La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Du sang sous les vignes

Aller en bas 
AuteurMessage
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1168
Age : 39
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Du sang sous les vignes   Ven 17 Fév 2012 - 7:37

Lien Littéraction


Bon alors j'essaie de rattraper le retard de mes lectures pour le yaz 2011, et "Du sang sous les vignes" est la dernière avh vécue. Et quelle aventure !

En essayant de regrouper mes notes prises au fil de la lecture, je vais comme d'habitude commencer par les points que je n'ai pas aimé :

J'ai pas aimé Evil or Very Mad

- Peu de choses en fait, en commençant dans l'ordre de la lecture, un truc qui m'a mis les nerfs d'entrée, mais alors d'entrée c'est le hasard qui détermine notre équipement de base.
Deux choses :
1/ J'ai choisi des compétences qui du coup n'avaient pas grand chose à voir avec l'équipement que l'on ma donné,
2/ Le hasard m'a emboucané tout au long de l'aventure. Les dés m'ont été défavorables mais comme jamais durant une avh !. Ça n'a pas loupé avec l'équipement ! Grrrr...
Pour l'équipement j'aurais plus vu un truc du style six "packs" dont un à choisir (bien sûr j'imagine que c'est pour ajouter un peu de difficulté à la chose que tu as choisi ce mode de distribution, ou alors était-ce comme ça dans le JDR d'origine ?)

- Les règles m'ont parues compliqués à intégrer au départ, et finalement elles sont plutôt fluides, mais pour un néophyte en LDVELH ou JDR, ces règles peuvent rebuter devant le "trop d'infos" envoyées dès le départ.

- Dans la cité de Vertmont, lorsque que le scribe
Spoiler:
 

- Dernier point qui m'a un peu laissé perplexe : l'exploration du sanctuaire Alrys, dans sa première partie est à mon goût un poil trop linéaire. L'équipe se suit, et chacun espère que les pièges vont tomber sur la couenne du suivant ou du prédécesseur. Les choix logiques et ayant une réelle incidence sur notre parcours arrivent un poil tard dans l'exploration, mais ce n'est vraiment qu'un défaut mineur qui a tendance à casser le rythme – ou plutôt à lui faire prendre sa vitesse haletante trop tard. Bon je fais la fine bouche mais lorsque on est pris dans ton aventure on n'a pas envie de la voir ralentir, et surtout pas à ce moment !

J'ai aimé Twisted Evil

- Pour les stats voici mon profil en début d’aventure :
Physique : 9
Habileté : 7
Sociabilité : 7
Intelligence : 4 (ben ouais, une bourrique quoi…)
Points de vie : 17

Après modifs je passe à 8 en Physique, pour 5 en intelligence (un bourrique intelligente quoi…)
Pour les compétences :
Je choisis Martiales (pugilat et lames), manuelles (acrobaties et roublardise) et culturelle (survie, je suis Bear Grylls de l’avh moi !).
Bien sûr l’équipement m’octroie le pack dague, arbalète (Re-grrr….), enfin je ne suis pas tricheur donc je pars avec ce barda sans rechigner.


- L'univers est incontestablement riche, fouillé, travaillé. J'aime particulièrement la fusion du médiéval et du post-apo. Finalement on est toujours partis sur du post-apo contemporain, mais c'est très bon d'inventer une fin du monde antérieure à notre époque. D'ailleurs on départ en lisant vite la fiche de l'avh, j'étais sûr de me lire un "The mist" (pas de pet, j'ai adoré !), la surprise fut d'autant plus grande, et tant mieux.

- L’intro est digne des meilleurs films d’aventures : ton style est fluide, soigné et les mots employés, bien qu’inhérents à l’univers d’Anthéas, sont une mine d’informations pour poser les bases de ton histoire. Les noms des divinités est le mélange de toutes les mythologies et d’aucune à la fois, les prénoms des pnj fleure bon le moyen-âge (dame Astrid, Guénolé) tout en étant modernisé, voire germanisé (Erik, Saëmyanne, Olaf). Du bon tout ça.

- Le passage à bord de L’enragé est décrit avec brio (avec qui ?, ok je sors…), on sent le souffle épique des grands navigateurs qui voyaient les côtes s’éloignaient, ignorants le destin qui allait être le leur. Et puis penser à pisser par-dessus bord sur les palais des hauts-dirigeants est une touche d’humour pas si idiote que ça car c’est le premier truc que je ferais sur Matignon, voire même pire en mangeant beaucoup d’épinards la veille du départ…

- Les descriptions de Vertmont sont très bien exploitées. Du détail visuel au détail politique, des odeurs aux sentiments personnels du héros, tout y passe avec finesse et légèreté. J’envie ton aisance…

- Les mets délicats comme les raisins confits au miel, le civet de faisan ou la raison même de Vertmont : une cité viticole, m’ont permis de me plonger dans le lieu sans souci. Une ville où tu bouffes bien et où tu bois du pinard, dis-moi, t’as pas l’adresse postale que je me fasse envoyer des trucs de là-bas ?! Smile

- Au niveau de la quête à proprement parler, j’ai suivi sans trop de suspens l’exploration de la cité et l’enquête en son sein car comme cité plus haut je suis tombé sur ce foutu scribe qui m’a bien eu… Dès lors que nous sommes partis en expédition, le voyage m’a paru beaucoup plus intéressant. Les montagnes, la rivière, la brume en bas, toujours menaçante. Et le point d’orgue fut la découverte de l’entrée du sanctuaire Alrys. D’ailleurs j’ai relu l’intro et le § 1, je n’ai pas trouvé mention de cette civilisation, j’en ai déduite que c’était une civilisation disparue, au même titre que les olmèques, par exemple. Et cet exemple n’est pas innocent : plusieurs fois je me suis vu dans les pyramides froides et lisses « des mystérieuses cités d’or » (oui, on fait référence à ce que l’on peut, désolé…), mais ce sanctuaire souterrain, m’a fait repenser à cette peuplade mystérieuse, presque l’empire de Mu, ou la civilisation atlante. Le côté SF m’a sauter au yeux et s’est glissé gentiment en lieu et place du post-apo médiéval du départ. Lentement je glissais vars de la SF-Médiévale. Ouaww !

- J’en viens donc à l’exploration des cavernes qui est très bien ficelée (hormis ce que j’ai cité dans le « pas aimé »). Les pièges sont tous plus vicelards les uns que les autres, j’ai pensé au film Cube et je frémissais à l’idée de pénétrer le premier dans une salle, j’aurais tellement aimé que tous les savants se sacrifient les premiers !... Le passage avec le pont et la plateforme suspendue est très bon aussi, on nage en pleine technologie extra-terrestre ou technologie des civilisations citées plus haut. J’aime beaucoup.

- au § 77, vu que tous mes tests étaient des échecs jusqu’ici, j‘ai tenté quand même en priant fort
Alassah, et j’ai pas fini dans cette foutue brume… Yes !

- au § 68,
Spoiler:
 

-
Spoiler:
 

Pour conclure je ne sais pas quoi ajouter tant je suis encore sous le charme et la magie de cette histoire. Je peux juste dire que pour l’instant, – je dis bien, pour l’instant (il me reste quelques avh’s à lire) – ton avh figure en très bonne place dans mon classement 2011.

Au fait, je trouve le titre très bien choisi du coup... Wink

Merci pour cette belle épopée, cette fresque fusionnée de plusieurs genres, cette façon de conter une histoire, car après tout, même une avh est avant tout une histoire, et pour le coup tu as réussi deux missions : me faire vivre un moment de jeu exaltant et me faire voyager dans une histoire captivante. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 42
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Du sang sous les vignes.   Jeu 30 Jan 2014 - 13:44

Critique

Et voilà mon premier AVH . Ayant télécharger plusieurs de ces oeuvres et toutes sur le podium des Yaz j'ai cliqué sur le premier fichier venu et c'est tombé sur cet ouvrage.

Cette critique ne s'adresse pas à ceux qui concourent régulièrement pour les Yaz et à tout ses auteurs qui se connaissent entre eux ce qui a provoqué en moi un vif désintérêt pour les critiques existantes. J'en ai lu quelques unes et elles ressemblent plus à des échanges de politesse qu'à des critiques qui donneraient une réelle idée aux lecteurs sur l'oeuvre de l'auteur.

Donc que les lecteurs intéressés par les AVH sachent que je ne connais absolument aucun auteur que je n'ai aucun à priori positif ou négatif. C'est donc pour moi le grand saut dans l'inconnu.

Cependant je n'incendierai personne comme je l'ai fait pour des auteurs pros (sauf si ces AVH passent dans le monde pro mais dans ce cas ils ne sont plus des AVH) pour plusieurs raisons.

La première est que ça reste amateur et donc gratuit on ne peut avoir le même degré d'exigence que pour des professionnels.

La seconde c'est qu'il ne s'agit pas de faire étalage de méchanceté ou d'humilier une personne qui a donné de son temps pour nous faire vivre une aventure , c'est donc par choix que le lecteur se dirige vers l'oeuvre de l'auteur.

La troisième est que l'univers des AVH reste un microcosme et que j'ai bien conscience que c'est sûrement ces mêmes auteurs qui viendront lire nos critiques il ne s'agit de blesser personne.

Néanmoins il ne s'agit pas non plus de passer la brosse à reluire , ayant évolué dans un milieu artistique très urbain j'ai été souvent exposé à la critique dans un milieu où cette dernière ne bénéficie d'aucune convenance , mais la critique n'est pas synonyme d'insulte ou de rabaissement. La critique peut aider à faire progresser , car qui que nous sommes et quoi que nous  fassions nous sommes normalement en constante progression . Si ce n'est pas le cas alors soit l'on stagne soit l'on régresse.

Pour finir cette longue introduction je m'adresse aux auteurs pour leur dire que je représente à la fois que moi même ( les goûts et les couleurs ...) mais aussi leur public. Je ne suis qu'un lecteur-joueur amateur , je ne suis pas expert en la matière et je ne suis pas capable d'accomplir une telle oeuvre (un AVH) n'ayant ni les capacités ni le talent.

Alors cet AVH se joue dans un univers original du nom d'Antheas . Cet univers est issu d'un jdr médiéval fantastique paru aux éditions Icare et son auteur Denis Pouchain a donné son aimable autorisation à Emmanuel Quaireau pour faire évoluer son AVH au sein même d'Antheas.

Les règles ont étés simplifiées par rapport au jdr et l'on passe du d20 au d6 . Il y a quatre caractéristiques , Physique, Habileté , Intelligence , Sociabilité . Les deux dernières laissent présager  au lecteur une interactivité large et variée.

De plus en déterminant nos caractéristiques il est possible de les modifier dans les limites des minimas et du maximum. Pas en dessous de 4 pas au dessus de 9. Façonner son personnage est une liberté assez jouissive. Et ce n'est pas fini! Il existe une quinzaine de compétences diverses et variées et il nous appartient avec 12 points de les répartir (dans un maximum de 4 par compétences) dans les compétences qui nous semblent en adéquation avec le personnage que l'on veut être.  

On pourrait craindre de la lourdeur mais ce n'est pas le cas , les règles sont assez simples même si je regrette l'absence d'exemples pour expliquer les combats.

Autre particularité , l'équipement . Tout est détaillé dans un soucis de réalisme (annulation de bonus de compétences selon le port de certaines armures , dégâts variables selon armes, portée d'arme à distance ...) ce qui plonge le lecteur dans un  degré d'immersion appréciable. Il y a aussi une carte hélas peu détaillée et un glossaire , nous voilà fin prêt pour jouer dans Antheas.

L'introduction nous plonge doucement dans le bain. L'aventure est divisée en plusieurs partie , le voyage aller etc... Les paragraphes sont longs avec des descriptions détaillées , on se croit vraiment au sein d'une réelle expédition , le relationnel et la psychologie instaurée par l'auteur n'y sont pas étrangers.

Cependant le rythme est assez lent , mis à part quelques péripéties on arrive à Vertmont tranquille. Toujours sur le même rythme on doit enquêter pour savoir où est passée l'expédition que l'on recherche. Une fois cela fait on prend la route jusqu'aux ruines souterraines de l'ancienne civilisation d'Alrys.

L'auteur a un soucis de réalisme qui nous donne vraiment l'impression d'y être. Seulement à l'intérieur des ruines toujours aussi bien décrites l'aventure devient pour moi trop dirigiste. Peu de sentiments de liberté pour le joueur , d'autant plus que l'on peut aisément se cacher derrière les membres de l'expédition pour déclencher des pièges un peut trop évidents.

Le chemin du retour va enfin donner du rythme à l'aventure mais brièvement. Ce qui nous laisse sur notre faim , car l'auteur a su faire monter la sauce , un peu comme de magnifiques préliminaires qui ne débouchent pas sur un orgasme.

Pour finir , le voyage retour va dénouer l'intrigue et l'auteur nous offre plusieurs fins différentes.

Une bonne aventure soignée , l'auteur respecte ses lecteurs en donnant du temps à ses paragraphes mais il manque vraiment ce quelque chose qui fait le plus. Notamment dans les ruines sous exploitées à mon goût .


Dernière édition par Karandas Nadostan le Lun 10 Fév 2014 - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 11255
Age : 39
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Du sang sous les vignes   Lun 3 Fév 2014 - 10:54

En train de la démarrer, suite à la critique lue de Karandas, ce qui me séduit d'emblée c'est le grand nombre de compétences 15 Exclamation qui offrent possibilité de bâtir moult personnages aux profils tous différents. Les dirigeables me rappellent ceux du monde de la terre creuse d'Alain Paris une uchronie de bon aloi et les pirates d'Aqualia, blade n°188, où l'on a également des terres émergées qu'on rallie ou pas par les airs. Savoir qu'on a une famille qu'on quitte à regret tiraillé par l'aventure confère plus de caractère dramatique à notre expédition. On embarque donc facilement à bord de cette histoire^^.

EDIT : je n'ai pas fait long feu, pourtant j'avais bâti un personnage équilibré têtre pas assez gonflé dans certaines caracs et compétences. A force de rater coup sur coup les tests avec facteurs de difficulté pour la plupart il fallait bien que mon personnage se fasse dessoudé et ce, à bord de l'Enragé le vaisseau volant dans la première partie... La honte blackeye . Je me suis décidé à en créer un autre sur lequel je vais apporter des retouches n'hésitant pas à mettre du + 3 ou + 4 dans quelques compétences hors martiales.
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 11255
Age : 39
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Du sang sous les vignes   Jeu 13 Fév 2014 - 11:13

Sympa, une situation de bousculade par un fuyard dans Vertmont m'a rappelé le début du Chevalier Errant où un gosse nous
Spoiler:
 
dans sa course.

J'ai très apprécié la séquence de tir à bord du vaisseau volant contre les auriges des volatiles géants puisque faire mouche dépend de quelques facteurs annexes au test d'Habileté rendant le combat à distance tout à la fois bref et réaliste saupoudré de tension juste comme il faut si des tirs ratent. Hâte de vivre maintenant des combats au contact^^.

EDIT : très bonne idée que de faire appel au bon sens, intelligence du lecteur si des tests d'action par manque de compétence et de chance aux dés ratent comme si donc une seconde chance nous était offerte thumleft .
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 11255
Age : 39
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Du sang sous les vignes   Lun 24 Fév 2014 - 11:15

La partie dans les souterrains fout les pétoches, plus les PV diminuent, moins l'envie de risquer sa peau pour le bien de l'expédition et ce, malgré mes capacités grandes de survie, m'anime. Les descriptions extras rajoutent de l'aspect de tension aux pièges qu'on a à détecter.

EDIT : tristesse j'arrive à la fin, d'autres AVH se passant dans cet univers sont en idée ?
Revenir en haut Aller en bas
Lowbac
Aventurier de l'Infini
Aventurier de l'Infini
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 11255
Age : 39
Localisation : Angers
Profession : Employé commercial
Loisirs : Lectures, Commerce, Angers Sco
Date d'inscription : 03/01/2011

MessageSujet: Re: Du sang sous les vignes   Lun 10 Mar 2014 - 11:16

Quelle tension dans ces souterrains, j'ai osé prendre un chemin risqué et ça m'a évité un périlleux combat contre un stryyx -grosse vilaine créature- me demandant quand il y a moyen de se soigner  Question puisque c'est une partie d'exploration assez longue mine de rien bien dangereuse. J'en apprécie la profondeur apportée par son auteur, ayant le sentiment que le but à atteindre est encore loin.

Combien de paragraphes en tout comporte l'expédition dans les grottes souterraines ? L'impression que c'est pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Fitz
Mentor
Mentor
avatar

Masculin
Scorpion Serpent
Nombre de messages : 482
Age : 41
Profession : assassin royal
Loisirs : lecture/écriture, jeux de plateau, LDVELH, tennis de table
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: TEMP   Mer 1 Oct 2014 - 8:44

Je découvre ta critique seulement maintenant, merci Karandas car elle est très détaillée (j'aime beaucoup ton avatar, il paraît qu'une AVH Warhammer devait se faire mais elle a disparu dans les limbes).

Manque d'action par rapport à d'autres AVH, c'est certain. Je voulais écrire une aventure gagnable par un profil de "lettré". Il est même possible de la terminer sans faire un seul combat.
Pour le côté dirigiste dans les tunnels, il y a un chemin alternatif mais on cherche toujours à rester avec ou à rejoindre l'équipe, ça ferme pas mal de portes aux initiatives personnelles.

Content que tu aies trouvé le reste immersif.

Emmanuel

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du sang sous les vignes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du sang sous les vignes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vignes et pommiers sous la neige
» CHAMBRE 307 - TOULOUSE SOUS LES LARMES ET LE SANG de Philippe Milhau
» Amulette blasphèmatoire et pendentif de sang avec palaquin.
» [ASTUCE] Optimiser la durée de la batterie sous Android et le HD2
» [TUTO] Configurer ses boite mail free et hotmail sous SFR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Aventures dont Vous êtes le Héros :: Les AVH-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com