La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT


Nombre de messages : 14007
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 9:13

Aux USA prévoyez aussi un gilet même s'il fait 30°c si vous allez au resto car ils mettent la clim a fond et il fait souvent un froid glacial à l’intérieur de la salle !
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 9:27

Oui, en Floride et dans le Vieux Sud, c'est même trop. A la Nouvelle-Orléans, c'est le choc thermique : la clim tourne à fond partout alors que dehors, il fait une chaleur lourde et poisseuse, l'idéal pour choper la crève.

A mon arrivée, je ne comprenais pas comment ils faisaient en buvant du café sans arrêt. Même au restaurant, à partir du moment où t'as commandé, tu as droit à du café à volonté, du début à la fin du repas. Mais en fait, c'est du jus de chaussette, insipide et fadasse, tu peux donc en boire des litres, c'est pas ça qui va te stresser…
Par contre, le café amérindien, effectivement, c'est du fort ! Faut pas le boire avant de s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 1000
Age : 38
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 13:55

J'ai entendu dire qu'aux USA, la bouffe était tellement pétée de conservateurs qu'elle pouvait rester au frigo une semaine sans problème après cuisson toussa. C'est vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Dim 8 Juil 2018 - 14:15

J'ai jamais tenté mais… Je pense que c'est possible What a Face
Tu connais la glace (crème glacée plutôt) qui ne fond pas, même en plein cagnard ?


Attention, ne prenez pas peur en voyant 80° : ce sont des degrés Fahrenheit, pas Celsius comme chez nous. 80° Fahrenheit , ça fait 25° de chez nous, grosso merdo. Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, le type raconte qu'une femme de Cincinnati avait acheté des biscuits à la crème glacée pour ses enfants et que, les ayant oubliés en plein soleil, elle avait réalisé qu'ils ne fondaient pas. Du coup, le type nous propose de tenter l'expérience, avec ce produit seul d'abord puis comparé avec un autre (qui lui fondra et fera le régal du toutou).

La bouffe est effectivement bourrée d'additifs, d'hormones, nitrates, antibiotiques...
Attention, n'oubliez pas que bio se dit organic, ne confondez pas avec natural qui n'a rien à voir (Natural signifie que le produit a reçu un "minimum de traitements"). Les fruits et légumes portent de petites étiquettes avec des numéros, de mémoire, les bio commencent par 9. Si le chiffre commence par 8, le produit a été génétiquement modifié. Si c'est par 3 ou 4, passez votre chemin. Pour ceux qui ne veulent pas d'OGM, il faut avoir l'étiquette non GMO verified.
A éviter : tout ce qui est plats préparés.
Le lait est généralement traité, beaucoup d'américains sont passés au lait de coco. Le lait végétal est très tendance depuis quelques temps aux USA, lait de soja, d'amande, de coco, de riz…
Pour les carnassiers, cherchez les étiquettes No hormones added sur votre viande.

Alors oui, ça peut paraître effrayant.
Mais je maintiens qu'on peut manger sain aux USA. Il faut éviter tous les plats préparés, transformés, cuisinés, il faut choisir soigneusement ses aliments et ingrédients, cuisiner soi-même, manger bio si possible… Avec Internet, il est devenu très facile de trouver les commerçants, restaus et magasins "sûrs". La communauté vegan est très bien organisée, on peut très facilement trouver les produits et établissements vegan. De plus en plus de restau proposent des menus ou plats vegan ou bio, nommés healthier selections, (sélections plus saines/meilleures pour la santé). Certaines chaînes de commerces sont réputées pour leurs produits bio, non traités et locaux, comme Whole Foods Markets.
C'est une discipline, un pli, une habitude à prendre. Pas évident au début, je le reconnais. Et il faut y mettre le prix aussi.
Un truc à savoir : si vous achetez un aliment et, qu'une fois à la maison, il vous paraît daubé ou pas bon, rapportez-le. En général, ils vous le remboursent sans chercher, ils ont trop peur d'éventuelles plaintes et suites judiciaires, d'un éventuel scandale qui pourrait éclabousser la marque et son image.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2976
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Lun 9 Juil 2018 - 16:58

Les USA et l'amour du drapeau

Quand un officier de police de Washington voit un drapeau américain pendu sur le côté d'une maison, il sort de sa voiture pour le rouler et le mettre dans un endroit sûr.

C'est beau, c'est émouvant. C'est aussi ça, l'Amérique !  salut

Personnellement, un tel amour de son pays et de ses couleurs, cela m'impressionne toujours...

Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 14:20

Les USA côté social

Accrochez-vous...

Si d'aventure vous vouliez travailler un jour aux USA, il vous faudra déjà revoir vos congés et vacances à la baisse. Les "grandes vacances" des américains, c'est, en gros… une semaine par an. Vous pouvez y ajouter les jours fériés comme le 04 juillet (fête nationale), Martin Luther King's Day, Labor Day (notre 1er mai), New Year's Day (1er de l'an)… Il y en a 10 en tout. Pratique : s'ils tombent en milieu de semaine, ils sont automatiquement reportés au vendredi ou lundi suivant (c'est votre employeur qui décide du jour) pour faire un weekend de trois jours.
Chaque américain a droit à 12 semaines de congés non payées qu'il peut prendre pour raisons personnelles, médicales, familiales… (congé maternité très souvent).

Au niveau des horaires, les américains n'ont toujours pas compris nos 35 heures. Aux USA, aucune loi ne fixe un nombre d'heures de travail hebdomadaire. C'est votre employeur qui décide, selon les besoins et le travail à fournir le nombre d'heures que vous allez bosser. Si vous faites des heures sup, elles vous seront payées 1,5 fois plus.

Il y a un salaire minimal au niveau fédéral, environ 7,5 dollars de l'heure mais dans les faits, chaque état applique son propre taux horaire… Bien choisir où vous allez bosser donc…
Votre salaire peut être mensuel mais très souvent hebdomadaire.
Les impôts sont prélevés à la source, le fisc américain est l'IRS (Internal Revenue Service).
Votre contrat de travail peut être écrit ou… oral !
En cas de licenciement, pas de préavis, vous pouvez être viré du jour au lendemain.
D'où le fameux adage qui veut qu'aux USA, on peut trouver un job aussi facilement qu'on peut le perdre. Et vice-versa.


Couverture sociale

Première chose à savoir : les soins sont très chers aux USA, une visite chez le généraliste peut avoisiner les 100 euros. Minimum.
La Sécurité Sociale n'est pas obligatoire.
En fait, c'est à vous de vous faire votre Sécu, comme nous choisissons nos mutuelles en France. Vous trouverez partout des pubs, des offres, vous n'aurez que l'embarras du choix. Suivant vos moyens bien sûr… Vous réaliserez ainsi ce que veut dire cet adage américain : "You got what you're paying for" (tu as ce pour quoi tu paies).

En France, en arrivant à l'hosto ou chez le médecin, on vous demande un numéro de Sécu ou la Carte Vitale. Aux USA, en arrivant à l'hosto ou chez le médecin, on vous demande si vous avez une Sécu…
Attention, certains organismes ont des partenariats avec certains hôpitaux ou établissements. Si vous allez dans un établissement qui n'est pas partenaire de votre organisme de sécu, une partie des frais sera à votre charge.
La plupart des américains sont en fait assurés via leur boîte, qui leur propose son organisme, c'est une pratique courante.
Attention, certains détails peuvent changer selon les états. Ainsi, le Texas refuse le remboursement de l'avortement par exemple.

Vous êtes au chômage ? Même chose, chaque état fixe son montant d'indemnité et tous les détails, le tout dans un cadre fédéral (assez vague, il faut bien le reconnaître).
En général, les prestations chômage sont versées pendant 26 semaines.

Pour revenir à la santé, n'oubliez pas : en cas d'urgence, il faut composer le 911. Attention, ne dîtes pas "neuf cent onze" (nine hundred eleven) mais bien "neuf, un, un" (nine, one, one).
C'est un numéro d'appel d'urgence centralisé qui vous orientera ensuite vers le service concerné, police, pompiers, secours… Après avoir décroché, l'opérateur/l'opératrice vous demandera : "What's your emergency ?" (quelle est votre urgence ?). Vous pouvez les contacter par mail ou SMS également.
Evitez les canulars : c'est un délit fédéral et la prune est salée, 2 500 dollars… Dans les petites villes et les coins tranquilles, on trouve encore des cabines téléphoniques ou alors dans les magasins généraux (drugstore), vous avez encore souvent un téléphone public fixe.

Si vous allez à New York, sachez que la Grosse Pomme a remplacé ses cabines par des bornes Wi-Fi multifonctions. Elles sont équipées d'enceintes, écouteurs et d'un écran tactile vous permettant d'accéder à Internet et de téléphoner. Vous pouvez également y recharger vos clefs USB et autres. Pour les repérer, cherchez la pub : toutes ces bornes sont équipées d'un écran qui diffuse de la publicité, c'est ainsi qu'elles sont payées.
Le problème, c'est qu'elles sont prises d'assaut et souvent monopolisées par des gens qui viennent recharger leurs appareils ou… regarder un film ou écouter de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2976
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 14:33

Ah ça... côté social et santé, il vaut mieux rester en France, en effet... Mr. Green

Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 14:45

Flexibilité, flexibilité chérie… Mr. Green
C'est assez fou en effet. Parfois, une simple discussion et une poignée de main et hop ! T'as un job. Et comme dans les films, tu peux arriver le matin au boulot et trouver sur un bureau un carton avec tes affaires et… Merci pour tout et au-revoir !

J'insiste : bien choisir (quand c'est possible) son état ou même sa ville pour bosser, chaque état ayant souvent sa législation spécifique qui vient s'imbriquer dans les lois fédérales.
Savoir également que le droit de grève fluctue lui aussi en fonction des états. Par exemple, l'état de New York interdit le droit de grève des fonctionnaires afin de maintenir en permanence les services publics. Le Michigan, l'Iowa ou la Floride interdisent aux instituteurs et professeurs de faire grève.
De manière générale, les américains font peu grève, ce sont des bosseurs. Ne pas aller travailler ou empêcher les autres d'aller bosser, ce n'est pas vraiment dans leur esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 1000
Age : 38
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 14:50

Voyageur Solitaire a écrit:
Les USA côté social

Accrochez-vous...

Si d'aventure vous vouliez travailler un jour aux USA, il vous faudra déjà revoir vos congés et vacances à la baisse. Les "grandes vacances" des américains, c'est, en gros… une semaine par an. Vous pouvez y ajouter les jours fériés comme le 04 juillet (fête nationale), Martin Luther King's Day, Labor Day (notre 1er mai), New Year's Day (1er de l'an)… Il y en a 10 en tout. Pratique : s'ils tombent en milieu de semaine, ils sont automatiquement reportés au vendredi ou lundi suivant (c'est votre employeur qui décide du jour) pour faire un weekend de trois jours.
Chaque américain a droit à 12 semaines de congés non payées qu'il peut prendre pour raisons personnelles, médicales, familiales…

Au niveau des horaires, les américains n'ont toujours pas compris nos 35 heures. Aux USA, aucune loi ne fixe un nombre d'heures de travail hebdomadaire. C'est votre employeur qui décide, selon les besoins et le travail à fournir le nombre d'heures que vous allez bosser. Si vous faites des heures sup, elles vous seront payées 1,5 fois plus.

Il y a un salaire minimal au niveau fédéral, environ 7,5 dollars de l'heure mais dans les faits, chaque état applique son propre taux horaire… Bien choisir où vous allez bosser donc…
Votre salaire peut être mensuel mais très souvent hebdomadaire.
Les impôts sont prélevés à la source, le fisc américain est l'IRS (Internal Revenue Service).
Votre contrat de travail peut être écrit ou… oral !
En cas de licenciement, pas de préavis, vous pouvez être viré du jour au lendemain.
D'où le fameux adage qui veut qu'aux USA, on peut trouver un job aussi facilement qu'on peut le perdre. Et vice-versa.
ça ressemble au Japon alors lol!
'Fin, on a plus de congé quand même (3 semaines : golden week / nouvel an / o-bon) et un saut de jour férié. La règle des jours fériés est la suivante : si un jour férié tombe un dimanche, il est reporté au jour non-férié suivant le plus proche. Mais pas de regroupement auto, c'est une bonne idée, ça (gg les 'cain'cains What a Face )
Salaire mini : dans les 800 yens de l'heure je crois (6 euros).
Pour le licenciement, c'est plus subtil. En gros, le boss t'explique (avec des raisons à la con le plus souvent) qu'il a plus besoin de toi (ou que t'es un boulet) ; il baisse ton salaire et il attends (et donne plus de taf au type = placard). Normalement, le type se barre de lui-même (c'est la baisse de salaire qui motive ++) au bout de 1 à 2 mois. Si le type reste, soit ça discute pour continuer ou arrêter avec du blé, soit c'est la fête avec les avocats et les tribunaux pour le virer (cas extrême). C'est surtout dans le cas les Seishain (équivalent CDI).
Pour les autres contrats payés à l'heure, ça jarte assez vite. Par contre, ces contrats sont précaires, car il n'y a aucune assurance chômage/retraite/maladie toussa. Tu touches ton enveloppe de misère et basta Confused (et le boss ne paye aucune cotisation non plus de son côté).
Il y a une assurance maladie (on paye tout 30% moins cher, c'est déduis directement), mais c'est la misère pour les mutuelles : y'en a pas ou très peu, et quand vous en trouvez c'est hors de prix.
Contrat pareil, impôts pareil.

perso, je préfère ce côté libéral : trouver et se faire virer rapidement; c'est plus dynamique


Dernière édition par Lekhor le Ven 13 Juil 2018 - 14:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2976
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 14:50

Je crois qu'aux Etats-Unis, il vaut mieux être son propre patron qu'être employé...

D'ailleurs, monter son affaire est beaucoup plus facile qu'en France. Moins de normes contraignantes, moins de paperasses à remplir et il me semble que les banques sont beaucoup plus conciliantes.

Aux USA, on croit aux personnes qui entreprennent.

Mais, pour le reste, c'est un peu chacun pour sa pomme...
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 16:32

C'est pas faux : les américains marchent pas mal au feeling. Si t'en veux, si ton projet tient la route, si t'es sérieux, tu as une bonne chance de trouver un prêt ou financement.
Je dis pas que c'est facile (le rêve américain a quand-même pris du plomb dans l'aile) mais je pense que si t'en veux, si t'es bosseur, si t'acceptes le principe que tu vas en chier pendant quelques temps, tu peux réussir ou du moins te faire ton trou pour parler familièrement.

Je rejoins Lekhor (avec moins d'enthousiasme quand-même) sur ce côté flexibilité qui a ses avantages. Si tu passes bien, si t'es dynamique et motivé, tu peux décrocher un job avec une discussion et une poignée de mains. C'est le At will. Etant quelqu'un d'assez sociable, plutôt à l'aise en public et avec un peu de tchatche, c'est le genre de truc que j'apprécie. A des années-lumière de nos entretiens d'embauche français, lourds, cérémonieux et formatés.
Mais bon, je pense qu'il faut un minimum de garanties écrites quand-même. Et te faire virer du jour au lendemain, sans préavis, sans préparation, la première fois c'est hard psychologiquement (j'ai testé pour vous).
Se faire payer à la semaine, chiant aussi, j'ai longtemps trouvé ça assez perturbant.
A noter que beaucoup d'américains cumulent quand-même plusieurs jobs pour s'en sortir. She works hard for the money… Hard for the money... Sifflote
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2976
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 17:06

Voyageur Solitaire a écrit:

Je dis pas que c'est facile (le rêve américain a quand-même pris du plomb dans l'aile)

Mais le "rêve américain", c'est juste une expression. On est pas forcé d'émigrer vers les USA pour réaliser un projet qui nous tient à coeur.

Je pense que, même si cela est plus difficile - ou du moins plus complexe pour toutes les raisons que j'ai énoncées ci-dessus - il reste possible aussi en France.

Certes, chez nous, les banques sont souvent réticentes ou tirent la tronche mais si l'on trouve la force de convaincre, que l'on est persuasif et que l'on fait preuve de passion, alors on peut aussi trouver des financements et monter son affaire. Les médias n'en parlent jamais mais il y a beaucoup plus de PME ou de petites sociétés qui se créent quasiment chaque jour en France qu'aux USA.

Alors, vivre son rêve, oui, je pense que c'est possible aussi en France. Mais, bien sur, il faut se battre... de toute façon, on a jamais rien sans rien. Celui qui est capable de faire des efforts, et qui s'accroche, qui n'abandonne pas, il décrochera toujours la timbale.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 17:53

Je serai bien moins optimiste que toi…
Plus je voyage et plus j'ai l'image d'un pays figé, sclérosé et frileux quand je rentre chez nous. C'est quasiment impossible de réformer dans ce pays, tout le monde dit qu'il faut changer les choses et dès qu'on bouge, tout le monde gueule qu'il ne faut rien toucher. Dès qu'on veut avancer, tout le pays se bloque, faut surtout toucher à rien, ce sont des discussions et négociations sans fin, personne n'ose trancher.
On a de formidables atouts mais on décourage les bonnes volontés à force de règlementation étouffante, d'administration lourdingue et complexe, de frilosité, d'idées reçues, de préjugés… On s'englue dans un système formaté, figé, dépassé. Et dans les services, l'accueil, on est à des années-lumière d'autres pays.

Non, le rêve américain n'est pas qu'une expression, il existe, même s'il y a peu de gagnants au bout. Et surtout là-bas, l'ascenseur social marche bien mieux que chez nous ! Comme à San Francisco qui vient d'élire comme maire une femme noire issue de milieu très modeste. T'en connais beaucoup en France des villes majeures dirigées par une femme noire ou un type issu des quartiers ? T'en vois beaucoup en France des présentateurs du journal TV noirs ou arabes ? Quand Harry Roselmack est arrivé, on aurait dit que c'était un OVNI… A Londres, le maire est Sadiq Khan, musulman issu d'une modeste famille pakistanaise (père chauffeur de bus et mère couturière) et qui, marié et père de famille, a participé en 2017 à la marche des fiertés homosexuelle. A Bruxelles, au sommet de l'OTAN, parmi les conjoints des chefs d'état, il y avait le mari du Premier Ministre du Luxembourg, qui l'accompagne dans toutes les cérémonies sans que ça gêne personne. T'imagines ça en France ?
Les USA ont leurs défauts, leur système est loin d'être génial mais n'importe qui peut un jour y arriver, quelle que soit sa couleur de peau, son orientation sexuelle, ses origines. Je pense qu'on en est très loin chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Albatur
Maître de FFT
Maître de FFT
avatar

Masculin
Poissons Tigre
Nombre de messages : 14007
Age : 44
Localisation : Inconnu
Profession : Rien faire (ah mince c'est pas un metier)
Loisirs : ldvelh, jeu de go, genealogie
Date d'inscription : 27/12/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 18:27

Voyageur Solitaire a écrit:
Je serai bien moins optimiste que toi…
Plus je voyage et plus j'ai l'image d'un pays figé, sclérosé et frileux quand je rentre chez nous. C'est quasiment impossible de réformer dans ce pays, tout le monde dit qu'il faut changer les choses et dès qu'on bouge, tout le monde gueule qu'il ne faut rien toucher. Dès qu'on veut avancer, tout le pays se bloque, faut surtout toucher à rien, ce sont des discussions et négociations sans fin, personne n'ose trancher.
On a de formidables atouts mais on décourage les bonnes volontés à force de règlementation étouffante, d'administration lourdingue et complexe, de frilosité, d'idées reçues, de préjugés… On s'englue dans un système formaté, figé, dépassé. Et dans les services, l'accueil, on est à des années-lumière d'autres pays.

Bien d'accord. En France pour monter un projet il faut s'accrocher avec les banques les plus frileuses du monde qui te demande des garanties financières pour te suivre alors que leur job c'est justement te fournir les fonds. L'administration Française est d'une lourdeur incroyable avec des paperasses a la con a n'en plus finir, des normes d'une débilité profonde. A croire que ce sont des singes qui gèrent les dossiers.
Revenir en haut Aller en bas
http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
silversword
Apprenti
Apprenti
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 30
Age : 19
Localisation : Anskaven
Profession : Student
Loisirs : Jeux vidéo, fantasy, metal & bien d'autres
Date d'inscription : 07/04/2018

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 18:50

Voyageur Solitaire a écrit:
La bouffe est effectivement bourrée d'additifs, d'hormones, nitrates, antibiotiques...
C'est aussi vrai pour le Québec. Je me souviens dans les épiceries (là-bas on dit épicerie au lieu de supermarché) du choix varié de barres chocolatées hyper-sucrées ou de “jus de fruits” composés uniquement d'eau, d'âromes et de colorants Shocked
Tout comme aux US, la bonne bouffe au QC ça se trouve mais c'est tout de suite plus cher, comme certains petits fromages tels qu'on les connaît par chez nous (genre st-marcellin) qui peuvent coûter 8/10 $ (5.50/7 euros) l'unité, parfois plus. Le bon vin et le sauciflard aussi, mieux vaut oublier Razz Si on veut bien manger, faut cuisiner.
Par contre il me semblait, quand j’y étais, que de plus en plus de produits sont pensés pour les végétariens/vegans, et les aliments locaux commencent à y être valorisés. Comme quoi, les habitudes alimentaires changent petit à petit, même en Amérique.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 19:21

Perso, je suis végétarien à 90% on va dire. De moi-même je n'achète pas et ne mange pas de viande mais si je vais au restau (je ne peux pas dire non à un magret de canard ou une bonne charcuterie de temps à autres) ou si je suis invité chez des amis, je fais pas chier et je mange comme tout le monde. Vegan par contre, non : j'adore le poisson, j'aime les œufs, le lait et le miel donc… Et je n'ai rien contre les mangeurs de viande, chacun mange bien ce qu'il veut.

Tout ça pour dire que lors de mon dernier séjour aux USA, effectivement, j'ai remarqué que la communauté végétarienne/vegan était très bien organisée et permettait de s'y retrouver facilement. C'est l'un des effets positifs du communautarisme très présent dont je parlais plus haut. Après, je crois plus en un effet de mode, un côté "tendance" qu'à une véritable révolution des mentalités. Et comme toujours, ça dépend des états. Et du portefeuille.
Par contre, je savais pas pour les hormones, additifs et autres au Québec.


Dernière édition par Voyageur Solitaire le Ven 13 Juil 2018 - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2976
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 19:23

Voyageur Solitaire a écrit:
T'imagines ça en France ?

La France a quand même bougé pas mal... c'est long, c'est lent, on a l'impression d'un vieux pays sclérosé mais il bouge quand même. Tu vois, j'ai peut-être plus confiance que toi dans mon pays. Il est difficile à réformer, c'est vrai mais on y arrive, même s'il faut parfois en passer par l'épreuve de force et entamer des parties de bras de fer. C'est vrai qu'en France chaque caste défend ses petits intérêts, c'est ça qui est pénible.

Citation :
Les USA ont leurs défauts, leur système est loin d'être génial mais n'importe qui peut un jour y arriver, quelle que soit sa couleur de peau, son orientation sexuelle, ses origines. Je pense qu'on en est très loin chez nous.

Je sais. Tu parles à un converti qui est et demeure pro-américain et 100% atlantiste. Je connais les défauts des USA, je connais aussi leurs qualités. Je peux parfois critiquer les USA mais, au fond de moi, je suis et je reste toujours l'un des plus fidèles alliés de la puissance américaine.

Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2976
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 19:26

Voyageur Solitaire a écrit:

Tout ça pour dire que lors de mon dernier séjour aux USA, effectivement, j'ai remarqué que la communauté végétarienne/vegan était très bien organisée et permettait de s'y retrouver facilement.

En Californie, il existe même carrément des rayons entiers pour végétariens et vegans dans les supermarchés. Mais aussi beaucoup de produits Bio, et de plus en plus. Toutefois, je ne pense pas que l'on voit ça ailleurs que sur la côte Ouest...
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 19:28

Pour moi, j'aime leur pragmatisme, leur côté pratique et pro, réactif et efficace.
Que tu sois noir, gay, juif, jaune ou ce que tu veux, ils s'en branlent. Ils te demandent juste que le job soit fait. La couleur de ta peau ou qui tu baises, ils s'en foutent (en général...).

Encore une fois, je suis loin d'avoir ton optimisme en ce qui concerne la France.
Essaie de trouver un job ou un appart simplement en t'appelant Mohamed, tu m'en diras des nouvelles...
Revenir en haut Aller en bas
silversword
Apprenti
Apprenti
avatar

Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 30
Age : 19
Localisation : Anskaven
Profession : Student
Loisirs : Jeux vidéo, fantasy, metal & bien d'autres
Date d'inscription : 07/04/2018

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 19:45

Voyageur Solitaire a écrit:
je crois plus en un effet de mode, un côté "tendance" qu'à une véritable révolution des mentalités.

Oui je le pense aussi. Même si à mon avis les vegans convaincus le resteront encore un bon bout de temps, car c'est un vrai mode de vie où l'on prend ses habitudes (je ne suis moi-même ni vegan ni végétarien, mais je partage la plupart de leurs arguments).

Gorak a écrit:
Toutefois, je ne pense pas que l'on voit ça ailleurs que sur la côte Ouest

ces rayons vegans se développent probablement dans tous les grands centres urbains à mentalité progressiste, donc sur la côte est aussi je pense (NY, Boston, etc.)
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 20:24

Oui, il y a notamment Whole Foods Market dont j'ai parlé plus haut, réputé pour ses produits bio et que l'on retrouve à New York par exemple. La Grosse Pomme compte une dizaine de magasins de la marque de mémoire dont celui de Union Square, celui où je vais quand je suis là-bas.

On y trouve des plats à emporter, bien pratiques : tu choisis tes aliments et tu les mets dans les petites barquettes en carton à ta disposition. Du bon fromage aussi et également un soup bar bien sympa. Et pour les nostalgiques, un stand "boulangerie" avec du vrai pain, si vous en avez marre du pain de mie et des bagels...
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2976
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 21:05

Voyageur Solitaire a écrit:

Essaie de trouver un job ou un appart simplement en t'appelant Mohamed, tu m'en diras des nouvelles...

Oui... les gens font encore trop d'amalgames... hélas...
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Lekhor
Dragonnette Rose
Dragonnette Rose
avatar

Féminin
Vierge Singe
Nombre de messages : 1000
Age : 38
Localisation : Pays des Sushis Radioactifs
Loisirs : Bouffer tout ce qui nage avec un équipement
Date d'inscription : 23/06/2006

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 13 Juil 2018 - 22:48

Voyageur Solitaire a écrit:
Je rejoins Lekhor (avec moins d'enthousiasme quand-même) sur ce côté flexibilité qui a ses avantages. Si tu passes bien, si t'es dynamique et motivé, tu peux décrocher un job avec une discussion et une poignée de mains. C'est le At will. Etant quelqu'un d'assez sociable, plutôt à l'aise en public et avec un peu de tchatche, c'est le genre de truc que j'apprécie. A des années-lumière de nos entretiens d'embauche français, lourds, cérémonieux et formatés.
Ce qui est bien aussi au US, c'est que si tu veux te lancer dans "n'importe quoi" pour un bizness, ça va le faire (si tu te donnes les moyens). En France, on a toujours un problème de légimité : tu dois prouver que tu a des connaissances dans le domaine que tu brigues (c'est d'ailleurs un aspect qui ressort même dans les conversations : on écoutera plus celui qui à le diplôme idoine qu'un autre, c'est un clivage un peu frustrant et figeant).


Voyageur Solitaire a écrit:

Mais bon, je pense qu'il faut un minimum de garanties écrites quand-même. Et te faire virer du jour au lendemain, sans préavis, sans préparation, la première fois c'est hard psychologiquement (j'ai testé pour vous).
Se faire payer à la semaine, chiant aussi, j'ai longtemps trouvé ça assez perturbant.
A noter que beaucoup d'américains cumulent quand-même plusieurs jobs pour s'en sortir. She works hard for the money… Hard for the money... Sifflote
Certes, mais le salaire n'est pas le même non plus. Jamais je suis payé ce que je suis en France avec mon taf ici. Et jamais je mets autant de blé de côté (si on flambe pas bien sûr). Ce qui fait qu'au final, même si je n'ai plus de taf du jour au lendemain, je peux toujours prendre un taf de merde à l'heure et une partie de mes économies le temps de retrouver un vrai taf over-payé.
Revenir en haut Aller en bas
http://gewissae.wordpress.com/
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10089
Age : 46
Localisation : Dans un autre monde.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 14 Juil 2018 - 7:01

Oui, c'est vrai. Aux USA, tu peux proposer un projet loufoque, genre des manteaux de luxe pare-balles pour chiens de race ou a pédigré, si ton dossier est solide, tu peux trouver un financement.

Pour le coup des diplômes, totalement vrai, j'en ai fait l'expérience à mon retour ici, quand j'ai cherché un job. Je disais que je parlais anglais couramment, le type me demandait quel diplôme j'avais. Je lui répondais que j'avais séjourné et travaillé aux USA et appris sur le tas, je parlais au mec en anglais mais non, j'avais pas les diplômes idoines, donc c'était pas bon… J'ai eu du bol un jour de tomber sur un recruteur plus ouvert d'esprit : le type parlait anglais, il m'a testé en continuant l'entretien en anglais et il m'a dit : "OK, c'est bon, je vous prends". Le mec marchait plus au feeling qu'au CV.
On peut parler des tenues aussi. En France, l'habit fait toujours le moine. Quand je bossais dans l'accueil, l'été, j'en pouvais plus de la chemise avec cravate (je déteste ces putains de cravates) qu'on nous imposait. Un jour, je suis venu bosser avec un polo, un polo sobre, Lacoste, tout blanc avec un pantalon de ville noir. On aurait dit que j'étais venu à poil… J'ai halluciné, à croire que je n'allais plus faire mon travail de la même manière, que j'allais accueillir les gens moins poliment et efficacement, parce que je n'avais pas de cravate. Comme rien dans le règlement ne spécifiait l'obligation de la chemise-cravate, j'ai pas cédé. Mais bon, il n'y a pas si longtemps, on a bien une ministre (qu'on soit d'accord avec ses idées ou pas) qui s'est faite siffler à l'Assemblée parce qu'elle portait une robe… La France avance…

Sinon, j'aurais pas pensé que le contrat de travail pouvait être oral aussi au Japon. J'imaginais ça très réglo, très formaté, très encadré. Comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 2976
Age : 44
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 14 Juil 2018 - 7:51

Voyageur Solitaire a écrit:

Sinon, j'aurais pas pensé que le contrat de travail pouvait être oral aussi au Japon.

Vu que la parole donnée est très importante au Japon, cela ne surprend pas. Les Japonais affichent plus d'importance à l'honneur que nous. L'employé et l'employeur ont des devoirs l'un envers l'autre et ils sont tenus de les respecter.

Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Warlock
Maître Modo
Maître Modo
avatar

Masculin
Taureau Cheval
Nombre de messages : 10147
Age : 40
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 14 Juil 2018 - 16:47

C'est vrai qu'en France tout est figé, on juge les gens sur leur apparence, si on a pas des diplômes requis pour un domaine précis ça le fait peu ou même pas du tout.

On a vraiment un train de retard dans pas mal de domaines, et un manque d'ouverture d'esprit sur pas mal de chose.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ou faire des photos spéciales a Bruxelles ???
» Comment faire une belle photo ?
» faire des moulages perso en résines ?
» *Un truc pour faire facilement une belle pelote
» logiciel pour faire de l'arabesque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Divers-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit