La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 26 LE DEMON DES PROFONDEURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9516
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   Mer 9 Mar 2011 - 19:02

LOUP SOLITAIRE
LE DEMON DES PROFONDEURS



Le terrible démon connu sous le nom de Shom'zaa s'est réveillé des profondeurs des montagnes de Bor, où il était retenu prisonnier depuis des siècles. Sa soif de veangeance ne connait aucune limite. Entouré d'une horde de créatures assoiffées de sang, le Démon des Profondeurs fond sur le royaume des Nains Drodarins, vos fidèles alliés. Vous devrez vous enfoncer dans la nuit éternelle du fabuleux monde souterrain des Nains afin de tenter de sauver ces maheureux de la fureur de Shom'zaa ou bien succomberez-vous à la toute puissance du serviteur du mal ?
Revenir en haut Aller en bas
youpi
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 707
Profession : Savant fou
Date d'inscription : 04/08/2008

MessageSujet: Re: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   Dim 10 Avr 2011 - 5:28

Après avoir touché le fond avec la piste du loup on pouvait espérer voir le niveau remonter. A priori, nous ne quittons pas le fond, puisque les Nains de Bor nous aident à creuser. Comme précisé dans le résumé, l’intrigue du livre s’inspire très fortement de l’œuvre de Tolkien, remplacez juste mithril par korlinium et Balrog par Shom’zaa.
Cette facilité scénaristique, a eu tendance à me gâcher la lecture, j’avais la furieuse impression de jouer un mixe entre JRTM et Loup solitaire. Les nains drodarins croisés sur la nef du ciel (T5 entre autre) m’avaient paru bien sympathiques, malheureusement l’histoire copie collée du livre ne permet pas d’apprécier cette civilisation au sein du magnamund. Alors que Durenor, la Vassagonie ou le Dessi participent a enrichir un univers original grâce à leurs spécificités, Bor est un gros cliché pour rôliste débutant qui tombe comme un cheveux dans la soupe.

La lecture en elle-même m’a semblé très rapide. Habituellement, dans un LS normal il y a des péripéties, des naufrages, des personnages hauts en couleurs ou des lieux mémorables. Disons qu’il y a toujours au moins 6 ou 8 séquences de jeux s’étalant sur quelques paragraphes qui font une aventure épique. Dans se livre là j’en ai vu en gros 3, résultat à la fin du livre on a rien fait. Les 2/3 du livre sont fait de tunnel, tunnel, monstre, tunnel, d’un ennui mortel. Le dernier tiers incluant la traque de Shoom’zaa et le retour vers nos alliés nains est nettement plus rythmés. La fin du livre me rappel un peu le passage de la bataille de Ruanon dans le gouffre maudit, cette partie est très réussie mais trop courte.
Autre détail malheureux, le vocabulaire, des termes comme sodium, bombe au phosphore, acide acétiques avec la description de leurs effets vont parfaitement dans Mc Gyver… dans LS ça casse l’ambiance.
A noter au passage quelques ‘bonbons’ laissé par l’auteur qui n’a pas l’habitude d’être aussi généreux(les tomes 2 et 12 nous laissent des objets pour un total de +8H, ici on a potentiellement du +12H). Enfin bon ne vous excitez pas trop non plus ce n’est pas aussi super que vous l’imaginez.

1997 a été une année maudite pour loup solitaire qui a vu sortir La piste du Loup et Le démon des profondeurs. Ce dernier reste cependant un peu supérieur à la piste du Loup qui est au 4/5ieme soporifique et légèrement bancale scénaristiquement parlant.
Comme tous les livres du cycle 4 il coûte trop cher, bonne chance si vous le cherchez.

7/20



Dernière édition par youpi le Mer 10 Aoû 2011 - 5:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Derje Boven
Protecteur
Protecteur
avatar

Masculin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 285
Age : 37
Localisation : Isère
Profession : Assistant Technique d'Ingénieur
Loisirs : Musique, jeux vidéos
Date d'inscription : 22/10/2004

MessageSujet: Re: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   Jeu 14 Avr 2011 - 15:54

Repompé de : Déjà, le titre est pourri. En tout cas, le titre français. Déjà vu 15 fois, notamment pour un Défis Fantastiques. Nul. Pour information, le titre anglais est The Fall of Blood Moutain, nettement plus adapté.
Le scénario est à l'image du titre français (vu, vu et revu), et se passe 1 an après la précédente aventure : les nains de Bor ont par cupidité creusé trop profond et libéré le démon Shom'zaa et ses hordes de serviteurs (emprisonnés par les Anciens Mages, comme pour Agarash ou tant d'autres).
Mais c'est pas trop mal raconté, ma claustrophobie s'est un peu réveillée et les PNJ sont presque attachants.

Pour info, une visite à l'Armurerie naine rend presque inutile le choix des armes au début.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
http://derje.blogspot.com/
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   Sam 14 Jan 2012 - 14:42

Voici la sixième aventure du Grand Maître Kaï du Second Ordre. Le tome 25 étant moins bien qu'on pouvait imaginer, cette 26 histoire, même si elle n'est pas extraordinaire, rehausse un peu la série qui commençait à s'essouffler. Et même s'il n'est pas incroyable, ce livre reste quand même très correct, voire bien. Visiter le pays des Nains est une très bonne idée, surtout après avoir tant lu sur ce peuple en cours des 25 derniers tomes. Bien entendu, moi qui suis particulièrement friand des lieux diversifiés, je savais, en lisant ce récit, que l'aventure se déroulerait toujours à la même place, c'est-à-dire dans des souterrains.


Mine de rien, ça ne m'a pas spécialement dérangé, car j'ai trouvé l'environnement très original. Ce n'est pas tous les jours que nous traversons des galeries souterraines remplies de verdures et de fermes (don donné par la Déesse Ishir) cela peut être déroutant au début, mais après, on s'y fait. Malgré quelques petits problèmes au niveau de la traduction, la narration reste de bonne qualité, et c'est avec intérêt qu'on se plonge dans l'histoire. Et même si les lieux sont, au final, toujours les mêmes, nous avons pas spécialement le temps d'être lassé, car le livre reste court! C'est bizarre, dire qu'il y a quand même 350 paragraphes, je n'ai même pas l'impression d'en visiter 100, d'autant plus que, comme la plupart des Loups Solitaires, les aventures demeurent relativement linéaire. Je pense que ça vient du faite qu'à plusieurs paragraphes, l'auteur nous propose plus choix de disciplines, donc du coup, ceci diminue la longueur du livre. Par contre, au niveau de la difficulté, c'est tout à fait faisable. Evidement, il faut avoir fait les autres livres du Second Ordre et avoir choisi les bonnes disciplines, et dans ce cas-là, les combats ne poseront pas de problèmes. Et je n'ai pas noté de lancé de dés qui envoient directement à la mort. C'est peut-être parce qu'il est facile que je trouve l'aventure courte. En ce qui concerne les passages intéressants, le combat contre Shom'Zaa est pas mal du tout, et pourra peut-être posé quelques problèmes. Mais le meilleur moment reste la fin du livre, quand les Princes Nains doivent garder la salle du trône en retenant les assaillants Agarashi. A ce moment-là, on se trouve alors dans une sorte de bataille du Gouffre maudit, en plus court, mais tout aussi intéressant (mais peut-être pas aussi palpitant) Mais au moins, nous avons le droit à une bonne dizaine de combat tout au long du livre, qui est beaucoup comparé à certains volumes du Second Ordre Kaï. Mais à part ça, pas d'autres moments spécifique à retenir.

En résumé, un livre correct, en tout cas mieux que "Sur la piste des loups", qui, même s'il n'est pas le meilleur de ce 4ème cycle, demeure relativement intéressant. Ces lieux inhabituels, ses combats, et l'assaut final sont les meilleurs points de ce livre. La narration est bonne (il faut faire abstraction des fautes de traductions) et c'est dommage que l'aventure demeure si courte. Mais je dois admettre que les illustrations auraient été les bienvenues, histoire de compléter un peu plus cet univers original (car il n'est pas très courant d'avoir des cultures et des fermes dans des souterrains) l'aventure est peut-être un peu trop courte (il faut dire que je suis un fan des longues aventures, comme pour La Porte d'ombre) malgré sa linéarité. Pas de difficultés majeurs à signaler.

Ma note: 13.5/20
Difficulté: 55%
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9516
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   Mer 26 Sep 2012 - 22:42

Avec ce volume, Joe Dever nous livre sa recette personnelle de la daube...
On doit donc aller faire un tour dans un monde souterrain de galeries et tunnels pour éliminer la vilaine bestiole que les nains ont réveillé et libéré en creusant trop profondément.
Toute ressemblance avec le passage des mines de la Moria dans "La communauté de l'anneau" de Tolkien n'est peut-être pas volontaire, mais on a franchement des doutes...
Et c'est donc parti pour une sorte de labyrinthe souterrain où notre héros tourne en rond comme une ménagère de moins de 50 ans dans les rayons d'un supermarché de province par un dimanche pluvieux de novembre... Bref, vous l'aurez compris : on s'emmerde ferme. De plus, on tombe sur tout un attirail assez incongru de bombes au phosphore, de sodium et autres substances qui donnent l'impression que le héros s'est perdu dans le labo du docteur Foldingue... Seule la bataille finale de la salle du trône vient titiller la conscience du lecteur endormi qui, contrairement à l'auteur, a préféré déposer les armes.

NOTE : 06/20
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   Ven 22 Fév 2013 - 18:42

Ce tome est d'un ennui mortel et bien que l'ayant fait en 2012 je ne me souviens de quasiment aucun fait de marquant.
Heureusement on m'a offert ce livre ce qui fait pas mal au cul quand on voit la cote délirante de ce tome...

Note : 06/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1698
Age : 43
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

MessageSujet: Re: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   Ven 9 Déc 2016 - 17:24

Tout d'abord, pour entamer cette critique, je me dois d'avouer que les nains de Bor sont mes personnages préférés de l'univers du Magnamund. J'ai donc été particulièrement séduit à l'idée de venir leur prêter main-forte dans leur royaume souterrain.
Ensuite, en lisant le début, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à la catastrophe de Deepwater: les catastrophes engendrées par des forages souterrains dans le seul but d'amasser plus d'argent... évidemment lorsqu'il l'a écrit Joe Dever ne connaissait pas cet événement, mais je pense que la métaphore écologique n'est pas inadaptée. Les Druides de Cener fournissait déjà une référence aux armes bactériologiques. Quant aux seigneurs des ténèbres, on peut se demander dans le crépuscule des maîtres s'il ne les a pas conçus comme une métaphore des méfaits possibles de la technologie.
Bref, je me suis engagé avec enthousiasme dans les souterrains du royaume Drodarin. Le rythme est soutenu et on n'a pas tellement le temps de se reposer, même si j'ai retenu un passage assez étonnant au milieu de champs de blés poussant dans une caverne. C'est peut-être cette absence de rupture dans le rythme qui engendre une certaine monotonie à la fin (trop de combats) mais globalement je garde une bonne impression de cette aventure.
C'est pour moi un volume à comparer aux grottes de Kalte, une mission isolée dans une contrée inhabituelles.
13/20
Revenir en haut Aller en bas
Gagadoth
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Gémeaux Singe
Nombre de messages : 683
Age : 25
Localisation : Asturyan
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   Sam 15 Juil 2017 - 15:06

La première qui m'est venue à l'esprit en refermant ce livre c'est "pourquoi les arrières petits neveux du Balrog de la Moria n'ont-ils pas déposé une plainte contre Joe Dever pour plagiat"?
Dans ce 26ème épisode, Rimoah débarque pour nous annoncer que les nains de Bor ont par avidité creusé trop profond et libéré une énième créature de Naar qui roupillait tranquillement depuis des millénaires. C'est donc nous qui allons devoir porter secours aux nains et combattre Shom'Zaa et ses hordes d'Agarahi. Inutile de vous dire que le scénario n'est pas le point fort de ce livre.

J'ai reproché à plusieurs reprises aux ouvrages du quatrième cycle d'être plus ennuyeux que véritablement mauvais. Ici, c'est différent. De l'action, vous en aurez, ça oui. Cependant, je n'arrive pas à comprendre ce qui cloche vraiment dans ce "démon des profondeurs". Serait-ce le style de Dever,  largement en dessous de son niveau habituel? Sans doute. De plus, les rencontres que nous faisons se résolvent presque à chaque fois à coups de grandes disciplines Kaï. Au bout d'un moment, ça devient affreusement répétitif et l'ennui revient alors au galop.

Seules la rencontre avec Shom'Zaa et la défense finale de la barricade reviennent un peu nous stimuler, mais c'est loin d'être suffisant. Bref, j'ai eu le sentiment de lire un gros Défi Fantastique lambda plus qu'un véritable Loup-Solitaire. C'est creux et vraisemblablement trop vite torché par un auteur en panne d'inspiration.

Clairement, cet opus n'est pas bon. Le plus faible jusque ici, selon moi.

Note: 9/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 26 LE DEMON DES PROFONDEURS   

Revenir en haut Aller en bas
 
26 LE DEMON DES PROFONDEURS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 26 LE DEMON DES PROFONDEURS
» 19- Les démons des profondeurs
» Détectives des profondeurs, les derniers instants du Titanic
» [40K Demon] Blood Slaughterer of Khorne
» (DEMON CASTLE DRACULA) PS3/ Xbox360

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Loup Solitaire-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit