La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2969
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 16:38

1er mythe : Viser avec précision, un flingue dans chaque main

Vue par exemple dans la trilogie Matrix, les films de John Woo (et tellement d'autres films), la pose des mecs qui shootent avec deux flingues en même temps est quand même bien classe. Dans la vraie vie, il est possible d'avoir un coup de chance sur un one shot synchronisé, mais c'est absolument impossible de viser précisément en tir alterné.

Voir la vidéo des Myths Busters sur ce sujet :



2ème mythe : Des rafales de mitrailleuse qui durent (très) longtemps

Les mitrailleuses tirent énormément de balles en même temps, donc elles peuvent rarement faire de longues rafales car le réservoir se vide extrêmement vite. Mais dans un film, une mini rafale de rien du tout, c'est vrai que ce serait hyper frustrant.



3ème mythe : Les blessures à l'épaule qui ne font rien du tout

Dans les films, quand ils se font shooter à cet endroit, ils disent toujours "c'est rien" et c'est qu'à la fin du film qu'ils vont à l'hosto et ensuite que tout va finalement bien. En vrai, une blessure à cet endroit entraîne des séquelles hyper importantes et finit très souvent avec une paralysie totale du bras. Donc une balle, qu'elle touche ou pas un organe vital, c'est toujours dangereux.

4ème mythe : Les silencieux qui ne font aucun bruit

Ah... le fameux "plop" des Tontons Fingueurs... et bien, c'est du bidon, dans la réalité ! Un flingue qui tire c'est à peu près 160 décibels. Un très bon silencieux le réduira, mais pas entièrement.

6ème mythe : Les gilets pare-balles "classiques" protègent de tout

Seuls les gilets de type IV peuvent résister à un fusil d'assaut à cette distance. Donc on nous ment, prenez-vous une balle même muni d'un gilet et vous allez crever. C'est triste mais c'est comme ça.



7ème mythe : Les blessures de flèches qui font tomber les mecs d'un coup

Oubliez les tirs parfaits de Legolas dans le Seigneur des Anneaux qui fait mouche à chaque coup. En réalité, à moins qu'on ait affaire à un headshot, les blessures de flèches ne sont pas instantanément graves, parce que tant qu'on ne l'enlève pas, la flèche referme la blessure et empêche de saigner.



8ème mythe : Enlever les balles après blessures

De la pure foutaise ! Si jamais vous recevez une balle dans un membre, le mieux à faire c'est de faire pression dessus et surtout ne plus bouger du tout. Ensuite, même si on fait tout bien, on tombe dans les vapes assez vite. Donc le coup du mouchoir et du mec qui continue à ramper des heures, euh... forget this...

9ème mythe : Sortir un sabre du fourreau qu'on a dans le dos

Un bon vieux truc des films de ninja ou de samouraï. En réalité, c'est tout bonnement impossible... à moins d'avoir un bras 30% plus long que la normale.

10ème mythe : Endormir quelqu'un avec du chloroforme

Dans la réalité, endormir quelqu'un avec du chloroforme prend au minimum trois minutes. Il vaut mieux être armé pour tenir trois minutes en tenant quelqu'un qui se débat par derrière jusqu'à ce qu'il fasse un gros dodo.

11ème mythe : Se protéger des balles derrière une portière de bagnole

Le classique des films de gangsters : une vieille traction-avant vous fonce dessus, toutes vitres baissées et on vous canarde. Mais vous avez juste le temps de vous réfugier derrière la portière de votre propre voiture pour vous protéger.
EPIC FAIL ... en réalité, les balles ne ricochent pas contre une portière. You are dead.



12ème mythe : Tant que mon pied est sur la mine, je ne risque rien

PERDU !!! En fait, vous auriez pu vous en sortir SI VOUS N'AVIEZ PAS DÉJÀ MARCHE SUR CETTE PUTAIN DE MINE !!! Et oui, c'est le simple fait de poser votre pied sur une mine qui fait que vous explosez instantanément...

13ème mythe : "Fais goûter ? Pas de doute, c'est de la coke."

Tous les flics de cinéma font ça. Doigt négligemment plongé dans une poudre blanche puis porté aux lèvres. Pas de doute, c'est de la coke. Ben oui, ducon, c'est de la coke ! Pas besoin de t'en prendre une ligne pour le savoir, ça fait juste quinze ans que tu bosses aux Stups, tu sais à quoi ça ressemble !

Les seuls flics qui feraient ça auraient un grave problème d'addiction.

14ème mythe : Les raids de police débarquent en explosant les portes et en hurlant partout

En réalité, c'est la meilleure manière de se manger des balles et de bien avertir de votre présence, bonjour la discrétion !

En réalité, le GIGN ou le SWAT agissent toujours avec discrétion. On arrive discrètement, on s’infiltre dans les locaux par tous les côtés et, une fois assurés qu'on peut  intervenir on s'annonce clairement.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10086
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 16:52

Pour la flèche, désolé, mais si tu te la prends en plein dans un organe vital (cœur, foie…) surtout à courte distance, je pense que tu crèves bien tout de suite ou dans les plus brefs délais…
Je serais d'accord pour le poumon, vu qu'il y en a deux et que le deuxième doit continuer à fonctionner, tu dois donc pouvoir continuer à respirer.
Après, je dis ça au conditionnel, je suis pas médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2969
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 16:56

Voyageur Solitaire a écrit:
Pour la flèche, désolé, mais si tu te la prends en plein dans un organe vital (cœur, foie…) surtout à courte distance, je pense que tu crèves bien tout de suite ou dans les plus brefs délais…

Déjà, dans le feu d'une bataille, il est très difficile de bien viser en vérité. C'est d'ailleurs pourquoi les archers, en fait, ne visaient pas : ils faisaient tomber une pluie de flèches sur les ennemis pour les impressionner. Leur rôle était surtout de déstabiliser psychologiquement une armée.

Ensuite, je pense que si une flèche touche un organe vital, on ne meurt pas instantanément : on se vide de son sang où l'on crève d'une septicémie.

Je crois que c'est ce qui passait d'ailleurs quand certains chevaliers étaient atteints d'une flèche....
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10086
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 17:14

Alors…
D'après le chirurgien grec Dioclès "toute blessure par flèche dans l'intestin grêle est mortelle".
Les arêtes coupantes de la pointe peuvent également sectionner veines et artères, entraînant une hémorragie interne et une mort très rapide.

D'après des traités chirurgicaux du XIXème siècle, les blessures à la poitrine sont très dangereuses : si la flèche passe entre deux côtes et perfore le poumon, "les complications mortelles sont alors quasi systématiques".
Confirmation des dires de Dioclès : "les blessures à l'abdomen sont mortelles dans 90% des cas, surtout dans l'intestin, hémorragie interne ou infection".

La flèche dans la tête est normalement automatiquement mortelle à partir du moment où le cerveau est touché. Exception si la flèche se plante dans la structure osseuse du crâne mais là, c'est exceptionnel.

Les blessures aux membres sont celles qui laissent le plus de chances, taux de mortalité de 5%. Soit la flèche traverse le membre et ressort, soit elle reste dans le membre. Dans le premier cas, il faut juste désinfecter et panser, dans le deuxième, il faut retirer le trait. Complication si la flèche est plantée dans un os. L'extraction est alors plus complexe.
On pouvait utiliser un instrument spécial, décrit par le chirurgien Albucacis de Cordoue dans un de ses traités : "des pinces dont les extrémités ressemblent à un bec d’oiseau. Elles seront cannelées comme des limes, afin qu’en saisissant une flèche, on ne la lâche pas". Comme Albucasis, Constantin l'africain recommande, pour retirer une flèche, de ne surtout pas tirer, au risque certain de n'avoir que la hampe et de laisser la pointe en place. Dioclès parle lui aussi d'un instrument spécifique, une "sorte de cuillère dont le fond est troué et que l’on fait glisser le long du fût de la flèche, puis passer sous celle-ci. Le trou permet de coincer la pointe de l’arme et de remonter l’ensemble".


Dernière édition par Voyageur Solitaire le Mar 3 Juil 2018 - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modran
Fantassin
Fantassin


Masculin
Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 17/11/2017

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 17:18

Gorak a écrit:
9ème mythe : Sortir un sabre du fourreau qu'on a dans le dos

Un bon vieux truc des films de ninja ou de samouraï. En réalité, c'est tout bonnement impossible... à moins d'avoir un bras 30% plus long que la normale.

Dans une campagne de L5R, j'avais un joueur qui avait résolue le problème: il dégaînait son sabre dans le dos... d'un autre joueur. Comme ça, pas de problème de longueur !

Mais l'autre personnage y a laissé des cheveux au moins une fois Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nexusunlimited.org/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10086
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 17:35

Précision à mon précédent message :

L'instrument utilisé par Dioclès pour l'extraction est un impulsoir (traité de Paul d'Egine, chirurgien byzantin).
Les pinces dont parle Albucasis sont des pinces "à bec d'oiseau".
Il arrivait également, comme le souligne Albucasis, que la pointe reste en place et que la blessure cicatrise par-dessus. Le blessé peut ainsi continuer à vivre avec la pointe en lui. Le risque est l'apparition possible d'une infection, même des mois plus tard. Il faut alors inciser et retirer la pointe.
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 14005
Age : 44
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 18:05

Gorak a écrit:
Déjà, dans le feu d'une bataille, il est très difficile de bien viser en vérité. C'est d'ailleurs pourquoi les archers, en fait, ne visaient pas : ils faisaient tomber une pluie de flèches sur les ennemis pour les impressionner. Leur rôle était surtout de déstabiliser psychologiquement une armée.

Pas vraiment, avec un arc et un peu d'entrainement on vise assez bien a moyenne distance (30 mètres). Le coup des flèches lancées en cloche c'est des conneries. Ils visaient droit pour tuer ou blesser, les flèches étaient limitées donc pas question de les tirer comme tu le dit "pour déstabiliser".
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10086
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 18:28

Autre erreur des films historiques, surtout médiévaux : le carquois.
Lors de la bataille, l'archer médiéval plantait ses flèches dans le sol devant lui, ce qui lui permettait d'avoir une cadence de tir plus rapide.
Et le carquois était porté sur le côté, pas dans le dos...
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 14005
Age : 44
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 19:50

Oui aujourd'hui encore le carquois est sur le coté.
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Bélier Tigre
Nombre de messages : 2122
Age : 44
Localisation : Seine et Marne
Date d'inscription : 26/09/2014

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 20:57

L'autre erreur c'est quand les américains sont toujours gentils et les méchants sont toujours russes, chinois ou arabes (des fois français, à l'époque où on a refusé d'aller en Irak !)
Avec un prix spécial du jury pour "From Paris with love" avec John Travolta et sur un scénario co-écrit par Luc Besson, qui contient à peu près tout ce qu'on peut faire de pire comme préjugés...
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2969
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 21:05

Modran a écrit:
Gorak a écrit:
9ème mythe : Sortir un sabre du fourreau qu'on a dans le dos

Un bon vieux truc des films de ninja ou de samouraï. En réalité, c'est tout bonnement impossible... à moins d'avoir un bras 30% plus long que la normale.

Dans une campagne de L5R, j'avais un joueur qui avait résolue le problème: il dégaînait son sabre dans le dos... d'un autre joueur. Comme ça, pas de problème de longueur !

Mais l'autre personnage y a laissé des cheveux au moins une fois Mr. Green

J'ai expérimenté de dégainer un sabre dans le dos : c'est quasi impossible. Enfin, on y parvient mais en s'y prenant à plusieurs reprises, par à-coups. Mais pas directement. En effet, on a le bras trop court par rapport à la lame pour pouvoir la tirer entièrement d'un seul coup.

Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10086
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mar 3 Juil 2018 - 21:09

La vision de Paris par les américains, c'est assez délirant (suffit de voir le casino-thème Paris à Las Vegas).
Mention spéciale au film Le diable s'habille en Prada où on ne voit de Paris que palaces, Tour Eiffel illuminée, restaus huppés et quartiers chics ou genre Montmartre et la musique qui va avec…
(Ce qui empêche pas que j'aime bien le film. Un film avec Meryl Streep ne peut pas être foncièrement mauvais).
Revenir en haut Aller en bas
Modran
Fantassin
Fantassin


Masculin
Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 17/11/2017

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mer 4 Juil 2018 - 10:01

Voyageur Solitaire a écrit:
Autre erreur des films historiques, surtout médiévaux : le carquois.
Lors de la bataille, l'archer médiéval plantait ses flèches dans le sol devant lui, ce qui lui permettait d'avoir une cadence de tir plus rapide.
Et le carquois était porté sur le côté, pas dans le dos...
Avec l'avantage indéniable de mettre de la terre sur la pointe, et donc dans la blessure. Septicémie, te voilà !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.nexusunlimited.org/
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 1000
Age : 38
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mer 4 Juil 2018 - 10:48

la pire débilité que j'aie vu, c'est volte-face
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
Balthus
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 724
Age : 45
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mer 4 Juil 2018 - 14:47

Gorak a écrit:
7ème mythe : Les blessures de flèches qui font tomber les mecs d'un coup

Oubliez les tirs parfaits de Legolas dans le Seigneur des Anneaux qui fait mouche à chaque coup. En réalité, à moins qu'on ait affaire à un headshot, les blessures de flèches ne sont pas instantanément graves, parce que tant qu'on ne l'enlève pas, la flèche referme la blessure et empêche de saigner.


Moi je pensais qu'on devait lancer un dé pour savoir combien de points de vie qu'on perdait lol

_________________
Balthus
http://www.bibliotheque-des-aventuriers.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bibliotheque-des-aventuriers.com/
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2969
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mer 4 Juil 2018 - 15:10

Si tout était aussi simple que dans les LDVELH, ça serait vraiment merveilleux.

Imaginez : je suis blessé, un coup de fatigue, allez, hop, une bonne potion d'endurance et je suis sur pied. Plus besoin d'aller chez le médecin et plus de dépenses pour la Sécu.

Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
AllezAu14
Champion
Champion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 387
Localisation : Village de la Pierre qui Mue
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mer 4 Juil 2018 - 21:55

Voyageur Solitaire a écrit:
D'après le chirurgien grec Dioclès "toute blessure par flèche dans l'intestin grêle est mortelle".
Les arêtes coupantes de la pointe peuvent également sectionner veines et artères, entraînant une hémorragie interne et une mort très rapide.
Sauf exception, toute blessure au ventre est mortelle jusqu'à la fin du XIXe siècle, même si la mort peut prendre le temps d'une hémorragie interne, d'une péritonite ou d'une infection due à une perforation de l'intestin  Twisted Evil

Albatur a écrit:
Pas vraiment, avec un arc et un peu d'entrainement on vise assez bien a moyenne distance (30 mètres). Le coup des flèches lancées en cloche c'est des conneries. Ils visaient droit pour tuer ou blesser, les flèches étaient limitées donc pas question de les tirer comme tu le dit "pour déstabiliser".
Tirer de face est le meilleur moyen d'avoir un impact "psychologique" : cela force l'adversaire à se protéger avec son bouclier en avant. S'il est en train de charger, il va ralentir ou s'arrêter. Rien de tel pour le désorganiser avant que les troupes de chocs ne contre-attaquent.
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 14005
Age : 44
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Mer 4 Juil 2018 - 22:07

Oui mais justement en tirant droit, pas en cloche.
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
zaxx
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/11/2017

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Jeu 5 Juil 2018 - 9:27

M'enfin... on a autant de chances de se faire blesser par une flèche que de se faire mordre par une chauve-souris enragée chez soi au 3e étage porte droite non? Alors dans l'intestin grêle... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10086
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Jeu 5 Juil 2018 - 15:37

Ben l'intestin grêle mesure quand-même 6 mètres en moyenne, plié et replié en plein milieu du ventre (en gros) :


Donc pour l'atteindre avec une flèche, ce ne doit pas être très difficile, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
zaxx
Aventurier
Aventurier
avatar

Masculin
Nombre de messages : 175
Date d'inscription : 09/11/2017

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Ven 6 Juil 2018 - 10:08

Ah oui vu comme cela Smile
Revenir en haut Aller en bas
Balthus
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Sagittaire Rat
Nombre de messages : 724
Age : 45
Date d'inscription : 25/10/2004

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Ven 6 Juil 2018 - 18:58

Gorak a écrit:
Si tout était aussi simple que dans les LDVELH, ça serait vraiment merveilleux.

Imaginez : je suis blessé, un coup de fatigue, allez, hop, une bonne potion d'endurance et je suis sur pied. Plus besoin d'aller chez le médecin et plus de dépenses pour la Sécu.



Mince moi qui venais d'acheter une potion de bonne fortune pour essayer de gagner à l’euro millions lol

_________________
Balthus
http://www.bibliotheque-des-aventuriers.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bibliotheque-des-aventuriers.com/
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2969
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Ven 6 Juil 2018 - 22:28

Pour gagner à l'euro millions, moi, je préférerais plutôt prendre la De Lorean de "Back to the Future" et aller noter tous les numéros à l'avance... j'en profiterais aussi pour noter le cours des actions en Bourse et faire quelques opérations spéculatives à mon retour. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Karas
Mentor
Mentor
avatar

Masculin
Nombre de messages : 464
Date d'inscription : 20/09/2014

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Lun 9 Juil 2018 - 2:16

Citation :
J'ai expérimenté de dégainer un sabre dans le dos : c'est quasi impossible. Enfin, on y parvient mais en s'y prenant à plusieurs reprises, par à-coups. Mais pas directement. En effet, on a le bras trop court par rapport à la lame pour pouvoir la tirer entièrement d'un seul coup.


bah si c'est possible, ça a toujours existé et les ninjas le faisaient, après c'est pas un truc qui s'improvise, il y a une bonne manière de le faire tout simplement
Revenir en haut Aller en bas
AllezAu14
Champion
Champion
avatar

Masculin
Nombre de messages : 387
Localisation : Village de la Pierre qui Mue
Date d'inscription : 30/06/2006

MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   Lun 9 Juil 2018 - 8:15

Karas a écrit:
bah si c'est possible, ça a toujours existé et les ninjas le faisaient, après c'est pas un truc qui s'improvise, il y a une bonne manière de le faire tout simplement
Oui, mais une épée ninja est beaucoup plus courte qu'un sabre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand le cinéma d'action nous prend pour des buses...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Paul Ariès - Sommes-nous faits pour travailler ?
» [REFLEXION]Microsoft nous prend pour qui avec WP7 ?
» On nous prend pour de billes
» BHL se prend pour le Messie.
» Quand le Cinéma inspire la Bande Dessinée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Cinéma / Tv-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit