La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 FILMS D'HORREUR 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 12:54

J'ai The Children, le jour de la bête et Very bad santa. Mais ce n'est pas dans les bonnes lettres!! Maieuh!!

Je dois être un tout petit peu maniaco-dépressif perclus de tics! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 13:05

putain ca veut dire que je vais devoir attendre encore longtemps jusqu'à TROLL 2 lol!

à moins que ce soit mon cadeau de noel sur le forum ? Mr.Red santa

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 13:21

Mais je ne l'ai pas Troll 2! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 13:23

je vois que j'arrive pas à te tenter pour te le procurer lol!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 13:28

Attends, j'ai vu un film avec des scarabées préhistoriques numériques dans une mine d'émeraudes en Suisse, alors évidemment que je languis de voir Troll 2 et ces trolls en mousse!
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 13:29

le truc c'est que j'imagine la critique que tu pourrais en faire et ca devrait être énorme !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Jeu 22 Déc 2011 - 13:46

En fait, je fais des critiques sur Horreur.net et je fais page par page là bas et il me reste deux films à critiquer commençant par la lettre N.

Quand j'aurais critiqué tous les films de la database que j'ai vu, je regarderai les films d'horreur dans le désordre!

Sinon la prochaine critique est Eternal, film sur la légende D'Erzebeth Bathory surnommée la comtesse Dracula.
Revenir en haut Aller en bas
Jareth the Goblin King
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Cochon
Nombre de messages : 2397
Age : 34
Localisation : Un grand labyrinthe...
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 23 Déc 2011 - 16:31

TOKYO GORE POLICE (2008)


Réalisé par : Yoshihiro Nishimura
Avec : Eihi Shiina, Yukihide Benny

L'intrigue : Dans un Tokyo futuriste, la police, privatisée et ultra-violente, lutte désespérément contre des mutants quasi intuables dont la chair blessé génère des armes aussi anodines que des tronçonneuses ou des mâchoires de crocodile...

Avis : Première attitude possible : Au secours ! C'est n'importe quoi ! Le scénario à moitié débile frôle par moments la réflexion sur la montée du fascisme, la rébellion, l'absurdité de définir les choses en bien ou en mal, mais en fait l'on comprend à chaque fois que du sens pointe le bout de son groin fouisseur que le réalisateur n'en a que faire (eh coco, c'est juste un prétexte l'histoire !). Ca retombe donc immédiatement dans de la succession de scènes sans grande cohérence avec le reste pour un kaléidoscope de folie furieuse non-stop. Bref, je vous le dis tout de suite au cas où la tentation se ferait de râler sur le scénar : c'est pas un film pour jouer l'intello.

Non, c'est de la chair en éclat à tout va, du gore, des membres coupés, du gore, de la violence gratuite à outrance, et, je le précise au cas où : du gore. Mais alors du foufou, qui n'est pas sans faire penser à Braindead par moments, donc la bonne attitude pour en savourer tout le sel est de se laisser aller à rire et à avoir joyeusement honte de tant d'audace tellement ça va loin. Bon le problème, c'est que ça fait vraiment trip incompréhensible, mais il faut reconnaître à Tokyo Gore Police qu'il est extrêmement inventif visuellement, et, fait rare me concernant, je n'ai pas pu m'empêcher de me revoir certaines scènes sitôt le film fini.
En fait, je comparerais ce qui traverse l'esprit dès les premières minutes du film à ce que l'on constate quand on sépare une première part de pizza de l'ensemble et que l'on regarde le carton dessous : tiens je ne pensais pas que c'était aussi gras. Mais au final, dégoût passager ou non, on la mange entière, avec les doigts, et même on se tâche mais on s'en fout parce que c'est rigolo. Et je parie que ceux qui regarderont le film en entier se seront marrés intérieurement plus d'une fois tout en se disant "oh non !" ^^

Niveau influences, je pense qu'il y l'ombre évidente mais sûrement éloignée de Tsukamoto (Tokyo Gore Police est un peu un Tetsuo version gore et fun), et certains reconnaîtront peut-être des références (volontaires ?) à Robocop. Mais bon, ça reste très secondaire.

Au final, on ne retirera pas grand-chose de ce déballage visuel aussi fou que violent. On se rappellera au mieux de quelques scènes marquantes, mais pas de quoi révolutionner le monde du cinema. Pourtant, ce genre de film est indispensable pour faire souffler un vent de fraîcheur sur un art trop souvent commercial ou prétentieux. Je doute qu'il plaise à tout le monde (d'où la note objective) mais je suis content qu'il existe, et quand je vois ce film sorti peu de temps après Planet Terror, je me dis que l'occident a une locomotive à rattraper en matière de film d'horreur qui se veut inventif.

13/20
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 23 Déc 2011 - 16:35

Eternal


Résumé:

Le détective Raymond Pope recherche sa femme disparue. Son enquête le mène auprès de la riche et énigmatique Elizabeth Kane et de sa jeune protégée Irina, partenaires dans le crime et la luxure. L'allure aristocratique d'Elizabeth cache une dangereuse criminelle dont les activités ressemblent étrangement à celles perpétrées par la Comtesse Bathory, 400 ans plus tôt...

Avis:

Les plus célèbres meurtriers ont toujours fasciné un grand nombre de personnes. Que ce soit des tueurs contemporains comme BTK ou encore Richard Speck ou des tueurs historiques comme Jack l'éventreur ou le comte Vlad Tepes, ils ont toujours eu une place de choix dans le cinéma de genre. Il est vrai que parfois les qualités de ces films sont assez douteuses, mais là n'est pas la question. Il y a parmi tous ces hommes, une femme qui a été adapté plusieurs fois au cinéma et sous divers titres. Je pense notamment au récent film de Julie Delpy "la comtesse" ou encore au film qui nous intéresse aujourd'hui, Eternal. Ce film s'intéresse de près au mythe de la comtesse Erzebeth Bathory connu pour moult assassinats et une propension à l'hémoglobine. Mais cette femme a-t-elle sa place dans la panthéon des films d'horreur tiré de faits réels? Qui est Erzebeth Bathory? Cette reconstitution contemporaine est-elle une bonne idée?


Vas-y chérie, prends une pose lascive et caresse la tête du lion de façon suggestive.

Déjà, il faut savoir qui est cette fameuse comtesse. Cette chère enfant a vécu entre la Hongrie et la Slovaquie dans un petit château. Obsédé par la jeunesse, elle se rendit compte en s'éclaboussa involontairement de sang (de sa servante à laquelle elle a mit une gifle) que celui-ci avait visiblement des propriétés curatives et que sa peau devenait plus belle et plus lisse. Ni une, ni deux, la comtesse fit venir des jeunes femmes qu'elle étripa pour prendre des bains de sang afin de devenir immortelle et belle. Oui, elle était bien barrée la comtesse! Maintenant, on ne sait pas combien de nanas elle a buté, mais on oscille entre une centaine et 650 d'après un carnet rédigé par la main de la comtesse. Bon, on lisant cela, je me suis dit qu'effectivement, elle peut avoir droit à son film d'horreur.

Sauf que là, il ne s'agit pas d'une reconstitution historique, nous sommes en 2004 et nous suivons les traces d'Elizabeth Kane, qui pense être la réincarnation de la comtesse. Elle est épaulée par une jeune femme qui lui ramène de la chair fraîche via un site de rencontre internet. Malheureusement, elle tue une femme de flic et celui-ci décide de retrouver sa belle. Bien entendu, le flic en question est un queutard digne de Strauss-Kahn et il va se sentir attirer par la tarée bourgeoise. Mais que nenni, il veut tout de même retrouver sa femme et surtout percer le mystère de la riche madame qui échappe à chaque fois à son acuité. Transposer un mythe à notre époque ne me pose aucun problème, mais encore faut-il que ce soit fait de manière correcte. Hélas, le scénario ne tient pas très bien la route car il oscille trop entre slasher mignon et film baroque aux décors somptueux avec un soupçon de fantastique. Mais le film ne répondra jamais à la question: on est où alors? Et si ce n'est pas aussi bien foutu que le labyrinthe de Pan, on se retrouve perdu.


Ton costume de Maya l'abeille est ignoble, tu dois donc mourir...

De plus, si on veut faire quelque chose de sérieux et de sensuel, il faut des acteurs relativement talentueux. Encore une fois, il n'y a pas d'acteurs très connu, mais cela ne veut rien dire. Si l'actrice jouant la méchante reste attirante et relativement sensuelle, on ne peut pas en dire autant du flic qui baise à tout va et qui franchement une gueule de poulpe. Chauve, une barbe de deux semaines, des lèvres boursouflées, un regard aussi vide que celui d'une morue sur l'étal d'Ordralfabétix, je me demande encore comment on a pu faire une telle erreur de casting. Pour le reste, c'est assez transparent, on se souviendra à peine de l'acolyte de la méchante, et on rigolera devant le flic italien et son accent à peine forcé. Mais il y a une chose que je regrette plus que tout, c'est que le film se dirige vers de l'érotisme soft mais qu'avec des acteurs de seconde zone, cette érotisme et ce lyrisme par à vau l'eau et on souhaite presque voir un porno hardcore à la place.

Enfin, le film est dénué de scènes d'horreur. On ne sursautera que très rarement, voir pas du tout et seule l'acolyte de la méchante demeure un poil violente sur les bords. Alors il y a du sang, mais pas de scènes trash, pas de gores et surtout très peu d'effets de surprise. C'est bien dommage car le film propose des décors sublimes notamment dans le palais de Venise avec des statues de marbres somptueuses et des plans relativement intéressant. Le film est mou du genou et n'ose pas vraiment aller vers quelque chose de vraiment plus sale. On ressent vraiment un certain puritanisme et le refus de montrer quelque chose qui allie sexe et sang (non pas des règles quand même!). Du coup, le film rate son coup et devient beaucoup trop pudique et beaucoup trop calme pour moi. L'ennui n'est jamais loin et on ne souhaite que la mort du flic qui est juste insupportable. La fin est ridicule et démontre bien la débilité du personnage masculin.


Oui, je sais, on dirait une image d'un film porno lesbien mais il s'agit bien d'un film d'horreur, enfin, si l'on veut...

Au final, Eternal n'est pas dénué d'intérêts notamment avec de très beaux décors et une certaine image de qualité, mais malheureusement, l'acteur principal est tellement mauvais que l'on ne souhaite que sa mort. De plus, le film est relativement mou sans assumer un seul instant le coté érotique et sanglant de la comtesse. Bref, je n'ai pas été satisfait par ce film qui malgré quelques qualités demeure trop inégal et trop long. Un film à réserver à tous ceux qui veulent voir un mythe transposé dans notre époque, et à tous les curieux souhaitant voir une paire de seins ambulante.

Note: 08/20



Dernière édition par AqME le Sam 31 Mar 2012 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 23 Déc 2011 - 16:42

Le sommaire commence à avoir de la gueule! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13682
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 23 Déc 2011 - 16:51

AqME a écrit:
Le sommaire commence à avoir de la gueule! lol!

Je vais paraitre casse cou... mais ce serait bien d'avoir une petite synthese genre top 10 ou flop 10.
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 23 Déc 2011 - 16:58

Si tu veux, mais alors il faut le faire sur un topic à part non?
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Dim 25 Déc 2011 - 19:30

Evil Angel: l'ange de Satan


Résumé:

Lorsque Lilith, première femme d'Adam, a refusé de se soumettre à son autorité, elle a été chassée du jardin d'Eden et remplacée par Eve. Furieuse, Lilith devient la compagne de Lucifer et ne cesse depuis de se venger. Lilith retourne sur terre à Chicago pour assouvir sa vengeance sanglante sur des êtres humains innocents.

Avis:

Il est très fréquent dans le cinéma de genre et notamment le cinéma d'horreur d'être comparé au cinéma pornographique. En effet, l'absence de scénario, des acteurs de seconde zone, du gore sanglant remplaçant du sperme glaireux sont autant de points communs entre certains films de ces deux genres. Maintenant, je me rends compte que très souvent, le porno vient lorgner du coté de l'horreur alors que l'horreur emprunte plus facilement à l'érotisme. D'ailleurs, un très grand nombre de film d'horreur montre sans vergogne des paires de loches ou encore un joli petit cul. Avec Evil Angel et sa jaquette évocatrice, on se doute qu'il y aura quelques scènes pas forcément sexuelles mais plutôt coquines et on espère que cela ne nuira pas au film. Alors faut-il s'inquiéter quand on voit une rousse en tenue légère avec une ombre noire sur une lumière rouge assise dans un fauteuil dans une pose qui rappelle Emmanuelle? Ce film est-il dénué de scénario pour proposer juste des cochonneries entre une succube et des humains faiblards?


J'ai déjà dit non à l'autre con des témoins de Jéhova alors ne me faites pas chier!

Le scénario du film n'est pas dénué d'intérêt car rares sont les films proposant un ange maléfique ou un seul démon pas content. En général, on a plutôt une horde de démons ou d'anges (comme le film Légion dont je ne peux dire si c'est bien ou nul car je ne l'ai toujours pas vu!). Pour la petite histoire, on va suivre deux personnages en parallèle. Le premier est un secouriste qui est marié à une femme ayant des tendances suicidaires et le second est un ancien flic qui est devenu détective privé avec son fils. En même temps, une femme sort du coma dans un hôpital et tue deux personnes pour leur voler leurs fringues et sortir discrètement. On apprendra plus tard que cette femme est Lilith, première épouse d'Adam et qu'elle tue pour le plaisir. Elle tuera d'ailleurs le fils du détective qui va mener son enquête. Bien entendu le secouriste sera mêlé à cette affaire de part sa femme mais je n'en dirai pas plus long pour ne pas spoiler. Le scénari oest assez intéressant et on y retrouve un mélange du témoin du mal et de film de démons classique.

Le principal défaut de ce film, c'est le traitement donné ainsi que l'atmosphère, l'ambiance du métrage qui est anecdotique. En effet, on voit des personnages assez intéressants, du secouriste qui tente par tous les moyens même les moins conventionnels de sauver des vies à la prostituée qui a une vie de merde, mais le film ne creuse pas pour autant cette palette de personnages et préfère se cantonner à la méchante et à ses pérégrinations dans la ville. De plus, l'atmosphère est absente. On ne ressent pas la tension dans l'immeuble des putes avec le maquereau, il n'y a pas d'éclairages sulfureux pour instaurer une ambiance lugubre et mal famée. Bref, tout cela semble peu travaillé et le film durant deux heures (chose rare pour un film d'horreur!), il y a parfois des moments d'ennui, ce qui dommage.


Si toutes les serveuses du McDo auraient cette gueule, il y aurait moins de problèmes d'obésité dans le monde

Les acteurs ne sont pas mauvais et cela fait plaisir pour une fois. Le plus gros bémol viendra de la première Lilith, celle sur la jaquette, qui n'est pas un brin sensuelle, ce qui est un comble pour une femme censée être irrésistible. Le jeune secouriste est bien dans son rôle et on ressent bien son investissement, ce qui est très intéressant. Le grand Ving Rhames (vu dans Piranhas 3D par exemple) donne une interprétation assez sobre mais relativement efficace notamment dans la recherche du tueur de son fils et aussi en tant que père adoptif protecteur. Par contre, gros coup de cœur pour Ava Gaudet que l'on a pu voir dans la série Ugly Betty (ce n'est pas Betty hein!) et qui possède un charisme assez bluffant avec une croupe diabolique. Putain, elle est tellement cambrée qu'on pourrait poser un verre au dessus de son cul sans qu'il tombe! Elle donne une interprétation très sensuelle et franchement réussi.

Là où le bât blesse, c'est sur les effets gores. En effet, si l'ambiance n'est pas terrible, il aurait fallu se rattraper sur les effets gores et malheureusement, ils ne sont pas nombreux. Les meurtres ne sont pas innovants, on reste dans un classique égorgement ou coup de couteau dans le cœur, et venant d'un ange surpuissant, on aurait pu avoir beaucoup mieux! Par contre, les effets spéciaux sont vraiment très bons et j'ai été agréablement surpris par une telle qualité pour un DTV qui est sorti très discrètement de par chez nous. Les visages de l'ange sont très bien incrustés et les quelques cascades plutôt bien fichues. Mais ce qui est vraiment décevant dans ce métrage, c'est la fin complètement bâclée, qui n'apporte aucun élément de réponse et que j'ai trouvé mauvaise. Le genre de fin qui te laisse un arrière gout acre au fond de la bouche.


Qu'est-ce qu'elle fout là Carrie Ann Moss, il faudrait lui dire que l'on est pas dans Matrix là mais dans Evil Angel, c'est pas le même budget...

Au final, Evil Angel est un film qui possédait un énorme potentiel et qui le gâche à cause d'un rythme un peu trop délétère et surtout d'une ambiance inexistante dans un milieu pourtant très sulfureux. Au regard du sujet, on est devant un beau gâchis. Mais tout n'est pas à jeter là-dedans puisque nous avons des acteurs relativement investis, des effets spéciaux bien foutus et une histoire qui peut en intéresser certains. Bref, pour moi, ce film reste une semi déception qui n'aura que la moyenne notamment grâce au cul magnifique de Ava Gaudet qu'elle montre sans aucun problème! J'en demande encore.

Note: 10/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Lun 26 Déc 2011 - 17:26

Evil Island: le territoire des morts


Résumé:

Un documentariste britannique débarque sur une île des Philippines avec son équipe pour y découvrir que de vicieuses créatures capables de changer de forme dévorent le sang de foetus d'indigènes.
C'est alors qu'une des filles de l'équipe annonce qu'elle est enceinte...

Avis:

Il est très redondant dans le cinéma d'horreur de foutre un film dans le film (scream 3) ou alors un faux documentaire pour en faire un film qui fait peur (comme pour Rec ou détour mortel 2). De plus les émissions dans des milieux hostiles comme Koh-Lanta se démocratisent de plus en plus et il est donc assez logique que des cerveaux un peu tordus imaginent des peuplades d'autochtones se faire un plateau repas géant avec des candidats de ce genre d'émission. Dans ce film, il s'agit plutôt de l'émission (que je trouve débile) man vs wild ou un homme tente par tous les moyens de survivre dans la nature en se nourrissant exclusivement de tout ce que lui offre l'environnement dans lequel il évolue. On peut se demander si Evil Island va peser le pour et le contre de ce genre d'émission ou s'il s'agit juste d'un prétexte pour faire un film d'horreur? Je vais répondre de suite à cette question puisque ici, le film n'a pour but que de montrer des gens se faire buter par des monstres sanguinaires et au look plus que discutable.


C'est pas ma faute si ma mère a niqué un requin

Le scénario part d'une bonne intention. On va suivre une équipe de tournage sur une de ces nouvelles émissions survivalistes où un homme explique devant une caméra comment survivre dans une jungle. Ici, le territoire choisi est la Malaisie. On connaissait la Tasmanie avec Dying Breed, maintenant on a droit à la Malaisie avec une nouvelle race de monstres. Car oui, le tournage va tourner court quand une horde de monstres rouges polymorphes va attaquer l'équipe. On reste dans un survival pur et dur avec en scène une bande de joyeux drilles qui n'espèrent qu'une seule chose, s'enfuir au plus vite. Et si l'intention du départ était assez sympathique, le film tombe assez rapidement dans du conventionnel et on ne sera pas surpris une seule fois durant tout le métrage. C'est d'autant plus dommage que le film ne se sert du support caméra à l'épaule qui aurait pu être intéressant sur un film comme celui-ci, renforçant un coté réaliste et donc angoissant.

Ce qui a de plus déprimant dans ce film, c'est l'absence notoire d'ambiance digne de ce nom. Quand on veut faire un survival dans une jungle épaisse avec des bestioles pas sympathiques, il faut un tout petit peu d'ambiance moite et transpirante. Nous sommes en pleine jungle de Malaisie, il fait chaud, les esprits s'échauffent, les personnages transpirent, leurs vues se brouillent, ils ne savent plus si ce qu'ils voient est réel ou pas, l'apport d'une caméra à l'épaule renforcerait un climat stressant et réaliste. Mais bon, ça, ça sort de mon imagination, le réalisateur, Terence Daw n'a pas du avoir la même envie que moi et il n'instaure que des relations superficielles entre les personnages basées principalement sur le sexe et l'argent. Du coup, on s'ennuie un petit peu devant ce métrage.


Ma! Si elle tenait ma bite comme elle tient son fusil, je serai très content, je lui danserai la cucaracha!

Les acteurs ne sont pas vraiment mauvais. La jaquette annonce deux acteurs qui ont déjà joué dans des films d'horreur mais on sait très bien que cela ne veut absolument rien dire. Il faut dire qu'en général les film d'horreur ne sont par trop fournis en acteurs ayant obtenu un oscar. Nous avons ici Billy Zane, le méchant dans Titanic, qui joue le héros du métrage, le survivaliste ultime qui peut se nourrir d'insectes et d'arbres. Son jeu est normal mais son rôle n'est pas assez travaillé. Nous avons aussi Nathalie Mendoza vu dans The Descent, et elle ne sert à rien dans le film. Pour les autres acteurs, c'est assez plat, il n'y a pas de surjeu, pas de cris suraigus cassant les oreilles et on reste dans un normalité toute relative. Les bestioles sont assez effrayantes mais on ne les voit que trop peu.

Les effets gores ne sont très nombreux. Il y en a quelques uns qui se veulent choquants comme le cadavre d'un bébé mutant mais cela reste déjà vu. Pour le reste, les meurtres sont basiques, bien souvent sans envergure et comme on ne se prend pas d'affection pour les protagonistes, on se fout un peu de leur sort. Il reste les maquillages très réussis des bestioles, mais le moment où des ailes leur poussent dans le dos reste un grand moment de nanar avec des images numériques plus que douteuses. Mais c'est vraiment tout ce qui ressort du film, quelque chose de plat, de vite fait et on nous sert une fin très moyenne qui veut étonner ou choquer mais qui finalement reste prévisible et assez débile. Le rythme du film souffre aussi car les bêtes n'attaquent que vers 50 minutes de palabres interminables sans une paire de nichons.


Mais attends, ce multi-pack, t'as qu'à le souscrire avec ta mère!

Au final, Evil Island est un film d'horreur basique, sans envergure et sans avoir la moindre envie de rivaliser avec des survival haut de gamme. Si les prestations des acteurs sont assez convaincantes, leurs personnages sont assez plats, tout comme le scénario et le déroulement basique de l'histoire. Dans le même genre, je lui préfère largement un Wilderness alors qu'il n'est pas exceptionnel aussi. Bref, un film moyen, avec des moyens très moyen et une histoire moyenne dotée d'une ambiance moins que moyenne. Un film aussitôt vu, aussitôt oublié.

Note: 07/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 27 Déc 2011 - 21:08

Evil Twins: Décapité


Résumé:

Cinq étudiants américains décident de partir en camping pendant les vacances d'été. En quête de frissons, ils s'installent dans un lieu reculé où un meurtre horrible a eu lieu. La légende dit qu'un enfant aurait assassiné ses parents et blessé son frère à la tête, lui causant des troubles mentaux irréversibles. En route, le groupe fait halte dans une boutique pour se ravitailler. Lorsqu'ils rencontrent Stanley accompagné de son frère Simon, ils ne se doutent pas qu'ils ont affaire au tueur fou de la légende. Mais il est déjà trop tard...

Avis:

Tiens, tiens, tiens, un film avec des étudiants débiles, des blondes qui montrent leurs seins et un taré congénital qui tue si on ne dit pas Jacques à dit, ça sent pas un petit peu le mauvais film ça. Et bien, surprise, le film n'est pas si mauvais que ça! Enfin, il faut tout de même le prendre au troisième degré car il s'agit là d'un film gore, fun et décomplexé qui ne cherche aucune vraisemblance et qui ne cherche pas vraiment à faire peur. C'est d'ailleurs ce petit coté humour noir qui le différencie du navet qu'il aurait pu être car si certaines personnes espèrent voir là un film d'horreur sérieux, ils seront forcément déçus. Ne m'attendant à rien de la part d'un tel film et évitant soigneusement de regarder les critiques ou les résumés pour me réserver une surprise, je dois avouer que j'ai bien rigolé. Mais pourquoi le film déchire-t-il autant les passions au travers différentes critiques? Comment faut-il regarder ce film? L'humour y est-il volontaire ou pas? Petit tour d'horizon chez les jumeaux consanguins.


Non, mec, ce n'est pas un boudin blanc, mais un gros joint mon pote!

Le scénario de départ reste d'un classicisme qui frôle la vulgarité. On commence avec une famille de pécores qui campe dans un bout de forêt. Dans cette famille, il y a deux jumeaux, un simplet préféré par la mère et un autre plutôt taré qui n'a pas les faveurs familiales. Durant cette petite sauterie, il bute son frère, sa mère et son père (tant qu'à faire). On avance ensuite dans le temps, la légende ayant fait le tour du pays, cinq jeunes vont faire du camping sur les lieux pour se faire une petite frayeur et si possible s'envoyer en l'air. Sauf qu'en arrivant au bled qui côtoie l'endroit, ils tombent sur un mec pas très net qui est en fait le jumeau tueur. Et là, ils sont dans la merde. Bref, tout cela est très classique, on n'a aucune surprise sauf que les dialogues sont relativement drôles et que le mec complètement drogué est réellement hilarant. La surprise viendra surtout du traitement des meurtres et de la façon de tuer du fou. On ressent vraiment le coté loufoque du métrage et on voit qu'il s'agit vraiment de second voir troisième degré.

D'ailleurs l'ambiance du métrage joue sur la carte du fun et de la drôlerie. Il suffit de voir le début avec le mécanisme qui échoue pour tuer son jumeau, sorte de lance pierre ultra puissant. Par la suite, rien ne va s'arranger puisque nous aurons droit à une pléthore de jumeaux, notamment deux vieux fossoyeurs complètement à l'ouest. Néanmoins, le film instaure tout de même une pointe de crainte, notamment avec les moments nocturnes dans les bois qui restent tout de même bien faits. Mais bon, on retourne très rapidement dans le n'importe quoi lorsque le tueur écrase avec sa botte un caniche ou envoie une femme sur une pioche qui est déjà plantée dans un arbre et dans un mec. Bref, l'ambiance reste assez détendu tout en étant assez sale et c'est assez fort de réaliser cela.


La pêche à la pioche, ça apporte du thon

Les acteurs restent assez sympathiques et en ce sens c'est une assez bonne surprise. On a notre lot de pétasses, avec la fille tyrannique, la blonde qui veut se refaire le mec de la brune tyrannique et la bourgeoise de base qui se demande ce qu'elle fout dans ces bois. En plus, on voit les nichons de la blonde alors le casting est bon! Du coté des mecs, on a le beau gosse musclé qui se tape les deux meufs en même temps et le camé de base mais qui reste diablement sympathique car il rappelle toujours un bon pote. Mais la palme du meilleur acteur revient à Crispin Glover, déjà vu dans Willard ou retour vers le futur (il incarne Georges McFly), qui incarne un tueur en série complètement déjanté et possédant un arsenal incroyable. Il arrive à passer du coq à l'âne sans aucun problème et interprète à merveille un personnage à la dichotomie bien présente. Il faut vraiment un méchant bien charismatique dans ce film.

Mais où le film frappe très fort, c'est du coté du gore. S'il y a des amateurs de barbaque dans la salle, qu'il lève le doigt, car ce film possède certaines scènes de boucherie franchement hilarante. Il n'y a qu'à voir avec quoi chasse notre bonhomme, tout est à base de pioche. Il possède des catapultes à pioches, un harpon à pioche, des troncs d'arbres avec plein de pioches fixées, des scies mais à la place des roues dentées il y a des pioches, bref, un vrai mineur le type. Le pire étant l'état des corps après coups. Certains sont décapités, d'autres complètement déchiquetés, le tout dans de joyeux déjections de sang et de fluides corporels. Bien entendu, certains meurtres sont drôles et d'autres sont franchement ignobles, comme la mort du camé qui est affreuse puisqu'il le force à fumer un gros bédo et lui explose l'air en le frappant violemment à la poitrine,le type finissant carbonisé. Tout cela sent bon le fun et l'esprit décomplexé dans les meurtres et dans l'attitude du tueur font plaisir à voir. La fin reste tout de même ridicule et franchement invraisemblable.


Strauss-Kahn quand il en a fini avec Nafissatou

Au final, Evil twins (à la base c'est Simon Says mais la France a changé pour un autre titre mais toujours en anglais) est un film assez drôle et complètement déjanté auquel il ne faut pas chercher le moindre sérieux. Crispin Glover est très convaincant en tueur sadique, taré et ayant une répartie efficace, les acteurs font leurs rôles en tant que chair à saucisse et le film reste bien réalisé et bien rythmé. Il est évident que le film reste assez faible car il n'échappe aux standards du genre avec son lot d'ados crétins et ses meurtres inventifs, mais il possède des qualités parodiques indéniables. La fin reste tout de même décevante et trop noire pour un film aussi drôle. Je le conseille tout de même pour rigoler un bon coup.

Note: 12/20

Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 27 Déc 2011 - 21:14

j el'ai de côté depuis un moment cet "Evil Twins" mais j'avais encore jamais eu la motivation pour le regarder et à présent ta critique me donne envie

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mar 27 Déc 2011 - 21:45

Attention hein! C'est vraiment débile par moment, mais moi, ça m'a fait rire et vu le nombre de nanars que je mate, je dois devenir indulgent.

Il y a des passages où c'est porte nawak avec un déluge de pioches dans la foret, mais faut vraiment le regarder comme un ch'tite parodie sanglante et parfois drôle.

Par contre les meurtres sont inventifs!
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 28 Déc 2011 - 20:09

Asylum


Résumé:

Un groupe d’étudiants découvrent que leur dortoir dans lequel ils sont logés était autrefois un hôpital psychiatrique dirigé par un médecin sadique qui torturait ses patients. Tout en explorant une partie du dortoir qui doit être restaurée, ils réveillent par inadvertance le fantôme de ce dernier. Commence alors pour les étudiants un combat pour essayer de survivre à la vengeance du médecin.

Avis:

Que peut-on attendre d'un réalisateur qui a à son actif des films plus que moyens et qui retente sans arrêts de sortir des films horrifiques? David R.Ellis est un réalisateur assez prolifique puisqu'on peut compter pas mal de films d'horreur comme Destination finale 2, Shark 3D, des serpents dans l'avion ou encore Destination finale 4, mais dans ces films, un seul sort vraiment du lot (destination finale 2). Du coup, lorsqu'on regarde un de ses films, on ne sait jamais sur quel pied danser et on peut s'attendre à tout. Y aura-t-il du second degré comme dans des serpents dans l'avion? Le film sera-t-il bâclé comme destination finale 4? Bref, c'est un peu comme une pochette surprise ou un kinder car on ne sait jamais sur quel jouet on va tomber, est-ce le puzzle en carton ou la figurine de la collection tant convoitée? En même temps, même Wes Craven a eu des éclairs de génie, alors pourquoi pas David R.Ellis? Bon, en même temps, le film date de 2008 et ne sort que maintenant chez nous en DTV, cela n'augure rien de bon...


Je suis le schtroumpf taré, vous me reconnaissez?

Le scénario est un mélange de films de fantômes, de teen movie et de slasher. En gros, un ancien asile psychiatrique a été réhabilité en logement étudiant. Un groupe de six jeunes, évidemment 3 nanas et 3 mecs, se retrouvent et se font peur avec l'histoire de l'asile, car le médecin qui pratiquait dans cet établissement était un vrai taré qui lobotomisait ses patients par les deux yeux. Bien entendu, les patients se sont vengés et l'ont buté, mais son esprit résiderait toujours dans les murs du bâtiment. Rien de bien transcendant ou de bien original à l'horizon et malheureusement le film va se perdre très rapidement dans le slasher fantastique bas de gamme avec des personnages peu attachants, des meurtres peu originaux et une mise en scène plus que classique.

C'est l'ambiance qui en prend un coup, car avec une mise en scène plate et des effets lumineux médiocres, on ne peut pas décemment instaurer une ambiance et une atmosphère purement horrifique. Le médecin machiavélique était vraiment une bonne idée mais ses interventions sont ratées car elles sont téléphonées au moins dix minutes auparavant. On le sait car il tue pour avoir de la souffrance et comme par hasard tous nos protagonistes sont mal dans leur peau ou ont encore des soucis avec leur vie. Du coup, un personnage raconte sa misère et cinq minutes après, on a notre taré du ciboulot qui débarque avec ses deux piques pour lobotomiser et balance des vannes absolument débiles. On n'est pas effrayé et la partie dans l'asile pas encore rénové reste relativement nanardesque. Attention, derrière toi une main, oh surprise, c'est le vigile qui te rappelle à l'ordre!


Chérie, pour bien vendre le film, tu dois déplier tes jambes, sinon le spectateur mâle ne sera pas content

Les acteurs sont comme tous les jeunes acteurs qui veulent se faire un nom dans l'industrie du cinéma, ils sont transparents et sans aucun charisme. Lisse est le premier mot qui me vient à l'esprit. Il n'y en a pas un qui a une vraie gueule de cinoche. Mais au-delà de ça, les rôles qu'ils ont à interpréter sont relativement médiocres. On se croirai dans un regroupement de cas sociaux. On a le mec sportif qui est un ancien obèse, la brunette qui se faisait tabasser par son copain, la blonde qui se faisait abuser par son père et qui a tenté de se suicider, l'ancien toxico, le surdoué qui n'a jamais eu d'amis et qui est puceau ou encore la blonde dont le père s'est suicidé parce qu'il entendait des voix. Bonjour le réalisme, la probabilité que six personnes comme cela se retrouvent dans le même dortoir d'une université est quasiment nulle. A la place, on aurait pu mettre un gros surdoué puceau qui se faisait abuser pas son père, tabasser pas ses camarades et qui s'était inventé un ami imaginaire. Là, ça aurait plus de gueule. Comment ça non?!

Les effets spéciaux ne sont pas si mal foutus que cela. A part la scène finale qui reste très limite en plus d'être vraiment digne d'un grand nanar. C'est plutôt au niveau des effets gores qu'il faut se pencher et même s'il ne sont pas nombreux, ils restent tout de même sympathique. Le premier meurtre avec un décallotage reste assez bien mais trop rapide et la lumière noire empêche de voir correctement l'action. Par contre, l'ancien obèse en prend plein la gueule et c'est le cas de le dire. Il se fait péter les dents, puis couper la langue et le médecin va lui arracher les lèvres les unes après les autres, avec un gros plan pour nous. C'est plutôt pas mal et bien dérangeant. Néanmoins, une seule scène comme ceci n'est pas suffisant et ne pallie pas au autres manques comme l'ambiance ou les jeux de lumière. Le dernier problème et reproche, c'est la nature du monstre. Je pense à un esprit frappeur, car il se dématérialise à volonté, mais il joue aussi avec l'espace temps et semble prendre vraiment vie sur la fin du métrage. Du coup, la fin reste franchement décevante.


C'est sûr, c'est beaucoup moins pratique pour bouffer du coup

Au final, Asylum est un autre film anecdotique dont on aurait très bien pu se passer mais qui reste regardable sans pour autant parvenir à nous faire ressentir la moindre chose. Le scénario et les personnages sont vraiment improbables, l'ambiance n'est pas au rendez-vous et les acteurs sont aussi lisse qu'une dalle de marbre. Reste les meurtres assez sympathiques mais pas de quoi se planquer sous son canapé. La scène de la douche avec un plan furtif de cul et de nichons ne vaut même pas son pesant de cacahuètes. Bref, un film sans âme ni saveur mais qui laisse passer le temps.

Note: 07/20

Revenir en haut Aller en bas
Grosbill
Grosbill
Grosbill
avatar

Masculin
Balance Dragon
Nombre de messages : 1840
Age : 41
Localisation : Salle de cours
Profession : Chanteur à 2 balles
Loisirs : Jdr, Sport de combat, bibine...
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 28 Déc 2011 - 20:49

J'ai vu Evil Twin, et j'avoue qu'il mérite la moyenne largement.
C'est pas le film le plus mémorable, mais y'a une image nette et des effets spéciaux bien réussis.

J'ai aussi vu evil iland, mais j'avoue que la couche que mon fils a rempli pendant mon visionnage avait un peu plus de goût...
Blague à part, c'est un film qui aurait pu être bien, mais qui manque cruellement d'achèvement...
Revenir en haut Aller en bas
Requiem
Zombie King
Zombie King
avatar

Masculin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 11434
Age : 33
Localisation : dans son lugubre manoir
Date d'inscription : 28/09/2008

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 30 Déc 2011 - 11:22

j'ai vu "Captifs" récemment et pour un film francais c'est assez bien maitrisé techniquement (réal, photo, montage...) mais c'est bourré de clichés sur les pays de l'Est, c'est assez répétitif, le trauma de la fille ne sert à rien, je ne sais pas ce que vient foutre le frère de Gad Elmaleh au casting et beaucoup de scènes ressemblent a ce qui a déjà été fait dans pas mal d'autres films (Turistas, Hostel, Haute Tension...)

Le film est donc moyen, regardable et maitrisé mais sans grande originalité

Note : 10/20

_________________

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Ven 30 Déc 2011 - 20:05

Bah on est d'accord sur ce film... lol!

Prochaine critique, Farm house et c'est relativement bon!
Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Sam 31 Déc 2011 - 18:33

Farm House


Résumé:

Un jeune couple, Chad et Scarlet, souhaite prendre un nouveau départ afin d'oublier un passé douloureux. Mais, à la suite d'un accident de voiture, ils se retrouvent au milieu de nulle part. Par chance, ils se réfugient dans une ferme des alentours où un étrange couple les accueille et leur offre l'hospitalité pour la nuit. Le piège vient juste de se refermer sur eux...

Avis:

Il y a quelques temps déjà, j'avais critiqué un film du nom de Babysitter Wanted et j'avais été agréablement surpris par le tournant fantastique du film. Il faut dire que les métrages d'horreur utilisant le fantastique comme twist final (je pense à Reeker aussi) ou alors comme esbroufe pour le spectateur (comme dans the devil's chair) sont assez nombreux mais leur qualité peut diviser. En effet, on peut se dire, et à raison que c'est un retournement facile, et que ce procédé a déjà été utilisé maintes fois. Seulement, quand c'est fait intelligemment avec une histoire solide derrière, on ne peut qu'applaudir et apprécier. Je veux dire, qui a été déçu par le Labyrinthe de Pan? Parce que derrière l'aspect fantastique il y a une histoire en béton armé avec une poésie magnifique. Mais ce Farm house est-il aussi bon? L'histoire servant de base est-elle assez solide pour permettre un retournement purement fantastique? Les fermiers sont-ils tous accueillants?


Rah, cette conjonctivite me fait un mal de chien

Le scénario de base du métrage est assez brouillon à cause d'une narration qui sort des sentiers battus. En effet, l'intrigue n'est pas linéaire, mais on a d'incessants flashbacks sur la vie du couple et on se demande ce qu'il s'est passé durant leur vie. Mais, dans ce film, c'est assez bien foutu et assez bien distillé, on voit un problème d'argent, la perte d'un bébé, le besoin de partir ailleurs, bref, rien de bien nouveau, d'ailleurs, j'ai rapidement pensé à Motel. Puis survient l'accident, et la ferme pour pouvoir appeler les secours. On se doute bien au titre du film que les fermiers sont beaucoup moins accueillants qu'il n'y parait et on pense être tombé sur un autre survival/slasher classique. Bien entendu on va avoir notre lot de scènes sadiques, de gore mais aussi de surprise et on ne va pas du tout tiquer sur le retournement de fin et ça, c'est comme la marque Seb, c'est bien. Car ce qui part sur des bases dramatiques puis horreur version torture survie, va sur la fin prendre une tournure complètement inattendue, presque déstabilisante mais qui demeure une grande idée.

L'ambiance reste assez anecdotique et c'est peut être le point faible du film. Quoiqu'en y repensant, il y a quand même quelques moments bien intéressants. En effet, le fermier, qui se nomme Samael, parait très sympathique de prime abord et sa femme aussi. On ne se doute pas un instant que ce sont ces personnes là qui vont s'en prendre au couple accidenté. Puis quand le film démarre vraiment, on reste assez scotché devant l'ambiance plutôt malsaine qui s'en découle et qui permet de voir aussi les cotés sombres de chacun d'entre nous. Si le début reste assez plat, l'ambiance noire et isolée d'une ferme américaine se fait vite ressentir. Sans être exceptionnelle, l'ambiance demeure tout de même assez sympathique à bien des égards.


Je lui dégraferais bien son petit sous-tif moi...

Les acteurs quant à eux sont bien investis dans leurs rôles. Sans surjeu, le couple de victimes reste très solide. Le mari est vraiment convaincant dans son rôle, sans excès, il incarne bien le type qui cache quelque chose mais qui veut se racheter. Sa femme reste tout aussi crédible et c'est un bon point, car malgré la sensation d'un truc louche, on se prend d'affection pour eux. Le couple jouant les tortionnaires reste lui aussi convaincant. Si Steven Weber parait bien normal, l'ampleur de son talent se dévoile quand il doit jouer les salauds de première et il y arrive particulièrement bien. Sa femme reste un petit peu en deçà mais bien sadique aussi. Il nous reste le petit muet de la ferme qui reste agréable mais pas indispensable, sauf pour montrer par à coups la cruauté du fermier lors des premières vues, ce qui rajoute un aspect mystérieux et pas très rassurant pour nos héros.

Mais là où le film frappe fort, c'est pour certaines phases gores qui sont particulièrement ludiques. Bon, c'est vrai que ça fait un peu bizarre de dire ça comme ça, mais sur au moins quatre scènes, j'ai trouvé les idées et la réalisation plutôt convaincante. La première scène de torture est bluffante dans son dénouement, puisque la femme du mari est allongé sur un matelas maintenu en hauteur par une corde, quand la corde descend, le matelas se penche en avant et la femme a la tête dans la bassine. Le mari a les mains attachées et tente de maintenir la corde avec sa bouche. Sauf que la résolution du problème ne réside pas dans la corde mais SPOILER dans la bassine qu'il suffit de pousser, mais comme on est fixé sur la corde, on ne pense pas à cette solution qui semble évidente! FIN SPOILER. Ensuite, les effets gores sont réussis. On a une énucléation très sale en gros plan, un plantage d'objet pointu dans la tempe avec l'oeil qui bouge tout seul particulièrement trash et surtout, une séquence avec une râpe à fromage, mais c'est plutôt de la chair râpée qui aura dans les pâtes. Bref, de ce coté là, c'est très réussi et assez jouissif. La fin reste surprenante et assez inattendue, prenant un tournant fantastique pas piqué des vers.


Putain, je n'ai pas mis assez de Polydent, mes dents vont lâcher!

Au final, Farm house s'impose comme une réussite car malgré des scènes déjà vues, des débuts assez classiques, le film prend une belle tournure et plusieurs séquences claquent bien. Les acteurs sont investis et nous ne somme pas en présence d'un film manichéen ou il y a les gentils qui doivent s'enfuir et les méchants sadiques qui veulent tuer. Le film est assez abouti de ce coté là même si on pourra reprocher une ambiance parfois une peu plate qui ressemble à bon nombres de films de genre. Je conseille donc ce film tout j'avais conseillé Babysitter Wanted qui sont un peu dans le même trip mais avec des histoires totalement différentes.

Note: 16,5/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Lun 2 Jan 2012 - 21:49

Amityville: la maison de poupées


Résumé:

Vingt ans après le massacre de la famille Defeo, les démons rodent toujours a Amityville. Désormais ils habitent une maison de poupée que Bill et Claire Martin offrent à leur petite fille, Jessica, pour son anniversaire.

Avis:

Avant d'écrire cette critique, je me dois de dire à tous les lecteurs que je n'ai pas vu l'intégralité des Amityville. En effet, je n'ai vu que le premier, son remake récent et celui-ci. Alors pourquoi je dis cela? Parce que ce Amityville est en fait le huitième opus de la saga de la maison hantée et que donc je ne peux faire aucun lien avec les autres épisodes car je ne les ai pas vus. Néanmoins, je pense que je peux en faire une petite critique en le prenant comme un film d'horreur normal et pas comme une énième suite d'une saga plus que douteuse. Le premier était sympathique mais un peu mou du genou. Son remake, bien que plus nerveux, ne m'a pas convaincu plus que ça. Alors qu'attendre de ce sixième film datant de 1996? La sauce prend-t-elle plus? Le film est-il encore moins réussi? L'ambiance de maison hantée est-il étouffant?


Si je te cloue le pied, tu vas tourner en rond?

Le scénario de ce film ne correspond pas tellement au premier film et à l'histoire, soi-disant réelle, de la famille Lutz avec le père de famille, possédé par le diable qui a buté toute sa famille. Ici, on suit une famille recomposée, comme d'habitude, qui emménage dans une nouvelle maison entièrement construite par le papa. Sauf que le papa, en visitant une vieille réserve dans le jardin, trouve une maison de poupées qui est la reproduction de la maison du premier opus. Il va l'offrir à sa fille et de drôle d'évènements vont se produire dans la baraque. Enfin, drôle pour nous, mais pas pour la famille qui va essuyer incendies, monstres, blagues virant au cauchemar et pulsions sexuelles malsaines. Bizarrement, j'ai un peu eu l'impression de retrouver les mêmes ingrédients que dans le premier film et en ce sens, ça m'a un peu dérangé car arriver au sixième film de la saga et ne pas changer le scénario à part en mettant la maison sous la forme d'une maquette, c'est un peu du foutage de gueule.

Néanmoins, l'ambiance change complètement. Ici, la descente infernale du père est remplacée par des évènements touchant toute la famille et exploitant les failles de chaque membre. Par exemple, on a le grand frère téméraire qui fait des blagues et ces blagues font à chaque fois mal tourné, ou encore le petit frère qui a perdu son vrai père lors de la guerre et qui le voit sous la forme d'un zombie. Bref, cette fois-ci les hanteurs sont surement un peu plus omniprésents. Mais malheureusement, on aura bien du mal à apprécier les différents protagonistes qui ont tous leurs lots de défauts et qui sont parfois très pénibles. La petite fille toujours malade, le petit frère renfermé sur lui-même, le grand frère tyrannique, tout cela est assez cliché et ne met pas en valeur la technicité des comédiens.


C'est drôle comme une hache à incendies n'aide pas beaucoup les grand brûlés pris dans un feu

Car le jeu des acteurs restent assez limite. Cela n'est surement pas dû à des acteurs de seconde zone, bien que je n'en connaisse aucun, mais surement à cause de la maigreur de leur personnage. Tout ce petit monde s'évertue à se détester et on a parfois du mal à comprendre pourquoi. Le père de famille joue assez bien, tout comme la mère de famille qui se tape un trip sur le fils ainé, mais les enfants restant relativement limite et donne au film une ambiance de série B qui ne va pas vraiment avec la volonté du réalisateur. Le ton se veut sérieux et les dommages dramatiques. Le pire étant le mari de la sœur du père de famille (en gros son beau frère mais j'aime me prendre la tête), sorte de biker occulte qui va tenter de sauver la famille. On dirait qu'il sort d'un épisode de Supernatural mais depuis les années 90...

Bien évidemment, qui dit film de maison hantée ou de fantôme, dit peu ou pas d'effets gores. Et c'est encore le cas avec ce film qui ne comporte qu'une seule scène gore. Bon, elle est bien foutu et concerne surtout du maquillage puisqu'il s'agit d'un crâne brûlé. Sinon, c'est un peu le bide total. Niveau maquillage, le zombie est plutôt pas mal mais il fait tout de même plastique. Mais ceux qui font vraiment plastique, ce sont les trois pauvres démons de fin qui ressemble au petit bonhomme en mousse de Patrick Sébastien. D'ailleurs, on les voit à peine car ils sont dans le noir et seuls leurs yeux brillent. Pour les effets de peur, on reste dans du très conventionnel. De la fumée, des portes qui s'ouvre, des apparitions dans la cheminée, bref, rien de bien innovant ou de bien frissonnant. Par contre, certaines scènes sont ridicules comme le combat contre la guêpe qui rentre dans l'oreille du gars ou encore l'exorcisme de la poupée en chiffon.


Papa, je peux sortir?
Tu sais ce qu'il te reste à faire...
Mais papa, elle a une gout de merde!
C'est normal, ton frère a voulu aller au cinéma...

Au final, Amityville la maison de poupées reste très gentil à bien des égards et c'est dommage. Si l'idée de faire une maquette hantée peut paraître saugrenue, il faut reconnaître que l'idée reste sympathique car beaucoup de petites filles ont des maisons de poupées. Malheureusement, le traitement est trop conventionnel, on sursaute très peu et on s'ennuie parfois. L'idée de hanter chaque personnage de la maison est bien trouvée mais, là aussi, mal exploitée car trop décousue et trop gentille. Il reste un film qui peine à avoir la moyenne mais qui peut valoir le coup d’œil pour ceux qui aiment les histoires de fantômes/démons et ceux qui apprécient la série des Amityville.

Note: 10/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 4 Jan 2012 - 21:46

Blackout


Résumé:

Trois inconnus se retrouvent coincés ensemble dans un ascenseur en panne pendant plus de 24 heures...

Avis:

Petite incursion dans le domaine du thriller mais qui oscille avec sa dernière partie dans l'horreur, Blackout fait partie de ces films qui sont passés plutôt inaperçus lors de leurs sorties (2007) et qui pourtant recèle de passages assez intéressants et d'un lieu confiné qui démontre une certaine maîtrise. Si l'ascenseur a déjà été vu notamment par Dick Maas avec l'ascenseur ou encore avec le Devil de John Erick Dowdle,ce film réserve une certaine surprise car il n'y a rien de surnaturel et mais seulement un jeu de malchance lors d'une panne de courant. En effet, que feriez-vous dans un ascenseur avec deux autres inconnus pendant 24 heures? Les plus pervers d'entre vous ont déjà la réponse, mais si parmi les deux inconnus, l'un des deux se dévoile petit à petit pour devenir quelqu'un de dangereux et de profondément malsain, la donne ne serait pas la même. C'est un peu ce que propose Blackout, qui avec un petit budget, des acteurs pas forcément connus et un lieu claustrophobique arrive à tenir le spectateur en haleine.


Aidez-moi, le mec à ma gauche ne fait que de me mettre la main au cul!!

Le scénario est assez simple et pourtant il fallait y penser. Si l'ascenseur est l'endroit de tous les fantasmes avec une belle blonde, il est aussi le lieu d'une phobie qui terrifie beaucoup de personnes. Qui n'a jamais eu peur de se retrouver coincé dans un ascenseur entre deux étages et avec les secours qui ne répondent pas? Et bien c'est un peu ce qu'il se passe dans ce métrage. Trois personnages vont se retrouver dans cet ascenseur lors d'une panne de courant générale. Alors, on pourrait vite se dire que ça va être chiant au possible, mais il n'en est rien, notamment grâce à un habile historique de chaque personnage qui leur donne de l'ampleur et une dimension bien sympathique. Bien entendu, le film ne va pas se contenter de faire croitre un peur croissante dû à l'enfermement avec deux inconnus. Le film ajoute par dessus une donnée bien glauque qui va grandissante pour finir en apothéose.

Quand on dit lieu confiné ou lieu unique, on pense directement à ennui, mollesse et lassitude. Et pourtant, le film ne tombe jamais dans le mou et ne laisse jamais le spectateur dans l'ennui. Il faut dire que le réalisateur, Rigoberto Castaneda, arrive à faire de l'ascenseur et la relation entre les personnages un pont vers l'extérieur et sur les évènements qui ont poussé les trois protagonistes à prendre cet ascenseur. Du coup, en plus de donner du peps au métrage, il insuffle une vraie dimension aux personnages. Et même si cela peut sembler un petit peu gros, il faut reconnaître que les idées sont là et elles ont du sens et du lien. La montée en puissance de l'angoisse est aussi un facteur qui favorise l'adhésion à l'histoire de chacun et à leurs réactions.


Faut vite que je me fasse un fix avant de péter un câble!!

Les acteurs sont relativement bons. Ils ne sont pas nombreux, mais sont bien impliqués et arrivent à tenir sur la longueur. Amber Tamblyn est la seule fille du métrage et elle incarne une jeune s'occupant de sa grand-mère et de ses études. Mais sa grand-mère est malheureusement internée entre la vie et la mort des suites d'un accident. On a aussi le beau gosse de service, qui joue bien et qui peut paraître le bad guy de l'histoire au début, mais on va vite se rendre compte que non et que sa raison est l'amour. Le dernier acteur est Aidan Gillen, que l'on peut voir dans le trône de fer en sale petite pute et qui joue ici quasiment le même rôle mais il faut dire qu'il le joue à merveille et que son pétage de câbles est vraiment magistral. A noter aussi une apparition de Mark Boone Junior en père alcoolique très convaincant.

Pour le coté gore, on restera tout de même sur notre faim. Pour la bonne et simple raison que le film est plus axé thriller et que seule la fin prend un tournant horrifique. Néanmoins, on retrouve quelques effets bien foutus, notamment une jambe cassée, un coup de couteau bien placé et surtout un arrachage de bras bien sale. Les effets spéciaux tiennent la route et montrent bien souvent la notion de vide entre le plancher des vaches et la hauteur de l'ascenseur. On le voit lors de la chute de l'inhalateur de la nana. Mais ce qui fait la force du film, c'est sa montée progressive de l"angoisse et de la peur qui va envahir deux personnages, terrorisés par un troisième complètement frappadingue. Il n'y a pas trop de surprises lors de sa découverte, mais la réalisation propre, les effets de lumières bleues et le final en grande pompe font que l'on se laisse prendre au jeu.


Qu'est-ce t'as? Tu veux ma photo?

Au final, Blackout n'est pas la film du siècle en matière de thriller/horreur, mais il fait partie de ces petits films qui ont osé faire un pari et qui y sont parvenus avec un certain brio. Simple, avec une angoisse qui monte crescendo et des acteurs convaincants, le film de Rigoberto Castaneda demeure sympathique, agréable et même si la fin est un peu grandiloquente par rapport à tout le reste, ce film m'a diverti. A réservé aux fans de thriller horrifique et claustrophobique, et à tous ceux qui veulent savoir ce que c'est que d'être bloqué dans un ascenseur sans avoir une belle nana pour s'occuper mais plutôt un dangereux maniaque aux tendances sexuelles un peu brutales.

Note: 14/20

Revenir en haut Aller en bas
AqME
Zombie Superstar
Zombie Superstar
avatar

Masculin
Poissons Rat
Nombre de messages : 4707
Age : 33
Localisation : Saint Paul Trois Châteaux
Profession : professeur des écoles
Loisirs : JDR, musique, Jeux vidéos etc....
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 11 Jan 2012 - 17:34

L'ordre du loup


Résumé:

Une bande d'étudiants se retrouvent pour faire la fiesta chez l'un de leurs amis, Derek. Ils sont malheureusement pour eux la proie d'un loup-garou. Derek découvre très vite un terrible secret sur les origines du monstre...

Avis:

Bien souvent, les loups-garous sont toujours associés aux vampires. Et quand il manque l'un ou l'autre, c'est déjà une preuve de la bonne volonté du scénariste pour ne pas faire dans le classique. Avec l'ordre du loup, on reste purement dans le loup-garou en y mélangeant du mélo-dramatique et un secret de famille bien gardé. Pas de doute, nous sommes bien dans un DTV relativement classique avec une histoire tout aussi classique. mais ce film dégage-t-il une ambiance particulière? Le film est-il plus gore que la moyenne de toutes ces sorties directement en vidéo?

Voilà un film que j'ai vu il y a quelques temps déjà et je vais faire moins que d'habitude. Au niveau du scénario, il n'y a pas grand chose de nouveau. Un jeune vit avec sa mère et son beau père. Mais son beau-père est un sale con et le jeune (notre héros) va soupçonner quelque chose de louche, genre tromperie ou autres cochonneries. Malheureusement, et malgré les saloperies du type, il cache un secret bien plus lourd et bien plus violent. Et le jeune garçon va l'apprendre à ses dépends et aux dépends de sa copine et de ses amis. Le seul problème, c'est qu'on voit très rapidement qui est le loup-garou et le secret tombe un peu à l'eau. Du coup, si le rythme est assez convaincant, on ne sera pas embarqué par le scénario que j'ai trouvé trop classique.

Les acteurs ne sont pas mauvais, mais j'ai trouvé que celui qui incarne le beau-père (donc le méchant de l'histoire) surjoue un peu et cabotine un brin. Pour le reste, les acteurs ne s'en sortent pas trop mal et c'est même du haut de gamme pour un DTV avec un budget minimaliste. Le problème étant que le manque de budget au niveau des décors tant au niveau de l'image se fait sentir. Bon je chipote un peu là, mais tout cela montre vraiment les faiblesses du métrage et la limite à ne pas atteindre.

Le point fort du film, c'est sans nul doute tous les effets gores qui parsèment allègrement le métrage. Boyaux et décapitation sont de la partie et il faut dire que pour un budget ridicule, le film s'en sort avec les honneurs. C'est gore, c'est sale et ça vaut le coup d’œil. Le maquillage du loup est assez convaincant et sa gueule sur la jaquette ne lui rend pas justice.

Au final, l'ordre du loup (ou big bad wolf en anglais) reste un film classique, qui ne m'a pas emballé plus que ça et qui ne vaut le détour que pour quelques effets gores de bon acabit et que l'on a pas l'habitude de voir dans un direct to vidéo. Si vous aimez les loups-garous, les beaux-pères méchants et tyranniques et que l'on explore le coté animal d'un être humain, ce film est pour vous sinon, vous pouvez passer votre chemin. Pour ma part, je n'ai pas trouvé cela excellent, mais juste moyen.

Note: 09/20

Revenir en haut Aller en bas
Sombrecoeur
Prince des Ténèbres
Prince des Ténèbres
avatar

Masculin
Verseau Rat
Nombre de messages : 5701
Age : 32
Localisation : Neuchâtel, Suisse
Profession : Collaborateur admin
Loisirs : Cinéma, série, lire, écrire, voyages, jeux vidéo
Date d'inscription : 20/03/2005

MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   Mer 11 Jan 2012 - 19:00

C'est dans ce film où le loup-Garou nique la jolie blonde?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FILMS D'HORREUR 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
FILMS D'HORREUR 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Cinéma / Tv-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit