La Taverne Des Aventuriers

L'antre des nostalgiques de Livres dont VOUS êtes le héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Warlock
Maître Modo
Maître Modo


Nombre de messages : 10182
Date d'inscription : 07/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 14 Juil 2018 - 18:47

C'est vrai qu'en France tout est figé, on juge les gens sur leur apparence, si on a pas des diplômes requis pour un domaine précis ça le fait peu ou même pas du tout.

On a vraiment un train de retard dans pas mal de domaines, et un manque d'ouverture d'esprit sur pas mal de chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10193
Age : 46
Localisation : Sur la route.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Ven 20 Juil 2018 - 20:54

Rio de Janeiro


La "Cité merveilleuse" mérite son mythe et c'est une ville à voir au moins une fois dans sa vie. Mais pas n'importe comment…

A savoir

Des petites choses toutes bêtes mais à savoir.
Les habitants de Rio sont les cariocas.
N'oubliez pas que, contrairement à tout le reste du continent sud-américain, on parle ici portugais et non espagnol.
N'oubliez pas également que vous êtes ici dans l'hémisphère sud. Les saisons sont donc inversées par rapport aux nôtres. Si vous partez pendant notre été, vous serez là-bas en hiver, avec des nuits fraîches et une eau froide. L'été à Rio, c'est de décembre à mars. L'occasion de se faire un barbecue pour fêter Noël… Certes, il n'y fait en général jamais en-dessous de 15° mais quand il pleut… Il pleut !

Sécurité

Il ne s'agit pas de devenir parano mais de rester attentif.
- Evitez bijoux, montres de marque, appareils photo et vidéo voyants.
- Habillez-vous simple, évitez les fringues de marque.
- Ne vous aventurez JAMAIS seul dans les Favelas. A Rio, les quartiers pauvres sont sur les collines, les quartiers huppés s'enfuient en sens inverse, vers l'océan.
- Au sortir d'un bar, d'un restau à la nuit tombée, prenez un taxi. La plupart du temps, le personnel de l'établissement vous proposera spontanément de vous en appeler un.
- Une fois dans votre taxi, ne vous étonnez pas si le chauffeur verrouille les portes, remonte les vitres et grille les feux rouges dès que possible. Le car jacking est fréquent.
- Soyez très prudent si vous êtes à Rio pendant le carnaval qui, malheureusement, tourne mal très souvent en certains endroits.

Les cariocas

Les cariocas sont chaleureux, amicaux, souvent souriants et affables. Rio est une ville sensuelle, les gens y sont très tactiles. Il faudra vous familiariser avec embrassades, accolades chaleureuses et gestes amicaux. "Tudo bem !" (tout va bien !), c'est l'expression que vous entendrez très souvent. Attention : comme avec les américains, il ne faut surtout pas croire qu'ils sont devenus vos amis pour la vie en deux minutes ! On vous embrasse avec effusion, on vous promet de vous rappeler demain et le lendemain, il n'y a personne. Ne le prenez pas mal, c'est sans méchanceté, ils sont comme ça. Si vous êtes pudique ou réservé, vous serez peut-être un peu gêné au début par ce côté démonstratif et exubérant. Mais c'est quand-même sympa, il faut le reconnaître.

Les plages

A Rio, la plage est très importante. C'est un lieu de socialisation où tous se retrouvent, toutes classes confondues. Dans un pays où les différences sociales restent très marquées, la plage est un lieu "d'égalité" où riches comme pauvres sont tous habillés pareil, en maillot de bain. On se rencontre, on se rejoint, on se retrouve à la plage.
Mesdames, n'oubliez pas : surtout pas de topless ! La raison en est historique : autrefois, seules les esclaves allaient et venaient seins nus. Le topless est non seulement considéré comme infâmant, très mal vu, mais carrément interdit, ne vous y risquez pas. Vous pouvez vous promener avec une ficelle entre les fesses sans problème mais hors de question de dénuder le moindre centimètre carré de vos seins.
Rio a le culte du corps et vous vous direz que sur la plage, tout le monde est beau. La cité merveilleuse est très sportive, très active et la chirurgie esthétique y est reine, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. A la plage, on se montre. Implants mammaires et fessiers sont donc courants, sans tabou, mais aussi implants pour les pectoraux et mollets pour les hommes ! Pourquoi se faire chier à suer à la gym quand une simple opération suffit ?
Vous remarquez qu'il y a finalement peu de monde dans l'eau ? Hélas, derrière la carte postale se cache une triste réalité : l'eau de la baie est très polluée… A la plage, on bronze, on joue, on fait du sport, on bavarde, on se baigne plus rarement. Si vous piquez une tête, je vous conseille de vous rincer dès que vous sortez de l'eau.
Copacabana est magnifique, tout simplement. C'est devant elle qu'est tiré le feu d'artifice de fin d'année.
Ipanema, juste à côté, n'est pas moins belle. Attention ! Les vagues et les courants sont parfois violents, soyez prudents. Comme toutes les plages de la ville, Ipanema comporte des Posto, points de contrôle avec sauveteurs, qui servent de repères. Vous êtes soudain environné de mecs canons exclusivement, sans une demoiselle à l'horizon ? Alors, vous êtes au Posto 9, qui est le coin de la communauté gay.
Un peu plus loin, vous arriverez à Leblon, quartier et plage assez chic, familial et plus posé, un peu excentré et moins touristique. Si vous voulez être plus tranquille, ça vaut le coup de marcher un peu pour y aller.

Cérémonie du Nouvel An

Si comme moi, vous passez un jour le Nouvel An à Rio, sachez qu'une cérémonie particulière a lieu à ce moment. Le 31 au soir, les cariocas s'habillent entièrement de blanc et se massent sur Copacabana avec des fleurs et des bougies pour honorer Lemanja, la déesse de la mer. A cette occasion, l'ambiance est très recueillie. Les gens vont mettre à l'eau des petits lampions, des fleurs, voire de petits radeaux chargés de bougies et de fleurs pour honorer la déesse. La cérémonie terminée, certains vont se baigner et si tel est votre cas, quand vous sortirez de l'eau, ne tournez surtout pas le dos à la mer afin de ne pas offenser la déesse. La fête ne commencera qu'après cette cérémonie et le feu d'artifice.
Le catholicisme brésilien a gardé une très forte empreinte païenne. Ne soyez pas surpris, en déambulant dans une cathédrale baroque surchargée d'or et de marbre, de découvrir, derrière l'autel, une Vierge… noire. C'est encore plus intense à Salvador de Bahia, ville très métissée, aux fortes influences caribéennes et africaines (suite à la traite des noirs) et où le Vaudou et les cultes païens sont choses très sérieuses.

Il n'y a pas que la plage...

Effectivement, il serait injuste de réduire Rio à ses plages. Il y a bien sûr le Corcovado avec sa statue du Christ Rédempteur et le fameux "Pain de Sucre".
Mais n'hésitez pas à partir à la découverte de Tijuca, la plus grande forêt urbaine au monde ! C'est ce qu'il reste de la forêt tropicale qui enserrait Rio autrefois. La ville, en se développant, a fini par encercler la jungle, la transformant en parc. Mais non, ce n'est pas un parc, c'est la jungle, intra-muros, sur plus de 3 972 hectares, en pleine ville. L'endroit est le poumon de Rio, absorbant une grande partie du gaz carbonique émis par la ville et comptant de nombreuses sources qui alimentent la cité. Faune et flore y sont intacts, vous y croiserez lézards, oiseaux, insectes, des singes, des fourmiliers et même le discret et rare renard des savanes sans oublier le paresseux et des fleurs magnifiques par dizaines. Attention : l'endroit est sévèrement protégé, les patrouilles de police nombreuses, respectez le lieu. Et surtout, ne vous y aventurez pas à la nuit tombée !

Si vous cherchez un endroit tranquille, loin des foules, je vous conseille le quartier de Santa Thérésa, l'ancien quartier colonial de la ville. Architecture coloniale superbe, collines verdoyantes, cafés et boutiques pleines de charme, petites rues pavées… Les amateurs d'art, d'histoire et de culture y seront aux anges. C'est un quartier un peu bohème et artiste, desservi par le Bonde, l'un des plus anciens tramways au monde. Le quartier, que les cariocas appellent tout simplement "Santa" est en hauteur et vous offrira donc une jolie vue sur la ville. Par contre, devenu "tendance", il s'embourgeoise ces derniers temps, hélas. Attention ! Soyez prudents à la nuit tombée, taxi plus que recommandé pour rentrer.

Enfin, si vous cherchez un peu de fraîcheur et une ambiance studieuse, ne manquez pas de faire un tour au Real Gabinete portuges de leitura, sans conteste la plus belle bibliothèque du pays, avec son décor gothique et victorien inattendu et ses 350 000 ouvrages (en portugais par contre…). Bâti dans une ancienne cathédrale, surmontée par une magnifique verrière, l'endroit est une oasis de calme et de fraîcheur qui saura vous séduire et vous reposer de l'agitation frénétique de Rio.

Voilà, il me reste à vous rappeler qu'il est formellement interdit de conduire en tongs au Brésil et de ne surtout pas faire le geste de joindre votre pouce et votre index pour former un O devant quelqu'un : si chez nous, ce geste passe pour dire "OK", au Brésil, en le faisant, vous invitez votre interlocuteur à aller se faire enc…

Bon voyage !
Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 3227
Age : 45
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Mer 3 Oct 2018 - 15:15

Les ravages du tourisme de masse... spiderman


Citation :
-[connexe]]Thaïlande : massacrée par le tourisme de masse, la baie rendue célèbre par le film "La plage" reste fermée



Sa popularité a mené à une catastrophe écologique. La fermeture de la baie thaïlandaise rendue célèbre par le film La plage (1999), avec Leonardo DiCaprio, a été prolongée pour une durée indéterminée alors que les dégâts causés par le tourisme se sont révélés pires que prévu, a annoncé mercredi 3 octobre un responsable local.

Les autorités avaient décidé une fermeture temporaire de juin à octobre. Mais une étude récente a montré qu'il était "impossible" de remédier au problème en seulement quatre mois, a déclaré à l'AFP Songtam Suksawang, directeur du bureau des parcs nationaux. La fermeture a donc été prolongée jusqu'à ce que l'écosystème de la zone "retrouve une situation normale", a-t-il ajouté.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
linflas
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Vierge Tigre
Nombre de messages : 1745
Age : 44
Localisation : Lille, France
Profession : IT crowd
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Mer 3 Oct 2018 - 16:31

Déjà infernal il y a 11 ans. Il fallait trouver un speedboat qui s'y rende vers 4h du mat... sinon c'était noir de monde dès 6h... J'ai préféré dormir et me promener dans les coins tranquilles de Koh Phi Phi ou visiter les îles minuscules au sud de Koh Lanta (Koh Ngai, Koh Muk, Koh Kradan... des merveilles)
Revenir en haut Aller en bas
http://linflas-art.deviantart.com
dav-ID
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Taureau Chèvre
Nombre de messages : 6383
Age : 39
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Mer 3 Oct 2018 - 17:25

Gorak a écrit:
Les ravages du tourisme de masse... spiderman

Les ravages de l'espèce humaine surtout...et de l'argent aussi... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Dagonides
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Cancer Singe
Nombre de messages : 924
Age : 38
Localisation : Grand Est
Profession : Bibliophile Obscur
Date d'inscription : 13/04/2012

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 27 Oct 2018 - 11:07

ALLEMAGNE

Amis de la voiture, pas de péage sur les autoroutes ! Mais les travaux sont fréquents. Certaines voies coulées sur les anciennes autoroutes en béton sont vraiment tape-cul. Sur les aires d'autoroute, les toilettes sont payantes (0,70€) mais en échange vous recevez... un bon de réduction de 0,50€ sur votre prochain café ! Et le droit de regarder la cuvette de WC se nettoyer automatiquement, la lunette tourne sur elle-même comme un carrousel alors qu'un bras pourvu d'une éponge la frotte.


CIRCULER
Arrow en voiture en ville, bien respecter les limitations, y compris le 30 dans certains quartiers entre 22h et 6h (annoncés par un petit panneau LÄRMSCHUTZ), des radars cachés veillent et la police vous enverra le PV même en France, j'ai testé ! On partage parfois la voie avec les trams.
Les piétons traversent dans les passages matérialisés, mais c'est autre chose pour les vélos. Les automobilistes allemands ont l'habitude déconcertante de se garer contre le trottoir en bloquant toute une voie, transformant parfois une rue à double sens en file où il est impossible de se croiser.
Berlin et certaines villes exigent une vignette verte antipollution pour circuler dans le centre, on peut l'acheter par correspondance si on prend de l'avance, ou chez Dekra. Etonnant pour un Français : même à Berlin, il est facile de circuler et de se garer, en dehors du centre il y a des parkings où il y a toujours de la place, et c'est gratuit ! J'ai pu laisser ma voiture en face de l'hôtel pendant que j'explorais la capitale avec les transports en commun.

Arrow en vélo, une institution allemande. On peut en louer un peu partout. Le Guide du routard fait une quasi fixette là-dessus, et revient sur le sujet à toutes les pages. J'ai visité Berlin à l'automne, la météo ne donnait pas envie d'enfourcher la petite reine, mais au printemps ou à l'été ça doit être sympa. Les voies sont larges, il y a bizarrement peu de circulation automobile dans les grandes avenues, et énormément d'espace verts où pédaler : le Tiergarten, l'ancien tarmac de l'aéroport de Tempelhof, et d'autres encore.


Arrow en transports en commun (voir ci-dessous pour la Welcome Card). Contrairement au tout-métro à Paris, ici c'est un mélange de bus, de train urbain (S-Bahn), de métro (U-Bahn) et de trams. Pas de portiques, mais les contrôleurs sont en civil et guettent (paraît-il). La signalétique et le compostage changent selon le type de transport, c'est un peu prise de tête les premières fois.


VISITER, COMMUNIQUER
Les Allemands parlent bien l'anglais et ne sont pas rétifs, on discute facilement. Berlin proprement dite est une ville assez calme, un peu bobo, mais avec une vie nocturne développée. Les gens vantent souvent le Berlin Underground, les fêtes, etc.
Dans le pays en général, beaucoup de jeunes travaillent, on n'attend pas 25 ans pour chercher un boulot, mais les salaires sont bas. Voir plus bas la question des pourboires.

Les Offices du Tourisme (il y en a un sur Pariser Platz, près de la Porte de Brandebourg) peuvent vous vendre une Welcome Card qui donne accès aux transports en commun et à des réductions dans certains sites... mais on ne vous le rappelle pas, c'est à vous de la présenter ! Faites la chasses aux réductions car les visites et les transports sont chers (tarif comparable à Paris).
La réception de l'hôtel vend souvent aussi des tickets ou des billets, sans doute de bonnes affaires à faire.

Conseils perso :
Arrow traquer les restes du Mur de Berlin. Bon courage, il n'en reste presque rien ! On vous vend partout des bouts de béton assortis de supposés certificat d'authenticité. Une brochures gratuite présente de petits plans pour situer les vestiges. Le Musée du Mur est à Checkpoint Charlie : riche, mais muséographie étouffante et audioguide laborieux. Le Musée existait déjà à l'époque de la Guerre Froide (à l'époque ça devait plutôt être une sorte de mémorial), les gardiens du mur le voyaient depuis leurs miradors ! Checkpoint Charlie a été reconstruit pour les touristes, alors que Checkpoint Bravo est une ruine en bordure d'autoroute. A côté, en plus du musée, un panorama appelé The Wall, qui ressuscite un dispositif de spectacle apprécié au XIXème. Très loin de la capitale, un pan du Mur est exposé dans l'entrée du parc d'attraction Europa Park.

Arrow les incontournables : la colossale Porte de Brandebourg entourée d'ambassades, à l'extrémité de l'avenue Unter Den Linden, l'équivalent des Champs Elysées et de l'Arc de Triomphe. La flèche de la Kaiser Wilhelm Kirche (ou Eglise du Souvenir), ruine emblématique de Berlin. L'Île des Musées avec ses peintures et ses antiquités. Le Tiergarten, près de la Porte de Brandebourg, très vaste jardin au cœur de Berlin. On y trouve un zoo vétuste mais rigolo, et surtout un superbe aquarium. En bordure, des statues de dinosaures tels qu'on se les représentait au XIXe.


Arrow le Musée de la Technique, comparable à celui de Londres. Le bâtiment est un peu excentré, mais difficile de le rater : il est couronné par un avion bombardier US rutilant de chromes ! Des gamins pleins de joie de vivre courent entre des locomotives et des modèles de missile de la Deuxième Guerre Mondiale. Une machine Enigma pas spécialement mise en valeur. Riche étage consacré aux débuts de l'aviation, avec des engins qui rappellent Satanas et Diabolo. Le calculateur Conrad Zuse 3, présenté un peu audacieusement comme le « premier ordinateur » (comme le Colossus + le Calculateur de Babbage dans le musée de Londres).



MANGER
La Currywurst est une institution, on en achète partout. Je n'ai pas remarqué beaucoup de kebabs à Berlin, alors qu'ils sont très présents dans le reste du pays.
On s'attend à ce que vous laissiez jusqu'à 10% de l'addition en pourboire. A ne pas laisser sur la table, le geste ne serait pas compris, il faut dire au serveur ce que vous voulez lui laisser.
Bar irlandais sympa dans Europa Center, un centre commercial semi-souterrain près de l'église Kaiser Wilhelm Kirche. Tout à côté, un restaurant bavarois avec des serveuses en costumes.


BONUS
A une heure de Berlin, Tropical Island, un ancien hangar à dirigeables reconverti. Sans doute la plus grande piscine couverte et chauffée d'Europe, l'Aquaboulevard de Paris est laissé très, très loin derrière. A l'intérieur, des lagons à 32°C et des plages de sable, une colline couverte d'une forêt pluviale... On peut y passer plusieurs jours, il y a des loges et des tentes pour dormir. Short et tongs alors qu'il fait 10°C dehors. Pour info, le short de bain n'est pas du tout interdit en Allemagne, et l'eau est nettoyée sans chlore. Le top du top, la promenade dans un véritable ballon à hélium en intérieur ! Un gars athlétique porte un harnais relié à la nacelle par deux câbles et il promène le ballon dans tout le complexe et au-dessus de l'eau. Vraiment fun.

Revenir en haut Aller en bas
Gorak
Maître d'armes
Maître d'armes
avatar

Masculin
Scorpion Buffle
Nombre de messages : 3227
Age : 45
Localisation : Sochaux (25)
Profession : Archiviste
Loisirs : Lecture, jeux vidéo, musique, cinéma, voyages
Date d'inscription : 02/06/2010

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 27 Oct 2018 - 14:15

Citation :
Les Allemands parlent bien l'anglais

Oui, peut-être trop d'ailleurs... c'est pourquoi je n'ai jamais eu l'occasion de bien tester mon allemand chaque fois que j'ai été en Allemagne.

Et donc j'ai conservé un niveau d'allemand assez faible par rapport à celui d'anglais.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello2.canalblog.com
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10193
Age : 46
Localisation : Sur la route.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 27 Oct 2018 - 17:26

J'ai gardé un bon souvenir de deux longs weekend à Berlin (c'est tout ce que je connais de l'Allemagne, c'est à dire pas grand-chose).

Pas vraiment germanophile (je n'aime pas leur langue, leur cuisine, leur art en général, leur musique…), j'ai trouvé les allemands plutôt accueillants, assez disciplinés et civiques. Beaucoup d'espaces verts et un rapport avec la nature qui m'a plu (naturisme assez populaire aux beaux jours en certains endroits). Une ouverture d'esprit qui m'a semblé bien plus développée que chez nous également. Et je confirme : une vie nocturne assez énergique et plutôt underground.
L'ancien Berlin Est est à voir, un endroit étrange, beaucoup de friches, de vieux entrepôts transformés en lofts, en galeries d'art... On a un côté très "industriel", presque vétuste même qui se mêle à quelque chose de moderne et propre, voire même futuriste quelque part. On a l'impression d'un "rattrapage", d'une énergie souvent brouillonne, un peu bordélique mais plaisante. Assez étrange.

A ne pas rater pour les fous d'Antiquité comme moi, le Pergamon Museum et ses fabuleuses collections, ne serait-ce que pour le célébrissime buste de Néfertiti.

Une certaine prospérité certes, mais j'ai bien eu l'impression que comme aux USA, beaucoup cumulent deux, voire trois jobs pour s'en sortir… Ville chère mais bon, c'est la capitale… Niveau climat, étés brûlants et hivers glacials semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Voyageur
Voyageur
avatar

Masculin
Vierge Rat
Nombre de messages : 10193
Age : 46
Localisation : Sur la route.
Profession : Dieu multiforme des voyageurs et Arpenteur des mondes, souverain d'Atalis la Cité des Sables et Protecteur de Shamanka.
Loisirs : Tout, passionément.
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   Sam 27 Oct 2018 - 18:36

Corée du Sud



Puisque j'en reviens (avec un passage au Viet Nam aussi dont je parlerai plus loin)...

Le Pays du matin calme rappellera fortement, sous certains aspects, le Japon à ceux qui connaissent l'archipel nippon. Mais les coréens ne sont pas les japonais, malgré certains points communs…

- Comme au Japon, pas de bise, pas d'accolades ou poignées de mains : on s'incline. Attention, on s'incline proportionnellement à l'âge de son interlocuteur avant toute chose.
- Echange de cartes de visites quasi impératif, même en-dehors de relations professionnelles.
- Comme au Japon, on tend un papier, un document, un cadeau avec les deux mains.
- Comme au Japon, on se déchausse avant d'entrer.
- Le pourboire n'est pas dans les mœurs, sauf si vous êtes vraiment satisfait.

Les coréens sont néanmoins moins formels que les japonais, au point d'être parfois surnommés "les latins de l'Extrême-Orient". Les contacts sont plus faciles, moins rigides, vos interlocuteurs vous paraîtront plus abordables. Attention, ils ne vont pas vous sauter dans les bras non plus...
Bien que leur peuple soit très homogène, ils sont bien plus ouverts aux étrangers que les japonais. En tant que "long nez" (c'est ainsi qu'ils nous surnomment parfois), vous susciterez certes une certaine curiosité, souvent bonne enfant, mais sans plus. Surtout à Séoul, ville très occidentalisée et touristique.
Même propreté qu'au Japon ou à Singapour, même sentiment de sécurité, on peut se promener seul en pleine nuit sans problème. Le métro est nickel.
Les coréens sont très superstitieux. Evitez, si vous êtes athée (ils sont majoritairement bouddhistes) ou ne croyez pas à tout ça, de trop le claironner ou surtout de vous en moquer devant eux.
- N'écrivez jamais le nom de quelqu'un en rouge : c'est la couleur du sang. Ecrire son nom en rouge revient à souhaiter sa mort. Le nom des défunts est écrit en rouge sur les tombes.
- Assis, n'agitez pas les jambes, que vous soyez énervé ou impatient : vous allez faire s'enfuir la chance.
- Ne sifflez pas la nuit : vous allez attirer les fantômes et les esprits.
- Le chiffre 4 porte malheur car il se prononce comme le mot "mort". Dans les ascenseurs, sur les touches des téléphones parfois, sur les plaques d'immatriculation, il est souvent remplacé par une lettre ou un symbole.
- Vous verrez souvent, dans les boutiques, des masques traditionnels. Si vous voulez en acheter un comme souvenir, renseignez-vous bien avant : les masques sont très importants ici, ils ont chacun une signification presque religieuse et sont lourdement chargés de sens. Ne choisissez pas le vôtre au hasard.

Cuisine très bonne, avec des produits de la mer très frais. Si je n'ai pas accroché à leur thé au gingembre, leur jus de grenade frais est très désaltérant et délicieux. Attention, on se déchausse avant d'entrer dans certains restaurants. Dans un restaurant traditionnel, on prend place devant une table basse, sur des chaises à haut dossier mais sans pieds (vachement pratique quand, comme moi, on mesure 1,88 m...). On mange là aussi avec des baguettes. On vous servira du thé vert à volonté. Je déconseille le soju, alcool de patate douce (pas aimé du tout). Si vous êtes allergique au sésame, restez chez vous : ils en mettent partout.

Séoul est une ville très occidentalisée, presque futuriste, hyper-connectée, le paradis des geeks… Ici, tout le monde paie avec son smartphone, chacun a son smartphone à la main comme une femme a son sac. Ville moderne, propre et sûre mais pour l'authenticité, faudra aller voir ailleurs. Même Bukchon, village de Hanok (maisons traditionnelles), en plein cœur de la ville et qui vous donne l'impression de déambuler dans le Séoul d'il y a 600 ans, est touristique à mort et fait plus parc d'attraction qu'autre chose. Mais c'est à voir, ne ratez pas une occasion de faire une pause dans une de ses maisons de thé ou un de ses restaurants, maisons anciennes magnifiquement préservées et restaurées.
Vie nocturne très animée, surtout du côté des marchés nocturnes, très courus. Certains sont vraiment sympas.
Pour une autre expérience dépaysante, vous pouvez tenter le Jimjilbang, le sauna coréen, c'est une aventure où vos habitudes d'occidentaux seront un peu bousculées… Pour mon compte-rendu en détails, voir sur mon forum, section La salle de soins, sujet balnéothérapie.
Puisqu'on parle du corps, chirurgie esthétique très présente en ville. Beaucoup de jeunes gens, filles comme garçons, se font dès 15 ans débrider les yeux et refaire le nez. C'est très courant.
Leur musique "pop" est abominable… Pour info, Gangnam est le nom du plus riche quartier de Séoul, le "Business Center" de la capitale, avec ses avenues immenses et ses tours futuristes de verre et d'acier. Touristique à mort.
Incheon, l'aéroport de Séoul est magnifique. Moins que Changi Airport à Singapour quand-même.
Le tout à 45 kilomètres de la frontière avec la Corée du Nord...

Enfin attention : pays prospère, au niveau de vie élevé. Prix en conséquence…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
VOYAGES : A FAIRE ET NE PAS FAIRE
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Ou faire des photos spéciales a Bruxelles ???
» Comment faire une belle photo ?
» faire des moulages perso en résines ?
» *Un truc pour faire facilement une belle pelote
» logiciel pour faire de l'arabesque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: La Vie à l'Extérieur de la Taverne :: Divers-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit