La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES CHRONIQUES DU FORUM

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes


Nombre de messages : 5972
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DU FORUM   Ven 23 Fév 2018 - 18:45

Soirée d'anniversaire : suite

Il y avait foule ce soir là, la grand salle des fêtes du palais était pleine. Le long d'un mur, une vaste scène décorée de fleurs où se tenait un groupe de musiciens en train de faire l'animation. Le long du mur opposé, se trouvait une très très longue table portant tout un tas de plats. Des serveurs faisant la distribution aux nombreux pique assiette venant à la soirée spécialement pour s'empiffrer gratuitement. Enfin, en haut, une large banderole avec écrit en lettres d'or "Bon anniversaire à notre cher juge, ALIN V".
- LE ROI ADRIAN.
Debout à côté de la porte principale de la salle, dans un habit rouge impeccable et droit comme un I, se tenait l'huissier, hurlant régulièrement les noms des invités. Le silence dans la salle se fit au passage du maître de la cité, sa couronne d'or posée sur la tête et en habits de soirée. Ce dernier se dirigea en faisant des signes de tête aux invités pour dire bonsoir, vers un groupe discutant au milieu de la salle.
- Bonsoir messieurs, belle soirée n'est ce pas ??
Le capitaine de la garde d'or porta une coupe en argent à sa bouche, le vin était délicieux, la nourriture aussi d'ailleurs. Le guerrier enfourna sa main dans une cruche rempli de biscuits apéritif.
Le roi se mit à parcourir l'assistance du regard.
- Mais dites donc. Je ne vois pas VS, serait-il malade ???
Warlock se décomposa d'un coup à cette question. Des goutes de sueur lui coulant le long du visage. Le maître des jeux répondit, voyant très bien le malaise que cette question avait levé dans le groupe de divinités.
- Rassurez-vous majesté, il est euh, en arrière salle, oui c'est ça, en train de finir le cadeau pour Alin.
En même temps qu'il parlait, il tapait du coude sur les côtes de l’érudit.
- Euh oui oui, tout à fait, il prépare le cadeau, de Alin.
- Bien, bien, bien, c'est très bien, vous avez pensé à lui faire un cadeau, vous savez très bien comment il est. Il risquerait de se vexer et d'envoyé tout le monde à la prison des âmes damnées. Parait que c'est un lieu fort désagréable.
Le silence se fit dans le groupe, même Milos, pourtant habitué aux dangers, eu le visage qui commençait à blêmir en entendant parler de la terrifiante prison.
- LE DIVIN JUGE ALIN V.
Tout les regards se tournèrent vers la porte principale et un tonnerre d’applaudissement monta, saluant l'administrateur du forum, sa femme et sa fille Raven. Le roi s'éloigna du groupe pour aller le saluer, les divinités soufflèrent en voyant Adrian partir.
- Ouf, quelle peur j'ai eu.
Le pauvre Warlock, blanc comme un cachet d'aspirine, collait sa main contre son cœur qui battait très fort et très vite.
- Ça pour une surprise, ça risque d'être une surprise.
Le forgeron, un verre de limonade à la main, regardait le sol en agitant la tête de droite à gauche.
- Oui, ça risque d'être très violent. Je me demande même si il ne serait pas bon pour nous de partir en voyage pour le coup.
- T'as raison, j'ai une vieille tante malade, j'irais bien la voir tient.
Ils regardèrent tous Albatur, c'était en effet une bonne option.

Pendant ce temps en arrière salle, il y en a un autre qui s'agitait, le maître des chemins et des carrefours, grand protecteur des voyageurs et des panneaux de directions, une boite à maquillage dans la main, essayait tant bien que mal de préparer le cadeau de Alin. Lowbac, n'aimant pas du tout la couleur choisi par VS.
- Mais arrête donc de bouger comme ça, je vais jamais y arriver voyons.
- J'aime pas ce rouge à lèvres, je préfère le rose là.
- Bon bon ok, on prend celui là mais tu te calme ok.
Le garçon se calma enfin et VS put terminer de le maquiller. Reculant soudain avec un large sourire satisfait, pour contempler son œuvre.  
- Voila, magnifique, une véritable beauté fatale. Maintenant, les habits.
Il tendit la main en arrière, en direction d'une jeune femme qui regardait la scène, portant dans ses mains une large robe et des chaussures à très haut talons. Comme elle ne bronchait pas, VS s'énerva.
- Hé ho EVE, tu m'entends, les vêtements s'il te plait.
- Euh oui oui voila.
Elle donna les habits au voyageur, se mordant la lèvre pour ne pas partir en fou rire devant l’accoutrement de Lowbac. Elle avait longuement hésité avant d'accepté la mission, mais elle ne regrettait pas son choix, le reste de la soirée promettait d'être très drôle.
- Et maintenant les chaussures et voila, lève toi mon vieux, tu es magnifique.
Lowbac se leva en chancelant, se demandant bien comment les dames du forum faisaient pour porter ça.
- Tu en pense quoi EVE ???
Elle avait du mal à répondre, elle était parcouru de spasmes en regardant la scène. Bien malgré elle, elle réussi quand même à répondre entre deux rires mal dissimulés.
- C'est parfait, parfait. Mais excuse moi, j'ai à faire maintenant.
- Oui oui, tu peux partir maintenant, merci pour ton aide.
EVE se précipita hors de la pièce, refermant la porte derrière elle. Elle se pencha alors en avant et se mit à rire. Elle avait le visage tout rouge et des larmes lui coulait des yeux. Elle réussi quand même à descendre les marches, en bas se trouvait les divinités. Devant la réaction de la jeune femme, un frisson parcourra les dos de chacun, ils se regardaient avec des yeux remplis de craintes. C'est l'érudit qui osa demandé le premier.
- Alors ??
- Alors ha ha ha, c'est une catastrophe hi hi hi, ça promet d'être drôle, mais pas pour tout le monde ho ho ho.
Là c'était la goute qui faisait déborder le vase. Les membres du groupes se regardèrent encore une fois, mais cette fois il fallait réagir. Milos posa sa cruche d'appéritif sur une table basse et parla en premier.
- Désolé les gars, mais le devoir m'appelle, j'ai des manœuvres militaire à aller seconder dans l'arrière pays et je dois partir immédiatement, je serais absent un long moment.
Si son nez avait pu s'allonger, il l'aurait fait. En effet, la jeune Antares était sur place pour seconder les manœuvres, il n'était pas utile que le capitaine de la garde d'or parte lui aussi. La jeune femme était bien capable de se débrouiller toute seule. Mais pas un n'osa lui dire qu'il allait fuir, ils avaient juste peur de s'en prendre une entre les deux yeux. Mais n'était ce là pas une bonne idée en fait.
- Excusez moi, je dois me rendre d'urgence à Atalis, VS m'avait demandé l'autre jour de lui porter du matériel pour la forge.
Le forgeron emboita le pas de Milos et sorti du palais lui aussi. Suivi peut de temps après par Warlock et Albatur qui avaient eu aussi des trucs urgent à faire.

La soirée avança et soudain, la lumière s’éteignit, l'obscurité seulement percé par les multiples bougies dispersées dans la salle. VS s'approcha discrètement d'un des musiciens pour lui donner un rouleau de parchemin.
- Psiiiiit, vous allez jouer ça s'il vous plait.
Quelques secondes plus tard et sur un son de bâton que l'on frappe au sol, un projecteur éclaira la scène et un personnage debout, brillant de mille feux, dans une longue robe, portant des hauts talons, une perruque blonde et maquillé comme jamais. Alin regarda la demoiselle très satisfait, elle était vraiment à son gout. Adrian le remarqua et lui demanda en lui donnant des coups de coude complice.
- Elle est belle, je ne sais pas qui c'est mais elle est superbe.
- Vraiment très très belle en effet.
A côté du juge, sa femme regardait son mari d'un œil mauvais.
- Tu parles, c'est un véritable boudin oui.
Nouveau coup de bâton sur le sol et les musiciens se mirent à jouer un air que personne ne connaissait.

Hiéhéhé hunhunhun come on
Hiéhéhé hunhunhun come on
Drag drag drag it out
Drag drag drag it out
Drag drag drag it out
Drag drag drag it out
Check your ass
Wait you'r lit
Move your beat
Hot hot hot
People people people people


Lowbac se trémoussait sur la scène au son de la musique. Dans une petit chorégraphie dont il avait le secret et qu'il avait vu un soir dans un bar. Ce qui ne laissa pas indifférent les spectateurs qui s'échangèrent des regards interrogateurs. Mais bon, le roi et le juge semblaient être contents eux, alors pourquoi ne pas l'être aussi.
- Vous en pensez quoi majesté ?? elle bouge bien, on dirait une déesse.
- Oui, oui, tout à fait, une déesse c'est ça.
- La déesse des boudins oui.
Le roi était de plus en plus perplexe. Comme traversé par une sorte de malaise et de doute. Il faisait jouer le liquide présent dans son verre, il voyait au fond de la salle, EVE, appuyée contre un pilier en train de se tordre de rire. Non vraiment, c'était louche tout ça. Enfin, Alin était content, c'était le principal non.

Let me be a drag-queen
Extravaganza
Let me be a drag-queen
Exibition
Let me be a drag-queen
Extravaganza
Let me be a drag-queen

The glamour, hot, and sexy
Hej sister ! I feel like a vegetable tonight
What about you honey ?
Come on
Drag it out


Le spectacle se poursuivi, à la fin de la musique ce fut le silence complet. Alin se leva le premier et claqua fort dans ses mains, affichant un large sourire. Geste aussitôt suivi par le roi et le reste des convives qui hurlèrent des "bravo" et des "bis". C'était un véritable triomphe. En arrière scène, VS regardait le spectacle par un petit trou à travers le panneau en bois, en souriant lui aussi. Son idée avait été géniale. Malheureusement pour lui, il déchanta très vite en entendant le juge parler.
- Grand dieu, il faut que j'aille l'embrasser, cette fille mérite largement d'être invitée d'honneur de la soirée.
Derrière lui, sa femme était rouge, les bras croisés, elle regardait son mari, de la fumée lui sortait des oreilles.
- Un boudin invité d'honneur, on aura tout vu tien.
Mais Alin ne l'écoutait pas, il s'approchait de la scène, affichant toujours son large sourire. VS quand à lui, n'avait plus le sourire, des goutes de sueur lui coulant le long du dos, il le voyait monter les marches en direction de la star assise sur la scène et ne pouvant plus se relever à cause de ses talons XXL. Il voyait le juge suprême s'approcher, arriver à la hauteur de sa déesse, se pencher en avant pour la relever.
- Cher mademoiselle, merci pour cette chorégraphie et cette danse, c'était tout simplement sublime. Si j'osais, je vous embrasserais bien.
Le voyageur se mit la main devant le visage.
- Non pas ça, c'est une catastrophe.
Et il avait raison, à peine le juge posa sa bouche contre la joue de sa sirène de la soirée, la perruque de Lowbac glissa de son crâne. Un silence de mort s'installa, seulement coupé par les ricanements de EVE qui se roulait carrément sur le sol. Alin regardait les cheveux de la belle tomber au sol, la bouche toujours collé sur la joue. De Lowbac, dégoulinant de sueur et affichant un large sourire.
- Alors c'est vrai, vous avez aimer ???

Personne ne raconta ensuite ce qu'il se passa. La soirée se termina brutalement et les invités avaient étés priés de retourner chez eux, mais de ne surtout rien dire à personne, sous peine de finir en prison. La menace était suffisamment grande pour que tous respectes la demande du juge.
Quelques semaines plus tard, devant le palais, Milos dans son armure d'or et son casque sous le bras, était en grande discussion avec l'érudit du forum et le maître des jeux.
- Alors mon vieil ami, ces manœuvres militaire ??
- Ho la routine, c'est du temps perdu pour rien, à cause de ça j'ai raté la soirée d'anniversaire de notre bon juge.
- j'ai appris qu'elle avait pris fin subitement. Je ne sais pas pourquoi, personne ne souhaite en parler, même pas le roi.
Les 3 amis se regardèrent en sifflant. Ils ne pouvaient rien dire eux.
- Par contre je n'ai pas revu VS dernièrement, ni EVE et encore moins Lowbac. Je m'inquiète.
Cette fois c'était la peur qu'il y avait dans les yeux des 3 divinités.

Pendant ce temps, dans un sombre cachot humide et froid, dans un silence de mort coupé de temps en temps par des bruits de clés dans les serrures et des hurlements.
- Pourtant elle était bien ma chorégraphie. Mais je crois que c'est le maquillage en fait, j'aurais du prendre le rouge comme tu voulais au début.
VS était assis dans un coin, boudeur et la tête entre les mains.
- Ho ta gueule, moi et mes grandes idées, si j'avais su.
Il n'y en a qu'une qui semblait contente. Assise sur le banc en bois, se tenant les côtes, EVE ne pouvait pas s'empêcher de rire.
- Et ça te fait rire toi.
- HI HI HI, désolée HA HA HA, c'est plus fort que moi HO HO HO.
- Regardez ma nouvelle chorégraphie, hop hop hop et hop comme ça. BAOUM
Le malheureux se retrouva une nouvelle fois au sol, soulevant un nuage de poussière.
- Quelle misère.
- HI HI HI HI HI HI.
- SILENCE LA DEDANS.
Un gros ogre à l'apparence fort sympathique passa à côté de la grille dans le couloir et ne semblait pas apprécier la chorégraphie lui.


Et pour ceux qui ne reconnaissent pas les paroles de la musique :
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9875
Age : 45
Localisation : Ambassade d'Atalis.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Living in another world.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DU FORUM   Ven 23 Fév 2018 - 19:10

lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9875
Age : 45
Localisation : Ambassade d'Atalis.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Living in another world.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DU FORUM   Ven 23 Fév 2018 - 22:25

Soirée d'anniversaire : épilogue

Le monstrueux cyclope à deux yeux (c'est ça qui est monstrueux pour un cyclope) qui servait de geôlier à la prison des Ames Damnées ouvrît la lourde porte grinçante. Devant lui, éclairé par une torche crachotante, se découpait une silhouette mince et androgyne, aux ongles soigneusement manucurés, en laquelle il reconnût Kous-Kous, le chef des ennuques du divin Voyageur Solitaire. En même temps que l'air froid de cette soirée de février, une bouffée de parfum, fort et musqué, parvînt aux narines épaisses et velues du geôlier.
- Oui ?
- Salut à toi cher ami. Nous avons appris que notre divin maître devait purger une peine de trois jours en ces lieux et nous sommes venus, mes frères et moi, lui apporter quelques affaires de toilette et de rechange. Si tu le veux bien...
Le cyclope ne comptait pas refuser (Il était déjà tout gêné d'avoir un dieu dans ses geôles).
- Mais bien sûr.
- Merci à toi, c'est vraiment gentil. On peut y aller les enfants !
Surpris, le geôlier passa la tête par l'ouverture, plissant les yeux. C'est alors qu'il vît la caravane de 25 chameaux qui attendait dans la cour, chargée de vêtements, de meubles, tapis, vases précieux, brûle-parfums, bibelots...
- Hé, mais attendez...
Trop tard. Devant lui passa une file de serviteurs, les bras chargés de linge ou portant de lourds coffres ferrés et qui descendirent l'étroit escalier de pierre glissante menant aux souterrains. Une heure plus tard, la cellule du Voyageur, moquettée, tapissée, meublée et parfumée était devenu un boudoir confortable et VS, frileusement enveloppé dans sa robe de chambre, dépliait sa serviette brodée devant une petite table pliante, dressée avec l'argenterie de rigueur, sur laquelle Kous-Kous finissait de servir le dîner de son maître après avoir allumé le chandelier d'or qui trônait au centre.

Malgré tout, VS garda une dent contre Alin suite à cette incarcération, indigne de son rang. De retour au palais, il se dirigea rapidement vers les cuisines pour y tomber sur Warlock qui y prenait son petit-déjeuner.
- Tiens, voilà notre organisateur de soirées. Alors, ce séjour au frais, bien passé ?
- Oh, ça va... C'est Lowbac qui a tout gâché. Il devait juste se cacher dans le gâteau et en jaillir en criant "Joyeux anniversaire", pas nous faire tout un numéro.
- Hé oui, ça devait être du gâteau...
- Très drôle.
- Finalement, Alin en est resté quand-même baba... Même si c'était pas de la tarte...
- Warlock, t'as fait l'école du rire ?
Tout en parlant, le Voyageur fouillait dans les casiers contenant les recueils de recettes, à la recherche d'un certain parchemin, qu'il espérait bien y retrouver. Et qu'il trouva.
- Ha, le voilà. Alors, voyons... Les beignets mortels à la bave de dragon... Non, quand-même... La gelée d'orange au venin de scorpion avec ses fruits moisis... Mouais, classique... Les dragées aux baies constipantes de la Forêt des Ténèbres... Haaaaa...
Satisfait, le dieu des voyageurs laissa Warlock à son bol de café et ses tartines et se dirigea vers le cellier, le rouleau de parchemin sous le bras, avec un ricanement sinistre qu'on aurait volontiers imaginé à la fin de Thriller de Michael Jackson.

En début de soirée, c'est tout sourire que le seigneur et maître d'Atalis vînt frapper à la porte d'Alin pour lui présenter officiellement ses excuses. Le Juge Suprême le reçut avec amabilité, lui assura que l'incident était clos et lui proposa de boire un verre pour fêter ça. Pendant que son hôte se détournait pour prendre la carafe en cristal et les gobelets assortis, VS sortît rapidement de la poche de son pourpoint les dragées et les disposa discrètement au milieu des autres friandises, dans la coupelle de douceurs qui trônait au centre de la table. Alors qu'Alin lui tendait son verre, on frappa à la porte et tout aussitôt, Adrian entra.
- Alin, pardon de t'importuner si tard, mais j'ai oublié de te parler de quelque chose d'important tout à l'heure. Oh, bonsoir VS... Tu veux bien nous excuser un instant ?
Le divin Fondateur et le Juge Suprême entamèrent aussitôt une discussion animée tandis que VS restait en retrait, tournant son gobelet ciselé entre ses longs doigts. Au bout d'un moment, sa maigre réserve de patience fût vite épuisée...
"Qu'est-ce qu'ils sont bavards... Ils vont jamais finir ma parole..." soupira-t-il en observant Alin et Adrian qui finissait la dernière dragée. La dernière dragée... Le regard de VS glissa vers la coupelle où plus aucune dragée n'était visible, remonta vers Adrian, revînt vers la coupelle... Un frisson glacé parcourût l'échine du Voyageur qui ressentît à cet instant ce qu'avaient dû ressentir les disciples du premier ordre Kaï quand les toits et plafonds du monastère s'étaient effondrés sur eux, lors de l'attaque des hordes de Zagarna... La conversation s'achevait et Adrian affichait un sourire satisfait :
- Bien, nous verrons tout ça demain, il est tard, je vous laisse. Bonne nuit à tous les deux. Très bonnes tes dragées Alin au fait... J'espère que tu ne m'en veux pas, je n'ai pas pu résister à ma gourmandise.
- Euh... Les dragées ?

Une nuit noire et froide avait étendu son manteau sur le Forum endormi. Autour des braseros, les sentinelles se frottaient les mains et soufflaient sur leurs doigts rougis. L'une d'elles montra à ses collègues la façade du palais où une seule fenêtre restait allumée, malgré l'heure tardive :
- Ce sont les appartements du divin Adrian.
- Quel homme, quel souverain. Alors que tout le palais est endormi, lui, il travaille encore.
Les autres acquiescèrent, hochant la tête avec respect.
Dans la petite pièce aux boiseries délicates, éclairée par une unique bougie, le Fondateur du Forum, les chausses aux chevilles, gémissait et geignait, assis sur la cuvette en porcelaine, le visage rouge et congestionné, les tempes saillant comme des cordons bleutés, les doigts agrippés de chaque côté et les genoux remontés jusqu'au menton.
"Gnnnnnnn... Mais c'est pas possible..... Gnnnnnn......"
Inquiet, son fidèle serviteur, en robe de chambre et lampe à la main, vînt timidement frapper au panneau :
- Maître, tout va bien ?
- Gnnnnnnn... Crétin, essaie de te sortir une boule de bowling par le trou du cul et tu sauras comment je vais !!!
Le serviteur s'éloigna en secouant la tête. Ce devait être grave pour que son maître soit d'une telle grossièreté, inhabituelle chez lui. On frappa à la porte et la silhouette massive de Milos s'encadra dans le chambranle.
- Bonsoir. J'ai terminé mon inspection et je venais souhaiter bonne nuit au roi.
- Ah, je crains que ce ne soit pas possible divin Milos. Le roi est sur le trône actuellement.
Milos haussa les sourcils, étonné :
- Ha bon ? Qu'est-ce qu'il fait dans la salle du trône à une heure pareille ?
- Non, pas ce trône là, l'autre...
- Gnnnnnnnnn....

Loin, très loin de là, VS cravachait follement sa monture dans la nuit noire en direction d'Atalis la Cité des sables, regardant fréquemment et avec inquiétude derrière lui par-dessus son épaule...
Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 5972
Age : 39
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DU FORUM   Sam 24 Fév 2018 - 11:25

Rolling Eyes J'espère pour toi que le seigneur Adrian ne tombera jamais sur ce texte...tu risques de passer le reste de ta vie au trou... Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7884
Age : 45
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DU FORUM   Sam 24 Fév 2018 - 12:22

Alin V posa la bouteille de lait de pavot que VIK lui avait confié sur son bureau. Elle était discrètement emballée dans une feuille de vélin teinte en vert. Cela faisait deux jours qu'ils se relayaient tous les deux pour en apporter discrètement à Adrian. Ce dernier ne souhaitait voir personne d'autre afin que ses problèmes d'évacuation ne soient pas colportés par la rumeur. Le lait était sensé le détendre et faciliter le transit. Vu qu'il était tendu comme un arc ça ne pouvait pas lui faire de mal. Quant au transit, par le passé Alin avait testé cette substance et il pouvait confirmer que l'effet était radical et chez lui immédiat. Il en conservait d'ailleurs quelque rancune au docteur du forum.

Il avait décidé de faire un petit détour avant de se rendre chez le maître du forum afin de régler quelques comptes. Il savait que dans son dos on disait de lui qu'il était lent à la comprenette. Mais il ne lui avait pas nécessité grand temps pour associer l'obturation d'Adrian aux dragées de VS. Ajoutez à cela qu'il n'avait toujours pas digéré la soirée d'anniversaire. Soirée qui lui avait valut notamment une interdiction formelle de partager la chambre de sa femme de la part de cette dernière. Il avait encore l'impression de sentir sur sa joue droite la morsure cuisante de la gifle reçue ce soir là. Et ce n'est pas le lit de camps de fortune dressé dans un coin du bureau qui risquait d'arranger sa morosité. Il dormait à peine trois heure par nuit et se levait courbaturé de partout. De plus l’abstinence ne valait rien à son humeur qui était devenue fort sombre. Non ! On s'était bien moqué de lui et c'était la fois de trop. Il sortit son globe de communication.

- Office Royal des Forêts de Durenor, Shane Liège, j'écoute. ♫
- Bonjour j'ai entendu dire que vous aviez des sapins gigantesques dans vos montagnes ?
- Tout à fait monsieur, il n'en existe pas de plus grands nul part ailleurs. Ce serait pour une commande ?
- Absolument.
- Je vous en mets combien ?
- Disons cinq.
- Très bien cinq sapins...
- Non, non, cinq stères !
- Cinq stère ! Mais pour en faire quoi ? Si je puis me permettre.
- Ce n'est pas encore complétement décidé mais c'est pour une petite fête. Je vois ça comme un très très gros gâteau  d'anniversaire fait en bois avec dessus des gros malin qui aiment festoyer pour faire les bougies. la seule différence c'est qu'on met le feu au gâteau plutôt qu'aux bougies. Ce qui soit dit en passant n'empêche pas ces dernières de finir en cendres ! Une superbe ambiance garantie ! Ça c'est moi qui vous le dit ! Coté bûcher je m'y connais ! Faites moi confiance !
- Euh... oui... oui... Comment dire... Je vous prie de m'excuser mais il est formellement interdit de détruire les sapins géants de Durenor par le feu. C'est un édit royal qui fait suite à un malencontreux accident il y a quelques années en Sommerlund. Je me vois donc contraint de refuser votre commande.
- Mince ! Tant pis je trouverai autre chose, merci quand même !

Voilà qui contrariait sévèrement Alin V. Il attrapa vivement la bouteille d’absinthe qu'il vidait directement au goulot depuis quelques jours. Après avoir englouti une belle rasade, il s’arrêta subitement. Le goût était différent. Il regarda attentivement la bouteille dans sa mains puis son  bureau, puis sa main, puis son bureau. Ce n'était pas l’absinthe ! Il avait malencontreusement posé la bouteille de lait de pavot à côté de celle d'alcool et distrait il s'était trompé. C'était déjà trop tard pour courir aux commodités !
- Et merdeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9875
Age : 45
Localisation : Ambassade d'Atalis.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Living in another world.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: TEMP   Sam 24 Fév 2018 - 13:30

- Ce n'est quand-même pas ma faute si tu ne sais pas lire une étiquette sur une bouteille, s'énerva Vik.
De l'autre côté du panneau se fît entendre une bordée de jurons et le bruit désolant d'une diarrhée soudaine. Le tout suivi d'une telle odeur que même les fleurs peintes sur les boiseries de la porte se fanèrent.
- Vous me faîtes tous chier ! S'emporta Alin.
- Oui, ça on s'en était rendu compte... Bon, tu comptes rester enfermé là-dedans jusqu'à quand ?
- Jusqu'à ce que tu trouves un remède bordel ! T'es guérisseur non ?
Vik commençait à trouver cette discussion assez surréaliste, assis sur son tabouret à côté de la porte des commodités, porte derrière laquelle le Juge Suprême se répandait en malédictions.
- Il y en a bien un... Une plante aux vertus apaisantes qui pourrait vous soulager toi et Adrian... On la nomme Kan-Abys...
- Très bien, envoie immédiatement un escadron de la Garde d'Or en chercher !
- Et elle ne pousse que sur les terres du royaume d'Atalis...
Il y eût un long silence avant qu'Alin ne reprenne la parole, d'une voix aussi douce que du venin enrobé de miel, une voix à faire se dresser les poils des avant-bras du divin Guérisseur.
- Vik, mon cher Vik... Tu peux me rappeler qui règne sur Atalis s'il te plaît ?
- Le divin Voyageur Solitaire, dieu des Voyageurs, Seigneur des caravanes et Maître des Carrefours, les intersections pas les magasins, répondît Vik, n'hésitant pas à recaser le jeu de mots lamentable trouvé par Lowbac.
- Mais merde ! Non seulement ce divin enfoiré tente de me faire chier des parpaings avec ses foutues dragées, non seulement c'est l'effet inverse, je me retrouve à cause de toi à me vider comme une outre percée et il faudrait que j'aille lui demander son aide ?
- Tu n'as pas le choix, rétorqua Vik en allumant un petit brasero pour y brûler des herbes odoriférantes prises dans sa sacoche. C'est une plante très rare, on ne la trouve qu'en toute petite quantité dans l'herboristerie royale d'Atalis.
Dans la chambre, l'odeur devenait insoutenable, les esclaves, verts, avaient ouvert grand les fenêtres pour s'y pencher, dans un râle continu. Et ce, malgré la vague de froid glacial prévue cette semaine par Méthée Au, la devineresse, maîtresse des nuages, de la pluie et du soleil.
- Quand je pense que Loup Solitaire nous a fait tout un bouquin avec son herbe d'Oede... Maugréa Alin. Si ce Kan-Abys est si précieux, VS ne voudra jamais nous en fournir.
- Sauf si tu lui procures une amnistie officielle pour ce qui s'est passé, signée de ta main et de celle du roi...
Long silence.
- Bon d'accord. Il y a un formulaire tout prêt dans mon bureau, passe-le moi sous la porte, je vais le remplir.
Vik alla au bureau et se mît à farfouiller dans les tiroirs, dans une masse de documents.
- Ordre d'exécution... Ordre de décapitation... Ordre de refus de remise de peine... Ha, voilà, "Amnistie totale"... Il en reste un...
Le guérisseur trempa la plume dans l'encrier et passa plume et parchemin sous la porte. Quelques instants plus tard, le document ressortait en sens inverse, correctement rempli et signé.
- Que Warlock le fasse signer à Adrian et qu'on le fasse parvenir à VS avec une lettre d'explication. Et le plus vite possible, par pigeon voyageur.
- Tiens, je connaissais pas ce disciple Kaï...
- Mais non ! Un pigeon, l'oiseau !
- Ce n'est pas sympa de traiter de pigeon notre ami Oiseau, seigneur des Terres de Xhoromag.
- Vik...

Mais quand Vik rejoignît le colombier du palais, il ne trouva qu'une pièce déserte, remplie de cages vides. Seules quelques plumes voletaient encore ici et là.
- Oiseleur !!
L'oiseleur du Forum, un homme-oiseau du Haut-Xamen, ramené de Mampang par Craft autrefois, apparût aussitôt, ses grandes ailes repliées dans son dos.
- Oui divinité ?
- Les pigeons ? Où sont les pigeons ?
- Mais... On les a tous mangé pour le Réveillon, tu ne te souviens pas ? Le cuisinier voulait faire un Suprême de volaille aux cents pigeons avec sa sauce à l'essence de romarin et de lampsur.
- Je vais tous les tuer... Bon, tant pis, c'est toi qui va y aller, tu as des ailes après tout. Tu vas porter cette lettre et ce document au divin VS, à Atalis.
- C'est un voyage dangereux, la période de la chasse est ouverte en ce moment... Je pourrais y laisser des plumes... Et puis, les vols long-courrier et le décalage horaire, j'ai plus l'habitude moi...
- Tu veux savoir si l'exécuteur du Forum fait la grève ?
- Bon, d'accord...
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7884
Age : 45
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DU FORUM   Lun 26 Fév 2018 - 9:21

Warlock faisait les cent pas dans la salle principale du colombier en maugréant.
- Mais qu'est-ce qu'il fout ! Mais qu'est-ce qu'il fout !
Relevant la tête, les mains en porte voix, il s'écria :
- Milos ne vois-tu rien venir ?
Milos perché autant que faire se peut sur l'aire d'envol scrutait le ciel.
- Je ne vois rien que le soleil qui rougeoie, et l'herbe qui verdoie !
En son fort intérieur Warlock ajouta : Mais qu'est-ce qu'il fout ! C'est déjà suffisamment la merde pour que cet abruti d'homme-oiseau prenne son temps. Le seul bon côté à faire le pied de grue ici c'est qu'ils n'avaient pas à supporter l'odeur pestilentielle qui embaumait le tribunal. VIK qui essayait de calmer Alin V devait bien déguster.
Soudain Milos descendit l'échelle en se laissant glisser le long de ses bords.
- Le voilà enfin ! S’écriât-il au passage.
- C'est pas trop tôt !
- Il vole bizarrement, en zigzag, j'espère qu'il n'est pas blessé. Déjà qu'il n'y a plus de pigeons, ce serait embêtant pour nos moyens de communications.

L'homme oiseau atterrit tant bien que mal sur la petite plateforme se vautrant plus qu'autre chose. Un instant les deux amis crurent qu'il allait basculer en bas de la tour ou qu'il était mort mais soudain un râle s'éleva du semi-volatile.
- Il est blessé, vite remonte Milos !
- Mais non ! Il est mort de rire...
En effet le semi-homme riait à gorge déployée en se redressant tant bien que mal et en descendant maladroitement l'échelle. Il rata deux barreaux ce qui le fit rire de plus belle. Arrivé en bas il se retourna pour faire face aux deux hommes médusés.
- Hey ! Salut les potos ! C'est gentil d'être venu m’accueillir ! La vache je me souvenais plus que là haut c'était aussi petit ! Ah ah aha ha aha aha aha ah ah !!!!!
- Est-ce que tu as le Kan-Abys ?
- Ah oui ça je l'ai et je peux vous dire que c'est de la bonne les zigs !
- Tu en as pris ?
- Ben oui, c'est long et chiant comme voyage alors je m'en suis fumé un petit pour égayer, quoi !
- Fumé ?
- Oui son altesse supérieure de la citée des sables a fait préparé les herbes selon une antique recette. Enfin je croix que c'est à peu près ce qu'il a dit. Le Kan-Abys est roulé dans des feuilles de koka séchées et pour le consommer il faut fumer ces petite tiges contenu dans le joli sac que voilà. Et je peux vous dire que ça déchire sa race les zamis !
Warlock arracha nerveusement le sac des mains du messager.
- Euh, je peux en garder une ou deux ? C'est pour me détendre après le voyage steup !
- Je pense que tu es assez détendu comme ça. De plus c'est à usage médical !
Les deux amis sortirent du pigeonnier laissant un homme oiseau affichant un sourire béa. Au bout de quelques minutes ce dernier regarda sa main droite dans laquelle il avait quatre petits objets oblongs qu'il avait soustraits du petit sac avant de descendre de l'échelle.

Arrivé le plus rapidement possible au tribunal les deux amis rejoignirent VIK qui se trouvait dans le couloir attenant aux commodités réservées au juge suprême du forum. Depuis le départ de l'homme-oiseau pour Atalis, Alin V passait la totalité de son temps en ces lieux. Les bruits qui en sortait étaient aussi abominables que les effluves malodorantes ,qui se rependaient depuis la petite pièce. Ajoutez à cela les jurons, insultes et malédictions que le malade adressait à tout va et le tout était innommable.
VIK passait alternativement du vert au blanc et ce malgré le mouchoir parfumé à l'eau de rose destiné à camoufler la puanteur. Warlock en arrivant avait sorti son propre carré de tissu parfumé à la violette et Milos le sien imprégné de fleur d'oranger. VIK parut soulagé de les voir arriver.
- Mouf mou mou vouf moumouf  émou ?
- Retire ton mouchoir quand tu parles on comprend rien.
- Dites moi que vous l'avez les gars !
- Ouaip, tiens donne lui ça. Ça se fume d'après VS.
- Ah non, moi je rentre pas la dedans, j'ai déjà faillir vomir tripes et boyaux il y cinq minutes, c'est pas possible !
- Ben c'est toi le guérisseur, non ?
- Et alors, il y a rien à guérir là s'il faut juste lui refiler ça.
- Oui, mais tout de même...
Milos excédé coupa court à la conversation et prenant le sac des mains de Warlock, en sorti la médication et une petite allumette au bout imprégnée de souffre.
- Bande de lâche ! Ajouta-t-il tout de même puis prenant une grande respiration à travers son mouchoir il se dirigea d'un pas décidé vers le centre du nuage pestilentiel.
- Divin juge, voici le remède que Voyageur nous a gracieusement fait parvenir à votre intention pour soulager vos maux.
la porte s’entrouvrit et une main tremblante apparut.
- Donne et laisse tomber les fioritures !
- Tiens ça se fume.
Sur ces mots, Milos remis son mouchoir et s'éloigna prestement. On entendit l’allumette racler le mur et soudain une explosion retentit. Elle arracha la porte de ses gonds et souffla les trois amis dans le couloir. Les gaz inflammables sortis des tripes du juge était vraisemblablement trop concentrés dans la petite pièce. Timidement les trois hommes s’approchèrent de l'ouverture pour découvrir le juge debout au dessus des commodités le pantalon baissé sur les chevilles. Une main tenant la tige de Kan-Abys étrangement intacte, l'autre l’allumette entièrement consumée. Il y avait des excréments liquides partout qui dégoulinaient sur les murs et sur le juge. Là où son visage n'était pas noircit l'on pouvait voir la couleur rouge vif de la fureur qui l’habitait. Il n'avait plus ni de cheveux ni de sourcils. Les trois amis se regardèrent et comme un seul homme partirent en courant dans le couloir fuyant la rage du juge qui n'allait pas tarder à exploser à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9875
Age : 45
Localisation : Ambassade d'Atalis.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Living in another world.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DU FORUM   Lun 26 Fév 2018 - 15:20

Assis derrière son écritoire ouvragé d'or, un chat persan sur les genoux, VS s'échinait sur sa prochaine AVH (Aventure Vachement Haletante) mais rien à faire : l'inspiration le fuyait aussi lâchement que Milos, Vik et Warlock avaient fui devant la colère du Juge Suprême. Les nouvelles n'étaient pas bonnes : Alin était furieux, Adrian, enfin soulagé, avait décidé de réformer par ordonnance royale la SNCF, Société Nationale des Chevaux Ferrés, (du coup, les cochers s'étaient mis en grève et les communications étaient suspendues, plus aucune diligence ne circulait), une vague de froid polaire venu de Kalte balayait le Forum... Il n'aurait jamais dû se fier à Ganja, son herboriste. Ce type lui avait toujours paru bizarre : un grand noir élancé, coiffé de tresses, un étrange bonnet coloré sur la tête et arborant en permanence le sourire du parfait crétin. VS le soupçonnait de piocher allègrement dans les jarres et flacons de l'herboristerie royale pour se concocter de petites potions qui vous faisaient voir la vie sous d'autres couleurs... Il aurait dû se méfier de ce Kan-Abys, cette plante venue des hauts-plateaux mystérieux nimbés de brume de la mythique région du Abiliv-akanfly. En attendant, il fallait resserrer les liens entre le Forum et Atalis. Avec un cadeau par exemple. Oui, un présent somptueux, ça c'était une bonne idée...

VS fît descendre le chat de ses genoux et quitta ses appartements, sa longue robe de soie rouge bruissant derrière lui sur les dalles. Suivant un long couloir au plafond voûté, il parvînt devant une double porte aux vantaux épais cloutés de bronze, une porte derrière laquelle s'entassait son trésor personnel, notamment tout les cadeaux offerts par ses nombreux vassaux à chaque anniversaire. Une porte capable de résister à la charge d'un éléphant et verrouillée par une serrure à haute sécurité créée spécialement à Bor, par les meilleurs mécaniciens du peuple nain. On ne pouvait donc entrer qu'en composant la bonne combinaison, combinaison que le maître des lieux avait oublié, comme d'habitude. "Hé merde..."
- Kous-Kous !
Comme par magie, le chef des ennuques apparût, frétillant et l'œil câlin, tel un bon chien joueur et aimant.
- Maître ?
- La combinaison s'il te plaît, je l'ai oubliée.
- Heu... Ha zut... Attends, je vais demander à mon frère.
- Tu as donné la combinaison secrète à ton frère ?!
- Oui, bien sûr, au cas où j'oublierais. Alzaïmer !
- Oui frérot ?
- La combinaison s'il te plaît.
- Oulà, j'ai peur de l'avoir oubliée... Moi et les chiffres tu sais... Je vais demander à notre cousin, Djinn-Djinn. Je la lui ai donnée au cas où j'oublierais justement... Ha oui, c'est vrai, il est en vacances... Mais il a dû la laisser à sa femme, je vais voir avec elle...
Se tortillant nerveusement sur place et regardant ses babouches, Kous-Kous laissa échapper un petit rire confus devant son maître qui fulminait :
- Hé oui Maître, c'est le téléphone Atalien...
La combinaison enfin retrouvée, VS tapa donc 1, 2, 3, 4 sur le cadran, un déclic se fît entendre et le panneau s'ouvrît, pivotant en silence sur ses gonds parfaitement huilés. A la lueur des lampes apparût un invraisemblable tas d'objets, un formidable foutoir où s'entassaient tous les présents offerts à VS par les chefs de tribus, les dignitaires étrangers et souverains en visite officielle à Atalis. Le Voyageur se mît donc à farfouiller dans ce joyeux capharnaüm, à la recherche de la bonne idée... Décidé à l'aider, Kous-Kous extirpa triomphalement un lourd objet, richement ouvragé, en forme de petite maison de bois au toit pentu et pourvu d'un cadran et d'aiguilles.
- Pourquoi pas ça, Maître ?
- C'est quoi ?
- Une clepsydre, pour indiquer l'heure. Regarde...
De ses doigts parfumés et bagués, l'ennuque positionna les aiguilles : un compartiment secret s'ouvrît pour laisser jaillir un minuscule automate représentant un baladin pourvu d'une mandoline qui laissa échapper un "Ha que coucou !" retentissant.
- Hi, hi, hi, hi... C'est drôle non ? Non ? Non...
- Et ça, c'est quoi ?
Le regard étonné, VS exhibait au bout de ses doigts une cage en or minuscule, aux barreaux treillissés, délicatement ouvragés et d'où émanait un bourdonnement continu.
- Ha oui, c'est la mouche.
- La mouche ?
- Oui, la mouche Tsé-Tsé. Rappelle-toi, c'est un cadeau de ce roi noir venu de Shamanka. Quand cette mouche pique quelqu'un, la victime s'endort immédiatement d'un sommeil profond pour des jours, c'est la maladie du sommeil.
- Intéressant... Original surtout...

Pendant que l'ambassadeur d'Atalis débitait son discours devant la cour du Forum, sous le grand dôme nappé de feuilles d'or de la salle des Audiences Fastidieuses, Warlock se pencha à l'oreille de Vik pour chuchoter :
- Tu as vu cette suite qui l'accompagne ? Tous ces serviteurs portant des coffres et des malles entières... VS ne fait pas les choses à moitié, j'ai hâte de voir tous ces cadeaux...
Le discours terminé, Adrian remercia d'un hochement de tête satisfait. L'ambassadeur fouilla alors dans sa poche et lui tendît une minuscule cage en or d'où provenait un bourdonnement énervé :
- Afin de resserrer les liens qui unissent nos deux grands royaumes, mon maître t'offre ce présent. C'est une mouche Tsé-Tsé.
- Ha... C'est gentil ça... Original surtout, fît Adrian, surpris, en tournant la petite cage entre ses doigts.
Alors que l'ambassadeur s'inclinait et se retirait vers l'antichambre des Attentes Déçues, Warlock lui prît le bras pour retenir son attention :
- C'est ça le cadeau ? Mais, et cette suite de coffres et de malles ?
- Ben ça, ce sont mes bagages...

Rentré dans les appartements de la Royauté Fatiguée, Adrian posa la cage minuscule sur la table du salon puis passa dans sa chambre en baillant. Personne n'avait remarqué que, suite à de trop fréquentes manipulations, la minuscule serrure de la minuscule cage avait du jeu et ne tenait plus guère...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES CHRONIQUES DU FORUM   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES CHRONIQUES DU FORUM
Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
 Sujets similaires
-
» les chroniques de la pierre des wards
» Serre du Faucon Argenté
» [Troisi, Licia] Chroniques du Monde Emergé (série)
» Chroniques De Malus Darkblade Vol 1 et 2
» [Bradbury, Ray] Chroniques Martiennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Divers-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit