La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'Île des Ombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: L'Île des Ombres   Mer 4 Jan 2012 - 18:34

Lien Littéraction

critiques


Comme promis, voici mon feedback!

Attention aux éventuels spoils.

Quand Aragorn sort une avh, je suis comme une pucelle allant voir un concert de Justin Bieber, je trépigne d'impatience. Pourquoi? Tout simplement que toutes ses avh's traitent du survival-horror et tout le monde sait combien j'aime ce genre d'ambiance.
De plus, je possède Alone in the Dark 4 dont s'est inspirée son avh, autre bon point. J'avais déjà fini le jeu il y a fort longtemps et récemment, j'ai retenté l'aventure mais j'ai arrêté assez vite: en effet, j'en avais marre d'utiliser un chargeur complet pour buter une bestiole, et le gros monstre de la bibliothèque a fini d'achever ce qui me restait de motivations. Mais trêve de bavardages, passons au concret!

Histoire:
Bon, l'histoire est tirée du scénario d'Alone in the Dark 4, donc rien d'original. Néanmoins, il me semble que Aragorn ne s'est pas contenté de faire du copie-coller, il a su adapter l'histoire à sa sauce. Tu as ajouté quelques lieux (la Chapelle) et tu as modifié un peu le dénouvement de l'histoire, non?

Règles:
Les règles sont simples car tirées des DF, elles sont donc faciles à utiliser, ce qui m'a beaucoup arrangé puisque je voulais me plonger le plus vite dans cette aventure. Je trouve donc que c'est une bonne chose. L'idée de la santé mentale est très bonne, ainsi que les différentes difficultés des testes élaborées par Fitz. D'ailleurs, il n'est pas impossible que je les utiliserai, avec son accord, pour une prochaine avh.

Jouabilité:
Si le début est un peu linéaire, je trouve la jouabilité très bonne puisqu'il est possible d'emprunter plusieurs itinéraires et de découvrir à chaque fois quelque chose de nouveau.
Par contre, j'aurais quand même préféré m'aider d'un plan car il ne m'a pas toujours été évident de me retrouver dans ce manoir avec tous ces portes et tous ces couloirs, même si ta description des lieux était plutôt bonne.
Je suis sûr qu'il existe sur Internet un plan de ce manoir, non?

Difficulté:
Difficile n'est peut-être pas le terme le plus approprié, je dirais surtout que cette avh présente un certain challenge.
Pourquoi je dis ça? Tout simplement qu'à ma première tentative, il ne m'a manqué qu'une seule statuette (sur 7), ce qui, je trouve, est plutôt pas mal pour un premier coup d'essai.
De plus, il n'y a pas de combats. Certes, nos points de résistance et notre santé mentale descendent à la vitesse grand V, mais si au départ notre total de résistance est élevé, je pense qu'il est très dur d'arriver à zéro. A mon avis, je pense que cette avh est faisable en deux tentatives.

Ambiance:
Nous voilà au point fort de cette avh: son ambiance. En ce qui concerne les ambiances glauques et horrifiques, Aragorn connait son sujet, et ça se sent. Lisez son avh seul et tard le soir et je peux vous assurer que l'effet est garantie. Du moins, surtout au début, avant l'arrivée du manoir et dans le manoir lui-même, ensuite, passé ça, j'ai trouvé l'ambiance un peu moins réussi.
J'vous raconte pas comme on flippe quand on voit notre raison diminuer de plus en plus, du coup, on hésite à entrer dans certaines pièces.
Mais franchement, c'est quand même la classe de pouvoir se lire des livres-jeux de ce genre-là. Heureusement qu'Aragorn est là! Surtout, ne change pas une recette qui gagne, mon ami.

Style écrit:
Aragorn a choppé un joli coup de crayon. J'aime bien son style qui est très bien adapté au survival-horror. Certes, on échappe pas à quelques tournures de phrases un peu étranges mais la langue française n'est pas toujours évidente à maitriser. Mais en tout cas, sache que j'ai eu beaucoup de plaisir à te lire.

Personnages:
Il n'y a pas beaucoup de personnages mais en général, tu t'en es bien sortie. Aline est charismatique et j'ai le souvenir qu'elle se rapproche beaucoup du jeu. En tout cas, j'ai apprécié chacun des dialogues avec elle. L'indien tu l'as fait comme il est dans le jeu: énigmatique. J'ai moins de souvenir d'Obed et d'Alan mais ils font des méchants plutôt crédibles. Par contre, j'ai été déçu de Carnby. A mon sens, tu l'as fait un peu trop peureux. D'après mes souvenirs, ce personnage est habitué aux phénomènes paranormaux et s'adapte à toutes les situations. Là, dès qu'il voit une ombre, il se met à trembler comme une feuille. Bref, un brin trop pétochard ce Carnby.

Faits marquants/meilleurs passages:
J'ai retenu plusieurs passages, notamment dans le caveau du cimetierre où nous avons la possibilité d'ouvrir des cercueils. A chaque fois, je m'attendais au pire! Un autre moment qui m'a fait flipper, c'est quand on pénètre dans une pièce dans lequel on apercevoit des ombres qui s'avancent et qui disparaissent dès que la lumière s'allume. Effets garantis! La petite scène dans la masure aussi est bien sympa, surtout quand on retourne sur nos pas après avoir entendu le coup de feu, mais le meilleur moment reste la traversée du tunnel immergé ou j'ai bien tripé. Scène franchement réussie.

Divers:
Rien à rajouter dans les divers car tout m'a été clair.

Verdict:
J'ai passé un très bon moment à suivre les pérégrinations d'Edward Carnby. J'étais vraiment à fond dedans, il n'y a qu'à la fin, dès qu'on rentre dans le fort, ou le souffle retombe un peu. Tu as bien maitrisé ton sujet: l'ambiance est bonne, les personnages intéressants (même si je regrette la personnalité de Carnby), du suspens, de bonnes scènes, bref, du bon boulot. Ton avh aura des points de ma part, Aragorn, je puis te l'assurer.
J'espère que mon feedback t'aura aidé et t'aura fait plaisir.
Bon, je te laisse, j'ai l'avh d'Outremer qui sonne à la porte.

Jin
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2901
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: L'Île des Ombres   Mer 4 Jan 2012 - 20:17

Je copie-colle la réponse faite sur RV 1 :

Merci pour ce feedback Jin ! Je vais y répondre en suivant tes différentes catégories pour plus de clarté. Quelques SPOIL aussi dans mes réponses donc.

Histoire : la chapelle se trouve déjà dans le jeu en fait, je n'ai pas inventé de lieu. En revanche j'ai modifié la fin, zappant le passage dans le Monde des Ténèbres en le remplaçant par l'affrontement direct contre Alan, et surtout le fait qu'il n'y ait aucun monstre visible. Globalement je voulais créer une AVH oscillant en permanence entre réalisme et fantastique, j'espère y avoir à peu près réussi.

Jouabilité : en fait non, impossible de trouver le plan du manoir sur le net. Je me doute que cette absence doit être un peu gênante par moment, d'autant que je trouve que je suis très mauvais dans les descriptions de couloirs. Mais je voulais proposer autre chose que les deux RE et un plan me semble très casseur d'ambiance pour une AVH horrifique. (pour un survival horror ça passe mieux)

Difficulté : moi qui pensais mon AVH difficile, visiblement je me suis trompé vu ton feedback et celui de Fitz, ce qui n'est pas plus mal du reste. Degotter 6 statuettes en un essai est quand même une performance, surtout qu'elles ne se trouvent pas toutes au même endroit que dans le jeu.

Ambiance : je suis très content que tu l'aies trouvé bonne, c'était mon objectif prioritaire sur cette AVH. Il est vrai qu'elle est un peu moins prenante en sortant du manoir mais ça me semble plus difficile à mettre en place en extérieur qu'en intérieur.

Personnages : pour Carnby c'était voulu, le perso du jeu est un spécialiste des phénomènes étranges alors que celui de l'AVH est juste un détective privé classique. Cela correspond à ma vision d'une AVH d'ambiance et non vraiment fantastique.

Globalement je suis content que tu aies passé un bon moment et surtout très heureux que les feedbacks reçus jusqu'à maintenant apprécient le choix d'avoir supprimé tout les combats, je n'étais pas certain du tout de mon coup.
Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: L'Île des Ombres   Mer 4 Jan 2012 - 21:37

Merci pour ces propositions, Roi du Gondor.
J'espère que mon feedback aura donné envie aux autres forumeurs de lire cette avh (je pense notamment à Requiem et AqME qui adorent ce genre d'ambiance).
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: L'Île des Ombres   Mer 4 Jan 2012 - 23:08

c'est vrai qu'en lisant l'avis de Sombri c'est très tentant, si seulement j'avais un peu plus de tmeps pour m'y mettre...j'aimerai lire "instinct de chasseur", "retour à griseguilde" "quête du Graal" de vador59, "1930" de sunk et celle-ci maintenant

_________________

Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1160
Age : 38
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: L'Île des Ombres   Ven 17 Fév 2012 - 7:33

Bon, dans le retard des avh’s à lire avant la fin du concours, je viens de terminer la tienne Aragorn.
J’ai aimé !
Je vais essayer de te donner un critique globale avant d’entamer le point par point.
Tout d’abord j’ai apprécié l’image d’intro qui met tout de suite dans l’ambiance, on sent que cette île des Ombres nous réserve son lot de moments angoissants, de rencontres terrifiantes et nombre de mystères. rien qu’à la photo de couverture, on plonge (!) dans l’angoisse (d’ailleurs d’où elle vient cette photo ?!).

Pour info, j’ai Alone in the dark — a new Nightmare, sur Ps1, j’avais commencé à y jouer avant que mes enfants naissent et depuis je n’ai plus touché la play. Avec ton avh, je crois que je vais devoir repartir sur Shadow Island, histoire de vérifier quelques trucs.
Car il semble que toute ton avh repose sur la trame scénaristique d’un jeu. En soi c’est n’est pas une mauvaise chose, au contraire, mais je ne sais jamais ce qui est de toi et ce qui ne l’est pas. Et ça, en terme de jugement, ça peut te servir comme te desservir. Si tu emploies une séquence scénaristique un peu téléphonée ou mal à propos et qu’elle est issue du jeu, tu vas te faire « descendre » à tort. D’un autre côté, si tu es encensé pour quelque chose qui n’est pas de toi, c’est un peu de l’imposture !
Je tiens à préciser que je ne juge pas là-dessus, je te le dis, simplement. c’est toujours délicat de juger l’œuvre de quelqu’un lorsque c’est déjà l’œuvre de quelqu’un d’autre (j’avais eu ce même problème avec La légende de Namin le Gnome, issue de l’univers de Terry Pratchett, je ne savais jamais s’il fallait crier au génie (l’avh) ou au scandale (l’avh pompée sur l’oeuvre originale).
Dans l’absolu, j’ai fait comme pour Ronron et Namin le gnome, je juge sur l’ensemble en imaginant que tu es le seul « créateur » de l’avh.

Pour info, voilà ce que j’ai écrit à Ronron il y a un an :
« Pour conclure je dirais que si l'avh était sortie "intégralement" de ta tête, j'aurais crié au chef d'oeuvre, étant donné que tu as pris comme modèle une oeuvre existante (ce qui n'est pas un défaut, ce n'est pas ce que je dis), il est difficile de savoir si on te juge ou si l'on juge Pratchett, presque j'aurais préférais que tu "caches" vicieusement l'origine de ton aventure !

Alors les paramètres pour débuter :
21 points de résistance, je me chope un 12 en habileté et un 7 en chance, je passe en H 11 et Ch 8 histoire d’équilibrer un peu. Je me vois attribué d’un calibre à double barillet et d’une lampe torche. Le parfait kit de survie pour stresser et généralement ne pas survivre en milieu hostile. Un peu comme Silent Hill, le jeu, sur Ps1…
Le paragraphe d’introduction m’a beaucoup plu en terme d’écriture : un joli flashback dans le passé des Morton, je voyais une aura floutée autour de la scène comme une scène filmée par un Balaguero ou un Plaza…
La séquence qui annonce l’avh et la description de l’appart' de Carnby m’a bien plu aussi, tout y est jusqu’aux pizzas tristement célèbres dans les vies de flics célibataires endurcis !
La façon dont est emmenée la mission de Carnby est bien foutue, les dialogues sont classiques mais demeurent efficaces et percutants, l’introduction d’Aline (!) est classique mais on reste dans du bon cinoche de flic américain. J’ai même pensé à Mulder rencontrant Scully ! C’est dire !
La suite dans l’avion est joliment écrite aussi, tu sais très bien faire monter la pression, les péripéties qui suivent et sans spoiler m’ont fait penser à l’intro du film « Seul au Monde » avec Tom Hanks
Spoiler:
 
Nous arrivons donc sur Shadow Island et commence alors une aventure étrange, inquiétante, mystérieuse pour ne pas dire glauque. Tous les clichés utiles aux films d’horreurs, fantastiques et d’épouvante sont là, mais il fallait qu’ils soient là ! C’est con mais c’est vrai, pourquoi réinventer le genre lorsque tous les ingrédients sont là pour concocter un bon plat ? Tu as visé juste dans le ton employé, dans la lenteur du récit par moments, l’accélération en d’autres endroits. J’ai noté un effort considérable dans le vocabulaire inhérent à ce genre (littéraire ou cinématographique) : c’est tout bonnement incroyable !
Tout le dictionnaire des mots « à climats » y est utilisé : Lugubre, vent glacial, orage, brouillard collant, marécage, pourrissant, cadavre, putréfaction, froid, sombre, nuit… Je ne les note pas tous mais y’a le compte ! Je suis mort vers la fin car il m’a manqué un objet « pointu »… J’ai triché, je suis revenu en arrière, et cet objet m’a toujours fait défaut, alors j’ai triché à nouveau en disant que j’avais l’objet et j’ai atteint le 400. C’est beau le 400 !
Je n’ai pas fini en piteux état après deux morts, il me restait 16 points de résistance et 16 points de raison. par contre 4 points de chance… donc dans la globalité l’avh est de très bonne facture en plus d’être équilibrée niveau jeu.

Je vais entamer la critique point par point quitte à redire certains trucs vus plus haut :

J’ai pas aimé Evil or Very Mad

– L’idée même de sortir une avh sans préciser si tu as adapté le jeu, tu t’en es inspiré ou tu as carrément ouvert une autre piste scénaristique dans l’histoire existante. J’aurais bien aimé savoir lorsque des références étaient faites (surtout lors de certaines séquences hallucinantes de terreur) si ces passages étaient tiens ou pas. Je t’accorde l’écriture qui, à mon goût, est maîtrisée et fluide. après tout un livre se juge aussi par le style de l’auteur ! Mais ce petit bémol m’a un peu… frustré. Je crois que c’est le bon mot.

– Et les combats ?? Putain j’ai un colt double barillet qui n’attend qu’une chose c’est de fumer et toi tu m’esquives les combats ?! Mais tu as perdu la raison (trop longtemps resté sur Shadow Island en repérage ou quoi ?!) ? Je m’attendais à buter quelque bestioles répugnantes, dégoulinantes, purulentes mais que nenni ! Bon tant pis, c’est ton choix, je le respecte et je reviendrais là-dessus, plus bas, dans la section « j’ai aimé ».

– L’exploration du manoir résumé en une vaste liste de gauche-droite-au fond-en haut- en bas. J’ai même essayé de voir si tu n’avais pas rentré le code Sega de Sonic Haut-Bas-Gauche-Droite ! non je déconne gentiment, mais c’est toujours un peu lassant car trop répétitif les choix résumé à des directions. Pourquoi ne pas insister sur un description des lieux à visiter ?
« Une porte sombre, au bois usé, à la poignée noire vous attend au bout du couloir. su votre droite, une voûte s’ouvre sur une porte richement ouvragée : de nombreux animaux sont sculptés sur les chapeaux-de-gendarmes et la poignée, elle-même est une poignée forgée représentant une lange de serpent torsadée. Pour la porte massive et sombre, rendez-vous au X, pour la porte décorée, rdv au Y. C’est un exemple tout con, mais avec le style que tu as su utilisé, tu aurais pu rendre le manoir des Morton encore plus sinistre, j’en suis sûr, si tu avais utilisé la description généreuse…

– un bug je crois, que j’ai relevé mais bien mineur sur 400 § : au 213 la vieille me file une clé grosse et dorée. Au 9 elle est devenue petite et en argent ! Alors soit je devais vraiment posséder un clé argent et j’ai triché involontairement, soit il y a un bug. Pour éviter cela, tu aurais du annoter chaque clé, si il y en a deux (clé or noté X, cl é argent noté Y)

Voilà à peu près tous les points qui m’ont déplu.

J’ai aimé Twisted Evil

– L’ensemble de l’avh car j’adore les histoires sombres, stressantes et inquiétantes. Et là pour le coup c’est le grand plongeon vers les abysses dans un style écrit et visuel (c’est fort ça écrit et visuel ?!) proche de Hitchcock, proche aussi de Tim Burton époque « Sleepy hollow », proche aussi des vieux films de la Hammer « gothiques à souhait ». Donc finalement tu rassemble tout ça dans une grande peinture romantique, torturée, lugubre mais belle en même temps. Si ça c’est pas la preuve que j’ai aimé !

– Je ne reviendrais pas sur le flashback de l’enfance Morton, ni sur la présentation d’Edward, ni sur l’introduction d’Aline (décidément, deux fois que je l’introduit, Aline…). J’ai aimé, on a en parlé plus haut.

– La séquence d’exploration de la forêt au début de l’avh est flippante, voilà tu voulais nous faire flipper, c’est réussi ! Putain cette ambiance de merde, j’avais le doigt sur la détente de mon colt (même si tu ne le propose pas, je l’avais quand même !), j’étais prêt à dézinguer le premier truc qui serait passé devant moi. Et cette masure , c’est quoi cette crypte pourrie qui s’invite dans mon cauchemar sans y être invitée ?! Pas cool Aragorn, Sunkmanitu tremble de tout ses poils. Et je pense à Aline qui a fini je ne sais où sur l’ïle, putain et dire que je l’ai même pas croquée dans l’avion, avant de plonger, quel con, je fais !

– Et on enchaîne avec le manoir, le marais, l’église et le fort, je passe les détails pour ne pas spoiler les gens qui ne l’ont pas lue, ton avh, mais la séquence à demi-immergé dans le marais-labyrinthe est énorme. Je pense que l’eau croupie doit maintenant contenir de l’urine à moi…

– Le choix délibéré de ne pas mettre de combats est en fait très risqué mais il a produit un effet sur moi plutôt agréable : en fait à chaque paragraphe, j’avais peur de rencontrer une saloperie de l’ombre, un zombie pourri ou autre, et à chaque paragraphe pas de monstre ! En fait à chaque paragraphe, je flippais qu’une créature n’arrive au prochain paragraphe, et elle n’arrivait jamais, ce qui fait que j’avais le sentiment que ça allait sortir au moment où je m’y attendrais le moins. Effet de stress progressif garanti, sur moi en tout cas.

– La vieille femme je l’ai pas trop aimé (fondue c’te vieille bique ?!) mais j’ai aimé la scène (flippante comme toutes le scènes d’épouvante avec des vieilles dames cf Shining scène salle de bain…). J’ai même pensé à Psychose à un moment donné…

– Belle séquence aussi l’apparition d’Edenshaw en haut des marches. Très Bela Lugosi ou Christopher Lee dans un manoir roumain… effet intégré à merveille. Manquait plus que la caméra et on tournait !

– Le rituel est sa description au § 353 sont très riches en détails. Sale rituel mais effet stylistique garanti…

Vu le nombre de paragraphes parcourus et le nombre de paragraphes total, je pense qu’il y aura une relecture dans quelque temps.
Pour finir et conclure ce feedback, je dois avouer que je suis tombé sous le charme du climat, de l’atmosphère que tu a réussi à dégager de cette histoire. Tu maîtrises le temps narratif, les descriptions visuelles et tu plonge le lecteur dans un bon moment de peur intense.
Rien que pour ça ça vaut le coup d’être lu, pardon vécu…
après où sont tes propres références, où sont celles du jeu ? Je rebranches ma play et je vais manger Alone 4, j’aurais les réponses à mes questions !

Félicitations et merci encore pour cet effrayant moment. Sunk Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Île des Ombres   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Île des Ombres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 3: Piège au Royaume des Ombres
» (Collection) Ombres errantes
» Ombres
» Robert Michel - Hors-Destin - L'Agent des Ombres tome 4
» Noirez Jérôme - Le chemin des ombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Aventures dont Vous êtes le Héros :: Les AVH-
Sauter vers:  
© phpBB | Signaler un abus