La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7723
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Mar 22 Mar 2011 - 9:09

Les MESSAGERS du TEMPS
Le CARILLON de la MORT


Voici un livre dont vous pourrez être le héros... ou l'héroïne ! Selon que vous êtes fille ou garçon, vous serez le Prince ou la Princesse du Temps, venus des profondeurs de la Terre pour entrer dans le monde des hommes. Votre mission ? Délivrer Gayok, le preux Messager de votre royaume, prisonnier de ces créatures humaines qui vous sont à la fois si lointaines et si proches et dont si souvent vous avez désiré partager le destin. Mais les hommes sont étranges et dangereux ! que demander à ce pendu visionnaire qui parle par énigme ? Que répondre aux sorcières dodues qui hantent l'étang du grand Montfaucon ? Et ce moine à demi mou, au fond de sa chapelle, contemple-t-il le ciel... ou l'enfer ? Sur le chemin qui mène à la tour où s'égrène la complainte du Carillon de la Mort, Prince ou Princesse, vous apprendrez ce que sont les hommes, vous percerez leurs secrets et leur histoire deviendra alors la vôtre...

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.


Dernière édition par ALIN V le Mar 27 Jan 2015 - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wor
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Cochon
Nombre de messages : 659
Age : 33
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 28/01/2009

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Ven 25 Mar 2011 - 11:29

Avant de parler de ce livre, je vais profiter qu'il s'agit du premier tome de cette série pour faire quelques considérations sur la série globalement.

Nous avons donc là une série de 4 livres liés les uns aux autres, mais pas trop directement chaque aventure est indépendante ainsi il est tout à fait possible de faire chaque tome sans faire les précédents, sans rien rater (contrairement à la série Loup solitaire par exemple).
Il s'agit là de livre jeux très romancés avec de longs paragraphes, beaucoup de descriptions et une très grande linéarité. Peu de choix a la fin de chaque paragraphe, on a défois plus l'impression de lire un roman qu'un livre jeu. Néanmoins le style de l'auteur est agréable et les textes sont bien écrits.
Les règles de combat de cette série sont pas mal, elles sont comme celle des Défis fantastique sauf pour les dégâts. On doit jeter les des pour déterminer quelle parties du corps a été touché et on perd plus ou moins de point de force selon qu'on ait été touché à la tête ou à une jambe par exemple. Cela rend les combat un peu plus réalistes ainsi on ne peut plus fuir après s'être fait blessé a la jambe ou on perd des points de maitrise après s'être fait toucher à la main qui tient l'arme.
On doit aussi au début de chaque aventure choisir quelques talents parmi une liste, malheureusement ces talents sont souvent sous exploités.
Je déplore aussi quelques jets de dés particulièrement injustes et souvent peu tolérant à l'erreur. Même chose pour les tests de chance avec ces cartes que l'on doit tirer au hasard. Beaucoup de morts injustes à cause de cela.
Je trouve que l'aspect jeu de cette série est plutôt raté dans l'ensemble, le point fort des messager du temps étant l'histoire.
Les illustrations de cette série sont assez belles aussi.
ah oui un détail amusant de cette série, selon que l'on est homme au femme on joue "le prince ou la princesse du temps" ce qui crée quelques petites différence dans le scénario, ainsi si on est une femme on est souvent confronté à la misogynie des hommes par exemple.

En Définitive on peut dire que cette série a un style très romancé, l'aspect littéraire est assez développé et prime vraiment sur l'aspect jeu, que l'auteur semble avoir négligé quelque peu.


Donc dans ce premier tome on est plongé en France à l'époque de la guerre de cent ans. On doit délivrer un messager du temps enfermé dans une forteresse.
L'aventure est pas mal, on a un curieux mélange de réalisme avec des éléments historiques réels et d'imaginaire avec des créatures inventées par l'auteur.
La plupart des rencontres sont assez marquantes, comme l'excellent passage avec les mollues. A noter qu'on a un allié dans la plupart de cette aventure en la personne d'un nain colérique.
La fin avec le carillon de la mort cette espèce de labyrinthe ou on vieillit de plus en plus est bien inventé aussi, c'est le grand moment du livre j'ai trouvé et puis c'est le seul passage de toute la série ou il y a un coté exploration qui tranche avec la linéarité habituelle.

note: 12/20


Dernière édition par Wor le Ven 12 Oct 2012 - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jareth the Goblin King
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 2397
Age : 34
Localisation : Un grand labyrinthe...
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Dim 3 Avr 2011 - 17:45

Le Carillon de la Mort est un livre aux nombreuses qualités que j'avoue apprécier particulièrement. En premier lieu, l'univers est complètement original, et très emprunt du genre littéraire que l'on appelle le réalisme magique (popularisé par Angela Carter si ça vous dit quelque chose). Il n'échappera d'ailleurs à personne que dans le Carillon de la Mort (et dans la suite de la série) on puisse incarner une femme (fait rare dans l'univers viril aux muscles huilés des livres dont vous êtes le héros), et que le réalisme magique est un genre qui s'illustre souvent par son féminisme sous-jacent (rappelez-vous le film La compagnie des loups pour ceux qui l'ont vu). La symbolique est omniprésente dans les personnages que l'on rencontre, et l'on sent bien que l'auteur n'a pas destiné son ouvrage qu'aux enfants. A mon sens, il est l'un des livres qui a su s'appuyer sur le succès des classiques comme les défis fantastiques pour proposer quelque chose de proche dans la forme (ldvelh) mais d'éloigné dans le fond (conte moderne).

Côté descriptions, elles sont d'excellente qualité, que ce soit au niveau textuel ou au niveau des illustrations. Le style de dessin proche de la gravure colle parfaitement à l'ambiance figée et déconnectée du monde à part que l'on est amené à visiter. Les textes sont longs (un peu trop ?) et l'on peut regretter au départ l'oubli de l'auteur qu'il s'agit avant tout d'un livre-jeu (peu de choix), si l'on n'est pas parti dans le trip de lire une sorte de roman secondairement interactif. Cependant, un passage-clé du livre nous rappellera plus tard qu'il s'agit bien d'un jeu avant tout (et pas des plus réjouissants).

Un gros bémol toutefois est le côté un peu trop artificiel de certaines situations. Il y a un renouvellement fréquent du fait de se dire "comme par hasard" ou "trop facile" dans sa tête. C'est un peu dommage, avec 50 ou 100 paragraphes en plus, et un peu moins de cheminement "clé en main", le tour aurait été joué. Mais là, c'est quand même trop souvent cousu de fil blanc...

Un livre particulier et intéressant donc, qui pourra facilement initier des débutants ou divertir des vétérans.

16/20

Revenir en haut Aller en bas
laurin le barde
Fantassin
Fantassin


Masculin
Capricorne Chèvre
Nombre de messages : 55
Age : 37
Localisation : bibliothèque du monastère kaï
Profession : cariste
Loisirs : lire des BD entre autre
Date d'inscription : 20/08/2011

MessageSujet: les messagers du temps 1 : le carillon de la mort   Lun 29 Aoû 2011 - 20:53

Tout d'abord j'ai apprécié que l'on puisse choisir au début plusieurs métiers pour avancer plus facilement dans l'aventure ; des compétences, hélas, nettement sous exploitées ;

ensuite le fait que le scénario évolue en fonction du sexe du héros est assez sympa et original ;
il faut reconnaitre que l'histoire est trés bien écrite mais on a pas énormément de choix en ce qui conserne les divers chemins à emprunter ,de ce fait on se retrouve vite avec pas mal de longs pavés de texte à lire et on oublie un peu l'aspect jeu du livre ;

ici on se retrouve en france au temps de jeanne d'arc il faut retrouver un personnage enfermé dans une tour "le carillon de la mort" sorte de labyrinthe dont il est trés dur de venir à bout ;

enfin il y a beaucoup trop de phase de chance avec un tableau de carte à tirer au hasard et des règles de combats incertaines

au final un premier tome à l'histoire bien écrite mais assez linéaire, prenante jusqu'au fameux carillon avec un aspect jeu moindre et trop de hasard ; un ensemble mitigé en somme


note : 13/20
Revenir en haut Aller en bas
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 35
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Dim 9 Oct 2011 - 21:22

Le Carillon de la Mort propose un point de départ qui rappellera aux nostalgiques des romans d'aventures du début du XXème siècle d'agréables souvenirs : l'idée selon laquelle un peuple habiterait les entrailles de la Terre.
Vous êtes le Prince (ou la Princesse) du Temps et votre mère vous envoie dans le monde des hommes délivrer un Messager du Temps : tel sera le point de départ des 4 tomes de la série.

Dans le premier d'entre eux, vous êtes transporté dans la France du XVème siècle. Une France mi historique mi fantastique (avec des créatures comme les Mollues, l'occasion d'un excellent passage plein de tension).
On voyage durant une partie de la mission avec un compagnon, Furyos le Court.

La dernière partie donne son titre au livre : on se retrouve dans une Tour dont chaque pièce nous fait vieillir de plusieurs années. Il faut monter les étages un à un (sachant qu'il n'y a qu'une échelle par étage) en se sentant vieillir à chaque pas. Une excellente idée et un passage marquant.
Il est possible de se faciliter la vie en se procurant la recette de la Juventiane qui nous permet de rajeunir quelque peu.
A noter que le livre nous propose d'incarner le Prince ou la Princesse : la deuxième option est plus amusante car elle offre davantage de possibilités de jeu, au prix d'une difficulté légèrement supérieure (les Mollues par exemple).

La partie livre est donc très bonne, qu'en est il de la partie jeu ?
Force est de constater qu'elle n'est pas complètement à la hauteur.
Le système de combat est plutôt bon : comme celui de DF, mais à cela s'ajoute un système plus réaliste de localisation des blessures qui fait varier les pertes de Force (i.e. Endurance). Des pertes de Maîtrise (i.e. Habileté) peuvent aussi survenir.
Par contre, le système des compétences n'est que peu exploité. A noter que vous pouvez tenter des Coups d'Audace, mais attention : leurs effets sont plus souvent négatifs que positifs.

Non, le principal défaut du livre vient de son aspect exagérément linéaire : l'aventure est extrêmement "dirigiste" et nous n'avons que fort peu de liberté. A plusieurs reprises, quoiqu'on fasse, on est ramené au même point. La difficulté n'est pas très relevée non plus.

Dommage, car le reste était très bon.

A noter un clin d'oeil amusant, qui nous fait rencontrer à la fin
Spoiler:
 

Un bon livre, qui pourra rebuter par son aspect linéaire, mais dont les qualités méritent le coup d'oeil.

Ma note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Sam 12 Nov 2011 - 11:05

Voilà une des rares series ou on nous propose d'incarner un Prince ou une Princesse. Je crois que c'est unique dans les LDVELH.
L'histoire est plutot fun, on voyage dans le temps pour aller delivrer un messager du temps.
Là c'est au sein d'une tour infernale qui nous fait veillir au fur et a mesure qu'on progresse.
Il y'a quelques moments sympa avec des pnj comme la rencontre avec mimol.
Les illustrations plutot bonnes et on prends plaisir a faire ce 1er tome.

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2903
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Mar 3 Jan 2012 - 16:20

Le premier tome de l’intéressante série les Messagers du Temps. Intéressante car on n’y incarne pas un humain mais un être immortel, vivant dans les entrailles de la terre et portant un titre princier. Cette race influe sur le destin des hommes en envoyant des émissaires, les fameux messagers, pour les aider à divers moments de l’histoire. Quatre de ces messagers ont justement disparu et ce sera à vous de les retrouver, un dans chaque livre de la série. Un scénario pour le moins original donc et qui m’a bien plu personnellement. Ce premier tome va nous conduire au Moyen-âge et plus précisément pendant l’époque de la guerre de 100 ans, à la recherche de Gayok le Preux, le premier messager disparu

L’histoire est bien pensée et originale : sur un fond historique réel au départ, elle dévie progressivement vers de l'héroïc-fantasy pure à la fin du livre. Un mélange qui peut surprendre si on s’attend à un livre fidèle à la réalité mais qui s’avère plutôt bien réalisé et ne choque au final pas plus que ça.
L’aventure n’est pas vraiment une enquête, dans le sens où le l’auteur nous met automatiquement sur la piste de Gayok, et lorgne plutôt du côté de l’aventure classique. Ainsi, on sera amené à visiter divers lieux et surtout à rencontrer plusieurs personnages hauts en couleur : entre autres Mimol le moine, les Mollues et bien sûr Furyos le Court, un allié inoubliable. Les dialogues avec ces PNJ sont d’ailleurs un des points forts du livre, ils sont particulièrement nombreux et généralement bien écrits. Globalement le style en lui-même est excellent, avec un vocabulaire d’époque bien employé et un héros ou une héroïne au caractère affirmé. La possibilité de jouer un garçon ou une fille est de fait très intéressante, permettant de varier un tant soit peu les lectures et de jouer sur le sexisme très en vogue à l’époque si on incarne la Princesse. Enfin quelques passages sont vraiment prenants notamment la partie finale dans le fameux Carillon où l’on vieillit à vue d’œil en errant dans un labyrinthe. Je ne vous en dis pas plus mais vous apprécierez sans nul doute. La quête des ingrédients d’une potion permettant d’amoindrir les effets du Carillon permet aussi de rajouter de l’intérêt à la lecture.

Le livre n’est cependant pas exempt de défauts. Le plus visible est la linéarité écrasante : très peu de choix à faire pour le lecteur et on est obligé de suivre presque pas à pas le chemin tracé par l’auteur. Du coup, les paragraphes étant bien fournis, on a presque l’impression d’être en présence d’un livre classique à certains moments. La durée de vie est en plus assez courte en termes de paragraphes parcourus et l’on passe toujours par les mêmes endroits lors des relectures.
L’autre point noir est la difficulté. Les règles de combat sont intrinsèquement intéressantes, avec notamment des coups atteignant les différentes parties du corps, mais elles présentent les mêmes défauts que les Défis Fantastiques. A savoir que si vous tirez des stats très élevées, les combats ne présenteront que peu de challenge. En revanche, des totaux minimaux seront synonymes de morts à long terme car deux combats obligatoires nous opposent à des adversaires aux caractéristiques élevées. En outre, le passage du Carillon relève du hasard pur lorsqu’on l’aborde pour la première fois.

Au final cependant, le Carillon de la Mort est incontestablement un livre intéressant, doté d’un style bien supérieur à la moyenne des LDVELH, proposant des péripéties et des rencontres originales et offrant une plongée dans le Moyen-âge. Dommage que la linéarité soit si écrasante et que la difficulté soit mal dosée.

Note : 14/20
Revenir en haut Aller en bas
lewis
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chat
Nombre de messages : 914
Age : 30
Localisation : lille
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Mer 25 Jan 2012 - 23:22

Sans être génial, le premier tome des messagers du temps est un bon ldvelh.

Le concept de base s'éloigne fortement des univers classique. L'aventure se passe en France, au moyen-age.

Il y a quand même du fantastique. On ne fait pas dans l'historique. Non on incarne un personnage immortel venant du centre de la terre. S'affrontant contre son jumeau, pour savoir qui va reprendre les rennes du royaume. On va aussi rencontrer des créatures bizarres, et prendre d'assaut un château .

Un bon point pour le choix du personnage. On peut choisir fille ou garçon. rien de révolutionnaire, mais le seul fait de le proposé fait du bien. Rien que pour le principe j'ai pris une fille. J'ai beaucoup aimé les personnages qui m'ont fait des remarques sur le fait que les femmes ne portent pas d'épée. Que c'est un truc d'homme.

On doit aussi tirer des caractéristiques, et choisir des compétences. Personnellement je ne les trouve pas exceptionnel. Les combats sont assez bien pensé, moins ennuyeux que pour les DF. Les combats ne sont ni trop facile, ni trop dur.L'épreuve de fin contre le carillon de la mort, est aussi rafraichissant. j'ai beaucoup rie en voyant que notre age rentre en ligne de compte dans notre course contre la montre.

point négatif, le livre est trop linéaire. pas beaucoup de choix possible. Et le choix de personnage est un peu sous exploité. pareil pour les compétences. j'en avais deux, elles m'ont servie une fois chacune et je suis sur que j'aurais pu faire sans.

L'écriture est aussi un peu plus enfantine que pour la plupart des autres ldvelh. Mais je ne le considère pas comme un gros défaut. ça change un peu.

je lui donne 15/20
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 10963
Age : 38
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Jeu 26 Jan 2012 - 14:52

J'ai progressivement adhéré au volume notamment à la partie dans la Tour du Carillon où l'âge plus on en prend selon les pièces ouvertes est une stressante épée de Damoclès au-dessus de notre tête, le plan de Gouttard de Malgrâce féal des Anglais et félon à la France qui a connaissance de l'existence du Royaume du Temps tient la route, mais quelle déception concernant le faible poids du nain Furyos à nos côtés tout au plus l'ai-je eu à se battre avec moi contre Mâchegras et encore heureux qu'il fût en mode berserker^^à ce moment-là, la facilité du parcours qui m'amena à voir les Mollues et Mimol ne m'a posé aucun souci particulier (trop) bien informé sur leurs travers.

Autrement, les 2 Talents à choisir parmi les 7 proposés par la reine Chronalia c'est une super bonne idée, on ne s'attend pas à les utiliser certaines fois, se disant mince alors et si je l'avais eu ce talent-ci^^, encore que certains n'ont pas la même portée que d'autres, le faible impact des objets sur l'aventure -limité qu'à 5, seul le pain d'épice de jouvence jouant à nous faire gagner- m'a aussi déçu, surtout qu'on se bat de la même façon qu'on ait un poignard ou une épée en mains. Les monstres font pitié dès qu'on a 18 de maîtrise et plus, seuls Mâchegras et Gouttard m'ont fait couler des sueurs froides dans le dos et un petit peu Mimol avec son foutu côté droit mou qui ne ressent aucun des coups qu'on lui porte si par malheur les dés nous forcent à frapper non son côté gauche normal. Dommage qu'aucune des créations horribles hybrides de Mimol ne soit illustrée -sanglièvre, hirondaigle, cochonours,...-.

En très peu de jours l'aventure du Prince et de la Princesse se finit, laisse un petit goût de trop peu, mais grâce à des PNJ solides et charismatiques qui ont des buts propres -Furyos, Mimol, Gouttard- forme une belle histoire contée de bien belle manière mariant savamment de l'histoire avec Jeanne d'Arc et du fantastico horrifique avec les tableaux sombres des victimes des Mollues et de Mâchegras mais bon un peu plus de jeu n'aurait pas été mal et dieu sait si le système de règles extra promettait beaucoup plus -mention bien aux règles d'indigestion des repas^^'-, heureusement que le mini-jeu mortel de la Tour du Carillon relève un plat qui aurait manqué de piment sinon et ce, malgré les figures de méchants secondaires pas tristes en leur genre mais qui ne font que passer Mimol, Mâchegras tout en étant plus intéressantes que des orcs ou gobelins anonymes sans grosse personnalité issus de DF.

Bref, un volume pour lequel je suis indulgent, c'est le premier de James Campbell, à voir si pour le 2e il corrige les erreurs que j'ai notées plus haut. Un gamebook à part comme le sont les Défis et Sortilèges. En tout cas c'est supérieur aux fades livres de la série Histoire le seul Messager du Temps que j'ai lu, même si l'Histoire de la Guerre de Cent Ans n'est que prétexte à une histoire originale d'héroic fantasy.

12/ 20.
Revenir en haut Aller en bas
titipolo
Chevalier
Chevalier


Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 02/07/2013

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Lun 12 Mai 2014 - 20:11

Voici ma première lecture des livres de la série « messagers du temps ». Personnellement j’adhère au principe même si cela aurait pu être un véritable échec. C’est assez ambitieux de mélanger l’histoire et le fantastique. Une histoire fantastique aurait peut-être par contre été plus cohérente. Il suffisait de changer les anglais par des monstres qui menacent d’envahir les contrées. Bref passons.

Pour commencer, nous avons le choix entre incarner un prince ou une princesse ce qui est mieux qu’un grosbill sans histoire qui part défier un grand méchant. D’autant plus qu’ils ne sont pas sans personnalité étant donné la multitude de dialogues. J’ai aimé les stéréotypes et les différences d scenario selon le fait que l’on soit un homme ou une femme. J’ai adoré le prologue qui donne une vision d’un milieu onirique. Sans compter que notre frère (ou notre sœur) selon ce que l’on joue ne reste pas inactif et a aussi son rôle à jouer dans l’histoire. De plus, on ne voit aucun aspect de la compétition alors que les deux luttent pour le trône. Pas de doute, c’est un combat à la loyale comme l’avait demandé la reine. Jusque-là ca va. Le titre de l’histoire est très accrocheur et c’est ce qui m’a incité à jouer à ce livre. Dans l’ensemble, le scénario est accrocheur et lorsque l’on affronte la tour du carillon, c’est un moment vraiment palpitant. Par ailleurs, la plupart des pesos sont charismatiques (y compris le nôtre ainsi que notre frangin ou frangine) notamment le méchant d »e l’histoire. Par contre, son nom fait un peu pitié. Gouttard, il y avait de quoi trouver mieux. J’aurais préféré un peu plus de scénario dans la tour.

Niveau jeu, c’est une déception par contre. A part la lutte contre le carillon de la mort, on rejoint les vieilles règles de défis fantastiques avec une disparition de la chance. Certes le fait de toucher à tel endroit du corps est une bonne idée mais le chiffre tiré aléatoirement rend les combats trop faciles si on a tiré un chiffre trop élevé et trop difficiles si le chiffre tiré est faible. La lutte contre le carillon est un one true path mais c’est un peu comme « l’épreuve des champions », on ne peut pas en vouloir à l’auteur. Le parchemin est une idée intéressante mais trouver rien que cinq ingrédients n’est pas une mince affaire et quand on prend deux fois successives 13 ans, le parchemin n’a que peu d’utilité étant donné qu’il ne peut réduire notre âge que de 5 ans maximum. Après, il est vrai que pour ma première partie, je serais mort à 86 ans avant de me retrouver devant les cordes si cela avait été possible donc ce n’est pas non plus injouable. Choisir des compétences est un bon point mais elles sont vraiment sous exploitées. A part zoologie, je n’ai vu qu’une fois la possibilité de faire appel à une nouvelle compétence. Tout comme la gestion des repas qui ne sert à rien.

La durée de vie est correcte même si il est difficile de trouver un intérêt à rejouer étant donné que la linéarité est trop présente. Seul le changement de personnage est intéressant.

Niveau cohérence, il y a des défauts. J’ai l’impression que tout se fait trop automatiquement, trop facilement. On a besoin d’une arme et d’une armure. Pas de problème, on nous donne tout dès le premier paragraphe alors que la reine nous a dit que l’on devrait se débrouiller pour nous en procurer. Pas de doute, l’aspect jeu a vraiment été délaissé. Autre problème : Gouttard a-t-il vraiment pour but d’aider les anglais ? Si on se réfère à la réalité, la guerre de cent ans n’a que pour prétexte la succession de la couronne du roi de France, pas l’extermination des francais. De plus s’il veut vraiment devenir le maitre du temps, pourquoi aider les anglais ? Ca ne lui apporte rien.

Niveau écriture, on ne peut que féliciter l’auteur mais sur les descriptions, je suis un peu déçu. La première qui décrit le royaume du temps me parait peu…onirique comme je me l’étais imaginé. Mais la plus grande déception réside dans la forteresse. Elle parait ridicule rien qu’à voir sa taille et on ne voit pas du tout l’immensité de la tour (si ce n’est la tour elle-même). Par ailleurs, la couverture du livre montre qu’elle est isolée au milieu de l’eau ce qui est en contradiction avec la forteresse. Personnellement j’aurais préféré la version couverture du livre.
Au final, ce LDVH est bon mais il aurait encore été meilleur si cela avait été un vrai roman et non un livre-jeu.

Scénario : 6.5/7
Jouabilité : 1.5/5
Cohérence : 1.5/3
Illustration/écriture : 1.5/2
Durée de vie : 3/3

14/20
Revenir en haut Aller en bas
Francois22
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Nombre de messages : 629
Date d'inscription : 25/10/2007

MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   Dim 5 Oct 2014 - 22:08

L’objectif comme tout ceux de la série est de libérer un messager du temps. Ici nous allons plonger en pleine période de guerre de 100 ans en France. Toutefois nous ne croiserons peu d’anglois mais des créatures imaginaires. L aventure est intéressante , les paragraphes assez long mettent bien dans l’ambiance .la difficulté a part dans le carillon est assez bien dosé et il n’est pas nécessaire d’avoir tiré les stats maximum pour gagner.

Points positifs :
-Le style literraire
-Les illustrations
-Les personnages secondaires.
-Pouvoir incarner le prince ou la princesse du temps
-La jouabilité
-Le clin d’œil final
-La localisation des blessures
-Les talents

Point Négatif
-Le passage dans le carillon
-Un peu linéaire

13/20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Messagers du Temps - 1 - Le Carillon de la Mort
» 1 - Le Carillon de la Mort
» Les Messagers du Temps - 4 - Objectif : Apocalypse
» Errata de la série MESSAGERS du TEMPS
» Le Secret de l'Univers 2 • Les Êtres aux Yeux Bleus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Les Messagers du Temps-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit