L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le Cycle des Disparitions

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14  Suivant
AuteurMessage
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes


Nombre de messages : 7303
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyDim 6 Nov 2011 - 20:27

La nuit terrible, allait bientôt se terminer, déjà, la lueur du jour se faisait sur l'horizon, les ruines fumantes de la cité se découpant.
Le seigneur VADOR, marchait le long d'une allée du parc en compagnie de YAVANNA, Penthésilée et ZULA. Tous ses sens de seigneur sombre en alerte. Se cachant et se servant de la végétation comme de nombreuses cachettes masquant la vue des ennemis. Ils marchaient en direction du palais et de la salle du trône, là où ils pouvaient être en sécurité.
Soudain, le seigneur sombre, dégaina son sabre laser dont la couleur rouge sang éclaira l'ombre, pour le placer devant son casque, juste au moment où une lame allait lui couper la tête en deux.
- Félicitation, le seigneur noir est toujours aussi rapide à ce que je vois".
Debout face à lui, un homme en tenue de samouraï, portant un katana à la main le regardait avec le sourire. VADOR le reconnu sans aucun problème, il prononça son nom qui arracha un cri de surprise à YAVANNA.
- IKAR".
- Et bien, et bien, vous devriez être heureux de me revoir, non ??? muahahahahahahaha".
IKAR, cet autre être malfaisant, pratiquant de la technique samouraï, banni lui aussi de la cité du FORUM par le roi ADRIAN en personne. Il n'avait plus donné signe de vie depuis. Mais une chose était certaine, il était aussi fou que DAVIDOU pour qui il travaillait maintenant.
YAVANNA recula en tremblant de peur. Un soldat qu'elle n'avait pas vu, arriva par derrière et lui saisit les poignets, l'immobilisant totalement.
- LÂCHE LA", hurla VADOR qui voulait lancer son sabre dans les airs en usant de sa fameuse technique de boomerang.
IKAR s'appétait à en finir avec lui, lorsqu'il fût arrêté par une voix féminine.
- STOP, tu connais les ordres de DAVIDOU, tu sais aussi ce qu'il en coute de lui désobéir".
Sortant de l'ombre, tenant un petit sac entre les mains et s'approchant de la régente qui continuait à se débattre en criant.
- MURIELLE", cracha VADOR dans un juron.
Elle le regarda avec un sourire, ouvrit son sac pour en sortir une petite fiole violette et un linge, elle imbiba le linge et le placa sous le nez de YAVANNA. La régente ne pouvais rien faire contre ça, à part s'endormir.
- Bien, voila une bonne chose de faite, maintenant...".
Elle plaça la main dans sa poche, pour en sortir un petit cube en verre qui se mît à luire d'un éclat blanc.
- C'est pas tout ça, mais il faut partir maintenant, le soleil va bientôt se lever".
Un soldat venait de sortir une petite boule blanche, il la lança au sol et elle explosa libérant une fumée blanche. Lorsque la fumée avait disparu, il n'y avait plus personne. A part le seigneur VADOR, Penthésilée qui pleurait et ZULA.

..................

Dans le passage, NEMEION fut projeté violemment en arrière par un arc électrique, il cogna la tête contre un mur et tomba inconscient.
Debout derrière DAVIDOU qui battait des mains en riant, tendant un doigt qui lançait des éclairs, VS n'eut pas aucun problème pour reconnaitre DARKNIGHTMARE. Sorcier pratiquant la magie noire, qui fût arrêté lors d'un assaut de son laboratoire clandestin par MILOS et banni de la cité lui aussi.
- Voyons, mon petit VS, tu sais très bien qu'il est inutile de faire quoi que ce sois contre moi".
Une lueur dans sa poche le coupa. Il afficha un grand sourire en sortant lui aussi un cube en verre luisant d'une lueur blanche.
- Le signal, parfait, mon plan se déroule parfaitement bien. muahaha. Voyons VS, ne fait pas cette tête, on dirait que tu vas à un enterrement. ho ho. ha ha ha ha."
DAVIDOU s'approcha de VS toujours couché au sol et dont la stupeur l'empêchait de parler et de bouger.
- Cadeau, tu donneras ceci à ton roi. En lui souhaitant bien le bonjour de ma part, il sera content je penses. HO, et dit lui aussi que si il souhaite récupérer son bien, il pourra me trouver dans ma forteresse noire, par delà la mer, le désert et les montagnes, je l'attendrais avec plaisir".
Il donna un rouleau de parchemin à VS. Puis DARKNIGHTMARE lança lui aussi une boule blanche au sol, l'explosion, la fumée blanche et puis plus rien. Un simple couloir vide.

.................

- Enlevée."
Le roi s'approcha de la fenêtre, tenant le parchemin de DAVIDOU dans la main que VS venait de lui donner, il le regarda pour la 10em fois, pesant les mots un à un.
Il leva la tête pour regarder par la fenêtre. Le soleil venait de se lever sur un paysage de désolation. Maisons, temples et palais en ruines fumantes, incendies, morts dans les rues, le chaos total. Aussi rapidement qu'elle n'avait commencée, l'attaque avait finit très rapidement. Les soldats disparaissant dans une fumée blanche après avoir lancé une boule au sol.
- Ce traître de DAVIDOU a eu ce qu'il voulait. YAVANNA. C'est une catastrophe.".
Il s'effondra sur une chaise et resta là, sans rien dire d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyDim 6 Nov 2011 - 21:09

Les jours qui suivirent furent le théâtre d'une activité frénétique. ADRIAN était tombé dans un abattement proche de la dépression, restant enfermé dans ses appartements sans voir personne. La trahison de LYDIA qui l'avait empoisonné, sa convalescence, l'anéantissement de la division Victoria, l'attaque de la ville, l'enlèvement de YAVANNA... Tout celà faisait beaucoup pour un seul homme...
ADRIAN hors-d'état, YAVANNA enlevée, la situation à la tête du royaume devenait périlleuse. REQUIEM décida alors de former un triumvirat avec ALIN et VS pour gérer les affaires courantes. Le premier soin du trio fût de former un gouvernement viable. MILOS fût nommé chef des armées, FAUCON DE LUNE prît en main les finances, SQUALLION prît la tête des pompiers, vigiles et services de voirie pour superviser la réparation des dégâts. dav-ID fût nommé intendant des bâtiments, aidant à la reconstruction et pour le remercier de son action contre les vassagoniens, on lui offrît le Vaisseau Céleste. ALIN se réserva la justice, AqME l'éducation, WARLOCK la culture, VIC la santé. NEMEION fût chargé de la milice, de la police et du maintien de l'ordre pour éviter les pillages. Ce nouveau gouvernement fît grincer pas mal de dents, certains y voyant une pâle copie du Conseil des Divinités d'autrefois. Mais il y avait urgence et on passa outre.
VS se réserva les affaires étrangères. Avec la mort du Zahkan, la guerre avec la Vassagonie prît fin. Le Voyageur convoqua une conférence en vue de la signature d'un traité de paix avec le nouveau souverain et les ambassadeurs se mirent au travail.
Deux faits positifs restaient évidents : les bombardements avaient surtout atteint le nord de la ville, le côté sud avait été épargné. C'était une bonne chose, ses habitants se remettant à peine du siège précédent. Enfin, le bouclier magique avait été activé comme prévu par YAZTROMO. Désormais, un dôme magique de protection recouvrait la ville, s'enfonçant même sous terre pour protéger les fondations. La certitude d'être à l'abri redonna le moral aux habitants et tous se mirent au travail.
Au Grand Palais, une activité incessante régnait, au milieu des échafaudages et des ouvriers. Le nouveau gouvernement légiférait sans cesse. La mort de GWINETH, ASTUR, MAXIME et ALEX avait décapité le haut commandement et MILOS ne pouvait pas tout faire. ANTARES fût nommée à la tête des archers, NATO prît le contrôle de la cavalerie et CRAFT fût chargé de créer une division "aérienne", composée d'itikars. VS en profita pour pousser en avant sa maîtresse et ZULA, récement affranchie, prît le commandement de la Garde d'Or. Il y eût bien quelques commentaires désobligeants (insinuant que l'ancienne esclave le menait par le bout du nez, voir par une autre partie de son anatomie), mais ZULA avait assez de cran et d'autorité pour réussir à s'imposer. FAUCON DE LUNE rua dans les brancards en taxant fortement la richissime Guilde des Marchands qui s'était copieusement engraissée sur le dos des travailleurs ces dernières années grâce au défunt RONAN. Il y eût des protestations véhémentes, mais l'urgence primait et il n'était plus temps de faire dans la dentelle... Les sommes ainsi débloquées furent attribuées en priorité aux habitants sinistrés.
Au bout de quelques jours, satisfait, le triumvirat décréta la fin de l'état d'urgence. On allait enfin pouvoir se consacrer à sauver YAVANNA...

Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyDim 6 Nov 2011 - 23:36

Le roi se leva de son siège, l'heure n'était plus à l'abattement, il devait agir pour sauver son amie prisonnière des griffes de DAVIDOU le maudit. Même si pour cela il devait sacrifier jusqu'à sa propre vie.
Il convoqua ses plus fidèles compagnons pour une réunion extraordinaire dans sa salle de guerre.
- Mes amis, merci à vous d'être là".
Il balaya la salle du regard.
- DAVIDOU le maudit m'a lancé un défi, venir jusqu'à son palais pour récupérer notre régente. C'est un défi que j'ai décidé de relever après une longue réflexion. J'irais là bas et je la sauverais".
Il y eu des murmures dans la salle, suivit de protestations. VS se leva de son siège.
- Voyons sire, ce sera un très long et périlleux voyage jusqu'aux terres maudites".
Alin se leva à son tour.
- Il a raison seigneur, imaginez les dangers et surtout, imaginez si vous mourrez. Que deviendra le FORUM et ses habitants ???".
ADRIAN tendit la main devant lui, coupant net les protestions des autres qui se levaient eux aussi pour essayer de dissuader le roi de faire ce voyage.
- Voyons, j'ai confiance en vous, je sais très bien que même si je meurs, il y aura toujours une personne fidèle qui reprendra ma suite". Dit-il en se retournant vers REQUIEM qui baissait la tête.
En effet, si le roi venait à mourir, la suite devait revenir à un des gardiens. YAVANNA ou REQUIEM.
- Ou bien alors ALIN, ou VS, ou même VIC, j'ai entièrement confiance en chacun de vous. Je sais que la cité sera entre de bonnes mains. Et puis...". Il se tourna vers la statue de BALTHUS en souriant "Il sera toujours là pour vous lui, n'est ce pas, mon ami."
Les membres regardèrent la statue sans comprendre où le roi voulait en venir. Ce n'était rien d'autre qu'une statue en granit blanc immobile et froide, représentant l'autre fondateur du FORUM qui avait disparu un beau jour. Le roi lui, voyait une statue en train de lui sourire et baissant la tête en signe d'encouragement. Imagination ou réalité.
ADRIAN pris sa couronne dans ses mains, la posa sur la table, récupéra une épée à lame de pierre lunaire accrochée au mur et jura que sur sa vie, il récupérerait YAVANNA vivante.
Les membres du conseil se levèrent en applaudissant les paroles du roi.
- Maintenant mes amis, il ne reste plus qu'à monter une expédition. Malheureusement, nous ne pourrons pas prendre tout le monde dans notre groupe. Certains devront rester ici au cas où. Le bouclier de notre bon YAZTROMO protège la ville certes, mais, nous ne sommes pas à l'abri d'une nouvelle attaque. Et je ne souhaite plus voir la mort ni le sang couler dans les rues de cette belle et grande cité.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyLun 7 Nov 2011 - 0:19

- Et voici une pétition de la Guilde des Orfèvres qui proteste contre la dernière taxation... Une demande du baron Melchior pour une remise d'impôts... Mes services sont en train de vérifier... Ah, j'oubliais ! Le rapport des avocats dans le procès du marchand Halvorc contre la confrérie des pêcheurs... Et aussi...
N'écoutant plus le secrétaire, REQUIEM se prît la tête entre les mains. Il avait l'impression que son crâne allait éclater... A ses côtés, VS se frottait les yeux avec un soupir. Imperturbable, le jeune secrétaire continuait à dérouler les documents sur la petite table tendue de velours vert, déjà encombrée de papiers, encriers, plumes et livres divers :
- Les travaux de rénovation des égoûts ont pris du retard... La distribution de pain gratuite a été repoussée d'une heure... Nous avons appris que...
- Assez ! Dehors ! J'ai dit dehors, tous !
Stupéfait, REQUIEM regardait VS debout, le visage furieux, si furieux que les scribes prirent leurs documents et dossiers sous le bras et détalèrent comme des lapins. Excédé, le Voyageur alla à la fenêtre pour contempler le paysage, respirant profondément.
- VS ?
- Je n'en peux plus, REQUIEM... Là, ça devient trop... Notre Roi s'apprête à partir risquer sa vie et nous sommes là, à noircir du papier et discuter pendant des heures...
Le Seigneur de la Nuit se leva et alla poser une main amicale sur l'épaule de son ami :
- Je sais, je ressens la même chose. Mais tous ces gens ont confiance en nous, ils attendent de nous protection et assistance...
- Alors, ils en demandent trop, trancha le Voyageur en se détournant.
- VS... Tu ne penses pas à tout abandonner ?
- Regarde-nous REQUIEM... Que sommes-nous devenus toi et moi ? J'étais un voyageur, libre, allant de par le monde, à travers vallées et déserts, insouciant... Et toi, tu étais le plus grand des nécromanciens, retiré dans sa tour, approfondissant les gouffres du noir savoir... Que reste-t-il de tout ça, aujourd'hui ?
- Ce qu'il en reste ? Nos amis... WARLOCK, VIC, AqME, dav-ID... Tous ces moments intenses partagés dans le bonheur ou les épreuves... Ce lien qui nous unit désormais... La confiance d'ADRIAN, de tous ces gens qui croient en nous... Tu veux renier tout ça ?
VS se laissa tomber sur le divan aux coussins chamarrés, se massant le crâne :
- Non, bien sûr que non... Mais il faut que je quitte la Cour quelques temps ou je vais devenir fou. Je vais me retirer dans ma maison des collines quelques jours...
...
Penché sur la poitrine du Forgeron, VIC inspectait soigneusement la cicatrice, une loupe grossissante à la main. Le Guérisseur se redressa avec un sourire et lava ses mains dans la cuvette d'eau chaude que lui tendait un de ses aides.
- C'est parfait, la cicatrice est propre et nette...
dav-ID se releva, s'assît au bord de son lit et Gilibran vînt lui passer une robe de chambre. Tout en s'essuyant les mains, VIC regardait autour de lui la petite chambre sobrement meublée, située à l'étage de la Grande Forge, au-dessus de l'atelier.
- Pourquoi as-tu quitté ta chambre au Grand Palais ?
dav-ID secoua la tête en nouant les cordons de soie de sa robe de chambre :
- Trop de monde à la Cour, trop de bruit... Pas à l'aise au milieu de tous ces gens... Ici, c'est plus tranquille... Tu peux nous laisser Gilibran, va voir où en est la commande de SQUALLION.
VIC regarda sortir le nain joufflu avec un sourire :
- Il t'est trés attaché ce petit bonhomme...
- Je lui ai sauvé la vie autrefois, à Pont de Pierre...
- Vraiment ? Je l'ignorais.
Le Forgeron eût un sourire :
- Nous avons tous eu une vie avant le FORUM, VIC. Toi aussi, non ?
- Oui, bien sûr... A l'époque, j'hésitais entre la musique et la médecine... Mais tout celà me semble si loin à présent... Le FORUM a tellement pris de place dans notre vie... En parlant de ça, sais-tu où en est le Roi ?
dav-ID secoua la tête avec un soupir amer :
- ADRIAN est aussi borné qu'un âne. Il ne dit rien, même pas à REQUIEM... Nul ne sait quand il compte partir, ni qui il veut emmener avec lui... Tout ce que je peux te dire, c'est qu'il m'a demandé d'affrêter le Vaisseau Céleste en vue d'un long voyage.
Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyLun 7 Nov 2011 - 12:44

Une nouvelle fois, le son des trompettes, signe d'une nouvelle réunion extraordinaire au palais. Le roi avait à nouveau convoqué le conseil. Tous, voulaient entendre le roi dire qu'il abandonnait son projet fou de partir en personne pour sauver YAVANNA. Malheureusement.
- Mes amis, j'ai ici sur ce parchemin, la liste des personnes qui viendront avec moi, j'ai longuement réfléchi en pesant le pour et le contre."
Il fît taire les protestations et pris un rouleau de parchemin dans les main, il le déroula et d'une voix claire.
- dav-ID viendra, c'est le seul ici capable de maîtriser parfaitement le navire céleste, et nous aurons besoin de ce moyen de transport rapide pour traverser la mer jusqu'au port de sable-noir. Sans parler des autres talents de notre ami".
VIC se leva.
- Voyons, tu sais bien qu'il a eu des problèmes au cœur et que son état ne lui permet pas de faire un long voyage, surtout qu'il faudra se battre et...".
VADOR le coupa.
- Ne t'inquiète pas, le coeur que j'ai fabriqué n'a plus rien à voir avec l'ancien, il est plus fort et plus robuste, surtout si notre ami forgeron, n'oublie pas ses médicaments".
Il se tourna vers dav-ID qui baissait les yeux en rougissant. Non, cette fois il n'oubliera pas ses médicaments.
- De toute façon, tu viens toi aussi VIC, ainsi que toi VADOR".
Le seigneur sombre se frotta les mains, il avait un compte à rendre à IKAR. Le guérisseur lui, protesta à nouveau.
- Vous n'y pensez pas ?? et mes malades ?? Partir comme ça".
- Voyons mon ami, je suis sur et certain qu'il y a dans tes aides, des gens capables de te remplacer. Une certaine ESTELLE par exemple, qui fera la joie de tes malades et qui est aussi talentueuse que toi. Et puis nous aurons besoin de tes talents dans la médecine au cas où ainsi que les talents pour le combat du seigneur noir".
Le docteur se mit à rougir comme une tomate et retomba sur sa chaise. Le roi avait raison, il y avait dans son hôpital, des gens aussi capable que lui de pratiquer la médecine.
- Pour le côté combat, j'ai décidé de prendre aussi MILOS, je sais que notre guerrier a besoin d'action après ces évènements et qu'il ne sera pas contre ce voyage. ANTARES, NATO et CRAFT, le remplaceront sous les ordres d'ARAGORN, j'ai parfaitement confiance en ces jeunes pour diriger mon armée en ton absence. Tu viendras aussi NEMEION".
Ce dernier se leva, lui aussi avait un compte à rendre avec DAVIDOU, il pensait encore beaucoup à son ami ALEX et à l'unité Victoria. Il avait les larmes aux yeux.
- Merci mon roi, en effet, votre proposition me fait le plus grand plaisir".
- Pour le côté magique, nous ne pouvons malheureusement pas demander à YAZTROMO de venir, il est trop vieux pour ce voyage et il sera plus utile ici. WARLOCK tu le remplacera".
L'érudit se leva à son tour.
- Moi ?? mais voyons, ma pratique de la magie est loin d'être aussi grande que notre magicien."
- Tu es trop modeste. Tu es la personne qui passe le plus de temps dans les livres en compagnie du mage, que ce dernier t'as appris la magie, je sais que tu arriveras à t'en sortir".
Rajustant ses lunettes, le roi continua à lire le parchemin. Des regards commençaient à se tourner vers VS, toujours silencieux sur son siège.
- Nous aurons aussi besoin des pouvoir de divination de notre ami JARETH, très utile pour se diriger et lire l'avenir et du talent pour le commerce d'ALBATUR".
- Pour l'embrouille et le vol plutôt", lâcha MILOS en rigolant. Ce qui lui valut un regard noir du maître des jeux.
Faisant abstraction malgré tout de faire un commentaire, ALBATUR se leva.
- Je connais quelqu'un de très utile et dont la force sera nécessaire pour porter les affaires. Un certain troll du nom de KEO. Il passe toujours son temps à sourire, il porte une massue à la main et il est capable de soulever des charges énormes. Sans parler de sa force physique exceptionnelle", fît-il en souriant à pleine dent lui aussi et en regardant le guerrier MILOS avec un air de défi.
- C'est d'accord, si il est aussi fort que ça, présente le avant le départ. Voila. Bien entendu, si d'autres veulent venir, ce sera avec plaisir".
ADRIAN replia le rouleau, il avait apparemment terminé. Il avait oublié quelqu'un de très important. Les membres se mirent à murmurer. Le roi marcha jusqu'à son trône, se tourna d'un coup sur lui même pour regarder VS toujours silencieux droit dans les yeux.
- Et toi mon ami ?? Je ne suis pas idiot, je sais que tu traverses une mauvaise période, je sais que tu as quitté ton poste un temps pour partir chez toi. Ma question est donc...est ce que tu viendras avec nous ou pas ???".
Les membres du conseil se taisaient, ils regardaient tour à tour le roi et VS, attendant une réponse de ce dernier.
- Je...je ne sais pas majesté".
- Bien".
Le roi se tourna pour faire face à la statue de BALTHUS.
- Tu sais que tu seras le bienvenu dans notre groupe, nous t'attendrons. Mais si tu rates le départ, ce sera tant pis pour toi. Souviens toi juste d'une chose. Que YAVANNA compte sur nous pour venir la sauver...REQUIEM ??".
Le gardien se leva.
- Tu seras le gardien de la cité en mon absence. J'ai entièrement confiance en toi".
Le nécromancien accepta non sans réel plaisir. Mais, il savait que lorsqu'ADRIAN décidait de quelque chose, personne ne pouvait lui faire changer d'avis. Et puis surtout, le roi avait cette lueur particulière dans les yeux, il savait qu'il irait jusqu'au bout même si pour cela il devait en mourir.
La séance se termina comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 8 Nov 2011 - 0:00

Les oiseaux s'envolèrent, effrayés, devant le galop effréné des chevaux. Les deux cavaliers bondirent avec aisance par-dessus un tronc d'arbre renversé par l'orage, avant de stopper enfin leurs montures au mors écumant. La baronne Sylvia éclata de rire en tirant sur les rênes de cuir de son cheval :
- J'ai gagné ! Je suis arrivée la première !
Avec un sourire, WARLOCK descendît de sa monture frémissante, puis aida la jeune femme à descendre, profitant du moment où elle était dans ses bras pour la presser contre lui et l'embrasser. Elle se dégagea avec un rire espiègle, sa nuque gracieuse ployant sous la houle blond cendré de sa chevelure. Sylvia était veuve, son mari avait été tué lors des bombardements du premier siège. Sa liaison avec le Grand Erudit était récente, plutôt épisodique, mais celà leur convenait à tous deux. Elle était une femme libre et voulait le rester et lui, bien que sensible au charme féminin, se méfiait des femmes, la trahison de MURIELLE n'étant pas étrangère à ce sentiment. Sylvia s'assît dans l'herbe, déployant le velours vert de sa robe, ôta sa toque de feutre à plumes, libérant ses cheveux. WARLOCK s'allongea à côté d'elle, le pourpoint défait, un brin d'herbe entre les dents.
- Alors, c'est décidé, tu pars ? Tu m'abandonnes ? demanda-t-elle avec une moue mutine.
- Le Roi ordonne, j'obéis. DONALD veillera sur la Maison du Savoir et de la Connaissance en mon absence.
Elle se pencha vers lui avec un sourire de défi :
- Et si je te demandais de rester ? Pour moi ?
Il secoua la tête et éclata de rire devant la moue d'enfant gâtée de la jeune femme :
- Sylvia, allons... Il nous faut secourir YAVANNA.
La baronne se releva brusquement, arpentant nerveusement les hautes herbes, jouant avec sa cravache :
- YAVANNA... Elle vous a ensorcelé ma parole ! Tous les hommes de la Cour semblent prêts à endurer 1000 tourments pour elle... Est-elle une enchanteresse ? Vous a-t-elle jeté un sort ?
Le Grand Erudit s'était redressé, le visage fermé. Assis dans l'herbe, le dos chauffé par le soleil, des poussières dans les cheveux, il fixait sa ravissante maîtresse sans indulgence. Il fût empêché de répondre par le galop sourd d'un cheval. Quelques minutes plus tard, le cavalier tirait sur les rênes et sautait à terre avant de s'incliner, tenant sa monture par la bride. WARLOCK reconnût Septime, le secrétaire personnel de VS.
- Pardon Monseigneur, mais mon maître demande à te voir au Grand Palais.
- Nous allions rentrer de toutes façons, il commence à faire frais, le printemps est encore loin... Tu viens Sylvia ?
Main dans la main, le couple se dirigea vers les chevaux qui paissaient tranquillement près d'un bosquet. WARLOCK joignît ses mains gantées pour aider la baronne à monter en selle, tout en demandant à Septime :
- VS a-t-il dît de quoi il veut me parler ?
- Il semble qu'il ait décidé de se joindre à l'expédition du Roi, Monseigneur. Il veut certainement te l'annoncer en personne.
Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 8 Nov 2011 - 11:25

La nuit venait de tomber, les ténèbres recouvrant la cité. Au bord du lac des songes, calme à cause de l'absence de vent et qui reflétait la lune, se découpait la demeure du voyageur.
WARLOCK et la baronne, après avoir garé les chevaux à l'écurie, suivirent Septime en haut d'un grand escalier et il ouvra une porte. Ils pénétrèrent dans une grand pièce sombre, simplement éclairée par la lueur d'une grande cheminée qui diffusait une douce chaleur au milieu de la fraicheur de la nuit. Au milieu de la pièce, un grand fauteuil rouge, une petite tablette à côté, portant un verre et une bouteille de vin pratiquement vide.
- Maître, ils sont là".
Le fauteuil pivota, révélant le voyageur, moins en forme que d'habitude, il avait les traits tirés et une mauvaise mine. Ce qui choqua WARLOCK, mais il n'en fît aucun commentaire.
- Bonsoir VS, tu voulais me voir, me voici".
Il y eu un grand moment de silence, puis le voyageur se leva pour se rapprocher d'une fenêtre visiblement mal à l'aise.
- Tu diras au roi que je ne viendrais pas avec eux".
WARLOCK resta un moment sans rien dire, il retourna cette phrase plusieurs fois dans ça tête pour réaliser qu'il ne rêvait pas.
- Comment ?? tu ne viendras pas ?? pourquoi ?? Mais enfin, que t'arrive t-il à la fin ?? tu es étrange depuis quelque temps. Nous nous posons tous des questions".
- C'est ma faute".
- De quoi ??".
- C'est ma faute si DER KER et ses hommes sont venus à la cité. Regarde le résultat. Le chaos dans la ville, la destruction, la mort et notre dame enlevée".
WARLOCK commençait à comprendre, le voyageur se sentait responsable de cette situation.
- Voyons mon ami, tu ne pouvais pas prévoir l'attaque du Zakhan et l'arrivée de DAVIDOU".
- Peut être mais bon", il retourna à son siège, pris le verre dans les mains et le vida d'un trait. "Tu diras aux autres que je ne viendrais pas, tout simplement".
WARLOCK s'énerva, il frappa la table du poing si fort, qu'il faillit la renverser.
- Arrête donc, t'es pénible par moment, bien entendu que non ce n'est pas ta faute. Et YAVANNA, tu y pense ?? elle attend notre aide".
La baronne lui pris les mains pour le calmer.
- Bien, puisque c'est comme ça, que tu te comporte en lâche, fait comme tu veux, c'est ta vie après tout, moi je pars faire mon devoir, pour défendre mon honneur, mon roi, les habitants de cette cité et sauver la vie de notre amie".
Il tourna les talons, claqua la porte derrière lui et s'en alla, laissant le voyageur seul, qui regardait le feu en train de danser dans la cheminée.

Un peut partout dans la cité, les membres de l'expédition se préparaient, le cœur plein de doutes, en se demandant quels dangers il pourrait y avoir sur la route et si ils allaient en revenir.

Le jour arriva enfin, le grand beffroi sonna 9h du matin, une grande animation eu lieu au port, les habitants venaient en masse saluer le départ de leur roi et des membres du conseil.
ADRIAN était là, dans son armure à tête de lion, son épée sur le côté, il se tenait droit comme un I, ne parlant pas, les bras croisés sur sa poitrine, le regard fixé sur sa cité, qu'il allait laissé derrière lui et qu'il ne reverrait peut être jamais.
Le forgeron était là lui aussi, il était arrivé à l'aube en compagnie de son fidèle Gilibran, le nain regardait son maître préparer le navire avec une boule à l'estomac. Depuis qu'il l'avait sauvé, il lui accordait une fidélité sans borne, il aurait aimé venir lui aussi, mais il ne le pouvait pas.
- Voyons, fait pas cette tête mon ami", fît le forgeron dans un sourire.
- Mais maître, si jamais vous ne revenez pas...et...".
- Ne t'inquiète pas", il frappa sa poitrine "j'en ai vu d'autre". Il fît un clin d'œil au nain.
Un carrosse arriva, la baronne Sylvia en descendit au bras de WARLOCK et accompagné de YAZTROMO. L'érudit avait une longue robe de magicien par dessus son armure, il portait un grand sac contenant des livres, un chapeau sur la tête et le magicien lui avait donné un bâton surmonté d'une gemme rouge.
- Tu crois que c'est nécessaire ?? Regarde moi".
Le vieux mage le rassura.
- Arrête de douter de toi, tu possèdes des talents pour la magie. Je suis certain que tu arriveras à t'en sortir". Il plaça sa main sur son épaule pendant que la baronne le serait encore plus fort dans ses bras.
MILOS, toujours fier et droit, arriva, une armure d'argent, un casque militaire, des bottes, une épée sur le côté et une gigantesque hache à deux lames sur le dos. Il passa devant les autres, visiblement concentré au maximum, il salua le roi et s'installa à l'avant du bateau silencieux. Il était accompagné de NEMEION, il portait le casque à plumes de son ami alex et l'uniforme de l'unité Victoria. Sur une manche, un brassard noir de deuil. Visiblement heureux de partir, il avait hâte de se venger. YAZTROMO s'approcha de lui.
- Attention à toi mon ami, la vengeance n'apporte rien de bon".
NEMEION eu un sourire, sans rien dire il monta lui aussi sur le bateau.
Descendant la rue, dans son armure sombre et sa respiration mécanique, le seigneur VADOR arriva, accompagné par JARETH qui faisait jouer ses cartes de divination dans les mains.
- VADOR devrait prendre de la Ventoline, ça s'arrange pas son asthme", rigola la baronne toujours au bras de WARLOCK. Ce dernier lui plaça le doigt sur la bouche.
- Il est très susceptible, surtout si tu rigoles de ça".
Une voix derrière eux.
- HEY salut les mecs".
ALBATUR, souriant arrivait, il jouait lui aussi, mais pas avec des cartes, avec un sac remplit de pièces.
- J'ai eu deux ou trois pigeons en venant. Il y a une personne que j'aimerais présenter".
La baronne poussa un cri, il y eu des murmures parmi les habitants et les regards se tournèrent tous dans la même direction. Une masse imposante arrivait, provoquant des vibrations dans le sol à chacun de ses pas. Le troll KEO, du haut de ses 2m30 arrivait, il souriait encore, portant simplement un short et des bottes, une gigantesque massue sur le dos et des mouches lui tournant autours de la tête.
- Groumphhhhh...graor...golo".
- Il dit salut. C'est un troll des collines, enchanté par un magicien pour qu'il devienne sociable. C'est un bon combattant, qui s'énerve rarement, sauf quand on pique dans sa gamelle, par contre au niveau de la parole".
JARETH plaça sa manche devant son nez.
- Il sent fort des pieds en tout cas".
- mouah towa hena".
- Qu'est ce qu'il a dit ??".
- Il dit ta gueule".
KEO monta les marches, il baissa la tête en signe de salut au roi, il s'installa sur le bateau. Il regardait MILOS, ce dernier tourna la tête et le regarda avec défi.
- Excusez moi du retard. J'ai eu des visites avant de partir".
VIC descendit de son cheval. Une jeune femme blonde derrière lui. Elle lui tendait sa sacoche de docteur.
- C'est Estelle, celle qui va me remplacer. Nous avons fait le tour de mes patients et aussi...hem...".
ALBATUR, toujours souriant, le poussa du coude d'un air complice.
- Des visites, hein coquin".
Il le poussa si fort, que le guérisseur serait tombé par terre s'il n'avait pas été retenu par JARTEH.
Le roi ADRIAN, regarda la rue, apparemment, plus personne ne devait venir. Il poussa un soupir et donna l'ordre du départ. Après les adieux, les membres de l'expédition toujours à quai, montèrent. L'ancre du bateau se leva dans un grincement sonore. Pendant que MILOS avec l'aide de KEO, relevait la passerelle.
- ATTENDEZ".
Les gens se tournèrent en direction du cri. Ils virent, descendant la rue sur un grand cheval blanc au galop, un homme dans un grand habit flottant. Le roi eu un sourire en reconnaissant le cavalier.
- Ainsi tu es venu finalement...Voyageur".
VS sauta de son cheval et d'un bond incroyable, sauta sur le pont du bateau. Ses amis s'approchèrent de lui.
- Je savais bien que tu viendrais. Le voyageur que j'ai vu hier soir, n'avais rien à voir avec notre véritable voyageur", il lui serra la main.
- Je ne pouvais pas resté là, alors que mes amis partent pour sauver YAVANNA. Je ne me l'aurais jamais pardonné".
Le roi, toujours immobile les bras croisés, se tourna vers lui.
- Bienvenu à bord, cette fois, nous sommes au complet".
Il tendit son doigt devant lui et hurla.
- EN AVANT".
Le navire céleste, les voiles gonflées par le vent, quitta le quai sous les au revoir des habitants et des autres membres du conseil...Il y avait Aqme et sa femme tenant le jeune seigneur dans ses bras...REQUIEM accompagné de Sadastor, ALIN qui n'avait pas d'audience ce matin, ANTARES, CRAFT, NATO et ARAGORN en habits militaire...SQUALLLION et les autres...le grand beffroi sonnant et sous les cris des mouettes....
Le voyage commençait...



Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 8 Nov 2011 - 12:08

Les avis furent trés partagés sur ces premiers jours de voyage. Certains firent connaissance avec le mal de mer, durent s'habituer à un pont instable sous leurs pieds... D'autres pensaient à certaines jeunes femmes blondes au rire délicieux, se demandant s'ils ne tenaient finalement pas beaucoup plus à elles qu'ils ne le pensaient... JARETH, ancien roi des gobelins, habitué aux collines et plaines de son enfance regardait la mer avec méfiance, peu familier avec cet élément. KEO, de son côté, la contemplait avec une curiosité presque enfantine et naïve, fasciné parfois par le mouvement perpétuel des vagues au point de rester assis sur le pont une heure durant, à les contempler. Avec sa curiosité naturelle, WARLOCK délaissa la magie et noua contact avec les marins, s'interessant à leur tâche, au fonctionnement du navire... Les choses de la mer lui étaient inconnues et offraient ainsi un nouveau champ de découvertes à son esprit toujours en éveil. MILOS ne faisait aucun commentaire : il partait se battre, son Roi à ses côtés... Celà lui suffisait... Même s'il dissimulait les baisers furtifs qu'il déposait de temps à autres sur le petit portrait de sa femme qu'il portait au cou en médaillon. ADRIAN s'était à nouveau replié sur lui-même, déambulant sur la poupe du navire, paré d'une sombre grandeur, plongé dans ses pensées et silencieux.
Le changement le plus spectaculaire concernait VS. Il arborait un air radieux, il semblait rayonner de vie et d'énergie, même si, comme tous les cavaliers, il n'était jamais vraiment à l'aise sur un navire. Mais il partait à l'aventure à travers les océans, le Vaisseau Céleste fendait les flots avec assurance de son éperon de bronze, un soleil radieux éclaboussait le ciel et la mer... Que faut-il de plus à un Voyageur ?
Au bout de trois jours, une accalmie obligea le navire à ralentir sa course et même à s'immobiliser quelques heures. ADRIAN refusait d'utiliser les formidables capacités du vaisseau, préférant les garder en réserve en cas d'absolue nécessité.
- Eh, regardez ! fît NEMEION en se penchant sur le rebord.
Il désignait un spectacle innatendu. A travers les eaux transparentes, on pouvait distinguer l'épave d'un galion, posé sur un haut-fond... Une grande structure de bois rongée couverte d'algues, de coquillages et de sécrétions, reposant comme un grand oiseau blessé sur le sable et les coraux.
VS hésita, mais il commençait à tourner en rond sur ce bateau, trop habitué aux grands espaces. Et comme ils étaient immobilisés... Décidé, il enleva sa tunique et ses sandales et vêtu d'un simple pagne, enjamba le rebord avec une invite du regard :
- Qui vient faire un tour avec moi ?
- Pourquoi pas ? fît JARETH en riant. J'en ai assez de tourner en rond sur ce pont, moi aussi.
Le Seigneur des Oracles eût tôt fait d'ôter sa robe de soie noire brodée de motifs ésotériques et d'enjamber le bastinguage également. Accoudés à la balustrade, les autres les regardèrent plonger et se diriger vers l'épave.
Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 8 Nov 2011 - 16:40

Les deux compagnons, s'enfonçaient très rapidement dans les profondeurs de la mer. Étrangement, malgré la saison et la latitude, l'eau était encore chaude. Ils ne mirent pas longtemps pour arriver au niveau du galion dont il firent rapidement le tour. VS remarqua le nom du vaisseau, sur une plaque en cuivre couverte de rouille et de coquillages fixée sur le château arrière. Il s'approcha et enleva les coquillages avec sa main. L'INVINCIBLE. Un nom pas vraiment de rigueur. JARETH fît signe à VS de venir, il tendit sa main pour lui montrer ce qu'il avait vu. Sur le tribord du vaisseau, un gigantesque trou béant, signe d'un coup de canon qui avait déchiré le flan du vaisseau et avait provoqué son naufrage. Ils pénétrèrent par l'ouverture alors qu'ils commençaient à manquer d'oxygène. Heureusement, il y avait une grande bulle d'air et il purent alors respirer.
- Incroyable", fît JARETH excité.
- Tu parles, une bien belle découverte. Mais continuons les recherches, on sais jamais ce que nous pourrions trouver".
Après de longues recherche dans les cales sans rien trouver, ils entrèrent dans le château arrière et la cabine du capitaine. Il était là, squelette blanc immobile recouvert d'algues et de coquillages, assis bien tranquillement sur son siège, laissant le temps défilé pour l'éternité dans le silence au fond de la mer.
VS lança une prière muette au capitaine. Il se dirigea vers une porte à moitié ouverte juste derrière une vieille armoire tombée au sol. Il se frotta les yeux. Au milieu de la pièce, un coffre. Malheureusement, il n'eut pas le temps de s'en approché pour voir ce qu'il contenait. JARETH nageait très rapidement vers lui en montrant quelque chose du doigt. VS poussa un cri muet. Un œil, gigantesque, noir, en train de regarder les nageurs. Ils sortirent du bateau précipitamment pour remonter à la surface. Malheureusement, un long tentacule attrapa la jambe de JARTEH et le tira en arrière. Totalement impuissant et non armé. VS poussa sur ses jambes. Sortie la tête de l'eau et se mit à hurler.
- UN KRAKEN, une arme vite, il entraîne JARETH".
Il n'eut pas le temps de réagir. Que MILOS se leva comme un éclair, enleva son armure ainsi que son épée et sauta dans l'eau sa hache à deux lames dans la main. Il nageait si vite, qu'on aurait dit un dauphin. Il arriva très rapidement au niveau du tentacule et il effectua un demi tour arrière sur lui même pour trancher l'appendice du monstre, du sang noir giclant dans l'eau. Il attrapa JARETH et le remonta à la surface. dav-ID, accroché à l'échelle qui pendait le long du bateau, l'attrapa et le remonta sur le pont. VIC se précipita alors pour vois si il allait bien. Il poussa un soupir, il n'avait bu que la tasse. MILOS arriva à son tour sur le pont, il récupéra son épée au sol en hurlant.
- IL ARRIVE".
Des bouillonnements furieux autours du navire et 7 tentacules sortirent de l'eau fouettant l'air.
KRAKEN
Habileté 15...Endurance 21
Malheureusement pour le KRAKEN, le combat ne faisait pas peur à nos amis excités, après des jours passés à ne rien faire, l'idée de se battre donna des ailes. Les coups de haches, d'épée et de sabre laser tranchèrent les tentacules, rougissant les armes, les vêtements et le navire. NEMEION lançait des flèches d'argent en direction des yeux pendant que KEO donnait des grands coups de massue en rigolant sur la bouche en forme de bec d'oiseau du monstre. WARLOCK, essayait de balancer des boules de feu, mais il avait vraiment du mal avec la magie, la boule passant à 5m au dessus et tomba pitoyablement dans l'eau, sous les rires d'ALBATUR.
- Regarde, c'est comme ça qu'il faut faire".
Le seigneur VADOR ouvra sa main et un éclair électrique parti en direction de la bête qui trembla sous les décharges.
Le combat ne dura pas très longtemps. MILOS récupéra une gigantesque lance qu'il enfonça dans l'œil du monstre, pénétra ses cerveaux. Le KRAKEN lâcha le navire et sombra dans les eaux, mort.
- HOURRA".
Ce cri sorti de la poitrine de tous.
- Ça fait du bien", cria MILOS en se tapant la poitrine avec son poing.
VIC faisait le tour de ses compagnons pour voir si il y avait des blessés. JARETH se releva. dav-ID inspecta le navire pour voir si il y avait des problèmes. Avec soulagement, il constata qu'il n'y en avait pas, il fît signe à ADRIAN qui donna l'ordre de partir.
- Attendez".
VS se précipita jusqu'au bord.
- Il y a encore ce coffre dans la cabine du capitaine".
- C'est vrai ajouta JARETH, qui sait ce que nous pourrons trouver à l'intérieur".
- Sire, s'il vous plait".
ADRIAN s'approcha du voyageur et lui tendit son poignard.
- Allez y, mais attention".
VS et JARETH, plongèrent avec méfiance dans l'eau en direction du capitaine sous les regards tendus de leurs compagnons. Il poussèrent un soupir de soulagement en voyant les 2 amis, remonter par l'échelle, tenant une corde avec au bout un coffre en bois. Ils tirèrent dessus et le déposèrent sur le pont. Le forgeron fît sauter le cadenas d'un grand coup de marteau et souleva le couvercle.
- HOOOOOOOOOOOOOOOO".
Ce cri de stupeur souleva toutes les poitrines, à l'intérieur du coffre, une montagne de bijoux, de pièces en or et de lingots. ALBATUR, pris une pièce qu'il mordit pour voir.
- C'est de l'or, du vrai".
ADRIAN regardait songeur, l'invincible, ce nom lui disait quelque chose, la mémoire lui revenait. C'était une galère impériale, transportant entre autres, les caisses des impôts ramassés dans les différentes cités au bord de la mer australe. Ce navire avait coulé un beau jour sans raison.
- Quel heureux hasard", dit ALBATUR en faisant un grand sourire. "Faisons le partage, ça c'est pour toi, ça pour toi, pour toi, ect".
Il donna à chacun, une pièce en or.
- Et ça c'est pour moi", fît t-il en serrant le coffre.
- Voyons mon ami, tu ne penses pas garder ça pour toi. Au contraire, ce trèsor servira à assurer nos dépenses dans les villes ou villages que nous traverserons", coupa le roi. ALBATUR le regardant avec un air de déception, mais en prenant discrètement un sac qu'il plaça dans sa poche.
- Bien, il est l'heure de partir, normalement nous arriverons à destination avant la nuit, dav-ID, en avant".
L'ancre remonta, le vent s'engouffra dans la voile et le navire se mit à avancer.
KEO, toujours de bonne humeur, enfin, affichant un large sourire, commençait à avoir faim, il ramassa au sol un gros bout de tentacule gris dégoulinant, s'installa le dos au mât et se frotta les mains en se léchant les babines.
- Heno bala miam miam, hé hé hé".
JARETH le regardait faire, l'air écœuré.
- Il compte vraiment manger...ce...truc ??".
ALBATUR lui répondit.
- Ben oui pourquoi, c'est très bon même", il découpa un morceau avec son couteau et l'avala "c'est chargé en protéines, très bon pour la santé".
KEO, tendait un gros bout à JARETH qu'il passa sous son nez.
- Bolowa aga pata ??"
- Il demande si tu en veux".
JARETH devint livide à cause de l'odeur et de l'aspect peut appétissant.
- Non...merci...sans façon...burp...".
Il courra en direction du bastingage et se pencha pour vomir ses tripes dans la mer. Pendant que VIC cherchait un remède dans sa sacoche.
- Ogamawa teo eba ha ha ha ha ha ha".
- t'as raison vieux, ha ha ha ha ha".
Soudain, une voix se fît entendre dans leurs têtes avec une petite musique joyeuse.
- Le barbare gagne un niveau".
- Hein ??
- Le ranger gagne un niveau".
- Où ça un ranger ??".
- L'elfe gagne un niveau".
- J'aurais pas dû bouffer ce tentacule moi".
- Oups, excusez moi, je me suis trompé d'histoire, désolé".
- Pas grave. Bye".
- Biwou pana ela ha ha ha ha ha ha".

La fin de la journée se passa ainsi. Soudain, NEMEION en haut du mât à la vigie, poussa un cri.
- TERRE, droit devant".
Les mouettes volaient au dessus du navire, saluant les voyageurs et témoignage de la terre proche.
Le roi arriva sur la passerelle en compagnie de VS et de VADOR, il plaça sa longue vue sur les yeux. Dans le soleil couchant, se découpant devant.
- Sable-noir".
L'évocation de cette ville de mauvaise réputation, tira des frissons dans le dos du roi et de ses compagnons. Malheureusement, il fallait passer par là pour continuer le voyage à travers les terres en direction de la forêt et de pont de pierre...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 8 Nov 2011 - 23:37

Port Sable Noir n'était pas vraiment le lieu rêvé pour une villégiature, mais il fallait y faire relâche pour se ravitailler. A cette époque, seul le sel permettait la conservation des aliments et même VS ,qui salait pourtant comme une chèvre à table, n'en pouvait plus... On pourrait y faire provision de fruits, poissons et légumes frais qui changeraient agréablement l'ordinaire de bord. Et puis, ADRIAN connaissait ses Seigneurs : l'inaction leur pesait vite... Des gens qui ont triomphé du labyrinthe de la Mort, vaincu le Roi-Lézard ou affronté le Sorcier de la Montagne de Feu ou l'Archimage de Mampang peuvent vite devenir fous, coincés sur un navire sans activité pendant des jours.... C'est donc avec soulagement que tout le monde mît pied à terre une fois le navire ayant jeté ses ancres. A bonne distance du port, faut-il préciser, ADRIAN ne voulant pas attirer l'attention avec un tel vaisseau dans ce repaire de voleurs. A peine descendus de la chaloupe, les différents Seigneurs s'éparpillèrent dans la ville, chacun suivant ses goûts. WARLOCK se mît en quête d'une bibliothèque publique dont on lui avait parlé, VIC se dirigea vers l'herboristerie la plus proche, MILOS et NEMEION allèrent visiter l'échoppe d'un armurier, ALBATUR alla à la taverne du Homard Noir pour apprendre aux locaux à se faire plumer, suivi par KEO. JARETH tomba sur une boutique d'objets ésotériques et elfiques qui titilla aussitôt sa curiosité, dav-ID, étonné par le splendide travail d'un forgeron posté sur le devant de son échoppe s'arrêta pour bavarder avec ce confrère. VADOR était resté à bord pour recharger magiquement les systèmes de son armure qui le maintenaient en vie. Quand à VS, il partît se promener au hasard des rues, comme il en avait l'habitude. Tant et si bien qu'ADRIAN se retrouva vite seul sur le quai de pierre battu par les vagues, avec le cri des mouettes qui semblaient ouvertement se moquer de lui. C'était un phénomène qu'il n'avait pas prévu : les Seigneurs vivaient au FORUM en vase clos, ne s'en éloignant guère, les règles et usages du FORUM leur tenant lieu de code de conduite et réglant leur vie en commun. Là, pour la première fois, ils se retrouvaient libres, sans contraintes, retrouvant une certaine liberté et indépendance qu'ils avaient perdu depuis longtemps. Un peu comme des écoliers enfermés dans un pensionnat et partant soudain en vacances... Au FORUM, ADRIAN tenait fermement ses Seigneurs en main. Ici, ils étaient libres d'une certaine manière. Des hommes riches, puissants, intelligents et cultivés, qui n'avaient pas l'habitude de céder ou de s'incliner facilement... Ici, ADRIAN ne pourrait compter que sur son autorité et sa force de caractère pour se faire respecter et obéir, il n'aurait pas le droit à la faiblesse, sinon il risquait de se faire marcher dessus, malgré l'affection sincère et le respect qu'ils avaient pour lui...
C'est la réflexion qu'il se faisait, assis devant sa bière dans une taverne où il avait donné rendez-vous à tout le monde à la sixième heure du soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyJeu 10 Nov 2011 - 13:37

DAVIDOU se détourna avec un sourire satisfait de la sphère de cristal qui trônait au centre de la pièce. Ainsi ADRIAN avait décidé de venir le défier sur ses terres... Qu'il vienne... Voilà des années qu'il préparait sa vengeance, attendre un peu plus ne le dérangeait pas.
- Tu ne vas donc pas intervenir ? demanda MURIELLE.
- Pourquoi donc ma chère ? C'est un long voyage qui les attend jusqu'ici. Pourquoi dépenser efforts et énergie pour rien ? Le temps joue en notre faveur.
La jeune femme se mordillait la lèvre, hésitant à poser la question qui brûlait ses lèvres, puis elle se décida :
- Qu'as-tu fait de YAVANNA ? Depuis notre arrivée ici, nul ne l'a revue...
- Ma foi, je veux bien satisfaire ta curiosité. Viens !
La prenant par la main, il l'entraîna par un étroit escalier jusqu'à une pièce circulaire au sommet de la tour. Une coupole de verre surmontait l'endroit, l'inondant de lumière. Au centre, sur une estrade couverte de fleurs délicates, se dressait une statue d'un réalisme stupéfiant, témoignage d'un art incroyable et d'un niveau artistique exceptionnel. Mais en s'approchant, MURIELLE réalisa avec un frisson glacé qu'il ne s'agissait pas d'une oeuvre d'art... Nul artiste n'aurait pu rendre ainsi le modelé et les courbes d'un corps, le galbe d'une hanche ou la courbe d'un sein. De plus, elle pouvait noter la couleur chaude de l'épiderme, le grain de la peau...
- Que... Que lui as-tu fait ?
- Un antique et puissant sortilège venu du fond des siècles... Son rythme vital s'est considérablement ralenti, au point de la plonger dans l'immobilité totale. Elle pourrait passer pour morte, mais elle est bien vivante. Disons qu'elle vit au ralenti... Son esprit comme son corps est en léthargie, figé dans un sommeil profond.
- Que c'est cruel, fît MURIELLE avec un sinistre sourire.
La jeune femme avait toujours jalousé YAVANNA, vexée de voir les hommes du FORUM à ses pieds. Avec l'orgueil que lui conférait sa superbe beauté, MURIELLE n'avait jamais accepté la prépondérance de YAVANNA dans le coeur des Seigneurs et des hommes du FORUM.
DAVIDOU contemplait l'objet de son obsession avec quelquechose de farouche, de fou, dans le regard. Il l'avait paré et habillé avec une splendeur barbare : des pierres de lune luisaient sur ses sandales dorées, des joyaux étincelaient sur les plaques pectorales en or couvrant ses seins blancs, de lourds bracelets d'or martelé pesaient sur ses bras nus et des pendentifs de jade ornaient ses oreilles. Une ceinture de cuir rehaussée de gemmes retenait une ample jupe de soie vert émeraude, un manteau de gaze tombait de ses épaules.
- Ces atours conviennent mieux à une déesse...
...
Le voyage des Seigneurs du FORUM reprît, le Vaisseau Céleste poursuivant majestueusement sa route sur les flots bleus. L'ambiance à bord restait joyeuse et insouciante. Les Seigneurs semblaient ennivrés par cette liberté inhabituelle, par le fait de se retrouver pour une fois en-dehors de la ville, loin de ses règles et usages. Chez WARLOCK, l'érudit cédait chaque jour un peu plus la place à l'aventurier, au guerrier. Loin de ses livres et de l'atmosphère studieuse de son domaine, il redevenait le guerrier qui avait triomphé à deux reprises du Labyrinthe de la Mort et vaincu le Sorcier de la Montagne de Feu... MILOS débordait d'une vitalité et d'une énergie animale, celle qui lui avait permis autrefois de trouver les statuettes de dragon de VATOS et de triompher de Malbordus dans le Désert des Crânes... JARETH se revoyait jeune chef d'une farouche troupe de gobelins, luttant contre les centaures des plaines pour se tailler un royaume dans les collines de Pierre de Lune... ALBATUR retrouvait l'insouciance de sa jeunesse quand il gagnait sa vie en jouant aux échecs dans les tavernes de Port-Sable Noir... Quand à VS, loin du seigneur fastueux et lettré qu'il était d'habitude, il était redevenu aussi impétueux et instinctif qu'à l'époque où il avait vaincu le Roi-Lézard de l'Ile de Feu. Décidément, ce voyage aventureux semblait agir comme un déclencheur, réveillant des côtés enfouis de la personnalité de chacun. Un soleil de plus en plus chaud, de plus en plus vif, rayonnait dans un ciel pur, éclaboussant les huniers d'or et de lumière. Fendant la houle turquoise de son éperon étincelant, le magnifique vaisseau poursuivait sa course...

Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyJeu 10 Nov 2011 - 18:25

ADRIAN se retourna.
- Ouf, pas fâché de quitter sable-noir".
Le roi, avait grande horreur de cette ville, qui n'était qu'une concentration de bandits et de voleurs. Heureusement pour nos amis, depuis la chute de Zambar Bone, la cité avait retrouvé un semblant de calme. Les voyageurs avaient fait de bonnes emplettes. ALBATUR avait pigeonné quelques habitants dans un bar provoquant une baston générale entre les consommateurs. MILOS avait été très content de pouvoir aligner des baffes. VIC avait acheté des remèdes qu'il avait placé dans son sac. NEMEION se grattait la tête en regardant le divin guérisseur placer cette quantité astronomique de médicaments dans un si petit sac. WARLOCK avait essayé 2 ou 3 tours de son bâton pour impressionner des femmes, mais il avait juste réussit à foutre le feu à l'étal d'un petit commerçant.
Le roi avait poussé un soupir de soulagement en voyant ses compagnons revenir en un seul morceau. Puis, finissant sa bière, il avait ordonné le départ. A la base, il pensait prendre la route de l'ouest, mais finalement, l'idée de laisser le vaisseau céleste proche de cette ville à la vue des voleurs ne lui plaisait pas. Il avait donc décidé de poursuivre sa route et de prendre un autre chemin pour atteindre la village des nains de pont-de-pierre.
Tout le monde connaissait ce village de nains, ainsi que la fameuse histoire du marteau de Gillibran caché à l'époque dans la forêt et qu'une personne, au péril de sa vie, se jouant des pièges et des monstres, avait retrouvé.
Le forgeron était en particulier très nostalgique de cet endroit.
- Tu dois être très content de revenir ici ??", lui demanda le roi en voyant dav-ID perdu dans ses pensées.
- En effet, c'est ici que j'ai rencontré Gillibran pour la première fois et que j'ai hérité de ce marteau", fît en serrant son fidèle compagnon dans sa main.
VS qui écoutait la conversation, s'approcha.
- Je ne connaissais pas cette période de ta vie dit donc, raconte un peut".
- A l'époque de mes voyages, le hasard m'avait conduit à Pont-de-Pierre. Un soir de fort orage, la rivière déborda de son lit, Gillibran qui se trouvait là pour aider ses compagnons à protéger leurs maisons, fût emporté par le courant. N'écoutant que mon courage, j'ai plongé dans l'eau et j'ai sauvé ce nain. C'est ensuite que j'ai appris que c'était le roi de ce village et l'histoire du héros qui retrouva le marteau. Pour me remercier, il me donna ce marteau, il quitta son village en passant le flambeau à son fils et il m'accompagna dans mes aventures pour finalement arriver au FORUM où j'ai ouvert ma forge.
Après une heure de navigation, le navire arriva à une petite crique de sable blanc entourée par des falaises de calcaire. Un quai en bois et une petite cabane au bord de l'eau, dans le ciel, des oiseaux marin poussant des cris.
- Nous laisserons le navire ici, c'est un endroit caché à l'abri des voleurs, nous sommes certain de retrouver ce vaisseau à notre retour".
Si retour il y avait. Cette pensée venait de traverser les esprits.
Les voyageurs débarquèrent. Le grand troll KEO regardait l'eau rouler sur le sable avec un air d'angoisse.
- Amaou aba oula beurk".
- Il dit qu'il n'aime pas l'eau, ça le lave et le rend propre", traduit ALBATUR qui comprenait parfaitement le langage du troll.
JARTEH se plaça la manche de son vêtement devant son nez encore une fois.
- Pourtant, ça lui ferait du bien un bon bain, jamais senti une odeur de pied aussi forte".
- Anouma ila baono".
- Il dit va chier".
Le groupe traversa la plage. dav-ID actionna le système antivol du navire qui à la surprise générale, disparu totalement.
- Au moins, pas de risque de se le faire piquer", fît VS les yeux grands ouverts de stupéfaction.
Après une volée de marches taillées dans la roche, ils arrivèrent sur un chemin qui partait du nord au sud. Il y avait de nombreuses traces de pas et de roues, preuve que le chemin était encore très fréquenté. Après avoir marché 2km sans voir personne, mis à part des oiseaux et des sangliers ou des lapins. Le troll se frottant les babines, à croire qu'il avait toujours faim. Le groupe arriva en bordure d'une sombre forêt épaisse.
- La forêt des ténèbres".
Ils eurent des frissons en pensant aux dangers qui se cachaient dans cette forêt. Heureusement pour eux, depuis la mort des trolls, c'était un coin plutôt calme. D'ailleurs, il n'était pas obligé de couper par la forêt pour atteindre le village, un sentier parfaitement entretenu en faisait le tour. Se découpant devant les arbres, au milieu d'une petite clairière, solitaire, la tour du mage YAZTROMO se dressait vers le ciel.
- Notre ami le magicien habite donc ici ???", fît VIC.
- Enfin, à l'époque oui, maintenant qu'il habite au FORUM, il vient ici de temps en temps en vacance", lui répondit VADOR.
- J'aimerais bien voir s'il n'y a pas des articles intéressant à l'intérieur, genre des remèdes, des médicaments, ect."
- Un jour, faudra vraiment que tu dises où passe ce que tu places dans ton sac".
ALBATUR ramassa un objet au sol, une sorte d'ardoise noire avec écrit des trucs à la craie. Il la regarda, fît un grand sourire et s'approcha du guérisseur.
- Tien, voici les articles disponibles et le prix", dit-il en tendant la main pour recevoir les pièces.
VIC mit ses lunettes pour mieux voir et s'écria.
- Quel radin ce YAZTROMO. Il demande 3 PO pour sa potion de guérison. Sa corde magique 3 PO ou encore la gousses d'ail 2PO, non merci. J'espère que l'aventurier à qui il a demandé ça n'a rien acheté".
- Radin", fît ALBATUR dépité en voyant VIC faire demi tour et partir en râlant.
- C'est pas tout ça", ajouta le roi en levant la tête pour voir le soleil baisser de plus en plus sur l'horizon "Mais nous devrions continuer, la nuit va bientôt tomber".
La groupe se mit en route en suivant le sentier le long des collines. A l'intérieur de la forêt, des cris d'animaux inconnus (KEO se frotta encore une fois les babines à l'idée de ces repas). Un petit pont sous lequel passait une rivière qui s'enfonçait au cœur des arbres, un centaure assis au bord en train de pécher.
Après un virage, un autre pont, et les maisons des nains du village de pont-de-pierre, où ils allaient pouvoir passer une bonne nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyJeu 10 Nov 2011 - 19:22

L'arrivée des Seigneurs du FORUM à Pont-de-Pierre ne passa guère inaperçue. Une sonnerie de trompes de bronze retentît et les massives portes de rondins s'ouvrirent, laissant passer une joyeuse cohorte d'habitants enthousiastes portant des colliers de fleurs des champs.
- Oh, regardez, des enfants avec des fleurs, c'est charmant ! s'exclama ALBATUR.
- Ce ne sont pas des enfants, ce sont des nains... lui chuchota VS avec un coup de coude.
- Oups... Pardon.
JARETH et dav-ID furent particulièrement bien accueillis. Le premier avait combattu les hordes de centaures aux côtés des nains avec ses gobelins autrefois, à l'époque où les redoutables créatures en cuirasse de bronze, bracelets de cuir clouté et casques à cornes faisaient régner la terreur dans les plaines. Quand au Forgeron, il fût accueilli avec émotion par le chef du village, Gimli, fils de Gilibran. Un festin eût lieu jusque tard dans la nuit, à la lueur des feux qui brûlaient haut sous les étoiles, dans la bonne odeur des saucisses et de la tourte chaude. Des quartiers entiers de boeuf rôtissaient, la bière coulait à flots, mousseuse et plutôt forte, les tambours battaient tandis que les nains dansaient joyeusement en tapant dans leurs mains calleuses aux doigts épais.
L'ambiance était festive et bonne enfant, mais certains avaient un peu de mal : MILOS, qui ne buvait pas d'alcool en général, commençait à avoir un sérieux coup de chaud et la tête qui tourne... VS, habitué aux fastueux bals de la Cour, serrait les dents devant les sons épouvantables d'un étrange instrument (une poche de peau souple garnie de plusieurs tuyaux apellée cornemuse)... Par contre, KEO semblait adorer... Quand à VIC qui, en bon médecin, était plutôt sobre à table, au bout du dixième plat dégoulinant de sauce aux airelles et aux morilles, il ne pût s'empêcher de dire poliment mais fermement :"Non merci, j'ai les dents du fond qui baignent..."
Finalement, tout le monde alla se coucher, après que Gimli ait fait tourner son fameux ratafia de cerise pour un dernier toast. On avait préparé à l'intention des visiteurs deux grandes chaumières transformées en dortoir et bien chauffées.
WARLOCK ne se perdît pas en conjectures sur le côté frustre de sa chambre et s'effondra sur son lit, tout habillé. MILOS et NEMEION firent de même ainsi qu'ALBATUR et KEO, VIC s'absentant aux latrines un moment...
Dans l'autre maison, assis au bord du lit, JARETH enlevait ses bottes, promenant son regard sur ce décor sobre et frustre, de bon goût. Dans le lit d'en face, VS faisait de même, promenant son regard sur ce décor d'une rusticité cauchemardesque... dav-ID avait déjà soufflé sa bougie et remonté sa couette de plumes, souhaitant bonne nuit à tout le monde.
- VS, qu'est-ce que tu as à râler ? gromella ADRIAN depuis son lit.
- Bordel, je mesure 1,88 mètre... C'est quoi ce lit de poupée ?
- On est chez les nains, je te rapelle...
Avec un rire, ADRIAN se retourna dans ses couvertures de laine et s'endormît.
Quelques minutes plus tard, tout le monde dormait et les ronflements sonores de KEO résonnaient sous les étoiles. Soudain, le hurlement d'un loup retentît dans la nuit... Une forme vaguement humaine, couverte d'une fourrure épaisse, les yeux flamboyants, se découpa sur la clarté argentée de la pleine lune...Après avoir reniflé et humé l'air nocturne, la créature sortît de l'ombre de la forêt et se dirigea vers le village endormi...
Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptySam 12 Nov 2011 - 23:03

- HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA".
Ce cri résonna dans la nuit, réveillant les nains du village ainsi que nos aventuriers. Ils se levèrent rapidement et sortirent des maison tenant leurs armes dans les mains. Dehors, les habitants du villages sortaient eux aussi, tenant des lances, des outils et des torches. Entourant une femme naine à genoux en train de pleurer et de hurler en tendant ses deux mains devant elle.
- Mon fils, il a pris mon pauvre enfant".
Elle se tourna vers dav-ID et le supplia.
- S'il te plait seigneur, sauve mon fils".
Le forgeron resta en interrogation devant cette demande, sauver son fils oui, mais de quoi ou de qui ??? C'est Gimli qui apporta les réponses à ses questions. Il s'approcha de lui et lui raconta l'histoire du village.
- C'est un loup garou, gigantesque, qui sort la nuit lors d'une pleine lune et pénètre dans le village. Il enlève une personne au hasard dans son sommeil et s'en va dans la forêt...".
ADRIAN leva la tête pour apercevoir le disque lunaire plein éclairant le village et les alentours d'une lueur fantomatique.
- Malheureusement, nous ne pouvons rien faire, il semble intelligent car il évite les pièges et les sentinelles. Nous avons bien essayé de le traquer, mais il se cache dans la forêt et possède apparemment plusieurs cachettes".
A nouveau les cris de la femme qui se faisait raccompagnée chez elle par VIC et ALBATUR.
Le forgeron serra son marteau et ses dents. ADRIAN s'en apperçu et s'approcha de lui.
- Je ne suis pas idiot pour voir à quoi tu penses, tu veux partir dans la forêt et traquer cette bête ??".
- C'est une question d'honneur mon roi. Gillibran, ne me le pardonna jamais si il découvre un jour que j'ai abandonné son fils et son peuple face au danger. Je ne pourrais plus me regarder dans un miroir ni le regarder en face".
- Bien, mais tu ne partiras pas seul".
Il se tourna vers ses compagnons et donna des ordres comme le seigneur qu'il était toujours même à des centaines de km du FORUM.
- MILOS, KEO, VS, WARLOCK et VADOR, vous accompagnez dav-ID dans la forêt. Les autres resterons ici à protéger le village au cas où".
KEO se gratta les fesses, affichant toujours un grand sourire.
- Amoauo dona aloa".
- Il dit qu'il aime bien les cuisses de loup garou", fît ALBATUR.
JARETH qui regardait le grand troll, se gratta la tête et poussa un soupir.
- C'est un véritable estomac sur pattes celui là".
La porte en bois du village s'ouvrit en grinçant. Le petit groupe s'avança dans la nuit en direction de la forêt, portant des torches et tenant leurs armes hors des fourreaux, les sens aux aguets. ADRIAN aida à refermer la porte et donna des consignes aux autres. NEMEION, JARETH et ALBATUR se mirent en position sur les remparts. VIC allant au chevet de la femme naine. Le roi se croisa les bras en attendant. Autours de lui, les nains en train de murmurer.

- Je pensais que cette forêt avait retrouvée son calme depuis l'histoire du marteau de Gillibran et la mort des trolls". Dit VS en agitant son bras pour chasser un moustique. Ce moustique, décida d'aller voir du côté de KEO, malheureusement pour lui, le troll l'avala par réflexe.
- Normalement, YAZTROMO a lancé un sort sur la forêt pour la protéger des forces du mal. La présence de ce loup garou indique qu'il y a un problème", lui répondit MILOS en se baissant pour voir les traces du loup.
Il y avait eu de la pluie dernièrement, le sol était boueux et suivre ses traces était chose facile pour le capitaine de la garde d'or.
- Par là", fît-il en tendant le doigt.
WARLOCK coupa la parole.
- En tout cas, le jour où nous rentrerons au FORUM, il faudra dire au vieux magicien de revenir faire un tour ici. RHA ça m'agace".
Il agitait son bâton devant lui comme un fou en pestant. Il n'arrivait pas à éclairer la gemme placée au bout pour produire de la lumière. Il avait pourtant dit et redit la formule plusieurs fois, mais impossible. "YAZTROMO qui dit que j'ai des dons pour la magie, pfuuu, ridicule, il est vraiment sénile le vioc".
- Regarde, c'est facile pourtant". Le seigneur VADOR, dont l'armure noire permettait d'être invisible au milieu des ténèbres, attrapa son sabre laser dans la main et un rayon rouge en sorta éclairant l'espace autours d'eux.
Ils s'enfonçaient de plus en plus au cœur de la forêt silencieuse. Ils avaient l'impression, qu'il y avait des tas d'yeux en train de les regarder et des tas de créatures prêtent à bondir sur eux. Seul KEO, pensait aux fabuleux repas qu'il pourrait faire avec toutes ces créatures, il se lécha encore les babines en se grattant les fesses.
Au détour d'un virage. Un embranchement et un panneau de bois planté sur le côté en train de pencher dangereusement. WARLOCK s'approcha avec une torche. Il avait abandonné l'idée du bâton lumineux.
- Alors ??". Lui demanda VS.
- Je sais pas, il y a écrit pour tourner à gauche, rendez vous au 364. Pour tourner à droite, rendez vous au 26. Pour faire marche arrière, rendez vous au 105".
Ils se grattèrent la tête sans comprendre.
- Diable, en voila une énigme bien difficile", répondit MILOS, plus habitué à la baston qu'à la réflexion.
Le forgeron tendit son doigt en direction d'un monticule de pierre gris et de la bouche sombre d'une grotte. MILOS regarda au sol, il avait décidé de ne pas résoudre cette énigme. Il constata que les traces partaient en direction de la grotte.
- Attendez les mecs", hurla le grand érudit. "Si je prends le chiffre 364, ajouté à 26, multiplié par la racine carré de 105 et en fonction de hypoténuse de la surface du mur de mon beau frère, ajouté au QI de ma soeur et...".
VS l'attrapa par le col et le tira en arrière pour rattraper les autres qui s'approchaient de l'entrée de la grotte.
- Arrête, VS, t'es pas cool, j'étais à deux doigts de trouver la réponse".
- Commence déjà par apprendre tes sorts correctement", soupira VS.
- CHUTTTT", coupa dav-ID, l'oreille tendu sur l'ouverture. "Il y a des cris et des hurlements de bête, c'est là, j'en suis certain".
- Je crois plutôt que ça vient du ventre de notre ami là", fît VADOR en montrant KEO qui émit un rot sonore qui résonna en écho sur les murs du passage.
VADOR scruta l'ouverture avec ses pouvoirs de la force pour détecter un éventuel piège. Constatant qu'il n'y avait rien de dangereux, ils décidèrent de descendre à la suite des traces. La torche révéla une volée de marches en pierre...

........

Pendant ce temps au FORUM.
- Mais comment fait-il donc pour tenir ??".
Le nécromancien, dans son armure grise à tête de mort, lâcha la plume qui lui servait pour écrire qui tomba à plat sur le parchemin en faisant une vilaine tache d'encre. Il s'appuya contre le dossier de son siège et soupira. Il bougea sa main qui lui faisait mal à force d'écrire ou de signer des papiers.
- Ça fait 3 jours, 3, que je passes derrière ce siège à signer des papelards. Si c'est ça être roi, je préfères encore ma place. Tiens Sadastor, prend ce papier et place le sur les autres".
Le zombie pris le papier qui lui tendait son maître. Il grimpa à une échelle et le plaça au sommet de la pile de 5m qui s'élevait au centre de la pièce. Malheureusement, ce fût le papier de trop. La pile s'écroula sur REQUIEM qui venait de signer encore un truc inutile de la guilde des marchands, le recouvrant complètement".
- Il y a des fois, où je me dis que j'irais moi aussi faire un long. Un long et grand voyage loin, très loin", il soupira.


Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyDim 13 Nov 2011 - 22:07

VADOR venant en tête, le groupe descendît prudemment les marches. Des marches étroites et comme usées par le frottement de centaines de pas au cours de centaines d'années... Il faisait sombre et humide, une forte odeur de terre mouillée et de végétation imprégnait l'atmosphère confinée. VS poussa un juron quand une goutte d'eau tomba sur sa nuque... Bientôt, l'escalier s'achevait et tous poussèrent une exclamation de surprise et d'étonnement : Ils se trouvaient sur le seuil d'une immense caverne circulaire dont la voûte se perdait dans les ténèbres. Au centre, un feu de belle taille brûlait dans une vasque de pierre grossièrement taillée, sa fumée s'évacuant par une ouverture située trés haut dans le plafond. La lumière des flammes éclairait d'une lueur dansante des murs gravés de glyphes et de symboles étranges... Un véritable livre de pierre qui se déroulait sur les parois circulaires, couvertes par endroits de sécrétions calcaires et d'étranges mousses phosphorescentes.
- Où sommes-nous ? demanda MILOS d'un air méfiant.
- Aucune idée, répondît dav-ID.
Leur curiosité en éveil, VS et WARLOCK se dirigèrent vers les étranges inscriptions. Le premier avait vu, lu et parlé quantité de langues et dialectes au cours de ses périples, le second en avait étudié tout autant dans des dizaines de livres. Laissant errer leurs doigts sur les inscriptions gravées, ils tentaient de les déchiffrer. De son côté, dav-ID serrait fortement le manche de son marteau, mal à l'aise :
- Je n'aime pas ça... ça sent la mort ici...
L'attaque fût d'une rapidité incroyable : une forme fantastique couverte d'une épaisse fourrure jaillît des ténèbres et percuta le Forgeron de plein fouet. Le souffle coupé, ce dernier partît à la renverse et heurta violement le mur. Avec une souplesse stupéfiante, la créature évita le revers de VADOR et le désarma d'un coup de patte munie de griffes acérées. Le sombre seigneur tituba, son gant lacéré et déchiré, son poignet rouge de sang. MILOS poussa un cri , leva sa hache et frappa. La lourde lame s'abattît sur l'épaule, tranchant chair, nerfs et fibres avant de fracasser l'os. Le lycantrope poussa un hurlement sauvage qui résonna sous la voûte, puis repoussa le guerrier avec un geste d'une force incroyable. MILOS bascula vers la vasque, VS poussa un cri, se rua vers lui et réussit à le retenir de justesse par sa ceinture. Le loup-garou avançait vers eux, titubant, une lueur rouge dans ses yeux fièvreux, son épaule poissée de sang. Retrouvant la mémoire, WARLOCK tendît son bâton en articulant une incantation : un rayon bleuté jaillit, frappant la créature en pleine poitrine. Le monstre vacilla, recula, la poitrine fumante, des flammèches courant sur sa fourrure dans l'atroce odeur de la chair brûlée. Puis il se remît à avancer...
- Rien ne peut donc le tuer ? hurla WARLOCK.
- C'est un lycantrope, seule une arme en argent ou consacrée par un prêtre peut le tuer ! répondît VS en soutenant dav-ID, encore étourdi.
- A l'escalier ! ordonna MILOS. On ne peut rien contre lui !
Au même moment, une autre forme gigantesque vînt frapper le loup-garou. Les deux créatures emmêlées tombèrent et roulèrent sur le sol de pierre, rugissant et frappant, grondantes et écumantes...
- KEO, non ! hurla WARLOCK.
A la lueur vacillante du feu, les Seigneurs assistèrent alors à un combat stupéfiant de fureur et de violence. Les deux adversaires se découpaient à la lumière des flammes rougeoyantes, comme une statue barbare coulée dans le bronze et l'or, éclairée d'une manière fantastique. Des griffes sales déchirèrent la poitrine velue de KEO, le troll hurla, fou de douleur, avant de mordre la gorge de son adversaire. Il retira sa tête, arrachant et crachant des lambeaux de chair dans une pluie de sang. Le loup-garou s'effondra à terre, la gorge ouverte. La blessure était horrible, les os et la trachée, palpitante, étaient visibles, une mare de sang s'élargissait sombrement sur le sol. KEO recula, la bouche poissée de sang, étourdi et vacillant... Devant les aventuriers horrifiés, le monstrueux lycantrope rampait sur le sol, griffant la pierre, se relevant lentement, horriblement cramponné à la vie, animé d'une vitalité surnaturelle...
- Par les dieux... murmura MILOS, un frisson glacé lui parcourant l'échine.
- A l'escalier, vite ! rugît VS en entraînant dav-ID.
Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyLun 14 Nov 2011 - 15:47

Alors que la créature se rapprochait de plus en plus de nos amis qui se précipitaient vers l'escalier.
- Lorsque nous serons dehors, nous ferons péter les murs avec un explosif, en espérant que ce monstre sois enseveli et qu'il ne dispose pas d'une autre sortie", hurla VADOR qui avait récupéré dans son sac une petite sphère rouge remplit d'un liquide bleu qu'il tenait de sa main valide.
Soudain, une ombre fît son apparition dans l'ouverture en haut des escaliers.
- Super, voila une autre créature en haut qui bloque le chemin...".
Il n'avait pas terminé sa phrase, que l'ombre se précipita dans l'escalier, dégaina son épée et la lança sur le monstre. Elle se planta profondément dans sa poitrine, le loup garou ne comprenait pas, il battait l'air avec ses griffes en hurlant de douleur. Puis il s'effondra, mort. De la fumée s'échappa de sa blessure l'entourant complètement. Une fois qu'elle fut dissipée, il n'y avait plus que le cadavre d'un homme à la place du monstre.
Totalement ahuri devant l'issue du combat, ils se tournèrent vers la personne qui avait fait ça.
- ADRIAN", hurla MILOS.
- Majesté, vous ici ?? Mais comment ??"rajouta VS.
Le roi s'approcha du défunt, tira sur le manche de son épée, l'essuya avec soin et la replaça dans son fourreau de cuir.
- Triste destin que celle d'un loup garou, homme condamné à devenir un monstre fou les soirs de pleine lune. Il ne savait pas ce qu'il faisait ce pauvre bougre. Enterrons le pour le repos de son âme".
MILOS et WARLOCK creusèrent un trou dans le sol, ils placèrent la dépouille du mort dedans et recouvrèrent de terre, dav-ID fabriqua une croix avec deux morceaux de bois et VS prononça une prière.
- Et bien mes amis, on dirait bien que je suis arrivé à temps", fît le roi en tournant la tête pour observer la salle et l'état de ses compagnons. "Je savais que vous auriez affaire à un loup garou, et comme nous le savons, un loup garou ne peut être tué uniquement avec une lame en argent ou béni par un prêtre". Il dégaina son arme dont la lame d'argent brillante reflétait la lumière des torches sur les murs.
Il n'avait pas besoin de finir son explication. Le roi disposait en effet d'une lame en argent sur sa fidèle épée lunaire, il avait quitté le village des nains à la suite de ses compagnons pour voir si ses craintes étaient fondés, puis voyant ce qu'il se passait, avait décidé d'intervenir. Il s'approcha de KEO et VADOR.
- Ne vous inquiétez pas pour moi majesté". VADOR se tenait le poignet avec sa main valide où une lueur bleu se dégageait.
- J'oubliais que ton pouvoir de la force te permettait de te soigner toi même", lâcha le roi dans un sourire.
Il se tourna vers KEO, le grand troll regardait la tombe du mort avec tristesse, il ne se préoccuper même pas de sa blessure.
- Akaloua banoua maoa".
Malheureusement pour nos amis, ils ne comprenaient pas la langue troll et ALBATUR n'était pas là pour traduire.
Après avoir fait rapidement le tour de la pièce, ils découvrirent une porte en bois. dav-ID fît sauter le cadenas et elle s'ouvrit en grinçant. MILOS dégaina son épée et ouvrit la porte doucement se tenant prêt au cas où une autre créature lui sauterais dessus. Au lieu de ça, ils pénétrèrent dans une sorte de vieux cachot humide, comportant des chaines sur les murs et du foin sur le sol. Couché sur le sol, un nain en train de pleurer, dés qu'il aperçu le forgeron, il se précipita sur lui en tremblant choqué par ce qui lui était arrivé.
- Ne t'inquiète pas mon ami, nous rentrons à la maison", dit-il en lui passant la main dans les cheveux.
Le cachot était complètement vide. Il n'y avait rien à part des rats ou des ustensiles bols et cuillères, poussières, moisissures et toiles d'araignées.
L'érudit s'approcha des inscriptions sur les murs de la salle principale, passa sa torche dessus, sorti un calepin et un crayon de son sac et nota soigneusement les inscriptions.
- Si jamais nous trouvons quelqu'un pour traduire ça dans notre voyage".
Ils sortirent de la grotte, VADOR fît exploser les murs en bouchant complètement l'entrée puis, repartirent en direction du village.
WARLOCK essaya encore une fois de résoudre l'énigme du panneau, mais il ne comprenait vraiment pas et il laissa tomber. La lune s'était cachée derrière les montagnes au loin, le soleil illuminait déjà l'horizon.
NEMEION qui observait au sommet de sa tour, tendit son doigt en hurlant.
- LES VOILA".
La grande porte du village s'ouvrit, les nains se précipitèrent vers les héros, le nain retrouva sa mère. VIC fît le tour des blessures et prodigua les soins nécessaires, heureusement, il n'y avait plus de peur que de mal. Une cérémonie eu lieu pour la mémoire des nains morts sous les coups de la créature. Puis, fatigués, ils retournèrent se coucher.
- Dit moi ALBATUR, j'ai une question à te poser", dit VS.
- Oui ??".
- Toi qui semble comprendre le langage troll, KEO a dit un truc tout à l'heure dans la grotte, il observait la tombe du mort avec tristesse. Akaloua banoua maoa".
ALBATUR fît un très large sourire, se mit à rire et dit.
- Ça veut dire "dommage, il semblait très appétissant, quelle idée ridicule de le mettre dans la terre. ce sont les vers qui vont en profiter, les veinards".
VS se tourna vers le troll.
- Décidément, il ne changerait jamais celui là". Il se mit à rire lui aussi.
Un coq chanta au loin. Il était l'heure de se coucher, la nuit serait courte.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyLun 14 Nov 2011 - 19:01

Ecoeuré, VS regardait ses voisins de table bâfrer comme s'ils n'avaient rien mangé la veille... A côté de lui, MILOS se resservît des saucisses avant de se couper une large tranche de pain. WARLOCK piochait avec entrain dans une épaisse bouillie de flocons d'avoine au miel, papotant avec ALBATUR qui finissait ses côtelettes de mouton. A neuf heures du matin... Avec un soupir, le Voyageur fît couler un pâle ruban de miel d'acacia sur sa tartine, avant de tourner son thé. Evidement, les nains de Pont-de Pierre ignoraient cette plante (par contre, ils n'ignoraient rien du houblon semblait-il...) mais VS, prévoyant, avait toujours un sachet de feuilles de thé dans sa besace. Il bût donc une gorgée de thé à la menthe fraîche de Varetta et, agacé par le bruit de mastication qui l'entourait, se pencha en arrière sur sa chaise pour écouter la conversation entre le Roi et Gimli.
- C'est un long périple jusqu'à la tour sombre, disait le chef des nains en se resservant du boudin aux pommes.
- Quel est le meilleur et surtout le plus court chemin pour y aller ? demanda ADRIAN en se craquant des noisettes dans la main.
- Ma foi, il y en a deux en vérité. Vous pouvez traverser les collines de la Pierre de Lune en allant vers l'est. Mais vous pouvez également obliquer vers le sud à travers le Désert des Crânes.
Plus tard dans la journée, ADRIAN réunit ses Seigneurs pour leur demander leur avis. MILOS était pour le Désert des Crânes : il connaissait l'endroit pour avoir affronté Malbordus autrefois dans Vatos. VS approuvait, préférant le désert plutôt que de "se peler les c..." dans les collines, selon ses propres mots. VADOR n'était pas enthousiasmé par le désert, ayant peur de voir son armure se transformer en étuve ou en poêle à frire... KEO s'en foutait, VIC hésitait, WARLOCK préférait les collines... Au bord du mal de crâne, ADRIAN avait la désagréable impression de présider une séance de l'ancien Conseil des Divinités... dav-ID trouva la solution de bon sens, posant sa main sur l'épaule d'ADRIAN :
- Majesté, tu es le Roi. C'est à toi qu'il revient de décider...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 15 Nov 2011 - 11:02

- Nous passerons par le Désert des Crânes, décida le roi en se levant. Nous y serons plus tranquilles, alors que les collines de la Pierre de Lune grouillent de pillards et de hordes d'orcs et forment un relief trop accidenté.
Deux jours plus tard, le groupe fît halte dans une bourgade proche de la zone désertique pour s'équiper. On acheta des chameaux, des burnous, des outres d'eau... ADRIAN s'en remît à VS, habitué à voyager et ce dernier ne regarda pas à la dépense, sachant combien un bon équipement est nécessaire pour ce genre de traversée. NEMEION tiqua devant les couvertures de laine, mais VS eût un sourire :
- Tu me remercieras la nuit venue.
Puis, le groupe s'engagea alors dans les immenses étendues silencieuses et vibrantes dans les brumes de chaleur.
Le désert...
Le désert, c'est d'abord des journées brûlantes...
- Yomata, gromana, toga...
- Il a dit "j'ai soif".
- Il a bu il y a cinq minutes... Il attendra une heure comme tout le monde, faut rationner l'eau.
Le désert, c'est ensuite des nuits glaciales...
- Gona trot groum...
- Il a dit "il est fou ce désert".
- Qu'il attise le feu au lieu de dire des évidences...
- Effectivement, sakaï...
- Pardon VS ?
- C'est du Shaddakine. En gros, ça se traduit par "je crois effectivement que le fond de l'air se refroidit et que la nuit risque d'être froide".
- Ah...
Le groupe continua sa progression, au rythme lent et chaloupé des chameaux qui semblaient danser sur la crête des dunes, se dessinant en ombres chinoises sur le bleu dur du ciel. Un univers silencieux et étrange, sans repères, d'une infinie solitude. Seule la silhouette grâcile d'une antilope des sables ou le vol d'un vautour semblait indiquer, de temps à autres, qu'il y avait de la vie dans cet océan de sable poudreux. VIC, qui n'avait déjà pas l'habitude de monter à cheval découvrît qu'on peut avoir le mal de mer même dans un endroit où il n'y a pas d'eau... WARLOCK étouffait sous sa crinière de cheveux ondulants, ne sachant plus comment les coiffer et VADOR s'était entièrement drapé de burnous colorés et chamarrés pour isoler son armure du soleil brûlant, formant une silhouette bariolée et vaguement surréaliste... Certains, par contre, étaient à leur aise : MILOS connaissait bien l'endroit depuis sa victoire contre MALBORDUS autrefois. Il y avait également accompli quantité d'exploits sous le nom de "Roi-scorpion". De son côté, VS qui appréciait le calme et le silence était comblé, sans oublier son côté frileux qui ne pouvait qu'apprécier pareil climat. Même chose pour dav-ID, plutôt misantrope et qui appréciait ce calme et cette solitude, quoique pestant contre la chaleur.
Le soir, au bivouac, JARETH aida ALBATUR et NEMEION à décharger les chameaux, tout en pestant contre les coups de soleil qu'il avait pris sur les mains et la figure. ALBATUR aussi était rouge, sa peau formant dans les feux du crépuscule un camaïeu de roses saisissant, au bord du tragique...
- Courage, fît ADRIAN en ouvrant un panier de dattes et de raisins secs. Demain, nous serons en vue de VATOS et nous pourrons nous y reposer.
- Mais qu'allons-nous y trouver ? demanda VIC en rajoutant des brindilles dans le feu.
- J'avoue n'en rien savoir, répondît MILOS en haussant ses robustes épaules. Je ne sais pas ce qu'est devenue la cité depuis la mort de MALBORDUS. Nous ferions mieux de rester sur nos gardes...

Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 15 Nov 2011 - 13:18

- Bordel, fait froid".
VS se leva et rajouta du bois dans le feu, serrant un peut plus sa cape en fourrure contre lui.
- C'est vraiment la looze le désert, le jour tu crèves de chaud et la nuit tu gèles", répondit WARLOCK qui claquait des dents.
- C'est clair", pesta JARETH en retournant sa botte pour en chasser le sable. "Je me demande bien comment ils font pour dormir eux".
KEO dormait en se léchant encore une fois les babines, il devait rêver de jambons, saucisses, ect. MILOS dormait lui aussi en ronflant très fort, le désert ne lui faisait pas peur et il était habitué à dormir à la dure. dav-ID, pour quoi le froid ne dérangeait pas dormait aussi d'un sommeil de plomb. Le roi observait les étoiles dans le ciel, il n'avait pas l'habitude d'en voir autant sur son balcon à cause des lumières du FORUM qui pollues l'atmosphère. VADOR semblait dormir lui aussi, très content d'être au frais dans son armure.
La nuit se passa sans incident notable. Le lendemain, le soleil se leva et à nouveau la traversé sous la chaleur et les protestations des voyageurs.
- Arrêtez de râler, même si il fait chaud, nous allons arriver à VATOS sans encombre", fît le roi.
- C'est même très étrange", ajouta MILOS. "Normalement, ce désert est très dangereux, il y a des créatures et des pièges. Mais là", il regardait le paysage avec déception. "Rien, que dalle, même pas une petite baston avec un ver ou un élémentaire des sables".
- Tant mieux remarque", déclara VS joyeux. "Au moins nous nous préservons des blessures pour la bataille à venir".
- Il faut croire que depuis la mort de MALBORDUS et la destruction des statues des dragons, le désert a retrouvé son calme", ajouta WARLOCK qui regardait un scorpion terrible de 5 cm de long avec méfiance sur le sol.
Après avoir passé plusieurs dunes, les membres de la compagnie arrivèrent en vue de la cité perdu de VATOS.
- OUAHHHHHH".
Ce cri sorti de toutes les poitrines. Devant eux, la cité perdue ne semblait plus être autant perdue qu'à l'époque. Nos amis descendirent des chameaux pour poser leurs pieds sur un sol en dalles de marbre et regardaient la cité avec des yeux d'ahuris.
Au centre de la cité, il y avait une grande place ronde où se trouvait une statue d'un homme. 4 routes, une partant vers le nord, une vers le sud, une à l'est et une à l'ouest. Il y avait de la verdure et des arbres en train de pousser bien alignés. Des maisons et des bâtiments pointant vers le ciel. Mais surtout, une foule immense. Des gens en train de discuter entre eux, rigoler, rentrant chez eux portant un panier, ect. La même chose que le FORUM, mais en plein désert.
ADRIAN se gratta la tête avec stupefaction et demanda à NEMEION de le pincer pour voir qu'il ne rêvait pas.
- Et bien, quels changements."
- Par les crânes du désert", fît MILOS qui ne pouvait rien ajouter d'autre tant la surprise le cloua sur place.
VS s'approcha d'un couple en train de marcher tenant un panier dans les mains.
- Excusez moi, j'aimerais avoir un renseignement".
- Oui, allez y".
- Nous sommes bien à VATOS là ???".
- Bien sur pourquoi ???".
- Non, parce que je suis déjà venu ici il y a des années, et il n'y avait rien, à part le temple et le désert".
L'homme le regarda en affichant un grand sourire.
- Depuis la chute de MALBORDUS et la découverte d'un liquide noir dans le sol, liquide que nous appelons pé trol et qui possède des propriétés incroyables, la civilisation s'installa, avec le financement des gens riches qui exploitèrent ce liquide qui se vend à un fort prix.
- Merci à vous".
Ils se rapprochèrent de la place, regardèrent la statue, puis la file d'attente qu'il y avait devant les portes de l'ancienne cité. Un crieur distribuant des prospectus s'arrêta à côté d'eux et en tendit un à KEO, ce dernier ne savait pas lire la langue humaine, il se contenta de hausser les épaules et avala le papier en tirant une grimace.
- Lanoui abos limcpa".
- Il dit c'est pas bon comme gâteau de bienvenu", traduit ALBATUR.
- Faudra lui dire que c'est pas un gâteau de bienvenu mais un prospectus", lui répondit VIC en prenant à son tour un prospectus sous l'œil méfiant du crieur. "Merci mon brave". Il regarda le prospectus.
- Alors ??".
- C'est écrit "Venez visiter la terrifiante cité de VATOS, pièges rigolos et monstres terrifiants, réduction pour les enfants de - de 6 ans et pour les vieux de + de 75 ans".
affraid
- Bon, après tout pourquoi pas", souri le roi, qui repensait à la naissance de sa cité.
Les membres d'une autre compagnie arrivèrent et s'arrêtèrent à côté d'eux. Un homme ressemblant vaguement à un ranger, s'approcha pour prendre la parole.
- Pardon noble voyageurs, nous cherchons le donjon de Naheulbeuk".
- Hein ?? Le donjon de Naheulbeuk ?? Connais pas".
- C'est que, voyez vous, notre ami le nain", il montrait du doigt un petit bonhomme portant la barbe et une hache à la main (une autre hache de jet durandil à la ceinture, mais il n'avait pas encore trouvé le moyen de la tester et la magicienne lui avait dit qu'il ne fallait pas le faire ici) "il a lu la carte à l'envers et nous sommes totalement perdu".
- Va chier, c'est pas ma faute, c'est celle de cette connasse d'elfe".
Il désigna une femme elfique qui s'approchait d'eux, une longue chevelure blonde, un habit vert et un arc et surtout. Une taille de bonnet très impressionnante.
- Bonjour", fît-elle en affichant un large sourire.
Les membres du FORUM regardaient cette apparition, enfin, ils regardaient plutôt dans le haut de sa veste, les yeux sortant de leurs orbites et la bave aux lèvres.
- Ben quoi ?? Houla, ma veste est trop serrée", elle déboutonna son haut faisant encore plus sortir ses attributs.
(note de moi même, pour ceux qui ne connaissent pas Naheulbeuk. Lorsqu'un elfe de sexe féminin gagne un niveau, elle gagne aussi un point de charisme et une taille de poitrine. D'où le fait qu'elle perturbe fortement les hommes Mr. Green ).
Reprenant ses esprits, ADRIAN s'approcha de l'homme et lui serra la main.
- Enchanté, nous venons du FORUM et nous partons vers les terres maudites, malheureusement, nous ne connaissons pas le donjon de Naheulbeuk".
Le nain le coupa comme un malpoli.
- Au fait, nous sommes la compagnie des fiers de haches" Mr. Green
WARLOCK observait les autres membres sans comprendre, il y avait en plus du ranger poli, du nain malpoli et de l'elfe bonasse.
Un grand barbare des steppes l'air sévère, torse nu, portant un casque et une grande épée, il râlait en disant qu'il en avait marre de parler et qu'il préférait la baston. Il s'approcha de MILOS et lorgna sur sa hache à deux lames. Il se disait qu'il lui casserait bien la gueule pour récupérer cette arme mais le ranger ne serait pas content. Il sentait très fort des pieds, ce qui avait pour effet de retourner le cœur de JARETH.
Il y avait aussi une femme portant un chapeau pointu, une robe violette et un bâton. Une magicienne. En fait, elle ressemblait beaucoup à WARLOCK mais en version femme. Elle portait un grand sac qui débordait de livres. L'érudit s'en aperçu et s'approcha d'elle pour papoter bouquin.
Et enfin, un grand ogre vert qui ressemblait beaucoup à KEO, qui parlait lui aussi une langue que seule la magicienne pouvait comprendre et qui pensait toujours à bouffer (il chantait aussi en marchant, savait poser le papier peint, ect...). Il s'approcha du troll et lui tendit une gigantesque cuisse de vache qu'il avait dans son sac. Dieu seul savait depuis quand elle trainait là dedans. KEO accepta ce cadeau et la bouffa avec plaisir sous l'œil dégouté des membres.
- Golo nimoua gila ha ha ha ha ha ha".
- Amoiha grqnm frila ha ha ha ha ha ha ".
Par contre, à part le nain grincheux, les autres ne portaient pas de haches.
- Ouais, en fait c'est juste un nom comme ça", coupa le ranger la sueur perlant sur son front. "Nous ne sommes pas encore décidés sur un nom".
- Mais euh", rouspéta le nain qui se mit à l'écart pour bouder, prenant dans son sac une espèce de bonbon qui se nommait Chiantos "De toute façon c'est les fiers de haches et puis c'est tout, et puis si la pouffiasse d'elfe n'est pas contente et gna gna gni et gna gna gna". Il tenait à la main une sorte de nounours qui faisait du bruit lorsqu'il appuyait sur son ventre. Ce qui avait pour but de le faire bien rire.
- Désolé, enfin, pas grave, nous allons poursuivre les recherches. Au revoir à vous. A l'aventure compagnons".
Le groupe descendit la rue sous les jurons du nain et les hommes se retournant pour voir l'elfe sous les regards noirs de leurs femmes. L'ogre vert fermant la marche en chantant. Ils disparurent dans un virage.
- Que voila des personnages étranges", sourit VS.
- Bien", fît le roi. "Le voyage a été long. Il reste encore deux jours de voyage dans le désert jusqu'au hameau de YOURT où nous passerons la nuit, puis nous prendrons le bac sur la rivière jusqu'à la ville de FANG".
Il y eu un frisson, FANG et de sa célèbre épreuve se déroulant dans le terrifiant labyrinthe de la mort.
- En attendant le soir, quartier libre pour tous".


Dernière édition par dav-ID le Mar 15 Nov 2011 - 18:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 15 Nov 2011 - 14:16

Epuisés et assoiffés, les Seigneurs décidèrent de trouver une auberge pour se rafraîchir. Ils tombèrent bientôt sur un vaste bâtiment à un étage au toit en terrasse, pourvu d'un puit et enclos d'un muret de pierres sèches. A l'intérieur, une pénombre fraîche et reposante régnait, maintenue par les stores en écailles de tortue. Avec un soupir, les arrivants s'assirent sur les coussins de feutre posés sur la natte de jonc. Une serveuse avenante vînt leur apporter de l'eau, du raisin et des biscuits aux amandes et à l'anis. Avec surprise, ils remarquèrent des hommes-lézards et d'autres créatures parmi la clientèle.
- Cette cité est vraiment devenue un carrefour étonnant, il y a des gens de tous pays, remarqua VS en enlevant son manteau.
VIC regarda avec méfiance le breuvage noir à l'odeur amère qu'on venait de lui servir dans une tasse de terre cuite :
- Qu'est-ce donc ?
- Une boisson à base de graines nommée "café", Seigneur, répondît la serveuse. Les graines sont moulues, puis torréfiées (un procédé tenu secret) et transformées en ce liquide. Tiens, voilà le pain de sucre.
JARETH, interessé, gratta le pain de sucre au-dessus de sa tasse, tourna le mélange avant d'en boire une gorgée :
- Hum... C'est fort... ça réveille en tous cas !
- Vous avez vu ? demanda ALBATUR en montrant un papier accroché au mur de pisé.
Le document invitait à s'inscrire pour un concours artistique créé par LEESHA, la grande prêtresse de Vatos. Le premier prix était de 300 pièces d'or, la mort était le lot des perdants.
- Incroyable, elle est toujours là ! fît MILOS avec étonnement.
VS lisait le papier tout en piochant dans un bol de pistaches :
- Dommage que j'ai laissé mes crayons à mon atelier...
NEMEION se pencha vers ses voisins :
- Vous avez vu ce type bizarre, là-bas, dans le fond ?
L'homme en question se tenait en retrait, dans une alcôve à la fenêtre treillissée, assis devant un verre qu'il ne touchait pas. L'air épuisé et amer, il avait le regard d'un homme errant de par le monde à la recherche de l'impossible. Grand et solide, son teint bronzé contrastait avec ses cheveus clairs et sa barbe blonde. Son armure était sale et usée, sa tunique déchirée par endroit, brodée sur le devant d'une grande croix rouge.
- Tu as là un bien étrange client, signala ADRIAN à la serveuse qui ramenait de l'eau.
- Oh, lui... Il est arrivé hier. Il semble venir de trés loin... Il cherche à rejoindre une ville... Shangri-La ou un truc comme ça... Tenez, les clefs de vos chambres. Par contre, vous êtes nombreux, faudra vous mettre à plusieurs par chambre.
Montant l'escalier, les Seigneurs se partagèrent les chambres disponibles. WARLOCK, VIC et VS s'intallèrent dans la première. Sitôt assis sur son lit, VIC entreprît de s'enduire d'une crème elfique apaisante contre les coups de soleil, WARLOCK essaya de démêler ses cheveux pleins de sable et de poussière avec un petit peigne de corne, VS s'allongea pour un petit somme.
La chambre suivante était occupée par ALBATUR, JARETH, KEO et VADOR, les quatre occupants se partageant les quatres lits superposés. ALBATUR prît un des lits supérieurs et ne tarda pas à s'endormir, contemplant le plafond constellé de mouches. VADOR s'était allongé en-dessous, faisant entendre le sifflement régulier qui émanait de sa cuirasse. KEO avait grimpé sur l'autre lit du haut et ronflait déjà comme un bienheureux. En-dessous, JARETH, assis sur le rebord du lit poussa un soupir en enlevant ses bottes et en se massant les pieds :
- Y pue ce troll, bordel... C'est pas possible... Entre l'odeur des chameaux et la sienne... ça sent le chacal, vraiment... et bien sûr, il faut qu'il partage ma chambre... j'ai la scoumoune, décidément...
Au fond du couloir, dans la dernière chambre, MILOS graissait son arme, assis sur son lit en bavardant avec NEMEION. ADRIAN se rafraîchissait avec la cuvette d'eau fraîche que l'aubergiste lui avait apporté, puis prît le pain de savon et sortît son rasoir de sa sacoche. Assis sur le rebord de la fenêtre, dav-ID regardait la foule affairée qui emplissait les rues, en un tourbillon chamarré et coloré, tout en se pelant une orange.
- Tu es bien pensif, remarqua ADRIAN en commençant à se raser.
- Je me disais que nous voilà bien loin du FORUM... Le monde est grand, trés grand, décidément. Je suis sûr que même VS est loin de l'avoir parcouru en entier...
- Attend d'être à FANG, fît le roi en s'essuyant. WARLOCK dit que cette ville est une cité impressionante...
Le Forgeron mordît dans la pulpe tiède de son quartier d'orange :
- Quand y serons-nous, Majesté ?
- Et bien, demain soir, nous devrions arriver à la frontière du Désert des Crânes au hameau de YOURT. Le lendemain, nous prendrons le bac pour rejoindre FANG par la rivière. Comme tu le vois, notre périple est loin d'être terminé...

Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 15 Nov 2011 - 17:25

La nuit se passa calme, malgré l'agitation de la cité qui apparemment grandissait pendant la période nocturne, gens en train de se promener, boutiques ouvertes, ect. La raison était toute simple remarque. La nuit il faisait frais alors que pendant la journée il faisait une chaleur infernale. Les gens sortaient donc plus facilement à ces heures là alors qu'ils restaient chez eux pendant le jour.
Au petit matin, alors que le soleil commençait à pointer son nez sur le fil sablonneux de l'horizon, dav-ID, VIC, WARLOCK, JARETH, VS et ALBATUR se levèrent et descendirent dans la grande salle pour prendre un solide petit déjeuner, laissant les autres se reposer tranquillement.
La serveuse était déjà debout, elle faisait le ménage avant l'arrivé des clients. Nos amis s'installèrent sur les cousins, peut habitués à se tenir comme ça à table. VS se fît servir un thé qu'il trouva très très bon, il se promit de demander à la serveuse où elle achetait les feuilles. JARETH, WARLOCK et ALBATUR prirent de cette boisson nommée café et qui était aussi très bon. VIC opta pour un grand verre de jus d'orange et dav-ID un bol de cacao avec du lait de chameaux. Le café lui avait donné des palpitations et VIC lui avait dit que ça devait probablement venir de cette boisson. La serveuse apporta aussi des tartines, du beurre et de la confiture. Après avoir mangés, ils sortirent dans la rue calme pour respirer l'air matinal du désert des crânes.
Il y avait beaucoup d'agitation autours de la place. Des hommes et des femmes en train d'installer des tréteaux protégés par des pièces de tissus sur lesquels ils plaçaient toutes sortes d'objets.
- Tien, il semble que nous soyons un jour de marché", fît VS en se frottant les mains.
- Ce serait vraiment intéressant de voir ce qu'ils proposent, avant l'arrivé des clients", proposa VIC.
Le divin guérisseur trouva son bonheur auprès d'un apothicaire, il acheta des remèdes et des ingrédients qu'il plaça dans son sac à malice. dav-ID lorgna sur l'étal d'un forgeron avec qui il se mit à discuter pendant que WARLOCK faisait de même mais avec un bouquiniste. VS regardait la carte du monde en se disant qu'il y avait encore des tas d'endroits qu'il n'avait pas vu. JARETH tomba sur une femme qui vendait des articles de divination et ALBATUR sur un marchant louche qui lui vendit des tas d'objets totalement inutiles. Le maître des jeux avait quand même réussit à piquer la bourse du marchand discrètement. Ils furent bientôt rejoins par ADRIAN qui regardait d'un œil rapide les étals.
- Bien mes amis, les autres sont levés, nous allons bientôt partir, histoire de sortir du désert rapidement avant la forte chaleur".
Ils retournèrent à l'auberge pour régler le prix des repas et des chambres. ALBATUR essaya de charmer la serveuse pour obtenir un prix, mais elle était beaucoup plus maline que lui et il n'obtint pas satisfaction. Il sorti vexé sous les regards amusés de VS et NEMEION.
Le groupe récupéra leurs affaires et ils marchèrent vers l'endroit où ils avaient laissés leurs chameaux la veille. Constatant avec satisfaction qu'ils étaient encore là, ils montèrent et se mirent en route en direction du nord de la cité jusqu'à une route qui s'enfonçait dans le désert.
- La serveuse m'a dit hier, qu'en suivant cette nouvelle route, nous arriverons très rapidement à la frontière du désert", précisa le roi à ses compagnons.
MILOS se retournait, l'air dépité.
- Un problème mon ami ??", lui demanda VS.
Le divin guerrier se tourna vers lui en faisant la grimace.
- Je suis déçu, le désert des crânes a bien changé. Avant, tu avais des monstres et des pièges, rendant la traversée très dangereuse, maintenant, il n'y a plus de monstres et tu traverse sans danger sur des routes. Même la cité de VATOS n'est plus la même, c'est juste une cité pour les touristes".
- Nous ne pouvons rien contre le modernisme". Il se mit à rire.
- En même temps, c'est tant mieux", ajouta le roi soulagé "lors d'un combat, nous risquons des blessures graves ou des morts, j'aimerais bien revenir au FORUM sans aucun dommage si possible ni de personne à pleurer".
Vers midi, le désert laissa la place progressivement à la végétation. Les voyageurs s'arrêtèrent pour boire et manger à côté d'un relai où ils échangèrent leurs chameaux contre des chevaux. KEO déçu de ne pas pouvoir emporter un chameau pour manger en cour de route. Ils reprirent la route toujours en direction du nord. Dans le milieu de l'après-midi, ils pénétrèrent dans la vallée des saules. Au loin, le pic de la roche avec à son sommet, l'ombre inquiétante d'un vieux bâtiment.
- La citadelle du chaos", lâcha le roi qui donna des frissons à ses compagnons.
Le roi n'avait pas oublié cette histoire. BALTHUS le terrible, qui voulait envahir la vallée avec son armée. Le bon roi Salomon qui avait demandé l'aide du grand enchanteur de YORE qui envoya quelqu'un pour combattre BALTHUS le terrible. Ce sombre personnage, après sa défaite, parti au hasard à travers les chemins et croisa celui d'ADRIAN avec qui, aussi surprenant que cela puisse paraitre, fonda la cité du FORUM. Le roi paraissait perdu dans ses pensées en regardant la citadelle, les tours en direction du ciel et une armée d'oiseaux en train de tourner au dessus en poussant des cris. Il se demandait où se trouvait son ami aujourd'hui.
Les autres membres respectèrent ce silence et ils repartirent à cheval en direction du hameau de YOURT où ils arrivèrent alors que le soleil commençait à se coucher. Il y avait une atmosphère étrange dans le hameau.
- C'est étrange", fît WARLOCK en attachant la bride de son cheval à un poteau devant l'auberge.
- Quoi donc ??", lui demanda VADOR.
- Normalement, en cette période de l'année, il y a du monde même à cette heure-ci. Les aventuriers et les gens viennent de de partout pour prendre le bac histoire d'être à FANG à temps pour voir l'épreuve des champions. Mais là". Il regardait autours de lui "Personne, pas un chat, rien, le silence total".
Il monta les marches, poussa la porte donnant sur une grande salle vide mis à part le patron derrière son bar. Ce dernier, tout content d'avoir des clients se précipita vers eux pour les installer.
- Dit moi mon ami. Pourquoi ce calme ??? Je connais très bien cette région, normalement il devrait y avoir de l'animation dans les rues". Il regardait la scène où il devait y avoir des danseuses, "mais il n'y a personne".
- C'est la faute de ces maudits pirates de rivière", il cracha dans un pot en bronze posé sur le sol "Il se sont installés plus loin sur la rivière et ils attaquent et rançonnent les voyageurs qui montent à FANG. Malheureusement, nous ne pouvons rien faire contre ça. Nous avons bien engagés des aventuriers ou des mercenaires pour régler le problème, mais personne n'est revenu vivant. Ils viennent aussi de temps en temps en ville faisant régner la terreur. Si bien que les habitants se cachent chez eux sans sortir et les gens ne viennent plus prendre le bac".
Le patron parti en sanglot...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 15 Nov 2011 - 18:49

WARLOCK vînt faire son rapport à ADRIAN en lui amenant sa clef de chambre.
- Il serait donc impossible de descendre jusqu'à FANG ?
- On le dirait, Majesté.
- VS, viens avec moi, ordonna ADRIAN en se levant.
Le Roi et le Voyageur sortirent et se dirigèrent vers la rivière. Cette dernière étalait ses eaux scintillantes sous les premières étoiles, et les pontons de bois étaient déserts. Pas de navire à quai, pas de barge marchande ou de barques de pêche... Quand à l'embarcadère du bac, il était désert, la grosse cloche de bronze oscillant tristement dans l'air frais du soir. Une grande ardoise était placardée sur un des poteaux de bois peint, portant l'inscription "plus de bac pour FANG-cause pirates", inscrite à la craie.
- C'est vraiment désert, murmura le Voyageur en resserant les pans de son manteau de laine sur ses épaules étroites.
ADRIAN eût une grimace : l'endroit était baigné d'une indicible mélancolie, plongé dans un silence uniquement troublé par les cris des crapauds-buffles dissimulés dans les roseaux et papyrus.
- Viens, retournons à l'auberge, inutile de rester là.
- Majesté, regarde...
Le voyageur tendait sa main gantée vers une embarcation, la seule amarrée à quai, un peu en retrait. Il s'agissait d'une imposante barge fluviale à deux voiles et rangs de rameurs qui oscillait doucement dans le léger clapotis des vaguelettes. Une lanterne de fonte brûlait à l'avant, éclairant la silhouette de l'homme de garde. Sur un signe de tête du roi, VS s'avança, rabattant son capuchon :
- Salut, l'ami.
Le marin répondit dans la langue commune utilisée dans la région, teintée d'un fort accent de la Storn que le Voyageur reconnût tout de suite.
- Tu es de la Storn ? demanda VS dans la langue de cette région.
Le marin, ravi de trouver quelqu'un parlant sa langue natale se révéla plutôt bavard : ce navire appartenait au capitaine Kellerman, le chef d'une compagnie de mercenaires venus de Varetta. L'absence de conflits dans les principautés de la Storn avait poussé le capitaine et ses hommes à venir chercher un emploi si loin de chez eux. Ils s'apprêtaient ainsi à partir pour FANG, des troubles ayant été signalés dans la région au sud de la ville. Deux baronnies apparemment entrées en conflit...
- Pour FANG ? fît VS. Il semble que personne ne s'y rende plus à cause des pirates de rivière...
- Bah ! Il en faut plus pour faire peur au capitaine Kellerman, l'ami !
Les deux hommes bavardèrent encore un moment, puis VS rejoignît le roi pour lui faire son rapport.
- D'après ce matelot, le capitaine et ses hommes logent dans notre auberge, Majesté.
Tout en remontant la rue, ADRIAN réfléchissait :
- Tu penses la même chose que moi ?
- Evidement, Majesté. Mais le capitaine acceptera-t-il de nous prendre à son bord ?
- A nous de le persuader, répondît ADRIAN en entrant dans la salle de l'auberge où les autres s'installaient pour dînner...

Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 15 Nov 2011 - 20:57

Le roi déplia la carte de la région sur la table en bois. Les membres de la compagnie s'installant autours. Le patron de l'auberge apporta une bougie qu'il alluma et plaça à côté
- Merci mon ami".
Puis il retourna à sa cuisine pour préparer le repas sous l'œil attentif de KEO qui se frottait le ventre et se lécha les babines encore une fois à l'idée de faire bon repas.
- Le constat est très simple. Les pirates de rivière bloquent le passage. Il y a bien une autre route pour atteindre FANG en partant de ce hameau, malheureusement." Il plaça son doigt sur la carte. "Elle traverse le redoutable marais aux scorpions."
Tout le monde connaissait la réputation de ce marais, ainsi que le nombre incroyable d'explorateurs ou d'aventuriers morts en essayant de le traverser.
- Ce serait du suicide pur et simple majesté", fît VS qui avait eu l'occasion de pénétrer dans le marais sur 50m à peine et de chercher la sortie pendant 2 heures. Ce sombre souvenir lui arracha un frisson.
- Surtout que nous ne possédons pas l'anneau chauffant qui indique toujours le nord", ajouta WARLOCK.
- Ni les créatures que nous rencontrerons. Parait qu'il y a des bestioles incroyables là dedans", sur-ajouta NEMEION.
- Et puis aussi les maladies, l'air d'un marais n'est pas vraiment bon pour la santé", sur-sur-ajouta VIC.
- Il y a bien une autre route", coupa le roi, "mais il faudrait alors redescendre vers le sud pendant 2 jours et obliquer pour remonter, ce serait vraiment un détour trop long".
Le patron de l'auberge, sorti de sa cuisine portant un grand plat fumant qu'il posa sur la table à côté. Le fumet agréable de saucisses et de jambons accompagnés de pommes de terre passant sous les narines des convives. Il revint pas longtemps après portant un gigantesque tonneau de bière. Le forgeron regardait le tonneau avec horreur, il n'aimait pas l'alcool et il espérait que la patron reviendrais avec une boisson normale.
- Ou alors il y a une solution".
Les membres détournèrent la tête du plat en direction du roi sauf KEO qui chipa une saucisse au passage.
- Il y a sur les quais, une barge fluviale, apparemment elle descend vers FANG malgré le danger. Le capitaine et ses hommes logent ici pour la nuit. Il faudrait donc trouver un moyen pour qu'ils nous prennent avec eux".
Il fît rapidement le tour pour voir la réaction de ses compagnons, apparemment, ils étaient sur la même longueur d'onde que lui.
- Moi ça ne me dérange pas, au contraire, de la baston me fera du bien après la déception du désert et de VATOS". Le guerrier fît jouer ses muscles puissants et s'appuya contre le dossier de sa chaise qui craqua.
Les autres furent d'accord avec lui, ça faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de l'action, mis à part le kraken, le loup garou ou une petite créature par-ci par là, l'idée de se faire des pirates, n'était pas pour déplaire.
- Sans compter que nous sauverons aussi ce hameau", précisa WARLOCK en agitant son bâton se demandant quel sort utiliser contre des pirates de rivière.
- C'est bien, maintenant si nous passions à table".
Ils s'approchèrent de la table couverte de plats, ils s'installèrent et commencèrent à manger joyeusement sous le regard satisfait du patron très content d'avoir des clients plutôt que de cuisiner pour lui même.
Soudain, la porte d'entrée s'ouvrit en grinçant. Un homme pénétra dans l'auberge. Il enleva sa caquette marine et s'approcha du feu en se frottant les mains pour se réchauffer. Il fut suivi ensuite par des matelots qui s'installèrent à une table.
-Bouh, fait pas chaud ce soir. Vite patron, à boire et à manger pour moi et mes hommes".
Le roi regardait dans sa direction. Il murmura à ses compagnons.
- Ce sont eux. Vite, il faut trouver une idée pour que le capitaine accepte de nous prendre à son bord".


.................

Pendant ce temps, au FORUM.

La porte en bois de la maison d'AqME s'ouvrit en grinçant. Ce dernier sorti dans la rue, suivit pas sa femme et son fils. Ils étaient couverts des pieds à la tête à cause du froid qui était tombé d'un coup sur la cité. Il ferma la porte et le couple descendit la rue principale en direction du grand hôpital.
Ils passèrent devant l'auberge de SQUALLLION. Ce dernier se trouvait devant un balai en bois à la main en train de nettoyer sa terrasse.
- Bonjour à vous", fît t-il en souriant "Bonjour toi pfu fu fu fu fu", il passait son doigt sous le nez du jeune seigneur.
- T'approche pas trop, il est malade. Pas grand chose, mais nous allons à l'hôpital voir le docteur".
Le tavernier se redressa et souhaita bonne chance, puis il attrapa son balai et retourna à l'œuvre en faisant un signe de salut.
- Je me demande ce qu'il voulait dire par bonne chance", se demanda la femme d'AqME.
- Bof, tu sais comment il est le père SQUALL".
Ils arrivèrent à une placette où des enfants jouaient au ballon, puis ils prirent à gauche.
- Ouah, quel monde".
Une file d'attente impressionnante partait du grand hôpital, à croire que l'ensemble des habitants masculin étaient là. AqME aperçu NATO dans la file et lui posa la question.
- Dit moi mon ami, pourquoi ce monde là, il y a un truc spécial ou quoi ???".
- Z'êtes pas au courant ???".
- Non".
- La remplaçante de VIC".
- Oui, ESTELLE, et alors ??".
- Parait qu'elle est incroyablement bien roulée, du coup, tout le monde souhaite se faire ausculter par elle Mr.Red ".
AqME et sa femme, se regardèrent en poussant un soupir.

Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyMar 15 Nov 2011 - 21:44

- On a pas le temps de faire dans la dentelle, murmura WARLOCK.
Prenant tout le monde par surprise, l'érudît se leva et se dirigea vers le capitaine. Kellerman était un homme de taille moyenne, corpulent mais musclé, les cheveux blond-roux coupés trés courts, avec un visage franc et décidé. Il se retourna vers WARLOCK qui venait le saluer :
- Salut à toi, Capitaine.
- Salut à toi, étranger... Nous nous connaissons ?
- Euh, non, je ne pense pas...
- Pourtant, tu me rapelles quelqu'un avec tes longs cheveux clairs et tes habits vert... Ce sommerlundais qui nous avait accompagné jusqu'à TEKARO, vous vous souvenez les gars ? Loup quelquechose...
- Loup Solitaire, Capitaine.
- Voilà, c'est ça ! Enfin, bon... Que puis-je pour toi ?
Sans rentrer dans les détails, WARLOCK présenta les autres, expliqua qu'ils devaient rejoindre FANG et qu'ils souhaitaient se joindre à lui. Le capitaine leva un oeil méfiant en reposant sa bière :
- Mouais... Pourquoi devrais-je avoir confiance en vous ? Qu'allez-vous faire à FANG ?
Pris de court, WARLOCK désigna VS qui se coupait tranquillement une tranche de jambon :
- Notre ami doit assister au mariage de sa soeur, c'est trés important... La pauvre est tuberculeuse et va mourir... Elle voudrait revoir son frère avant de... partir. En plus, elle doit lui présenter son fils qui est né hydrocéphale, le pauvre... Et comme leurs parents sont morts il y a à peine un mois... Tu comprends l'urgence de notre mission...
Un bruit sourd fît sursauter tout le monde : c'était NEMEION qui se mouchait, ému. MILOS lui donna un coup de coude :
- Mais non, c'est des conneries... VS est fils unique.
A court d'arguments, WARLOCK s'empêtrait dans son histoire sous le regard de plus en plus méfiant du capitaine. Enervé, ALBATUR se leva, sortît de la poche de sa tunique une poignée de joyaux étincelants à la lueur des chandelles :
- Ces joyaux pour toi et 100 pièces d'or par tête.
- Les joyaux et 150 pièces par tête.
- 120.
- 130.
- Marché conclu !
Les deux hommes se serrèrent la main et le capitaine offrît une tournée générale pendant que WARLOCK se rasseyait, vexé. Rendez-vous fût donné à tous le lendemain matin pour l'embarquement.
...
VS avait toujours été matinal et ce matin frais et pluvieux ne fît pas exception. Le Voyageur baîlla, s'étira, puis se leva et s'habilla en silence avant de descendre, laissant VIC, WARLOCK et ALBATUR dormir. Dans la grande salle, il n'y avait que le capitaine, assis devant un bol de lait chaud et un chevrotin, grignotant une poignée de cerises. VS lui souhaita le bonjour, s'assît à ses côtés, retourna son bol et commanda son petit-déjeuner. Intrigué, il se mît à observer le capitaine : ce dernier avait ouvert une petite bourse de cuir emplie d'herbe à l'odeur âcre et en étalait soigneusement le contenu sur une sorte de papier blanc trés fin. Il roula le tout entre ses doigts épais, créant ainsi un long et mince cylindre qu'il humidifia d'un coup de langue avant de l'allumer à la flamme d'une bougie.
- C'est la première fois que je vois ça, fît le Voyageur, étonné.
- De quoi ? Du tabac ?
- Non, bien sûr. Mais cette manière de le fumer... D'habitude, on le prise ou on le fume avec une pipe...
- Tu préfères une bonne pipe sans doute ?
- J'ai arrêté la pipe depuis longtemps. VIC m'a dit que c'était mauvais pour l'haleine... Mais ça me manque des fois, une bonne pipe... Surtout après déjeuner.
Le capitaine rejeta une bouffée de fumée :
- Je t'en aurais bien fait une, mais j'ai pas le matériel... C'est pas facile de se faire faire une pipe de qualité de nos jours.
- Entièrement d'accord. On m'a dit qu'à Port Sable-noir, les spécialistes demandent 10 à 20 pièces d'or pour une pipe !
- Incroyable ! Même fait main, c'est prohibitif !
- Après, c'est vrai, une bonne pipe, c'est tout un art... Mais bon, quand-même...
Tout à leur discussion, les deux hommes n'avaient pas entendu arriver JARETH qui les écoutait en silence depuis l'entrée de la salle, horrifié.
- Et tu la préfères en écume ou en bruyère ? demanda le capitaine.
- En bruyère, avec un petit fourneau en terre cuite et un embout en ambre.
JARETH poussa un soupir de soulagement et se joignît aux deux compères...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10605
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptyJeu 17 Nov 2011 - 18:49

Un petit matin pluvieux et gris fût le témoin de l'embarquement. Après la chaleur brûlante du Désert des Crânes, ce brusque changement de temps en étonnait plus d'un. La raison en était une imposante chaîne montagneuse aux cîmes bleutées surplombant le hameau et formant une barrière qui stoppait les nuages. Du coup, dépressions et masses nuageuses venues du sud se retrouvaient massées au-dessus de la région, expliquant ce contraste si marqué. C'est ce qu'expliquait WARLOCK à MILOS en montant à bord. L'érudit connaissait bien cette région de forêts de bambous et de collines aux crêtes violettes qui entourait FANG. La ville elle-même lui avait toujours plu, avec ses toits de tuiles bleu-lavande aux auvents recourbés, ses pavillons aux colonnes rouges perdus dans la senteur poudrée des fleurs de pêcher... FANG, c'était la porte de l'Orient extrême, un monde de rizières détrempées, de forêts de teck et de champs d'opium sous un ciel changeant... VS, qui s'était rarement aventuré si loin à l'est, était tout excité en montant sur le pont, frileusement enveloppé dans son manteau vert-pois à haut col. Dans la cale, moins poétiques, JARETH et ALBATUR s'occupaient des chevaux, veillant à leur confort. Bientôt, la cloche de l'embarcadère sonna et la barge glissa doucement sur les eaux grises bordées de nénuphars et de lentilles d'eau. Tandis que les hommes de Kellerman s'activaient à la manoeuvre, hissant chaque pouce de toile des deux grandes voiles rayées, les Seigneurs s'accoudèrent au bastinguage pour regarder défiler les rives. Les premières rizières apparurent, disposées en gradins sur les collines d'un vert frais, rincé par les dernières pluies. Dans les roseaux, ajoncs et plumeaux bordant la rive, des hérons cendrés et des spatules roses aux plumes mouillées regardaient passer l'embarcation, indifférentes.
- Rarement vu un paysage aussi mélancolique, gromella dav-ID en jouant avec le petit marteau d'argent qu'il portait en médaillon.
- Entièrement d'accord, fît ADRIAN qui pensait aux collines joyeuses et mouchetées de fleurs sauvages du FORUM, parcourues de rieuses rivières et où voletaient les papillons.
WARLOCK s'était assis au pied du mat, un luth sur les genoux. Il jouait un air nostalgique, un peu triste, qui s'accordait bien avec la mélancolie du paysage. Plus d'un trouvait étonnant le contraste avec l'ambiance joviale et chaleureuse de Pont de Pierre ou l'agitation bruyante de VATOS. Un gargouillis vorace fît sursauter tout le monde : KEO rota poliment, tout en continuant de se curer les dents.
- Amis de la poésie, bonsoir... soupira JARETH.
Le navire poursuivait sa route silencieuse, tel un bateau fantôme... La brume s'épaississait, enveloppait l'embarcation comme un voile humide, un châle bleuté de plus en plus opaque. Mal à l'aise, ADRIAN serra la garde de son épée, les sens en alerte...
Revenir en haut Aller en bas
Maximus
Ultime Souverain du Chaos
Ultime Souverain du Chaos
Maximus

Masculin
Gémeaux Buffle
Nombre de messages : 1999
Age : 22
Localisation : Là ou' le mal est à son apogée
Profession : Seigneur supréme des ténébres et maitre du chaos
Loisirs : Vous fairent souffrir et conquérir le monde
Date d'inscription : 04/01/2011

Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 EmptySam 19 Nov 2011 - 15:31

_Intéressant ....
Ses espions lui avaient tout décrit : tous les événements qui se sont passés sur le forum .
Maximus partit d'un rire machiavélique . Il avait préparer un plan diabolique , cruel , vile et sournois . Ce coup si seras dur , très dur . Surtout après l'absence des seigneurs avec leurs roi , le forum ne tiendrait pas face à cette menace . Mais ce que Maximus n'aimait pas , c'était ces nouveaux concurrents . Davidou ! Il se souvenait bien de lui , quand il était encore qu'un simple apprenti magicien au Forum . Si il croit qu'il allait prendre le Forum ... Son forum !
Maximus commença alors à réciter une mystérieuse incantation devant une grande statue représentant Naar . Une fois faite , il prit un bol en or remplit de sang et le versa sur les mains de pierres griffues du dieu sombre . L'incantation était faite , le forum aurait une mauvaise surprise ...
...............................................

Loin , au dessus des ruines du défilé de Sedir , quelque chose de bizarre se produisait : Un petit vortex se forma , puis il s'agrandit et forma un grand tourbillon connu sous le nom de Porte d'Ombre .
Soudain , elle commença à crépité , puis elle libéra une trentaine de Monstres des Laves , d’affreuses créatures que Loup Solitaire avait affronté il y'as longtemps . Les volatiles planèrent un instant avant de retourner vers la Porte . L'attaque de l'armée volante se feras à l'aube , et à ce moment là , ce seras des centaines de Monstres des laves qui surbaisseront vers le Forum .
La cité va elle survivre à l'assaut de ses monstres dont quelques heures ? seul le destin le savait ....
..........................................

Maximus , satisfait de son sortilège , alla vers sa chambre royale , tout seul . Il était complètement épuisé après cet effort magique . Il entra dans sa chambre et referma l'imposante porte noire . Dés qu'il se retourna , il hota son casque , sa cape son armure ... et trouva devant lui une elfe portant n habit vert avec un arc près d'elle .
Elle se tourna vers lui et dit :
_ C'est vous Maximus ? je me présente : Celestia . Je suis une elfe comme vous le voyez . Je partais en compagnie de quelques compagnons pour le donjon de Naheulbeuk quand je me suis perdu ici , abandonné par eux .
Maximus , étonné et incrédule , ne fit rien . L'elfe continua :
_ J'ai attiré par hasard sur un souterrain qui m'as conduit dans un passage secret , directement dans votre chambre !
_ Un passage secret dans ma chambre ... ça alors !
Celestia se leva et dit :
_ J'en ai marre qu'on me maltraite , je vais devenir une elfe noire , voila ! et pour vous le prouver , je tiens à passé une nuit avec un beau seigneur des ténèbres comme vous , jeune ou pas .
Maximus ne s'attendait pas à ça . Et pour donner de l'effet à ses paroles , Celestia enleva sa veste verte e s'assit sur le grand lit .
_ Je vous attend beau et sombre seigneur ...
Donjon de Naheulbeuk ? Elfe Noire ? Compagnons traitres ? quel drôle d'histoire . Mais Maximus ne s'en occupa pas . Il se coucha lui aussi près d'elle et commencèrent alors un ébat amoureux qu'aucun autre méchant n'as pus faire .

..................................

Dans le navire , Morvu , espion de Maximus , se cachait dans un coin , regardant les seigneurs avec des yeux mauvais . Il écoutait chaque parole avec un sourire sournois . Les informations étaient intéressantes pour son maitre .....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty
MessageSujet: Re: Le Cycle des Disparitions   Le Cycle des Disparitions - Page 9 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cycle des Disparitions
Revenir en haut 
Page 9 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le cycle d'Hypérion
» Le cycle de Terrremer d'Ursula K le Guin
» Le cycle d'Ostruce
» Cycle Malus Darkblade
» Le cycle de la viande...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Divers-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit