La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Loufoque] (dés)Astre d'Or Volume 5.0

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros


Nombre de messages : 7975
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: [Loufoque] (dés)Astre d'Or Volume 5.0   Dim 27 Aoû 2017 - 9:12

Un Sage en Hiver.

Au nord-est du Lac Sala, dans une petite grotte qui ne paye pas de mine. Les adeptes qui suivent Urik depuis plusieurs semaines sont en pleine crise de foi.

Adepte Cékilepatron: Bonjour ô grand sage Lokipue.

Sage: Que voulez-vous à Lon Ki Pou ?

Adepte Cépamoilepatron: Nous sommes de humbles paysans qui avons abandonnés nos terres pour suivre le Messie et nous venons nous en remettre à votre sagesse.

Sage Lon Ki Pou : Posez vos questions...

Adepte Késeptic: Avons-nous fait le bon choix ?

Sage Lon Ki Pou : hummmmmmmmmmmmmmm...

Adepte Késeptic (tout bas): Qu'est-ce qu'il fait ?

Adepte Inmecpoincom : Chut ! Il réfléchit.

Adepte Sourcomminpo (à l'extérieur): Qu'est-ce qui dit ?

Adepte Concomcépié (à l'entrée de la grotte): Rien il réfléchit.

Sage Lon Ki Pou : Quand le chacal chasse la grenouille c'est que le niveau de la rivière est bas.

Adepte Késeptic: Hein ?

Adepte Cékilepatron: C'est de la sagesse pure, il faudra y réfléchir...

Adepte Sourcomminpo : Qu'est-ce qui dit ?

Adepte Concomcépié: Il dit que le chat qu'a la chiasse mouille le riz d'hier là-bas.

Adepte Sourcomminpo : Où ça ?

Adepte Késeptic:  Mais est-ce bien le Messie ?

Sage Lon Ki Pou : C'est lorsque la marée se retire que le crabe découvre enfin le ciel.

Adepte Késeptic: Hein ?

Adepte Sourcomminpo : Qu'est-ce qui dit ?

Adepte Concomcépié: Qu'on se marre quand il y a du rab de miel.

Adepte Sourcomminpo : Ah bon ?

Adepte Késeptic:  Pardonnez moi, mais pourriez vous être un peu plus clair , ô grand sage yom kippour.

Sage Lon Ki Pou : Celui qui ne sait regarder est condamné à errer toute son existence.

Adepte Késeptic:  Eh bé ça s'arrange pas.

Adepte Sourcomminpo : Qu'est-ce qui dit ?

Adepte Concomcépié: Que le sorcier est con, il a donné toute sa pitance.

Adepte Sourcomminpo : Quel sorcier ?

Adepte Késeptic:  Dites-nous au moins si nous nous sommes trompés ?

Sage Lon Ki Pou : Si l'hirondelle va au nord en automne elle ne reviendra pas dans son nid à la saison suivant l'hiver.

Adepte Késeptic:  Bon, moi j'abandonne, j'y comprend rien.

Adepte Cékilepatron: C'est de la sagesse hautement concentré, on est peut-être pas assez intelligents pour comprendre.

Adepte Sourcomminpo : Qu'est-ce qui dit ?

Adepte Concomcépié:  Si la rondelle du mort sonne il rendra à vie la maison suivante verte.

Adepte Sourcomminpo : Quelle maison ?

Adepte Cékilepatron: Merci ô grand Loquibou !

Tout le monde se retire et se regroupe à quelques pas de la grotte.

Adepte Késeptic: Ben on est pas plus avancé. Qu'est ce qu'on fait ?

Adepte Cékilepatron:  On rentre au camp et on réfléchit aux paroles du sage.

Adepte Sourcomminpo : Ben on a pas finit d'y réfléchir, vu comme c'était n'importe quoi !

De retour au camp.

Adepte Cépamoilepatron:  Mais... mais... le Messie a disparu !

Adepte Sourcomminpo : Il nous a abandonné car nous avons doutés de lui !

Adepte Concomcépié (s'écroulant à genou):   Pourquoi !!!!!!!!!!!!!!

Adepte Cékilepatron (les larmes aux yeux):  Nous devons faire pénitence pour nous faire pardonner.

Adepte Késeptic:  On ferrait mieux de rentrer chez nous. On passera pour des cons mais au moins on sera au chaud et on aura à bouffer  tous les jours.

Adepte Concomcépié (en pleurs) :   Et si on allait demander au sage de nous aider à...

Soudain Urik apparait comme par enchantement entre deux buissons à une dizaine de mètre du groupe. Tous les adeptes autoproclamés tombent à genoux et se prosternent.

Adepte Cépamoilepatron:  C'est un miracle ! Il est revenu !

Adepte Concomcépié:  Il nous a pardonné !

Adepte Cékilepatron:  Gloire au Messie !

Adeptes:  Gloire au Messie ! Gloire au Messie ! Gloire au Messie !

Urik (à lui même):  Je pensais que c'était les baies de ce matin mais tout bien considéré, je me demande si c'est pas ces idiots qui m'ont filé la courante à force de me faire chier!
Revenir en haut Aller en bas
ALIN V
Fléau des Héros
Fléau des Héros
avatar

Masculin
Poissons Buffle
Nombre de messages : 7975
Age : 45
Localisation : Hammardal
Loisirs : déchiffrer les étranges signes contenus dans les bulles des BD
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: [Loufoque] (dés)Astre d'Or Volume 5.0   Mar 1 Mai 2018 - 12:28

Le Port du Péril

La forme énigmatique qui se hâte sur les docs sombres de Shadaki ce soir n'est autre que Grando. Ce dernier se presse jusqu' "Au Marin qui Trinque" l'une des nombreuses tavernes des environs. Pas la plus mal famée mais tout de même le siège de bon nombre de beuveries et bagarres, preuve en est le mobilier rafistolé de toutes parts. Toutefois en entrant en ces lieux, Grando reste interdit. L'établissement est désert à l'exception du patron livide derrière son bar et d'un unique client en robe de bure anthracite installé dans un coin obscur de la grande salle. Du jamais vu ici... Non, du jamais vu dans aucun des établissements que Grando fréquente. C'est à dire tous les établissements de la ville ! Une fois la surprise passée, Grando se dirige vers le bar.

Grando : Bonsoir patron.

Le patron: Ah ! merci Grando, c'est gentil d'être venu.

Grando : Mais pourquoi n'y a-t-il personne ce soir ?

Le Patron : C'est à cause de l'encapuchonné, là-bas, sa présence fait fuir les clients...

Grando : Donne moi un demi je vais allez voir de quoi il retourne !

Le Patron : Tu es sûr ?

Grando attrape sa bière et se dirige l'air de rien vers l'inconnu. Ce dernier complément vouté semble assez grand. Grando ne peut voir son visage, l'inconnu regardant fixement le fond de son verre qu'il tient d'une main squelettique.  Détail intrigant une énorme flaque s'est formée sous sa chaise alors qu'il ne pleut pas cette nuit. Sur la table repose deux autres bocks vides.

Grando : Salutation, l'ami, je peux m'assoir à votre table.

L'inconnu : C'est un pays libre depuis que l'on en a chassé le Roi-démon paraît-il.

La voix de l'inconnu, qui n'a pas daigné relever la tête, est grave, caverneuse et glaçante. Elle semble venir d'infiniment loin et pourtant est parfaitement audible. Claire comme du cristal.

Grando : Ça n'a pas l'air d'être la grande forme?

L'inconnu: Non pas trop.

Grando : Problème de cœur, d'argent ou de boulot.

l'inconnu:  Ni cœur, ni argent...

Grando : De boulot donc, qu'est-ce que vous faites dans la vie ?

L'inconnu : Justement je travaille dans la vie... enfin plutôt dans la fin de vie.

Sur ces mots l'inconnu relève la tête et Grando peut apercevoir son visage blanc comme la craie dénuée de toute chair. De ses orbites  sans fonds d'un noir de geai impénétrable, deux petites flammes bleues semblent dirigées vers Grando. Ce dernier se sent soudain très mal, un froid hivernal l'envahissant jusqu'aux tréfonds de son être. Difficilement, il avale sa salive.

Grando : Vous... Vous... Vous êtes la Mort !

La Mort : Oui c'est comme ça que l'on m'appelle ici bas. Si je tenais l'abruti qui a imaginé que j'étais de sexe féminin. Surement un débile qui s'est dit puisque qu'on a LA maladie, LA famine, LA catastrophe, LA guerre, c'est que LA Mort est une fille.

Grando :  Peut-être mais il y a quand même LE meurtrier, LE fléau, LE cataclysme, LE destructeur... Donc le choix reste étrange si vous n' êtes pas une fille. J'en déduis que je devrai donc vous appeler Monsieur ?

La Mort: Je suis plutôt du genre asexué mais vu la taille des os de mes poignets et mon bassin, je serais plutôt un gars mais va pour La Mort. Au point ou j'en suis. Mais c'est vrai ce vous me dites là les guerres, les massacres, les assassinats sont plutôt l'apanage des hommes. Bon, il y a bien de temps en temps une femme pour se tacher les mains de sang mais c'est quand même pas ce qui est le plus courant. Tenez il y a deux jours je suis allé récupérer l'âme d'une grosse brute qui s'était fait défoncer le crâne à coup de rouleau à pâtisserie par sa femme. Il ne m'appartient pas de juger mais la pauvre femme était battue tous les jours par ce monstre. C'était une question de survie pour elle.

Grando : Et donc vous l'avez choisi lui plutôt qu'elle ?

La Mort : Ah non , moi je n'y suis pour rien là dedans ! Je n'ai pas le droit d'intervenir. Je suis juste là pour récupérer les âmes et les orienter vers leur dernier séjour.

Grando : Et sans vouloir être indiscret, pourquoi semblez-vous... comment dire... contrarié ?

La Mort : Ben ces dernier temps ça me travaille un peu. Jusqu'à maintenant je faisais mon boulot sans sourcilier. De toute façon j'ai pas de sourcil. Je sais pas ce qui s'est passé mais j'ai l'impression que ça remonte à votre victoire contre Charatchak ainsi qu'à celle de Loup Solitaire contre Haakon. Depuis les massacres sont de moindre envergure. Il faut avouer que passer après une bande de Drakkarims qui vous laissent cinquante morts au mètre carré c'est pas la joie. Depuis j'avais l'impression qu'il y avait un peu plus de justice dans ce bas monde. Mais aujourd'hui j'ai récupéré l'âme d'un seigneur qui venait de se faire empoisonner par ses enfants. Bon ce n'était pas le plus vertueux du coin mais si j'avais le droit d'intervenir dans la destinée des mortels je vous conseillerais d'éviter Amory dans les années qui viennent. C'était pas beau à voir le poison était si virulent que l'âme soufrait encore après avoir quitté le Magnamund. Et puis, il y a pas plus tard qu'une heure de cela de l'autre côté de ce mur j'ai récupéré une femme et sa fille découpées au hachoir à viande par le nouveau compagnon de la femme. Un truc bien moche. Ça me déprime cette absence de justice morale.

Grando:  Oui, certes, je ne vous envie pas. Cela doit être un métier fort difficile mais je suppose que vous ne pouvez pas en changer.

La Mort: Non c'est pas le genre de job où l'on peut claquer sa démission. C'est pour la vie, enfin, vous voyez ce que je veux dire.

Grando:  Oui tout à fait. Mais si je puis me permettre vous voyez un peu le verre à moitié vide là. Vous vous focalisez sur les morts injustes mais si on revient à l'histoire du rouleau à pâtisserie de tout à l'heure il y a aussi des décès dont découle un bienfait.

La Mort :   Oui, Grando, vous avez surement raison. Merci, cela me met un peu de baume au cœur. Enfin vous voyez ce que je veux dire...

Grando : Oui, j'imagine.

La Mort : Bien, ce n'est pas le tout mais je vais devoir vous quitter. Je serais bien resté à converser avec vous, cela me fait beaucoup de bien, mais je suis attendu au large de d'Atiol. Ça souffle pas mal là bas et un navire de pêche va bientôt sombrer. Pas de survivants. A la votre !

La Mort lève son verre et laisse le liquide  couler entre ses mâchoires grandes ouvertes. Ce dernier le traverse de part en part et vient agrandir la flaque de bière  sous la chaise.

La Mort : Encore une chose avant de partir. Je n'ai pas le droit d'intervenir sur la destinée des mortels mais si jamais un jour vous vous retrouvez de nouveau face à face avec un casque shadakine et que vous entendez un bruit derrière vous. Plutôt que de vous retourner, baissez vous.

Sur ces mots La Mort se lève et attrape sa faux  que Grando n'avait pas vu jusque là.

La Mort : Pas d'inquiétude la Faux c'est de la frime, c'est pour le côté théâtral. Au revoir.

Grando:  Au revoir.

Mais avant même le début du revoir la Mort n'est plus là. Il a disparu en un clignement d'œil laissant Grando seul à sa table. Ce dernier réfléchit quelques minutes à cette improbable rencontre puis se lève et sort de la taverne saluant le propriétaire visiblement fort soulagé. Une fois dehors, Grando se dirige vers la maison mitoyenne au débit de boisson et constate que le mur commun aux deux établissements est effectivement celui que la Mort avait indiqué plus tôt. Même s'il n'était pas un  voleur très doué dans son passé, il n'en reste pas moins capable de crocheter une serrure. Une fois cela réalisé, il dégaine sa lame et entre discrètement dans la petite maison. Il inspecte les lieux avec discrétion à la lueur des rayons lunaires qui se frayent difficilement un passage au travers des fenêtres sales. Un objet attire soudain son attention. Posé sur une étagère à auteur de visage un casque. Un casque shadakine de l'époque du roi-démon. Grando en reste stupéfait pendant qu'un frison lui parcours l'échine. Soudain une latte de plancher grince derrière lui. Luttant contre l'envie de se retourner Grando se baisse prestement . Un hachoir à viande vient alors s'enfoncer profondément dans l'étagère faisant tomber au passage le casque. L'agresseur essaye alors sans succès d'extirper la lame emprisonnée par le bois, ce qui permet à Grando de faire volte face et de trancher prestement la carotide du tueur dans le même mouvement qui lui permet de se redresser. L'homme choit sur le sol tout en se vidant de son sang.

Grando (pour lui même) : Et bien pour quelqu'un qui n'a pas le droit d'intervenir sur la destinée des mortels je vous dois une fière chandelle Messire Mort.

La Mort (surgie du néant):  Certes, mais si nous n'avions pas eu cette petite discussion amicale vous ne seriez pas venu ici.

Grando (stupéfait):  Et lui alors vous n'êtes pas intervenu sur sa destinée indirectement.

La Mort : Non, c'était son heure. Du moins ce le sera dans douze secondes... Voilà c'est terminé, je vais m'occuper de lui. A la prochaine mon ami mortel !

Grando: A la proch... Gloups ! pale
Revenir en haut Aller en bas
Dagonides
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 911
Age : 38
Localisation : Grand Est
Profession : Bibliophile Obscur
Date d'inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: [Loufoque] (dés)Astre d'Or Volume 5.0   Jeu 10 Mai 2018 - 9:19

La Mort et ses propos de comptoir ! Laughing « Bon c'est pas le tout mais y a du boulot chez les Jones » :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Loufoque] (dés)Astre d'Or Volume 5.0   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Loufoque] (dés)Astre d'Or Volume 5.0
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Loufoque] (dés)Astre d'Or Volume 5.0
» Kill Bill Volume 1 et 2
» [REQUETE] Réglage du volume pendant la veille
» [TWEAK] SCLIOR LEO CAMERA V2.5 : Utiliser les boutons de volume pour prendre une photo [Gratuit]
» debrider volume ecouteurs sur htc HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Les Séries dont Vous êtes le Héros :: Astre d'Or-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit