La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Chant des oubliés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13273
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Le Chant des oubliés   Jeu 3 Sep 2015 - 23:02


Le Chant des oubliés

un ldvelh écrit par Fibre Tigre, alias Le Jibe sur RdV1, et inspiré d'Out There,
c'est également un objet graphique (livre) de Fanette Mellier (graphiste),
éditeur : Franciscopolis.

Des détails ici :

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
6lances
Guerrier
Guerrier
avatar

Masculin
Balance Cheval
Nombre de messages : 126
Age : 39
Localisation : Annecy
Profession : Surtout pas !
Loisirs : Plein de trucs...
Date d'inscription : 29/06/2015

MessageSujet: Re: Le Chant des oubliés   Ven 4 Sep 2015 - 0:22

Je signale que "Le chant des oubliés" est le premier "livre dont vous êtes le héros" que j'ai lu.

Commençons donc par l'univers dans lequel on évolue. Je l'ai trouvé splendide, terrible et captivant. Je me suis vraiment piqué au jeu et les descriptions y sont pour quelque chose.
Spoiler:
 

Le scénario ensuite. Le découpage en actes distincts mais fondus dans une histoire cohérente est très bien amené. Les intrigues sont bien ficelées (désolé pour le poncif...) et même si j'ai vu venir le twist final, c'était la meilleure conclusion digne d'achever cette odyssée.

Concernant la difficulté. Les énigmes ne sont pas à s'arracher les cheveux (quand elles ne contiennent pas d'erreur...) mais demande quand même un peu de réflexion, de logique et de discernement. Pour ce qui relève du pur hasard, j'ai eu la chance de jouer avec un perso avec 17 de capacité max de Zônè (mais c'est une des très rares fois où mon jet de dé était bon), ça a du aider...

Je regrette les trop nombreuses erreurs (de renvoi, d'énoncé, d'oubli...) qui parsèment le bouquin. En fait, la vraie difficulté de ce livre, c'est d'avancer malgré elles. Avec les nombreux atouts qui le caractérise, ce livre aurait mérité une relecture beaucoup plus rigoureuse. Dommage.

Je termine sur son aspect. Étant l'œuvre qui clôture un cycle de création artistique, la simplicité de son apparence ne m'a pas plus enthousiasmé que ça de prime abord. Mais à bien y regarder, les concepts esthétiques, graphiques, et de mise en forme qui le compose sont ingénieux et rendent ce livre vraiment singulier.

Je conclurais en conseillant ce livre qui m'a bien plu à tous les passionnés de physique et d'astronomie, de SF, de conception graphique et de jeux, amusez-vous.

Et donc, je lui mettrais une note de 16/20 (18 s'il avait été débugué).
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2274
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Le Chant des oubliés   Ven 4 Sep 2015 - 11:45

Le Chant des oubliés
FibreTigre, Fanette Mellier, éd. Franciscopolis (2015).

C'est un ouvrage court (157§), mais dont la réalisation a été faite par une graphiste renommée, Fanette Mellier (c'est le projet de sa résidence à la Villa Médicis, excusez du peu). L'auteur, Fibre Tigre, n'est pas un inconnu : blogueur, créateur du jeu vidéo Out There et d'une escape room, « Il était une pièce ».
----------
Matériellement, le livre est un « objet graphique » (pour ne pas utiliser le terme œuvre d'art qui risquerait de faire peur), tiré à seulement 700 exemplaires, et vendu pour 20 EUR (un peu cher pour 157 §, mais carrément bon marché si on considère la valeur artistique de l'objet). La mise en page est très originale, et pour autant fonctionnelle : la couverture est à la fois une carte des étoiles, qui a plus ou moins son utilité dans le jeu et est en tous cas un élément d'ambiance important, et un livret à lire une fois le livre fini, qui éclaire les sources d'inspirations des différents éléments du livre. Les règles sont données sur des cartons représentant les faces d'un dé.
----------
Concernant maintenant le contenu : on incarne un explorateur chargé d'enquêter sur des ruines d'une civilisation inconnue. À chaque système stellaire visité, il découvre des indices, certains mènent à d'autres systèmes, d'autres constituent le corps du rapport que l'on fera à l'Académie.
La mécanique du jeu est simple et de bon goût : on a une jauge, la Zônè, la réserve d'énergie de notre ceinture à tout faire, et une compétence à choisir parmi trois au départ. La navigation se fait par un système de coordonnées stellaire (on soustrait les deux coordonnées pour avoir le n° de paragraphe à lire). Des dés sont imprimés sur les pages pour pouvoir jouer sans dé, mais originalité, ils sont imprimés au milieu des pages.
L'histoire est très prenante, attachante, mêlant hard science et poésie, l'écriture crée une ambiance singulière. L'ouvrage comporte plusieurs énigmes dont une plutôt balaise, et pas mal de tâtonnements pour décoincer deux situations, donc l'intérêt ludique est certain (pour ceux qui aiment les énigmes).
Bien sûr, il souffre du faible nombre de § : l'histoire est bien développée, à la grosse je dirai qu'il faut parcourir environ 110 § sur les 157 pour arriver à la « grande fin » (celle du §157), du coup la rejouabilité est plutôt faible. Enfin disons plutôt que la première partie (avant le trou de ver) est peu rejouable ; il peut être intéressant de la rejouer avec les différentes options de perso, mais on fait au final toujours la même chose.
Par contre, le deuxième partie, si on la fait à la loyale, peut être jouée plusieurs fois, en progressant à chaque fois vers une « meilleure fin » (car il y a plusieurs fins possibles et honorables en dehors de la « grande fin », qu'il est peu probable d'atteindre du premier coup).
----------
La chose qui fâche : le livre contient des erreurs, ce qui le rend absolument injouable sans errata. Au regard du faible nombre de paragraphe et du soin apporté à la réalisation matérielle, ça la fout quand même plutôt mal.
----------
Avis global : un excellent livre-jeu, un des meilleurs qu'il m'ait été donné de lire, si l'on met à part les nombreuses erreurs qu'il contient.

Note

Oui, je sais, il faut mettre une note sur 20, et j'ai déjà exprimé mon aversion pour ça. Bon, je vais commencer par mettre plusieurs notes, et sur une échelle de 4 : de deux têtes de mort ☠ à deux cœurs ♥, pas de note neutre.

Objet matériel : ♥♥
Mécanique de jeu : ♥, mécanique simple, et il faut aimer les énigmes
Histoire : ♥♥
Ambiance : ♥♥
Rejouabilité : ☠, peu de paragraphes
Soin rédactionnel : ☠☠ (pour les erreurs)

La note globale sur 20 qui suit signifie pour moi : je conseille vivement ce livre, malgré ses erreurs (qui seraient rédhibitoires si les autres qualités n'étaient exceptionnelles).

Note globale : 18/20
Revenir en haut Aller en bas
VIK
Maître admin
Maître admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13273
Localisation : Paris
Date d'inscription : 31/08/2008

MessageSujet: Re: Le Chant des oubliés   Ven 4 Sep 2015 - 19:18

Je n'ai pas beaucoup de choses à ajouter aux critiques de 6lances et cdang, dont je partage les avis.

Le Chant des oubliés est un véritable ovni littéraire dans le petit monde des ldvelhs.
La métaphore spatiale de l'ovni est pratique, puisqu'il est ici question de voyages et d'explorations archéologiques dans l'espace à la recherche de civilisation disparue.
Cet OLNI (Objet Littéraire Non Identifié) remporte la palme de l'originalité à la fois sur le fond de l'avh, et sur la forme, avec sa mise en page :
je vous réserve la surprise de la couverture, et de l'étonnante impression des règles, qui vaut le détour.
J'apprécie beaucoup son côté sobre et épuré en phase avec les étendues spatiales.

Nous avons le choix entre 3 types d'explorateurs, ce qui est toujours bienvenu pour la rejouabilité. Une seule caractéristique de départ, c'est largement suffisant. Par contre, j'ai regretté son tirage aléatoire de trop forte variabilité pour que la jouabilité soit équilibrée. Nous devons tirer notre jauge de zoné avec 2D6+6. Avec ma chance habituelle, j'avais tiré 3 avec mes deux dés, et je suis mort en un clin d'oeil. Le livre est franchement injouable avec un faible score.
Il aurait été plus juste de commencer l'aventure avec 1D3+15, par exemple. Je suis contre les ldvelhs où un seul jet de dé lors de la création conditionne toute la faisabilité du reste du livre.

Venons-en à l'essentiel : là où les ldvelhs de SF sont quasiment tous nuls, celui-ci est une petite pépite. D'abord parce qu'il utilise de la hard science (des concepts astrophysiques et scientifiques précis). L'auteur connaît son sujet, c'est très bien documenté, c'est crédible. Et surtout, ça reste à la portée de tout le monde, qu'on soit scientifique ou pas. Enfin, il y a même une encyclopédie qui nous donne des détails si on le souhaite. Bref, un ldvelh intelligent et pédagogique.
Mais le côté scientifique ne prend pas le pas sur le côté aventure, rassurez-vous.
Votre but sera de survivre dans l'espace et l'inconnu, et ce ne sera pas facile.

Côté longueur, le relatif faible nombre de § (157) est à relativiser. D'abord parce qu'ils sont généralement longs et bien écrits. Le style est littéraire et rares sont les § de quelques lignes. La place est donc bien optimisée. Ensuite, la longueur de l'aventure est augmentée par certains procédés :
- des codes à déchiffrer, toujours un peu long et fastidieux, mais qui collent parfaitement à l'histoire, donc ils sont justifiés et légitimes. Ils renforcent même le côté "exploration".
- des énigmes, certaines faciles, d'autres beaucoup plus dures.
J'oserais un peu la comparaison avec Myst : il arrive que l'on soit bloqué, tout du moins en apparence. Il faut parfois prendre le temps, faire une pause, et chercher un nouvel angle d'attaque.
Ce n'est donc pas un ldvelh à faire à la va-vite, loin de là.

Puisque nous parlons d'énigmes, ce ldvelh nous bloque souvent car il souffre de nombreuses erreurs de renvoi, et voire même d'énoncé. C'est impardonnable à ce niveau-là quand on voit la qualité du livre. On a l'impression d'une oeuvre d'art brisée, inachevée, incomplète. Et c'est rageant.
En effet, ce ldvelh était pour moi l'incarnation du ldvelh intelligent, littéraire, pédagogique, celui-que j'aurais volontiers offert à des amis, ou montré en exemple de ldvelh pour adulte, loin du genre adolescent où celui-ci est hélas cantonné.

Pas de panique, vous trouverez sur le forum un ERRATA complet qu'il EST INDISPENSABLE de consulter préalablement.

Je vais faire abstraction de toutes ces erreurs pour le noter quand même, car je ne veux qu'il souffre deux fois de ce préjudice.

Au final Le Chant des oubliés propose une aventure inoubliable et unique, un vrai défi à relever, une aventure intergalactique pleine de poésie, avec une forme graphique étonnante. Un olni.

Note : 18/20 sans tenir compte des erreurs. L'errata est indispensable en préalable.

_________________
DFix vous propose les principaux DFs rééquilibrés avec une HAB calculée en fonction de la difficulté de chaque DF :
http://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t3251-projet-dfix-premiers-resultats
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Chant des oubliés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chant des oubliés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Chant des Oubliés
» Solution : Le chant des Oubliés - Fibre Tigre
» Un nouveau Grand Méchant Admin
» Val Kilmer un acteur sous éstimé et oublié
» Votre méchant préféré dans les Walt Disney

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Critiques des autres Livres-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit