L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 L'art du Fumble : ôde à l'échec critique

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Donald S
Canard Teigneux
Canard Teigneux


Nombre de messages : 2733
Date d'inscription : 03/12/2010

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 0:27

Je reviens un peu sur l'allemand...
c'était juste ma Lv3 au lycée ,discipline dans laquelle je culminais à plus de 18 de moyenne  à l'epoque...
En comparaison,j'etais trés mauvais en Anglais...je stagnais lamentablement sous les 10 ou 11 de moyenne...alors que c'était une langue que j'etais censé avoir etudié depuis plus longtemps...Pourquoi une langue réputé dure m 'a paru plus simple qu'une langue qui est dite "simple d'apprentissage et qui surtout t'ouvriras de nombreuse portes..."
je comprend plus...
Des fois je me demande s il ne serait pas plus logiquepour un Francophone d'aprendre l'Allemand avant d'aprendre "L Anglais?
Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 11:53

Yavanna a écrit:

Et si aujourd'hui l'élève a dépassé le maître, c'est parce que la génétique a été particulièrement généreuse.

Et sinon j'ai lu que tu avais une sœur tatoueuse et un frère aussi, elle/il sont comme toi ou pas...??...ou c'est juste que toi qui a récupérée le fumble style de tes parents...??...bonjour les repas en famille sinon... What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT


Masculin
Nombre de messages : 14417
Date d'inscription : 27/12/2009

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyVen 16 Aoû 2019 - 13:42

Yavanna a écrit:
dav-ID a écrit:
C'est comment qu'on dit déjà...??...à oui...telle mère, telle fille...^^

Ah niveau fumble la pomme n'est pas tombée loin de l'arbre ... Ma mère était du genre à mettre son paquet de cigarettes dans le bac à légumes du frigo et à partir avec une tomate dans sa poche de manteau (véridique).

Et si aujourd'hui l'élève a dépassé le maître, c'est parce que la génétique a été particulièrement généreuse.

Mon père est le roi pour ce qui est de se perdre en forêt, d'oublier le frein à mains sur sa voiture en plein hiver sur un terrain pentu, de partir travailler en pantoufles, et, fumble des fumbles, de jeter le linge sale à la poubelle à la fin des vacances et de charger tranquillement les sacs poubelles remplis d'ordures dans le coffre de sa voiture, pour s'en apercevoir 800 km plus tard.

Vous en tenez une sacré couche ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
cdang

Masculin
Nombre de messages : 3464
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyDim 25 Aoû 2019 - 16:19

Donald S a écrit:

Des fois je me demande s il ne serait  pas plus logiquepour un Francophone d'aprendre l'Allemand avant d'aprendre "L Anglais?
Le français, c'est du latin qui a notamment été modifié du fait de notre prononciation germanique. En particulier, on bouffe la fin des mots, on ne pouvait donc plus utiliser les terminaisons de déclinaison et donc on a inventé les article (le, la, les etc.).

Donc, à la limite ça se tient. Sauf que bon, faut aimer la grammaire quand même :-D
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
Gorak

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 4146
Age : 46
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyDim 25 Aoû 2019 - 18:07

Les trois langues que j'ai apprises dans ma scolarité sont l'anglais, l'allemand et l'espagnol.

De ces trois langues, deux sont encore d'usage fréquent chez moi à savoir l'anglais et l'espagnol. En revanche, j'ai beaucoup perdu de l'allemand et pour cause : chaque fois que je me suis rendu en Allemagne, on me parlait surtout en anglais... alors, résultat : il ne me reste plus que la base.

Et il y a une quatrième langue que je comprends sans la parler, c'est l'italien. Probablement à cause de l'espagnol. Mais je me suis mis depuis peu à l'italien - étant tombé amoureux de ce pays - je me suis dit que c'était bien d'avoir quelques éléments de base pour communiquer.

Sinon, j'essaie aussi d'apprendre le russe et le néerlandais.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10606
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyDim 25 Aoû 2019 - 20:30

Jamais pu me blairer l'allemand… Quand un mec me parle allemand, j'ai l'impression qu'il m'engueule… Et puis les langues à déclinaisons, non merci, j'en ai suffisamment chié avec le latin que j'ai détesté et dont il ne me reste que les citations récupérées dans les albums d'Astérix…

Etant bilingue français/anglais, français/italien et parlant couramment espagnol, j'ai jamais eu trop de problème pour communiquer au cours de mes nombreux voyages. Bien qu'au Japon, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il est difficile de trouver des gens parlant anglais et aussi en Russie. J'ai beaucoup aimé mon séjour au pays des Tzars mais pour trouver quelqu'un qui parle anglais correctement… Le premier endroit à visiter, c'est le Visitor center… Et l'alphabet cyrillique, bonjour…
Et puis, n'oublions pas notre beau pays… Quand j'entends certains commerçants, employés de musées, de grands magasins, parler anglais (pardon, franglais) dans des grandes villes touristiques ou même à Paris ou encore à l'aéroport… Sans parler de nos hommes politiques… Rien qu'au boulot déjà, lors de certaines réunions avec nos correspondants étrangers, quand j'entends certains de mes collègues, j'ai honte…

Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
Gorak

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 4146
Age : 46
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyDim 25 Aoû 2019 - 21:52

Voyageur Solitaire a écrit:
Quand un mec me parle allemand, j'ai l'impression qu'il m'engueule…

De toute façon, en Allemagne, avant que je puisse trouver mes mots on a déjà commencé à me parler en anglais. C'est d'ailleurs fou comme quoi les Allemands ont autant de facilités avec cette langue.
Comme en Norvège, en Suède ou au Danemark : pas besoin d'apprendre leurs langues scandinaves, l'anglais est parfaitement compris et parlé partout.

L'allemand, je m'en sers que pour quelques notions de base (manger, bouffer ou dormir) et avec des anciens qui n'ont pas forcément cette connaissance de l'anglais.

Sinon, pour tout dire, j'utilise bien davantage l'anglais que toutes les autres langues. Et pour la communication à l'étranger, ça fonctionne au poil !

Mais c'est quand même triste de se dire que la langue français qui, par le passé était une langue de culture, diplomatique, parlée par toutes les cours d'Europe, est reléguée à des rangs inférieurs au profit de l'anglais.

L'anglais a dominé le monde aujourd'hui. Que cela nous plaise ou pas, c'est comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10606
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyLun 26 Aoû 2019 - 15:23

C'est vrai qu'avec l'anglais, tu passes (quasiment) partout.
En Amérique du Sud, parler espagnol est un vrai plus quand-même, Brésil excepté.
Et puis des fois, on a des surprises comme la Namibie, en pleine Afrique Australe et où l'allemand reste très présent (ancienne colonie)...
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
Gorak

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 4146
Age : 46
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyLun 26 Aoû 2019 - 17:19

Voyageur Solitaire a écrit:

Et puis des fois, on a des surprises comme la Namibie, en pleine Afrique Australe et où l'allemand reste très présent (ancienne colonie)...

Je me doutais bien que l'allemand devait y être encore un peu parlé. Il y a même des villages là-bas qui ressemblent à des villages bavarois. Et il était question aussi d'y fabriquer de la bière. Est-ce que l'on en fait ?
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
BaronBleu
gardien
gardien


Poissons Dragon
Nombre de messages : 336
Age : 43
Localisation : Montréal
Loisirs : Lecture, cinéma, marche, jeux de plateau
Date d'inscription : 15/08/2016

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyLun 26 Aoû 2019 - 17:23

Voyageur Solitaire a écrit:
Bien qu'au Japon, contrairement à ce qu'on pourrait croire, il est difficile de trouver des gens parlant anglais et aussi en Russie. J'ai beaucoup aimé mon séjour au pays des Tzars mais pour trouver quelqu'un qui parle anglais correctement… Le premier endroit à visiter, c'est le Visitor center… Et l'alphabet cyrillique, bonjour…

Exact, tu viens de me rappeler un séjour en Sibérie, avec un changement à Saint Petersbourg entre l'aéroport international et l'aéroport intérieur, il y a un bon moment.
Tout était en cyrillique, personne ne parlait anglais, et les comptoirs d'enregistrement comme les panneaux étaient derrière des portes non visibles depuis le hall.

Comme il y avait plusieurs heures en transit, j'ai pu travailler un peu mon russe, et m'orienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
Voyageur Solitaire

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10606
Age : 47
Localisation : Anywhere out of the world...
Profession : Dieu des voyageurs, souverain d'Atalis, Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyLun 26 Aoû 2019 - 18:10

Encore, à Saint-Pétersbourg ou Moscou, tu peux tomber sur des jeunes qui ont des notions d'anglais et il y a quand-même, dans les endroits touristiques, des signalétiques en alphabet latin. Mais dans la rue, c'est pas évident, d'autant plus que les russes sont assez froids et peuvent même paraître rébarbatifs, ça n'encourage pas forcément le dialogue (ils sont par contre très chaleureux et même expansifs quand tu les connais).
Mais  je me suis aventuré en-dehors des grandes villes parfois, en train par exemple et là, ben tu te sens très seul…

Pareil au Japon (mon séjour là-bas remonte à loin, ça a peut-être changé) où j'ai été assez surpris. Même à Tokyo, dans la rue, c'est pas évident de se faire comprendre en anglais, il vaut mieux aller dans les grands magasins, les grands hôtels ou les cafés branchés. Après, ils sont tellement serviables que même si ça prend trois plombes, ils ne te lâcheront pas avant de t'avoir renseigné et d'être sûrs que tu as compris… C'est assez chiant pour les restaus, surtout les petits établissements ou boui-boui (les meilleurs) qui n'ont pas de menu en anglais. Mais bon, ils sont sympas, tu as souvent en vitrine des photos des aliments ou plats proposés, il te suffit de montrer la photo, ça aide déjà pas mal.
En comparant les deux, je trouve qu'il y a quand-même plus de panneaux traduits en alphabet latin à Tokyo qu'à Moscou.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
Gorak

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 4146
Age : 46
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyLun 26 Aoû 2019 - 22:36

Le pire, c'est en Chine... surtout dans les campagnes... allez vous faire comprendre en anglais ! Impossible.
Et même dans les grandes métropoles, hormis dans les grands hôtels et les zones touristiques, vous ne trouverez personne à même de vous orienter si vous ne maîtrisez pas quelques mots de mandarin ou de cantonais.

Exception pour Hong-Kong du fait de son passé britannique, bien sur.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMar 27 Aoû 2019 - 15:01

Rolling Eyes Quand tu fais la connerie de te raser (enfin, ça c'est normal de se raser) et de jeter la vieille lame usagée à la poubelle...quelques temps après tu décides de compacter la poubelle pour faire de la place et que tu as oublié de mettre des gants...

Douleur au pouce et une belle entaille...

Le pire c'est que ça m'est déjà arrivé il y a quelques temps... What the fuck ?!?
Revenir en haut Aller en bas
Yavanna
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Yavanna

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 4757
Age : 32
Localisation : Je suis partie du principe, mais je ne suis pas encore arrivée à mes fins
Profession : Prof et autrice (si, c'est un vrai mot)
Loisirs : Ecouter mes cheveux pousser me demande déjà pas mal d'énergie
Date d'inscription : 21/10/2005

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMer 30 Oct 2019 - 17:18

dav-ID a écrit:
Rolling Eyes Quand tu fais la connerie de te raser (enfin, ça c'est normal de se raser) et de jeter la vieille lame usagée à la poubelle...quelques temps après tu décides de compacter la poubelle pour faire de la place et que tu as oublié de mettre des gants...

Douleur au pouce et une belle entaille...

Le pire c'est que ça m'est déjà arrivé il y a quelques temps... What the fuck ?!?

J'avais fait la même connerie avec une serpillière et un pot de miel.

Hiver 2013, je chope la grippe A. 13 jours à 40 de fièvre, je vois des otaries partout dans la maison, j'ai plus de courbatures que si j'avais dansé le Madison pendant une feria bayonnaise, les yeux au fond des joues, la démarche d'un figurant de The Walkind Dead, la voix de Jeanne Moreau après 18 clopes.
17h, je me réveille d'un sommeil fiévreux à chasser les otaries, le tome 3 d'Hunger Games encore ouvert à cheval sur le visage, Quasimodo braillant les cloches de Notre-Dame quelque part du côté de mon occiput. Pas bien pas bien. Et frigorifiée comme un migrant afghan dans un camion roumain.
Tremblotant telle une cuillère de jello, j'entreprends le long et périlleux chemin jusqu'à la cuisine pour me faire un lait au miel.
Casserole, lait, allumettes, gazinière, tasse, miel, pas forcément dans le bon ordre, mais tout se passe bien. Le lait bloubloute, le miel mielloute, je m'apprête à retourner agoniser dans mon lit en accroissant significativement mon taux de glycémie.
Mais avant, je ne suis pas une sauvage, je range le pot de miel.

Et là, c'est le drame.

Le pot me saute des mains (oui oui, il l'a fait exprès, et ça n'a rien à voir avec le fait que j'ai des mains en peau de truite, comme disait ma grand-mère, c'était délibéré de sa part parce que le miel est le suppôt du démon) et se fracasse sur le sol.
Pas un petit pot de supermarché, noooon.
J'achète mon miel chez un apiculteur, moi, m'sieur dames, je fais marcher le commerce local et j'apporte mon récipient pour éviter les déchets, je ne fais pas dans le plastique et la demi-mesure.
J'y vais avec des bocaux Le Parfait d'un demi-litre.

J'ai du passer huit bonnes secondes à regarder la mare de miel, dorée, visqueuse, infinie, s'étaler mollement sur le carrelage dans un océan de verre brisé. Huit bonnes secondes à me dire que franchement, un bain chaud, une lame de rasoir, ce serait tellement plus confortable que ce putain de lait au miel sa mère la coureuse de rempart du fils de sa grand-mère.

Je vis seule avec un cochon d'Inde et une collection de peluches moutons, le salut n'est à attendre que de moi-même. Je pose mon lait chaud, à regret (très Casablanca, adieu, mon amour, peut-être nous reverrons-nouuus) et je vais chercher seau, serpillières, poubelle et abnégation.
Au début j'ai fait les choses bien. Ôté patiemment les gros bouts de verre, un à un. Pris une serpillière pour rassembler le reste, englué dans un Atlantique de miel collant, précautionneusement. Lessivé le sol à la lessive Saint-Marc. Fait le deuil de mon lait chaud, impitoyablement froid, et de mon miel adoré.
Et puis j'ai nettoyé le reste. Fermé la poubelle. Savonné et rincé le seau.
...
Essoré la serpillière.
À mains nues.
Vraiment fort.

Bon ben ... Je vais en chercher une autre pour éponger le sang qui jaillit en geyser des 8745 coupures de mes deux paumes.

Le pire ? Mon lait était plus froid que le rayon surgelé de Monoprix et il y avait des otaries qui me regardaient depuis les fissures du plafond.

_________________
Ce que beurre et whiskey ne peuvent soigner est incurable
Proverbe irlandais
Beware of Space Sheep  Gary relaxe
Revenir en haut Aller en bas
https://linktr.ee/theherbwitch
EVE
Maître d'armes
Maître d'armes
EVE

Féminin
Bélier Coq
Nombre de messages : 850
Age : 38
Date d'inscription : 16/12/2016

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMer 30 Oct 2019 - 17:57

Yavanna a écrit:
Essoré la serpillière.
À mains nues.
Vraiment fort.

affraid affraid affraid

Cela a dû être vraiment douloureux... pale pale pale
Revenir en haut Aller en bas
http://fdvelh.forumactif.com/
Yavanna
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Yavanna

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 4757
Age : 32
Localisation : Je suis partie du principe, mais je ne suis pas encore arrivée à mes fins
Profession : Prof et autrice (si, c'est un vrai mot)
Loisirs : Ecouter mes cheveux pousser me demande déjà pas mal d'énergie
Date d'inscription : 21/10/2005

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMer 30 Oct 2019 - 18:17

EVE a écrit:
Yavanna a écrit:
Essoré la serpillière.
À mains nues.
Vraiment fort.

affraid affraid affraid

Cela a dû être vraiment douloureux... pale pale pale

On va pas se mentir j'ai produit quelques aigus ce jour-là ...

_________________
Ce que beurre et whiskey ne peuvent soigner est incurable
Proverbe irlandais
Beware of Space Sheep  Gary relaxe
Revenir en haut Aller en bas
https://linktr.ee/theherbwitch
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
Warlock

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 10448
Age : 41
Date d'inscription : 07/03/2009

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMer 30 Oct 2019 - 23:16

Yavanna a écrit:

On va pas se mentir j'ai produit quelques aigus ce jour-là ...


On va pas se mentir j'ai entendu ces cris jusqu'à Paris…

Razz
Revenir en haut Aller en bas
Yavanna
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Yavanna

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 4757
Age : 32
Localisation : Je suis partie du principe, mais je ne suis pas encore arrivée à mes fins
Profession : Prof et autrice (si, c'est un vrai mot)
Loisirs : Ecouter mes cheveux pousser me demande déjà pas mal d'énergie
Date d'inscription : 21/10/2005

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyVen 8 Nov 2019 - 11:14

dav-ID a écrit:
Et sinon j'ai lu que tu avais une sœur tatoueuse et un frère aussi, elle/il sont comme toi ou pas...??...ou c'est juste que toi qui a récupérée le fumble style de tes parents...??...bonjour les repas en famille sinon... What a Face


Excuse-moi je n'avais pas vu ta question.

Nous avons des gènes un poil différents avec mon frère et ma sœur.
Mon frère est seulement mon demi-frère : nous avons le même père, pas la même mère. Et il est tout le contraire de moi, très rigide, maniaque (bon, je suis maniaque aussi, mais à ma manière on va dire. Mon frère, c'est Monica Geller), hyper organisé, sérieux, posé, raisonnable ... Un bien meilleur Capricorne que moi, en somme (moi j'aurais du être Verseau et j'ai un ascendant Scorpion trèèèès envahissant du coup je suis loin du modèle d’Épinal)
Je n'ai pas de lien de sang avec ma sœur, mais nous sommes extrêmement proches, bien plus qu'avec mon frère. Aux yeux de la loi elle est ce qu'on appelle une "quasi sœur" (si si, ça existe, et c'est un lien légal), c'est-à-dire qu'elle a été sous la tutelle légale de ma mère quand elle était petite (pendant une période de maladie de sa mère). On a été élevées ensemble (c'est la fille de la meilleure amie et ancienne colocataire de ma mère, vu qu'elles étaient toutes deux mères célibataires), je l'ai vu naître, je me suis occupée d'elle (j'ai un peu plus de 5 ans de plus), je l'ai aidée à faire ses devoirs, je suis allée la chercher à l'école, je l'ai veillée quand elle était malade, giflée quand elle dépassait les bornes, on s'est crêpé le chignon une bande fois (et on continue encore de se voler dans les plumes parfois), on se dit tout, on sait quand l'autre est malade, bref, on est les deux doigts d'une seule main.
Et elle est EXACTEMENT comme moi. La reine de la gaffe, maladroite comme pas possible, tête en l'air, dispersée, à moitié paumée ...

On s'est perdues toutes les deux à Perpignan une fois, lamentablement. Impossible de retrouver la voiture (et pas de GPS ni de smartphone à l'époque). On a demandé notre chemin à deux petite mamies, on a écouté sagement leurs explications en hochant la tête, dit merci ... et dix pas plus loin, on s'est simultanément tournées l'une vers l'autre pour dire "bon, j'espère que t'as compris, moi j'ai rien capté"
lol!

(et je ne parlerai pas de la fois où, gamines, on s'était amusées à natter nos cheveux ensemble en une seule grosse natte. On regardait un film, on a oublié et à la fin on s'est levées en même temps, brutalement, pour partir dans des directions différentes. Et paf, le scalp. Et paf le coccyx Laughing )

Comme quoi, je crois que ce n'est pas tant la génétique que l'imprégnation. Ma sœur a eu un trèèèèèès mauvais exemple avec moi lol! lol! lol!

_________________
Ce que beurre et whiskey ne peuvent soigner est incurable
Proverbe irlandais
Beware of Space Sheep  Gary relaxe
Revenir en haut Aller en bas
https://linktr.ee/theherbwitch
ANILIL21
Chevalier
Chevalier
ANILIL21

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 215
Age : 23
Date d'inscription : 08/03/2012

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyVen 8 Nov 2019 - 16:15

Après avoir du me lever à 7h15 durant 4 jours d'affilée en dormant entre 5h50 et 6h20 par nuit, je décide de faire la grasse matinée ce matin,pas de bol mon portable me réveille à 8h50 parce que j'ai reçu un texto.

Et vous savez ce que c'était le texto ?  Une alerte qui m'informe que le concert que je devais aller voir dans 2 semaines était annulé What a Face !

Et aucune justification n'est donnée à moins que le " pour des raisons indépendantes de notre volonté " soit une justification.
Revenir en haut Aller en bas
Yavanna
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Yavanna

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 4757
Age : 32
Localisation : Je suis partie du principe, mais je ne suis pas encore arrivée à mes fins
Profession : Prof et autrice (si, c'est un vrai mot)
Loisirs : Ecouter mes cheveux pousser me demande déjà pas mal d'énergie
Date d'inscription : 21/10/2005

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMar 12 Nov 2019 - 11:37

ANILIL21 a écrit:
Après avoir du me lever à 7h15 durant 4 jours d'affilée en dormant entre 5h50 et 6h20 par nuit, je décide de faire la grasse matinée ce matin,pas de bol mon portable me réveille à 8h50 parce que j'ai reçu un texto.

Et vous savez ce que c'était le texto ?  Une alerte qui m'informe que le concert que je devais aller voir dans 2 semaines était annulé  What a Face  !

Et aucune justification n'est donnée à moins que le " pour des raisons indépendantes de notre volonté " soit une justification.

C'est pas un fumble, techniquement, c'est plutôt une lose (ou une vdm) : tu es la victime, dans l'histoire. Le fumble, c'est quand tu assumes glorieusement la double casquette de la victime et du bourreau. Quand tu joins fabuleusement l'inutile au désagréable.

Par exemple, quand tu fais une infusion après avoir passé 20 minutes à hacher et piler tes plantes, à faire frémir sagement ton eau, à laisser ton mélange infuser pendant 15 minutes, et que, toute contente de toi, tu vas filtrer le tout avec une étamine dans l'évier ...
Et tu jettes ton infusion dans le siphon comme l'eau des pâtes en gardant les feuilles trempées au fond de la passoire.
Pour Yavanna hip hip hip ... hourraaaaaaa ...

Je me déteste tellement.

_________________
Ce que beurre et whiskey ne peuvent soigner est incurable
Proverbe irlandais
Beware of Space Sheep  Gary relaxe
Revenir en haut Aller en bas
https://linktr.ee/theherbwitch
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
dav-ID

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 7303
Age : 40
Date d'inscription : 20/06/2007

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMar 12 Nov 2019 - 16:42

Yavanna a écrit:

Pour Yavanna hip hip hip ... hourraaaaaaa ...

Wééé j\\'ai gagné!  Confetis Confetis Confetis Wééé j\\'ai gagné!
Revenir en haut Aller en bas
Yavanna
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Yavanna

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 4757
Age : 32
Localisation : Je suis partie du principe, mais je ne suis pas encore arrivée à mes fins
Profession : Prof et autrice (si, c'est un vrai mot)
Loisirs : Ecouter mes cheveux pousser me demande déjà pas mal d'énergie
Date d'inscription : 21/10/2005

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMar 12 Nov 2019 - 17:12

dav-ID a écrit:
Yavanna a écrit:

Pour Yavanna hip hip hip ... hourraaaaaaa ...

Wééé j\\'ai gagné!  Confetis Confetis Confetis Wééé j\\'ai gagné!

Merci merci, mais je n'ai aucun mérite, j'ai été bercée trop près du mur, toute la gloire revient à ma chère mère.

Et donc, aujourd'hui, pour honorer ma réputation et ne pas perdre le glorieux cap qui m'emmène irrésistiblement vers une mort probablement méritée par combustion spontanée ou chute intempestive depuis une branche basse de mon noisetier en allant récupérer mes connasses de poules, j'ai longuement suivi un inconnu dans les allées du supermarché en pestant lourdement contre les conserves beaucoup trop riches en sucres ajoutés et l'absence de patidou au rayon fruits et légumes, persuadée que c'était mon père, que je venais justement de croiser.
Mon père a 76 ans, porte des jeans pourris et une veste en polaire, un chapeau noir et des mocassins qui couinent.
Mon inconnu devait avoir 35 ans, mesurait une bonne tête de plus (avait des cheveux, LUI), portait un blouson en cuir marron et des lumberjack beige.
Leur point commun ? Ils étaient tous les deux armés d'un sac isotherme.
Ça m'a suffit pour les confondre.
Ce n'est que quand j'ai vu mon père au loin, à la caisse, que j'ai compris que je harcelais littéralement un innocent depuis 20 minutes.
La honte.

_________________
Ce que beurre et whiskey ne peuvent soigner est incurable
Proverbe irlandais
Beware of Space Sheep  Gary relaxe
Revenir en haut Aller en bas
https://linktr.ee/theherbwitch
ANILIL21
Chevalier
Chevalier
ANILIL21

Masculin
Taureau Rat
Nombre de messages : 215
Age : 23
Date d'inscription : 08/03/2012

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMar 12 Nov 2019 - 19:28

C'est fou comme l'étourderie de tes actes contraste avec la richesse de ton vocabulaire Mr. Green .

Mais ce qui t'arrive généralement je compatis parce que c'est typiquement le genre de chose qui aurait pu m'arriver aussi,je peux vérifier dix fois que j'ai bien fermé la porte d'entrée mais oublier d'autres trucs à coté Rolling Eyes .

D'ailleurs un jour j'attendais que mon père me récupère en voiture et bien j'ai failli monter dans la voiture d'un inconnu parce qu'ils s'est garer près de moi et que sa voiture ressemblait à celle de mon père Embarassed .

Ou encore laisser filer volontairement le tram qui aurait pu m'emmener à temps à la gare pour choper mon train,et du coup rater le train à deux minutes près et devoir attendre 1 heure pour choper le suivant.
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
cdang

Masculin
Nombre de messages : 3464
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMar 12 Nov 2019 - 20:35

ANILIL21 a écrit:
mon portable me réveille à 8h50
Le bouton le plus utile du portable, c'est le bouton OFF. Sinon, désolé pour le concert.
Revenir en haut Aller en bas
Yavanna
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Patrouilleuse au pays des poneys mangeurs d'arcs-en-ciel et des moutons irlandais alcooliques
Yavanna

Féminin
Capricorne Tigre
Nombre de messages : 4757
Age : 32
Localisation : Je suis partie du principe, mais je ne suis pas encore arrivée à mes fins
Profession : Prof et autrice (si, c'est un vrai mot)
Loisirs : Ecouter mes cheveux pousser me demande déjà pas mal d'énergie
Date d'inscription : 21/10/2005

L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 EmptyMer 13 Nov 2019 - 19:33

ANILIL21 a écrit:
C'est fou comme l'étourderie de tes actes contraste avec la richesse de ton vocabulaire Mr. Green

Que veux-tu, il faut bien compenser quelque part lol!

ANILIL21 a écrit:
D'ailleurs un jour j'attendais que mon père me récupère en voiture et bien j'ai failli monter dans la voiture d'un inconnu parce qu'ils s'est garer près de moi et que sa voiture ressemblait à celle de mon père Embarassed .

Celle-là je l'ai faite quand j'étais au collège, mon père venait me chercher, était en retard comme souvent et j'avais vraiment passé une journée de merde. Je suis montée dans la voiture comme une furie, en balançant mon gros sac sur le siège, et j'ai commencé à bougonner en bouclant ma ceinture, sur une mauvaise note en sport ou une connasse qui avait encore du m'appeler Mange-Feuilles ou me tabasser dans les vestiaires, limite au bord des larmes, quand je me suis aperçue, mortifiée, que le monsieur qui me regardait avec des yeux ronds comme des billes n'était pas mon pauvre vieux père.
Je ne me suis même pas excusée, j'ai attrapé mon sac et je suis partie en courant comme une voleuse de poules.
Pour rajouter à la bonne journée de merde, mon père avait en plus oublié de venir me chercher ce jour-là et j'ai attendu plus de deux heures sous la pluie que ma mère sorte du travail et s'aperçoive que j'avais disparu (c'était en 1997 ou 1998, pas de téléphone portable, pas d'argent de poche, pas de parapluie et une grève des transports en commun).

Mon adolescence a du être gribouillée par Emile Zola.

_________________
Ce que beurre et whiskey ne peuvent soigner est incurable
Proverbe irlandais
Beware of Space Sheep  Gary relaxe
Revenir en haut Aller en bas
https://linktr.ee/theherbwitch
Contenu sponsorisé




L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: L'art du Fumble : ôde à l'échec critique   L'art du Fumble : ôde à l'échec critique - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art du Fumble : ôde à l'échec critique
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Ouverture d'un nouveau site web de critique BD
» "La critique" (par Philippe Sollers)
» Mes dessins ! Et critique ?!
» [Critique] Ghost Dog : La Voie du Samurai
» [Critique] 2LDK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Divers-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit