La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FILMS D'HORREUR 2

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: FILMS D'HORREUR 2   Sam 19 Nov 2011 - 19:16

Ça


Résumé:

Une créature sans nom, Ca, répand la terreur et la mort dans la petite ville de Derry. Jusqu'à ce qu'une bande d'enfants mette fin aux agissements du monstre. Trente plus tard, les sept amis se réunissent à Derry : Ca est revenu...

Avis:

Adapter une œuvre littéraire n'est jamais facile, et rares sont les productions tirées de livres qui ont fait date. Alors quand il s'agit d'un téléfilm en deux parties, et qui plus est, traitant d'un des plus grands romans de Stephen King, les fans ont de quoi être inquiets et se ronger les ongles jusqu'à l'os. Pour avoir lu le roman récemment, j'étais très curieux de voir ce téléfilm car il m'a semblé que la densité des deux tomes, la richesse des personnages et surtout la profondeur de l'amitié écrite dans ces livres étaient tout bonnement impossible à retranscrire à l'écran. Et puis, la fin du livre est tellement métaphysique, que j'avais assez peur du résultat final. Mais plus j'y pense et plus je me dis que le choix d'un téléfilm est assez judicieux, car il permet un découpage en deux parties, ce qui donne plus de temps au réalisateur pour mettre le plus d'ingrédients dedans. Malgré cela, le téléfilm reste-t-il fidèle au roman? Retrouve-t-on la richesse des deux livres? Ça est-il aussi effrayant à lire qu'à voir?


Faut toujours se méfier des clowns, surtout s'ils surviennent par les égouts

Le scénario est connu par beaucoup de monde et d'ailleurs il est assez simple dans sa structure. Un groupe de jeunes combat un vilain monstre qui aime prendre l'apparence d'un clown pour buter de jeunes enfants. Malheureusement, 30 ans plus tard, le monstre revient et les enfants devenu adultes doivent tenir leur promesse de revenir pour tuer ça. Alors il est vrai que vu comme ça, c'est assez simple. Mais la force du scénario réside dans d'incessants allers et retours dans le temps et qu'ils montrent avec justesse le groupe se former et les amitié se faire. Si le film prend quelques libertés avec le livre et s'il omet des passages plutôt crus (comme la scène où tous les enfants font l'amour avec Beverly pour devenir plus fort contre ça), on peut dire qu'il reste assez fidèle dans les grandes lignes. En même temps, adapter 1200 pages n'est pas une chose aisée et je trouve que Tommy Lee Wallace y est fort bien arrivé.

Malgré tout cela, on peut peut-être regretter le coté superficiel du téléfilm. En effet, comme le format est purement lié au petit écran, il a fallu faire des coupes notamment sur les choses violentes ou purement sexuelles. De ce fait, l'ambiance en prend un petit coup, car pour tout lecteur, il manque quelques liens forts qui font que l'on s'attache vraiment à ce groupe d'adultes obligé de retourner leur mémoire pour parvenir à l'innocence de l'enfance. Mais il faut dire que ce cher Grippe-sou, le clown, est un véritable atout dans le métrage. Son design est très fidèle et il fait réellement froid dans le dos. Ces différentes apparitions sont relativement bien faites et il ajoute un belle touche glauque au métrage, car il oscille entre loufoquerie et méchanceté pure.


Qu'est-ce que je t'avais dit, un mec qui se maquille en clown, c'est soit un travelo pédophile, soit un tueur en série psychopathe venu d'ailleurs...

Au niveau des acteurs, un véritable travail a du être effectué, car il a fallu trouver des acteurs jeunes qui ressemble un temps soit peu aux acteurs adultes. Le pari est réussi et si certains enfants jouent moins bien que d'autres, au niveau du casting adulte, c'est quasiment un sans faute. Chez les jeunes, si l'on excepte l'acteur jouant Ben Hanscom et Seth Green dans le rôle de Richie Tozier, les autres s'en sortent plutôt pas mal. Chez les adultes, le héros, Bill Denbrough est résolument niais à souhaits et j'ai trouvé l'acteur assez pathétique. Par contre, Tim Curry est résolument la star du film en incarnant un clown sadique à la perfection, car au delà du maquillage effrayant, il arrive à dire les pires atrocités en sautillant comme un cabris. Du coup, son rôle devient vraiment intéressant et on attend avidement son passage à l'écran.

Malheureusement, tout n'est pas toujours bien traité dans les téléfilms et le coté gore va en prendre un coup. Certes, bien souvent cela n'est pas nécessaire dans les films pour mettre mal à l'aise bien au contraire. Mais quand on sait que le petit Georgie se fait arracher le bras, ou encore que des corps sont mutilés, cela aurait certainement rajouté une ambiance malsaine et un coté vraiment sadique au clown. Alors oui, il y a du sang rouge qui gicle, avec les ballons ou l'évier, mais cela reste bien gentillet et c'est assez dommage. Niveau effet spéciaux, si on peut saluer le travail fait sur les lumières sortant des yeux de ça et sur les lueurs mortes, quand on voit le monstre de fin, on reste très déçu. Parce que premièrement, cela ne correspond pas totalement à la forme définitive de ça dans le bouquin, et puis en plus, l'animation est assez ridicule et le monstre est beaucoup moins effrayant que le clown! C'est dommage qu'une telle fin ait été privilégiée.


Coucou Yavie!!

Au final, on peut tout de même dire que ça est un bon téléfilm, bien au delà des productions télévisuelles actuelles. Le film montre un monstre effrayant possédé par un acteur de talent qui investit complètement son . Il montre aussi une équipe de bras cassés qui malgré les difficultés respectives et leur vie de merde arrive à vaincre un monstre ancestral grâce à l'amour et à l'amitié. Si tout cela reste assez superficiel dans le métrage, on en sort heureux de voir une œuvre du King pas si martyrisée que ça et qui reste tout de même assez fidèle au roman.
Nous flottons tous en bas...

Note: 14/20



Dernière édition par AqME le Mar 21 Fév 2012 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 25 Nov 2011 - 23:34

Cannibal


Résumé:

Max vit reclus dans son chalet au milieu des bois, par crainte des autres. Un jour, il découvre une jeune fille ensanglantée, Bianca. Derrière sa beauté, elle cache un secret. Après avoir séduit les hommes, elle les dévore...

Avis:

Quand un film d'horreur arrive du plat pays, je suis toujours curieux de voir le développement qui va lui être donné. En effet, bien souvent les films des territoires du nord, de la France jusqu'en Finlande ou en Suède proposent des ambiances bien sympathiques, à la fois désespérées et résolument glauque. D'autant plus qu'avec ce métrage, au titre si évocateur, on pouvait s'attendre à quelque chose de sale, de bizarre et de malsain. Alors effectivement, on a du bizarre, mais c'est bien tout. Le film de Benjamin Viré est d'une absurdité crasse et ne se démarque aucunement des tonnes de productions bis qui hantent les rayons de DVD pas chères. Néanmoins, y-a-t-il quelque chose à sauver de ce film d'horreur made in Belgium? La viande humaine remplacera-t-elle les moules frites et les gaufres?


Désolé, quand je vois de la sauce barbecue, je ne peux plus me retenir!

Au niveau du scénario, à moins d'être sous acides, ne peut satisfaire personne. Tout du moins, personne de normalement constitué. Pour faire simple et rapide. Max vit tout seul dans les bois et il est blindé de tics. Agoraphobe mais fan de golf, il s'entraine dans la forêt et, un beau jour, alors qu'il recherche une de ses balles, il tombe sur une femme ensanglantée. Bien entendu, il décide de l'amener chez lui et la soigne sommairement. Dans un climat de non-dits et de regards, les deux compères vont tomber petit à petit amoureux l'un de l'autre. Sauf que la jeune demoiselle est cannibale et qu'elle est recherchée par des malfrats (et on ne saura jamais pourquoi!). Bref, notre héros va essayer de la retrouver. C'est complètement absurde mais ce qui m'a le plus gonflé, c'est la réalisation absolument mauvaise de Benjamin Viré.

Il faut dire qu'au départ, j'ai vraiment cru que le film avait été réalisé par un mal voyant. Le réalisateur use et abuse d'effets de zoom et d'images floues pour donner une ambiance bizarre et intimiste. Sauf qu'au bout d'un moment, le film devient vraiment chiant et on ne comprend pas grand chose à cette histoire déjà bien improbable. De plus, le réalisateur a voulu faire deux parties distinctes. La partie d'amour, bien floue et bien idiote et la partie recherche de la cannibale, en noir et blanc qui est expédiée en trois coups de cuillère à pot. En gros, pour faire simple,le mec a voulu réalisé un film d'horreur à la manière d'un film d'arts et d'essais mais il a gardé le plus mauvais des deux genres, c'est-à-dire de l'horreur sans horreur et la mollesse du cinéma d'arts et d'essais.


Cet acteur se mord les doigts de jouer dans un tel film

Les acteurs sont tout aussi mauvais que le film en lui même. Le héros qui joue un agoraphobe maniaco-dépressif bouffi de toc est assez convaincant, mais sa conversion au milieu du film pour devenir un type prêt à tout pour retrouver une cannibale qu'il rêve de niquer est relativement absurde. Celle qui joue la cannibale est très peu convaincante, alors elle est assez mignonne mais on n'arrive pas à croire une seule seconde qu'elle arrive à buter des mecs en leur mordant le cou pendant un acte sexuel. D'ailleurs, on voit une scène où elle baise un mec et le bouffe après, cela se veut sulfureux et gore, mais il n'en ai rien. Il aurait fallu pour cela voir des nichons non? Pour le reste des acteurs, on voit pendant un cours laps de temps Philippe Nahon, mais il reste anecdotique, même s'il explose l'écran et la dualité entre lui et son fils. Pour le reste, les personnages restent inintéressants et très caricaturaux.

Avec un titre et un sujet traitant du cannibalisme, on s'attend à du gore, du sale, de la barbaque sanguinolente, du gigot bien saignant. Malheureusement, le film ne possède pas une once de gore. Les quelques scènes de restauration de la jeune femme sont d'une platitude ahurissante et on ne fait chier comme un rat mort. La première scène gore ne surprend pas car le réalisateur, encore lui, s'amuse à faire des gros plans dégueulasses et surtout à bouger la caméra comme un type atteint de la maladie de Parkinson. On ne voit rien, on ne devine qu'en forçant les yeux et c'est vraiment pénible. Venant d'un film traitant sur le cannibalisme, je m'attendais vraiment à quelque chose de politiquement incorrect, et j'ai eu quelque chose de profondément insignifiant. Le traitement amoureux est superficiel et le peu de dialogues n'engage en rien l'envie de suivre ce métrage à cause d'une réalisation médiocre.


Tu vois ces dents, c'est pas fait pour sucer, c'est fait pour mordre!

Au final, Cannibal est un film anecdotique qui ne montre pas le talent cinématographique du plat pays. La réalisation qui se veut intellectuelle et novatrice se révèle brouillonne et mal foutue. Les scènes gores sont absentes du métrage et l'action y est épisodique et ne concerne que une scène de cul. Le scénario est d'une nullité crasse et surtout d'un improbabilité crétine. Il en résulte un film chiant, qui se veut intéressant sur sa forme avec des floues, des images subliminales et un noir et blanc dans sa deuxième partie, mais qui est finalement mou, raté et con. Un film à éviter à tout prix sous peine de perdre 1h40 de sa vie. En gros, il faut virer Benjamin Viré de l'horizon cinématographique.

Note: 02/20



Dernière édition par AqME le Sam 31 Mar 2012 - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Sam 26 Nov 2011 - 13:01

j'avais jamais entendu parlé de ce film mais ca me fait pensé qu'il y a "left bank" également une production Belge qui se traine une bonne réputation, tu as pu le voir celui là AqME ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 29 Nov 2011 - 18:27

j'ai regardé "la traque" hier soir (oui je sais je suis dans le trip sanglier sauvage en ce moment lol) , blian mitigé, du bon et du moins bon, la critique arrive bientot Wink

et celle d'après sera surement "Troll Hunter" hé hé !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 29 Nov 2011 - 19:45

Mais enfin Requiem, je n'en suis qu'à la lettre D lol!

Je dois avoir Left Bank qui traine mais c'est assez lent comme film, d'après ce que j'ai pu en lire à droite à gauche.

Il ne me reste que 3 films en D, mais avec le petit qui prend un temps monstrueux, j'ai vraiment du mal à voir un film...
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 30 Nov 2011 - 16:17

AqME dis moi mon cher ami, tu ne voudrais pas faire une petite entorse à ton règlement alphabétique et nous faire la critique de "TROLL 2" ? Mr.Red

j'ai trop hate que tu nous parles de ce film ! bounce bounce bounce

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 30 Nov 2011 - 17:38

je ne l'ai pas... Crying or Very sad

Normalement, le prochain film est dreamcatcher mélangeant SF et horreur, mais avec le petit qui a du mal à dormir les après-midis, voir un film de 2h est très difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 30 Nov 2011 - 18:13

LA TRAQUE
Résumé :

Une nuit, plusieurs cerfs se jettent inexplicablement sur la clôture électrique d'une exploitation agricole. Apercevant de profondes traces de morsures sur les cadavres des bêtes, les propriétaires de l'exploitation comprennent qu'un prédateur sévit dans les bois alentours. Décidée à le chasser, la famille d'agriculteurs s'enfonce au cœur de la forêt voisine. Stupéfaits, ils constatent que la nature environnante se meurt, ravagée par un mal inconnu. Alors que le soleil décline, des hurlements retentissent autour d'eux. Les chasseurs sont devenus les proies...

Critique :

Bon et bien voilà je vous fais encore la critique d'un film de sangliers sauvages tueurs, mais made in france cette fois !

En 2011 le cinéma de genre francais a toujours du mal a trouver des fonds et on le recent très nettement dans ce film qui au niveau de la photo reste très soigné avec de bons effets lumineux la nuit dans les champs et à l'intérieur de la cabane mais qui est très très light au niveau des créatures et de leurs attaques.

La première partie du film mêlant drame familial et départ pour une partie de chasse de gros gibier est plutot réussi car les acteurs sont dans le ton, un ton très sérieux ou les sourires sont à ranger au placard.

Mais par la suite dès que les sangliers entre en jeu le film perd vraiment tout son charme je trouve car les attaques se ressemblent toutes et ne sont pas vraiment spectaculaires (on ne voit que la tête...) et qu'à force c'est très redondant pour le spectateur...

même avec sa courte durée de 1h15 ont sent parfois des longueurs...c'est dire

en conclusion "La traque" est un film mitigé qui commencait bien mais qui s'essoufle très voir trop vite mais qui possède néanmoins une réalisation efficace.

Pour un film de sanglier plus second degrès allez donc lorgner du côté de "Pig Hunt" et pour un film de sanglier sérieux et abouti allez plutot voir du côté de "Razorback"

Note : 10,5/20

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 7 Déc 2011 - 18:55

Dreamcatcher


Résumé:

Après avoir été longuement séparés, quatre amis d'enfance se retrouvent dans les forêts du Maine, au nord-est des Etats-unis. Dotés de pouvoirs télépathiques suite à un acte héroïque, ils sont surpris par un blizzard qui cache une mystérieuse force maléfique. Le quatuor doit alors empêcher le massacre de civils innocents et affronter un horrible danger qui menace la Terre.

Avis:

Blockbuster sorti en 2003 dans nos contrées, Dreamcatcher ne raconte pas comment l'Undertaker n'a fait qu'une bouchée d'Evan Bourne ou encore l'art de tisser des petits pendentifs qui peuvent (parait-il) attraper les cauchemars. Il s'agit ici d'un film alliant science-fiction et horreur à l'instar d'un Alien, d'un Event Horizon ou encore d'un Pandorum. Sauf que là tout se passe sur terre, dans un climat qui va fortement rappeler celui de The Thing. Quand on sait que le film est tiré d'un livre de Stephen King, et que les adaptations cinématographiques du maître de l'horreur sont souvent inégales (sauf si l'on s'appelle Frank Darabont (the mist et la ligne verte)), on peut craindre le pire comme le meilleur. Alors que faut-il attendre de ce film qui lorgne de tous les cotés, même dans les propres livres du King? Ce film sera-t-il une nouvelle référence dans le domaine de la SF horrifique? Je vais vous répondre tout de go: non! Et cela à cause de diverses raisons que je vais évoquer maintenant.


Le film est tellement mauvais que même les animaux se barrent de la salle!

Comme bien souvent chez Stephen King, les enfants ont un place très importante dans l'histoire. On sait que bon nombre de livres font appelle à l'enfance, au souvenir et à l'amitié. Dans Dreamcatcher, cet aspect est aussi fondamental que dans Ça, mais au niveau du métrage, on ne le retrouve absolument pas. En effet, le réalisateur s'évertue à faire une pâle copie du téléfilm de Tommy Lee Wallace mais n'y arrive pas. Pour faire simple, après un grave accident, quatre potes se retrouvent dans un chalet perdu dans les montagnes et la neige. Sauf qu'une mise en quarantaine va les empêcher de sortir de leur chalet et qu'ils vont devoir affronter des extraterrestres translucides qui ressemblent au croisement improbable d'un ver, d'un serpent et d'une baudroie. Bien évidemment, tout ne va pas bien se passer et un méchant alien va prendre possession du corps et de l'esprit d'un des héros. Et la jeunesse dans tout ça? Et bien pour sauver leur ami, certains personnages vont devoir se souvenir d'un petit handicapé qu'ils ont aidés et qui leur a refilé des pouvoirs magiques. Dis comme cela, ça peut paraitre incongru et bizarre, mais je pense que dans le livre, c'est bien amené. Le seul problème, c'est que dans le métrage, tout va trop vite et on se retrouve devant un fait accompli qui laisse perplexe et qui dévoile de suite un twist final pour le coup anéanti.

L'ambiance neigeuse, froide, glaciale est assez appréciable, mais la venue des militaires et leur bombardement annihile absolument toute la beauté des décors et la chape lourde qui pesé sur la têtes des protagonistes. Bien entendu quelques scènes font que le film n'est pas une bouse infâme; je pense notamment à l'exode de tous les animaux de la forêt ou encore à la scène assez trash des toilettes. Mais cela ne fait pas un film et l'ambiance en pâti grandement. Autre chose qui fait que l'ambiance est dégradée, la présence de flatulences et d'éructations de la part des infectés. Cela est plus risible qu'autre chose et plombe encore plus l'ambiance d'isolement. Il faut dire que cela dédramatise mais je pense qu'il aurait été plus judicieux de garder une ambiance lourde et inquiétante.


J'ai dit: vous n'auriez pas un problème de peau? Désolé,, on entend rien avec mon collègue qui chie derrière!

Les acteurs sont assez bons. Pour les amateurs de cuisses et de nichons, ils seront forcément déçu puisqu'il n'y a aucune présence féminine. Le casting est résolument bon, malgré quelques inégalités dans les jeux. Si Damian Lewis s'en sort avec les honneurs pour jouer les schizophrènes, Morgan Freeman n'est que l'ombre de lui-même et s'ennuie ferme dans ce film. On retiendra aussi la prestation très sympathique de Tom Sizemore ou encore de Thomas Jane, déjà habitué aux films de Stephen King puisque c'est le héros du génia "The Mist". Le principal problème ne vient pas forcément des acteurs, mais aussi de la profondeur de leurs personnages qui restent beaucoup moins travaillés que dans Ça. L'amitié qui les lit reste superficielle, la présence centrale du petit handicapé est juste entrevue, et je ne parle même pas du design des aliens qui reste très risible.

Les amateurs de frissons seront déçus tout comme les amateurs de gore. Les effets effrayants sont assez rares dans le film, il y a bien une scène qui reste assez bien ficelé, il s'agit de celle dans les toilettes avec la rencontre pour la première fois de la larve et de l'alien, mais c'est bien tout ce qu'il y a à se mettre sous la dent. Certaines scènes sont ratées comme l'accident de voiture à cause de la vieille infectée, ou encore lorsque la larve se glisse sous la neige pour attaquer l'un des héros. Pourquoi ces effets sont ratés? Et bien parce qu'à chaque fois, je ne sais pas si c'est volontaire ou pas, le réalisateur arrive à caler un plan drôle ou inutile comme une bouteille de bière qui tombe juste devant la bestiole ou un pet dégueulasse. Pour le gore, s'il on excepte toujours cette scène des toilettes, c'est assez maigre, il y a bien un gars qui se fait bouffer en deux, mais c'est malheureusement tout ce que l'on aura. Certains effets spéciaux sont ratés comme l'attaque d'un vaisseau extraterrestre où les CGI sont assez vulgaires.


Un zizi alien, même Clara Morgane n'en veut pas!

Au final, Dreamcatcher est plutôt un attrape-nigauds qu'un attrape-rêves tant on sait le potentiel inexploité du métrage. C'est bâclé, c'est superficiel et c'est très énervant. Parfois on se croit dans Independance Day et parfois on se croit dans Blanche-neige, ce qui n'est pas possible dans un film d'horreur même avec de méchants petits extraterrestres pas contents. Malgré des performances d'acteurs assez sympathique notamment Damian Lewis, le reste est très décevant et surtout le pauvre Morgan Freeman qui se demande ce qu'il fait là-dedans. Un film à éviter sauf pour les curieux, les amateurs des transpositions filmiques des œuvres de Stephen King et les amateurs de SF ratée.

Note: 09/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 9 Déc 2011 - 19:47

Driller Killer


Résumé:

Un artiste peintre perd peu à peu ses esprits jusqu'à se transformer en tueur en série opérant la nuit dans les rues de New York armé d'une perceuse. Le jour, il ne se rappelle plus de ses escapades nocturnes...

Avis:

Il est toujours intéressant de voir les premiers films de réalisateurs assez connus. Et il est d'autant plus intéressant de constater que bon nombre de réalisateurs de talent sont passés par le cinéma horrifique ou gore pour se faire connaître. En effet, on connait Peter Jackson et son Braindead, Guillermo Del Toro et son Cronos, Steven Spielberg et son Duel, William Friedkin et son Exorciste, Zack Snyder et l'armée des morts ou encore Alexandre Aja avec Haute tension (même si son tout premier film est Furia), voilà que je m'attaque donc à Abel Ferrara, réalisateur sulfureux avec deux films très marquants, Kings of New York et Bad lieutenant, qui a commencé sa carrière avec Driller Killer ou le tueur à la perceuse, avec lui-même dans le rôle principal. C'est d'ailleurs William Friedkin, en découvrant ce film qui va propulser Ferrara dans les hautes sphères d'Hollywood. Mais qui dit premier film, dit aussi budget serré, et cela ne rime pas tout le temps avec réussite. Alors ce premier film est-il réussi?


Maintenant tu peux dire que tu as un trou de mémoire!

Le scénario est très spécial, car tout en montrant et démontrant une certaine société américaine, le film se perd dans une facilité déconcertante notamment dans le tournant horrifique et prend une tournure pour le moins incongrue. En gros, on suit les tribulations d'un artiste peintre, avec deux nanas, et qui est en manque d'inspiration. Le manque de fric, les factures qui s'accumulent, l'exigence du mécène, bref, tout se réunit pour que notre artiste peintre pète son câble. D'ailleurs, il va vite le péter puisqu'un nuit il sort avec une perceuse électrique et zigouille tout ce qu'il lui passe devant tel un psychotique dégénéré. Mais quand le jour se lève, il devient incapable de se souvenir de ce qu'il a fait la nuit. Vu dans ce sens, le scénario reste très simpliste, et ressemble finalement à beaucoup d'autres métrages portant sur la folie.

Mais ce qui est vraiment bizarre et dérangeant, c'est qu'Abel Ferrara s'efforce sans arrêt à filmer des clochards, ou des marginaux qui trainent dans la rue et qui ne font que boire. On ajoute à cela des bandes de punk jouant des riffs insupportables dans des tenues grotesques et qui ne font que picoler ou fumer et on obtient une classe américaine, existante certes, mais rarement vu au cinoche et c'est assez intéressant. Mais le film étant un film d'horreur, Ferrara ne trouve pas le juste milieu entre ces gens dans le besoin et le besoin de tuer de l'artiste. Il y a une rupture qui ne colle pas, il manque un liant qui rendrait les choses plus claires. Parce que finalement, on comprend le pétage de plomb, mais on ne comprend pas la nécessité de tuer des nécessiteux alors que l'artiste les fréquente et les apprécie.


Le croisement entre James Bond et bricomarché

Les acteurs sont assez bons, notamment celui interprétant le peintre devenant fou. Bon, en même temps il s'agit d'Abel Ferrara lui-même qui, surement par manque de budget joue le tueur à la perceuse. Il tient bien son rôle et il faut dire qu'il a la gueule de l'emploi. Visage oblong, menton proéminent, regard quasi-vide, bref, une bonne tête de psychopathe. Pour le reste du casting, on retrouve deux donzelles assez jolies mais qui n'apportent pas grand chose au métrage. D'ailleurs l'une d'elles aurait pu rajouter un tourment au peintre, mais elle ne se barre qu'à la fin du film (je ne spoile pas, puisque cela n'a que peu d'intérêts finalement). Les groupes punks restent bien dans la veine Sex Pistols et The clash, c'est parfois drôle et parfois assez pathétique notamment lors des prises de drogue et de fumette.

Au niveau du gore, parce que la pochette indique que le sang coule à flots. Et bien c'est presque un mensonge si je puis dire. En effet, il n'y a pas une goutte de sang pendant au moins 50 minutes. Néanmoins, ces minutes ne sont pas trop ennuyeuses puisque Ferrara dépeint une société marginale et en perdition. Les autres scènes restent assez classiques malgré une présence prépondérante d'hémoglobine, ce qui rend les meurtres assez surréalistes. Le jour où une perceuse fera autant de dégâts, c'est que Black & Decker ou Bosch auront fait du zèle. Il y a bien une scène assez gênante où le tueur fait un trou dans la tête d'un clodo ou encore lorsqu'il fixe les deux mains d'un mec au mur et que cela rappelle le Christ. Pour le reste c'est assez classique et pas très folichon. La tension est inexistante et il n'y aura pas un moment où l'on tremblera devant son écran.


Elle est pourrie la déco de ce chiotte, elle m'empêche de poser ma pêche

Au final, Driller Killer est un film assez insipide mais qui met en avant le talent indéniable d'Abel Ferrara. Caméra mouvante hyper réaliste, séquence montrant la déchéance d'une catégorie sociale, grain poussiéreux et lumière rouge pour renforcer un mal être équivoque. Bref, nous sommes en présence d'un film qui m'a semblé raté dans le propos et pas assez approfondi malgré les atouts indéniables comme une réalisation sulfureuse et des meurtres qui ont pu choqué à l'époque. De nos jours, le film a vieilli et on a déjà fait bien mieux dans ce genre là. A réserver aux fans de Ferrara et à tous ceux qui s'intéressent de près comme de loin au début de carrière d'un grand réalisateur.

Note: 08/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Sam 10 Déc 2011 - 14:36

Dying Breed


Résumé:

Nina, étudiante en zoologie, entend bien prouver que le mythe est réalité, même si la science réfute l'existence d'un tel animal. Ce que la jeune femme ignore, c'est qu'avant de devenir une terre australienne, la Tasmanie fut le théâtre d'un drame : au XIXe siècle, un condamné, Alexander Pearce, s'évade de prison et se réfugie sur l'île, accompagné par sept de ses co-détenus. Cent jours plus tard, il est capturé, et avoue aux autorités que la faim l'a poussé à dévorer ses compagnons. Le tribunal, persuadé qu'ils sont encore en vie quelque part dans le bush, ne croit pas Pearce et le renvoie derrière les barreaux.

Quelques mois plus tard, il s'échappe à nouveau avec un autre prisonnier, Thomas Cox. Dix jours passent avant qu'il ne soit découvert par un marin, avec les restes de Cox dans ses poches, alors qu'il lui reste encore suffisamment de nourriture pour survivre. Il sera pendu pour cannibalisme en 1824. En mettant les pieds sur l'île, Nina et ses camarades vont découvrir un village habité par les descendants de Pearce, des êtres consanguins qui ont hérité du goût de leur ancêtre pour la chair humaine...

Avis:

L’Australie est un pays relativement émergeant au niveau des films d'horreur. Mais bien souvent, les films proposés sont de qualité inégale. On se souvient très bien du très bon Wolf creek, qui, malgré un début un peu lent propose une fin tonitruante et vraiment effrayante, mais on se souvient aussi du très mauvais black water, film de crocodiles où l'on voit trois personnes attendre patiemment dans la mangrove que quelqu'un vienne les sauver. Mais qu'en est-il de ce Dying breed (race mortelle pour les anti-britanniques)? Car si le film ne se passe pas forcément en Australie, il touche un territoire très proche, la Tasmanie. Et vraisemblablement, nous sommes en présence d'un pays avec un bon nombre de tarés et de consanguins. Film lorgnant du coté du survival classique, s'en sort-il vraiment et dénote-t-il avec d'autres productions?


Oh putain, j'ai trop abusé du Bloody Mary, j'ai une de ces gueules de bois...

Le scénario est aussi épais qu'une lame de rasoir. En gros, une nana part en Tasmanie avec son copain, un copain de son copain et la copine du copain à son copain. Mais elle part pour deux choses. Terminer ce que sa sœur a commencé, c'est-à-dire prouver l'existence du tigre de Tasmanie. Et accessoirement, comprendre comment sa sœur est morte, si elle s'est vraiment noyée. C'est assez malin du point de vue du script car cela peut partir dans deux directions totalement différentes. Une première où on rentre dans le survival animalier avec un tigre dévoreur de chair fraîche, et une deuxième avec des consanguins pas commodes qui sont adeptes de la chair fraîche. Bon dans tous les cas, on s'attend à de la barbaque, mais malheureusement, on sera bien en dessous de la réalité et tous ceux qui s'attendaient à du crade seront forcément déçus.

Néanmoins, le film comporte quelques bonnes surprises, et la première, qui n'est pas des moindres est l'ambiance instaurée d'emblée dans des paysages somptueux. En effet, la Tasmanie reste un pays très sauvage et donc étonnamment arboré avec une faune locale assez méconnue. Si l'on en croit le film, une grande partie de ce pays demeure sauvage et il reste encore des endroits inaccessibles qui pourraient regorger d'espèces inconnues comme ce fameux tigre. Le film retranscrit assez bien ces paysages, mais il instaure aussi un climat humide, poisseux avec son lot de cabanes au bois vermoulus et de routes sinueuses et étroites. De ce fait, on se sent asphyxié par cet environnement moite. C'est du tout bon même si l'on a déjà vécu cela dans d'autres films.


Attends, je suis super fier de ma mèche, c'est pas facile à faire tenir, surtout avec cette humidité!

Un point noir vient s'ajouter au tableau déjà peu reluisant, c'est les acteurs. En effet, même si ce n'est pas ce que l'on regarde en premier dans un film d'horreur, il faut tout de même une interprétation solide. Mais dans ce métrage, rien n'est solide. Les consanguins font vraiment trop bigot et on voit comme le nez au milieu de la figure que ces gens ne sont pas normaux. Alors les acteurs jouent assez bien leur rôle, mais cela entre trop dans l'exagération et pas assez dans la finesse. Même la petite fille n'est pas hyper crédible. Quant à nos quatre jeunes amis. L'héroïne reste anecdotique voire transparente. Son copain est aussi charismatique que le cul de Susan Boyle. La copine du copain du copain de l'héroïne est bonne et a un joli cul (pas celui de Susan Boyle!) mais c'est bien tout ce à quoi elle sert. Il reste le copain du copain qui est une enflure de première et qui tient bien son rôle malgré une propension à la désinvolture qui peut agacer. En tous les cas, c'est très moyen.

Comme je l'ai dit plus haut, on s'attend à un film gore ou effrayant avec des courses-poursuites dans les bois. Malheureusement, les scènes gores ne sont pas légion, loin de là. On a bien un arrachage de dents, un corps découpé qui pendouille à un arbre ou encore une anguille sortant de la bouche d'une noyée, mais elles ne sont pas super choquantes ou révulsantes et paraissent bien maigres compte tenu de ce que laissait présager le film. Pour ce qui est de la tension ou de l'horreur pure, on reste aussi sur notre faim. La film emprunte tout ce qui a déjà été fait dans le survival. On peut ainsi voir des choses déjà vu dans détour mortel, ou encore dans délivrance, et tout ce déjà-vu m'a donné comme un gout amer dans la bouche car cela ressemblait à une vulgaire resucée de tous les films de genre que j'ai déjà pu voir.


Grâce à notre nouvelle technologie de reconnaissance d'empreinte digitale, on a pu retrouvé la trace de celui qui m'a mit la main au cul dans le métro l'autre soir. Il s'agit de Yogi l'ours!

Au final, Dying breed ne brille pas par son originalité et encore moins par de grandes qualités. En fait, le premier mot qui me vient à l'esprit quand je repense à ce film, c'est banal. Malgré des paysages sympathiques, quelques effets gores bien faits mais trop rares et une ambiance humide, on reste dans un film qui ne sort pas des sentiers battus et qui ne prend aucun risque. On lui préférera sans aucun doute possible un détour mortel ou encore un petit Wilderness. Malgré une fin appréciable et un peu osée, on sortira de ce film sans aucun sentiment particulier. Le genre de métrage aussitôt vu, aussitôt oublié.

Note: 08/20





Dernière édition par AqME le Sam 31 Mar 2012 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Sam 17 Déc 2011 - 20:55

End of the line: Le Terminus de l'horreur


Résumé:

Karen, une jeune psychiatre, réussit à attraper le dernier métro juste avant l'interruption du trafic. Soudain, la rame s'arrête au milieu d'un tunnel, et le cauchemar commence... Plusieurs passagers reçoivent un mystérieux signal et se mettent à assassiner les autres voyageurs. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? A quelle mystérieuse organisation appartiennent-ils ?
Karen et un petit groupe de survivants s'enfuient à travers les souterrains du métro, poursuivis par les tueurs...

Avis:

Je me souviens, c'était un dimanche matin. A 8 heures, la sonnette de mon appartement sonne. N'attendant personne et ayant fait la bringue la veille, j'ai, comme on dit, la tête dans le cul. Je descends (ou j'habitais au premier étage à l'époque), j'ouvre la porte, et j'ai la surprise de voir deux mecs en chemise avec des prospectus sur Dieu et sur toutes ces âneries. Avec un sourire béat et complètement refroidissant, ils me demandent ce que je pense des gens qui n'ont pas de toit alors que Dieu a dit que tout un chacun se doit d'avoir un toit. Ce à quoi je réponds en refermant la porte assez violemment et et remontant me coucher. Mais si ces mecs étaient des fanatiques religieux. S'ils avaient décidé d'ouvrir la porte et de sortir un couteau en forme de croix et de me planter durant mon sommeil. C'est un peu le sujet de ce film qui, avec un titre tout pourri et un réalisateur qui répond au doux prénom de Marcel, propose quelque chose d'intéressant et de pas totalement mauvais.


