La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2079
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Mar 13 Sep 2016 - 16:57

Bonjour,

Le problème de l'immersion

« échelle logarithmique », voilà un terme mathématique qui en effraiera plus d'un.

Malheureux, reste, c'est simple comme bonjour. C'est simplement la formalisation d'un procédé couramment utilisé, et qui pourra éventuellement aider quelques auteurs à étoffer les historiques de leurs aventures. Car dans la lecture-jeu, il y a une notion d'immersion : avoir l'impression d'évoluer dans un monde qui existait avant que l'on ouvre l'AVH et qui perdurera après sa fermeture. Disposer d'un cadre chronologique est une des manières d'ancrer l'aventure dans cette réalité fictive, dans ce monde fictionnel.

Point trop n'en faut

Le problème est le suivant : un événement qui tombe sur le héros puise ses racines dans le passé. Mais cela peut être des événements récents ou bien anciens. Si l'événement s'inscrit dans le cadre d'un complot millénaire, on a alors vite fait de s'enferrer dans un historique pléthorique qui noiera le lecteur-joueur ; ou alors, on laisse l'historique de côté et alors on se prive d'éléments permettant l'immersion. Et tout ça aura consommé du temps de préparation pour un résultat frustrant.

Il faut donc trouver un compromis entre ne rien justifier et trop en mettre.

Ne considérer d'abord que ce qui est utile à l'aventure (mais en mettre un peu plus)

La première idée consiste évidemment à ne développer que des éléments qui interviendront dans l'aventure — mais on peut en ajouter quelques autres, et c'est même conseillé : cela ajoute de la saveur au monde et ouvre des perspectives (fait rêver le lecteur-joueur a de possibles développements, ou bien peut être repris dans une AVH ultérieure).

Prenons par exemple le cas d'un héros qui se fait agresser dans une ruelle. S'il ne s'agit que d'une péripétie destinée à meubler (à avoir une scène d'action pour éviter l'ennui, à affaiblir le héros, à mettre le lecteur-joueur en alerte pour qu'il ait conscience de la dangerosité des lieux), il suffit de s'intéresser aux quelques instants qui précèdent l'agression. On pourra ainsi décrire les personnes louches qui suivent le héros du regard, la sensation désagréable d'être observé ou suivi, le bruit d'un objet qui tombe derrière le héros et le fait se retourner. Et, s'il s'agit juste d'une agression d'opportunité, le combat n'ira sans doute pas jusqu'à la mort : les agresseurs s'enfuient lorsqu'ils ont subi trop de blessures, et s'ils gagnent, ils laissent le héros en vie après l'avoir dépouillé de ses richesses.

Mais si l'agression s'inscrit dans un schéma plus large, on pourra alors semer des indices. Déjà, le combat sera plus rude. Les attaquants seront peut-être fanatiques jusqu'à la mort, ou bien ils se replieront mais en emmenant leurs camarades : ils sont organisés et disciplinés. Et ils laissent malencontreusement des traces qui permettent de les relier à une organisation ou un commanditaire (et qui peut éventuellement être une fausse piste, un piège) : tatouage, langue parlée (accent, vocabulaire, un nom lâché dans la confusion), habillement…

Les éléments évoqués peuvent être égrainés au cours de l'aventure, être découverts au fur et à mesure.

Combien d'éléments d'historiques, et à quelles dates ?

Et on en vient donc à l'échelle de temps logarithmique.

La première idée serait de décrire les événements précédant l'histoire jour après jour (ou heure après heure, ou année après année) : « il y a 1 semaine », « il y a 6 jours », « il y a 5 jours », …, « il y a 2 jours », « hier », « aujourd'hui ». C'est ce que j'appelle « l'échelle linéaire », car les événement sont (à peu près) espacés de la même manière.

Or, en général, la succession d'événements menant à une situation s'accélère quand on s'approche de ladite situation. Par exemple, un individu veut se venger d'une frustration subie il y a dix ans (la vengeance est un plat qui se mange froid) : on l'a ridiculisé et il a perdu son poste à la cour, on l'a spolié de ses biens, on a assassiné son frère… Après avoir placé ses pions pendant ces dix années, il ourdit un plan depuis un mois. Le héros est arrivé en ville il y a une semaine et sa curiosité le mène à s'intéresser à des faits concernant la préparation du plan, ce qui déclenche une réaction. Il y a un jour, le commanditaire a chargé un groupe de malandrins de se débarrasser du héros (ou de lui faire peur). Il y a une heure, celui-ci est sorti de son auberge et ils ont commencé à le suivre ; il y a une minute, le héros s'est engagé dans une ruelle à l'écart des regards, les malandrins en profitent pour l'attaquer.

On a donc une échelle qui se distend quand on s'éloigne dans le passé, et qui s'accélère quand on se rapproche du présent, d'où le qualificatif de « logarithmique ».


Lorsque l'on construit un événement pour une AVH, on peut donc procéder à rebours : que s'est-il passé

  • il y a une minute ?
  • Il y a une heure ?
  • Il y a un jour ?
  • Il y a un mois ?
  • Il y a un an ?
  • Il y a 10 ans ?
  • Il y a 100 ans ?
  • Il y a 1 000 ans ?

Bien sûr, les valeurs ne sont pas nécessairement des valeurs justes, il s'agit juste d'avoir un ordre de grandeur. Et l'on n'est pas obligé de remplir toutes les cases. On peut en général se limiter à entre 3 et 5 événements dans le passé, même pour un complot millénaire, c'est largement suffisant.

Cette méthode peut ainsi servir à construire le cadre de l'AVH elle-même, voire un cycle de plusieurs AVH.

Bien sûr, c'est une chronologie incomplète (ne retenir que 8 événements sur 1 000 ans d'Histoire…), d'autres événements se sont produits « dans les trous » de cette liste. Mais dans le cadre de la création de l'AVH, il n'est pas nécessaire de s'y intéresser, il est même contre-productif de vouloir en rajouter, de se disperser. L'Histoire du Magnamund ne s'est pas écrite en un jour.

Exemples

Dans ce qui suit, lorsqu'une valeur n'est pas indiquée dans le livre, j'en invente une au hasard. Pour La Malédiction du pharaon (Dragon d'or 4)

  • Il y a des millénaires, le pharaon Kar-Thot régnait sur la région de Khem ;
  • il y a un an, Gabbad, antiquaire d'Aksor, et son fils Aktan trouvent une tablette sur un homme mourant, dans le désert du côté Domaine des Esprits, près de la Grande Nécropole ; harcelé par des bandits, Gabbad revend la tablette ;
  • il y a un mois, vous achetez la tablette dans une ville située à 300 km de là ;
  • il y a une semaine, vous entreprenez le voyage vers Khem ;
  • il y a une heure, vous êtes arrivé à Khem et avez fréquenté la place du marché et la taverne ;
  • il y a 5 minutes, vous avez payé un garçon pour vous guider vers Gabbad ;
  • à l'instant : des assassins se jettent sur vous dans une ruelle.

Les événements « il y a un mois » et « il y a une semaine » sont décrits dans l'introduction. Les événements « il y a une heure », « il y a 5 minutes » et « à l'instant » sont les premiers paragraphes de l'aventure. Les événements « il y a des millénaires » et « il y a un an » sont présentés un peu plus loin, lorsque le héros rencontre enfin Gabbard.

Pour Les Maîtres des ténèbres (Loup Solitaire 1)

  • il y a 1530 ans, le roi Ulnar Ier défait Vashna lors de la bataille de Maaken, grâce au Glaive de Sommer ; Zagarna prend le pouvoir sur les autres maîtres des ténèbres ;
  • il y a 831 ans, Zagarna tente une première invasion du Sommerlund, repoussée par la coalition des Sommerlundois et des Durenoriens, menée par les seigneurs Kaï ;
  • il y a 14 ans nait Landar Vargan, fils de Rosk et Houva Vargan ;
  • il y a 6 ans, Landar est accepté comme postulant au monastère Kaï et prend le nom de Loup Silencieux ;
  • hier : Loup Silencieux est puni pour avoir rêvassé en cours ;
  • il y a quelques heures : pendant la préparation de la fête de Fehmarn, Loup Silencieux est de corvée de ramassage de bois ; il voit son monastère se faire attaquer, et voulant se porter vers la bataille, il chute et s'assomme ;
  • maintenant : il reprend conscience devant les ruines fumantes du monastère.

Les événements « il y a 1530 », « hier », « il y a quelques heures » et « maintenant » sont décrits dans l'introduction. Les événements « il y a 831 ans », « il y a 14 ans » et « il y a 6 ans » ne sont pas évoqués, ils le seront dans les romans ou de futurs livres-jeux.

Conclusion

Pour favoriser l'immersion du lecteur-joueur dans le monde fictionnel, il est intéressant de créer une chronologie. Les éléments de cette chronologie peuvent être présentés dans un (long) paragraphe d'introduction ou bien être introduits au gré de l'aventure, par petites touches. Ils peuvent être utiles à l'aventure, mais également être de simple ouvertures sur le monde fictionnel (et éventuellement préparer de futures AVH).

Il suffit en général de 3 à 8 éléments chronologiques, inutile d'en faire plus. Ces événements passé sont de plus en plus espacés lorsque l'on va dans le passé, ce qui permet d'avoir une chronologie qui est à la fois cohérente, peu fournie, et qui couvre une grande période.

Inspiration : rendons à César

  • Johan Scipion, House of the Rising Dead, Sombre n°1, éd. Terres Etranges (mai 2011), p. 19–44 (ISBN 978-2-9552-9200-6, ISSN 2118-1411) : l'introduction est très dynamique, les événements passés sont présentés succinctement selon une liste « il y a un mois… il y a une semaine… il y a une heure… » et les personnages sont projetés directement dans l'action ;
  • L'Éveil des seigneurs des runes, « Pathfinder », éd. Back Book Éditions (2008, 2012 pour l'édition révisée) : les personnages enquêtent sur des meurtres dans une petite ville, la vague de haine a été provoquée par la découverte d'un sanctuaire il y a peu, qui était déjà la cause d'une vague de crime quelques années auparavant. Le sanctuaire est un vestige d'un empire qui avait développé une magie extrêmement puissante et qui a disparu il y a des millénaires.


[Édité le 14/09/2016 à 12h50 : mise en place de titres, précisions, ajout d'une conclusion.]


Dernière édition par cdang le Jeu 15 Sep 2016 - 9:52, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2079
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Mer 14 Sep 2016 - 16:09

Simplification : la méthode des trois dates


Pourquoi trois dates ?

Dans un premier temps, trois dates suffisent en général. En effet, si l'on considère un schéma narratif classique, le héros vit dans son monde « ordinaire », et il survient une rupture, un appel à l'aventure.

Si le héros est de nature aventureux, curieux ou vénal, cela peut être un mystère à résoudre ou un trésor à conquérir (au sens large : richesse, statut social, séduire l'être aimé…). Le héros est « proactif », il suffit de l'attirer [1].

À l'inverse, certains héros sont à la base des « gens ordinaires », et c'est le bouleversement de leur monde qui les pousse à l'aventure : ils sont en danger (eux ou leurs proches), ils risquent de perdre gros. Le héros est initialement « passif », il faut le pousser.

Dans tous les cas, on a [2]

  1. Une situation initiale calme, le train-train quotidien, ou une période de repos entre deux aventures.
  2. Une crise latente : une graine a été semée « il y a longtemps ».
  3. La situation devient instable, mais de manière cachée ; la graine a germé.
  4. Un événement de rupture : la crise éclate de manière plus ou moins évidente.

On voit donc que l'on a trois événements clef, trois dates clef :

  1. Les prémisses de la crise, le semis de la graine.
  2. L'événement qui crée l'instabilité, la germination de la graine.
  3. L'événement de rupture qui projette le héros dans l'aventure, l'éclosion de la crise.

Bien évidemment, ces événements sont à placer sur une échelle logarithmique, et l'événement de rupture est très récent, cela peut même être « maintenant ».

Exemples

Reprenons nos exemples : il s'agit en fait d'une simplification des chronologies.

La Malédiction du pharaon (Dragon d'or 4)

  • semis : il y a des millénaires, le pharaon Kar-Thot régnait sur la région de Khem ;
  • germination : il y a un an, Gabbad, antiquaire d'Aksor, et son fils Aktan trouvent une tablette sur un homme mourant ; la situation devient instable (des malheurs s'abattent sur Gabbard) ;
  • éclosion : il y a un mois, vous achetez la tablette dans une ville située à 300 km de là.

Ici, l'éclosion a lieu un mois avant le premier paragraphe : en effet, l'aventure proprement dite a commencé par les préparatifs du voyage, puis le voyage vers Khem à travers le désert, mais l'auteur a décidé d'en faire une ellipse.

On a typiquement un héros proactif, il a suffit de la promesse d'une découverte archéologique et de richesses pour le lancer dans l'aventure.

Pour Les Maîtres des ténèbres (Loup Solitaire 1)

  • semis : Zagarna prend le pouvoir sur les autres maîtres des ténèbres il y a 1530 ans ;
  • germination : suite à une première défaite, Zagarna prend en compte son expérience malheureuse et planifie une nouvelle invasion du Sommerlund en commençant par la destruction du monastère Kaï, durant 831 ans ;
  • éclosion : maintenant, le monastère est attaqué.

Ici, le héros est plutôt passif : s'il est éduqué pour devenir un moine guerrier, c'est un jeune homme de 14 ans encore immature, qui n'a pas quitté l'enceinte du monastère, et qui est plutôt distrait de nature. L'auteur le pousse violemment dans l'aventure : il vient de perdre tous ses professeurs et camarades, son quotidien vient d'être réduit en cendres, son univers — son pays, ses proches — est en danger.

Notre héros, à ce propos, a disparu de la chronologie. La chronologie ci-dessus est celle du conflit, l'important est qu'il y ait un survivant, quel qu'il soit. Or, pour impliquer le lecteur-joueur, il faut ancrer le héros. Nous avons donc une deuxième chronologie spécifique à Loup Solitaire, qui n'est pas là une chronologie de conflit, mais qui suit la même logique :

  • semis : il y a 6 ans, Landar entre au monastère et prend le nom de Loup Silencieux ;
  • germination : hier, Loup Silencieux est puni pour avoir manqué d'attention en cours ;
  • éclosion : il y a quelques heures, il est envoyé en corvée de ramassage de bois tandis que ses maîtres et camarades préparent la fête de Fehmarn.


Mais on peut aussi appliquer la méthode à un petit événement en cours d'aventure, à une péripétie secondaire, pour qu'elle apparaisse « logique », « naturelle » (donc pour renforcer l'ancrage dans le monde fictionnel, l'immersion). Prenons l'exemple d'une bagarre de taverne dans un port [3] :

  • semis : une sécheresse règne depuis trois mois, les récoltes sont mauvaises, les bourses sont vides, les réserves sont au plus bas et une famine s'annonce pour l'hiver ;
  • germination : il y a trois heures, des marins fraîchement débarqués viennent dans la taverne ; ils sont heureux d'être enfin à terre, insouciants, l'étalage de leurs deniers et leur joie font grincer les dents des habitués qui sont déjà à cran ;
  • éclosion : un marin un peu ivre a un geste brusque, il bouscule la serveuse qui renverse son pichet sur un habitué.

Ainsi, dans les premiers paragraphes de l'aventure, l'auteur décrit la situation difficile, et il le rappelle de temps en temps par une attitude, une remarque d'un habitant de la ville, un détail (les chats sont efflanqués, les épis sont peu fournis, la terre est craquelée, la poussière vole au vent et s'insinue partout, recouvre tout). Puis, le paragraphe précédent, l'auteur décrit la tension palpable dans la taverne, les regards mauvais, les gestes d'énervement. Ainsi, quand la bagarre éclate, elle est « logique », elle s'ancre dans le monde fictionnel. Outre son but ludique (faire jouer un combat au lecteur-joueur) et narratif (les conséquence de la bagarre font démarrer l'aventure ou provoque un rebondissement), elle remplit une fonction d'immersion.

Références

[1] pour la notion de d'attirer ou de pousser un héros, lire M. Turkington, « Push vs. Pull », Sin Aesthetics, 10 janvier 2006


[2] Lire Grégor Pogorzelski, « Rendre les choses personnelles », dans Mener des parties de jeu de rôle, éd. Lapin Marteau (2016, ISBN 978-2-9545811-4-9), et en particulier les sections « Le conflit en quelques mots », « Le plan machiavélique » et « Trouver les bonnes étapes » p. 268-272

[3] exemple emprunté à Ayerdhal, Parleur ou les Chroniques d'un rêve enclavé, J'ai lu (1997) ,Le Diable vauvert (2009), Le Livre de poche (2016)

[Édition du 15/09/2016 à 09h20 : ajout de la chronologie liée à Landar, précision de la référence à Grégor Pogorzelski]

Billet suivant : Ancrer l'AVH dans le monde fictionnel par les descriptions.


Dernière édition par cdang le Mer 28 Sep 2016 - 13:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
vador59
Seigneur Sith
Seigneur Sith
avatar

Masculin
Vierge Serpent
Nombre de messages : 5499
Age : 39
Localisation : exilé à Dagobah
Profession : Personnel de direction de l'académie Sith
Loisirs : Faire des treks jusqu'à Za'adum...
Date d'inscription : 04/10/2009

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 6:32

Très intéressant, cdang... thumright

Comme Jourdain, c'est précisément ce que j'ai fait pour Chasseur de Primes.
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2079
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 9:21

Merci

vador59 a écrit:
Comme Jourdain, c'est précisément ce que j'ai fait pour Chasseur de Primes.
Comme je l'ai écrit en intro, ce n'est que la formalisation d'un truc déjà utilisé. Le fait de le mettre en forme et de lui donner un nom facilite la transmission du truc.

D'ailleurs, je suis un mauvais commercial : il lui faudrait un nom qui claque, genre la méthode de la « germination du conflit » (plutôt que « des trois dates »), et puis la présenter avant de parler d'échelle log (donc inverser l'ordre des deux messages).
Revenir en haut Aller en bas
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 9:51

Sympa, mais...

1) ca mériterait d'être un article sur Litteraction (juste fait le)
2) ce concept doit s'étendre a tous les niveaux du BG : geographie, politique, magie, technologie, PNJs, etc...

Le truc est le même : penser au-delà de ce qu'on va écrire afin d'être le plus cohérent possible, voire de ne pas tomber en panne d'inspiration "combler des trous de BG" lors de l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2079
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 10:00

Oui, pourquoi pas. Je ne suis pas inscrit sur Littéraction, faut juste m'expliquer comment on fait, et si ça rentre dans la ligne éditoriale. J'en profiterai pour retravailler.

Et justement, concernant la géographie, j'ai un truc en préparation, sur le même principe des notions qui se distendent avec la distance (plus c'est loin, moins on sait de choses), avec des ouvertures multiples : décrire ce que le héros a sous la main pour agir (face à un ennemi, il peut prendre quelque chose sur lui, ramasser quelque chose à ses pieds, courir pour se mettre à couvert ou prendre un objet, et donc l'ennemi a +/- de temps pour réagir), ou bien structurer une AVH (j'explore d'abord les lieux proches, puis je mène ma quête vers des lieux plus éloignés).

Pour le reste (politique, magie, technologie, PNJ), je ne vois pas trop ce que tu veux dire. 'fin, l'ancrage chronologique et géographique concerne évidemment la politique et les PNJ : une décision ou une action se fait en un lieu (ou concerne un lieu) et à un instant donné (ou concerne une période).
Revenir en haut Aller en bas
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 10:30

PNJ : histoire, motivations, liens avec PJ/PNJ, caractère, description physique, etc...

technologie/magie (SF/fantasy) : nature, origine, ressources, effets, disponibilité, protection, amplification...

politique : factions en présence, organisation, ambition/objectif, allies, opposants, histoire...

on n'est pas obliger de faire des fiches de malades, juste penser a tous les aspects avant le debut de l'aventure puis réfléchir aux conséquences a court/moyen terme pour chaque aspect. Pour Consomption, je n'ai fait aucune fiche, mais j'ai réfléchi a tout ca avant et pendant aussi la rédaction (il faut pas trop détailler chaque poste, mais il faut avoir au moins un mot ou une ligne de base pour chacun afin de poser un environnement assez solide).

En fait, tu dois carrément te lancer dans une méthodologie du brainstorming et des bases d'un BG pour une AVH Mr. Green

ps : tu vas me faire de l'ombre pour l'article de malade que je rédige en ce moment lol
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
linflas
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 1328
Age : 42
Localisation : Lille, France
Profession : IT crowd
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 11:00

2 articles (et donc 2 points de vue) valent mieux qu'un.
Revenir en haut Aller en bas
http://linflas-art.deviantart.com
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2079
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 14:30

Pas d'inquiétude. Le but n'est d'ailleurs pas de développer un « cadre de malade », mais au contraire de développer le minimum nécessaire : d'une part l'auteur d'AVH n'a pas un temps infini et veut sans doute exploiter au mieux son temps de travail et de réflexion, et d'autre part un développement trop poussé du cadre risque de se faire au détriment d'autres aspects de l'AVH.

Je m'inscris plutôt dans une vision minimaliste, inspirée de la tendance actuelle des jeux de rôle : ce qu'il faut, tout ce qu'il faut, pas plus qu'il n'en faut.

Plutôt que : bon, je vais réfléchir en amont avant d'écrire ma première ligne ; là, ça serait : j'ai envie de mettre une scène de tel type, comment je fais pour qu'elle trouve sa place naturellement. Bref, développer son cadre au fur et à mesure. Ainsi, dans le dernier exemple, le thème de la sécheresse pourrait éclore en cours d'écriture (et donc appeler à modifier des § déjà écrits), au moment où l'auteur conçoit l'épisode de la bagarre de taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 14:49

on est d'accord, c'est pour ça que j'avais précisé "il faut pas trop détailler chaque poste, mais il faut avoir au moins un mot ou une ligne de base pour chacun afin de poser un environnement assez solide"
juste une esquisse mais assez complète pour démarrer ; et bien entendu révisable lors de l'écriture. Il est hors de question de brider l'imagination d'entrée de jeu.
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
linflas
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 1328
Age : 42
Localisation : Lille, France
Profession : IT crowd
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 16:02

cdang a écrit:
là, ça serait : j'ai envie de mettre une scène de tel type, comment je fais pour qu'elle trouve sa place naturellement. Bref, développer son cadre au fur et à mesure.

C'est complètement la raison pour laquelle je n'arrive pas à avancer. Des idées de scènes, des personnages que je veux intégrer, je sais aussi comment doit se terminer l'histoire, mais il manque une cohésion... Pourtant, j'ai un gros dossier sur l'historique et le background de mon AVH.
D'après ta méthode, je dois manquer d'idée pour la partie temporelle "intermédiaire".
Revenir en haut Aller en bas
http://linflas-art.deviantart.com
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2079
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 17:27

linflas a écrit:
D'après ta méthode, je dois manquer d'idée pour la partie temporelle "intermédiaire".
Mmmm, je n'irai pas jusque là. Par exemple, dans L'Ancienne Prophétie, Paul Mason indique le semis (que je ne dévoilerai pas puisque, jouant un amnésique, on le découvre à la fin), il donne l'éclosion (le pillage du tombeau qui réveille le héros), {mais par contre il ne donne pas de germination (ici, ça serait ce qui décide les pilleurs à mener leur action)}[Édition du 16/09/2016 à 10h40 : erreur, voir ci-dessous]. Et ça marche très bien (sur le point de vue ancrage dans le monde fictionnel).

Mais si ça peut te donner une piste, pourquoi pas.

Après, je me vois mal en correcteur, encore une fois, je n'ai écrit aucune AVH, mais j'ai lu pas mal de trucs sur la construction de scénars, donc si je peux donner un coup de pouce ça serait avec plaisir. Mais « il manque une cohésion » c'est un peu vague. Tu as une fin et tu n'arrives pas à trouver le début ? Tu ne sais pas quel objectif donner à ton héros pour justifier les scènes qu'il va vivre ?


Dernière édition par cdang le Ven 16 Sep 2016 - 11:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
MarkTwang
Champion
Champion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 395
Localisation : Granville (50)
Loisirs : Guitariste
Date d'inscription : 30/04/2016

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 19:05

Très intéressante remarque. Il faudra vraiment que je reprenne mes pistes un jour pour rédiger une aventure digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mupiz.com/marktwang
Eroica
Champion
Champion
avatar

Masculin
Sagittaire Cheval
Nombre de messages : 375
Age : 26
Localisation : Charenton
Loisirs : Musique, cinéma, écriture, séries TV,
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 15 Sep 2016 - 21:09

Ce qui est intéressant est que tes articles ne s'arrêtent pas aux AVH, on peut aussi s'en servir pour développer une fiction au sens le plus large du terme. J'aime beaucoup, et je m'en inspirerai certainement. Grand merci, cdang !
Revenir en haut Aller en bas
http://marlasmovies.blogspot.fr/
linflas
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 1328
Age : 42
Localisation : Lille, France
Profession : IT crowd
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Ven 16 Sep 2016 - 8:18

cdang a écrit:
Tu ne sais pas quel objectif donner à ton héros pour justifier les scènes qu'il va vivre ?

C'est tout à fait cela. J'ai des idées de lieux, PNJs et adversaires, mais aucune explication sur pourquoi il devrait passer par "là".
Revenir en haut Aller en bas
http://linflas-art.deviantart.com
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 556
Age : 36
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Ven 16 Sep 2016 - 8:22

Pour atteindre son objectif il a forcement besoin de qqch non ? objet, info ? sinon, pense a un raccourci, une fausse piste, une sous-mission (hey gamin, va me chercher un bière !) Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2079
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Ven 16 Sep 2016 - 11:24

Bon, alors je corrige une petite erreur : Dans L'Ancienne prophétie, la germination est bien évoquée : on rencontre Velka, qui connaissait un des pilleurs de tombe, et lors d'une rencontre avec des brigands, on peut apprendre que Takio est taboue (donc que l'expédition s'est préparée en secret des autres brigands). Ceci dit, par rapport à ce que je voulais dire : ici, l'évocation de la germination permet de renforcer la cohérence du monde fictionnel, mais ne structure pas le livre-jeu.

Eroica a écrit:
Ce qui est intéressant est que tes articles ne s'arrêtent pas aux AVH, on peut aussi s'en servir pour développer une fiction au sens le plus large du terme.
Si la formulation et la recherche d'exemples liés aux livres-jeux est de moi, en revanche, comme je l'ai dit, je me suis très très largement inspiré des réflexions actuelles dans les jeux de rôle, qui sont également un art du récit. Et les JdR pillent également largement dans la narratologie classique. Il est donc logique qu'il y ait des passerelles, même si chaque média a ses spécificités (lecture linéaire pour un roman, improvisation pour un JdR, lecture ergodique pour un livre-jeu).

linflas a écrit:
J'ai des idées de lieux, PNJs et adversaires, mais aucune explication sur pourquoi il devrait passer par "là".
J'avais synthétisé un certain nombre d'éléments sur le démarrage d'une aventure ici :
https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9canisme_narratif_dans_les_jeux_de_r%C3%B4le#Les_moteurs_de_l.27histoire
avec des liens vers des listes d'idées
http://fudge.ouvaton.org/GrandeListe.html
http://www.aidedd.org/adj/idees-aventures/

Je te conseille également l'article de Pierre Rosenthal « Le début de l'aventure ou comment impliquer les personnages », p. 35–36 du Manuel pratique du jeu de rôle (Casus Belli HS25, mai 1999), que l'on peut lire ici.

Sinon, tu peux regarder du côté des factions (par exemple dans 13e Âge, éd. 7e Cercle) et des fronts (Dungeon World, 500 nuances de geek). En particulier, tu peux lire gratuitement (et officiellement)  Dungeon World ici, lire la section « Comment lire la carte » et les sections « Front : … » p. 38–41.
Revenir en haut Aller en bas
linflas
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 1328
Age : 42
Localisation : Lille, France
Profession : IT crowd
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Ven 16 Sep 2016 - 11:59

Merci, je vais lire tout ça quand j'aurai la motivation pour reprendre cette AVH Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://linflas-art.deviantart.com
PileouFace
Chevalier
Chevalier
avatar

Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 24/07/2013

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Jeu 22 Sep 2016 - 19:41

Paye tes pavés !
blague à part, ça m'a tout l'air d'être constructif, félicitations pour les conseils.
ça donne à réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
cdang
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2079
Localisation : Le Havre (Seine-Maritime, France)
Profession : Ingénieur en génie des matériaux et génie mécanique
Loisirs : Jdr, musique, cinéma, aïkido, iaïdo
Date d'inscription : 13/11/2013

MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   Lun 3 Oct 2016 - 14:28

Sur la construction d'un monde en général (pas que la chronologie), je suis tombé sur la vidéo suivante (en anglais sous-titré en français) ; les explications utiles arrivent à 3min13

Kate Messner, « Comment fabriquer un monde fictif », TED Ed, 9 janvier 2014


(voir aussi la page sur TED Ed).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Étoffer un historique : l'échelle de temps logarithmique
» Le Seigneur des Anneaux à grande échelle
» [Dossier] Historique : les grandes dates de Disneyland Paris
» n°2 en 1966 de la Revue Historique des Armées
» Grande échelle [ Accessoire ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Projets amateurs-
Sauter vers:  
© phpBB | Signaler un abus