La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 28 LA CITE DE L'EMPEREUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9516
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: 28 LA CITE DE L'EMPEREUR   Mer 9 Mar 2011 - 19:09

LOUP SOLITAIRE
LA CITE DE L'EMPEREUR



Une nouvelle alarmante parvient au palais de Xo-lin, l'empereur du Chaî: Sejanoz, l'infâme tyran du Bhanar, vient de lancer une soudaine offensive contre le Chaî. Les troupes ennemies ont déjà passé la frontière et le vénérable empereur se voit contraint de fuir la capitale pour aller chercher refuge à Tazhan. Vous avez pour mission d'escorter Xo-lin durant ce long et périlleux voyage jusqu'à l'ancienne cité. Parviendrez-vous à déjouer toutes les menaces qui pèsent sur ce convoi très exceptionnel ou bien succomberez- vous aux pièges diaboliques du vampire Sejanoz ?
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9516
Age : 45
Localisation : Recherche Yavanna...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: LA CITE DE L'EMPEREUR   Jeu 5 Mai 2011 - 21:50

Dernier volume en date de la saga. Le scénario est alléchant : on se retrouve à la cour du souverain d'un royaume allié (fortement inspiré de l'extrême-orient pour l'ambiance) qui est soudainement attaqué par les hordes d'un farouche ennemi. Un ennemi si farouche que le souverain en question doit fuir avec sa famille pour chercher refuge dans une ville plus sûre. On se dit que c'est parti pour une fuite angoissante, traqué par l'ennemi, une course contre le temps... Hélas...
Aucune sensation d'urgence, de temps qui presse ou de panique. On a l'impression de partir en pic-nic à la campagne... L'empereur s'enfuit, mais avec une caravane entière et toute sa famille ! Un véritable cirque ambulant, avec chariots surchargés de bagages, serviteurs, dignitaires... Bonjour la rapidité et la discrétion ! Enfin bref...
Au cours de cette "fuite", on en vient à devoir démasquer un traitre, qui tente de tuer le petit-fils de l'empereur, son héritier. Rien de bien palpitant non plus, on est loin de PARSION dans "La traversée infernale".
Et puis bien sûr, le happy end : les armées alliées arrivent au secours de notre pauvre souverain et chassent vite fait, bien fait, les méchants soudards (que pourtant, personne ne pouvait arrêter jusqu'ici...).
C'est mou, c'est fade, on s'ennuie. Décevant.
08/20
Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 914
Age : 30
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: 28 LA CITE DE L'EMPEREUR   Jeu 25 Aoû 2011 - 22:33

que dire sur ce dernier tome de loup solitaire, qui aujourd'hui coute un prix non négligeable.

Après avoir échapper de justesse aux griffre de Bhanardans le tome précédent vous revoilà dans le chai afin de veiller sur le sort de toute la famille impériale. Voilà une bien noble mission pour un seigneur Kai de votre envergure.
on ne choisit pas la destination, donc on pourrai preque séparé l'histoire en chapitre qu'il faudrait finir pour passer au suivant. La possibilité de rejouer est presque nulle.
Hélas on déchante vite. L'intrigue est linéaire au possible, on accompagne l'action au lieu de la vivre. on est un personnage de second plan dans ce tome,donc on subit.


Attention SPOIL
[spoil] de plus on arrive à perdre son arme Kai volé par un simple brigand. dire que LS, lui, il traverse des monde des ténèbres, avec une arme qui fait SpotLight, et il ne la perd pas lui!![/spoil]
FIN DU SPOIL

finalement on a le droit à une fin digne des nanars les plus fades : le grand méchant est mort, les autres sont en déroutes, et les gentils ont gagné.

De très loin le pire LS à ma connaissance. Le seul qui m'a laissé vraiment perplexe. Finalement on peut se dire qu'il vaut mieux que joe dever se soit arrêté là plutôt que de pourrir son univers.
A noter aussi que le tome ne fait que 300§ au lieux de 350. a t'on laissé le temps à Joe de finir son bouquin ? De plus depuis le tome 23, plus d'illustrations. c'est un peu vide

NOTE : 6/20, et encore!
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: 28 LA CITE DE L'EMPEREUR   Sam 14 Jan 2012 - 14:46

Dernière mission du Grand Maître, et pas la moindre! Il devra escorter Xo-lin, le souverain de Chaî, tant adoré par son peuple. Et de qui le Grand Maître doit le protéger? De Sejanoz le vampire, pardi!
Premier changement qu'on remarque en parcourant le livre: il n'y a "que" 300 paragraphes. Pourquoi cela? Je n'en sais rien, peut-être que Dever était pressé de terminer sa série. Quoi qu'il en soit, ceci n'empêche pas au livre de terminer dans mon top 3 de ce 4ème cycle. J'adore ce genre d'histoire où nous devons escorter un personnage important, le protégeant de tout danger permanent. A l'instar de La griffe du vampire, nous ne serons pas seuls à mener cette mission, le Capitaine Chan, le Sergent Yeng et leurs soldats seront nos compagnons tout au long de l'aventure.


Et comme pour l'autre livre, ceci donne un côté plus réaliste et plus intéressant. Et on se sentira vraiment que plusieurs personnes sont avec le Grand Maître, car ils l'aideront à plusieurs reprises. Les lieux sont diversifiés, mais on retrouve toujours la même chose: ruines, forêts, plaines, villes. Mais le tout est très bien décrit, avec une narration fluide qui captivera sans aucun doute n'importe quel lecteur. Bon, le seul problème de ce genre de trame, est que la mission sera linéaire, mais ce n'est pas grave, ça prolongera le plaisir, même si le lecteur ne vivra qu'une seule fois l'aventure (ce qui ne sera vraiment pas mon cas, quand j'aime une histoire, j'adore la refaire, mais pas tout de suite, cela s'entend) Le périple est également truffé de bons moments, comme la première attaque sur le convoi par des Chargarash, puis la confrontation avec les Brumalghasts qui donnera froid dans le dos (vous comprendrez pourquoi si vous lisez le bouquin) Tout la fin du tome est aussi très bien, vu que nous sommes plongés dans la bataille finale, même s'il n'y a pas spécialement d'ennemis à combattre. En parlant de combats, il n'y en a pas des massages, mais en tout cas plus que dans le tome précédent, mais je trouve que c'est suffisant. La difficulté est peut-être plus élevée que dans le tome précédent, mais si vous avez commencez ce 4ème cycle depuis le début, il y a très peu de chance que vous mourriez. Le challenge n'est pas très ardue, mais il vous faudra vous méfier à quelques reprises. Rien à dire de la traduction, elle est correcte. A noter que dans ce tome, c'est la première fois où l'une des nouvelles disciplines Kaï est souvent proposée dans les différents choix de disciplines. Pour les petits curieux, c'est l'Astrologie Kaï. Et aussi, c'est la première fois que le Grand Maître se fait voler son arme Kaï, et qu'il devrai combattre ensuite le voleur muni de sa propre arme! Original, et n'allez pas être surpris si je vous dit ce que combat est l'un des plus ardus. L'absence d'illustrations n'est pas dérangeante, comme dans La Griffe du Vampire, on s'immerge parfaitement dans l'univers... mais je ne dis pas que quelques illustrations auraient été la bienvenue. Une histoire qui vous tiendra en haleine pendant quelques heures, même si je trouve toujours que l'aventure en elle-même est toujours trop courte. (la couverture représente le Capitaine Chan)

En résumé, Joe Dever, qui demeure l'un des meilleurs auteur de livres-jeux, nous pond un très bon dernier volume, qui fait parti de mon top 3 de ce 4ème cycle, et qui est également l'un des meilleurs tomes de tous les cycles confondus. Un livre avec assez d'action par rapport à la longueur du périple (c'est-à-dire moyenne) bien écrit, avec une très bonne ambiance et une excellente trame. Des compagnons qui nous aident à livrer bataille, et certains moments très plaisants viennent compléter les points forts de ce livre. Malheureusement, même si la difficulté est un peu plus élevée, le tout reste facilement jouable, et n'attendez-vous pas à de gros gros problèmes.

Ma note 16.5/20
Difficulté: 67%
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: 28 LA CITE DE L'EMPEREUR   Ven 22 Fév 2013 - 18:29

J'ai enfin fini la saga de LS ou là dans ce 4e cycle du disciple.

Ce tome nous propose d’escorter l'empereur afin de fuir une armée impitoyable. L'action est franchement pas trés palpitante, de plus c'est hyper linéaire, pas moyen d’éviter tel ou tel truc (comme le vol stupide de son arme, j'ai essayé toutes les options et quoi qu'on fasse on se la fait voler)
L'absence d'illustration est là encore un point négatif car même si elles ne sont pas toujours au top ca reste agréable pour "visualiser" tel ou tel truc de l'univers de LS.

Même la fin est pas géniale, quand on voit tout ce qu'on a du se farcir et qu'on est limite récompensé par un "game over" ça calme.

Un tome qui est dans la moyenne de ce 4e cycle : minable

Note : 06/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Gagadoth
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Gémeaux Singe
Nombre de messages : 683
Age : 25
Localisation : Asturyan
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: 28 LA CITE DE L'EMPEREUR   Mer 26 Juin 2013 - 13:57

Aïe, aïe, aïe, que c'est mauvais!

Jusque là je trouvais ce 4ème cycle tout à fait correct (sauf le 25) mais là...

On a l'impression d'escorter un convoi de Hollandais avec leurs caravanes, on passe son temps à dire la bonne aventure, on se fait piquer même notre arme kaï par un simple truand etc.
Comble de plaisir, on trimballe la princesse la plus casse-co****** qui soit et qui n'arrête pas de hurler et de pleurer. Nous avons aussi droit à quelques scènes d'une imbécilité notoire. La palme revient à ce traitre qui voyage dans la caravane avec justement le médaillon à l'effigie du méchant autour du coup ce qui en fait l'assassin le moins crédible et le plus débile qu'on puisse rencontrer.

Niveau rebondissements, ben il n'y a rien, la routine quoi. On combat quelques monstres, mais globalement c'est plus une ambiance de pique-nique estival qu'autre chose. Le Grand-Maitre s'ennuie à cueillir des pâquerettes et nous aussi d'ailleurs.

J'oubliais la fin, vite fait bien fait, on zigouille le méchant grâce à la seule arme capable de le détruire qu'on a trouvé justement sur notre chemin dans toute l'immensité du Magnamund. On se croirait dans un Livingstone ici...
Le dernier paragraphe, l'ultime de la série d'ailleurs est bouclé en 1,2,3 avec un happy end des plus banals. On sent vraiment que Dever en avait marre sur ce coup là.

Bon, bref, Joe Dever quitte la scène des LDVELH sur une grosse déception. Ca se laisse lire une fois, mais c'est quand même très très loin du souffle épique et du charme des premiers livres.

Note: 8/20
Revenir en haut Aller en bas
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 1698
Age : 43
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

MessageSujet: Re: 28 LA CITE DE L'EMPEREUR   Sam 28 Jan 2017 - 16:39

Une dernière escale avant l'oeil d'Agarash ! Ce qui fut pendant longtemps le dernier volume de la saga Loup Solitaire est assez originale par rapport au reste de l'oeuvre: une mission d'escorte assez paresseuse, ponctuée d'escarmouches. Un traître à démasquer (facilement) et comme d'habitude Joe Dever sait faire monter la sauce finale avec une bataille et l'arrivée de l'Autarque Sejanoz (à ne pas confondre avec l'Autarque Matthaüs, chevalier teuton...)
A vrai dire la ballade est plaisante, pas tellement courte malgré les 50 paragraphes manquants, mais d'une facilité déconcertante. A croire que sur la fin de son oeuvre Joe Dever pensait d'abord à récompenser un lectorat fidèle.
Une dernière remarque: le dernier paragraphe laisse penser que Joe Dever savait qu'il n'écrirait pas un autre volume de sitôt. Peut-être que dans un premier temps il avait vraiment pensé clôre la série sur celui-ci et qu'il avait fait exprès d'augmenter le nombre de disciplines Kaï pour éviter l'effet "superman" en fin de cycle.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 28 LA CITE DE L'EMPEREUR   

Revenir en haut Aller en bas
 
28 LA CITE DE L'EMPEREUR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Loup Solitaire-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit