La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avis/critiques Comics

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Requiem
Zombie King
Zombie King


Nombre de messages : 11434
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Mer 30 Jan 2013 - 18:43

je ne crois pas malheureusement
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13328
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Mer 27 Fév 2013 - 17:11



Description de l'éditeur :

Plongez dans l'univers des super-héros DC Comics avec ces quinze histoires réalisées par les plus grands auteurs de comics, emblématiques du Golden, du Silver et du Modern Age. Redécouvrez les origines des plus grands héros : Superman, Batman, Wonder Woman, Green Lantern !
Tremblez devant leurs plus grands ennemis : le Joker, Ra's Al Ghul, Sinestro !

Plus de 75 ans d'aventures réunis dans un seul album !

* Le Guide indispensable de l'Univers DC, à conseiller aux spécialistes comme aux nouveaux lecteurs. une création originale Urban Comics !
* 15 Récits complets et inédits en album, réalisés entre 1939 et 2011, présentant les plus grands héros DC !



Mes impressions
:

J'avoue être un complet néophyte concernant les DCs. J'ai toujours été Marvel, mieux distribué dans ma jeunesse. Le superhéros DC de base avait des pouvoirs bien trop puissants à mon goût ( Superman, Wonder Woman, Green Lantern ) sans compter les costumes ridicules des 2 premiers. Batman avec ses pouvoirs "humains" et son costume plus sobre, était donc beaucoup plus dans mes petits papiers ... sauf que je n'ai jamais pu encadrer Robin et son costume ridicule, au point de me gâcher l'envie de le suivre.

Du coup, quand un ouvrage me propose de revisiter 70 ans de comics DC avec un Best Of des meilleurs auteurs, c'était l'occasion pour un néophyte comme moi de faire plus ample connaissance.

La forme : couverture rigide, papier de qualité, belles couleurs à l'encrage

Le fond :
d'abord c'est 16 récits et non 15.
Excellente sélection des histoires marquantes d'après ce que j'ai pu lire des commentaires des connaisseurs. En gros : 4 histoires de Batman, 3 de Superman, 3 de Wonder Woman (il y a un épisode commun Superman & Wonder Woman), 3 avec Green Lantern, 3 sur la Justice League, 1 sur Flash.

4 épisodes se passent avant les années 60, la première datant de 1939
3 pour les 60's
1 de 1971
3 des 80's
1 de 1997
2 des années 2000
1 de 2010 et 1 de 2011.


Ce que j'ai trouvé très bien : les présentations des récits en une ou deux pages (ni trop courtes, ni trop longues) expliquant en quoi les épisodes sont importants ou historiques et les remettant dans leur contexte.
Elles contiennent en plus un mini présentation des scénaristes et dessinateurs de l'épisode, soigneusement sélectionnés : Neal Adams, Dave Gibbons, Alan Moore, Grant Morrison, Jerry Siegel, Jim Lee, Jim Steranko, etc ...


Au final : ça me semble vraiment une excellente introduction à l'univers DC. En plus c'est plutôt un beau livre et pour un prix de 22 euros livré gratuitement chez vous, y a de quoi lire.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13328
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Mer 16 Juil 2014 - 16:38


WinterWorld
écrit par Chuck Dixon et dessiné par Jorge Zaffino
(Contrebande, Delcourt)

Delcourt a la bonne idée de sortir des classiques de la bande dessinée américaine et qui étaient restés inédits en VF.
Celui-ci s'intitule donc WinterWorld et date de 1988.
Il fait partie, avec Walking Dead édité aussi par Delcourt, des comics "survival" post-apocalyptiques.
Cette édition présente WinterWorld donc, et sa suite, WinterSea (qui aurait du paraître chez Marvel initialement).
Un troisième opus était prévu, WinterWar, mais le décès du dessinateur a fait arrêter le projet.
L'absence de suite n'est pas préjudiciable à la fin de WinterSea, qui a un final et ne laisse pas de goût d'inachevé.

Citation :
WinterWorld
Survivre.
À tout prix.
Malgré le froid...
Un futur sans espoir. Une nouvelle ère glaciaire a plongé la Terre dans un état de désolation totale. Scully est un aventurier sans morale, intéressé a priori uniquement par sa survie. Wynn est une orpheline qu'il va recueillir presque contre son gré. Ensemble, ils vont former une alliance incertaine, et se battre pour faire émerger le peu d'humanité qui subsiste dans ce monde dévasté.

Inédit en France, cette histoire de survivalisme, violente et brutale, figure parmi les influences majeures des comics des années 1980. WinterWorld est considéré comme le chef d'oeuvre de Jorge Zaffino, dont le travail éblouissant, tout en émotion et en subtilité, renforce le récit sans concession de Chuck Dixon.


Mon avis :

J'ai découvert ce comics par hasard, accroché par le thème post-apoc que je connais assez bien.
Il s'agit donc d'un survival dans l'esprit des 80's, sorte de Mad Max glacé.
On fera le rapprochement donc avec la Compagnie des Glaces pour ce qui est du décor et du thème, mais la ressemblance s'arrête à peu près là. Winterworld est plus violent et sauvage : la plupart des survivants sont des barbares plus ou moins dégénérés, où chacun lutte pour sa survie.
La volonté de l'auteur pour que le récit soit sans concession en fait un post-apoc très efficace. Parfois cruel (pour les 80's), parfois un peu horrifique, l'ambiance qui s'en dégage m'a un peu rappelé celle de The Thing, le film de Carpenter...
Le côté brutal est amoindri par le héros et l'adolescente qu'il rencontre, ce qui donne lieu à une relation psychologique un peu complexe qui donne un peu de sel sur la banquise. Le héros est également accompagné d'un garde du corps singulier, une espèce de blaireau costaud. J'aime bien, le paradoxe de l'animal est qu'il arrive à humaniser un peu le récit, mais question crédibilité, faudra repasser. Du coup, on pense un peu à Rahan ou à Dar l'Invincible... Voire même à Niourk (je ne rate pas l'occasion de citer ce roman de Stefan Wul).

Graphiquement, Winterworld est intéressant. L'ambiance glacée est très bien servie par le noir et blanc et la patte de Jorge Zaffino.
J'ai quand même été gêné parfois sur certains plans où je distinguais mal un geste ou un mouvement. Mais globalement, c'est très bon.
Bref, si le genre vous intéresse, et bien vous en aurez pour votre argent, avec un récit de près de 140 pages.

J'ajoute une petite chose, c'est que les histoires post-apoc des 80's pouvaient être dures, parfois suggestives, mais qu'elles restent quand même très abordables et c'est ce qui fait leur petit charme rétro. Aujourd'hui, on nous servirait probablement une soupe sadique façon Saw avec surenchère écœurante de tortures et sévices... très peu pour moi.


_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Sam 25 Avr 2015 - 10:21

Cela fait longtemps que je ne me suis pas fendu d'une petite critique... Rectifions ! Parmi les auteurs de comics il y a de grands auteurs. Parmi les auteurs de comics il y a des écossais. Parmi les grands auteurs de comics écossais, il y a Mark Millar. Si je ne m'abuse Requiem a fait l'éloge de Kick Ass quelques pages plus haut, pour ma part j'ai du parler de son Autority quelque part par là... D’ailleurs Hollywood semble trouver que ses idées sont bonnes puisque ses comics sont souvent adaptés au cinéma. En tout cas ce gars sait raconter des histoires peut être que cela à quelque chose à voir avec le fait qu'il est docteur es lettres et Image comics lui laisse tout le loisir de coucher sur papier toutes les idées issues de son cerveau enfiévré.


Je me suis donc attaqué cette semaine à la série de 6 épisodes, Wanted. Chose que j'avais remise depuis bien trop longtemps. une fois de plus Millar développe une idée qu'il avait eu étant enfant. Notre réalité serait en fait un mensonge. Il y avait bien avant 1986 des héros et des Vilains mais ces derniers finirent par s'allier afin d'éliminer tous leurs rivaux puis se sont partagés le monde, ont réécrit la mémoire des simples mortels et instauré un système où ils peuvent s'adonner à leurs forfaits en toute impunité. Les comics ne sont que la résurgences de vagues souvenirs de cette époque oubliée.
Mais l'histoire ne commence pas par ce que je viens de dévoiler. Non elle débute avec un loser de haut niveau, le jeune Wesley Gibson, dont la copine couche avec son meilleur ami, qui se fait rabaisser constamment par sa patronne et qui est la victime préférée des zonards de sa rue. Alors qu'il est complétement englué dans sa vie de merde Wesley apprends que son père qui l'avait abandonné à dix-huit mois était en fait l'un des pire assassins de la planète et qu'il est destiné à le remplacer. Il va donc pouvoir se venger des acteurs de son ancienne vie, violer ou tuer à tour de bras et autres joyeusetés. Oui, c'est quelque peu amoral et c'est l'une des raison pour lesquelles c'est si bon !
Il ne faut pas nier la dimension psychologique du récit qui s'adresse au lecteur, le renvoyant vers ses frustrations enfantines et lui posant la question dérangeante : Si gamin tu avais eu le pouvoir de te venger et de faire tout ce que tu voulais en tout impunité ne serais tu pas devenus l’infâme salaud dont tu es en train de lire les aventures ? Pour ceux qui ne se seraient pas posé la question l'un des personnage de Millar "brise le quatrième mur" afin que le message soit bien clair ;-)
Il faut aimer l'humour (très) noir et ne pas être rebuté par le langage châtié pour réellement apprécier ce comics. Il y a également un petit côté ludique pour les fans de comics, lorsque l'on cherche à identifier quel personnage de Millar est inspiré de telle ou telle figure de Marvel ou DC.

Au dessins on trouve l'excellent J.G. Jones qui nous montre ici qu'il est tout aussi bon dans la création des couvertures que dans la réalisation du comics. Son découpage est parfait donnant une très belle fluidité à l'image et du ressort à l'action. De nombreux personnages ont des traits empruntés à des célébrités, ce qui renforce le côté "monde réel".
On trouve également quelques planches de Dick Giordano, une légende des comics, utilisées ici en flashback pré-86. Un peu de madeleine de Proust ne fait jamais de mal. (Dick Giordano à longtemps travaillé chez DC comme encreur sur Green Lantern et Batman, notamment. C'était également un ancien de Charlton Comics et c'est lorsqu'il était responsable éditorial chez DC qu'il supervisa la création des Watchmen de Moore avec les personnages de son ancienne firme. Il est mort en 2010 à l'age de 77 ans)

Voilà donc un comics fort efficace qui marque voire dérange son lecteur et laisse son empreinte une fois refermé. Je ne pense pas que tout le monde puisse apprécier autant que moi mais si le peu que j'en ai raconté vous questionne, n'hésitez pas !

Il me reste à voir l'adaptation cinématographique qui je n'en doute pas me décevra certainement...

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13328
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Sam 25 Avr 2015 - 14:11

Merci pour cette critique. On veut la même sur Terres d'Evasion !
Je note donc. En ce moment je fais le plein de comics rattrapant un peu les lectures en retard.
Et j'ai justement vu Kick Ass (enfin !) la semaine dernière.
Le dvd bonus y montre une interview de Millar : il cache vraiment bien son jeu car je n'aurais pas deviné qu'il était docteur es lettres. Je me suis fait avoir par sa gouaille et son accent écossais.

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 26 Avr 2015 - 8:27


Dans un style approchant Mark Millar a également écrit Nemesis, série de 4 épisodes éditée en France par Panini.
Nemesis dans son joli costume de chevalier blanc est en fait un super-pourri plein aux as qui s'occupe dans la vie en buttant les flics. Pas n'importe quels flics, non, les super-flics de chaque pays et tout ce qui se trouve sur son chemin entre lui et sa victime. Quand je dis super-flic c'est à dire le meilleur car dans ce monde seul Nemesis possède des pouvoirs. Le début se passe au Japon dans une catastrophe apocalyptique théâtralisée. Oui car cet infâme salaud aime également répandre la terreur et faire les titres des journaux. Une fois son forfait accomplit, il s’attaque à une nouvelle cible aux USA.
J'ai rarement vu un comics accumuler les critiques négatives autant que celui-là. En effet l’ultra violence y est exposée ici sans limite ni morale. L'humour qui contrebalançait cela dans Wanted ou Kick Ass est quasiment absent dans ces pages ce qui le rend d'autant plus dérangeant. Mais justement, je pense que c'est le but : déranger ! Mettre mal à l'aise le lecteur qui suit les aventures de ce héros qui n'en a que l'apparence. Les gens n'aiment pas que le méchant gagne, moi si, et je trouve cela bien trop rare. Mais gagne-t-il vraiment à la fin ? Voilà une réponse à laquelle je ne répondrais pas mais sachez que ce n'est pas aussi basique et simpliste que ce que l'on nous expose au début et que j'ai tenté de résumer ici.

Au dessins l'on trouve Steve McNiven qui avait déjà travaillé avec Millar sur Civil War et Wolverine. C'est là l'un de ses meilleurs travaux, son trait est fin et précis, son style dynamique et sa mise en page efficace. Si l'on n'est pas rebuté par la vue du sang c'est vraiment très beau.

On ne peut pas dire que j'ai trouvé cela aussi plaisant que Wanted (surement car cela manque d'humour) mais ce comics lui aussi ne laisse pas indifférent et marque son lecteur (parfois trop peut être).

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9577
Age : 45
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 26 Avr 2015 - 9:43

La couverture est assez réussie, très dynamique.
Un bouquin consacré à un parfait salaud ou violent ne me dérange pas, sous certaines conditions. Qu'il y ait quand-même une limite (je ne supporterais pas un personnage s'en prenant à des enfants par exemple) et que cette violence ne soit pas gratuite, mais qu'elle s'insère dans le contexte.
Après, il y a bien des manières de montrer la violence et on peut le faire sans forcément avoir du sang qui gicle et de la viande rouge sur les murs à chaque case. C'est comme la différence entre l'épouvante (qui fait peur) et le gore (qui fait gerber).

Pareil pour la nudité ou les scènes de sexe, encore trop souvent évitées en BD ou Comics. Si c'est dans le contexte, si ça sert l'histoire, la nudité (masculine ou féminine) ne me dérange pas. Certaines BD commencent à s'y mettre, dont beaucoup se passant dans la Rome antique, comme Murena ou Les aigles de Rome. Là encore, question de savoir montrer ou suggérer, comme la différence entre érotisme et porno.
Revenir en haut Aller en bas
Regulator
Fantassin
Fantassin
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 10/12/2012

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 26 Avr 2015 - 17:05

Personnellement,ça m'a rappelé Fantômas ou Diabolik.
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 26 Avr 2015 - 20:55


Oui, oui, je suis dans une phase Millar... J'ai terminé tout à l'heure le dernier et sixième numéro de la série Starlight. Cela faisait longtemps que je n'avais pas lu une série directement en VO mais là je n'ai pas pu résister. Cette mini-série joue à fond les cartes old-school et hommages.
Le personnage principal Duke McQueen à mi-chemin entre Flash Gordon et Starlord est un humain qui s'est retrouvé propulsé sauveur et héros de la lointaine planète Tantale. Oui mais il y a 40 ans de cela, maintenant il a 65 ans et essaye de s'adapter tant bien que mal à sa nouvelle vie sans son épouse morte depuis un an. Dans sa petite ville il passe pour un mythomane qui amuse les enfants et fait honte à ses fils. Jusqu'à un soir où un gamin de Tantale vient lui demander de revenir aider son peuple réduit en esclavage par des conquérants interstellaires.
Le thème et la narration sont beaucoup plus classiques que ce que Mark Millar fait habituellement et s'adresse à toutes et à tous. Mais une fois encore il fait cela fort bien et multiplie les références qui échapperont peut-être aux plus jeunes (on y croise un clone de Fonzie mais aussi des casques qui font furieusement penser à Goldorak et j'en passe...).
Le premier épisode contant la vie du vieux Duke nostalgique est un petit bijou. Les cinq suivants sont par contre un peu rapides et classiques, je n'aurais pas craché sur une série en 10 ou 12 épisodes.

Goran Parlov, aux dessins, s’inscrit dans un hommage flagrant à un certain Moebius et il s'en sort fort bien en créant un style proche de celui du maître au niveau des décors mais avec un héros aux expressifs traits marqués par les années. Il peint brillamment une civilisation extraterrestre avec des vaisseaux, une architecture, des armes, des habits... comme l’aurait fait l'artiste français. Un vrai plaisir pour les yeux !!!

Encore une fois Millar et son dessinateur signent un grand comics qu'il est d'ailleurs en train d'adapter pour le cinéma. Certaines mauvaises langues disent que c'est son mode de fonctionnement actuel : créer un comics qui lui sert de base pour son scénario de film. Et alors ! Si cela permet d'avoir des comics de ce style atypiques et de qualités, continuez Monsieur Millar ! Par contre je doute que cette adaptation puisse être aussi plaisante à l'écran...

Ce comics n'est pas encore sorti en France mais je ne vois pas comment il pourrait en être autrement...

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 43
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 06/03/2013

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 26 Avr 2015 - 23:06

Un lien critiques que j'avais trouvé très intéressant à l'attention des fans de spider-man. Rétrospective historique.

http://www.mdcu-comics.fr/news-007612-commencer-les-comics-spider-man.html
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Jeu 4 Juin 2015 - 16:43

Alan Moore et  Kevin O'Neill nous avaient déjà servi deux belles histoires de la Ligue des Gentlemen Extraordinaires où les héros de la littérature de l'époque Victorienne affrontaient successivement Fu Manchu et les Martiens. Qui n'a pas lu ces deux séries a manqué quelque chose !
Ces messieurs avaient réitéré en sortant le Dossier Noir présenté comme un hors-série. J'avais laissé de côté ce volume à cause du hors série justement et étais directement passé à century. Grossière erreur enfin réparée.

En effet ce Dossier Noir vaut le détour et se doit d'être parcouru avant d'attaquer la suite et surtout ne pas être présenté comme un hors série (hérésie !). Entendons nous tout de suite ce n'est pas aussi bien que les deux premières séries mais cet objet mérite qu'on s'y arrête. Il est difficile de qualifier ce livre du terme BD. En fait ce vieux forban d'Allan nous ressert une vieille ficelle qu'il nous avait déjà utilisé dans Watchmen avec le Black Freighter. Après quelques pages de BD où l'on suit deux anciens de la ligue dissoute, Mina Harker et Allan Quatermain, on entre de plein pied dans le "Dossier Noir" que ces derniers viennent de subtiliser. On se retrouve donc littéralement avec le dossier dans les mains et on le parcourt en même temps que nos héros.
Ce dossier permet à Alan Moore de poursuivre son exploration de la littérature anglaise et même plus. Il avait déjà fait cela dans ses deux premiers volumes où il ne se contentait pas d'utiliser des personnages de Verne et consort mais où il réécrivait certains pans de leurs histoires et où ils pouvaient rencontrer leurs propres auteurs devenus dans cette réalité leurs biographes où des témoins de leurs exploits.
Le dossier commence par un rapport qui met à plat la notion de divinité et en dresse l'historique. On apprend ainsi que les grands anciens précédent les dieux d'hyperborée qui eux même sont suivis par les seigneurs du chaos et de l'ordre des Melnibonéens puis nos divinités antiques...
Puis des comics strips nous présentent l'histoire d'Orlando le héros de Virginia Woolf qui se révèle être tantôt homme tantôt femme et qui parcourt l'histoire se trouvant toujours soit dans les combats majeurs de l'histoire ou l'amant(e) des grands personnages historiques.
Ainsi de suite Moore et O'Neil changent de forme de style et de support pour nous présenter des événements en lien plus ou moins direct avec la Ligue et cela entrecoupé de quelques pages de BD nous livrant l'aventure de Mina et Alan dans l’Angleterre de Big Brother. On y découvre que d'autres Ligues ont été crées y compris en France et en Allemagne avec plus ou moins de succès et que les histoires de Mina, Alan et Orlando sont bien plus vaste que ce que l'on peut en penser...
Dans les formes outre les rapports ou le comics strips on trouve également un passage d'une pièce de théâtre, des publicités, une Bd en 3D (les lunettes sont fournies)... Je disais que les supports changent aussi car la qualité et l'épaisseur du papier varie. Ben oui quoi c'est un dossier ! (j'ai trouvé ça excellent personnellement). Alan Moore avait même à l'origine prévu d'y inclure un CD mais DC comics (qui a racheté Wildstorm chez qui était édité le livre) y voyait un problème de droit et a joué les frileux. Ce qui n'a pas arrangé ses relations avec l'auteur. Quel Dommage !
Voilà grosso modo ce qu'il y a dans cet objet hallucinant. Honnêtement si vous voulez lire une BD vous allez être déçu c'est surtout l'originalité et la créativité qui sont à admirer dans ce livre. C'est quelque peu redondant et inégal. Cela peut être difficile à suivre parfois les personnages cités étant si nombreux et parfois nommés différemment de l’œuvre dans laquelle ils ont vu le jour pour des raisons de droits (on y croise Jimmy Bond, Emma Peal et plein d'autre personnages connus ou méconnus).
A découvrir si l'on a lu les deux premiers volumes de la Ligue !

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.


Dernière édition par ALIN V le Ven 5 Juin 2015 - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13328
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Ven 5 Juin 2015 - 9:28

Hé, mais j'avais raté celui-là ! Erreur à réparer donc.
Si ma connexion le permettait, je vous ferais bien un petit enchaînement avec une présentation la Brigade Chimérique, qui fait écho à la Ligue des GE. Ce sera donc pour dans quelques mois quand ma connexion sera meilleure.

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Mar 23 Juin 2015 - 17:48

La suite de la Ligue des Gentlemen Extraordinaires est un triptyque appelé Century toujours réalisé par le duo de choc Moore / O'Neil. Ayant claqué définitivement la porte des éditeurs classiques de comics Alan Moore abandonne le format comics pour réaliser avec son comparse des bouquins de 70/80 pages.


A ma première lecture j'avais été peu emporté par ces livres et en particulier par le premier. Mais après avoir été séduit par le Dossier Noir (cf. ci-dessus) je me suis replongé dans ces pavés. A noter que le Dossier Noir s'intercale chronologiquement entre le premier et le deuxième épisode.
Moore cette fois nous fait parcourir le XXème siècle en utilisant les personnages de la littérature encore une fois mais également la musique,le cinéma, la TV...

1910
Ce volume sert à la fois d'introduction à la trilogie mais également de témoin entre les séries. La nouvelle ligue de Mina Harker et Allan Quatermain est constituée de l'immortel Orlando (que le Dossier Noir nous présente en long et en large), de l'ancien voleur Anthony Raffles et du chasseur de fantômes Thomas Carnacki. Des personnages créés respectivement par Virginia Wolfe, William Hornung et William Hope Hodgson.
Carnacki ayant eu la vision que le magicien Oliver Haddo essaye de donner naissance à un enfant lune destiné à être l'antéchrist, la ligue se met en ordre de bataille pour éviter qu'une telle chose arrive.
Ajouter à cela l'ombre de Prospero, que Jack l'éventreur est de retour à Londres, que le capitaine Nemo sur son lit de mort veut confier son héritage à Jani sa fille qui le refuse et vous avez une histoire complexe et riche.
A noter également que les paroles plus ou moins changées de l'opéra de quat'sous de Bertolt Brecht rythment l'histoire en sortant de la bouche de certains personnages.
Ce volume qui m'a nécessité deux lectures (et celle du Dossier Noir) avant que je ne l’apprécie pleinement est une réussite même s'il soufre de la comparaison avec ses prédécesseurs. Cette nouvelle Ligue est beaucoup moins "glamour" que la précédente et est écrasée par les personnalités de la mouture originale.
A mon avis le moins bon des trois.

1969
De retour à Londres la Ligue qui ne compte plus que trois membres Mina, Allan et Orlando se trouve de nouveau opposé à Haddo (ou son fantôme, ou autre chose...) et a son plan empreint de magie noire.
L'album est un vrai plaisir pour les yeux, une belle recréation de l'époque, coloré et psychédélique. On y croise encore une fois des personnages secondaires issus de la littérature tel Jerry Cornelius ou inspirés de stars de la musique. Il y a d’ailleurs un personnage important non nommé qui traverse le livre et que je n'arrive pas à identifier (ça m'énerve !)*
Difficile de révéler quoi que ce soit de l'intrigue qui nuirait à la découverte de la première lecture mais sachez que nos héros en parfait synchronisme avec l'époque sont très libérés sexuellement...
Le meilleur album des trois.

2009
Le XXième siècle a été une catastrophe pour nos héros, Alan Quatermain a renoué avec son vieux démon, Mina Harker semble avoir perdu la raison et Orlando qui a participé à toute les batailles de l'histoire est dégouté de la guerre. Prospero n'est pas content mais alors pas content du tout car du coup personne n'était là pour empêcher l’avènement de l'antéchrist d'Haddo (oui encore lui). Cet antéchrist lui aussi inspiré d'un personnage de la littérature est prêt à passer à l'action, il est donc urgent d'intervenir. Alan Moore nous sert cette fois une histoire au rythme fort rapide qui pourtant mérite d'être lue lentement pour ne pas rater les critiques dissimulées au second plan. Par exemple la société anglaise et en particulier Londres en prennent pour leur grade. Ou bien, on voit dans une case des gars qui se battent devant un magasin de comics, y aurait-il un petit message caché ? Du coup je me demande si le choix du personnage pour l’antéchrist ne serait pas là aussi un moyen de nous dire que celle qui l'a créé fait de la m...de ou pire que la vraie littérature anglaise c'est fini... (j'avoue y réfléchir encore en écrivant ces lignes).
Ah ! J'oubliais de dire que l'on croise également le petit fils de Jani prêt à déclencher l'apocalypse ainsi que toutes les compagnes de John Steed et deux Bond nommés J3 et J6 et j'en oublie surement...

En bref une belle suite à l’œuvre originelle qui vaut le coup d'être lue même si elle n'est pas aussi percutante que les deux premières séries. Mais je le dis et je le redis ne faites pas l'impasse sur le Dossier Noir complément indispensable pour apprécier pleinement Century. Un regret tout de même Delcourt n'a pas gardé le format originel et je trouve que l'agrandissement ne réussit pas nécessairement au dessin de Kevin O'Neil. Vivement que ce soit réédité par Panini. ^^ Mais je chipote un peu là.


(*) Edit : j'ai trouvé c'est Jack Carter le personnage du film La loi du milieu incarné par Mickael Kane (ouf !).

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.


Dernière édition par ALIN V le Mer 22 Juil 2015 - 14:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Lun 6 Juil 2015 - 9:24

Voici une autre petite série de Mark Millar Super Crooks. Elle est dessinée par Lenil Fancis Yu, encore un dessinateur qui a déjà officié avec le Maestro. Quatre épisodes édités en librairie par Panini pour la France.

L'intrigue est fort simple : une bande de super-vilains décident de monter un casse pour aider l'un de leur mentor qui doit une somme conséquente à un gros salaud. Mais comme les USA débordent de super-héros ils organisent ça en Espagne. Le pitch du livre le dit lui même on est à mi-chemin entre X-Men et Ocean's eleven. Et c'est exactement ça les pouvoirs de plusieurs personnages font effectivement penser aux X-Men et que ce soit dans l'ambiance, le déroulement ou dans le rythme on retrouve les films de Soderbergh. Pas de grande surprise donc pour un livre de Millar mais une fois de plus c'est très bien écrit, prenant et plaisant. Son défaut réside essentiellement dans la longueur. En effet quatre épisodes c'est peu et pour développer tant de personnages c'est trop court. Les personnages justement, une fois de plus ce sont les méchants qui sont à l'honneur et les gentils ne sont pas à la fête. Il n'y en a que deux, le premier traine en Espagne pour rencontrer des garçons car il n'ose assumer son homosexualité dans son pays et le second est complétement corrompu et serait plutôt à ranger dans la catégorie super-fumier.

Un bon moment à passer entre ces pages pleine d'action, d'humour et un peu sanglantes parfois.

PS : Le livre devrait être adapté au cinéma et Bradley Cooper serait pressenti pour le rôle principal.

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Mer 22 Juil 2015 - 14:38

Quelques années avant Super Crooks Mark Millar et Lenil Francis Yu avaient déjà travaillé ensemble sur Superior.


Superior à la base est un personnage de longs métrages mettant en scène le super-héros éponyme. L'histoire tourne autour d'un des fans de ces films, Simon Pooni, un adolescent qui souffre de sclérose en plaque et qui se déplace la plupart du temps en fauteuil roulant. Mais une nuit, Simon est visité par un petit singe en habit de cosmonaute qui lui propose de réaliser son plus grand souhait. Et sans même l'avoir formulé Simon se retrouve métamorphosé en Superior avec pouvoirs et tutti quanti. Le singe lui dit avant de disparaître d'être digne de ce don et qu'il reviendra dans une semaine lui expliquer.

Millar nous revisite ainsi le mythe de Superman à la sauce Big. Il faut avouer qu'il touche juste lorsque Simon raconte les affres de sa maladie et la fragilité du personnage n'en est que renforcée par la puissance et l'invulnérabilité du super-héros. Il donne ainsi à Superior la profondeur qui fait souvent défaut à Superman. Il n'oublie pas de saupoudrer d'humour en racontant les mésaventures de l'acteur qui incarne Superior à l'écran. Ce qui donne une fois de plus une histoire efficace et captivante. Particulièrement pour le début de l'histoire car au bout de la semaine d'essai Simon apprendra que tout à un prix (!) et à partir de là le dénouement est un peu trop attendu mais ne manque d'intérêt pas et d'humour.

Encore une fois une production de Millar qui vaut le coup d’œil et le temps passé à le lire.

Superior a été réédité en France depuis peu sous format luxe par Panini.

Ps : la Fox aurait acquis les droits d'adaptation du comics...

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13328
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Jeu 23 Juil 2015 - 19:53

J'ai comme l'impression que tu es dans ta période Mark Millar ;-)

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Ven 24 Juil 2015 - 8:46

Je suis acquis à sa narration depuis l'époque où il reprit Authority mais j'avais laissé de côté beaucoup de chose depuis trop longtemps... En ce moment, je rattrape et j'enchaine Millar, Moore et DC...

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.


Dernière édition par ALIN V le Mar 16 Fév 2016 - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 6 Sep 2015 - 13:33

je viens de lire les dernières critiques Comics de notre ami Alin V. J'avais aussi eu l'occasion de lire Némésis de Mark Millar. c'est un bon one shot. Et vu le bon retour que tu fais sur Superior j'ai bien envie de tester dès que l'occasion se présente (c'est à dire si je le déniche chez un bouquiniste).

_________________

Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13328
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 6 Sep 2015 - 15:02


Thanos est un super-vilain appartenant à l'univers Marvel créé par Jim Starlin et apparaît pour la première fois en 1973.
Thanos et son frère Éros ont été inspirés par la mythologie grecque avec le dieu de la mort Thanatos et celui de l'amour Éros.

Perso, je ne connaissais pas ce super-Villain, ayant décroché des comics au milieu des 80's.
Mais petit à petit, j'ai entendu parlé de ce Thanos dont les sagas du début des 90's ont une excellente réputation.
Elles ont été rééditées il y a peu.


Pour simplifier, disons que la saga décolle avec :

1) La Quête de Thanos, où celui-ci collecte les joyaux de l'infini

Et qu'elle a la réputation d'être le plus grand crossover de superhéros Marvel dans :

2) Le Gant de l'Infini

Et il y a d'autres récits derrière.



Mon avis :

Thanos a une envergure cosmique. Il est surpuissant (muni du gant de l'infini, Galactus est un insecte pour lui, ça vous situe sa puissance).
Mais c'est son intellect qui est intéressant : manipulateur, calculateur, mais surtout pragmatique. Mais sa principale caractéristique, c'est sa folie, et son amour pour ... la Mort. Dame Mort, qui l'ignore superbement. Pour la séduire, Thanos entreprend sa quête de pouvoir.
Si je devais le comparer à un autre super-villain, je dirais que c'est l'intellect du Dr Fatalis qui est le plus proche du sien, avec un génie et un certain détachement.
Dans Le Gant de l'Infini, le pouvoir de Thanos est devenu tel, que, pour Dame Mort, il décide de tuer la moitié des êtres vivants de l'univers.
Et ... il le fait ! La Terre n'est pas épargnée, et les super-heros aussi. Ceux qui ont survécu doivent s'allier pour conserver une infime chance de vaincre Thanos qui est devenu l'égal d'un Dieu. Cette histoire est donc un prétexte au grand cross-over avec des légions de super héros autour de Warlock, du Dr Strange, et du Surfer d'Argent. Ce sont les Vengeurs qui sont les plus représentés ; on y croise quelques X-Men (pas assez à mon goût); les 4 Fantastiques y sont quasiment absent (dommage). Mais en dehors de cela, il y en a des flopées, avec des indépendants comme Spiderman.
Là on est vraiment dans la mythologie cosmique de Marvel, que j'ignorais quasiment totalement. Je connaissais que le Gardien, Galactus, et un ou deux autres. L'histoire présente les principaux Titans cosmiques, une découverte sympathique pour moi.
Au final, cette saga propose une mythologie cosmique à la manière des quêtes antiques, qui a la force des sagas épiques. Il y a une vraie démesure et dans le récit, et dans Thanos qui est un salaud assez fascinant. Surtout, un ton adulte qui en fait un comics beaucoup plus mature que la plupart du genre.
Une belle découverte donc, un récit majeur et marquant des 90's. Petit bémol : la traduction en VF soit assez pourrie sur certains dialogues.

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 6 Sep 2015 - 18:50

Heureux de voir que cela t'as plu !
Ah ! Jim Starlin, quel auteur !

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13328
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 6 Sep 2015 - 22:29

Et oui. Merci au passage car c'est un peu toi qui m'a donné envie de le découvrir.
J'avais posté ce message il y a quelques semaines sur les Terres de VS.

Par ailleurs j'en ai profité pour récupérer pour quasiment rien le récit complet Marvel sur Gambit.
Pourquoi ? Car j'avais décroché avant de connaître ce super-héros et donc j'ignorais tout de lui. J'avais envie d'en savoir un peu plus.

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Dim 4 Oct 2015 - 9:12

Bon j'ai encore craqué ! J'ai lu Jupiter's Legacy avant qu'il ne sorte en France. Pourquoi ? Parce que les numéros ne sortent (vraiment) pas très vite aux USA. Le premier est paru en avril 2013 et le cinquième en janvier 2015... Je n'en pouvais plus d'attendre de retrouver le duo d'artistes écossais Mark Millar et Franck Quitely. Bon Mark Millar tout le monde sait ce que j'en pense. Franck Quitelly est un très grand artiste dont le trait de prime abord peut surprendre mais qui en fait se révèle riche en détails, soigné et fort agréable notamment en ce qui concerne les visages des personnages et leurs émotions.


Les auteurs nous servent une œuvre brillante que ce soit au niveau du dessin ou du scénario. Franchement ça vaut le coup d'attendre pour lire un comics d'une telle qualité.
Qu'est qui se passe dans cette histoire ? Pfu ! Tellement de choses en cinq épisodes que je n'en reviens pas. Là où les auteurs actuels nous font 6 à 12 comics avec une intrigue, Millar se contente d'un seul, un peu comme à l'époque de l'âge d'or.
Justement l'âge d'or des comics est la référence première qui saute aux yeux. Millar sort en parallèle, Jupiter's circle, une série ancrée dans cette époque et complémentaire à Legacy. l'âge d'or est donc abordé comme flashbak au début de certains épisodes où l'on explique l’acquisition mystérieuse de pouvoir par un groupe d'amis dirigé par Sheldon Sampson et son frère alors que le monde se débat dans le post-crise de 1929.
Passé cette mise en bouche, l'on se retrouve à l'heure actuelle où l'on peut voir que les héros ont filé un coup de main aux USA pour redresser la pente (si ce n'était Millar ce serait un peu lourd mais là ça sens la critique cynique). Hélas les enfants de ces valeureux héros ne sont pas aussi vertueux que leurs ainés. Ce sont même plutôt des ratés, alcooliques, drogués, people, abusant de leur position...
Une fracture générationnelle va nécessairement déboucher sur une crise d'autant plus que les frères Sampson n'ont pas la même opinion concernant leur mission. Le premier est au service de l'humanité (tel Superman), le second veut qu'ils soient plus interventionnistes en s'attaquant aux maux de la société voire en contraignant les états.
Bon j'arrête là car je vais trop en dire et franchement il ne faut pas gâcher ne serait ce qu'une case de cette œuvre qui est pour le moment la meilleur des productions de Millar avec Autority et qui se hisse au niveau de la grande époque du maître Moore.
Seul bémol (mis à part la lenteur d'édition) : ce n'est pas fini ! Le numéro cinq s'arrête sur ce qui serait un tournant de l'histoire ou peut être bien le vrai commencement de la série... Si c'est le cas cinq numéros d'introduction d'une telle densité quel régal ! Quand il sortira en France achetez le par pitié ! Il faut avoir lu ça dans sa vie ! ^^

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Ven 12 Fév 2016 - 12:57

Dans mes dernières lectures d'Alan Moore, Le Dossier Noir, Century (cf. ci-dessus) ou Nemo (cf. plus tard), j'ai constaté que le mythe Lovecraftien s'invitait de plus en plus dans ses écrits. Ce qui n'est pas pour déplaire à l'ancien lecteur de l'écrivain de Providence que je suis. Je me suis donc plongé dans Neonomicon ces jours derniers.
Comme son nom l'indique, on est de plein pied dans l'hommage à HP Lovecraft et consorts. Le livre est constitué de deux histoires indépendantes mais liées entre elles par un trait d'union sanglant.
A chaque fois l'on suit l'enquête de policiers du FBI. La première est à mon sens la plus réussie mais aussi la plus courte. On y suit Aldo Sax un flic très doué mais doublé d'un gros raciste qui n'hésite pas à nous faire partager ses opinions sur les juifs ou les noirs. Aldo au début est en planque sous couverture. En effet il a relié une séries de meurtres gores au modus opérandi identique pour lesquels la plupart des coupables ont été arrêtés. Ce qui l’amène dans un quartier craignos de New York et surtout dans une boite de nuit fort particulière. Hélas pour lui Aldo tout fortiche qu'il est ne sait pas où il met les pieds...
L'autre enquête, quelques années plus tard, est menée par un tandem à la Scully et Mulder. Sauf que là Scully est un mec et Mulder une fille qui reprend du service après avoir soigné son addiction au sexe. Il se retrouvent eux aussi sur des meurtres identiques à ceux que Sax avait reliés. Et eux aussi vont se retrouver dans une situation des plus cauchemardesque...
Moore nous livre une bonne histoire dans la veine de Lovecraft transposé au 21ème siècle en y ajoutant une dimension sexuelle inexistante chez HP. Ou du moins pas aussi explicite chez ce dernier. Un comics a ne surtout pas mettre entre les mains des plus jeunes ;-)

Côté dessins Jacen Burrows que j'avais déjà croisé sur Crossed est fort efficace. Il faut croire qu'il est très doué pour dessiner les trucs gores (même s'ils sont rare ici par rapport à Crossed). Mais c'est la mise en page qui m'a surtout marqué. Uniquement constituée de larges vignettes verticales ou horizontales destinées je pense à donner un aspect cinématographique. Justement c'est bien l’impression qui m'a dominé en refermant ce livre, on dirait un film. Enfin un film réussi sur le mythe de Lovecraft mains en BD !!!

En bref certainement pas le meilleur Moore (la barre est trop haute) mais un bon livre qui s'adresse surtout a ceux qui veulent retrouver l'ambiance des livres  du Lovecraft Circle.


D'rrnhai dho-na, ia g'htep yrnthlai ?


_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Mar 16 Fév 2016 - 11:35

Jeff Lemire est un scénariste canadien plutôt en vogue chez DC comics en ce moment. Mais c'est également un dessinateur, voici l'une de ses œuvres : Trillium. Je ne suis pas un grand fan de son trait mais j'étais curieux de voir ce qu'il donne hors du carcan de la continuité.

Dans ce livre l'on suit l'histoire de deux personnages. En 3797 l’humanité se meurt, victime d’un virus que rien ne peut arrêter excepté une plante, le trillium. Une scientifique, Nika Temsmith, cherche sur une planète perdue à l'autre bout de la galaxie à entrer en contact avec un peuple autochtone, les Athabitiennes, afin de récupérer du trillium. Mais le temps presse, il reste 4000 humains et le virus approche.
Parallèlement, sur Terre, au cœur de l’Amazonie, en 1921, William Pike, soldat rescapé et traumatisé de la première guerre, explore la jungle à la recherche de temples incas censés receler un trésor.
Voilà le début d'une histoire qui a de quoi contenter les fans de space opéra, de civilisations perdues, de trous noirs cosmiques, de romance impossible et de poésie graphique.

Mais ce qui doit avant tout vous amener à lire ce livre c'est sont agencement. En effet il est difficile de savoir si le dessin est au service de la narration ou bien si c'est l'inverse dans ce roman graphique. Chaque épisode est agencé différemment et oblige à tourner et retourner le livre pour suivre l'histoire. Ce qui contribue à simuler les déplacements à travers l'espace et le temps ainsi que le vertige ressenti par les personnages.
Par exemple dans le premier numéro les deux histoires se font faces. Celle de Nika commence normalement par la première page mais pour suivre celle de William il faut retourner le comics et commencer par la fin. Ces deux histoires se rejoignant au centre pour un événement commun. Autre exemple (mon préféré) le cinquième épisode se lit uniquement sur la moitié haute du comics. On commence par suivre l'histoire de Nika uniquement sur le haut des pages. Arrivé à la fin on retourne le comics pour suivre l'histoire de William qui était sur le bas de la page (mais est alors en haut). Ainsi les deux histoires se retrouvent symétriques et miroirs l'une de l'autre, pas uniquement dans la position des planches mais également dans les personnages et les situations. (Ce n'est pas sans me rappeler un certain palindrome graphique croisé dans les Watchmen il y a fort longtemps de cela).
Voilà si vous avez compris bravo. Sinon allez y jeter un coup d’œil ce sera plus clair.

J'ai beaucoup aimé ce livre non seulement pour sa construction mais aussi pour la poésie de son histoire (je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer l'intrigue). Toutefois de part son agencement il peut être pénible au bout d'un moment de bouger régulièrement le livre pour suivre l'histoire. Le format comics était bien plus adapté que le format relié pour cela.

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.


Dernière édition par ALIN V le Mar 16 Fév 2016 - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13328
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Mar 16 Fév 2016 - 14:24

J'ai bien noté tes trois dernières critiques. J'espère tomber dessus un de ces 4...

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7760
Age : 44
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   Mar 16 Fév 2016 - 15:30

Grant Morrison l'autre scénariste écossais du monde des comics (je vous ai déjà parlé de Mark Millar ?) est moins cher à mon cœur que Millar. Mais pourtant je le lis toujours avec grand intérêt même si parfois je suis fort déçu par son style. Qu'est-ce qu'il a son style ? Il est déstructuré, ce qui dans le monde du comics est une gageure ! Du coup soit je suis carrément emballé soit je passe à côté. Un des bouquins que j'aime beaucoup de lui c'est Joe, l'Aventure Intérieure dont le style est fort classique (ben oui pour être un bon déstructurateur il faut savoir faire quelque chose de structuré :-).

L'histoire est fort simple : Joe est un adolescent diabétique vivant avec sa mère car orphelin de père. Un jour seul chez lui, il fait une crise d'hypoglycémie et sombre dans un délire hallucinatoire dû à sa maladie. Son but atteindre le frigo pour boire la cannette de soda qui s'y trouve. Mais sur le chemin il va vire une aventure imaginaire héroïco-fantastique où interviennent ses jouets et son rat domestique. Joe est un personnage attachant et Morrison arrive à donner la touche juste de sentiments nécessaire à cela sans tomber dans le nian-nian. Il faut rendre hommage également au trait de Sean Murphy qui donne vie aux émotions du garçon de façon efficace. (Même si je préfère Murphy en noir et blanc comme dans son Punk Rock Jesus). Son personnage est très réussi mais les scènes de batailles (dans le délire de Joe) le sont encore plus. Du bon boulot vraiment !

Et oui ce scénariste quelque peu allumé et cet excellent dessinateur nous livrent sans surprise une très belle histoire pour grands et petits. Je doute qu'elle puisse laisser qui que se soit indifférent. On y trouve de quoi contenter les amateurs de fantasy, de comics, d'histoires émouvantes où de quêtes initiatiques. Une bien belle production ! Avec un petit rebondissement final...

_________________
LJS alias Alin V, héritier du royaume de Durenor.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avis/critiques Comics   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avis/critiques Comics
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Comics (Marvel, DC,...), vos avis, critiques et coups de coeur
» Theodore Dreiser (1871-1945)
» Daphne du Maurier inspire plusieurs projets
» [Adams, Douglas] H2G2 - Tome 2: Le dernier restaurant avant la fin du monde
» Le Roi sur le Seuil, David Gemmell (15/20)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Livres divers et variés... :: BD, Comics & Manga-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit