La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Sorcier de la Montagne de Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
VIK
Maître admin
Maître admin


Nombre de messages : 13228
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Ven 28 Juin 2013 - 12:19

C'est un DF assez idéal pour débuter car il pose les bases du genre Dungeon Crawl Porte-monstre-trésor, et s'adresse à un lectorat plutôt jeune : tout ça permet une prise en main rapide et un bon livre d'initation (incitant à dresser des plans, à recommencer, etc ...).

Le fait qu'il soit le premier (et que les anciens comme moi ont eu pas mal de temps pour le faire avant les autres) compte beaucoup aussi pour sa popularité. Le découvrir après les autres DFs fera disparaître l'effet nostalgie et révèlera la valeur moyenne du livre, comme l'atteste la moyenne de ses notes.

Un autre point important d'après moi est les illustrations de Russ Nicholson : elles sont non seulement assez réussies (par rapport à d'autres de ses livres), mais aussi les plus nombreuses par rapport aux autres DFs. Probablement le DF le plus illustré en quantité. Un point positif en plus pour séduire les jeunes lecteurs.

Un mot sur le labyrinthe : je ne le trouve pas du tout débile. Chiant, d'accord, mais pas débile ... puisque même après plusieurs lectures, il m'arrive encore de m'y planter, malgré mes souvenirs. C'est clairement l'un des meilleurs laby de ce point de vue là, avec celui de la Créature de Chaos. Après, on aime ou pas ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13606
Age : 43
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Ven 28 Juin 2013 - 16:05

Oui ce livre est le pionnier d'une longue série donc pas exempt de défauts.
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 42
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Lun 2 Sep 2013 - 22:11

J'ai regardé hier en intégralité sur le site planète ldvelh l'intervention de steve jackson chez gallimard il y a quelques mois et une chose m'a frappé concernant le sorcier de la montagne de feu. Steve jackson dit clairement que lors de la réécriture du livre afin d'harmoniser les deux parties de l'histoire au niveau du style (avant et après le fleuve), le livre comprenait 399 paragraphes. Steve et ian décidèrent donc volontairement d'en ajouter un 400 eme "orphelin" (au niveau de la combinaison des 3 clefs) afin d'atteindre le nombre de 400 paragraphes.

Voila donc élucidé le mystère du fameux paragraphe orphelin 192 qu' aucune combinaison des 3 clés ne permet d'atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
nkx28
Guerrier
Guerrier


Nombre de messages : 112
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Sam 5 Oct 2013 - 19:44

J'avais réussi le bouquin du premier coup quand j'étais petit... là je l'ai repris, et il m'a fallu 4 tentatives. A la dernière victorieuse, j'avais 7 en habileté, mais j'ai pu réussir en ayant de la chance dans tous les sens du terme (12 points, bien utiles pour les combats difficiles, et de la chance au dés pendant ces combats), cependant j'avais 1 point d'endurance à la fin malgré les 2 doses de potion de vigueur!
Ce qui est curieux, c'est que dans mes deux tentatives victorieuses à 20 ans d'intervalle, j'ai eu les 3 bonnes clés mais aucune des mauvaises! A en croire que les mauvaises sont vraiment difficiles à trouver. Sinon j'ai bien tourné en rond dans le labyrinthe mais on finit toujours à la longue par en sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 41
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Mer 12 Mar 2014 - 6:25

Critiquer le Sorcier de la montagne de feu en le comparant à l'ensemble des ldvelh ne me semble pas très approprié.

Compare t'on les bons vieux tacots aux super bolides d'aujourd'hui?

En toute lâcheté je le trouve assez facile puisque je viens de l'achever sans périr en toute vérité je m'y suis cassé les dents des dizaines de fois au cours de ma vie et à l'époque je le trouvais même impossible...

Je trouve injuste sa faible note moyenne. Honneur ne lui est pas rendu. Le Sorcier de la montagne de feu est un pionnier , facile aujourd'hui de pointer ses défauts d'un doigt accusateur mais à l'époque?

Et bien à l'époque il a eu le mérite de lancer un phénomène qui perdure jusqu'aujourd'hui! Et outre l'effet nostalgie il possède un charme assez particulier.

Je n'ai pas envie de faire l'aigri à 38 ans en jugeant une oeuvre qui m'a enchanté quand j'avais 11 ans! Une oeuvre faite pour de jeunes débutants et pour qui l'idée même du jdr était encore inconnue non pas pour des trentenaires ayant accomplit des centaines d'avh ,ldvelh ,scénarios et campagnes de jdr!

Quelle excellente introduction à cet univers que le Sorcier de la montagne de feu! Oui ce ldvelh mérite son statut de légende du ldvelh.

Non il ne s'adresse pas à des gens stupides mais à un public jeune oui il manque de réalisme , mais c'est vrai que pour le réalisme les gobelins,orcs,dragons,héros qui seul accompli des exploits impossibles,objets magiques il n'y a rien de mieux.

Si vous achetez une baguette rendez vous au 23 si vous préférez plutôt prendre un grand pain tout en souriant à la boulangère allez au 86.

Alors que vous vous étirez sur votre canapé en suivant bêtement une énième émission de tv réalité un terrible et inquiétant bourdonnement vous parvient. D'un geste lent mais assuré vous vous emparez d'une de vos pantoufles tout en balayant votre salon du regard ce dernier s'arrête sur une des larges fenêtres de la pièce. Vos soupçons se confirment il s'agit d'une mouche un peu plus grosse que la moyenne. Si vous décidez de livrer le combat avec la mouche allez au 14 si vous avez dans votre sac à dos une bombe insecticide rendez vous au 233 ou enfin si dans un sursaut inespéré d'intelligence vous préférez ouvrir la fenêtre afin de chasser la mouche dehors rendez vous au 345.

Voilà du réalisme! Alors qu'importe que le granit soit bleu que la survie économique de la montagne de feu ne sois pas viable que les clefs soient disséminées un peu partout si j'ai plongé un jour dans cette aventure ce n'est surtout pas par souci de réalisme mais pour fuir la réalité!!!

Pour être un héros. Pour rêver.

Si on replace le Sorcier de la montagne de feu dans son contexte alors on peut parler d'un des tout meilleurs ldvelh. Non son statut de légende est très loin d'être usurpé.

Revenir en haut Aller en bas
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 42
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Mer 12 Mar 2014 - 9:49

Complètement d'accord avec ta critique KN !

Pour moi c'est même un faux débat. On parle souvent "d'effet nostalgie" concernant les premiers df, alors pourquoi critiquer LE 1er censé réveiller la nostalgie de (presque) tous les anciens gamebookers, plutôt que de mettre en relief ses éventuels défauts ?

Et pourquoi être sévère avec le 1er et indulgent avec les suivants ? Ça devrait être le contraire !

Ce livre est excellent au niveau jouabilité et ambiance héroic fantasy. Il est de difficulté moyenne voir assez difficile, et contient tous les ingrédients qui font un bon ldvelh.

C'est le livre parfait pour un débutant et il reste, à mes yeux, un des meilleurs df (dans les 20-30 premiers).


Dernière édition par Kinornew le Mer 12 Mar 2014 - 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
linflas
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 1353
Age : 42
Localisation : Lille, France
Profession : IT crowd
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Mer 12 Mar 2014 - 10:10

Karandas, tu dois vraiment te mettre à écrire de l'AVH, tu as un excellent style Smile

Si j'avais découvert les ldvelh par le SDLMDF, j'aurais une opinion différente. A l'époque, je l'avais en effet trouvé un peu "vide" par rapport à un Laby ou une cité des Voleurs plus "étoffés". Par contre, qu'est-ce qu'il me semblait difficile !
Revenir en haut Aller en bas
http://linflas-art.deviantart.com
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 42
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 23 Mar 2014 - 17:33

Un autre argument de poids en faveur du SDLMDF est que, contrairement à d'autres 1ers volumes de séries, comme les maitres des ténèbres (LS), le château des ténèbres (QDG), et les collines maléfiques (SORCELLERIE) qui sont très faciles et plutôt courts, ce livre s'avère très bien structuré et de difficulté moyenne voir assez difficile (en particulier pour trouver les 3 bonnes clefs et sortir du labyrinthe).

Un bon point pour le SDLMDF !
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13228
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 23 Mar 2014 - 18:44

Son principal argument de poids c'est quand même d'être le premier ldvelh qui tienne la route. Il fonde un style, qui se perfectionnera plus tard, mais les bases sont lancées, avec 400§, et un univers fantasy.
Avant celui-ci il y a avait eu Château Bison en univers fantasy, qui serait le premier "gros" ldvelh donjon fantasy. Son intérêt est surtout historique car il est complètement bancal et ne soutient pas la comparaison avec le SDLMDF.

Pour les nouveaux forumers, vous pouvez lire ma critique de Château Bison ici (enfin de sa version remaniée) :

http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t4434-chateau-bison#181556

L'autre ancêtre du ldvelh et pionnier en France, c'est un conte à votre façon de Raymond Queneau. Bon c'est juste quelques § totalement décousus, mais ce serait la première nouvelle interactive ...

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
Vagus
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Sagittaire Cheval
Nombre de messages : 110
Age : 38
Localisation : Corrèze
Profession : Prof
Loisirs : Wargames, JdR, course à pied
Date d'inscription : 31/10/2013

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Mer 9 Avr 2014 - 19:53

J'ai ressorti le bouquin aujourd'hui, je l'ai fait cet après-midi et je suis arrivé à la fin, mais je n'avais pas les bonnes clés :-(. J'ai pas mal tourné en rond dans le labyrinthe, et je suis passé à côté de lieux essentiels. Je m'y recolle ce week-end.
Ca fait quand même un drôle d'effet de se replonger dans un livre qu'on a refermé depuis vingt bonnes années.
Je trouve l'aventure de complexité moyenne, on récupère facilement des caracs perdues, mais l'ensemble est selon moi assez dirigiste.
Un bon point dans l'ensemble pour ce ldvelh.
Revenir en haut Aller en bas
FeLynX
Novice
Novice
avatar

Masculin
Verseau Chien
Nombre de messages : 17
Age : 34
Localisation : Caemlyn, capitale du Royaume d'Andor
Date d'inscription : 27/08/2014

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Lun 8 Sep 2014 - 8:59

Quant on est fan de LDVELH, on pardonne facilement ce très vieil épisode de la collection pour sa trop grande simplicité. Quant on est lecteur lambda, j'imagine qu'on est moins tolérant et qu'on juge ce livre pour ce qu'il est. J'ai trouvé les trois épisodes de la série qui suivent guère plus évolués à vrai dire. A chaque fois, on nous plonge dans un labyrinthe de paragraphes dans lequel il faut trouver un certain nombre d'objets bien planqués. Parfois il faut trouver les bons, parfois il faut savoir les utiliser au bon moment. Il n'y a pas vraiment de scénario, l'auteur choisi un cadre différent à chaque fois et nous livre un simple prétexte pour jouer. Le système de jeu simple reste à peu près le même à part quelques variantes mais reste cohérent il faut le dire. Du coup on s'amuse mais ce n'est pas inoubliable, il ne faut surtout pas acheter ces quelques livres pour leur histoire, ce n'est pas l'objectif qu'ont voulu atteindre les auteurs je pense.
Revenir en haut Aller en bas
http://felynx.blog.jeuxvideo.com/
Chrysalid
Apprenti
Apprenti
avatar

Masculin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 20
Age : 41
Localisation : Metz, Lorraine
Profession : PAO
Loisirs : Fantasy
Date d'inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Jeu 12 Fév 2015 - 20:07

Hello

Ayant récemment décidé de me replonger dans les vieux LVDELH de mon enfance (suite à l'acquisition récente de DFjdr), j'ai repris la lecture du fameux et incontournable Sorcier de la Montagne de Feu.
Et j'admets que j'ai été assez surpris. Aucune "mort automatique" sur mon chemin, et à part une prise de tête bien prévisible avec le Labyrinthe de Zagor (et un retour en arrière non-désiré via la caverne aux chauve-souris), j'ai trouvé ce bouquin plutôt facile. Disons que même en le jouant "à la loyale", je l'ai terminé en une seule tentative
Spoiler:
 
a grandement facilité la chose).

Dans la foulée, ma copine a voulu s'y mettre aussi, et elle a mis beaucoup plus de temps manifestement, se perdant sans cesse dans le labyrinthe malgré son plan, et pestant contre certaines rencontres malencontreuses.

Maintenant que je suis dedans, je vais essayer de relire un maximum de ces bouquins. Et pourquoi pas, les compléter peut-être (je sais pas combien il en existe, mais il doit m'en manquer une flopée).
Revenir en haut Aller en bas
http://chrysalid.over-blog.fr/
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13228
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Jeu 12 Fév 2015 - 23:27

Hello ici aussi Chrysalid,

Tu trouveras un lien dans ma signature vers le Projet DFix qui te recommandera de faire tel DF loyalement avec telle HAB de départ. Le moindre point en moins ou en plus peut tout changer avec des ldvelhs parfois très déséquilibrés, d'autres sont même injouables.

Autre lien qui pourrait t'intéresser puisque tu comptes pratiquer DF le JDR :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t5444-mr-maladroit-contre-mr-rapide-pour-enfin-comprendre-l-hab?highlight=maladroit
Ce sont des exemples grand public pour faire prendre conscience du déséquilibre inhérent des combats à 2D6.

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
Chrysalid
Apprenti
Apprenti
avatar

Masculin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 20
Age : 41
Localisation : Metz, Lorraine
Profession : PAO
Loisirs : Fantasy
Date d'inscription : 27/02/2014

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Ven 13 Fév 2015 - 10:17

Salut VIK, et merci pour les liens, ça m'a l'air très intéressant, toussa Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://chrysalid.over-blog.fr/
alnaro
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 586
Age : 44
Localisation : Orléans
Date d'inscription : 01/11/2012

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 8 Mar 2015 - 9:22

Ca va faire au moins 1 an je pense que j'ai acheté la version anglaise "25th anniversary edition" et je me suis rendu compte seulement hier qu'une carte était incluse (bien pliée sur les dernières pages du bouquin). Elle est trop grande pour que je vous la scanne, donc photo :

Revenir en haut Aller en bas
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 42
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 8 Mar 2015 - 9:37

Superbe ! Il fallait bien qu'il y ai quelque chose de spécial pour les 25 ans quand même.


Dernière édition par Kinornew le Dim 8 Mar 2015 - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13228
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 8 Mar 2015 - 9:46

Intéressant. Merci pour le plan. Faudrait voir si le plan du Laby de ZAgor est exact avec les erratas de la VF, ou en partant de la VO. Parce que je l'ai toujours trouvé chelou.

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar
Délivreur des Limbes
Délivreur des Limbes


Masculin
Balance Tigre
Nombre de messages : 1907
Age : 42
Localisation : pont fortifié de Kookaryô
Profession : archiviste
Loisirs : draguer Minako Ifu, quêter Shangri-La…
Date d'inscription : 15/02/2009

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 8 Mar 2015 - 12:45

joli matériel !
Revenir en haut Aller en bas
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 42
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Lun 8 Juin 2015 - 22:36

Marrante cette parodie :

http://planete-ldvelh.com/page/account.html


Revenir en haut Aller en bas
Molcos
Apprenti
Apprenti


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 17/08/2012

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 23 Aoû 2015 - 22:07

Même si il s'agit du tout premier tome de cette série, je trouve quand même que cela fait un peu trop de couloir, porte monstre trésor, sinon je ne m'en plaints quand même pas, car c'est grâce à ce livre que tout a commencé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xylo
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 130
Age : 40
Localisation : LONGVIC
Loisirs : Sport (tennis)
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Mer 25 Nov 2015 - 17:12

Je me suis mis en tête de recommencer les vieux DF qui ont bercé mon adolescence. Et j'ai bien sûr commencé par le premier d'entre eux, que j'avais toujours galéré pour finir quand j'étais plus jeune. Et bien heureuse surprise, je l'ai fini dès le premier coup, le plus compliqué étant bien sûr de prendre le bon chemin ,
Spoiler:
 
, pour trouver la clé détenue par le cyclope. Une fois cela fait, le reste est tranquille. Notamment car la chance est régénérée en permanence dans ce livre, j'avais choisi la potion de Bonne Fortune au départ, je ne m'en suis jamais servi. Mais incontestablement, ce 1er tome a du charme, et il représente la base du ldvelh avec pour mission "tuer le méchant sorcier" et le type même du porte-monstre-trésor. Mais je me suis régalé, franchement.
Une petite incongruité: dans ce labyrinthe, il y a un certain nombre de clés à trouver et bizarrement, l'auteur considère à la fin que vous pouvez avoir assemblé des combinaisons avec des clés se situant dans deux endroits opposés. Par exemple, vous ne pouvez posséder à la fois la clé rouge 111 et la clé en or 125 et pourtant, l'auteur donne une possibilité d'avoir cette combinaison avec par exemple celle du Minotaure. Très étonnant tout de même
Revenir en haut Aller en bas
Dagonides
Champion
Champion
avatar

Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 422
Age : 37
Profession : Bibliophile Vampire
Date d'inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Mer 25 Nov 2015 - 18:39

Xylo a écrit:
bizarrement, l'auteur considère à la fin que vous pouvez avoir assemblé des combinaisons avec des clés se situant dans deux endroits opposés. Par exemple, vous ne pouvez posséder à la fois la clé rouge 111 et la clé en or 125

Bazar, c'est tellement évident que j'avais jamais remarqué ça Surprised !

L'auteur de la seconde partie (au-delà de la rivière), Steve Jackson, a dû se contenter de combiner toutes les clés existantes sans se poser de questions. A supposer qu'il ait réalisé l'impossibilité d'avoir certaines clés ensemble, il a dû se dire « hum, avec tous ces trajets possibles je suis pas sûr de mon coup, mieux vaut imaginer que toutes les combinaisons sont faisables, même si ça gâche un paragraphe. »
Revenir en haut Aller en bas
Damohl
Bouche du Néant - Fils du Vide
Bouche du Néant - Fils du Vide
avatar

Masculin
Verseau Tigre
Nombre de messages : 993
Age : 42
Localisation : Mont de l'Etoile
Profession : Enseignant
Loisirs : Lecture, écriture, théâtre, jogging
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 20 Déc 2015 - 13:51

Enseignant cette année à des adolescents dans un lycée d’Ankara, je pioche mes lectures dans les ouvrages en français que leur destine la médiathèque de mon établissement, essentiellement constituée d’ouvrages pour la jeunesse : « Le tour du monde en 80 jours » de Jules Verne, « Le lion » de Joseph Kessel, « Pêcheur d’Islande » de Pierre Loti.

Quelle ne fut pas ma surprise d’y trouver, étrangement dans les rayons de « Littérature américaine » (et non anglaise), deux bons vieux classiques de littérature interactive : « Le Sorcier de la Montagne de Feu » et « La Citadelle du Chaos », tous deux en édition primitive (celle ne comportant pas encore le médaillon « Défis fantastiques » sur la page de garde).

Vraiment, la base, les origines, le substrat. Alors, la quarantaine fêtée, j’ai décidé ce week-end, dans un élan de nostalgie, alors que d’autres se ruaient sur le dernier « Star Wars », de me replonger dans le tout premier DF avec l’innocence de mes 12 ans.

Qu’en ai-je pensé au final ? Je dois avouer que, même en tenant compte de l’impondérable dimension proustienne, et même aux yeux d’un routard interactif ayant depuis écumé des séries autrement plus complexes, j’ai trouvé ce livre-jeu tout à fait honnête, ludiquement parlant.

Certes, avec toutes ses salles disposées comme aléatoirement, contenant une gamme hétéroclite de monstres, eux aussi comme dispersés au hasard, qui ne paraissent avoir d’autre fonction que de garder des trésors, eux encore disposés au petit bonheur la chance, le lecteur se sent comme dans un jeu de plateau.

Pour ceux qui la connaissent, souvenez-vous de cette version en boîte de jeu du « Sorcier de la Montagne de Feu » : sur des cases représentant des pièces, on y dépose une carte « monstre » et une carte « trésor », que le joueur retourne quand il y parvient. J’ai retrouvé exactement le même principe dans l'avatar en livre-jeu.

(En d’autres termes, comment peut-on expliquer par exemple la promiscuité d’une grotte suintante, repaire d’une araignée géante, avec une pièce au sol en marbre et aux murs de pierres brutes sur lesquels sont accrochés des tableaux ?)

Certes, le parcours peut se révéler linéaire et redondant : on progresse dans des couloirs, on y écoute aux portes (quelle indélicatesse), on les ouvre, on les franchit ou non. C’est assez flagrant dans la toute première partie, constituée d’une succession de salles malodorantes, comportant toutes une table bancale sur laquelle brûle une bougie et sous laquelle repose une boîte en bois, tandis qu’à l’autre bout gît une paillasse. (Oui, vous aurez deviné les chambres des si mal traduits farfadets.)

Certes, la logique touchant à la gestion de l’équipement peut paraître absurde. Ainsi, comme justifier le fait que, dans un butin découvert dans telle ou telle pièce, on ne puisse emporter qu’un seul item parmi tous ceux proposés, sans être empêché d’en prendre ensuite d’autres dans les salles suivantes ? Comment expliquer qu’à plusieurs reprises, on nous demande d’abandonner un objet en notre possession pour pouvoir en emporter un autre (genre une clef), sans nous interdire d’ajouter par la suite des pièces à notre équipement ?

Comment légitimer le fait que dans la première partie, il nous est impossible de revenir sur nos pas, alors que nous pouvons indéfiniment tourner en rond dans le labyrinthe de Zagor ?

Et pourtant, malgré ces défauts, qui ressortent essentiellement du fait que, dans ce premier jet, la dimension « jeu » s’est faite au détriment de la dimension « livre », j’ai pris du plaisir à l’accomplir, à tester chaque option (toutes les combinaisons de clefs notamment), à essayer chaque direction (tiens ? aviez-vous remarqué qu’un secteur, certes pourri, n’est accessible que sur un mauvais jet de chance ?), à découvrir chaque salle, au cours de mes tentatives successives.

Il ne faut pas trop chercher la cohérence et la logique là derrière, et bien se dire que nous n’évoluons pas dans un monde réel. Ainsi, quelque part, aidé par les somptueuses illustrations de Russ Nicholson, j’ai perçu dans cette lecture une tonalité onirique semblable à un récit comme « Alice aux pays des merveilles », dans lequel le personnage principal progresse dans un monde régi par ses propres lois, alignant les rencontres rocambolesques et sans grand lien entre elles. Personnellement, je me suis laissé dériver et surprendre sans me prendre la tête sur le pourquoi du comment.

Mention particulière à cette salle totalement vide, au sol recouvert de mosaïques en forme de mains et d’étoiles. Voire cette clef d’or dans une pièce aux murs de roc d’où jaillissent des jets de gaz (comme dans une séquence du jeu « Dungeon Master » pour ceux qui s’en souviennent). Autres détails amusants : au paragraphe 1, le texte assure, au sujet du sommet flamboyant de la Montagne : « Personne, peut-être, ne saura jamais ce qui pousse là-haut, car il est certainement impossible d’escalader ce pic. » Impossible ? Mon œil ! Dans « La Sorcière des Neiges », on grimpe tout en haut sur un simple jet de chance ! J’ai aussi remarqué que vers la fin, dans la caverne du dragon, on voit, pour la première fois depuis que nous sommes entrés dans la Montagne, la lumière du jour filtrer par une ouverture. S’approcherait-on du pinacle, et la chambre de Zagor culminerait-elle tout juste sous la cime ? Avez-vous remarqué d'ailleurs que le sorcier, gentillet au possible, se dématérialise et se rematérialise à volonté dans son antre sans que cela ne lui confère le moindre avantage au combat ? Scènes amusantes avec les farfadets : le maître qui fouette son serviteur, ou les deux lutins bossus qui torturent un nain attaché aux poignets (sadomasochisme et difformité, on se croirait dans une chanson de GiedRé).

Je modulais mon parcours en fonction des caractéristiques initiales que j’avais tirées aux dés. Les héros faibles, je les préservais des combats et les envoyais en éclaireurs explorer les secteurs et alternatives (même les plus absurdes) qui m’étaient encore inconnus. Les héros forts, je les confrontais aux antagonistes bien balèzes pour connaître l’avantage à en tirer. (N’hésitant pas, pour le fun, à leur faire terrasser le dragon et le sorcier sans nul recours à la magie.)

Le labyrinthe de Zagor notamment, représente un challenge assez élevé. Je me souviens que lors de ma première lecture, il y a presque trente ans, le livre m’en était tombé des mains. Mais cette fois, en tenant rigoureusement un plan, en notant soigneusement chaque numéro de paragraphe et en les reliant entre eux, j’ai fini, en une petite heure, par découvrir la sortie tout seul comme un grand.

En ce sens, je trouve « Le Sorcier de la Montagne de Feu » plus ludique et jouable que nombre de ses successeurs. Je pense notamment aux Livingstone qui, même avec les caractéristiques maximales, s’avèrent presque impossible à terminer loyalement.

Ainsi, au final, j’ai tenté l’aventure avec un personnage doté des caractéristiques minimales, et j’ai fini par m’en tirer (ce qui n’est pas possible dans n’importe quel LDVELH). Bien entendu, il m’a fallu affronter à une dizaine de reprises le cyclope de fer pour enfin le vaincre, à la faveur des dés, et je faisais profil bas, évitant tout combat inutile. A ce niveau, même un monstre avec une habileté de 6 se révèle redoutable, et je craignais fort de réveiller au tout début le garde dans sa guérite. Quel suspense aussi, en traversant la rivière ! Comme j’appréhendais d’y tomber pour affronter les piranhas et perdre de précieux points d’endurance ! Mais après avoir abattu les zombies (avec encore un peu de chance aux dés), une épée magique a grandement facilité ma tâche. Du coup, je me trouvais à armes égales face au minotaure, et le trésor fut à moi.

Je trouve que ce livre-jeu écrit à quatre mains comporte en germe, pour leurs parties respectives, les défauts de Livingstone et les qualités de Jackson. Ainsi, Livingstone nous impose pour réussir un parcours linéaire, sans possibilité de retour en arrière, qui nous fait éviter de nombreuses salles, et comportant un monstre incontournable aux caractéristiques assez élevées. De même, et je l’ai déclaré à nombreuses reprises dans ce forum, le « chemin idéal » est jonché d’items trop puissants déséquilibrant le jeu et nuisant à son intérêt. On sent déjà se profiler l’horreur d’injouabilité que se révélera « La Crypte du Sorcier » par exemple.

Spoiler:
 

Par contre, Jackson avec son labyrinthe propose au lecteur chevronné un défi réclamant patience, réflexion, logique, et ne relevant pas du pur hasard. Voilà les bases conceptuelles d’où émergera le chef d’œuvre absolu que sera « La Créature venue du Chaos ».

J’ajoute que même si le scénario tient en une ligne, la narration n’est pas pour autant dépourvue de tout background, et le lecteur attentif recueillera quelques bribes attenantes à l’histoire du lieu. Ainsi, le marchand qui vous vend la Chandelle Bleue (assurant que « le prix en vaut la chandelle », est-ce fantaisie du traducteur ?) mentionne la « Longue et Sombre Nuit » (que l’on ne peut connaître, ne venant pas de « là-bas »), un événement qui aurait multiplié les prix. Le passeur (qui se révélera un Rat-Garou) invoque une « inflation », sous-entendant un système économique opérationnel sous la Montagne de Feu (les Pièces d’Or seraient-elles cotées en bourse ?) tandis qu’un vieillard (le Loup-Garou) évoque (sans doute en lien avec les éléments précités) une crue de la rivière qui aurait provoqué une famine, permettant au « Maître » d’asseoir son emprise sur les lieux. Zagor, comme nos dictateurs, aurait-il pris le pouvoir à la faveur d’une crise économique ? (Je ne sais pas si l’historique de Titan nous éclairera là-dessus.)

Par contre, quelle idée a eue le mage Farrigo di Maggio de dissimuler sa formule dans la Montagne de Feu, pour éviter précisément qu’elle se retrouve entre de mauvaises mains (en l’occurrence, celles de deux farfadets bourrés) ? Je suppose qu’au moment où il y cacha son livre, les lieux n’étaient pas encore contrôlés par Zagor.

Une dernière remarque encore, de portée symbolique. On aura remarqué qu’il est possible d’affaiblir grandement Zagor en lui brûlant

Spoiler:
 

et que, ce faisant, il s’écrie désespérément : « Mon livre ! » Tel serait donc le grimoire du sorcier ? Peut-être faut-il y cerner une mise en abyme, explicitant la puissance ludique de l’ouvrage, et rappelant au lecteur que le véritable pouvoir auquel il se confronte s’avère celui du JEU.
Revenir en haut Aller en bas
Eroica
Champion
Champion
avatar

Masculin
Sagittaire Cheval
Nombre de messages : 397
Age : 26
Localisation : Charenton
Loisirs : Musique, cinéma, écriture, séries TV,
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Dim 20 Déc 2015 - 23:22

Une remarquable critique de ce livre-fondateur. J'aime beaucoup ton analyse des éléments Jackson et ceux de Livingstone en particulier. L'on voit bien à ta lecture que c'est un PMT très vivant et ludique, et fortement évocateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://marlasmovies.blogspot.fr/
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 42
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 05/03/2013

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Lun 21 Déc 2015 - 0:24

Oui, analyse fort juste et étayée. Deux choses en ressortent : la féérie et le plaisir ludique. De plus, j'aurais donné la même note ! Ce livre reste est à mes yeux le livre idéal pour un débutant dans le monde du livre-jeu et de l'héroic fantasy.

Et quel dépaysement de retrouver les deux premiers DF....en Turquie, ça nous fais voyager !
Revenir en haut Aller en bas
Damohl
Bouche du Néant - Fils du Vide
Bouche du Néant - Fils du Vide
avatar

Masculin
Verseau Tigre
Nombre de messages : 993
Age : 42
Localisation : Mont de l'Etoile
Profession : Enseignant
Loisirs : Lecture, écriture, théâtre, jogging
Date d'inscription : 19/12/2005

MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   Lun 21 Déc 2015 - 18:13

Merci pour vos compliments, Eroica et Kinornew, mais, ayant relu ce topic depuis le début, je réalise que j'ai passablement répété ce que d'autres avaient déjà écrit.

Au fait, pour le background, j'ai oublié de mentionner un élément de taille : juste après avoir affronté la goule, nous pouvons boire un liquide qui nous guérit presque intégralement et qui s'avère de l'eau sainte bénie par le Grand Prêtre de Kaynlesh-Ma.

Voilà, dès ce texte fondateur, une menue allusion au monde au sein duquel s'élève cette montagne, et au sujet duquel nous apprendrons davantage en lisant d'autres volumes ultérieurs (voire, si nous tenons à jouir d'emblée d'une vision d'ensemble, plutôt que d'attendre que nous échoient les pièces éparses du puzzle, en consultant le site encyclopédique « Les Défis de Titan »).

Il me semble bien que, dans tout le texte, il ne s'agisse de la seule mention d'un toponyme extérieur à la Montagne au Sommet de Feu, où, soit dit en passant, le nom du village d'où nous partons, ainsi que celui du cours d'eau que nous traversons, à savoir respectivement Annville et le fleuve Rouge, n'apparaissent même pas.

Ce premier « Défis fantastiques » se révèle avare en noms propres, mais est-ce pour autant marque de faiblesse ? Je me souviens que les volumes tardifs de « La Voie du Tigre », voire de « Loup*Ardent », se caractérisent au contraire par une pléthore de noms de personnages, de lieux ou d’événements historiques, mais que je n’avais pas pour autant perçue comme une marque de rigueur, de profondeur, de réalisme : en l’absence de réelle explication, d’enjeu narratif et d’interaction avec le gameplay, je les ressentais plutôt comme une accumulation sans grand relief, un remplissage un peu gratuit. N’est pas Tolkien qui veut : pour créer un univers cohérent, il ne suffit pas d'aligner des étiquettes sur des bocaux vides.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Sorcier de la Montagne de Feu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Sorcier de la Montagne de Feu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» JdP - Le sorcier de la montagne de feu
» Création d'un jeu 2D - Le sorcier de la montagne de Feu
» Le Sorcier de la Montagne de Feu
» 01- Le sorcier de la montagne de feu
» Ou trouver des figurines ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Les Séries dont Vous êtes le Héros :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
© phpBB | Signaler un abus