La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FILMS FANTASTIQUES

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Sphigx
Maître d'armes
Maître d'armes


Nombre de messages : 2139
Date d'inscription : 28/10/2005

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Sam 18 Fév 2012 - 23:11

Warlock a écrit:
A partir du moment où ça vient de l'espace c'est de la science fiction.

Un film comme Plan Nine from Outer Space est-il fantastique ou de science-fiction ? Il y a des soucoupes volantes et des morts qui ressuscitent.

Revenir en haut Aller en bas
Vertical
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Taureau Buffle
Nombre de messages : 156
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/03/2011

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Dim 19 Fév 2012 - 0:04

c'est une série Z... il faudrait un topic série Z...
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Dim 19 Fév 2012 - 14:32

Ce long métrage est un beau navet: extrêmement mal joué, une réalisation pas inspiré...
non mais nous avez vu ce révérend qui ouvre la Bible et qui ferme son clapet? il serait plus utile comme épouvantail


Vertical a écrit:
c'est une série Z... il faudrait un topic série Z...
toi, va expliquer ce qu'est une série Z à ma bibliothèque municipal qui loue des DVD ...
Je serais derrière avec les pop corns et le coca Very Happy
==================
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Jeu 1 Mar 2012 - 16:04

je viens de visionner Waxwork

même avec un avis relatif, en me remettant dans le contexte de l'époque, après avoir revisionné Freddy de Wes Craven, je le trouve juste sympathique.
bref, c'est un navet : un mauvais film sympathique.
revoir Patrick mc Nee (Steed dans Avengers) ou Zach Galligan, le jeune héros de Gremlins (1984) est le seule plaisir.
Pourquoi?Anthony Hickox qui a réalisé et écrit l'histoire nous conte un truc sympa mais la mise en scène est plate. peut-être la faute à certains jeux d'acteurs ou des combats molassons, je ne sais pas.
beaucoup qui ont aimé ce film à l'époque ne surement pas d'accord, mais pour ma part, il n'y a pas la nostalgie qui m'aveugle.
je vais vous donner un exemple d'un vieux film que j'ai vu tantôt est que j'ai aimé :

duel de steven spielberg. la courte poursuite d'un camion qui en veut à un pauvre gars pour une raison inconue.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Ven 9 Mar 2012 - 21:16

Don't be afraid of the dark


Résumé:

Une petite fille doit vivre avec son père et sa nouvelle petite amie. Celle-ci va découvrir que de sinistres créatures vivent sous les escaliers de sa nouvelle demeure...

Avis:

Quand je vois le nom de Guillermo Del Toro sur un film, que ce soit en tant que réalisateur ou en tant que producteur, je fonce. D'une part parce que je trouve que c'est le réalisateur le plus talentueux de sa génération, notamment avec des films grandioses tels que le labyrinthe de Pan, et d'autre part, parce qu'il possède une touche artistique et un imaginaire incroyables, donnant aux créatures de l'ombre et aux mythes enfantins une dimension à la fois tragique, horrifique et fantasmagorique. Du coup, quand j'ai vu qu'il produisait Don't be afraid of the dark, remake ou plutôt reboot d'une série des années 70 (si je ne m'abuse), avec des créatures maléfiques vivants dans le sous-sol d'une maison et mettant en scène une petite fille un peu torturée, il ne m'a pas fallu longtemps pour vite le mettre dans mon lecteur DVD et regarder ce métrage. Mais quel est le verdict? Le film est-il moins bon que les autres réalisations de Del Toro parce qu'il n'est pas derrière la caméra? Ou bien le maître insuffle-t-il une aura autour de ce métrage de telle sorte que l'on y reconnait sa patte?

Le scénario reste assez simple dans son déroulement. On va suivre un petite fille qui se nomme Sally. Elle part vivre chez son père qui a acheté une grande demeure ayant appartenu à un homme richissime mais disparu. Avec sa nouvelle petite amie, décoratrice d'intérieur, ils accueillent la petite fille. Mais dès la première nuit, Sally va entendre de petites voix qui vont l'attirer prêt d'une grille. Elle va alors délivrer des créatures qu'il aurait mieux valu laisser emprisonnées. On reconnait bien là tous les ingrédients qui ont fait le succès de Del Toro. Des enfants, des esprits ou des créatures explorant certains mythes parfois enfantins et une aura maléfique trainant son sillon tout au long du métrage. On a déjà pu le voir dans Cronos, l'échine du diable ou encore le labyrinthe de Pan et il faut dire que le maître maîtrise son sujet! Mais le problème vient du fait que Guillermo n'est pas derrière la caméra et cela peut tout gâcher. Que nenni! Il semble en effet que le talentueux bonhomme a suivi le projet de prêt car on voit durant tout le film sa petite touche personnelle, notamment au niveau des décors, de l'ambiance assez lugubre et magnifique à la fois et aussi au niveau du design des petites créatures, revisitant le mythe de la petite souris, avec une version beaucoup plus sombre et glauque. Le seul reproche que je pourrai faire au niveau de l'histoire, c'est que la légende et la recherche par la belle-mère reste assez bâclée et est assez décevante. Cela dit, le film reste tout de même assez rythmé et suscite une bonne angoisse et une montée crescendo relativement bien foutue. Alors certes, ce n'est pas le film le plus angoissant, ce n'est pas le film le mieux exploité en terme de mythe et d'enfance, mais il reste un très bon divertissement.


On vous avez dit de ne pas les nourrir après 20h...

Au niveau du casting, on a un duo d'acteur assez convaincant et une petite fille qui tient assez bien son rôle. On va commencer par elle d'ailleurs. La petite Sally est interprétée par Bailee Madison, une jeune actrice qui est en train de percer et que l'on a pu voir dans le secret de Terabithia par exemple. Elle joue ici une petite fille triste, délaissée par sa mère et n'ayant pas la choix d'avoir un père attendrissant puisque ce dernier reste très occupé par son travail. Elle tient bien son rôle et ne fait pas dans la surenchère. Il est vrai que bien souvent elle boude ou hurle, mais cela reste regardable et ne semble pas en faire des tonnes. Pour papa, elle a un acteur qui a fait déjà une belle carrière et qui est Guy Pearce. Il campe ici un père assez pris par son travail et ne donnant que peu d'importance aux visions d'horreur de sa fille. Il reste très convaincant. Mais j'ai été plus bluffé par Katie Holmes. Malgré la scientologie et son air de femme battue, elle reste dans son rôle et le tient vraiment bien. D'ailleurs, elle tient le rôle le plus difficile, puisqu'il n'ai jamais aisé d'être la petite amie du papa et de se faire accepter par sa fille. Elle offre une prestation presque sans failles, et cela joue beaucoup dans le capital sympathie qu'on lui offre tout au long du film. Les effets spéciaux sont très bons. Les créatures ont un design qui oscille entre le lutin et le singe et elle sont vraiment inquiétante. Leur déplacement est efficace et elles contribuent à la montée angoissante du film, par leur chuchotement d'abord, puis par leur nombre grandissant ensuite. Quelques effets gores sont présents, mais ils restent mineurs et ce n'est pas le but du film. La fin reste bâclée aussi et c'est bien dommage, notamment à cause de sa courte durée et de son dénouement final plus que surprenant.

Au final, Don't be afraid of the dark reste un bon petit film, mais qui n'est pas à la hauteur des autres réalisations de Guillermo Del Toro. Néanmoins, on retrouve des thèmes qui lui sont chers comme l'enfance malheureuse, le peuple des ténèbres et les bestioles gentilles au début puis mauvaises à la fin. Le film demeure un bon divertissement, avec une ambiance assez particulière et des décors somptueux. Si vous n'êtes pas allergiques aux films fantastiques avec des enfants et des petits monstres, alors jetez vous dessus. Pour les autres, il constituera un film sympathique. Pour ma part, j'ai vraiment bien accroché malgré quelques défauts, mais il faut dore que c'est vraiment mon genre, le fantastique et l'enfance, donc je ne peux que conseiller.

Note: 15/20
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Ven 9 Mar 2012 - 22:21

oh, que c'est bien écrit! si,si!
j'ai apprécié les légendes des illustrations (On vous avez dit de ne pas les nourrir après 20h...)
bravo!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Sam 10 Mar 2012 - 12:08

Merci Squall! thumright

J'espère juste cela a donné envie à certaines personnes de le voir!
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Sam 10 Mar 2012 - 15:34

j'espere aussi! et c'est un inconditionnel de Guillermo del Toro qui te cause!(même si ici il n'est que producteur executif)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Lun 12 Mar 2012 - 21:21

Captain America: First Avenger


Résumé:

Captain America: First Avenger nous plonge dans les premières années de l’univers Marvel. Steve Rogers, frêle et timide, se porte volontaire pour participer à un programme expérimental qui va le transformer en un Super Soldat connu sous le nom de Captain America. Allié à Bucky Barnes et Peggy Carter, il sera confronté à la diabolique organisation HYDRA dirigée par le redoutable Red Skull.

Avis:

En général, j'apprécie le travail de Joe Johnston. Il faut que son dernier coup d'éclat est Wolfman, un film fantastique gothique foutrement bien foutu et réellement immersif. De plus, le bonhomme a été superviseur des effets spéciaux sur les trois premiers Star Wars (les épisodes 4, 5 et 6) et sur les aventuriers de l'arche perdue. On le connait également pour l'excellent Jumanji. Le fait qu'on lui donne la réalisation de Captain America, le dernier des héros pour sortir enfin les Avengers n'est donc pas un hasard. Comics patriotique à souhaits, il ne doit pas être aisé de faire un métrage à partir d'un matériau aussi engagé et aussi "bien dans son temps", c'est-à-dire durant la seconde guerre mondiale. Le pari est-il réussi? Le film donne-t-il un élan d'espoir pour aller voir les Avengers? Pour ma part je dirai non, mais encore faut-il que j'argumente un peu.


Tu peux toucher, c'est pas des faux!

Le scénario est on ne peut plus simple. On va suivre un jeune homme frêle, malade, timide, petit, maigre mais foutrement décidé à partir en guerre pour sauver sa patrie et son immense pays. Il essaye par tous les moyens de s'engager jusqu'à ce qu'il trouve un médecin de l'armée voulant faire des tests sur lui. Il l'engage donc et il en chie avec les autres soldats plus costauds. Mais comme il est patriotique, courageux, véhicule de bonne valeur et surtout est intelligent (pas comme George W. Bush), le médecin va faire le test sur lui et va le transformer en super soldat qui deviendra par la suite Captain America. Après un coup d'éclat, il va devenir l'égérie de l'armée, adulé dans son pays et moqué par ses congénères. C'est alors qu'iil décide de partir sauver des soldats dans une base reculée en Italie sans les ordres de son chef. Mais comme il est américain, nourri au boeuf bien gras et juteux, qu'il est courageux et qu'il est aussi fort que son pays grand, il va sauver tout le monde et mener des raids contre l'Hydra, une branche nazi menée par Red Skull, le coté sombre de Captain America, qui a une fâcheuse tendance à l'occulte. Rien de bien neuf dans ce film... le patriotisme, il suffit de regarder les films du gros thon Emmerich (comme Independance Day) et pour les nazis qui aiment l'occulte, il vaut mieux se taper un Hellboy, bien plus efficace et imaginatif. Bref, vous l'aurez compris, le scénario est une ode aux États-Unis, le pays le plus imbécile de la galaxie. Mais comme Joe Johnston n'est pas un manche, la réalisation reste impeccable, avec des angles de caméra bien trouvé, devant lesquels notre héros, pardon le héros des bovidés, prend des poses assez sympathiques dans des des scènes d'action bien rythmées.

Mais Chris Evans tient-il la route en tant que Captain America? Il faut dire que le bonhomme connait les super-héros puisqu'il a déjà joué la torche humaine dans les quatre fantastiques. Notre beau gosse de service reste malgré tout assez convaincant dans le costume étoilé. Il faut dire qu'il respire le hamburger et les stéroïdes, donc en ce sens, il ne peut que bien représenter les états-unis d'Amérique. Le problème vient des personnes qu'il y a à coté de lui. la jeune première Hayley Atwell n'a que sa poitrine pour nous satisfaire car elle joue très mal. Tommy Lee Jones se demande encore pourquoi il a accepté un tel rôle. Et Hugo Weaving, notre Elrond, incarne ici un méchant sans saveur et sans personnalité. Il faut dire que Red Skull n'est guère impressionnant et que niveau méchant, j'ai largement préféré Whiplash de Iron man. Un des problèmes principaux du film, c'est que les relations entre les personnages sont très artificiels, et pas du tout crédibles. Captain America qui tombe amoureux de miss gros nichon en deux minutes, les personnages secondaires qui ne sont pas du tout exploités, le médecin qui voit en Steve Rogers le héros de la nation dans un dialogue de trente secondes dans un couloir. Bref, tout cela semble bien superficiel. Heureusement que le film se rattrape sur les scènes d'action et les effets spéciaux. Ça pète à tout va, les explosions s'enchaînent, les scènes de combat sont assez convaincantes et les vaisseaux de Red Skull sont assez impressionnants. Je passerai sur le Happy End, complètement prévisible et qui ne fera plaisir qu'aux gosses de 5 ans dont des parents inconscients ont acheté le DVD ou ont amené au cinoche.


Roooh putain, j'ai réussi à fabriquer le plus gros apéricube de la terre!

Au final, Captain America relève plus du divertissement décérébré qu'à un vrai film de super-héros. Pas de prises de risques et un final attendu, pas de doute, la machine à sous est lancée et elle ne s'arrêtera qu'à la fin des Avengers, s'ils nous sortent pas une suite! Maintenant que j'ai vu tous les films participant aux avengers, je peux affirmer que les meilleurs sont bien les Iron Man et que Thor et Captain America sont les moins bons. Bref, un film de super-héros comme tant d'autres, la toile de fond reste sympathique, mais n'est qu'un prétexte car on ne sent aucunement l'horreur de cette guerre. Un film qui se laisse regarder grâce à un rythme soutenu et des scènes d'action assez impressionnantes, mais rien de plus et rien de moins. Je pense que les fans du comics ont du être déçus.

Note: 12/20
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Lun 12 Mar 2012 - 22:34

Tu peux toucher, c'est pas des faux! Laughing
ah,c'est con! moi aussi j'apprécie l'eleve de Spielberg.
alor, le scénario est à la ramasse? c'est con...



Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1166
Age : 39
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Dim 18 Mar 2012 - 8:06

The troll hunter



Résumé : Un groupe d'étudiants norvégiens veut réaliser un documentaire vidéo en suivant les actions de Hans, un supposé braconnier tuant les ours. Malgré le refus de celui-ci, les étudiants le suivront à son insu et seront bien vite confrontés au vrai travail nocturne qui occupe Hans - travail à côté duquel traquer l'ours est une promenade de santé...

Critique : Film discret lors de sa sortie (en DTV, me semble-t-il), il n'en est pourtant pas dénué de sens et de qualités.
Certes on n'est pas dans du blockbuster Hollywoodien mais à la limite c'est mieux pour ce genre de fiction. Le film est présenté comme un vrai-faux documentaire (vous savez le célèbre "on a retrouvé les enregistrements et voici ce que ça donne !"), caméra épaule oblige mais stable, cette méthode s'inclue bien au film et le rend vivant et dynamique.
Les paysages norvégiens sont très bien exploités (bras de mer, villages côtiers, forêts, montagnes et routes pluvieuses et dangereuses). Très vite on se prend au jeu de l'équipe qui suit Hans et très vite on se prend au jeu de la traque au troll. On n'attends qu'une chose c'est d'en voir apparaitre un, et lorsqu'il arrive on ne peut s’empêcher de sourire : Cette créature sortie des contes pour enfants se tient là devant nous au milieu des sapins et grogne comme un chien affamé. L'effet est pourtant bien foutu mais la créature (du moins la première) m'a fait sourire (pas de moquerie, de nostalgie). Par contre l'effet de puissance et de force est extrêmement bien rendu à travers différents séquences...
Hans nous explique ensuite les différences notables entre les espèces de Troll, l’implication d'une pseudo entreprise d'état qui cherche à cacher l'existence des créature au reste du pays et révèle enfin la véritable nature de son travail.
Au fil des apparitions "trollesques" on se prend même d'une certaine amitié pour ces créatures (finalement présentées comme des animaux contraints de vivre sur leur territoire sans en sortir). Une séquence particulièrement poignante est celle où Hans raconte la grosse opération d'état contre les Trolls quelques années auparavant.
Tout au long du film, le réalisateur s'amuse à mélanger des faits réels avec une pseudo correspondance avec les trolls, je ne peux pas en dire plus, sinon je vous gâcherais la surprise.

Pour conclure, je dirais que pour une série B, ce film sans prétention est de très bonne facture, on le suit avec plaisir, les persos sont attachants et derrière ce métrage se cache un critique de la société (Norvégienne et plus), de la gestion des animaux et de du caractère sournois de l'homme, par nature.
À voir.

Note : 14/20


"
Moi quand je pars à la chasse au troll, je customise mon Land chez Mad Max Inc."
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Dim 18 Mar 2012 - 22:34

bonne analyse
désolé de jouer les trolls (ha ha ha! Very Happy)mais qui est le réalisateur?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
John Doe
Demon Spawn
Demon Spawn
avatar

Masculin
Scorpion Coq
Nombre de messages : 852
Age : 36
Localisation : Present Day... Present Time...
Loisirs : Lire de la fantasy, écouter du rock, cinéma, BD/manga...
Date d'inscription : 16/05/2011

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Lun 19 Mar 2012 - 13:29

Andre Ovredal
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elbakin.net/
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Lun 19 Mar 2012 - 14:20

merci. connaissais pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Lun 19 Mar 2012 - 21:05

Green lantern


Résumé:

Dans un univers aussi vaste que mystérieux, une force aussi petite que puissante est en place depuis des siècles : des protecteurs de la paix et de la justice appelés Green Lantern Corps, une confrérie de guerriers qui a juré de maintenir l’ordre intergalactique, et dont chaque membre porte un anneau lui conférant des super-pouvoirs. Mais quand un ennemi du nom de Parallax menace de rompre l’équilibre entre les forces de l’univers, leur destin et celui de la Terre repose sur leur dernière recrue, le premier humain jamais choisi : Hal Jordan.
Hal est un pilote d’essai talentueux et imprudent, mais les Green Lanterns ont un peu de respect pour les humains, qui n’ont jamais exploité les pouvoirs infinis de l’anneau auparavant. Hal est clairement la pièce manquante du puzzle et il possède, en plus de sa détermination et de sa volonté, une chose qu’aucun des autres membres n’a jamais eu : son humanité. Soutenu par son amour d’enfance, le pilote Carol Ferris, Hal doit rapidement maîtriser ses nouveaux pouvoirs et vaincre ses peur, pour prouver qu’il n’est pas que la clé pour vaincre Parallax… mais peut-être le plus grand Green Lantern de tous les temps.

Avis:

Massacré par les critiques presse, il me tardait de voir ce que valait ce petit Green Lantern. Bon, je n'ai jamais lu un seul comics se rapportant à la lanterne verte et donc il est impossible pour moi de faire le parallèle entre le support écrit et le support cinématographique. D'ailleurs, je pense que les trois quarts des critiques de presse n'ont jamais ouvert un comics de leur vie. Néanmoins, j'avais envie de découvrir ce film, de voir ce nouveau super-héros aux pouvoirs verts et de me faire une opinion dessus. Alors le film est-il bon? Ryan Reynolds en fait-il des tonnes comme d'habitude? (sauf dans Buried je vous l'accorde). Enfin, le scénario tient-il la route ou avons-nous droit encore une fois à un film blockbuster pour adolescents attardés se masturbant devant Elektra et jouissant devant le visage de Nicolas Cage dans Ghost Rider?

Le scénario de Green Lantern est très simple à suivre. Comme tout blockbuster qui se respecte, le film enchaîne rapidement les scène d'action pour ne pas ennuyer le débile qui sommeille en chacun de nous. Pour la petite histoire, on va suivre tout d'abord les aventures d'Abin-Sur membre des green lantern. Il va découvrir et se faire buter par Parallax, une entité brumeuse qui dévore les gens à cause de leur peur. Abin-Sur s'écrase sur Terre et Hal Jordan, pilote de chasse têtu et tête brûlée va se faire attirer par l'anneau. Il a été choisi pour remplacer Abin-Sur. Il va alors devoir apprendre à maîtriser ses pouvoirs pour vaincre Parallax et pour protéger la Terre du Docteur Hammond, transformé en monstre par Parallax. Rien de bien neuf dans le sillon des films de super-héros. On prend un mec un peu gamin et faisant pleins de conneries, histoire que les jeunes s'identifient à ce héros, puis on met un méchant très méchant cachant un secret et enfin, on met une bombe anatomique qui va tomber amoureuse du héros parce que ce dernier la sauve de la mort ou d'un danger. Bref, on dirait le premier Spider-man, ou encore Ghost Rider. Ici, pas de tentative pour assombrir le personnage comme l'a fait Nolan pour Batman. On reste dans du classique et va mettre en avant l'humanité du héros, et donc ses faiblesses et ses doutes. Malheureusement, tout cela est assez grossier, avec un soleil se couchant à l'horizon et la nana de rêve à coté. Malgré tout, on peut s'attacher à Hal Jordan pour diverses raisons. Ses défauts bien évidemment, ou encore sa grande gueule, mais on peut aussi l'apprécier pour sa ténacité et sa volonté de tenir. Bon, en même temps, le film étant destiné à des djeuns, il fallait véhiculer un message tout beau tout propre qui sent bon la vertu et la valeur universelle.


Quoi! Si je mets l'anneau à ma bite, elle a aussi des supers pouvoirs!

Au niveau du casting, on retrouve une belle palette d'acteurs contemporains et un qui a de la bouteille et qui semble s'être perdu dans le film. Pour ce dernier, je parle bien entendu de Tim Robbins, qui joue un sénateur corrompu et qui semble en totale roue libre. Pas crédible pour deux sous, il reste vraiment médiocre dans cet exercice. En héros vert, on retrouve Ryan Reynolds, acteur bankable du moment, et il faut dire que le choix est plutôt judicieux. En effet, il ressemble assez au Hal Jordan du comics et il joue assez bien le type écervelé mais ayant une conscience. Bon, le seul problème, c'est qu'à chaque qu'il se met devant l'écran, on pense qu'il va faire un strip-tease et qu'il va se toucher, histoire de faire mouiller un maximum de nanas. On retrouve aussi Blake Lively, la belle plante du film, qui reste aussi inutile que des frites dans un couscous, ou encore Mark Strong, en Sinestro, le gentil assez méchant en image de synthèse qui reste correct mais c'est tout. Par contre, Peter Sarsgaard est vraiment très convaincant en docteur torturé et maléfique et il le joue à merveille. Il tire d'ailleurs son épingle du jeu dans ce film. Qui dit film de super-héros, dit effets spéciaux à gogos. Au tout début du métrage, j'ai cru que j'étais dans un dessin animé. Non pas que c'était mal fait, mais tout est en image de synthèse. Alors oui, c'est plutôt bien foutu, mais ce n'est pas non plus hyper travaillé. La planète des green lantern est à peine montrée et ressemble à Asgard dans Thor, pour le reste, on a droit à une grotte avec le symbole du corps des Lantern. Le principal défaut vient du costume en image de synthèse et notamment du masque qui fait vraiment très flagrant et c'est dommage. Kilowog reste bien sympathique aussi. Alors évidemment, on ne s'ennuie pas devant le métrage, alternant scène de combat, scène de vol, scène d'apprentissage, tout cela est très rythmé mais reste malgré tout assez superficiel. Et la fin qui laisse présager une suite n'est pas très bien venue.

Au final, Green Lantern reste un film sympathique, décérébré et qui se laisse suivre sans grande autre prétention que celle de divertir. Film de super-héros classique, il propose des acteurs actuels qui sont dans l'air du temps, mais qui ne s'impose pas assez, à part Tim Robbins qui s'impose trop, des effets spéciaux réussis et originaux et une histoire simple. Bref, un film pour ados un peu débiles mais qui passe bien en soirée, quand on est fatigué du taf. Je ne sais pas ce qu'en pense les fanas du comics, mais pour une entrée en matière, c'est assez honnête et je reste persuadé que cela va booster les vente de livres. A voir pour les fans de super-héros et de blockbusters, les autres pourront facilement s'en passer.

Note: 13/20
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Mar 20 Mar 2012 - 13:51

ah, je voulais savoir! merci pour cette critique.

ma critique sur cette critique: en intro,il est primordial de rappeler qui est le metteur en scène et également l'acteur principal. moi qui connaissait pas Ryan Reynolds (pas vu Buried) j'ai hésité à comprendre s'il était l'acteur ou le réalisateur (cela arrive que certains ont la double casquette mais bon..)
déçu d'apprendre que Tim Robbins ait été mal dirigé.
le costume de Green Lantern est en image de synthèse? tu veux dire que les effets lumineux (etc) sont insérés en post prod?

il y a un film qui serait bon d'écrire la critique: The Green Hornet. j'ai connu la série TV Le frelon vert où la principal vedette était le chauffeur chinois qui conduisait aussi bien la caisse qu'il maniait le kung fu. logique: c'était Bruce Lee!
à savoir :
-Quentin Tarantino est un gros fan de ce film: il a même inséré le thème musicale dans le premier Kill Bill!
-j'ai aimé le film. Comme j'ai une mauvaise mémoire, je ne peux donc comparer pas comparer objectivement avec la 1ere version mais l'adaptation est bien meilleur quele Starky and Hutch ou encore A-Team (deux séries que j'affectionne et connais très bien)! en ce qui concerne le système d'arrêt du temps très classe : je parie ma derniere chemise; qu'elle a été inventé pour le film. mais cela reste crédible et reste determinant dans le scénario.
bref, celui qui ose le descendre goutera de ma blade... Smile

Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Jeu 22 Mar 2012 - 21:44

Cowboys et envahisseurs


Résumé:

Arizona, 1873. Un homme qui a perdu tout souvenir de son passé se retrouve à Absolution, petite ville austère perdue en plein désert. Le seul indice relatif à son histoire est un mystérieux bracelet qui enserre son poignet. Alors que la ville est sous l’emprise du terrible colonel Dolarhyde, les habitants d’Absolution vont être confrontés à une menace bien plus inquiétante, venue d’ailleurs...

Avis:

Fort de films à gros succès avec notamment les Iron Man, Jon Favreau, réalisateur et acteur à ses heures perdus se voit confier le projet ambitieux d'adapter à l'écran un comics pour le moins atypique. Car oui, cowboys et envahisseurs est à la base un comics né de l'imagination de Scott Mitchell Rosenberg. Alors on sait que mélanger les genres est à la mode en ce moment et on essaye pour tous les moyens de faire des films originaux qui sortent de l'ordinaire. Prenons par exemple le monde presque perdu, mélange raté de comédie SF et aventure préhistorique, ou encore le très bon Daybreakers, mélange d'horreur et d'anticipation. On peut donc avoir du très bon comme du très mauvais et c'est un pari risqué pour Jon Favreau. Mais finalement, qui ne tente rien n'a rien et on ne peut que saluer cette adaptation qui, pour une fois, ne sent pas le remake aseptisé à plein nez. Alors que faut ce film? Cowboys et science-fiction font -ils bon ménage?

Le scénario est assez simple dans son ensemble. Pour faire rapide, on commence le film avec un cowboy qui se réveille, visiblement amnésique avec un truc en métal accroché au poignet. Il va dézinguer trois malfrats assez facilement et se rendre dans une ville où il va apprendre qu'il est recherché mort ou vif. Alors que ça tourne à la merde pour lui, des objets volants bombarde la ville et kidnappe des habitants. Tous les villageois vont donc se réunir pour traquer ces bestioles et retrouver leurs familles. Pas de besoin de réfléchir plus longtemps pour voir qu'il s'agit d'un film assez familial, le genre de blockbuster assez burné mais pas trop pour qu'il soit tout public. D'un autre coté, avec un titre pareil, il fallait s'attendre à quelque chose de pas finaud. Ceci dit, le film garde tout de même certains codes du western, notamment avec les différents personnages et certaines confrontations qui avant de virer à la fusillade, se jouent en jeu de regard et en provocations. Bon, bien entendu, je pense que les fans de films de cowboys ont le poil qui se hérisse quand je dis cela, mais pour un profane comme moi dans ce domaine (il faut que je trouve la majorité des western bien trop long et pas assez passionnant, mais cela reste mon avis), c'est bien suffisant dans ce film. Par contre, on ressent très peu les questionnements des personnages, je veux dire par là, qu'il n'y a personne qui s'étonne de voir des êtres venus d'ailleurs avec une gueule de sauterelle, ou encore personne ne devient fou ou complètement apeuré par cette nouvelle menace aux armes destructives. Du coup, le coté psychologique du métrage n'est pas exploité au maximum et c'est bien dommage.


Meuuh, elle est nulle cette gourmette, il n'y a même pas mon prénom dessus!

Par contre, au niveau du casting, on a une bonne pléiade d'acteurs, mais comme chacun le sait, ce n'est pas cela qui fait un bon film! En héros costaud, beau gosse et amnésique, fallait bien qu'il ait un défaut, on a le nouveau James Bond, Daniel Craig. Non pas que je n'aime pas l'acteur, mais je le trouve trop inexpressif, à chaque fois que je vois un film avec lui, j'ai l'impression de voir un minotaure qui ne fait que foncer vers l'avant et défoncer tout ce qu'il y a en travers de son chemin. Déjà que dans les James Bond, ça ne le fait pas, alors imaginez un cowboy avec des aliens hyper violents. Pour l'accompagner dans son massacre, on a le très bon mais malheureusement vieillissant Harrison Ford, qui joue un cowboy voulant retrouver son fils. Assez investi dans son rôle, il reste assez crédible et ça fait plaisir de le voir. Comme dans tout blockbuster qui se respecte, il faut la bombasse de service, le sex-symbol du moment, la nana qui fait bander tous les mecs. Pour jouer ce rôle, il y a Olivia Wilde, numéro 13 de ce charmant docteur House (qui n'est pas Mickey Mouse). Alors, personnellement, je ne la trouve pas super canon, mais elle reste crédible dans son rôle jusqu'au milieu du film, où son rôle prend une importance autre et qui m'a un peu gêné. Pour finir dans le casting, on retrouvera l'excellent Sam Rockwell dans un mini rôle qui ne sert à rien, alors qu'il s'agit là d'un des meilleurs acteurs de sa génération. A quand un grand rôle pour ce type? Ah, et j'allais oublier Keith Carradine en shérif, acteur ayant incerné Frank Lundy dans Dexter et le mythique tueur Frank (ce prénom lui colle à la peau) dans esprits criminels, qui tient là aussi un rôle mineur mais sympathique. Bien évidemment, comme dans tout blockbuster qui se respecte, on a des effets spéciaux de folie, qui tiennent la route, sauf peut être celui où l'on voit Daniel Craig sauvait Olivia Wilde sur un vaisseau en plein vol. Les extraterrestres ont un design correct, mais je me demande encore comment une civilisation aussi violente peut être autant en avance technique sur notre temps, car on dirait une espèce primitive et agressive. Enfin, l'histoire du poignet en métal est assez sympathique bien que peu utilisé.

Au final, tout comme Green Lantern, cowboys et envahisseurs fait office de divertissement décérébré, qui n'apporte rien au genre mais qui prouve que les mélanges sont possibles et qu'avec les techniques actuelles, on peut faire vraiment tout ce que l'on souhaite. Ceci dit, je suis tout de même assez déçu devant la pauvreté scénaristique et le jeu d'acteur de Daniel Craig qui consiste à faire la gueule, souffler comme un buffle et tatanner du monstres gluants. Bref, un film pop-corn, explosif et bien gras. Ne cherchez pas une once de finesse, il n'y en a pas. Un film sympa, mais c'est bien tout...

Note: 12/20
Revenir en haut Aller en bas
Leviathan
Déprimologue autruchien
Déprimologue autruchien
avatar

Masculin
Capricorne Chèvre
Nombre de messages : 3653
Age : 38
Localisation : le cul entre deux chaises
Profession : procrastinateur
Loisirs : ça existe ?
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Ven 23 Mar 2012 - 10:07

Je te rejoints sur la plupart de tes avis concernant C&E
par contre, je mettrai à peine 7/20 ; j'ai eu l'impression d'un gros patchwork et si l'idée du mélange de ces genres est originale, la mise en scène est déplorable, la photo est vraiment à chier et le scénar' tient sur un timbre-poste

et gros Bémol sur Olivia Wilde : actrice-patate qui n'a de valeur ajoutée qu'avec sa jolie ptite gueule ; en d'autres termes, elle joue comme un pied et n'apporte rien à la pseudo-intrigue (alors qu'elle est sensée être le perso-noeud de l'intrigue) ;
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Ven 23 Mar 2012 - 14:27

je vous invite à lire ma (courte) critique quelques pages plus haut !
mais je vous évite cette peine en cliquant sur ce lien : !ici!! (vous pouvez pas le louper)

ton analyse AqME est très intéressante car elle apporte un autre regard sur le film de Jon Fevreau.
j'ai appris, en outre, qu'il est une adaptation d'un comics. Un point que je n'aurai pas du louper. Pour ma gouverne, j'avais écrite une courte critique à chaud, juste après avoir visionné la version longue. Il me faudrait visionner la courte histoire de voir les diffèrences et surtout un second regard.
Ce que m'apprend ta critique rejoint ma théorie: aucun commentaire ne peut-être catégoriquement objectif. Impossible. On peut aimer ou détester une œuvre pour diverses raisons, et ceci indépendamment de qualité de celle-ci. Il a le facteur goût à prendre en considération, les attentes non comblés du à une exigence exagérée.


Ainsi, pour ce cas, tu n'as aimé la prestation de Daniel Craig et préféré la première partie du rôle d'Olivia Wilde alors que ma part, c'est EXACTEMENT l'opposé!

le cas Daniel Craig : suite à l'annonce de cet acteur méconnu pour incarner l'agent tueur du MI6 (EME Aïe SIXE svp), j'ai crié comme les autres au scandale: aucun charisme sur affiche. Pourtant, le pitch était interressant: un reboot de la série avec le véritable premiers BOND écrit par Ian Flemming.
[Pour info, le romancier n'était pas chaud qu'un certain écossais incarne l'agent. Il aurait vu un acteur avec la gueule de David Niven pour cela (excellent dans le Cerveau de Gerard Oury). Et comble de l'ironie, qui incarnera plus tard la parodie de Casino Royale ? David Niven.]
Alors, je visionne ce film et paf! c'est la claque! bon sang, mais quel réalisme! Martin Campbell (qui a réalisé le masque de Zorro & co) nous sort un film nerveaux, soigné aux petits oignons. un des exemples flagrant du réalisme et la scène où Bond s'occupe de son premier contrat. le double O lui procure le droit de tuer. la cible, elle le sait. et ben, dans tous les navets, on a la cible qui raconte sa vie pendant un quart d'heure (15 mn,c'est long) avant d'être suriner. ici, elle n'a même pas le temps de finir SA PREMIERE PHRASE. n'oublions pas que Ian Flemming est un ex agent secret. Enfin, le film nous procure des phases chocs sans aucun gadget: la scène de pontage à la MC Gvyer reste crédible. Enfin, le climax du film s'achève par 'MY NAME IS BOND' où Daniel campe un agent tueur 100% classe. et la chanson de Chris Cornell,You know my name achève ce chef d'oeuvre. cela faisait bien longtemps que l'on avait un aussi titre aussi cool pour un Bond. faut dire que deux distributeurs concurrents se partagent la licence..


le cas Olivia Wilde:
suffit de lire ma critique!

je n'avais pas noté le film. je lui colle un 16/20. sans l'ombre d'une hésitation.
et un ZERO pointé au distributeur du film qui a osé craché dessus car le succès n'avait pas été au rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Ven 23 Mar 2012 - 15:03

moi j'avais trouvé le film sympa et j'aurai mis 13 ou 14 / 20

la première partie m'a bien plu, ensuite dès que l'assaut sur le vaisseau alien commence ca perd en intensité

_________________
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Ven 23 Mar 2012 - 16:20

Requiem a écrit:
moi j'avais trouvé le film sympa et j'aurai mis 13 ou 14 / 20

la première partie m'a bien plu, ensuite dès que l'assaut sur le vaisseau alien commence ca perd en intensité
ah bon? tu attendais quoi exactement de cette confrontation? plus d'émotion ? plus de réalisme? cela m'interresse
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Ven 23 Mar 2012 - 17:09

disons qu'on s'embourbe un peu dans une confrontation hommes/aliens vu et revu dans des dizaines d'autres films et que ca n'apporte malheureusement rien de plus

_________________
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Ven 23 Mar 2012 - 17:21

Requiem a écrit:
disons qu'on s'embourbe un peu dans une confrontation hommes/aliens vu et revu dans des dizaines d'autres films et que ca n'apporte malheureusement rien de plus
je vois: en fait, ce n'est pas la mise en scène mais l'histoire elle même qui t'a déplu. merci. cette nuance était très importante

personne n'est chaud pour critiquer The Green Hornet?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Sam 24 Mar 2012 - 21:07

Entretien avec un vampire


Résumé:

San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s'entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l'allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l'aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.

Avis:

Dans le cinéma de genre, il y a beaucoup de films sur des mythes très connus. On a des films sur les zombies, des films sur Frankenstein, des films sur les légendes urbaines, des films sur les fantômes, bref, en général, chaque mythe est presque devenu un genre à part. Mais le genre le plus étendu est très certainement celui des vampires, dans ce genre là, il y a des films qui ont marqué les époques au milieu de navets sans profondeur. Par exemple, Dracula de Coppola est pour moi l'un des meilleurs films de vampires, je trouve que c'est celui qui a redonné un coup de fouet aux vampires, présentant un Dracula tyrannique, monstrueux et machiavélique. Un autre film a marqué toute une génération et c'est Entretien avec un vampire. Le crétin qui est en moi n'avait pas encore vu ce film, mais c'est maintenant une chose faite. Mais le film est-il, pour ma part, aussi réussi que Dracula? Les vampires d'Anne Rice, l'écrivain des livres, sont-ils ceux auxquels je m'attendais?

Avant de commencer toute critique sur ce film, je dois avouer que je n'ai pas lu le livre de Anne Rice, pourtant je le possède, mais j'ai quelques frayeurs quant au style. Néanmoins, cela ne m'empêche pas de me faire une opinion de l'objet cinématographique. Le scénario est assez ingénieux, car il pose dès le débuts du film des questions sur la vie de Louis, le premier vampire que l'on voit. En effet, il va raconter sa vie à un journaliste et ce dernier pense avoir le scoop du siècle. A partir de là, on va partir en Louisiane, et Louis, le vampire incarné par Brad Pitt va raconter sa rencontre avec Lestat, son géniteur puis d'autres vampires à la mort de ce dernier. On devine très rapidement que le film ne va pas faire dans l'action, et que plutôt que d'enchaîner de la castagne à tout et des cambrioles le long des murs, Neil Jordan, le réalisateur, va essayer d'instaurer une ambiance lourde, lente et pseudo sensuelle. Personnellement, c'est tout à fait le genre d'ambiance qui me casse les roustons. Pour moi, le vampire est un être maléfique, démoniaque, cela ne l'empêche pas d'être raffiné, mais bordel, qu'il soit un tantinet plus méchant. Hormis Lestat, je suis vraiment resté sur ma faim. Je sais bien que la volonté ici est de mettre en avant la dualité entre Louis et Lestat. Je sais bien que la volonté est de faire quelque chose de gothique et de brumeux, mais là où Victor Fleming réussit dans Dr Jekyll et Mr Hyde, je trouve que Neil Jordan reste dans une superficialité désagréable. Alors oui, c'est beau, oui il y a des scènes marquantes, je pense notamment au théâtre des vampires, scène franchement géniale, mais j'ai trouvé tout le reste trop long.


Comment ça j'ai une gueule de pedzouille?

Au niveau du casting, on a droit à du beau monde, notamment avec un trio de tête particulièrement efficace. Tom Cruise incarne Lestat, le vampire pas sympathique, qui profite de sa nature et ne pense qu'à s'amuser et se nourrir en tuant. Il est très bon dans son personnage et le joue à merveille, même si parfois j'ai trouvé qu'il cabotinait un peu, surtout sur la fin. Brad Pitt quant à lui, incarne Louis, le gentil vampire qui subit plus sa métamorphose qu'autre chose et qui refuse de tuer des gens pour se nourrir. Alors lui, qu'est-ce qu'il m'a brouté durant tout le film! Brad Pitt le joue bien, ce n'est pas là le problème, c'est que son personnage, avec ses réflexions métaphysiques, ses questionnements insipides et surtout son auto-apitoiement, est juste insupportable à la longue. Surtout qu'à part buter pour boire, il peut profiter de sa vie et baiser à tout va pour l'éternité, c'est pas le pied ça! Alors arrête de te prendre la tête! Enfin, on a Kristen Dunst, encore jeune à l'époque, qui tient un rôle intéressant et qui reste totalement bluffante. Plutôt que de jouer sur de la pitié, elle va petit à petit péter un câble à cause de sa difformité qui l'empêche de grandir et d'avoir les mêmes plaisir de les adultes (comme celui de la chair par exemple). Elle reste le personnage le plus charismatique et montre tout son talent d'actrice. Après, on a Antonio Banderas, dans le rôle d'Armand, le vampire français qui reste sympathique mais sans plus. Ah et j'oubliais Christian Slater, le journaliste du début et que l'on ne voit que quelques minutes. Le film ne possède pas beaucoup d'effets spéciaux, mais ceux qui sont présents restent de bon acabit. Le final, dans le théâtre est très sympathique et on se demande pourquoi il n'y a pas plus de scènes comme cela dans tout le film. Enfin, la toute toute fin reste moyenne, avec une révélation de Louis à Lestat assez débile sur la lumière artificielle. Le père Lestat se prend des rayons dans la gueule et il ne remarque même pas que cela ne le brûle pas?

Au final, entretien avec un vampire reste un film sympathique, mais il ne correspond pas à la vision des vampires que j'ai. J'ai presque envie de dire que ce film est trop féminin, trop sensuelle et que cela ne me convient pas pour une créature qui doit être fourbe, démoniaque et discrète. Si l'histoire peut être sympathique, les personnages qui nous sont desservis peine à convaincre, notamment Louis, aussi chiant qu'un épisode de Derrick. Bref, je comprends que l'on puisse apprécier et même adorer ce film, mais pour ma part, je n'ai pas été embarqué plus que ça. Pour le coup, le Dracula de Coppola me semble bien plus génial et surtout montre un vampire plus infernal que ce Lestat. On est bien loin de 30 jours de nuit, une nuit en enfer ou encore Vampires de Carpenter. Alors maintenant, je suis prêt à affronter les foudres des fans, mais je répète que cet avis est personnel, et puis quand je lirai le livre, je donnerai peut être une deuxième chance au métrage.

Note: 12/20
Revenir en haut Aller en bas
syphil
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Chèvre
Nombre de messages : 790
Age : 38
Localisation : Centre
Profession : I'm a knight duh !
Date d'inscription : 26/12/2011

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Sam 24 Mar 2012 - 21:37

Je souscris totalement à ton analyse ! Louis a ce côté naze de vieil emasculé passif qui refuse de tuer/mordre, j'avais trouvé que les scènes où Armand lui lance des tirades solennelles avec un regard genre "bouffe-moi le fion" étaient vraiment ridicules.
Revenir en haut Aller en bas
SquallLion
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 3804
Age : 46
Localisation : à la taverne, au comptoir
Profession : chasseur de dragons
Loisirs : pourfendre les malandrins, chasser les donzelles
Date d'inscription : 31/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   Dim 25 Mar 2012 - 1:13

+1!
ce film est bien réalisé.
mais qu'est ce qu'il est soulant!
je prefere (Vampire, vous avez dit vampire?)Fright Night de Tom Holland.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/squallLion59
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FILMS FANTASTIQUES   

Revenir en haut Aller en bas
 
FILMS FANTASTIQUES
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» BIFFF (Festival du film fantastique de Bruxelles)
» [Fantastique/Épouvante] Le labyrinthe de Pan de G. Del Toro
» FILMS FANTASTIQUES
» Classement Mad Movies des meilleurs et pires films de 2007
» Les films sur la guerre du Vietnam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Cinéma / Tv-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com