Si jamais vous voulez utiliser de la super glu sur votre pire ennemi, voici le résultat au réveil

Le scénario assemble deux choses qui restent assez effrayantes dans la vie de tous les jours. D'un coté, le métro avec son dernier train et sa population pas tout le temps sympathique. De l'autre, des fanatiques religieux croyant en l'apocalypse et décidant de libérer les non-croyants en les trucidant gentiment. Si cela peut paraitre loufoque et assez incongru de prime abord, il en ressort un scénario astucieux et qui propose une vision intéressante de la religion et surtout des fanatiques. Vision qui s'enfoncera sur la fin du film malheureusement. En gros, c'est simple, on va suivre un groupe de personnes (une infirmière, une punkette, un couple amoureux, un gars costaud qui veut retrouver sa femme et ses gosses et un gentil jeune homme) qui vont se retrouver bloqués dans le métro avec un groupe d'une dizaine de personnes sortant des couteaux en forme de croix et voulant les tuer pour sauver leurs âmes de l'apocalypse qui est imminente. En gros, on est dans un survival urbain comme dans Creep, sauf qu'à la place de la méchante bête, on a un groupe de tarés.

Ce qui est assez frappant, c'est que malgré le peu de budget du film, on a tout de même une ambiance assez glauque. A croire que le métro est un lieu favorable à toute ambiance sombre e cela pour un budget minime. Mais, on est loin de Creep, notamment à cause de l'interprétation générale des comédiens qui reste assez approximative. Les fanatiques sont à la fois inquiétants, mais aussi ridicules, car les jeunes enfants fous de Dieu ne sont pas effrayant et restent assez inoffensifs. Les décors sont assez redondants et c'est bien dommage, et l'éclairage est beaucoup moins travaillé que dans Creep. J'utilise beaucoup cette comparaison, car les deux films se déroulent dans un lieu similaire et il faut dire que Creep s'en sort beaucoup mieux! Mais attention End of the line n'est pas mauvais pour autant.


Ah ah ah ah la queue leu leu

Les acteurs sont relativement mauvais et c'est un gros point noir. Si j'ai lu ça et là des critiques disant que pour une fois il n'y a pas de blonde écervelé ou de héros beau gosse, on reste tout de même dans des personnages stéréotypés incarnés par des acteurs inconnus. Dès les premières minutes on sent l'amateurisme du jeu et même les personnages secondaires restent approximatifs. Mais le film possède aussi des personnages franchement désagréables et même si il s'agit de méchants vilains, il n'y a pas d’ambiguïté et la pourriture de base reste chiante au possible. Il est moche, il est con et l'acteur le jouant est mauvais comme la peste noire. Du coup, tout cela reste très manichéen et c'est bien dommage que des gens prônant Dieu est espoir, Dieu est amour ne se posent pas plus de questions.

Les effets gores sont bien sympathiques même s'ils ne sont pas nombreux. Mais le film reste sans pitié et même les enfants en prennent dans le gueule, comme un bon coup de pied de biche. Pour les amateurs, il y a un gros coup de hache dans la tronche, un coup de marteau en plein front, des membres découpés et surtout une éventration de femme enceinte relativement sale. Il faut croire de Maurice Devereaux, le réalisateur, est un bon feeling avec toutes ces phases gores. Les effets spéciaux tiennent assez bien la route pour un DTV, même si on peut dire que les blessures saignent tout de même beaucoup et giclent facilement. La fin m'a laissée un arrière gout amer car elle inclut la raison de ces fanatiques et cela m'a franchement déplu malgré des effets spéciaux et des maquillages de qualité.


Exclu! Les premières images de la journaliste violée en Egypte!

Au final, on peut dire que End of the line est un DTV relativement correct et se révèle être une agréable surprise. Un scénario sympathique et simple, une ambiance relativement oppressante et un coté gore plutôt bien fichu, pas de secrets, on est dans un film maîtrisé. Malheureusement la fin bien trop manichéenne, des méchants à la pensée unilatérale et des acteurs assez mauvais font de ce film un film honnête mais pas une tuerie excellente. Je conseille tout de même à tous les fans de survival urbain et à tous les curieux qui veulent voir un film assez stressant. En somme un film sympathique.

Note: 12/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 20 Déc 2011 - 17:47

Buried Alive - Enterrés Vivants


Résumé:

Six étudiants qui avaient décidé de s'offrir un week end de fête se retrouvent dans une vieille maison isolée. Mais la petite virée entre amis devient un véritable voyage en enfer lorsqu'ils s'aperçoivent que l'endroit est hanté par le fantôme d'une femme assassinée et enterrée sur place des années plus tôt. Victimes d'une terrifiante vengeance d'outre-tombe, parviendront-ils à survivre jusqu'à l'aube ?

Avis:

C'est rigolo comme certains producteurs peu scrupuleux arrivent à faire vendre un produit sans grand intérêt. Mais le pire, c'est qu'ils sont relativement intelligents. Prenons le cas de ce film, Buried Alive. C'est un film d'horreur, mais comme il est pas terrible et que le budget est minime, il faut une bonne accroche ou une guest star qui vienne faire le guignol. La plupart des ados attardés friands de gore connaissent bien Tobin Bell puisque c'est le tueur dans la saga Saw, et comme il joue dans ce petit film, les producteurs y ont vu une poule aux œufs d'or. Je ne vais pas les blâmer, les gens ont qu'à être moins cons, surtout les ados, mais je peux comprendre la déception de certains à la vision de ce film. Eh les enfants, c'est un DTV américain, il ne faut pas s'attendre à un chef d'oeuvre!


Putain, les filles, vous êtes tellement mauvaises que si je rajoutais deux pisseuses, on aurait les L5!

Dès que l'on est un petit peu curieux et que l'on prend la peine de lire le synopsis, on voit de suite que ce film est une grosse merde filmique. On va suivre six jeunes, évidemment, trois mecs et trois nanas qui vont passer quelques jours dans une vieille bâtisse appartenant à l'arrière grand-père de l'un des garçon. Bien entendu, la famille possède un secret avec un médaillon et une histoire de mine d'or. Jusque là, on reste dans la base même du film d'horreur pour adolescent mongolien. Puis survient un gardien bizarre qui aime empailler les animaux ainsi qu'une vieille peau armée d'une hache et ayant la fâcheuse habitude de se téléporter, un peu comme Diablo des X-men. Le carnage sera alors inévitable. Voilà, une histoire assez grotesque qui veut brouiller les pistes en le slasher discount et le film de fantôme vengeur pas content qui va s'en prendre à la descendance de celui qui lui a fait du mal. Le film ne vient pas de Belgique, mais le scénario reste plat, comme ce pays.

Le problème, c'est que l'ambiance ne décolle pas non plus. Il n'y a pas longtemps, j'ai vu Deadly Pledge et été atterré par l'inexistence même d'une quelconque ambiance. Et bien avec Buried Alive, c'est pareil. Aucune atmosphère ne se dégage du film, pourtant on nage en plein désert, mais on n'a aucune sensation de chaleur, de moiteur ou encore d'étouffement. Le seul lien que l'on a avec le désert, ce sont deux attaques de crotales dans une cave sombre. Pour le reste, c'est le calme plat et on s'ennuie ferme. Surtout que le rythme est vraiment lent, on doit attendre environ 40 minutes pour avoir le premier meurtre, qui est balayé en trois secondes, puis 20 minutes de plus pour en avoir un deuxième. C'est long et vu que l'on a pas grand chose à quoi se rattraper, on se surprend à faire autre chose en même temps que le métrage.


Qu'est-ce qu'on est serré, au fond de cette boîte, comme des sardines... (lire avec un air de Patrick Sébastien)

Les acteurs sont moyens dans l'ensemble. Les amateurs de nichons et de fesses seront aux anges puisque trois créatures de rêve font se trémousser devant la caméra, notamment une blonde à poitrine généreuse qui n'hésite pas à les montrer, une petite brunette qui va courir complètement nue dans la nature pour répondre à un défi et un autre brune bouclée assez charmante. Les filles seront un peu moins servies. On a deux mecs normaux et un geek qui porte évidemment de grosses lunettes. Après, il reste Tobin Bell en gardien un peu déjanté mais qui n'apporte rien au film et dont le jeu reste vraiment très en dessous de son rôle dans Saw. Ici, il n'est pas glacial, il ne fait pas peur et surtout montre un profond désintérêt pour le film en lui même. Tiens, je vois que je n'ai pas parlé du jeu des actrices, mais est-ce bien nécessaire, puisque notre regard restera figé sur leur cul et leurs nichons!

Ceux qui aiment frissonner devant leur écran auront rapidement compris que ce n'est pas avec ce film qu'ils obtiendront satisfaction. Pas d'ambiance, donc pas d'effets de peur et aucun sursauts de prévu. Peut-être, vous dites-vous, qu'il y a du gore, de la viande morte qui pendouille, du sang qui coule à flots? Et bien non, il y a en tout et pour tout deux effets gores dans le film. Un mec qui se fait trancher en deux dans le sens de la hauteur, et un qui se fait couper la face. Malgré tout, ces deux effets sont relativement bien foutus, à croire que tout le budget est parti dans ces deux effets gores. Pour le reste c'est classique et le sirop de framboise est économisé. La fin est bâclée et restera dans les fins les plus moisies des films d'horreur.


Mec, j'ai été le héros de Saw et toi t'es rien, alors laisse moi te montrer ce que c'est que le métier d'actor studio!

Au final, Buried Alive est un film mauvais, mais qui possède tout de même un coté attachant avec ces trois nanas qui font des efforts pour titiller l’œil masculin, et je ne suis pas trop blonde, mais cette dernière est assez doué pour accrocher le spectateur. Malheureusement, une ambiance morne, un scénario pas du tout palpitant, et une action qui tarde à venir, c'est sûr on est dans le DTV bas de gamme qui joue la carte de la super star de film d'horreur pour vendre son produit. Je n'ai pas été convaincu et visiblement, je ne suis pas le seul. Un film à réserver aux fans de Tobin Bell pour le voir jouer comme une patate et à ceux qui sont, comme moi, boulimique de films d'horreur.

Note: 06/20

Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1168
Age : 39
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 20 Déc 2011 - 19:41

Quelqu'un a-t-il vu "the human centipede" , Il est parait-il bien dégueulasse et fait passer hostel pour une conte d'enfant. J'hésitais à le voir car je n'aime pas trop les "torture porn" à la hostel justement, mais là le sujet me paraît bien trop dégueu pour que je n'y jette pas un oeil, jugez plutôt :
Lindsay et Jenny, deux amies américaines parties faire du tourisme en Europe, se retrouvent bloquées en pleine nuit sur une route perdue après la crevaison d'un pneu de leur voiture de location. Elles décident d'aller chercher de l'aide à pied et arrivent dans une grande maison où vit un ancien chirurgien. Ce dernier les drogue et les attache ensuite sur des lits dans son sous-sol aménagé en laboratoire.

Autrefois spécialiste des séparations de siamois, le Docteur Heiter va tenter l'opération inverse en reliant trois personnes (les deux jeunes filles et un homme japonais), la bouche de l'un étant cousue sur l'anus du précédent, afin de créer un être humain « mille-pattes ». Les trois victimes, une fois reliées en un seul et même tube digestif, subiront les brimades perverses du chirurgien fou.
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 14047
Age : 44
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 20 Déc 2011 - 19:52

sunkmanitu a écrit:
Quelqu'un a-t-il vu "the human centipede" , Il est parait-il bien dégueulasse et fait passer hostel pour une conte d'enfant. J'hésitais à le voir car je n'aime pas trop les "torture porn" à la hostel justement, mais là le sujet me paraît bien trop dégueu pour que je n'y jette pas un oeil, jugez plutôt :
Lindsay et Jenny, deux amies américaines parties faire du tourisme en Europe, se retrouvent bloquées en pleine nuit sur une route perdue après la crevaison d'un pneu de leur voiture de location. Elles décident d'aller chercher de l'aide à pied et arrivent dans une grande maison où vit un ancien chirurgien. Ce dernier les drogue et les attache ensuite sur des lits dans son sous-sol aménagé en laboratoire.

Autrefois spécialiste des séparations de siamois, le Docteur Heiter va tenter l'opération inverse en reliant trois personnes (les deux jeunes filles et un homme japonais), la bouche de l'un étant cousue sur l'anus du précédent, afin de créer un être humain « mille-pattes ». Les trois victimes, une fois reliées en un seul et même tube digestif, subiront les brimades perverses du chirurgien fou.

Ca a l'air super degueu ton film ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 20 Déc 2011 - 20:31

Alors, je l'ai mais je ne l'ai toujours pas vu...

Il parait qu'il est assez extrême comme film un peu comme A Serbian Film. Maintenant, je pense qu'il y a à boire et à manger dedans et il est, parait-il, pas aussi trash que ça. Enfin, quand je l'aurai vu j'en ferai une ch'tite critique.

A savoir que c'est une trilogie et que le deux est déjà sorti au canada et en Belgique il me semble!
Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1168
Age : 39
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 20 Déc 2011 - 21:34

ouais justement c'est parce que c'est extrême que je voulais le voir, mais j'avais peur de retomber sur du "torture porn" classique...
J'ai Salo de Pasolini depuis 1 an et je l'ai toujours pas vu.
Pour la trilogie je suis au courant et il paraît que le tube digestif s'allonge au fur et à mesure, une vraie merde en ligne quoi !...

Au fait bon appétit à tous !
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 20 Déc 2011 - 21:37

A l'intérieur est aussi assez trash et gore, Requiem pourra le confirmer!

Par contre, je n'ai toujours pas vu Martyrs et il parait que c'est assez horrible aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 20 Déc 2011 - 21:42

le top c'est "à l'intérieur" je confirme, un pur chef d'oeuvre du cinéma trash francais !

et "Martyrs" est vraiment pas mal aussi ! c'est limite bien dérangant par moment, ca envoie sévère question sadisme

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jareth the Goblin King
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 2397
Age : 35
Localisation : Un grand labyrinthe...
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 21 Déc 2011 - 3:02

J'ai vu Human Centipede cet été, et ce n'est pas aussi dégueu que vous semblez l'imaginer. Je ne dis pas que c'est soft, mais grosso modo c'est à peu près du niveau de Hostel (un peu moins même), en moins foufou, mais en mieux et avec un humour plus fin (le méchant est fabuleux, et s'il n'y a jamais d'humour explicite dans le film, on sent bien que c'est du troisième degré de le faire justement si sérieux sur une idée aussi farfelue). Je le recommande car c'est un film très original (rare de nos jours) et réussi (si je devais mettre une note, ce serait 15/20), même quand les actrices sont énervantes, on sent que c'est du méta-discours.
J'ai vraiment hâte de voir le 2, avec un ami on le surveille de très près.

Salo, niveau repoussant, c'est un cran bien au-dessus. Pour moi, le film le plus trash que j'aie vu (pas nécessairement le plus gore, mais le plus dérangeant).
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 11:58

Caved In - Enterrés Vivants


Résumé:

Un groupe d'aventuriers décide de séjourner dans une mine abandonnée afin de partir à la recherche d'un trésor enfouit. Mais leur chasse au trésor va rapidement devenir une question de survie alors qu'ils vont découvrir l'existence d'une ancienne espèce, rampant dans l'ombre sous la surface de la terre...

Avis:

Les profondeurs abyssales de la terre font rêver. Ce n'est pas Jules Verne qui va me contredire, déjà, parce qu'il est mort, et parce qu'ensuite, il a tout de même écrit un fabuleux bouquin qui s'intitule Voyage au centre de la terre. Adapté plusieurs fois au cinéma, ce n'est pourtant pas ce film qui va nous intéressé. Mais alors pourquoi faire une entame comme celle-ci? Et bien tout simplement parce que le film d’aujourd’hui explore les souterrains d'une vieille mine en Suisse avec des malfrats qui embauchent un spéléologue dans l'espoir de trouver des diamants et des émeraudes. En gros, le réalisateur et les producteurs ont trouvé un filon pour prendre le spectateur pour un crétin, lui, espérant voir un produit comme The Descent ou comme la Crypte. Vous l'aurez compris, ce film est une grosse daube infâme qui, en plus de se payer le luxe d'une jolie jaquette, se paye aussi la tête du consommateur qui va se faire arnaquer comme une loque.


Je t'avais dit de ne pas manger dans ce resto chinois!

Le scénario est relativement inutile et futile. On commence le film en compagnie d'une famille qui visiblement fait des explorations naturelles pour les touristes. On voit le monsieur blond, sa femme blonde, la fille blonde à gros seins et le fils blond mais un peu con quand même. Vient ensuite une magnifique scène où des méchants pas beaux tuent un vieil homme qui refuse de vendre sa propriété. Bien entendu, avant de le tuer, ils lui coupent la main, c'est tellement plus drôle à l'écran. Puis les méchants, ils embauchent la famille blonde pour explorer les mines sans dire qu'il y a un trésor planqué. Mais le problème, c'est que dans cette mie, il y a des scarabée géants préhistoriques qui aiment becqueter de l'humain au p'tit dèj! Alors il va falloir courir dans les mines, sauter, hurler et sortir sans se faire découper par des mandibules numériques. C'est très con, c'est mal fait, et en plus on voit à trois kilomètres que c'est fauché comme les blés.

Non mais je veux dire, quand on prend des décors de mine, ce ne doit pas être très complexe. Je ne sais pas, tu te renseignes, tu te balades, tu choisis un endroit et tu plantes ta caméra. Mais non, là on sent très bien que c'est tourné sur un pauvre plateau de tournage. La moindre pierre ressemble à du polystyrène, les décors en bois font faux et certains plans montrent des blue screens franchement mal incrustés. Alors je veux bien que le budget d'un film soit super tendu, je veux bien que l'on embauche des acteurs inconnus pour qu'ils coutent moins cher, je veux bien que les effets spéciaux soient des animatronics au lieu d'incrustations numériques foireuses, mais là, ils ont tout faux!


Chérie, fais moi penser à prendre de l'insecticide! Comment ça ils ne sont pas réels? Il suffit d'appuyer sur echap, t'es sûre?

Au niveau des acteurs, on ne retiendra pas grand monde. Enfin, si, moi j'ai surtout retenu la paire de nichons de la fille du héros et j'ai regretté pendant tout le film de ne pas les voir. Putain, un film d'horreur sans paires de nibards! D'ailleurs le père de famille héroïque est joué par Christopher Atkins. Ce nom ne doit pas signifier grand chose pour vous, mais il s'agit du partenaire de Brooke Shield dans le lagon bleu. Ici, il est juste à coté de la plaque, représentant un homme fatigué qui ne fait ce rôle que pour payer ses factures. Le reste du casting est peuplé d'acteurs inconnus qui jouent comme leurs pieds et qui ne servent strictement à rien. Pour les filles, il n'y a pas de beaux mecs et pour les mecs, il y a deux belles filles, mais qui ne montreront rien durant tout le métrage, à part courir en hurler devant des scarabées en pixels.

D'ailleurs les effets spéciaux sont scandaleux. Le film date de 2006 et j'ai eu l'impression de régresser de 10 ans. Même avec une playstation première du nom des chinois de 5 ans auraient pu faire mieux. Les bestioles sont mal incrustées, on voit que c'est faux. Quand elles marchent le sol ne bouge pas, les feuilles ne s'envolent pas et les dégâts corporels qu'elles infligent sont vraiment trop gros. Il y a bien quelques effets gores qui ponctuent le film, mais ils sont bien souvent le résultat d'une action. Vous ne verrez pas de tête tranchée en direct, mais plutôt un corps sans la tête une fois le meurtre accompli, et c'est comme cela tout le métrage. Alors il y a une main tranchée, des intestins gisant sur le sol ou un corps coupé en deux, mais si le maquillage est bon, on reste quand même sur notre faim. La fin est risible de nullité, voulant mettre une fin à la Aliens le retour et qui finit plutôt en émission de Maïté avec un gloubiboulga de scarabées préhistoriques.


Wouah! T'as vu la taille de son sgueg! Et dire que ce n'est qu'un enfant!

Au final, Caved in est une daube infâme et indigeste. Le pire étant les incrustations mal foutus des scarabées qui sont d'une mocheté incroyable. Les décors sonnent faux et on voit très que les acteurs se déplacent sur un pauvre plateau de studio. Mais où est passé la budget? Les acteurs sont relativement mauvais, on ne ressent aucune peur ni aucune tension. Les effets de lumière sont inexistants et le pire, c'est que la claustrophobie, qui est censée être primordiale dans ce genre de film est complètement absente. Bref, un film moisi que je ne conseille à personne. Même ceux qui aiment les films animaliers avec des invertébrés préhistoriques voulant de la chair fraîche seront déçus. A éviter donc.

Note: 03/20

Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 12:08

tiens tu nous fais pas la critique de films d'horreur spécial noel pour les prochains jours ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 12:18

Bah je n'en ai plus, j'ai déjà fait les critiques de douce nuit sanglante nuit et de Chritsmas evil...
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 34
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 12:26

ou même des films qui se passent durant les fêtes de noel comme "2ème sous sol"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 34
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 12:54

J'ai The Children, le jour de la bête et Very bad santa. Mais ce n'est pas dans les bonnes lettres!! Maieuh!!

Je dois être un tout petit peu maniaco-dépressif perclus de tics! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
FILMS D'HORREUR 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quels sont vos films d'horreur préférés?
» 2017 les films d'horreur que vous attendez
» FILMS D'HORREUR 1
» FILMS D'HORREUR 2
» [émission TV] Opération Frisson c'est fini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Cinéma / Tv-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit