L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Elric, les romans

Aller en bas 
AuteurMessage
Kinornew
Maître d'armes
Maître d'armes
Kinornew

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 2823
Age : 45
Localisation : 94
Loisirs : Blood bowl team manager, blood bowl pc, munchkin
Date d'inscription : 05/03/2013

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyMar 8 Avr 2014 - 16:49

Ayant entendu parler de l'univers de Moorcock, et en particulier de Elric via stormbringer, j'ai acheté et lu le 1er livre du cycle intitulé "Elric des dragons".

Et je dois avouer que je m'attendais à mieux, d'autant qu'il est censé être un des meilleurs du cycle.

L'empereur albinos et malade soutenu par de nombreuses drogues aura maille à partir avec son cousin Yirkoon, à propos de sa sœur Cymoril, la bien-aimée de Elric.

Le monde d'Elric, empereur atypique de Mélnibonée l'île des dragons, sur son trône de rubis, dans sa capitale Imrirr, la "cité qui rêve", est composé de guerre et de trahisons, de dragons et de sorcellerie, d'amitié avec les Elementaires, de pacte avec l'entité du chaos, et d'épées runiques.

Tous les ingrédients étaient là pour me plaire mais je n'ai pas vraiment été séduit.

Je n'ai pas trouvé l'histoire si palpitante que ça. J'ai aimé quelques éléments par ci par là, comme l’état d'albinos de Elric et ses drogues qui le maintiennent en vie, le trône de rubis et plus largement les endroits et expressions imagées du livre (le "désert des soupirs", la "caverne des palpitations", le "miroir du souvenir"...), le labyrinthe maritime présent à l'entrée de la cité afin de la protéger, et surtout les 2 épées runiques assoiffées d’âmes, stormbringer (Elric) et mournblade (Yirkoon).

Le combat final est le moment fort du livre, même si la fin de l'histoire peut laisser à désirer.

Je dirais que le livre est pas mal, mais sans plus (13/20).

Du coup, je n'ai plus trop envie de continuer de lire la suite du cycle.

Que me conseillez vous ?

Avez vous également été déçus par ce tome et plus généralement par la saga ou le contraire ?

J'avais tellement entendu de bien sur Elric et stormbringer.


Dernière édition par Kinornew le Jeu 20 Aoû 2015 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
herge
Champion
Champion
herge

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 15/09/2011

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyDim 13 Avr 2014 - 21:27

L'univers d'Elric est assez sombre. Un héros impuissant et congénitalement faible, qui est le jouet du destin qu'il ne maitrise pas.

Le cycle d'Elric est plus une suite de nouvelles qu'on a regroupé dans des tomes. L'unité est assez faible, l'ensemble manque de trame. Elric des dragons a été écrit 10 ans après les premières nouvelles.
Quelques personnages marquants quand même, c'est la force de Moorcock que de bâtir des personnages.

Je préfère largement la première partie d'Hawkmoon (4 premiers tomes) qui est beaucoup mieux construite.

Le cycle de Corum est assez mauvais. La première partie est moyenne, la 2e un vrai désastre.

Le dragon de l'épée, dans le cycle d'Erekose, est pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Karandas Nadostan
Maître d'armes
Maître d'armes
Karandas Nadostan

Masculin
Verseau Dragon
Nombre de messages : 654
Age : 43
Localisation : Toulon
Profession : Paysagiste
Loisirs : Football
Date d'inscription : 09/01/2014

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyLun 14 Avr 2014 - 10:33

Pour moi c'est 20/20.

Si on choisit le côté littérature alors les confessions de Jean Jacques Rousseau est nettement supérieur et pourtant je ne le lirai plus jamais. Et surtout j'ai nettement préféré le cycle d'Elric aux confessions.

Si je veux faire une critique du cycle je me rangerai derrière celle de Herge.

Après j'étais adolescent quand j'ai lu cette saga et j'étais passé par la case jeu de rôle (et ses illustrations) . Yrkoon ,Tristelune et Elric étaient donc pour moi des légendes et les jeunes royaumes hantaient mon imaginaire bien avant que je lise les romans . Ce qui explique ma note et celle de Kinornew.

D'autres romans supérieurs en trame ou en bon mots ne me font ni chaud ni froid pas le cycle d'Elric.
Auquel on peut ajouter Hawkmoon qui pour moi est formidable.
Revenir en haut Aller en bas
Gorobéi
Maître d'armes
Maître d'armes
Gorobéi

Masculin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 813
Age : 43
Localisation : Rouen, ou occasionnellement Le Rif... euh, le Temple du Rocher
Profession : Tigre
Date d'inscription : 02/04/2009

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyJeu 21 Juil 2016 - 11:29

Moi aussi, j'ai lu cette série quand j'étais adolescent.
Si je me rappelle bien, Elric des Dragons a même été ma 1ère lecture fantastique, avant même le Seigneur des Anneaux.
Du coup, j'en garde un souvenir ému et sans doute un peu partial...
Je relis les Elric de temps en temps, toujours avec plaisir. En essayant de prendre un peu de recul, je reconnais que ce côté patchwork rend la série un peu décousue... Les nouvelles ou romans sont inégaux. Cela, et la prédilection marquée de Moorcock pour le symbolisme rendent sans doute la lecture de l'ensemble un peu déroutante.
Après, il faut garder à l'esprit les aspects positifs ou intéressants : le personnage pathétique d'Elric, dépendant d'une épée qu'il déteste pour survivre, qui est une belle invention ; la dimension tragique et théâtrale de l'oeuvre ; la notion quasiment christique du champion éternel,...
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
cdang

Masculin
Nombre de messages : 3482
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyJeu 21 Juil 2016 - 13:57

L'avantage de la saga d'Elric, c'est que ce sont essentiellement des nouvelles, donc ça se lit facilement (bon rythme, on ne reste pas coincé dans une histoire). L'univers est passionnant, foisonnant d'idées originales, et très mature (pessimiste, avec moultes forfaitures).

Après, point de vue style, je trouve ça un peu léger. Je préfère largement le style littéraire de Hawkmoon moi aussi (les deux séries).

À noter qu'un nouvel opus, écrit en collaboration avec Fabrice Colin, est sorti en 2011 : Elric, Les Buveurs d'âmes (Fleucve éd.). Je l'ai acheté mais pas encore lu (je voudrai d'abord relire les bouquins situés avant chronologiquement, mais je n'ai pas retrouvé toute ma collec).
Revenir en haut Aller en bas
xav'
Maître d'armes
Maître d'armes
xav'

Masculin
Nombre de messages : 657
Loisirs : Jeux avec univers fantastiques ; écrire des AVH.
Date d'inscription : 08/10/2014

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyJeu 21 Juil 2016 - 15:22


Aaaah Elric, toute mon adolescence ! Elric : paria tourmenté au destin tragique...
Les sorciers fous de Pan Tang, Arioch le dieu impie, Myshella la sorcière dormante, l'ordre contre le chaos (concept inventé par Moorcock)... Knight

J'étais à fond dans le jeu de rôle Stormbringer ! j'y ai passé des heures et des heures ! Tantôt prêtre-guerrier d'Eshmir cherchant à domestiquer les démons, tantôt champion de la Loi pourfendant des hordes de damnés !...

Certes, Moorcock n'est pas facile à lire. Mais les deux derniers romans écrits par lui sont peut-être les plus pertinents (guerre totale de l'ordre et du chaos à l'atmosphère apocalyptique !...).

Par contre, j'ai détesté la BD sur Melniboné sortie récemment : les auteurs n'ont rien compris à Elric et son humanité si singulière parmi les Melnibonéens (et Moorcock disait n'importe quoi dans la préface) ; ça ressemblait plus à un défouloir à sadiques.
Par contre, j'ai bien aimé dans un élan romantico-nostalgique "Elric, Les Buveurs d'âmes" : écrit d'ailleurs par un français, ancien rôliste. Wink

Xav'









Revenir en haut Aller en bas
Gorobéi
Maître d'armes
Maître d'armes
Gorobéi

Masculin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 813
Age : 43
Localisation : Rouen, ou occasionnellement Le Rif... euh, le Temple du Rocher
Profession : Tigre
Date d'inscription : 02/04/2009

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyMar 26 Juil 2016 - 10:47

Ce que je regrettais un peu dans le JdR Stormbringer, mais comme dans les bouquins d'ailleurs, c'était que la magie était quasi exclusivement orientée sur les invocations en général, et les démons en particulier.
Et aussi, le fait que les nationalités proposées n'étaient pas tout à fait équilibrées, si je me rappelle bien.
Mais ça restait très sympa, et j'ai aussi quelques bons souvenirs de parties.
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
cdang

Masculin
Nombre de messages : 3482
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyMar 26 Juil 2016 - 11:14

Au passage, il y a un nouveau jeu de rôle, Mournblade, aux Département des sombres projets. Il ont édité un livret de découverte de 88 p. pour 10 EUR avec le système de base, quelques prétirés et un scénar (par contre, je pense qu'il y a une bogue au niveau des sorts, mébon).

http://www.sombresprojets.com/mournblade/
Revenir en haut Aller en bas
xav'
Maître d'armes
Maître d'armes
xav'

Masculin
Nombre de messages : 657
Loisirs : Jeux avec univers fantastiques ; écrire des AVH.
Date d'inscription : 08/10/2014

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyMar 26 Juil 2016 - 19:40

Gorobéi a écrit:
Ce que je regrettais un peu dans le JdR Stormbringer, mais comme dans les bouquins d'ailleurs, c'était que la magie était quasi exclusivement orientée sur les invocations en général, et les démons en particulier.
Et aussi, le fait que les nationalités proposées n'étaient pas tout à fait équilibrées, si je me rappelle bien.
Mais ça restait très sympa, et j'ai aussi quelques bons souvenirs de parties.


Moi j'adorais ce système de magie très original à l'époque (puisque je vous dis que j'adorais ce jeu  Mr. Green ). On pouvait avoir des démons puissants avec des pouvoirs très variés, mais qui pouvaient nous sauter à la gorge si on perdait leur contrôle.

Bref, c'était du style je veux des pouvoirs mais je dois pactiser avec un être dangereux et vicieux pour les avoir (c'est là que ça pouvait devenir intéressant au niveau du pur jeu de rôle parce que ton démon avait sa propre personnalité).  Rapha

Et puis à côté, il y avait les esprits élémentaires, les Esprits des Bêtes, etc...

Quant aux nationalités, on gardait que les plus intéressantes pour créer nos personnages (Les Cités pourpres, Eshmir, Le Désert des Larmes, etc...). Parce que bon, jouer un mendiant de Nadsokor, ça va 5 mn. lol

Quant à Mournblade, je connais pas trop. Je crois qu'ils ont gardé un système de jeu où l'influence de la Loi, du Chaos et de l'Equilibre est altéré par les actes de son personnage.

Xav'

Revenir en haut Aller en bas
Gorobéi
Maître d'armes
Maître d'armes
Gorobéi

Masculin
Sagittaire Chat
Nombre de messages : 813
Age : 43
Localisation : Rouen, ou occasionnellement Le Rif... euh, le Temple du Rocher
Profession : Tigre
Date d'inscription : 02/04/2009

Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans EmptyJeu 28 Juil 2016 - 16:07

Citation :
Quant aux nationalités, on gardait que les plus intéressantes pour créer nos personnages (Les Cités pourpres, Eshmir, Le Désert des Larmes, etc...). Parce que bon, jouer un mendiant de Nadsokor, ça va 5 mn. lol

C'est étonnant, je pensais justement à cet exemple-là...

Citation :
Bref, c'était du style je veux des pouvoirs mais je dois pactiser avec un être dangereux et vicieux pour les avoir (c'est là que ça pouvait devenir intéressant au niveau du pur jeu de rôle parce que ton démon avait sa propre personnalité).

Vu sous cet angle, je suis complètement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Elric, les romans Empty
MessageSujet: Re: Elric, les romans   Elric, les romans Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Elric, les romans
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question "Les grands romans d’aventures" (Tall)
» Sondage romans jeunesse
» Romans fleuves ou Sagas
» Romans missionnaires ( éditions du clocher - Toulouse )
» [Collection] Les Meilleurs Romans Policiers (Baudinière)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Livres divers et variés...-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit