La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Fantastique façon Oorgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu


Nombre de messages : 2165
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Jeu 15 Mar 2012 - 18:42

linflas a écrit:
je suis né à Dijon, quel bel hommage !
Moi, à Bourg-la-Reine, mais je suis plus chez à Dijon qu'en région parisienne Wink Merci !
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Sam 14 Avr 2012 - 0:19

Tiens, je poste - dans l'ordre chronologique, pour vous montrer ma déchéance - quelques textes qui ont maturé entre temps :

(en onzain sans rime)

Énigma

Ô Énigma… Ô Boule de feu impie…
Ô sinistre fanal dans le noir éther…
Quand cesseras-tu de me tourmenter, toi
L’œil rouge du firmament, fixant le Monde ?
Où que j'aille en mes rêves, des murs d’Ysul
À la grande Mer du Sud aux flots étales,
Tu rougeoies, mystérieuse, cime du ciel.

Ô Énigma… Ô Boule de feu impie…
Ô sinistre fanal dans le noir éther…
Jadis, avant que les déserts ne s’étendent
À la place des forêts méridionales,
Grande et belle étais-tu, car tu étais femme ;
Mais, dans ton fol orgueil, telle une déesse
Tu te voulus ; et tu étudias la Science
Des Dieux, qu’on appelle aussi Sorcellerie.
Avec célérité ta magie s’accrût,
Si bien que, par une limpide nuit d’août,
Qui vit son aurore il y a mainte année,
Tu devins une étoile, flamboyant des
Mêmes flammes sacrilèges que l’Enfer,
Aussi énigmatique que la minuit.
Depuis lors, tu nous toises du haut des cieux,
Un indicible sourire sur tes lèvres,
Te consumant en une orgie extatique.

Ô Énigma… Ô Boule de feu impie…
Ô sinistre fanal dans le noir éther
Quand cesseras-tu de me tourmenter, toi
L’œil rouge du firmament, fixant le Monde ?

(l'inspiration est beaucoup trop évidente Embarassed )

En alexandrin rimés par quatre :

Nécromancie

La pleine lune illuminait le noir marais,
Pareille à un gigantesque soleil d’acier,
Révélant des tombes à demi oubliées,
Et de sombres chemins bordés de vieux cyprès.
Les nues flottant entre les fûts de la tourbière,
Bien que percées par la Lune, la dérobaient
À la vue craintive des hommes éphémères ;
Et ce valait mieux ; car dans ce bourbier dansaient,
Profanant des stèles vieilles de mille années,
Des monstres interdits, reflets désincarnés
D’âges depuis de nombreux siècles révolus,
Qu’aucun homme vivant ne peut avoir connus.
C’était la nuit des vampires et des esprits,
Des choses oubliées rappelées à la vie !
Les flèches d'Yrilion vers les cieux se dressaient,
Et dans les temples ressuscités résonnaient,
Après de sombres millénaires silencieux,
Des litanies sacrées pour remercier les Dieux,
Qui avaient redonné, pour une brève nuit,
Aux gens morts de la cité, le don de la Vie.

Mais, alors que cette fête battait son plein,
Le ciel oriental fut ensanglanté soudain.
L’aurore poignit, odieuse et incandescente,
Éteignant mon rêve, tel vent sur flamme ardente.


Ici ai-je tenté de jouer avec les assonances et les allitérations :

Aquilon Ancestral


La nuit avait étalé sa mante noire sur le monde ; du ciel descendaient, mêlées, la lumière de la lune et la lumière des étoiles, fleuve d’argent. C’était minuit, et le crépuscule était mort depuis longtemps ; c’était minuit, et l’aube n’apparaîtrait avant longtemps.
Pourtant dans la plaine étaient assis quarante guerriers, seuls survivants de l’exil d’Harmonuil. Jadis ils avaient habités une plaisante contrée, loin au Sud ; mais la guerre avait de son poing de fer frappé à l’huis de leur pastorale sérénité ; et ils avaient dû quitter leurs douces terres pour parcourir des lieux hostiles, où l’homme n’avait jamais posé le pied ; et il y avait aujourd’hui vingt-cinq ans qu’ils marchaient dans ces régions sinistres et désolées ; et durant cette errance, le désir de vengeance n’avait eu cesse de grossir en leur esprit.
C’était pour cela qu’au centre de leur cercle dansait un sorcier, tournant autour d’ardentes flammes ; il chantait des choses inconnues, que nul vivant ne pouvait avoir connues ; et sous l’influence de ces incantations païennes, la nuit paraissait remplie d’ombres mouvantes et le feu tacher les guerriers de sang ; et la fumée qui flottait au-dessus du rouge foyer sembla se cristalliser en une colonne s’élevant jusqu’au cieux, telle une tour de Babel accomplie.
Soudain des cimes au Nord vint un vent mystérieux, mugissant des malédictions impies ; un nuage masqua la lune ; les flammes vacillèrent puis s’éteignirent ; et les anneaux d’une peur indicibles s’enroulèrent autour des guerriers et les serrèrent dans une obscène étreinte sacrilège.
Mais le vieux shaman leur fit signe de se réjouir ; c’était le signe des Anciens, le vent de leurs ancêtres ! Et il avait à son oreille annoncé la chute de leurs ennemis et la gloire qui serait la leur dans les jours à venir.
Puis, tel un oiseau de ténèbres, l’aquilon hurlant s’en fut vers le Sud, portant la guerre et la maladie sur ses grandes villes étincelantes, qui bientôt ne seraient que des ruines sans vie.

A mettre en relation directe avec Par-delà la Vallée de l'Ultime Répit, ma dernière AVH (plus réussie, je pense.)
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 10960
Age : 38
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Dim 15 Avr 2012 - 22:48

Lu Aquilon Ancestral : en quelques lignes tu campes bien un résumé d'histoire, j'aurais aimé savoir si le sorcier et les 40 guerriers sont ressortis victorieux de leurs batailles dans le Sud. Belle élégance dans l'écriture, avec des images cherchées sans que ça ne fasse too much. Ca me met en bouche pour Par-delà la Vallée de l'Ultime Répit;;;.
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Lun 16 Avr 2012 - 21:05

Lowbac a écrit:
j'aurais aimé savoir si le sorcier et les 40 guerriers sont ressortis victorieux de leurs batailles dans le Sud.

Je suppose que non, puisqu'ils ont été exilés ^^

Citation :
Belle élégance dans l'écriture, avec des images cherchées sans que ça ne fasse too much.

Merci bien Smile

Citation :
Ca me met en bouche pour Par-delà la Vallée de l'Ultime Répit;;;.

Cool ! D'ailleurs, PVUR peut être vue comme la suite d'Aquilon ancestral...
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Jeu 26 Avr 2012 - 14:37

Tenez, encore un récit "expérimental". Attention, c'est pas gai...

La Ville

Grandeur cyclopéenne, démence de la pierre. Pestilence des ruelles, bruit incessant. La ville – cauchemar gris et démesuré ! Odieuse et concrète insanité – la ville !
Dans le lacis des rues hideuses, je me marche, écrasé par l’obscénité de la métropole. Le ciel de crépuscule apparaît au-dessus de moi, empli de bronze et de fer. Les murs se rapprochent l'un de l'autre, comme pour étouffer et écraser les venelles embusquées en dessous
Autour de moi avancent des gens, simple flot d'une mer humaine. D'où viennent-ils ? Qui sont-ils ? Je ne sais pas. Mais dans leur regard flotte la même étincelle voilée, celle d'un désespoir profond ; cela m'effraye et je détourne mes yeux.
Soudain, je débouche sur une grande avenue ; là s'achèvent toutes les ruelles, telles des rivières de bitume s'engouffrant dans un fleuve d'asphalte. Voitures et camions ici circulent tout le temps, en un pandémonium atroce et sans fin, au rythme en dehors des conceptions humaines. De loin en loin se dressent, comme pour atteindre les cieux, des tours gigantesques, pareilles à des arbres de béton et de verre.
Effrayé, je m'avance tout de même. Le vent se lève à ce moment-là, apportant des senteurs fétides, venues des rues sordides, des parkings tapis sous des tonnes de métal, et de la mer souillée, qui gît non loin de là. Comme foudroyé par cette odeur méphitique, je recule un instant, puis reprends ma marche dans cette cité maudite.
Rapidement, la lumière blafarde du jour déclinant meurt, occise par la nuit ; je hâte mon pas. Où vais-je ? Je n'en sais rien. Des lampadaires sont allumés, brillant d'un or corrompu. Le ciel est noir, bien que les nuages d'airain aient été chassés ; la lune n'est pas encore née.
Peu à peu, mes pas me mènent dans les quartiers mal famés de la ville ; cadavres oubliés du reste des habitants. Ici, tout est sombre et silencieux, rien ne semble vivre. Une étrange angoisse point en moi ; où suis-je ? Cela m'est inconnu ; mais pourtant je continue d'avancer, suivant la rue à tâtons.
Brusquement le lune devant moi se lève, délétère, bosselée et grise, maculée de taches noires. La lueur argentée qu'elle diffuse révèle les maisons cachées par l'obscurité. Murs écroulés, fenêtres béantes. Sol défoncé, pignons affaissés. Poteaux pliés, affiches déchirées. Je me retourne, reviens vers le centre de la cité. Partout ailleurs, le même spectacle. Telle est la ville !
A cette vision, je me retourne et je cours, pour m'enfuir de la ville, la ville qui enserre le monde dans ses tentacules de métal ; la ville qui un jour étouffera le monde.
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Lun 9 Juil 2012 - 20:11

Tiens, un petit poème en heptasyllabes - entre autre - assez représentatif de mon état d'esprit...

Le Lycanthrope
« I sound my barbaric yawp over the roofs of the world. »
- Walt Withman
J'ai fui la société
Mensongère et cauteleuse ;
Pareil à un loup blessé,
J'ai fui la ville affreuse,

Pour errer dans la nature
Que l'homme n'a pas souillée ;
Fouler des sentiers purs
Et voir vierges vallées,

Et à la lune hurler,
en haut d'un coteau , la haine
Envers le civilisé,
Couvant, sauvage, en mes veines.


Revenir en haut Aller en bas
Amendil
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 88
Age : 22
Localisation : une petite bourgade appelée Bruxelles
Profession : J'y travaille...
Loisirs : Gamebooks, Sports de combat, aviation,...
Date d'inscription : 07/07/2012

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Lun 9 Juil 2012 - 23:06

J'aime assez bien Smile
Et donc là ton état d'esprit c'est....poilu ? Loup-Garou ? Mr.Red (allez, je plaisante, mais j'aime sérieusement bien ^_^)

Sinon, je me suis aussi essayé à l'écriture d'un poème pour mon AVH, mais je pense que je vais laisser tomber. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Lun 9 Juil 2012 - 23:10

Amendil a écrit:
J'aime assez bien Smile
Et donc là ton état d'esprit c'est....poilu ? Loup-Garou ? Mr.Red (allez, je plaisante, mais j'aime sérieusement bien ^_^)

Non, c'est plus sombre - presque nihiliste, pourrait-on dire.

Citation :
Sinon, je me suis aussi essayé à l'écriture d'un poème pour mon AVH, mais je pense que je vais laisser tomber. Mr. Green

Faut pas ! Il donne quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Amendil
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 88
Age : 22
Localisation : une petite bourgade appelée Bruxelles
Profession : J'y travaille...
Loisirs : Gamebooks, Sports de combat, aviation,...
Date d'inscription : 07/07/2012

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Lun 9 Juil 2012 - 23:14

oorgan a écrit:

Non, c'est plus sombre - presque nihiliste, pourrait-on dire.

Je m'en doutais, hein, c'était pour la plaisanterie (un peu douteuse, j'avoue, mais mettons ça sur le dos de la fatigue ^_^).

Sinon il donne ça :

Mannslieb la blanche
Luit dans les bois,
De toute branche
S'élève une voix :

Pour votre sécurité
En ce jour fuyez.

Car Morrslieb s'apprête,
Et tout étang la reflète,
Cette silhouette
Qui les purs corrompt.

En ce jour tremblez,
Car Geheimnistag est arrivé.

De un, c'est trop pompé sur Verlaine, je trouve, et de deux, ça sonne un peu bizarre, 'fin bon, je le sens pas trop, quoi. Smile


Dernière édition par Amendil le Mar 10 Juil 2012 - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chance
Mentor
Mentor
avatar

Masculin
Vierge Chat
Nombre de messages : 529
Age : 18
Localisation : Colmar
Profession : Aucune
Loisirs : Comics, Dessin, LDVELH...
Date d'inscription : 10/05/2012

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 8:06

Comment Vous Faites.
J'ai essayer moi sa fait un truc beaucoup moins classe
(Je dirait pas se que j'ai fait car sinon vous aller vous marrer)
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 10:34

Amendil a écrit:
oorgan a écrit:

Non, c'est plus sombre - presque nihiliste, pourrait-on dire.

Je m'en doutais, hein, c'était pour la plaisanterie (un peu douteuse, j'avoue, mais mettons ça sur le dos de la fatigue ^_^).


J'avais un peu compris aussi, hein Razz Tu es pardonné Ange

Citation :
Sinon il donne ça :

Mannslieb la blanche
Luit dans les bois,
De toute branche
S'élève une voix :

Pour votre sécurité
En ce jour fuyez.

Car Morrslieb s'apprète,
Et tout étang la reflète,
Cette silouhette
Qui les purs corrompt.

En ce jour tremblez,
Car Geheimnistag est arrivé.

De un, c'est trop pompé sur Verlaine, je trouve, et de deux, ça sonne un peu bizarre, 'fin bon, je le sens pas trop, quoi. Smile

Ça se laisse lire, même si c'est un peu bizarre. Quel poème de Verlaine ? Effectivement, ça le rappelle. (Un paysage belge, sans doute Ok je sors )

ChanceLotus383 a écrit:
Comment Vous Faites.
J'ai essayer moi sa fait un truc beaucoup moins classe
(Je dirait pas se que j'ai fait car sinon vous aller vous marrer)

Bah c'est simple, on fume des trucs bizarres Joint ^^
Sérieusement, je ne sais pas - de toute façon, ce n'est pas très classe, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Amendil
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 88
Age : 22
Localisation : une petite bourgade appelée Bruxelles
Profession : J'y travaille...
Loisirs : Gamebooks, Sports de combat, aviation,...
Date d'inscription : 07/07/2012

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 13:31

oorgan a écrit:

Ça se laisse lire, même si c'est un peu bizarre. Quel poème de Verlaine ? Effectivement, ça le rappelle. (Un paysage belge, sans doute Ok je sors )

Un sur la lune, que j'avais vu il y a un petit temps.
Et c'est peut-être encore plus bizarre pour toi en raison des deux noms "spéciaux" employés dedans, mais remis dans le contexte, il est déjà plus compréhensible, je pense. ^_^
(Et non, rien à voir avec la Belgique Razz Comme quoi la fatigue touche tout le monde ^_^)
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 13:41

Paysages Belges est une partie du recueil "Romances sans paroles" de Verlaine.

Sans doute une fête galante, alors.
Revenir en haut Aller en bas
Amendil
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 88
Age : 22
Localisation : une petite bourgade appelée Bruxelles
Profession : J'y travaille...
Loisirs : Gamebooks, Sports de combat, aviation,...
Date d'inscription : 07/07/2012

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 14:04

Ah d'accord, "les paysages belges" de Verlaine, comme ça. Mr. Green
(Oui, je mets le temps à comprendre ^^)
Non, non, il me semble pas qu'il venait de "Romances sans paroles" (et encore moins de "paysages belges" Razz ).
Par contre c'est fort possible que ce soit une fête galante de Verlaine à laquelle je pense, comme tu dis. Smile
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 14:16

Amendil a écrit:
Ah d'accord, "les paysages belges" de Verlaine, comme ça. Mr. Green
(Oui, je mets le temps à comprendre ^^)
Non, non, il me semble pas qu'il venait de "Romances sans paroles" (et encore moins de "paysages belges" Razz ).
Par contre c'est fort possible que ce soit une fête galante de Verlaine à laquelle je pense, comme tu dis. Smile

Verlaine a fui, en 1872, en Belgique, avec Rimbaud - ils s'aimaient plutôt bien, les deux (euphémisme).
S'inspirant de l'art impressionniste, il a décrit plusieurs villes - Charleroi, Malines, Bruxelles...
Rimbaud a fait de même pour cette dernière ville, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Amendil
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 88
Age : 22
Localisation : une petite bourgade appelée Bruxelles
Profession : J'y travaille...
Loisirs : Gamebooks, Sports de combat, aviation,...
Date d'inscription : 07/07/2012

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 14:35

Je sais bien, j'ai même étudié cette année ces auteurs, mais je n'avais juste pas percuté quand tu avais fais allusion aux paysages belges la première fois. Smile
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 16:08

Alors, arrête de disserter sur Verlaine et Rimbaud et termine ton avh batman Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 10960
Age : 38
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 21:56

oorgan a écrit:
Tiens, un petit poème en heptasyllabes - entre autre - assez représentatif de mon état d'esprit...

Le Lycanthrope
« I sound my barbaric yawp over the roofs of the world. »
- Walt Withman
J'ai fui la société
Mensongère et cauteleuse ;
Pareil à un loup blessé,
J'ai fui la ville affreuse,

Pour errer dans la nature
Que l'homme n'a pas souillée ;
Fouler des sentiers purs
Et voir vierges vallées,

Et à la lune hurler,
en haut d'un coteau , la haine
Envers le civilisé,
Couvant, sauvage, en mes veines.



Ca se dit bien en bouche, ayant appris aussi un nouveau mot : cauteleuse^^.
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mar 10 Juil 2012 - 22:15

Merci qui ? ^^
Ca t'a plu ?
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 10960
Age : 38
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mer 11 Juil 2012 - 9:10

Un max de choses est dit en peu de mots;;; même si je suis plus un rat des villes qu'un rat des champs oups je veux dire loup^^.
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mer 11 Juil 2012 - 11:33

Oui, de ce côté-là, j'étais assez content : je ne me suis pas trop étalé.
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 10960
Age : 38
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mer 11 Juil 2012 - 11:44

Quid d'un nouveau texte en vue mettant en scène une autre créature fantastique;;;?
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mer 11 Juil 2012 - 12:09

Ça vient, ça vient... Un truc un peu plus lovecraftien, sûrement...
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 10960
Age : 38
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mer 11 Juil 2012 - 21:08

thumright ! D'ailleurs Lovecraft n'a pas fait de poèmes comme Howard par hasard ?
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mer 11 Juil 2012 - 21:12

Non, pas du tout le même genre.
Lovecraft fait plus dans la "Désillusion" (cf la piste très ancienne.), alors que Howard est plus... heu... Hétéroclite, disons. Mais je connais moins son oeuvre poétique.

Pour en revenir à mon poème, je m'aperçois que j'aurai dû le renommer "Loup Solitaire", pour rester dans le ton du forum ^^
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   Mer 15 Aoû 2012 - 21:27

Allez, un autre pour la route... Je vois que vous en avez envie...

Nemesis

Je gisais sur le sol où tu m'avais jeté,
Les bras formant une croix, vaincu, tout griffé
De barbares arabesques de pourpre sang,
Un râle profond de mes lèvres s'échappant.

Je gisais sur le sol où tu m'avais jeté
- Indifférent à mes cris de tigre blessé - ;
L’œil fixé sur l’œil agonisant du ciel,
Mon âme ardente fuyant mon sac corporel.

Qu'importe ! Des ombres je me relèverai,
– Spectre primitif – sans répit te traquerai,
Par-delà les forêts sombres et les déserts
- Jusqu'à t'avoir égorgé de mon croc de fer.


Dernière édition par oorgan le Mer 15 Aoû 2012 - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Fantastique façon Oorgan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Fantastique façon Oorgan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un petit fantastique à proposer ?
» La Chevauchée fantastique - Stagecoach - 1939
» FESTIVAL FILM FANTASTIQUE + EXPO ALIEN à STRASBOURG
» Le plastique, c'est fantastique...
» [Fantastique] Le clan des Otori

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Le Coin des Artistes-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit