La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 10:22

Les vacances approchent, vous partez peut-être à l'étranger.
Le divin Voyageur Solitaire, dieu des voyageurs, vous donne ses conseils sur ce qu'il faut faire et ne pas faire en certains pays.

Le Japon


Mon séjour au Japon remonte à loin, certaines choses ont peut-être changé, je laisse volontiers l'ami Lekhor ou l'ami Albatur me corriger si besoin est.

- Les contacts physiques ne sont pas la règle, pas de bise, d'embrassade, de poignée de main ou d'accolade. On s'incline. Dans le cadre d'une rencontre d'affaires, l'échange de cartes de visite est le bienvenu.

- Au Japon, on présente les documents (et tout le reste) à deux mains. A l'aéroport, quand vous présentez votre passeport aux contrôles, ouvrez-le à la bonne page, tournez-le du côté de votre interlocuteur et présentez-lui à deux mains. Il fera de même pour vous le rendre.

- Invité chez des japonais, vous apportez un cadeau. Première chose à savoir : la façon d'emballer votre présent est primordiale, un cadeau mal emballé peut être insultant. Les japonais ne sont pas pour rien les maîtres de l'Origami. La façon dont votre cadeau est emballé, présenté, jusqu'à la manière dont le nœud du ruban est fait, est très importante. Le contenant est aussi important que le contenu. Ne soyez pas surpris ou vexé si la maîtresse de maison vous remercie et met votre cadeau de côté sans l'ouvrir avant de passer à autre chose : ouvrir un cadeau devant celui qui l'a offert est impoli. Par contre, si c'est de la nourriture, vos hôtes la partageront spontanément avec vous. Si on vous fait un cadeau, demandez si vous pouvez l'ouvrir.

- Ayez des chaussettes propres ! Au Japon, dès qu'on est à l'intérieur, on se déchausse (dans les temples aussi). Il vous faudra donc, une fois entré, ôter vos chaussures. Vous devancerez vos hôtes en les mettant dans le sens de la sortie. Si vous oubliez, ne soyez pas surpris de voir un des enfants du foyer venir le faire. On retrouve cet usage dans les arts martiaux où l'on ôte ses zori et on les tourne vers l'extérieur avant d'entrer sur le tatami. Dans certaines maisons, des chaussons seront à votre disposition. Et parfois des chaussons spécifiques à porter aux WC...

- Si vous portez un kimono, attention à la bourde qui tue : le kimono se ferme du côté gauche sur le côté droit. L'inverse est réservé à la toilette des défunts.

- A table ! Première chose pas évidente pour nous autres occidentaux, on mange assis par terre, sur un coussin, les plats disposés sur une table basse.
Ne pointez pas vos baguettes vers quelqu'un ou quelque chose.
Ne plantez surtout pas vos baguettes à la verticale dans la nourriture : vous évoquez ainsi les bâtons d'encens plantés devant une personne décédée…
Vous avez des "repose-baguettes" à votre disposition, utilisez-les. Ne reposez pas vos baguettes directement sur la table.
Ne pas faire tomber d'aliments de ses baguettes (bonne chance…)
Ne léchez pas vos baguettes.
Par contre, contrairement à nos usages, porter le bol ou l'assiette à sa bouche n'est pas malpoli, surtout pour la soupe.

- Pour rentrer, vous prenez un taxi.
Attention, ils sont très chers ! Mais en échange, c'est le grand jeu :
Comme tout au Japon, votre taxi sera d'une propreté impeccable. S'il le peut, le chauffeur l'astique et le nettoie entre chaque course. Votre banquette sera d'ailleurs souvent couverte d'un film plastique.
Vous avez réservé votre taxi ? Vous pouvez être sûr qu'il sera au rendez-vous avant vous. Les japonais ne rigolent pas avec la ponctualité, être en retard, c'est grossier.
Les chauffeurs sont en uniforme et gants blancs. Ils viendront vous ouvrir. Quand vous entrez dans leur taxi, vous entrez chez eux. Attention au gag (je me suis fait avoir), beaucoup de taxis ont des portes automatiques, c'est le chauffeur qui les ouvre avec une commande. Ne vous retrouvez pas comme moi, comme un con, à tirer sur la poignée comme un taré en vous disant : "pourquoi elle s'ouvre pas cette putain de portière !" avant de vous la prendre dans la gueule. Quand vous montez, c'est la portière arrière gauche que le chauffeur vous ouvre. Si vous avez des bagages, il vous ouvrira le coffre et viendra vous aider à les mettre dedans.
Attention ! Le pourboire est très mal perçu au Japon, à éviter !

- Pour se repérer en ville, c'est difficile. Tout est écrit en Kanji, les idéogrammes japonais et, contrairement à une idée reçue, peu de japonais parlent anglais. Et même ceux qui le parlent hésiteront à vous répondre, horrifiés à l'idée de ne pas être compris ou de mal s'exprimer, donc d'être grossier. Par contre, ils feront tout pour vous aider. Si vous le pouvez, faîtes comme moi et adressez-vous au Koban, le petit poste de police du quartier, ils sont très serviables. Le mieux est d'avoir le numéro de téléphone du lieu où vous vous rendez, ils n'hésiteront pas à téléphoner eux-mêmes pour avoir des indications et ensuite vous guider.
Dans les rues, vous croisez des gens avec des masques sur le visage. Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas que pour lutter contre la pollution mais aussi pour éviter de contaminer les autres si la personne est malade (rhume, grippe…)

- Si vous logez en Ryokan, hôtel traditionnel, ne soyez pas surpris par le dépouillement de votre chambre et surtout, par l'absence de lit. "Ha merde, ils ont oublié le lit… Tu vas prévenir la dame ?"
Pas d'oubli, votre lit est en fait un matelas, enroulé et rangé dans un placard, que vos hôtes viendront dérouler et préparer le moment venu, vous le trouverez tout prêt en regagnant votre chambre.

- Un petit tour aux Onsen, les bains traditionnels ?
Première chose toute bête : on se douche avant le bain. Ce dernier étant commun, hors de question d'entrer dedans en étant sale.
Dans cet état d'esprit, on ne se lave pas dans le bain, pas de savon, pas de shampoing, l'eau doit rester propre. Le bain traditionnel est fait pour se détendre, pas se laver.
Ne pas faire tomber sa serviette dans l'eau. Ne soyez pas surpris, beaucoup de baigneurs la gardent… sur la tête.
Ne vous baignez pas si vous portez des bandages ou pansements.
Vous êtes tatoué ? Dommage… On ne montre pas ses tatouages au Japon, aux Onsen comme ailleurs, en référence aux Yakusas évidemment.
Enfin, mettez votre pudeur de côté : si baigneurs et baigneuses sont séparés, on se baigne nu. Si votre pudeur d'occidental est mise à mal, vous pouvez cacher votre sexe avec votre serviette lors de vos déplacements, ce qui amènera un sourire sur le visage de vos compagnons de bain japonais.

- Une envie pressante ? Les WC japonais sont futuristes, avec sièges chauffants et tout une nuée d'accessoires assez fous. Si vous êtes constipé, vous pourrez attendre en détaillant le véritable petit ordinateur de bord qui est à votre disposition et souvent, dans les grandes villes, traduit en anglais… Passons sur le jet d'eau qui vient vous laver le trou de balle (désolé, ça s'appelle comme ça) et qui surprend, la première fois. Rassurez-vous, vous pourrez en régler la température… Certains WC ont un deuxième jet d'eau, devant cette fois, pour nettoyer quéquette ou foufoune si besoin. Vous vous amuserez certainement à choisir le son destiné à couvrir d'éventuels bruits malvenus. Hé oui, au Japon, il est hors de question, surtout dans un WC public, de faire entendre vos pets, autres flatulences ou même le bruit de la chasse d'eau, voire le "plouf" de votre étron qui tombe. Vous avez donc à votre disposition toute une gamme de sons (cascade, chants d'oiseaux et autres) que vous pouvez enclencher à tout moment pour couvrir vos bruits. Les personnes âgées ou handicapées ne sont pas oubliées avec des sièges qui se lèvent et s'abaissent automatiquement.
Les WC japonais, un bonheur !
Par contre, le papier Q n'est pas systématique…

- De manière générale.
Le Japon est un vrai bonheur pour les voyageurs handicapés ou mal-voyants, ils sont très en pointe dans ce domaine (normal, leur population est vieillissante, les seniors de plus en plus nombreux). Le service, l'accueil est primordial.
Soyez poli, patient et ponctuel. Comme eux.
Ne soyez pas surpris par la présence, grandissante, des robots. Ils sont de plus en plus courants au Japon. Dans un supermarché, vous pourrez croiser un petit robot sur roulettes portant un écran sur lequel vous pourrez pianoter pour vous repérer. On commence à trouver des robots à l'acceuil dans les très grandes boîtes, machines d'un réalisme étonnant, pouvant parler en plusieurs langues. Dans l'univers mental japonais, le robot n'est pas une machine, c'est un être à part entière, ne vous emportez pas contre un robot en le traitant de sale boîte de conserve, ce serait très mal vu.
Si vous maîtrisez le japonais, attention avec le chiffre 4 : c'est un chiffre porte-malheur dont la prononciation est la même que pour le mot "mort". Certains bâtiments n'ont pas de quatrième étage. Pas de chambre 4 dans les hôpitaux ni 43 dans les maternités, le chiffre 43 se prononçant comme le mot qui veut dire "fausse-couche".
Ne dîtes jamais "non" franchement. Si vous parlez japonais, utilisez toujours une périphrase pour refuser. Par exemple, à table, si on vous demande si vous en voulez encore, dîtes que vous n'avez plus besoin de rien.

Pour finir sur une note d'humour, si vous trinquez, ne vous avisez surtout pas de dire en français "tchin-tchin". Le terme existe en japonais mais il désigne... le sexe masculin.

Bon voyage !
Revenir en haut Aller en bas
EVE
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Féminin
Bélier Coq
Nombre de messages : 568
Age : 37
Date d'inscription : 16/12/2016

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 11:27

Super intéressant tout ça, merci VS pour toutes ces infos ! thumright

Voyageur Solitaire a écrit:
Ne soyez pas surpris par la présence, grandissante, des robots. Ils sont de plus en plus courants au Japon.

Une des nombreuses raisons pour laquelle je veux aller au Japon I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://fdvelh.forumactif.com/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 11:43

On en a parlé sur mon forum, j'ai retrouvé le sujet dans les archives, je te fais un copier/coller :

Les nouveaux robots japonais

Ne parlez plus de "robots" mais d'androïdes. Le Japon vient encore de franchir un nouveau pas dans ce domaine. Voici Kodomoroid et Otonaroid, présentées au public au Musée des Sciences émergentes et de l'Innovation de Tokyo :


Kodomo signifie "enfant" en japonais et Otona "adulte". Ces deux androïdes sont les plus avancés de la technologie japonaise avec des expressions faciales proches à plus de 80% de celles de l'être humain. Ceci grâce à un ensemble de servomoteurs et de muscles artificiels actionnés par air comprimé.
Présentées lors d'une conférence de presse qui a fait sensation, l'une d'elles a présenté les actualités tandis que la seconde bavardait avec les spectateurs. Les deux peuvent parler plusieurs langues et avoir plusieurs voix différentes. Ce genre de robots se multiplie au Japon, principalement pour accueillir et renseigner les gens dans les centres commerciaux, hôtels, restaurants... Le pays compte sur ces hôtesses d'un nouveau genre pour les Jeux Olympiques de 2020. Seul bémol : ces machines restent pour l'instant assises, la prochaine étape sera de les faire marcher et évoluer.

La place des robots au Japon

Dans l'archipel nippon, le robot a toute sa place et est entré dans les mœurs. Dans un pays vieillissant et à la démographie en chute libre, le robot est vu comme l'avenir de la société, principalement pour aider les personnes âgées ou dépendantes.
Mais c'est aussi une question de mentalité : comme le journaliste Jean-Baptiste Rabouan le précise :"pour les japonais, les choses et objets ont une âme". Pour un japonais, un robot n'est pas un tas de ferraille, il a un esprit et doit être respecté. En témoigne l'indignation générale de tout le pays lorsque récemment, un homme ivre a maltraité le petit robot d'accueil d'une boutique : la scène, filmée et diffusée sur les réseaux sociaux a fait scandale et choqué beaucoup de gens.
Bienvenue dans le futur.


Revenir en haut Aller en bas
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 996
Age : 37
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 12:21

Au boulot lol!



Voyageur Solitaire a écrit:
- Les contacts physiques ne sont pas la règle, pas de bise, d'embrassade, de poignée de main ou d'accolade.
En tant que "dedans depuis longtemps", je peux assurer qu'il y a qq situations cocasses où on se touche (et grave lol) (et sans aucune allusion de drague & co)
Ex : lors d'une de mes permières nomikai, une des nanas tenait le boss par la main, se collait à lui (j'ai cru que c'était sa maîtresse et qu'il était vachement détendu avec ça)... Et pis en fait, non ! Y'en a qui se tenait la main... Honnêtement, j'ai toujours pas tout compris. scratch  



Voyageur Solitaire a écrit:
On s'incline. Dans le cadre d'une rencontre d'affaires, l'échange de cartes de visite est le bienvenu.
les règles d'inclinaisons et l'échange des cartes sont hyper codifiées, c'est un vrai truc de dingues. Quand j'ai eu mes meishi au taf,  la secrétaire m'avait tout bien expliqué ; j'ai bouffé la moitié des commissions Embarassed



Voyageur Solitaire a écrit:
- Invité chez des japonais, vous apportez un cadeau. Première chose à savoir : la façon d'emballer votre présent est primordiale, un cadeau mal emballé peut être insultant. Les japonais ne sont pas pour rien les maîtres de l'Origami.
Elle est bonne celle-là Razz .
+sérieux, je sais pas s'il y a vraiment un lien entre l'origami et l'embalage des cadeaux. scratch (à moins que t'ai des infos là-dessus... Je me renseignerai au taf).



Voyageur Solitaire a écrit:
Il vous faudra donc, une fois entré, ôter vos chaussures. Vous devancerez vos hôtes en les mettant dans le sens de la sortie.
ça c'est vraiment le genre de règle qui fait une différence dans l'éducation. Car en réalité, je vois kiff-kiff. Ceux qui le font sont plus éduqué/poli que les autres. Limite, qu'un étranger le fasse surprendra plus qu'il ne le fasse pas. Alros que la réaction des japonais entre eux dépendra de pleins de paramètres. Quand suis invité chez des amis et qu'il y a 10 paires de godasses dans l'entrée, c'est le bronx lol



Voyageur Solitaire a écrit:
Ne plantez surtout pas vos baguettes à la verticale dans la nourriture : vous évoquez ainsi les bâtons d'encens plantés devant une personne décédée…
Plus précisément, c'est quand on se passe les os du mort après la crémation (une cérémonie d'enterrement au Japon, ça calme affraid )



Voyageur Solitaire a écrit:
surtout pour la soupe.
C'est vrai que la soupe avec des baguettes... Razz (ou des baguettes percées à la rigueur geek )



Voyageur Solitaire a écrit:
être en retard, c'est grossier.
pas forcément !! là aussi, il y a des subtilités qui font que les japonais peuvent passe pour les champions du monde toute catégorie du "désolé de vous avoir fait attendre chui à la bourre gnagnangna" alors qu'en fait... c'est fait exprès ! Shocked



Voyageur Solitaire a écrit:
- Pour se repérer en ville, c'est difficile. Tout est écrit en Kanji, les idéogrammes japonais et, contrairement à une idée reçue, peu de japonais parlent anglais. Et même ceux qui le parlent hésiteront à vous répondre, horrifiés à l'idée de ne pas être compris ou de mal s'exprimer, donc d'être grossier.
Moi ce qui me gonfle, c'est leurs adresses en mode "bataille navale" ; j'arrive pas à m'y faire. Comme j'ai orientation à 11 sur une échelle de 10 (lol), un coup de google map et zou, azimut brutal sur l'objectif !
Pour l'anglais, pas d'accord. Dans les grandes villes et lieux touristiques, tu survis bien avec l'anglais. Il y a pas mal de japonais qui aiment par ler en anglais. Des fois, on tombe même sur des intégristes : on (les étrangers) leur parle en japonais, et ces cons continuent de parler en anglais (et bonjour l'accent des japonais en aglais ; les français à côté, c'est des natifs Razz )
Par contre, à la campagne, c'est mort. Si t'as pas japonais JLPT 3 ou un petit livre avec des phrases toutes faites pour touristes, bon courage.



Voyageur Solitaire a écrit:
Par contre, ils feront tout pour vous aider. Si vous le pouvez, faîtes comme moi et adressez-vous au Koban, le petit poste de police du quartier, ils sont très serviables. Le mieux est d'avoir le numéro de téléphone du lieu où vous vous rendez, ils n'hésiteront pas à téléphoner eux-mêmes pour avoir des indications et ensuite vous guider.
Oui, les japonais sont super serviables. Tellement que certaines rumeurs prétendent qu'il s'agirait d'un comportement de "contrôle social des étrangers"  Shocked C'est un assez violent comme théorie, mais avec la combo tatemae/xénophobie... ca pourrait...



Voyageur Solitaire a écrit:
Dans les rues, vous croisez des gens avec des masques sur le visage. Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas que pour lutter contre la pollution mais aussi pour éviter de contaminer les autres si la personne est malade (rhume, grippe…)
En fait, y'a les 2. Ceux qui ne veulent pas contaminer et ceux qui ne veulent pas être contaminer. Un autre catégorie aussi (plus à Tôkyô d'après ce que j'ai entendu), ceux qui ne veulent pas montrer leur visage (honteux/se) ; bon une minorité de cas un peu chelou.



Voyageur Solitaire a écrit:
- Si vous logez en Ryokan, hôtel traditionnel, ne soyez pas surpris par le dépouillement de votre chambre et surtout, par l'absence de lit. "Ha merde, ils ont oublié le lit… Tu vas prévenir la dame ?"
Pas d'oubli, votre lit est en fait un matelas, enroulé et rangé dans un placard, que vos hôtes viendront dérouler et préparer le moment venu, vous le trouverez tout prêt en regagnant votre chambre.
Oui, le fameux Futon. Vous serez surtout surpris de la facture (un bras / personne) affraid




Voyageur Solitaire a écrit:
- Une envie pressante ? Les WC japonais sont futuristes, avec sièges chauffants et tout une nuée d'accessoires assez fous.
Par contre, le papier Q n'est pas systématique…
Surtout, les chiottes traditionnels sont "à la turque". Disponible à la campagne ou dans les vieux établissements.
Par contre, le papier Q est systématiquement trop fin Mr. Green




Voyageur Solitaire a écrit:
Pour finir sur une note d'humour, si vous trinquez, ne vous avisez surtout pas de dire en français "tchin-tchin". Le terme existe en japonais mais il désigne... le sexe masculin.
Plus précisément, c'est l'équivalent de zizi (utilisé principalement par les enfants)
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 12:31

Merci à toi d'avoir rectifié le tir. Mon séjour remonte à loin et les souvenirs s'estompent.
Par contre, oui, j'ai toujours entendu qu'il était malvenu d'offrir un présent mal présenté.

Pour les salutations, j'ai simplifié en disant "on s'incline". Effectivement, je crois qu'il y a plusieurs degrés d'inclinaison par rapport au rang de la personne, si tu t'inclines pour saluer, t'excuser…

Pour ceux qui portent un masque pour ne pas être contaminé, j'y avais pas pensé. Je suis hypocondriaque pourtant…

Pour l'anglais, franchement, j'ai eu du mal (à Osaka), je m'adressais à des jeunes systématiquement. Après, c'était il y a longtemps, ça a dû changer. Tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 996
Age : 37
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 12:43

Voyageur Solitaire a écrit:
Par contre, oui, j'ai toujours entendu qu'il était malvenu d'offrir un présent mal présenté.
non, c'est le lien que tu fais entre origami et faire les emballages de cadeau qui me semble bizarre. Je te dirais...


Voyageur Solitaire a écrit:

Pour l'anglais, franchement, j'ai eu du mal (à Osaka), je m'adressais à des jeunes systématiquement. Après, c'était il y a longtemps, ça a dû changer. Tant mieux.
Ôsaka, faut y aller au kansai-ben ; c'est du sport, ça (un dialecte, donc une autre langue, limite). J'ai fait 1 mois à kobe y'a une quinzaine d'années, c'était chaud (température et langage) lol!

Maïdo Ookini Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 12:51

Ah OK, j'avais pas compris ta remarque pour l'emballage, excuse-moi.
En fait, ça remonte à un stage en Angleterre, dans une famille. Nous étions plusieurs étudiants de diverses nationalités à loger dans cette vaste maison et, parmi nous, il y avait une jeune japonaise. Un jour, au cours d'une promenade, je lui prête ma carte téléphonique (pas de portable à l'époque !) pour qu'elle puisse appeler chez elle. Elle me remercie et me promet de me la rendre le soir même. En fin de journée, ouvrant la porte de ma chambre, mon pied heurte un objet : ma carte, posée devant ma porte et enveloppée d'une manière difficile à décrire dans une feuille de papier épaisse. Impossible de décrire comment c'était plié... Quand on l'ouvrait, ça ressemblait à une petite boîte, avec la carte dedans. Après avoir récupéré ma carte, j'ai tenté en vain de refaire le pliage à l'envers, en suivant les pliures du papier... impossible. Le lendemain, au déjeuner, je lui demande comment elle a fait ça et elle me répond en souriant qu'au Japon, c'est chose courante de présenter les choses correctement.
Du coup, j'ai dû faire hâtivement le lien par la suite...

Sinon, sans être grossier, les chiottes, ça m'a marqué quand-même... Tu vas faire caca et t'as l'impression de te retrouver dans le fauteuil du capitaine Kirk, à bord de l'Enterprise...
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2847
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 14:19

Plus proche de nous - on reste dans le moule occidental - il y a aussi des choses à éviter chez les Américains, si l'on veut éviter de passer pour un goujat :

1. Ne jamais oublier de laisser un pourboire : Au restaurant, partir sans laisser un pourboire est extrêmement mal vu et mal poli. Le service n’est pas compris là-bas à l’inverse de chez nous. Aussi la règle c’est de laisser autour de 15% de la note en pourboire.

2. Comme chez les Japonais, on évite de se faire la bise : On ne fait pas la bise aux Etats-Unis, même à une fille et surtout quand on vous la présente pour la première fois. Non, une poignée de main suffit puis un “Hi” de loin fera l’affaire pour la suite.

3. Si vous êtes fumeur, ben tant pis pour vous... Désormais, il est quasiment interdit partout de fumer aux USA, y compris dans les rues de certaines grandes villes. Et cette règle est beaucoup plus appliquée qu'en France. Il existe même des quartiers entiers et des plages totalement non-fumeurs, comme à Los Angeles ou New-York. Certaines zones sont réservées, généralement au coin des rues. Alors ne fumez pas n’importe où, sinon on vous fera vite comprendre que c’est illégal.

4. Vous louez une voiture ? Ne dépassez jamais un bus scolaire jaune, même à l'arrêt. Prévu pour le transport scolaire, les bus jaunes ont une priorité absolue sur les autres voitures. Alors même s’il est à l’arrêt, patientez tranquillement et ne le dépassez pas.

5. Vous êtes avec des amis américains ? Évitez les sujets liés à la politique... commenter la politique, on le sait tous, c'est le sport favori des Français mais les Américains, eux, se gardent bien de donner leur avis sur ce sujet, surtout en public. Cela peut-être mal vu, sinon mal interprété.

6. De même évitez de vous gargariser de votre pays devant un Américain et de lui répéter à l'envi que la France est la "patrie des droits de l'homme"... On le sait tous : les Français ont tendance à se prendre pour le nombril du monde. Pour les étrangers, et plus spécialement les Américains, c'est là le signe manifeste de l'arrogance des Français. Alors ne dîtes jamais aux Américains que la France est le pays des droits de l’Homme. Ils se vexeraient facilement.

7. Évitez aussi les blagues sur le terrorisme. Depuis les attaques sur le Wall Trade Center, l’humour noir sur le terrorisme n’est plus du tout apprécié aux Etats-Unis. Le sujet est encore très chaud, même dix-sept ans après...

8. TRÈS IMPORTANT : N'ESSAYEZ MÊME PAS DE BLAGUER AVEC LES OFFICIERS DE L'IMMIGRATION ! Vous pensez qu’une petite blague avec l’officier lors de votre passage à l’immigration fera passer la procédure plus facilement ? Grave erreur, cette formalité est prise avec le plus grand des sérieux alors gardez vos petites blaguounettes pour vos amis !

9. Évitez les contacts tactiles : Dans les pays latins, on a le sens du toucher développé ! On se tapote volontiers sur l’épaule, on est tactile ! Nous oui mais les Américains pas du tout ! Le “hug” avec de bons amis oui, mais avec des personnes que vous côtoyez rarement ou jamais, mieux vaut garder vos distances et vos mains dans les poches ! C’est perçu comme une intrusion dans l’intimité d’autrui, mal perçu quoi !

10. Ne vous approchez pas d'un bébé dans la rue : “Oh qu’il est mignoooon”… oui, le bébé dans sa poussette est peut être craquant comme tout mais de là à s’approcher de lui tout près et de lui caresser la joue attention ! On vous prendra presque pour un vilain pervers !
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Eroica
Mentor
Mentor
avatar

Masculin
Sagittaire Cheval
Nombre de messages : 536
Age : 27
Localisation : Paris
Loisirs : Musique, cinéma, écriture, séries TV,
Date d'inscription : 25/08/2015

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 14:26

Quel excellent topic, un vrai petit guide !

Pour ma part, je rajouterai que les androïdes ont tellement la côté qu'ils commencent à jouer dans les films. Un de mes coups de coeur de l'année 2017 fut Sayonara de Koji Fukada, avec deux personnages principaux féminins... dont l'un est une androïde pur jus. Eh bien, j'ai trouvé que ce robot "jouait" très bien, et arrivait souvent à être aussi "humaine" que sa partenaire de chair et de sang, en dépit des traits forcément figés de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
http://marlasmovies.blogspot.fr/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 15:40

Au Japon, les robots se développent dans deux domaines semble-t-il : l'accueil/information et l'assistance aux personnes âgées et aux malades.
Dans ce domaine, l'un des derniers en date est Robear (jeu de mot entre robot et bear, "ours" en anglais et le prénom Robert) :


Il est étudié pour aider les personnes invalides ou ayant des difficultés à se déplacer afin de se lever et s'asseoir. Il est capable d'adapter automatiquement sa force et ses gestes au poids et à la morphologie de la personne. Il représente un ours blanc, jugé comme apaisant et rassurant pour les personnes.
D'autres robots sont programmés pour apporter des objets au malade, lui rappeler de prendre son traitement… Certains sont équipés d'un écran permettant d'entrer en contact avec le médecin, un parent, souvent par simple commande vocale.

Pour les USA, j'y reviendrai ultérieurement car il y a énormément à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 17:25

Les USA


Ce post se veut global : les USA sont un continent qui affiche d'énormes disparités d'un état à l'autre, d'une région à l'autre. La Californie n'est pas le Vieux Sud qui n'est pas la Nouvelle-Angleterre et ainsi de suite. Au-delà de l'Etat Fédéral, chacun des 50 états a ses lois, sa petite vie, son état d'esprit. Chaque état a son Congrès (Chambre des Représentants + Sénat) et sa Cour Suprême. Attention, soyez précis. Si par exemple vous parlez de la ville de New York, précisez New York City sinon, votre interlocuteur pensera que vous parlez de l'état de New York. Même chose avec l'état de Washington et la capitale fédérale, Washington DC. DC voulant dire District of Columbia, une entité administrative spécifique, créée pour la capitale qui, géographiquement, se trouve entre la Virginie et le Maryland. Enfin, si vous êtes à San Francisco, ne dîtes pas "Frisco", ça les énerve… Par contre, les angelinos disent volontiers "L.A" pour Los Angeles. Pour la Nouvelle-Orléans, vous entendrez plus un truc du genre "Nollins" que New Orleans.

Ne jamais oublier de laisser un pourboire :
Effectivement, contrairement à la France, le service n'est jamais compris. Les serveurs ont un fixe ridicule et se font leur paie au pourboire, ce qui les incite à être souriant, accueillant et disponible. Pareil pour le chauffeur de taxi ou le groom qui porte vos bagages dans votre chambre. Laissez entre 10 et 15%. Dans les grandes surfaces, vous trouverez souvent un jeune qui, au bout du tapis, récupère vos courses pour les mettre dans votre sac et qui peut même vous les porter à votre voiture. D'autres iront ranger votre caddie pour vous. Ce sont majoritairement des étudiants qui se font ainsi un peu d'argent de poche, les gens donnent toujours, c'est dans les mœurs.

Ne jamais oublier la taxe :
C'est en quelque sorte la TVA américaine, sauf qu'elle n'est pas comprise. Elle n'est jamais indiquée, sur aucun menu, sur aucun article. Elle sera donc rajoutée au passage en caisse et sur une grosse somme, ça peut faire mal. D'autant plus que son montant varie entre chaque état. Ne l'oubliez pas, surtout si vous avez un budget serré. Elle n'est jamais mentionnée et sera toujours rajoutée au moment de payer. Vous allez en Louisiane ? Bonne idée, c'est le seul état qui la rembourse aux touristes. Il faut garder soigneusement vos factures et reçus de carte bleue et les porter au bureau prévu à cet effet, à l'aéroport de la Nouvelle-Orléans. Elle vous sera alors remboursée.
Votre budget est serré ? N'hésitez pas à utiliser, surtout pour les courses alimentaires, ces fameux coupons de réduction que l'on trouve dans nombre de journaux et magazines : ça vaut le coup, les économies sont réelles.
Vous êtes en voyage de noces ? Dîtes-le ! Les américains adorent les "honeymooners" et se plieront en quatre pour vous.

Comme chez les Japonais, on évite de se faire la bise. Très souvent, un "hé" suffit, la bise n'est pas vraiment courante, la poignée de main non plus, sinon la première fois. Si le "good morning" est encore d'actualité, oubliez le "good afternoon", dépassé. Le "please" devient rare mais on répondra toujours à votre "Thank you" par un "You're welcome" (de rien). Le Hug se fait entre des personnes qui se connaissent et entre personnes du même sexe en général, famille exceptée. C'est une accolade assez chaleureuse mais brève où l'on tapote le dos de l'autre.
Ne soyez pas surpris par la familiarité des américains qui, pour eux, n'est pas de l'impolitesse. Il est normal que le lendemain de votre arrivée, vous voyant passer dans le hall de l'hôtel, le réceptionniste vous interpelle par votre prénom. Dans une conversation entamée depuis 10 minutes avec des gens que vous ne connaissez pas, on vous demandera sans aucune gêne si vous êtes marié, avez des enfants, combien vous gagnez… Ils vous inviteront très rapidement à dîner et, si la soirée est sympa, ils vous offriront de rester dormir tout aussi spontanément. Attention, ne croyez pas pour autant qu'ils sont devenus vos potes ou vos amis pour la vie. C'est leur manière de faire, c'est tout. Pareil au boulot : les américains sont les rois des bureaux en "open space" et s'interpellent par leur prénom, y compris pour le boss.

Vous louez une voiture ?
Vous êtes au pays de la bagnole et par exemple, dans une ville comme Los Angeles, sans voiture, c'est mort. Mais les américains n'ont pas notre rapport, presque fusionnel, avec la voiture (contrairement à ce qu'on pourrait croire). La voiture est pour eux un objet pratique, un moyen de locomotion, pas un engin de mort. Conséquence : ils sont cool au volant et respectent le code de la route, dont la fatidique limitation de vitesse à 55 miles. Vous roulez en plein désert entre Los Angeles et Las Vegas, personne, il fait beau, vous avez ZZTop en fond musical et une furieuse envie d'écraser le champignon ? Vous n'apercevrez l'hélico des flics que lorsqu'il se posera devant vous… Et là, ne jouez pas le malin ! Ils ne vont pas passer la tête par la vitre en vous disant : "Bonjour, gendarmerie nationale, contrôle des papiers s'il vous plaît"... Non, il vont vous intimer l'ordre de sortir par mégaphone, vous allez vous retrouver contre la bagnole et ne pas rigoler pendant que le monsieur, en général une bestasse, vous parle, une main sur son pétard (j'ai testé pour vous). C'est sérieux, ils ne rigolent pas. N'oubliez pas que les armes sont en vente libre aux USA ou quasiment. Les flics savent que le premier quidam peut leur sortir un flingue.
Le permis de conduire se passe dès 18 ans sauf en Californie où on peut le passer dès 16 ans.
Ne refusez JAMAIS la priorité à un bus scolaire qui quitte son stationnement : c'est l'infraction la plus sévèrement sanctionnée.

Le fait de pouvoir acheter une arme est l'une des choses qui m'a le plus marqué. Dans certains états, c'est très simple, une pièce d'identité suffit. Votre banque, à l'ouverture d'un compte, peut même vous en offrir une. Ne l'oubliez jamais, n'importe qui ou quasiment peut être armé, c'est un droit.

Vous avez choisi d'aller bronzer sur les plages de Miami ? Mesdames, n'oubliez pas qu'aux USA, pas de topless… Pour fuir la chaleur, vous vous réfugiez dans une salle de cinéma ? Vous serez surpris car le public américain est très impliqué dans le film : les gens rient, critiquent, s'exclament, applaudissent et commentent, avec de grands seaux de pop-corn et de crème glacée, le spectacle est dans la salle aussi. Perso, ça m'a toujours gavé.
Un weekend à Las Vegas ? Faites gaffe, dans les casinos, tout est prévu pour vous inciter à dépenser : pas d'horloge, pas de pendule et les employés n'ont pas de montre, afin de vous faire perdre toute notion du temps qui passe. Dans le même but, aucune lumière naturelle, les rideaux sont soigneusement tirés. Une boisson vous est offerte gratuitement dès que vous vous asseyez devant une machine. Vous trouverez des machines à sous jusque dans votre chambre d'hôtel, y compris pour les plus petites pièces, 1 cent, un penny, 10 cents, une dime. Un quarter correspond à 25 cents (un quart de dollar). Attention, la taille des pièces n’est pas proportionnelle à la valeur.
Vous partez admirer les merveilles des grands parcs américains ? Attention, soyez très respectueux sur l'état des lieux. Comme les flics, les Rangers, qui patrouillent dans les parcs nationaux, ne rigolent pas. Et encore moins les Indiens si le parc se trouve sur leurs terres.

Arrivé à l'hôtel, vous voulez consulter vos mails, utiliser votre tondeuse, recharger votre téléphone ? Avez-vous pensé à acheter un adaptateur ? Hé oui, les USA fonctionnent en 120 V et non pas en 220 V comme nous…

Vous êtes à la bourre ? Prenez un taxi. Ils sont très nombreux, à New York c'est assez impressionnant et reconnaissables à leur couleur jaune. Dans la Grosse Pomme, beaucoup de chauffeurs sont Haïtiens, ce qui vous permettra de parler français (enfin, créole et c'est pas pareil…)
Le taxi américain est très abordable et, énorme avantage, à partir du moment où il s'arrête pour vous prendre, il est tenu de vous emmener là où vous voulez, même si c'est pour faire 200 mètres. S'il est abordable, sachez qu'à partir du moment où vous montez, vous devrez payer 2,50 dollars, c'est la prise en charge d'office.
Attention ! Contrairement à ce qui se passe chez nous, on ne donne pas le numéro de la rue où on veut aller mais l'intersection la plus proche de sa destination, genre : "Déposez-moi à l'intersection de la quarante-deuxième et de la quarante-troisième". Pour héler un taxi, levez et agitez le bras, tout simplement. Vous monterez toujours à l'arrière. Souvent, si la course s'est bien passée, le chauffeur vous remettra sa carte en vous disant de l'appeler la prochaine fois pour qu'il vienne vous chercher (s'il est dispo), c'est un usage courant. Utile si vous êtes tombé sur un chauffeur sympa et que vous avez l'intention de reprendre le taxi fréquemment.

Ce qui est pratique, ce sont les commerces ouverts 24h24, des sortes de Drugstore où l'on trouve à n'importe quelle heure de tout et souvent, le truc qui vous manquait à 03h00 du matin. Attention, les commerçants ont souvent un flingue derrière le comptoir, ce genre de commerce étant fréquemment pris pour cible par les voleurs.

Vous serez sans doute surpris, comme moi, par l'importance de la religion aux USA. Ils sont très croyants, leur hymne est God bless America (Dieu bénisse l'Amérique), leur devise In God we trust (en Dieu nous avons foi), et très souvent, surtout pour les repas en famille, on récite une prière avant le repas (pour Thanksgiving, impossible d'y échapper). Notre principe de laïcité les étonne toujours, chez eux, chacun est libre de croire en ce qu'il veut, il serait jugé scandaleux d'interdire de porter tout signe religieux. Les références bibliques sont innombrables, vous trouverez une bible dans chaque chambre d'hôtel et de nombreuses stars, à la TV, ne manquent pas de remercier Dieu lors des Oscars ou autres remises de prix. Pour autant, ils sont très ouverts, vous pouvez leur dire que vous croyez en l'os du pied droit de saint-Zébulon, ça ne les dérange pas. Par contre, j'en ai fait l'expérience, les athées ne sont pas appréciés, là ils ont du mal à comprendre et même à accepter. Il y aura peut-être un jour à la Maison Blanche une femme, une femme noire, une femme noire et lesbienne mais une femme athée, non.
La liberté d'expression est une de leurs grandes passions également. De passage dans le Vieux Sud, ne soyez pas surpris de voir des défilés du Klux Klux Klan par exemple. A partir du moment où ils ne font que défiler, ils ont le droit de s'exprimer.

Enfin, le communautarisme est très important et peut être un atout si vous débarquez, un peu paumé, sans connaître personne, pour un long séjour. Si vous êtes black, hispanique, gay ou si vous appartenez à une communauté quelconque, vous serez en général toujours aidé si vous vous adressez à des semblables. Les communautés gay et black sont très développées et soudées, avec des médias, des TV, des relais, des avocats et beaucoup d'associations. En Floride, la communauté cubaine est très active, de même que les hispaniques en Californie du Sud. La communauté asiatique se retrouve volontiers à San Francisco et à Seattle et Chicago compte la plus importante communauté polonaise hors de la Pologne. Revers de la médaille : le repli sur soi et l'effet ghetto.
Par contre, ne vous faîtes pas des films sur la Louisiane. Même si la Nouvelle-Orléans comporte des noms de rue bien français et un French Quarter (qui est d'ailleurs plus espagnol que français), personne n'y parle la langue de Molière. Pour cela, il faut s'enfoncer dans les profondeurs des marais, les "Bayous", pour partir à la rencontre des Cajuns, des gens adorables, mais dont le français vous paraîtra aussi difficile à comprendre que l'anglais américain...

Bon voyage !
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13953
Age : 44
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 21:16

Voyageur Solitaire a écrit:

- Pour se repérer en ville, c'est difficile. Tout est écrit en Kanji, les idéogrammes japonais et, contrairement à une idée reçue, peu de japonais parlent anglais. Et même ceux qui le parlent hésiteront à vous répondre, horrifiés à l'idée de ne pas être compris ou de mal s'exprimer, donc d'être grossier. Par contre, ils feront tout pour vous aider. Si vous le pouvez, faîtes comme moi et adressez-vous au Koban, le petit poste de police du quartier, ils sont très serviables. Le mieux est d'avoir le numéro de téléphone du lieu où vous vous rendez, ils n'hésiteront pas à téléphoner eux-mêmes pour avoir des indications et ensuite vous guider.

En fait il existe une petite astuce : si tu veux demander quelque chose, demande le en anglais. T'auras alors deux options :
Le japonais parle un peu anglais et va essayer de t'aider.
Le japonais parle pas du tout et va essayer de t'aider quand même ^^

Car bien souvent les japonais ont honte de leur niveau d'anglais et si tu leur demande s'ils parlent anglais, bien souvent ils vont dire non. Donc faut y aller "au culot" et s'ils comprennent tant mieux.

Mais depuis l'ère du smartphone c'est plus simple. Bien souvent les japonais qui ont essayé de nous aider en avril de cet année ont dégainé le smartphone pour voir un lieu ou pour voir le nom du lieu qu'on voulait voir (je m'étais préparé et tous les lieux importants que je voulais voir, j'avais noté les adresses en japonais).
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 21:37

Oui, j'avais noté ce phénomène étonnant : certains qui parlent anglais ont parfois tellement peur de ne pas être compris ou de mal le parler qu'ils préfèrent s'abstenir.

Sinon, pour faire un parallèle entre Japon et USA, les services et l'accueil sont remarquables aux USA également. Ils sont très pro, très efficaces même si c'est pour des raisons différentes. Au Japon, c'est une question de politesse et d'honneur si je peux dire, aux USA, c'est une question d'argent et d'efficacité. Aux USA, à partir du moment où tu paies un service, ce dernier doit t'être rendu. Il faut que ça roule, que ça tourne, que ça reste fluide, il ne faut pas perdre de temps (le temps, c'est de l'argent).
On trouvera ça peut-être cynique mais en tous cas, ils sont efficaces et professionnels, pratiques et pragmatiques, c'est indéniable. Même si c'est motivé par le fric et s'ils se plaignent quand-même de leur administration, ils ont une qualité d'accueil et de service remarquable. Peut-être moins "raffinée" que les japonais, plus dynamique et moins formelle, mais ce sont des pros.
C'est quelque chose que j'aime énormément chez eux. Ils sont efficaces mais sans le côté cérémonieux des japonais, ils sont plus cool, plus décontractés tout en faisant le job.
Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 6093
Age : 39
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 22:23

Rolling Eyes Ça a l'air intéressant...dommage qu'il faut prendre l'avion pour y aller (je suis comme Barracuda dans la série A team, pas d'avion, jamais, même pas en rêve pale )...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 22:30

Tu as pourtant moins de chance, statistiquement, d'avoir un accident en avion que sur la route ou en train mon grand. Après c'est vrai, si l'avion s'écrase par contre, normalement tu t'en sors pas…

Je comprends car moi, c'est le bateau, tu ne me feras pas monter sur un bateau. Souvenir infernal de huit heures de traversée entre Athènes et Santorin où j'ai gerbé tout ce que je pouvais. C'est d'ailleurs à cette occasion que j'ai réalisé que gerber à l'avant du bateau, avec le vent, c'est pas une bonne idée…
Mais sinon, l'avion, pas de problème. Je peux dormir comme un bébé en pleines turbulences alors que tout le monde a les ongles plantés dans les accoudoirs ou est en train de remplir "le petit sac situé devant vous…" Mr. Green

- Yavie, je le sens mal ce voyage…
- Qu'est-ce qui te fait dire ça dav-ID ?

Revenir en haut Aller en bas
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 6093
Age : 39
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 23:04

Rolling Eyes Pas grave, je préfère me tuer en voiture...

Alors que l'avion bordel de merde...coincé des heures dans une caisse volante qui vibre, coincé au milieu d'autres gens sans pouvoir sortir et à respirer de l'air en bouteille pale à des km au dessus du sol pale non merci, j'ai pas envie de revivre les vols horribles que j'ai vécu quand j'étais plus jeune...car oui j'ai déjà pris l'avion par le passé...pour aller en Grèce ou en Floride par exemple (les colonies de vacance de ma jeunesse Mr. Green )...

La palme ça a été le jour où je suis aller en Floride...des plombes dans un avion et lorsqu'on arrive sur place, je m'en souviens encore très bien, puisque c'était le 17 juillet 1996...a peine arrivé, nous apprenions qu'il y avait eu un crash, le vol TWA 800 https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_800_TWA ...je te raconte même pas le voyage retour...assis sur mon siège, complètement en sueur et en panique, limite à pleurer à la moindre turbulence...c'est à partir de ce jour que j'ai décidé de ne plus jamais voyager dans un avion...j'ai 39 ans, je ne suis plus jamais monté à bord d'un de ces engins du diable...


Voyageur Solitaire a écrit:
Souvenir infernal de huit heures de traversée entre Athènes et Santorin où j'ai gerbé tout ce que je pouvais. C'est d'ailleurs à cette occasion que j'ai réalisé que gerber à l'avant du bateau, avec le vent, c'est pas une bonne idée…

Moi aussi je l'ai faite celle là lol...dans les Cyclades...

De ce que je m'en souviens, qu'est ce que c'était naze en fait...Athènes c'était pourrave (moi qui aime pas les grandes villes, j'ai été servi), pi les îles hein...j'ai pas trouvé ça particulièrement exceptionnel en fait...il y a juste Santorin qui m'a fait marré avec sa forme bizarre...c'est juste bon pour ceux qui aiment la mer ou se faire bronzer le cul au soleil...

Le seul truc que j'ai kiffé en fait, c'était la moussaka... Mr.Red  


Revenir en haut Aller en bas
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 10101
Age : 40
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 7 Juil 2018 - 23:36

L'avion suis pas fan, je préfère et de loin le bateau et le train. Après bon pour les longues distances pratique c'est sur, mais bon j'accroche pas.

Le bateau c'est l'air libre, l'impression d'être dans la peau d'un explorateur d'antan, d'un aventurier traversant les flots, ça j'adore comme sensation. Et j'aime bien le train, c'est fun au plus près du paysage contre la fenêtre bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Dagonides
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 776
Age : 38
Localisation : Grand Est
Profession : Bibliophile Obscur
Date d'inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 8:51

La Suède...

Bon point, presque tous les Suédois parlent anglais (en tout cas nettement mieux que le Français moyen). La parole m'a paru assez libre, les gens vont renseignent spontanément s'ils vous identifient comme un touriste perdu.

Amateurs du monde de la nuit ? Se déhancher sur les pistes est réservé aux ados, vous allez vous sentir très seul si vous tentez le coup alors que vous avez plus de 20 ans. Pas d' "adulescents" : la société suédoise considère qu'à la vingtaine venue, on doit se comporter en adulte, trouver un travail, se mettre en couple et avoir un enfant relativement vite.

Si vous préférez les soirées en terrasse, le serveur vous tendra un plaid quand il prendra votre commande. Il fait frisquet le soir à Stockholm, et même au mois de juillet, on se gèle vite les miches. Pour les achats d'alcool, ils se font dans des boutiques d'Etat signalés par un panneau bleu.

Société calme et policée, c'est presque étrange à nos yeux. Les polars nordiques où on tue à tour de bras relèvent vraiment de la fiction : la criminalité de l'ensemble du pays équivaut à celle d'une seule grande ville méditerranéenne (entendu à une conférence de Björn Larsson, romancier-voyageur). On m'avait averti que "les rues ne seraient pas sûres" telle nuit, du fait d'un festival de rock. Mais pas de vikings déchaînés, juste des lycéens qui se sont calmement dispersés vers 23h ou minuit, marchant par petits groupes en bavardant entre eux (même pas fort). A chaque croisement un gars en gilet jaune veillait à ce que tout se passe bien.

Toujours dans le côté calme et policé, autre anecdote : le premier Suédois croisé en sortant de l'aéroport était un guichetier poli, patient et civil, malgré son physique de Hell's Angel, sa barbe de pirate, ses gros bras tatoués et ses piercings surabondants. Au temps pour les clichés.

Se déplacer dans Stockholm ? C'est tellement petit qu'on pourrait presque tout faire à pied (dans mes souvenirs, pour les transports en commun, c'étaient des cartes journalières à acheter en guichet ou dans les commerces).

Se nourrir ? Dans la capitale, on vend des hot dogs à toute heure dans des guitounes le long des avenues, pas très cher.

Visiter ? La capitale est petite. Quand vous aurez fait l'île aux musées (y compris le musée Fifi Brindacier...), le Vasa (navire renfloué, très impressionnant) et assisté à la parade de la garde au palais royal, vous aurez tout vu. Prévoyez peut-être d'aller voir la région alentour. Je ne sais pas ce qu'il en est pour la location de voiture, mais je sais que les Suédois passent deux permis de conduire, un normal et un pour l'hiver. Le pays s'étend du Danemark jusqu'au Cercle Polaire, ça fait de sacrés contrastes de paysages.

L'argent ? La couronne suédoise, à commander en avance à votre banque avant le départ pour éviter les gros frais de change (ou dans une succursale de la Banque de France). Il y a quelques années, il était question de dématérialiser l'argent en Suède, au motif que "seuls les bandits paient en liquide", si on n'a rien à se reprocher on paie de manière traçable (CB). C'est le revers du côté policé : la morale pèse lourdement sur la manière de vivre et sur des actes quotidiens.


Dernière édition par Dagonides le Dim 8 Juil 2018 - 9:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 9:06

Intéressant, merci pour ces conseils.
Connais pas, les pays Scandinaves ne m'ont vraiment jamais attiré, en dépit de paysages visiblement magnifiques et d'une ouverture d'esprit à des années-lumière de la nôtre dit-on.
Le côté "morale qui pèse lourdement", c'est pas mon truc. J'aime quand c'est policé et respectueux mais le côté "coincé du cul" et sermoneux, pas pour moi.

Sinon, pays cher avec un niveau de vie élevé, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Dagonides
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 776
Age : 38
Localisation : Grand Est
Profession : Bibliophile Obscur
Date d'inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 9:10

Me"rci plutôt à toi pour les conseils sur Japon et USA !

Suède : je n'y suis pas resté longtemps donc je ne me suis pas ruiné, mais en effet, rien à voir avec la Tunisie pour ce qui est des prix... lol.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2847
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 10:46

Tous les Scandinaves parlent anglais. La palme revient d'ailleurs aux Norvégiens qui le parlent même avec l'accent d'Oxford.

Mais il y a aussi les Allemands. Raison pour laquelle je n'ai jamais pu expérimenter mon allemand - et mon faible niveau dans cette langue - vu que, à chaque fois que j'allais en Allemagne, tous les Allemands me parlaient en anglais ! Smile

Résultat : je garde un allemand tout à fait basique.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 9995
Age : 45
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 10:51

USA : la nourriture

Sujet léger ? Pas tant que ça, quand on y vit, ça peut rapidement devenir très important.

Les américains n'ont pas la culture du "bien manger" et du manger tout court. Ne vous fiez pas aux séries où l'on voit toute la famille à table en train de dîner, ce n'est pas toujours si courant (sauf pour Thanksgiving). Les américains mangent vite et mal, ils n'ont pas l'habitude de se mettre à table et de prendre leur temps pour manger tranquillement. Ils mangent volontiers devant la TV, devant l'ordi ou en faisant autre chose, et très souvent avec un plateau-repas ou un truc livré, mexicain, chinois, pizza… A midi, ils déjeunent en 20 minutes en gros, sur le pouce, avant de retourner bosser. Les américains ne mangent pas, ils grignotent, toute la journée.

Première chose qui pourra vous surprendre : pas vraiment de pain, au sens où nous l'entendons. Ils n'ont que le fameux pain de mie avec lequel ils font leurs sandwiches et les Bagels, incontournables. Ils ignorent tout ce que nous trouvons dans nos boulangeries et nos fameuses "tartines". Ils les remplacent par les Pancakes ou parfois du pain perdu. Le petit-déjeuner, ce sont les céréales, incontournables, accompagnées du traditionnel jus d'orange, d'un yahourt, auquel on rajoute un Muffin ou un beignet (le fameux donut, percé au milieu) pour la route. Un fruit aussi, suivant la saison.
Pour midi, on l'a vu, c'est du rapide. Beaucoup mangent au boulot, devant leur bureau ou en bas, sur un banc, sur le pouce. On est dans l'esprit anglo-saxon : le petit-déjeuner étant copieux, le lunch est une simple collation.
Le dîner reste important, tant que la famille est réunie (tant qu'il y a encore les enfants principalement) et la possibilité matérielle de manger ensemble (horaires de retour à la maison semblables pour tout le monde). Dans ce cas, on mange tous ensemble effectivement. Les grâces, prières avant le repas, restent courantes. Contrairement à nos usages, il n'y a pas de services : on met tout sur la table, dont le plat principal, qui passe de mains en mains et dans lequel tout le monde se sert. Vous serez surpris par l'inévitable pichet d'eau glacée ou au minimum, le grand verre rempli de glaçons posé devant vous, c'est une habitude.

Attention aux horaires : on mange tôt aux USA. On peut déjeuner à partir de 11h30 et de 18h00 le soir. Si vous allez au restau, ne vous pointez pas à 20h30, ce sera souvent trop tard.

Ce qui est étonnant, c'est la taille de la cuisine, toujours conséquente et qui semble parfois être la pièce centrale de la maison plus que le salon. Ils adorent les robots, les sorbetières, les trucs à faire ceci, les machins à faire cela… Leur cuisine est souvent remplie de tout un merdier de gadgets à ne plus savoir qu'en faire… Les "range-couteaux" sont courants, toujours leur côté pratique. Le frigo est imposant car leurs contenants sont souvent grands : pour l'eau, le lait, les jus de fruits, ils sont souvent en gallon, ces sortes de grands jerricans ou au moins en bricks. Le frigo est souvent couvert de magnets et… de post-it ! Vous avez oublié de dire un truc à Madame avant de partir bosser ? C'est sur le frigo qu'il faut le laisser !
C'est donc paradoxal quelque part : ils mangent généralement mal, trop vite, ils n'ont pas notre culture de la table mais leur cuisine (la pièce) est toujours grande et super équipée et tout le monde y passe à un moment ou un autre…

Le café est indétrônable. Et dégueulasse. Ne parlez pas d'une tasse, ici, on le boit dans un mug et, à la maison comme au bureau, chacun a le sien.
Comme moi, vous préférez le thé ? Pas de bol… Le bon thé est rare, le choix aussi et c'est du thé en sachet. Faites vos réserves avant de partir et n'oubliez pas votre boule à thé.
Les jus de fruits sont très intéressants dans le Nord, vers le Canada, car c'est une région où l'on trouve beaucoup de baies, airelles, cranberries, myrtilles et autres, très bonnes et du coup, ils en font de très bons jus. Un peu acides certes mais très bénéfiques niveau santé.

Ceci dit, il existe quand-même une vraie cuisine américaine, qui peut être très bonne. Et surtout très variée, normal pour un pays d'immigration.

Les adeptes du bio, les végétariens et végétaliens trouveront leur bonheur en Californie, du Nord principalement. Le bio (qui se dit organic) y est très apprécié de même que le local. C'est peut-être un des états où on mange le mieux, où on peut manger mieux du moins. Il y a encore une forte culture "New Age" et le souci d'un corps sain qui aident, sans compter de très bons vins. Même chose plus au nord, à Seattle par exemple. La fraîcheur des produits et le "local" sont primordiaux, le fromage y est meilleur aussi. En raison d'une forte présence asiatique, la nourriture chinoise y est très présente également.

La cuisine du Vieux Sud est ma préférée. Fortes influences créoles et caribéennes avec beaucoup de fruits de mer, de poissons et crustacés. Le poisson, souvent cuit au gril, est très bon. Il faut goûter le gombo (ragoût de viande ou de crustacés avec un bouillon très parfumé et des légumes) et le Jambalaya (recette de viande ou poisson avec du riz au safran), c'est un régal, mon préféré, c'est celui aux crevettes. Des légumes variés aussi comme la tomate, la courge, le maïs, les aubergines… Estomacs sensibles attention : c'est toujours très épicé et relevé. Evitez l'alligator et les huîtres chaudes par contre...
Les carnassiers doivent savoir que la viande est généralement très bonne dans le Vieux Sud.

Le barbecue est sacré, c'est un rite. Plus qu'un déjeuner sympa, c'est un lieu de socialisation, de rencontres et d'échanges. C'est le repas familial par excellence aux beaux jours. Si on vous confie "la responsabilité du barbecue", c'est qu'on vous a accepté ! Il y a même des concours de barbecue ! Il est très présent dans tout le Sud, au Texas, c'est une institution. Même si le bœuf est prisé, c'est la viande de porc qui est principalement utilisée. Au Texas, leur Chili con carne est à tomber.

Vous voulez sortir des sentiers battus ? Faites comme moi et tentez la cuisine amérindienne, celle des "vrais" peuples d'Amérique. Vous la trouverez dans les états frontaliers avec le Québec et le Canada majoritairement. La viande y est inhabituelle, lièvre, castor, outarde (sorte d'oiseau qui ne vole pas), le poisson très bon (je recommande la truite et le brochet) et, comme signalé plus haut, beaucoup de baies sauvages délicieuses et acidulées qui viennent relever tout ça.
Au Sud, dans les états frontaliers avec l'Amérique Centrale, la cuisine Tex-Mex domine bien sûr. Mais certains états comme l'Utah, l'Arizona ou le Nouveau-Mexique sont aussi terres indiennes et vous pourrez y découvrir une autre cuisine. Attention pour ceux qui n'aiment pas : le maïs est omniprésent.

Donc oui, c'est vrai, les USA c'est la Junk food, c'est la viande aux hormones, les OGM… Oui, ils mangent mal, trop mal et trop vite.
Mais la cuisine, la gastronomie américaine existe ! Seulement, c'est vrai, il faut être curieux, il faut chercher, se renseigner et sortir des sentiers battus. Et souvent, c'est vrai aussi, y mettre le prix… Alors, ne passez pas à côté de leur délicieuse tarte aux pommes, de leur purée de patates douces, de leur tarte aux noix de pécan, de leurs recettes à base de citrouille (aliment qu'ils adorent) ou encore du homard à l'américaine.

Bon voyage !
Pardon : bon appétit !


Dernière édition par Voyageur Solitaire le Dim 8 Juil 2018 - 11:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2847
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 10:53

Warlock a écrit:
L'avion suis pas fan, je préfère et de loin le bateau et le train. Après bon pour les longues distances pratique c'est sur, mais bon j'accroche pas.

Le bateau c'est l'air libre, l'impression d'être dans la peau d'un explorateur d'antan, d'un aventurier traversant les flots, ça j'adore comme sensation. Et j'aime bien le train, c'est fun au plus près du paysage contre la fenêtre bien évidemment.

Dans l'ordre de mes préférences, c'est le train que je préfère.

Après vient le bateau et l'avion. Mais je n'ai aucun mal particulier quant à ces moyens de transport.

Ni même avec le bus, pour moi le pire, mais pas parce que je suis malade, non, simplement parce que je trouve les trajets en bus longs et chiants.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2847
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 11:00

Citation :
Le café est indétrônable. Et dégueulasse.

Je confirme, c'est une véritable horreur. Moi qui suis un amateur, je ne donnerais même pas à ce truc imbuvable le nom de café.

Toutefois, les Amérindiens parviennent, eux, à vous offrir un meilleur café mais, alors, accrochez-vous à votre tabouret si vous êtes dans un bar parce qu'il est très, très fort. Au final, c'est pas mieux.

Les meilleurs cafés que j'ai pu boire, hors de France, c'est en Italie.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 13953
Age : 44
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 11:13

Aux USA prévoyez aussi un gilet même s'il fait 30°c si vous allez au resto car ils mettent la clim a fond et il fait souvent un froid glacial à l’intérieur de la salle !
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ou faire des photos spéciales a Bruxelles ???
» Comment faire une belle photo ?
» faire des moulages perso en résines ?
» *Un truc pour faire facilement une belle pelote
» logiciel pour faire de l'arabesque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Divers-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit