La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand souffle la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sunkmanitu
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Poissons Chèvre
Nombre de messages : 1161
Age : 38
Localisation : Une colline où chantent les cigales...
Profession : Rêveur
Loisirs : Maintenant ? Oh que oui ! Fada !
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Quand souffle la tempête   Mar 1 Jan 2013 - 10:45

Lien Littéraction


Une avh medfan de 120 § qui se permet une incursion dans le fantastique en huis-clos. Ton avh est plutôt réussie, Aragorn.
Plutôt car comme de nombreuses aventures elle est perfectible mais l'essentiel est là. J'ai bien aimé l’introduction qui plonge le lecteur dans une ambiance hivernale et froide, une sorte de mise en bouche pour ce qui ne va pas nous lâcher durant toute l'aventure. Car pour ce qui est de l'ambiance, tu arrives par quelques petits tours de magie à imposer une certaine angoisse, un certain climat en filigrane qui renvoie toujours à cette foutue tempête qui sévit dehors. J'ai pensé à un film de Polanski
Spoiler:
 

Les descriptions des différents PNJ sont bien emmenées, bien que puvant être encore renforcées au niveau détails, mais c'était peut être un souhait délibéré pour conserver cette part de mystère qui plane sur l'auberge.
Les péripéties qui se suivent dans l'auberge ne sont pas exceptionnelles en soi, mais un je-ne-sais-quoi fait fonctionner le tout à la manière d'un bon Hitchcok. Tu arrives à aligner des scènes "classiques" de telle manière que l'ensemble donne un truc assez cohérent et surtout assez flippant.
Les règles et codes renforcent aussi le coté fluide de l'avh et c'est un bon point.
J'aurais peut être attendu un peu plus de fantastique ou d'horreur et moins ce côté "enquête en milieu medfan !". L'avh m'a plu mais elle a pris assez vite une orientation classique qui justement aurait pu être une orientation originale pour changer la donne. Peut être une utilisation de descriptions plus fournies ou au contraire plus suggérées..
Pour en revenir aux protagonistes et aux lieux, faire bouger une dizaine de personnes dans une auberge isolée tient quand même du bon coup de plume de l'auteur. J'ai pensé à dix petits nègres – même si je ne l'ai jamais lu – ou au film Identity de James Mangold. En cela ton avh est réussie, le suspens est bien présent, l'histoire suffisamment crédible pour qu'on s'y attarde (je l'ai refaite trois fois
Spoiler:
 

Pour moi, j'ai passé un bon moment avec cette aventure mais il manque le petit "plus" qui m'a fait pété les plombs comme pour Emergence ou les Noyés.
Merci pour ce bon moment passé à te lire. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9546
Age : 45
Localisation : Shamanka
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Quand souffle la tempête   Mer 13 Mar 2013 - 18:56

Bien que débordé, j'ai pris un peu de temps pour parcourir cette avh. Mon retour sera un peu succint et je m'en excuse par avance, je tenterai une nouvelle lecture plus approfondie et détaillée ultérieurement. Alors :
Au niveau du style, de l'immersion, je suis tombé sur le cul ! Je n'avais lu de l'ami Aragorn que ses longues et détaillées critiques sur les LDVH. Je m'attendais à du solide, mais là, c'est du roc ! J'ai adoré. C'est profondément immersif, on y croit, on y est. L'introduction est une réussite, les descriptions sont soignées, riches sans être trop longues ou surchargées, l'atmosphère est vraiment bien rendue. Révérence.
En plus, Aragorn a visé juste (sans forcément le savoir, je pense) : j'aime énormément les atmosphères "grégaires", c'est à dire les histoires avec un groupe, une petite communauté, où chacun a sa personnalité, ses caractéristiques, ses défauts et qualités. J'aime bien aussi le côté "regroupés tous ensemble dans un refuge en milieu hostile" si je puis dire, genre groupe de survivants ou de naufragés devant s'entraider pour s'en sortir. Autant dire que là, je me suis régalé.
Donc, pour le style, l'atmosphère, l'immersion, c'est du bonheur.
Le côté "cluedo" ou "dix petits nègres" m'a bien plus également, un huis-clos interessant où il faut trouver le "coupable" parmi les autres. C'est bien mené et équilibré. Là aussi, bravo.

Pour les règles, par contre, j'ai beaucoup moins accroché... Je reconnais leur originalité, mais le système des codes de couleur m'a déconcerté, voire rebuté. Le système des points d'infection est sympa par contre, on se sent pris par le temps, ça fait monter la tension. Entre parenthèses, pour "De sable et de roc", j'ai prévu un passage un peu similaire, avec des pertes d'endurance régulières tant qu'on ne trouve pas un guérisseur, promis, c'est pas copié, je n'avais pas encore lu ton avh !
Je trouve un peu dommage de ne pas avoir de choix à effectuer dans les tout premiers paragraphes qui s'enchaînent les uns aux autres. Enfin, dernière critique, je dirais qu'il manque un côté épique, un souffle qui vous transporte. Mais bon, étant donné le style "enquête" de ton avh, c'est compréhensible. Cette dernière remarque vient de mon goût pour les grands espaces, les grandes péripéties, les chevauchées impêtueuses, les cités étincelantes et tout le bordel... Si j'ose dire, on va pas demander à Conan de prendre le thé avec Hercule Poirot.
Donc voilà, c'est du lourd, du bon, avec une atmosphère et un style qui m'ont scotché. Des règles auxquelles j'ai pas vraiment accroché, mais qui n'ont en rien diminué le plaisir que j'ai eu à te lire.
Bravo !
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2904
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Quand souffle la tempête   Jeu 14 Mar 2013 - 19:38

Merci beaucoup de ton feedback ! Smile

Tu dois être le premier à être carrément rebuté par le système de code couleur, ce qui prouve encore une fois que tous les goûts sont dans la nature. Exclamation

Pour l'infection, je ne dois pas être le premier non plus à utiliser ce genre de système. Néanmoins, tu devras me verser des royalties et la moitié de tout éventuel Yaz. Razz

Le début est effectivement linéaire, c'est un défaut donc je suis conscient mais je n'ai pas trouvé comment éviter cet écueil. En fait à l'origine, on ne se faisait mordre qu'après la nuit et du coup le paragraphe dans la salle commune avec tous les choix arrivait d'entrée. Mais comme c'était gênant du point de vue des indices vu que le lecteur n'était pas sensé les relever à ce moment-là, j'ai placé la morsure d'entrée, ce qui entraîne ce tunnel de quelques paragraphes.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9546
Age : 45
Localisation : Shamanka
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Quand souffle la tempête   Jeu 14 Mar 2013 - 22:02

Oui, j'ai bien conscience qu'il serait difficile de proposer un choix dès le début. Et tout regrouper donnerait un méga-paragraphe ou rallongerait l'introduction. Pas évident...
Revenir en haut Aller en bas
Kermitt
Guerrier
Guerrier


Capricorne Chat
Nombre de messages : 95
Age : 29
Localisation : Midi
Date d'inscription : 05/03/2014

MessageSujet: Re: Quand souffle la tempête   Ven 14 Mar 2014 - 19:04

J'ai lu "Quand souffle la tempête" il y a quelques semaines, et je dois dire que j'ai beaucoup aimé. L'ambiance tout d'abord, puis les personnages variés et intéréssants. Dès le début, on se prend au jeu et on examine le comportement de chacun afin d'espérer déceler un indice.
Ensuite, une fois que la sauce prends et que la pression commence à monter, on se retrouve complétement captivé par l'aventure, grace aux paragraphes décrivant la progression de l'infection qui sont excellents.
Je l'ai fini du premier coup, avec pas mal de chance!
Je suis étonné qu'il n'y ai pas plus de feedbacks pour cette excellente AVH, donc pour ceux qui ne l'ont pas lue, je vous y encourage fortement!
Revenir en haut Aller en bas
Aragorn
Monarque illuminé
Monarque illuminé
avatar

Masculin
Gémeaux Cheval
Nombre de messages : 2904
Age : 27
Localisation : Minas Tirith
Profession : Roi du Gondor
Loisirs : Chasser de l'orque
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Quand souffle la tempête   Ven 14 Mar 2014 - 20:03

Merci de ce compte-rendu Kermitt, et content que tu aies passé un bon moment. Smile 
Le fait que tu aies réussi du premier coup confirme que la difficulté est variabke selon les lecteurs, certains avaient beaucoup plus soufferts pour arriver au bout.  Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9546
Age : 45
Localisation : Shamanka
Profession : Dieu des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables, Maître des Terres d'évasion.
Loisirs : Reprendre du désert...
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: QUAND SOUFFLE LA TEMPETE...   Lun 6 Avr 2015 - 17:21

critique

120 paragraphes. On peut se dire que c'est bien peu et qu'il ne va pas se passer grand-chose dans cette aventure.
Première erreur...
C'est du médiéval-fantastique apparemment classique, on s'attend donc à son lot d'incontournables du genre.
Deuxième erreur...

En si peu de paragraphes, Aragorn réussit le double tour de force de nous scotcher par une ambiance profondément immersive d'une part et un univers en huis-clos inattendu tout aussi prenant de l'autre. Car ici, pas de chevauchées impétueuses et de furieuses batailles, pas de voyage à travers de sauvages paysages ou des mondes fabuleux. Non, on se retrouve en petit comité, à l'abri d'une violente tempête, bien heureux d'avoir trouvé refuge derrière ces murs épais et de pouvoir profiter d'un feu et d'un lit confortable quand le grésil et le vent viennent tambouriner en vain à la fenêtre.

Mais très vite, la quiétude vole en éclats, la méfiance et le soupçon fleurissent comme une fleur vénéneuse, la tension monte... Car la Mort s'est réfugiée en cet endroit également et elle rôde entre les chambres... Et dès les premières victimes, on se pose deux questions :
- Lequel d'entre nous est derrière tout ça ?
- Et maintenant, à qui le tour ?

Vous l'aurez compris, Aragorn nous propose ici une enquête en huis-clos, dans une atmosphère vite étouffante, sombre et tendue où chacun se méfie rapidement de tout le monde. Sans descriptions inutiles, sans fioritures, l'auteur nous plonge dans une ambiance malsaine, angoissante. On est coincé ici et on a intérêt à vite trouver ce qui s'y trame. C'est bien écrit, sans temps mort, la tension reste permanente et l'on avance sur le fil du rasoir jusqu'au bout.

Les règles sont assez originales, basées sur un système de codes de différentes couleurs. Les vieux routards habitués à lancer leurs dés en ivoire seront un peu décontenancés au départ, le système est un peu déroutant mais a le mérite de l'originalité. Signalons la bonne trouvaille des points d'infection qui inclue dans l'aventure un facteur temps vite stressant et contraint le joueur à garder un oeil sur la clepsydre.

Au final, Aragorn nous prouve qu'avec 120 paragraphes et sans en faire des tonnes, on peut écrire une AVH prenante et qui tient la route. C'est du bon, on est dedans et on aime ça.
Des défauts ? Le système des règles peut-être, un peu déroutant au départ. Plusieurs paragraphes qui se suivent au début, sans proposer de choix à la fin. Et un certain manque de déduction logique d'une certaine manière, notre progression donne souvent l'impression de plus devoir au hasard qu'à notre sens de la déduction ou à notre raisonnement. Sous cet aspect, le côté "enquête" en pâtit en peu.

Mais que cela ne vous empêche pas de pousser la porte de cet endroit pour y passer un sacré bon moment ! Mais attention : la nuit risque d'être blanche...
L'AVH elle, est couleur or, celle du Yaz d'or, récompense méritée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand souffle la tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand souffle la tempête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand souffle la tempête
» Quand souffle le vent du nord, Daniel Glattauer
» [Glattauer, Daniel] Quand souffle le vent du nord
» Quand souffle la Tramontane...
» L'Egyptienne revue et corrigée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Aventures dont Vous êtes le Héros :: Les AVH-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit