La Taverne Des Aventuriers
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


L'antre des passionnés de Livres dont VOUS êtes le Héros
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Code promo ASOS : -20% en plus sur les promos jusqu’à -80% !
Voir le deal

 

 14- Le temple de la terreur

Aller en bas 
+22
AllezAu14
Raven
Bruenor
Napalm
segna
aumonier
Gagadoth
Spike87
ashimbabbar
VIK
AqME
John Doe
Sombrecoeur
Albatur
Francois22
Milos
Warlock
Voyageur Solitaire
le Zakhan noir
craft
Aragorn
Requiem
26 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
gynogege
Maître d'armes
Maître d'armes



Nombre de messages : 3242
Date d'inscription : 26/09/2014

14- Le temple de la terreur - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 14- Le temple de la terreur   14- Le temple de la terreur - Page 2 EmptyMer 24 Juin 2020 - 18:34

Le Temple de la Terreur est peut-être le livre qui inaugure ce que j'appellerai l'époque classique Livingstonienne. L'auteur déploie une recette qu'il considère comme efficace vis à vis des fans, recette à base de porte-monstre-trésor qu'il avait déjà utilisée dans la première partie de la Sorcière des Neiges.
Quand il explique aux jeunes générations comment écrire un livre-jeu, Livingstone ne commence pas par évoquer un scénario. Il parle de dessiner un graphe et de bien tenir le compte des objets que l'on dissémine. C'est dire la concetion formelle qu'il donne de l'oeuvre, l'objet est une variable X qui permettra de débloquer une situation Y située plus loin dans le livre (ou au contraire de provoquer un malheur). On peut même imaginer qu'après avoir tracé une première version de l'aventure, il rajoute des objets un peu au hasard pour corser la difficulté.
Parce que dans leurs interviews les deux auteurs historiques ne manquent jamais de rappeler qu'à l'époque ce qui excitait les fans c'était la difficulté. Est-ce que ce credo était absolument vrai ? Difficile de le savoir, mais il est clair qu'ils s'y sont tenus pendant longtemps. Mais apprécier la difficulté et adhérer à une difficulté gratuite c'est différent. Et il est possible que l'évolution impulsée par le Temple de la Terreur ait contribué à la désaffection pour les livres-jeux, en les cantonnant à un exercice que le jeu video pouvait exécuter avec plus de brio.
Ce serait faire injure au livre et à ian Livingstone de dire qu'il n'y a pas de scénario ici. L'intro est bonne, l'intrigue est classique mais le personnage de Malbordus a une certaine gueule au début. La traversée du désert des Crânes est le meilleur passage du livre, ce qui confirme pour moi que Livingstone est en fait plus à l'aise en extérieur. Les situations ont du sens, on a besoin d'eau, de chaleur la nuit, de se protéger du soleil. La fin de l'exploration, quand on s'approche du domaine de Leesha, renoue aussi avec le fil scénaristique, même si la prêtresse reste évanescente. Peut-être aura-t-on l'occasion de la revoir ? Il semble qu'elle méritait mieux. Que dire de Malbordus ? Eh bien rien malheureusement. Quant à la première partie des souterrains, c'est à dire l'essentiel de l'aventure, c'est un hybride entre la Foirfouille et Leboncoin. La quête des Dragons n'a en fait rien de passionnant. L'aventure méritait 300 paragraphes, comme un Dragon d'Or.
D'ailleurs, même si on ne verra jamais Livingstone citer d'autres auteurs de livres-jeux que lui-même et parfois son compère, je ne peux m'empêcher de penser que ce livre a été inspiré par les deux premiers Dragon d'Or de Dave Morris (à vérifier que chronologiquement ça tient). Livingstone s'efforce en effet de trouver des alternatives au combat à l'aide des objets récoltés. C'est plutôt une bonne idée mais ça fonctionne pour moi moins bien que dans  le Dieu Perdu ou le Tombeau du Vampire. Essayez de deviner à quoi servira la clochette en cuivre ?
Bon, au final c'est lourdingue mais ça tient encore la route. Mais pour moi le Temple de la Terreur ne vaut pas les deux derniers livres du même auteur (ni ses premiers bien sûr).

12/20
Revenir en haut Aller en bas
Angoissé
Novice
Novice
Angoissé


Masculin
Bélier Coq
Nombre de messages : 18
Age : 28
Localisation : On s’en fout ?
Profession : Pourfendre des dragons et décapiter des goules
Loisirs : Chercher un sens à ma vie
Date d'inscription : 22/06/2021

14- Le temple de la terreur - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: 14- Le temple de la terreur   14- Le temple de la terreur - Page 2 EmptyVen 9 Juil 2021 - 1:33

Dans ce nouvel opus des Défis Fantastiques, Ian Livingstone nous propose de partir en croisade contre un énième sorcier s'étant mit dans la tête de conquérir Allansia. Décidément !
Précisons que cette fois ci, le Méchant (Malbordus) se doit de détruire cinq statuettes de dragons pour mettre à exécution son projet peu engageant. A noter aussi que notre lascar n'ayant pas encore mis la main dessus, il n'est pas prêt de leur faire quoi que ce soit (ah oui, c'est balo).
On a donc un sentiment d’urgence qui nous pousse à nous bouger le cul avant qu’il n’entre en leur possession.

Petite originalité, nous avons la possibilité de choisir des sorts avant d'aller au casse-pipe. Cela m'a fait pensé à la Citadelle du Chaos, et même si il ne nous servirons pas à grand chose, ça fait toujour plaisir (cimer Ian)

L'aventure se découpe en deux partie : la première constituera notre voyage jusqu'à Vatos, la cité perdue où se trouve Malbordus (et les dragons). Cette partie est ma foi assez sympathique, on fait une étape à Port du Sable Noir, on fait naufrage (enfin ça, c'est si vous avez choisi de vous rendre au port par la péniche), on traverse un désert hostile et brûlant peuplé de bestioles carnivores, bref, ça ne casse pas des briques mais c'est un bon dépaysement.

On arrive ensuite à Vatos, ou notre homme est toujours en train de chercher ses babioles. Et c'est là que ça se gâte : le temple se révèle être un vulgaire dédale ne proposant très souvent que l'éternel dilemme : droite ou gauche ?, les couloirs sont fades et manquent cruellement d'ambiance, les descriptions sont courtes et rapidement expédiées (bon en même temps il n'y a pas grand chose à décrire). Les lieux sont peuplés à égale moitié de créatures sauvages et des sbires de Malbordus, à se demander si l'homme contrôle vraiment le lieu, ce qui est en fait peu probable puisque il n'a pas encore été foutu de trouver les statuettes.

A propos des statuettes, elles sont cachés à des endroits totalement improbables à un tel point qu'on se croirait dans une chasse au trésor à un anniversaire de CM1. Et vas y que je te trouve le dragon d'ébène dans une maquette géante représentant l'attaque de Vatos par des vers géants. Et vas y que le dragon de cristal a été subtilisé par un clochard qui l'a planqué dans sa petite trappe personnelle. (on se demande d'ailleurs ce qu'il fout là celui là, peut-être a t-il eu l'idée de faire l'aumône aux monstres qui hantent ces couloirs, bref)
On est aussi en droit de se demander pourquoi est-ce que Malbordus n'a toujours pas mis la main dessus alors qu'il suffit d'une fouille d'approximativement 30 secondes par pièce pour trouver les Dragons. Il ne passe vraiment pas pour une flèche du coup, le pauvre

Vous ne comprenez pas la raison de ces absurdités ? Ne paniquez pas, je ne sais pas non plus (Livingstone aussi ne sait pas)

Concernant la difficulté, ce livre est un OTP très frustrant qui vous laissera la sensation de passer à côté de quelque chose de capital aux moindre de vos pas (si je vous dis que ce n'est pas qu'une sensation ?)

Le final est tellement ridicule qu'on pourrait presque en rire : Malbordus qui s’est visiblement résigné à mettre sa chasse au trésor de côté pour le moment n'a rien trouvé de mieux comme entrée en scène que de sortir d'un trou de toilettes turques. En plus de ça, l'illustration qui le dépeint est vraiment immonde (comme beaucoup d'autres), il inspire plus la pitié que la crainte avec sa coupe de cheveux qui ne ressemble à rien et son visage noirci de crasse (ou de matière fécale ?)

En bref, le Temple de la Terreur est un OTP agaçant, dénué d'ambiance et terriblement fadasse. Les statuettes cachées n'importe comment nuisent à la crédibilité de l'aventure. Passé les paysages sympas de la première partie, le livre vire au porte-monstre-trésor pur et simple sans aucun rebondissements. On est finalement désolé de voir la tronche de celui qui nous a pris autant de patience et de temps.
Au suivant !

Originalité du scénario : 0/1
Qualité des PNJ : 1/2
Ambiance : 1/5
Pertinence/variété du bestiaire : 1/2
Moments marquants : 0,5/3
Illustrations/couverture : 0,5/2
Jouabilité : 1/5

Note : 5/20
Revenir en haut Aller en bas
 
14- Le temple de la terreur
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Taverne Des Aventuriers :: Les Livres dont Vous êtes le Héros :: Critiques :: Gallimard :: Défis Fantastiques-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit