques.

Note : 15/20


Dernière édition par Warlock le Mar 26 Aoû 2014 - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Dim 10 Avr 2011 - 18:54

Autant pour le premier dragon le personnage était assez creux, autant ici nous avons le droit à un solide passé et de bonne motivations à achever la quête. Indiana Jones en herbe nous partons à la recherche de trésor dans un temple perdu. Nous commençons dans la jungle ou nous croiserons ouisti un petit singe qui nous accompagneras. Mais nous sommes pas les seuls à vouloir les trésor et nous aurons un rival de taille : Domotor et sa bande. Un véritable duel nous opposeras dans le temple ou nous trouverons des traces de son passages (notamment des créatures tués par ses sbires et des cadavres de ses alliés). C’est un vrai plus dans l’histoire. L’ambiance exotique et de temple perdu est bonne on s’y croirais. Le challenge est notamment plus corsé que dans le tombeau du vampire. Les combats sont plus nombreux et plus durs, certains objets indispensables sous peine d’avoir des lancé de dé impossible à réussir.


Points Positifs
-L’ambiance
-l’originialité du déroulement de la quete
-un boss de fin que l’on rencontre plusieurs fois
-Ouisti
-Un héros avec un passé et des motivations légitimes

Points négatifs
-Les combats
- Comment faire sans tricher moins que son total de psy avec 3 dé alors que l’on calcul son total avec un d6+3…. Et ceci 3 fois d’affilé.?

15,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Gagadoth
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Gémeaux Singe
Nombre de messages : 683
Age : 25
Localisation : Asturyan
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Dim 17 Avr 2011 - 12:09

Voilà longtemps que je n'ai plus fait ce livre mais j'en garde pourtant un très bon souvenir. Tout d'abord, le héros n'est pas une simple coquille vide, mais un homme guidé par un désir de vengeance, ce qui est toujours appréciable dans les LDVELH.

De plus, très vite, nous avons un petit compagnon, même si il trouve la mort au cours de l'histoire. L'exploration des couloirs du temple n'est pas trop ennuyeuse, bien que plutôt classique avec son lot de vilaines bêbêtes et des pièges.

Le méchant de service, contrairement à bon nombre de LDVELH, n'est pas une ignoble bête puante, mais un humain perfide qui me fait toujours penser à Vonotar le Traitre, dans la série "Loup Solitaire".

Mais je trouve la difficulté du livre très forte. Beaucoup d'objets sont à découvrir, les monstres sont costauds et les tests aléatoirement fatals sont nombreux.

J'attribue une bonne note à de livre, car l'histoire est bien torchée, les PNJ sympas et qu'il s'agit d'un de mes premiers ldvelh

Note: 15/20
Difficulté: 8/10
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1920
Age : 43
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Lun 25 Juil 2011 - 23:43

Le meilleur des Dragon d'Or ( même si la traduction y est pour quelque chose* ). Le héros et son adversaire sont des êtres humains avec une personnalité crédible, l'expédition de pillage de temple devient une chasse à l'homme particulièrement bien traitée où on suit les traces de notre ennemi qui a laissé des embûches à notre intention…Surtout l'ambiance est absolument géniale avec des scènes grandioses ( les momies animées par le tambour, le lac d'or… ), des créatures incroyables ( mention spéciale au gardien du calice… ).

La difficulté est très élevée et c'est la principale objection qu'on puisse lui faire ( il y a aussi, comme toujours avec cette série, les combats de psychopathe dès qu'on affronte plusieurs adversaires ). Mais c'est le genre de LDVH qu'on a plaisir à refaire encore et encore…

17/20 parce que l'ambiance arrache








* Dans la VO Domontor s'appelait Damontir et Attila Fatum Sulsa Doom… comme Thulsa Doom dans les Kull de Howard… HUMOUR ! COPYRIGHT !
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Sam 8 Oct 2011 - 17:37

Deuxième Dragon d'Or, toujours signé Dave Morris, en collaboration avec Oliver Johnson, le Dieu Perdu bénéficie grandement d'un personnage plus fouillé que dans l'opus précédent.
Le héros est en effet doté d'un passé, et si notre but est au fond un KTS classique, cette fois ci nous savons pourquoi : il fait suite à une trahison de Damontir (le sorcier en question), qui a tué un ami et a laissé l'autre (Dragon d'Or) pour mort.

Cette histoire de vengeance nous emmène dans une jungle mystérieuse, au coeur d'un Temple consacré à un Dieu depuis longtemps oublié...

L'ambiance est à nouveau très bonne, et comprend plusieurs passages mémorables : la rencontre avec une créature garou ou avec les coupeurs de tête, l'assassin au garrot de soie, le combat contre l'élémental, le lac en fusion...
Le petit singe qui nous accompagne pendant une partie de l'aventure est bien sympathique.

A noter que nous serons confrontés à Damontir à deux reprises durant l'aventure, débouchant dans les deux cas sur des combats difficiles mais prenants.

J'en viens maintenant au point négatif de l'ouvrage qui est sa difficulté : si les dés ne sont pas avec vous, l'endurance descend très vite. Heureusement qu'il y a quelques objets permettant de regonfler son endurance, mais il faut les trouver.
De même, demander de réussir plusieurs fois de suite des tests d'agilité à 3D6, quand notre total est de 9 au maximum, (heureusement que cela ne débouche "que" sur un - 15 en endurance et pas une mort automatique), c'est un peu "abusé" de la part des auteurs.

Pour finir, le livre compte de nombreux PFA qui sont très bien écrits : notre héros peut connaître une variété de décès très respectable : noyé dans un marécage, empoisonné, asphyxié, ébouillanté, écrasé, brûlé vif...
La preuve que les deux auteurs ont de l'imagination ! Mr. Green

Un très bon bouquin.

Ma note : 16/20

Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Jareth the Goblin King
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 2397
Age : 34
Localisation : Un grand labyrinthe...
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Sam 17 Déc 2011 - 13:37

Dans ce livre qui n'est pas sans rappeler Indiana Jones, la quête d'un trésor séculaire n'est que le prétexte à une lutte sans merci entre deux ennemis jurés : vous, c'est-à-dire le preux et lumineux chasseur de relique (on passera sur la légitimité de cette activité), et Domontor le Dément, alias le Nazi qui embête Indy sorcier fourbe et retors à souhaits.
Ce jeu du chat et de la souris est très bien mis en scène, et l'on doit toujours rester sur ses gardes, ce qui est assez stressant à la lecture. D'autant plus que comme si les bâtons que nous met Domontor dans les pattes ne suffisaient pas, la pyramide regorge de pièges en tout genre.
En raison de toutes ces difficultés, ce livre-jeu requiert un lecteur persévérant. Les morts seront légion, et malgré sa petite épaisseur, c'est un livre que l'on ne finit pas en deux heures, et l'envie de renoncer, ou pire : de tricher, risque de poindre son groin. C'est à mon sens un défaut dans la mesure où l'on finit par trop connaître par coeur le livre à force de retracer des chemins peu variables au final (le salut tient souvent juste à un choix ponctuel).
L'ambiance générale est bien retranscrite, les créatures et personnages rencontrés sont souvent inattendus, et au final, on a envie de saluer l'imagination fertile des auteurs (on perd quand même un peu d'homogénéité dans l'ambiance à force de voir un peu de tout, mais rien de dramatique).
Un livre recommandé, à condition toutefois d'avoir une envie passagère de se faire massacrer à tout va.

14,5/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Ven 20 Jan 2012 - 18:05

Dans ce 2e tome la difficulté a ete revu a la hausse mais ce tome reste trés bon grace a Ouisti ! Je plaisante mais ce petit singe est trés sympa et si on le sauve pas...Disont que c'est la mort assurée. Very Happy

Dans ce tome certians objets sont quasi obligatoire pour eviter des combats trés trés dur.

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 10960
Age : 38
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Lun 27 Fév 2012 - 11:36

Ce qui est bien avec DO c'est qu'on ne rentre pas automatiquement dans les lieux où on a à terrasser de grands ennemis, à ravir des trésors, mais on a toute une progression plus ou moins longue pour s'y rendre comme ici dans la jungle où d'entrée des pièges ont été posés et pas des plus évidents à ne pas tomber dedans, les indigènes coupeurs de têtes formant aussi une première barrière à notre rêve d'atteindre l'idole d'or du dieu perdu. L'ambiance tropicale est au rendez-vous, Koh-Lantah à côté c'est les doigts dans le nez Mr.Red .

Pour bien faire il aurait fallu que le héros emporte des rations dans son sac à dos en sus d'une gourde pour récupérer de l'endurance qui fond comme neige au soleil dans le Temple de la Flamme tant les occasions d'en perdre sont nombreuses. Des salles renferment d'ingénieux pièges -exemple de la salle du tambour d'ébène- où j'ai apprécié de remuer mes méninges pour les déceler^^, d'autres des pièges grossiers -exemple de la salle des serpents de pierre- mais comme il y a souvent des objets placés là se révélant pour la plupart fort utiles afin de passer sans trop de dommages des étapes du bouquin on est bien inspiré de les récupérer blackeye et de deviner quand précisément ils vont pouvoir nous sortir de la panade. Un de mes moments préférés du livre, riche en tension, est lorsque je tombe de Charybde à Scylla en voulant échapper au guerrier zombie Attila Fatum. Les gardiens du Temple de Katak pour certains peuvent poser problème à moins d'avoir les moyens de les amoindrir, stopper, on est très loin des faiblardes sentinelles postées par Domontor aux abords des accès de la pyramide Mr. Green .

C'est très bien pensé l'idée d'opposer le héros à son pire ennemi le Sorcier Domontor dans cette chasse au trésor, doublée d'une course-poursuite, de l'idole d'or du dieu Katak, d'autant que sans la magie de Domontor qui sème occasionnellement des indices sur sa route on n'aurait pas possibilité de l'approcher cette fameuse idole pirate , l'affrontement final tient ses promesses avec un Domontor lâche à souhait se défendant à distance grâce à ses sorts, Bague de la Mort Rouge Evil or Very Mad . Attendez-vous à rencontrer des dépouilles d'aventuriers qui ont été assez loin dans la pyramide mais ont buté soit sur des pièges, soit sur des gardiens, signe que la pyramide de Katak protège bien ses secrets, pièces aux trésors, prenant plaisir à en tracer la carte soucieux de m'éviter les chemins mortels qui malheureusement des fois prennent totalement par surprise -exemple d'avoir suffoqué suite à un bloc de chaleur tombé soudainement-.

Quelques jets de trois dés complètement abusés obligatoires testant notre habileté, psi, le manque de nourriture pour retrouver de l'endurance font que je ne peux donner une note trop haute au livre qui reste l'une des plus grandes réussites néanmoins en livre-jeu sans aucun temps mort tenant en haleine de bout en bout. Dave Morris et Oliver Johnson sont des signatures de maîtres.

15/ 20
Revenir en haut Aller en bas
segna
Suceur de Sang
Suceur de Sang
avatar

Masculin
Lion Serpent
Nombre de messages : 1133
Age : 40
Localisation : Une sombre traboule...
Profession : Testeur
Loisirs : chant + percus
Date d'inscription : 26/10/2004

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Lun 26 Mai 2014 - 22:07

J'ai bien aimé l'ambiance et le contexte : cohérents et bien rendus, on s'y croirait vraiment. La trame est très sympathique, même si la motivation précise du personnage qu'on incarne ne me semble pas super claire par moments. Rien de dramatique en tout cas, j'ai trouvé la narration vraiment agréable.
Côté jeu, quelques objets utiles à gauche ou à droite mais pas de quoi se remuer les méninges pour autant. J'ai beaucoup apprécié la variété des chemins possibles dans toute l'aventure, que ce soit pour accéder à la pyramide ou pour l'explorer. Même après avoir vaincu Domontor, cela peut valoir le coup de rejouer ce tome pour explorer les différentes pistes. Attention cependant, quelques morts subites peuvent rendre l'exploration un peu frustrante mais il n'est pas question de "one-true-path" ici.
Le très gros bémol de cette aventure, en ce qui me concerne, vient d'un équilibre mal dosé entre dragon d'or et les ennemis que l'on rencontre. Les caractéristiques du personnage n'influant pas sur les combats, c'est au dé qu'il faut faire confiance, et je dois dire que, dans ce tome, le dé pipé est conseillé. Perdre à cause du dé est quelque chose qui m'irrite très vite, ce qui explique que la note de ce livre ne montera pas très haut. Pour résumer, une aventure agréable pour les lecteurs ayant pris l'option "mon dé donne toujours le bon résultat".

12/20
Revenir en haut Aller en bas
http://traboule-segna.fr
Napalm
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 132
Age : 38
Localisation : Tours
Profession : Colporteur
Loisirs : Bien trop nombreux pour un honnête homme.
Date d'inscription : 28/09/2013

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Dim 31 Aoû 2014 - 18:24

Je viens de le finir: malgré un pitch de base étrange (pourquoi un fier paladin s'improvise-t-il chasseur de trésor?), la sauce prend.
Comme pour tout les Dave Morris, l'ambiance est au rendez-vous, l'écriture est belle et dynamique, les enchaînements de paragraphes efficaces. J'ai beaucoup aimé l'introduction qui justifie la traque de Domontor le sorcier, et qui n'est pas sans rappeler la longue poursuite entre Indiana Jones et son ennemi français, Beloch... Domontor qui est loin d'être une mauviette et que l'on pourchasse non sans plaisir. C'est là qu'on se rend compte qu'un sorcier, même un vilain arriviste, reste un adversaire qui fait peur.
Je suis plutôt d'accord avec les critiques précédentes: le bestiaire n'a rien de très original, certains jets de dés demandés sont abusés et conçus pour faire perdre le personnage mais les épreuves sont variées et sympathiques. Un deuxième "Dragon d'or" pour le coup assez difficile qui est à la hauteur de son ambiance moite et tropicale (gare aux points d’endurance et de psi!).
Très sympathique opus: 15/20
Revenir en haut Aller en bas
http://comtedoutreplan.canalblog.com/
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 43
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Ven 15 Mai 2015 - 15:05

Un livre de fou !

Entre les tests de PSI ou d’habileté à 3 dès, et le choix non intuitif semble-t-il obligatoire au cours de l’aventure, ce livre possède tous les ingrédients qui rendent la jouabilité infernale voir impossible.

Et les auteurs ne se sont pas seulement contentés de cela, car ce livre possède également 31 PFA, soit 10 % des paragraphes le composant ! Sans parler des 3 objets obligatoires sous peine d’échec instantané 
Spoiler:
 
et d’autres qui peuvent vous éviter des pertes importantes de points d’endurance.

Franchement, qui l’a terminé sans tricher ? Dommage, car le background est bien développé. Avec la présence de Ouisti  le singe, les fameux guerriers de cauchemar, le terrible malgosh, Attila fatum, le simulacre, ainsi que Domontor et sa bague de la mort rouge, sur fond de jungle tropical et de temple antique.

Mais malgré cela, je trouve que c’est le moins bon des 3 premiers dragons d’or, avec un côté moins enchanteur, et en plus une jouabilité extrêmement mal dosée, qui font que je ne peux mettre à ce livre plus de 14/20.
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Guerrier
Guerrier
avatar

Féminin
Vierge Chèvre
Nombre de messages : 80
Age : 14
Localisation : Tour des Jeunes Titans
Profession : Héroïne
Loisirs : Lecture, Escrime, Magie, Construire des éoliennes en Meccano
Date d'inscription : 10/07/2014

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Ven 3 Juil 2015 - 11:53

Impossible n'est pas français. VIC

C'est pour ça que j'ai recommencé ce livre une bonne vingtaine de fois avant de réussir ce livre. Côté intrigue, c'est très banal, donc rien de vraiment exceptionnel sur la trame... Mais le livre est très bien écrit, le livre-jeu surprend vraiment et le singe donne un peu d'originalité à l'histoire...
Sur le singe...:
 

En gros, livre surprenant mais trop dur. Note : 15/20
Revenir en haut Aller en bas
alnaro
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 687
Age : 44
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Mar 16 Aoû 2016 - 14:10

Rattraper son pire ennemi lors d'une course poursuite dans une pyramide, et au passage mettre la main sur la statue en or du dieu Katak, voici le challenge proposé par ce volume #2 de Dragon d'Or.

A part la difficulté mal dosée - je sais, c'est déjà beaucoup - je ne vois pas d'autres points faibles à ce livre.

La chasse à l'homme (et à ses sbires) se déroule, une fois n'est pas coutume dans lex LDVELH au sein d'une pyramide astèque. Il y a bien une sorte de préambule dans la jungle mais fonction du chemin qu'on prend, cela peut être quasi anecdotique.

Par contre, un fois dans la pyramide, alors là !!!
On a droit à une exploration prenante à souhaits avec quelques éléments qui me font penser aux Aventuriers de l'Arche perdue (notamment à cause de certains pièges).
Une vraie course poursuite sans temps mort où la traque après Domotor est vraiment plaisante avec toujours ce sentiment légérement frustrant d'avoir un petit temps de retard sur notre ennemi qui nous précéde dans l'exploration de la pyramide : On est sur ses traces, on se rapproche, on le rattrape, on se fait distancer à nouveau, on le retrouve au final...
Le tout dans une ambiance parfois oppressante... on s'y croirait !

J'ai dressé un plan de la pyramide (que je posterai par ailleurs) : plusieurs chemins sont possibles pour atteindre notre but :
Spoiler:
 

Au final, malgré un bouquin pas très épais, l'exploration est dense et il se passe pleins de choses !
Et toujours, les illustrations de Léo Hartas...

J'ai adoré
17/20
Revenir en haut Aller en bas
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1698
Age : 43
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   Dim 28 Aoû 2016 - 15:08

Un deuxième volume du Dragon d'Or digne successeur du premier... sauf que j'imagine qu'après le Tombeau du Vampire certains ont dû railler la facilité de l'aventure et notamment le combat final. Je suppose que ça a énervé Dave Morris, donc il a voulu prouver que lui aussi pouvait faire une aventure perverse avec en plus une fin complètement injuste statistiquement.
Bref, vous comprendrez que le Dieu Perdu est un casse-tête, le personnage qu'on y incarne a un charisme très faible, son occupation majeure étant de piller les tombes pour se faire de la thune. Cela étant la motivation du héros (nous, mais franchement moi j'ai du mal à m'identifier) va gagner en élévation suite à une histoire d'amour tragique avec un ouistiti ("le plus merveilleux des compagnons", je n'invente rien) que je vous laisse découvrir.
Tout ça pourrait plomber le livre et pourtant c'est bon, très bon même. Les rencontres et leur résolution sont bien trouvées et surtout participent à une ambiance cohérente. Si ça reste moins poétique que le Tombeau du Vampire, il y a des épisodes marquants (hormis le ouistiti qui, une fois cramé une bonne vingtaine de fois, ne parvient plus à nous arracher une larme):
Spoiler:
 
Malheureusement comme je l'ai dit plus haut, la fin est trop injustement difficile, avec statistiquement moins d'une chance sur 2 de réussite, quand bien même on aurait évité tous les pièges précédents... ce qui m'a poussé à inventer des compléments alternatifs (disponibles sur la Taverne) pour rééquilibrer tout ça.

15/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 02- Le dieu perdu   

Revenir en haut Aller en bas
 
02- Le dieu perdu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Dragon d'Or-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit