La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Celui qui Hurle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1161
Age : 38
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Celui qui Hurle   Jeu 12 Juil 2012 - 16:30

Lien Littéraction

Copie-collage du post laissé sur Rv1, si certains sont intéressés, l'avh est dispo comme ses 9 autres soeurs dans la section Prix Yaztromo, édition 2012.

Première avh du yaz 2012 que je lis. Quelle réussite !
Le ton est donné des les premières lignes, on va s'enfoncer dans une sombre histoire, glaciale, sinistre et étouffante comme un manteau brumeux.
L'époque est très bien décrite, avec force détails, et on plonge en 1936 en quelques secondes. On sent les odeurs du village, on entend les gens parler, on visualise les saynètes quotidiennes de la vie rurale de cette époque (les illustrations sont bien appropriées, vive le Berliet !)
Les commentaires qui vont suivre sont peut être erronés par endroits, mais j'ai lu l'avh en trois fois et chaque séance est espacée de presque une semaine (travail de fou en ce moment). Je fais donc appel à ma mémoire et aux notes prises en cours de route. Par avance, Gwalchmei je m'en excuse Wink
Je m’autorise un profil de ce type :

Physique : 6
Intuition : 5
Logique : 6
Psychologie : 7

Après l'interview avec la très jolie miss 1936, je me retrouve avec le profil suivant :

Physique : 7
Intuition : 6
Logique : 7
Psychologie : 9

Hédoniste

L'aventure commence alors en douceur mais je sens d'entrée qu'un truc va me prendre aux tripes dans cette histoire. Le ton que tu emploies, les qualificatifs que tu utilises ou les tournures employées (maîtrisées, d'ailleurs), je ne sais pas quel est ton ingrédient secret ou quel mélange alchimique tu caches mais cela fonctionne. Tu me fais penser à Outremer, Fitz et Skarn. En quelques lignes tu "chopes" le lecteur et tu le maltraites jusqu'à sa mort "littéraire" !
Je prend de mauvaises décisions au village
Spoiler:
 
Est-ce cela qui me dessert plus tard lors de la première nuit ? je ne sais pas, en tout cas, je meurs comme un débutant
Spoiler:
 

Je me remets aussitôt en selle et j'opte cette fois pour d'autres choix
Spoiler:
 
Plus tard dans l'aventure, je découvre
Spoiler:
 

Je passe deux nuits (me semble-t-il) à m'inquiéter dans le Grand Roque. Et putain que je m'inquiètes dans ce foutu manoir. Tu déclenches un peur viscérale grâce à des mots particulièrement bien choisis, grâce à une façon de faire dérouler le temps comme s'il passait tantôt très vite, tantôt au ralenti. Les bruits, les odeurs et les images sont limpides grâce à ton style d'écriture.
Le système de mots de passe est finalement assez sympa (cela fait plusieurs avh's que je lis avec ce système et au final, ça fonctionne plutôt bien sans rien alourdir, au contraire me semble-t-il). Les règles des test avec malus/bonus ne sont pas gênants car ils ne sont pas omniprésents dans l'aventure. Ce système appliqué à des combats aurait peut être été plus lourd.

Je survis tant bien que mal dans cette demeure digne des meilleurs films de la Hammer et j'atteins enfin la fin de l'aventure, le paragraphe 100.
Je suis surpris car je m'attendais à des révélations sur mon grand père
Spoiler:
 
Au lieu de cela je succombe en dernier lieu à ta révélation déstabilisante, qui m'emplit de fierté. Je pense quelque part aux bouquins de Guillermo del Toro (la lignée, la chute, la nuit éternelle). Je ne connais pas encore Lovecraft mais il est tellement cité sur ce forum (et sur la taverne) que je pense m'y mettre prochainement...

Ton avh est très bonne dans l'ambiance et le scénario distille graduellement la peur. En cela tu as maitrisé quelque chose de difficile. Décidément les avh à "frissons" de 100§ sont décidément de très bonne facture... La tienne ne déroge pas à la règle. Franche réussite. Merci. Wink


Ps : ceci est uniquement mon feedback, d'autres feedback sont dispos sur Xho. Les prochains lecteurs pourront ainsi compléter ici et là-bas Wink
Revenir en haut Aller en bas
oorgan
Poète Disparu
Poète Disparu
avatar

Masculin
Vierge Buffle
Nombre de messages : 2165
Age : 20
Date d'inscription : 22/02/2011

MessageSujet: Re: Celui qui Hurle   Jeu 12 Juil 2012 - 16:34

Je fais pareil :

Gwalchmei a écrit:



@Oorgan : toi tu abuses du monde des rêves ! Attention à ne pas croiser la route d'un chien de Tindalos qui n'aura de cesse de te traquer inlassablement ! Bonne lecture donc !


J'arrondirai les angles ^^

Fini aussi !
Bah, franchement, y a pas grand-chose à redire. Les règles fonctionnent très bien, le style - en dépit de quelques fautes - se lit agréablement. Le système des codes est également bien fichu - mais ça, c'est pas nouveau. C'est très bien amené aussi ; la montée de l'angoisse est bien retranscrite - peut-être pourrais-tu la rendre plus puissante encore en "personnifiant" la forêt ? L'atmosphère des années trente est bien rendue aussi. (Ah ! Comme je voudrais y vivre !)
Sinon, le grand-père m'a évoqué en partie le mien - mort le 8 janvier.
En fait, le seul truc que je peux reprocher, c'est que, tel Kraken, j'aurai préféré des fins plus lovecraftiennes - notre auteur favori étant de plus assez opposé au christianisme, qu'il accusait d'avoir détruit une civilisation païenne et splendide. Et puis, entre Satan et Cthulhu, moi j'hésite pas ! ^^

Bon sérieusement, si cette AVH n'est pas dans le top 3 de cette année, c'est qu'il y a du lourd dans la concurrence... Même si cette avh est déjà très "lourde" ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
vador59
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 5591
Age : 40
Localisation : exilé à Dagobah
Profession : Personnel de direction de l'académie Sith
Loisirs : Faire des treks jusqu'à Za'adum...
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: Celui qui Hurle   Jeu 12 Juil 2012 - 17:59

Histoire: de retour dans la maison familiale, le Grand Roque, en hommage aux échecs que VOUS affectionnez particulièrement, vous allez passer deux jours et surtout deux nuits particulièrement agitées, à découvrir les sombres secrets qui planent alentour...

Règles: Très originales. d'abord au niveau des caractéristiques choisies; exit les classiques Habileté, Endurance... Place au Physique, à l'Intuition, à la logique et à la Psychologie, avec des points à distribuer. 2ème originalité: l'interview avec une charmante journaliste qui vous permet d'affiner votre portrait. Incontestablement, une réussite qui évite le côté souvent lourd de présentation des règles...

Jouabilité: j'ai choisi la répartition suivante Physique 5; Intuition 7; Logique 6; Psychologie 6. Après interview: Physique 5; Intuition 10; Logique 6; Psychologie 9. J'ai trouvé le système du modificateur quelque peu injuste, car je trouve qu'il favorise ceux qui sont déjà favorisés et défavorise ceux qui sont déjà défavorisés... D'autre part, le système des mots de passe est efficace et particulièrement fluide
Spoiler:
 

Illustrations: Sympathiques! Des photos N&B, des pubs d'époque, tout est fait pour nous immerger un peu plus dans l'atmosphère des années 30. L'historien que je suis a su apprécier les références aux manufactures (et il en profite pour conseiller le terme d'industrialisation à la surannée Révolution Industrielle... vraiment pour chipoter!!)

Difficultés: Il n'y en a pas vraiment. Les tests de caractéristiques ne sont pas vraiment handicapants s'ils sont ratés (du moins jusqu'à un certain point...). Il y a des PFA, évitables
Spoiler:
 

Ambiance: L'angoisse est soigneusement distillée, rien de plus à ajouter!

Style: Quelques fautes d'orthographe ("le Grand Roque vous apparu"; "a engloutie la maison"; "le notaire en paru si surpris"...); le temps utilisé (imparfait) peut éventuellement dérouter. Les descriptions sont soignées, avec des paragraphes copieux (quelquefois un peu longs comme le 23, mais ça ne me gêne absolument pas, surtout quand c'est bien écrit). Petit bémol, c'est quelquefois un peu inutilement imagé, mais là encore c'est pour chipoter car la maîtrise est magistrale. Personnellement, cela me fait penser à du Mérimée!

Personnages: L'introspection étant assez importante, les personnages secondaires deviennent vraiment seconds
Spoiler:
 

Faits marquants: ils sont légion!
Spoiler:
 

Bilan: Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, l'AVH est efficace, d'une lecture agréable, rien à dire... sauf que je n'ai pas été emballé. Je veux vraiment m'excuser auprès de Gwalchmei qui livre une AVH de très grand cru, mais c'est le thème qui me pose vraiment problème: comme je l'ai dit, ça me fait penser à du Mérimée, et je n'ai jamais accroché aux histoires qu'il me proposait... C'est purement, bêtement personnel. Ne m'en veux pas, s'il te plait. Il y a des ambiances qui ne me conviennent pas et celle que tu proposes en fait partie... Ceci étant, cela ne remet absolument pas en cause l'excellent travail d'écriture et de structure que je tiens à saluer bien bas!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Celui qui Hurle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celui qui Hurle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» celui qui as la plus grosse . . .
» [Lovecraft, H.P] Celui qui chuchotait dans les ténèbres
» Shojo: Celui que j'aime [Clamp]
» LES HAUTS DE HURLE-VENT d'Emilie Bronte
» [Ollivier, Mikael] Celui qui n'aimait pas lire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Aventures dont Vous êtes le Héros :: Les AVH-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit